• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le retour intéressé de Nicolas Sarkozy

Le retour intéressé de Nicolas Sarkozy

L’art de la mise en scène politique consiste toujours à camoufler des ambitions et des nécessités personnelles sous le drapé héroïque et grandiloquent du sacrifice du chef au profit du bien commun. Ainsi revient le sauveur tant espéré d’une France qu’il avait laissée orpheline de son talent, lui, si vilainement bafoué par un acharnement médiatique et judiciaire sans précédent. La blanche colombe apparaît et le soleil de l’été peut enfin briller de nouveau ! Voilà donc le retour d’un Nicolas Sarkozy plus blanc que son panache blanc, incarnant l’arété qui en Grèce antique synthétise l’excellence en toute chose, sauveur d’une France qu’il à pourtant lui-même en son temps vendue aux marchés financiers et chef de file d’un parti qu’il a contribué par son égo hypertrophié à diviser et à ruiner.

Et tous les béats d’applaudir de concert pour masquer de la clameur de leurs enthousiasmes le bruit des affaires qui se dévoilent inexorablement dans le temps présent des révélations. La réalité pourtant ne fait pas de compromis avec le théâtre d’esbroufe que la caste des dominants tente à nouveau de mettre en lumière artificielle. Affaire Tapie, affaire Karachi, affaire Bettencourt, affaire Kadhafi, rejet des comptes truqués de campagne … l’étau se resserre de toute part obligeant le loup à sortir du bois dans une transfiguration de circonstance en brebis sacrificielle.

L’imminence des mises en examens et la nécessité de faire payer à l’UMP ses dettes de campagne sont les raisons véritables du retour de l’homme providentiel sur la scène du théâtre politique. Seul ce retour précipité peut lui permettre dans un coup double magistral de ne pas répondre de ses dettes et de se soustraire aux actions de la justice.

Soumise à son ancien maître, le parti en déroute a déjà lancé une quête auprès de ses ayant-droits et auprès de ses brebis fidèles qui acceptent toujours de se faire tondre, formatées qu’elles sont par le concept de rédemption par la souffrance. Payer pour les autres et pour racheter des fautes qu’elles n’ont pas commises est ancré dans le paysage judéo-chrétien des électeurs de l’UMP. Des millions d’euros en quelques jours, c’est encore plus performant et moins fatiguant que de faire des conférences à 100 000 dollars de l’heure !

Pour ce qui est de faire obstacle à la justice, c’est le recours à l’immunité parlementaire qui apparait comme l’ultime bouclier permettant d’éviter de rendre des comptes. Les élections européennes approchent et notre ancien président a encore dans l’enceinte du parlement européen de nombreux amis, plus ou moins compromis dans la même soupe politique, qui mettront tout leurs poids à soutenir leur allié passé et futur. Il y a très fort à parier que Nicolas Sarkozy se lancera, dans l’urgence des affaires qui le talonnette, en tête de liste dans la campagne européenne à venir afin de se garantir l’immunité tant convoitée. Pari à cent contre un !

Ainsi va le monde de fausse démocratie et de vraie oligarchie dans lequel nous vivons de gré ou de force. Nous ne pouvons rien y changer puisque nous acceptons de déléguer notre pouvoir personnel à des « représentants du peuple » qui ne représentent qu’eux mêmes, leurs intérêts et leurs partis pris. Attirés par les paillettes du show politique, par les fausses facilités et les fausses efficacités de la représentation parlementaire, l’illusion enchantée « d’un jour mon prince viendra », le citoyen est relayé au rang des vaches qui regardent benoitement passer les trains de mesures austéritaires qui l’anémient surement pour une mort cérébrale lente et sans douleur.

Erik Gruchet, Saint Pierre le 11 juillet 2013

 


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • Akerios 11 juillet 2013 14:48

    Merci Erik Gruchet et bravo pour cet article.

     

    Que l’on soit de gauche ou de gauche il faut condamner ce qui est condamnable.

    L’ UMP et le PS font une même politique et dans les gouvernements de ces fausses alternances nous découvrons la corruption et des escrocs de haut vol. Des ministres ripoux dans des gouvernements corrompus crient aux citoyens rigueur et sacrifices en vendant l’état dans tous les étages de l’escroquerie et des abus de biens sociaux parmi bien d’autres délits. Tous ont l’impunité et en abusent.

     

    Dénoncez et sanctionnez ces élus ripoux c’est refuser d’en être les complices !

     


    • Ricquet Ricquet 11 juillet 2013 19:45

      Un élu est forcément ripoux ! (dans 99% des cas)

      Il ne peut en être autrement, puisqu’il doit son suffrage électif à la cooptation et au parrainage.
      De fait, il se pliera au panurgisme ambiant en vertu du proverbe : qui ne dit mot consent.
      Donc Bêêêêêê...
      Combien de Laurent Louis en France ?
      Combien pour s’indigner de l’affaire Snowden...
      C’est triste, mais c’est limpide.

    • Martha 11 juillet 2013 15:37

       La victoire d’Al Hassad que tout Français, digne de ce nom et qui s’est informé ailleurs que « sur » les me.dias officiels, attend impatiemment, va être un séisme tel, que la vérité va jaillir comme un torrent.
       100.000 morts en Syrie, a peu près autant en Libye, sans compter les souffrances et les énormes destructions : cela fait beaucoup. Qui a sali l’image de notre pays, nous a rendu criminels et responsables de tous ces saccages ?



      • Luc le Raz Luc le Raz 12 juillet 2013 17:31

        Tous les politicards verreux confondent fonction et ponction. Si Sharko se positionne en Hercule jurant de nettoyer les écuries d’Augias, j’ai bien peur que personne ne l’entende en raison du vacarme des casseroles qu’il traîne derrière lui et des rires que cela déchaînerait. A sa place je me méfierais également de certains musiciens comme Gaino, Tabarot, Balkany, Tibéri et d’autres, à moins qu’il veuille transformer ses discours pour grand orchestre batterie de cuisine, en tintamare.
        Si seulement il se prenait une gamelle judiciaire, il disparaîtrait enfin de nos écrans !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Auteur de l'article

Erik Gruchet


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès