Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le rôle trouble des Renseignements généraux dans la campagne (...)

Le rôle trouble des Renseignements généraux dans la campagne présidentielle

Selon Le Canard enchaîné du 24 janvier, le cabinet de Nicolas Sarkozy aurait donné ordre aux Renseignements généraux (RG) d’enquêter sur Bruno Rebelle, nouveau conseiller de Ségolène Royal. Le cabinet de Nicolas Sarkozy dément “formellement”. Le patron du PS, François Hollande, demande “qu’il y ait immédiatement des vérifications”.

L’hebdomadaire satirique, qui s’est construit au fil des années une solide réputation pour la qualité de ses révélations, indique que Bruno Rebelle, une fois nommé conseiller pour l’environnement dans l’équipe Royal, aurait fait l’objet d’une enquête des RG sur demande directe du cabinet du ministre de l’Intérieur. Les investigations auraient été menées par la cellule Environnement de la sous-direction de l’analyse des RG. Trois policiers auraient été affectés à cette mission, qui aurait débouché sur la rédaction d’une note suffisamment exhaustive (trois pages) pour aborder la vie privée de l’intéressé, dont la question de son divorce.

Bruno Rebelle n’est pas un inconnu. Il a démissionné à la fin de l’année du poste de numéro deux de Greenpeace International, après avoir été président de Greenpeace France. Il est devenu une pièce sensible du dispositif de campagne de Ségolène Royal qui souhaite réserver une place importante à l’écologie dans son projet.

Pour le porte-parole du PS, Julien Dray, ces informations "confirment la confusion totale des genres entre fonction ministérielle et candidature à l’élection présidentielle". Pour sa part, interrogé par France Inter, Bruno Rebelle a déclaré : "Ca en dit long sur la méthode Sarkozy. Avec eux tout est possible."

Du côté de l’UMP, on reconnaît seulement avoir constitué une cellule Riposte au sein de l’équipe de campagne de Nicolas Sarkozy, composée d’élus et technocrates assignés à observer et à produire des notes d’argumentaires, essentiellement sur Ségolène Royal.

Pourtant, toujours selon Le Canard enchaîné, la section enquête des RG n’arrêterait pas de produire note sur note à l’attention du ministre-candidat. Sur de nouveaux noms et de nouveaux sujets, notamment à l’occasion de chaque déplacement du ministre. Un retour aux bonnes vieilles habitudes des RG, qui les faisaient alors qualifier de "police politique". Leur nouvelle virginité, offerte par leur reconversion d’un temps dans la lutte antiterroriste, semble aujourd’hui partiellement mise entre parenthèses.


Moyenne des avis sur cet article :  3.88/5   (214 votes)




Réagissez à l'article

273 réactions à cet article    


  • seb (---.---.12.18) 25 janvier 2007 10:55

    c’est pas nouveau tout ça (gauche ou droite) mais le plus gênant (le Parisien le confirme ce matin aussi) c’est que le ministre de l’INTERIEUR soit aussi candidat à l’élection présidentielle. Ce mélange des genres me gêne.

    Certains barbouzes osent dire que c’est devenu pire que sous PASQUA smiley


    • (---.---.101.120) 25 janvier 2007 15:02

      Cette histoire m’en rappelle une autre :

      « Le scandale du Watergate commence lorsque, dans la nuit du 17 juin 1972, des individus sont arrêtés dans l’immeuble du Watergate, au siège du Parti démocrate.  »

      He oui, le scandale du Watergate, lorsqu’un président des USA, Nixon, fait espionner son adversaire politique. On sait ce qu’il en est advenu : Nixon a du démissionner pour éviter qu’il soit purement et simplement destitué. M. Sarkozy, qui admire tellement les USA, devrait s’inspirer de l’histoire et renoncer à sa candidature.

      En effet, à mon avis, le scandale des RG est plus grave que le scandale du Watergate. Nixon a fait espionner les démocrates avec des espions privés, rémunérés par des fonds privés. M. Sarkozy, lui utilise l’appareil de l’État, qu’il garde soigneusement en mains durant la campagne électorale, appareil d’État financé par l’ensemble du peuple français.

      Le canard enchaîné accuse formellement M. Sarkozy de forfaiture. C’est une accusation grave, de la diffamation et de l’atteinte à l’honneur si les faits rapportés ne sont pas justes ! Pourquoi M. Sarkozy ne porte-t-il pas plainte ? Aurait-il peur d’être débouté, parce que le canard ne raconte pas n’importe quoi ?

      Je crois que M. Sarkozy est un homme dangereux. Il suscite la haine entre français, il veut diviser pour régner, il est mu par une ambition qui me paraît malsaine et pathologique.

      Médecin, faisant partie d’une certaine classe de la société, je n’ai jamais voté à gauche et je ne compte pas le faire prochainement. Mais je ne voterai en aucun cas pour M. Sarkozy. Il y a d’autres candidats à droite et au centre qui sont pondérés et, par là, plus crédibles.


    • (---.---.229.236) 25 janvier 2007 15:09

      Tous cela prouve qu’effectivement les média sont aux ordres de l’argent, au ordre des millionnaires qui dissimule qu’ils payent l’ISF et font des discours sur le partage de l’argent des autres. Combien donc les média ont-ils recu pour se taire quand il fallait parler, et combien pour chercher à détourner l’attention du public sur les frasques fiscales des millionaires par cette manoeuvre idiote ?


    • Frederique (---.---.12.100) 25 janvier 2007 15:29

      Sauf erreur, les RG ont fait une fiche sur Bruno REBELLE avant 2007 et parce que l’interessé appartient/appartenait à un mouvement susceptible d’actions violentes sur le territoire national (Greepeace nous a habitué à des actions pour le moins surprenantes). Faudrait quand même pas tout mélanger.... demander aux RG de faire des fiches sur Pierre, Paul ou Jacques... alors que les entourages des différents candidats sont connus serait une perte de temps. En revanche, lorsqu’un candidat demande à quelqu’un dejà fiché et « connu des services de police » de rejoindre son équipe... il y a lieu de se poser des questions.... non ?


    • jujubinche (---.---.235.222) 25 janvier 2007 17:20

      Ben tiens. Tout ça c’est la faute de Royal.

      C’est le complot socialo-marxiste qui a infiltré les RG.


    • Bateleur du Tarot Bateleur du Tarot 25 janvier 2007 17:35

      Mon cher Seb

      Concernant les liens entre Greenpeace le Parti Socialiste et Ségolène Royal j’aimerais vous rafraichir la mémoire avec le sabordage d’un certain bateau nommé « Rainbow Warrior » coulé par un certain Gerard Royal, frère de Ségolène (vous trouverez ici le détail de l’affaire) donc il n’est pas anodin à un service nommé à juste titre « Renseignements Généraux » de se poser des questions sur la soudaine arrivée d’un ancien militant de Greenpeace dans le comité de campagne du PS connaissant les méthodes « musclées » de ce parti soit-disant écologique.

      Mais pour le PS en campagne cela ajoute au nuage de fumée qu’il déploie pour cacher le vide de son non-programme politique.


    • Bateleur du Tarot Bateleur du Tarot 25 janvier 2007 18:15

      ...quant aux méthodes de démocratie participatives de Ségolène Royale je vous invite à lire cet autre article qui n’est plus visible sur la page d’accueil de ce média (pourquoi !?) alors qu’il est d’aujourd’hui.


    • Briseur d’idoles (---.---.168.155) 26 janvier 2007 09:19

      Frédérique, il y a comme un parfum de Hergé qui se dégage de ton post...

      (J’ai pas dis de ton postérieur ! Je tiens à le préciser...)

      C’est pour « Nos amis », qui interprètent toujours tout de travers !


    • francparler (---.---.147.159) 26 janvier 2007 10:09

      vous avez tout faux rappelez vous des écoutes téléphoniques de m.mitterrand. les RG sont dans leur role qu’il y est des taupes socialistes dans les services ayant pour mission de soulever tous les chiens crevés dont le canard enchainé se fait un plaisir d’amplifier c’est plus que probable.


    • bart (---.---.37.172) 26 janvier 2007 10:28

      chirac a ici une super opportunité pour EJECTER et plomber ,pour un long moment le roquet et lancer qq un d autre pour representer une droite « classique » (villepin, baroin...) sarko exaspere bcp de gens a droite,c loin d etre un atout, plutot un super-boulet, je ne comprends pas pq chirac ne s en est pas debarassé avt.. ? mais il n a dc aucunes couilles ce grand con.. ?


    • heso (---.---.122.77) 26 janvier 2007 11:03

      @ bateleur, je suis bien de cette avis. le numero de 2 de greenpeace word, qui s’invite dans el cabinet d’une presidentialble, ca demande enquete. (en plus il s’apelle Rebelle, je trouva louchhe smileyppp ). Franchement, le monsieur ecolo d’un candidat c’est loin d’etre l’homme clef d’une campagne.


    • PasKal (---.---.201.240) 28 janvier 2007 11:54

      Dimanche 28 janvier 2007 Journal suisse « LE MATIN » -http://www.lematin.ch/

      ÉLECTIONS - NICOLAS SARKOSY CONTRÔLE MÊME LA VIE PRIVEE DES JOURNALISTES

      - MAINMISE SUR LA PRESSE TRICOLORE -

      LIAISON DANGEREUSE Depuis 2002, Nicolas Sarkozy a placé des hommes à lui dans presque toutes les rédactions parisiennes, dans la presse écrite comme dans la presse audiovisuelle

      Paris Ian Hamel

      Les Français ne connaissent pas la société audiovisuelle ETC (Etudes, techniques et communication). Pourtant, ils ne cessent de voir ses productions à la télévision. C’est cette entreprise, appartenant à l’UMP, le parti de Nicolas Sarkozy, qui filme le candi¬dat Nicolas Sarkozy et qui ensuite vend (ou plus souvent donne) ses reportages aux chaînes de télévision françaises. « Le plus grave, ce n’est pas que Sarkozy organise ses propres reportages, mais que les télévisions acceptent ce procédé car il leur fait écono¬miser de l’argent », proteste un journaliste parisien sous couvert d’anonymat.

      Pourquoi se gêner ? La société ETC jouit d’une excellente réputation profession¬nelle, elle offre des images parfaitement maîtrisées, avec des caméras face à la tribune, sur les côtés, et survolant la foule. Nicolas Sarkozy a même organisé le re¬tour de Cécilia, son épouse, au domicile conjugal. Son photographe a pris soin de prendre les clichés à distance afin de faire croire qu’il s’agissait de photos volées par un paparazzi... Rien d’étonnant à cela. Comme le rappelle Frédéric Charpier dans son livre « Nicolas Sarkozy. Enquête sur un homme de pouvoir » (1), l’actuel ministre de l’Intérieur avait imaginé un temps devenir journaliste

      Les journalistes au pain sec

      Maire de Neuilly, dans la région pari¬sienne, et président des Hauts-de-Seine, le département le plus riche de France, Nicolas Sarkozy courtise de longue date les patrons de presse, qui sont souvent ses administrés, comme autrefois Robert Hersant, propriétaire du Figaro et de 30% de la presse française, et aujourd’hui Martin Bouygues, le patron de TF1, dont le journal télévisé est regardé par 8 mil¬lions de personnes. « Il est non seulement l’ami des patrons de presse, mais il est aussi l’ami des rédacteurs en chef et des chefs des services politiques qu’il appelle tout le temps au téléphone. Sarkozy s’est aussi constitué une cour de sans-grade qui espionnent pour lui à l’intérieur des ré¬dactions, recevant en compensation des informations exclusives ou des promesses de promotion », raconte un enquêteur connu de la presse parisienne.

      Le climat est devenu tellement étouffant que ce journaliste demande non seulement que son nom n’apparaisse pas, mais que son journal ne soit pas mentionné non plus. « Je suis contraint de me méfier de mes propres collègues », déplore-t-il. Ministre de l’Intérieur, à la tête de deux services secrets, la DST et les Renseigne¬ments généraux (RG), Nicolas Sarkozy est un homme tout-puissant. Alors que ses « amis » journalistes sont abreuvés de scoops sur la délinquance ou sur le terro-risme, les autres rédacteurs se retrouvent au pain sec : les policiers ne leur parlent plus.

      Pire, ils découvrent que les Renseignements généraux ne font pas seulement des enquêtes sur les collaborateurs de Ségolène Royal, la candidate socialiste, comme Bruno Rebelle, ancien directeur de Greenpeace. Mais qu’à l’occasion, ils s’intéressent aussi à la vie privée des rédacteurs un peu trop à gauche.

      « UN PROCHE DE SARKOSY VOUS APPELLE AU TELEPHONE ET LÂCHE LE NOM DE VOTRE MAITRESSE, MENACANT DE LE FAIRE SAVOIR A VOTRE EPOUSE SI VOUS NE DEVENEZ PAS DAVANTAGE CONCILIANT AVEC LE CANDIDAT DE L’UMP », s’étrangle un journaliste du Figaro.

      Un proche de Sarkozy que Karl Laské, journaliste à Libération appelle carrément « le lanceur de boules puantes ». Le livre à charge intitulé « Nicolas Sarkozy ou le destin de Brutus » (2), écrit par plusieurs journalistes parisiens sous le pseudonyme de Victor Noir, s’est vendu à plus de 25 000 exemplaires. Il est réédité en livre de poche.

      (1) Frédéric Charpier, « Nicolas Sarkozy. Enquête sur un homme de pouvoir », Editions Presses de la Cité, 304 pages (2) Victor Noir, « Nicolas Sarkozy ou le destin de Brutus », Editions Denoël, 306 pages


    • armand armand 25 janvier 2007 11:16

      Des notes sur la « vie privée » de l’intéressée ? On constate que tout le battage autour du mot d’esprit de Montebourg, les insinuations concernant un désaccord Ségo-Hollande, occupent la une alors qu’une chape de plomb pèse sur toute information concernant la vie de couple exemplaire du petit Bonaparte de Neuilly. Etrange, non ?


      • Le sudiste (---.---.190.69) 25 janvier 2007 23:56

        Alors franchement, quand bien même au moment ou je réponds à ton commentaire tu sois sur un nuage d’appréciations favorables, j’aimerais profiter de ton commentaire pour ajouter le mien. L’idée n’est certainement pas de « défendre » le petit Nicolas qui a suffisamment de monde pour le faire mais tout de même, deux remarques. Une sur ton commentaire, une sur cette histoire d’enquête des RG.

        « une chape de plomb pèse sur toute information concernant la vie de couple exemplaire du petit Bonaparte de Neuilly. Etrange, non ? » Soit tu t’es levé ce matin et tu as découvert le petit Nicolas et plus généralement les pratiques politiques dans leur ensemble soit tu es d’une mauvaise foi ou d’une débilité rarement atteinte. Pour ceux qui ont les yeux ouverts, le patron du Figaro s’est fait foutre à la porte et certainement pas pour maintenir une chape de plomb sur la vie du petit Nicolas. Donc quand bien même ton commentaire soit au vu de la notation (+34) apprécié comme étant constructif mais dans la réalité de ce site cela qui signifie un accord avec ton propos plutôt qu’un jugement sur l’aspect constructif de ce même propos, je reste sur cette évidence pour moi flagrante : tu es de mauvaise foi. Je suis assez surpris d’ailleurs de cette notation par les lecteurs qui semblent avoir oublier les photos parues en Août 2005 de la femme du petit Nicolas (Cécilia Sarkozy, ex-femme de Jacques Martin pour les innocents) quand elle s’était barrée avec un certain Richard Attias et que notre playboy à talonnettes se consolait auprès d’Anne Fulda (une journaliste, le plus drôle étant justement que ce soit une journaliste du Figaro).

        Donc ce côté étrange dont tu parles fera sourire ceux qui ont les pieds sur terres et qui sont peut-être un minimum informé pour éviter de cracher stupidement sur les gens. D’ailleurs, trouves-tu étrange cette chape de plomb réelle qui a duré plus de quinze ans concernant l’existence de la fille de Mitterrand ? Non ? J’en suis presque certain. Tu es comme ça, c’est beau.

        Pour en revenir à l’article et cette histoire de RG, je suis franchement partagé sur le fond. Ca ne me choque pas que les services de l’état et particulièrement les RG qui sont chargés de « surveiller » entre autre ceux qui pourraient faire bouger le peuple, que ce soit politiquement, socialement... que ce genre de services de l’état soient un minimum informés sur l’identité, le parcours, le cursus de tous ceux qui se placent d’eux même ou qui sont choisis pour être éventuellement des responsables de ce pays. Que le petit Nicolas soit ET ministre de l’intérieur ET candidat à l’élection présidentielle n’a rien à voir. C’est de la pâtée pour les abrutis.

        Un seul exemple : si demain tu montes une association à but non lucratif et quel qu’en soit l’objet tu seras « fiché » chez les RG. Cela ne signifie pas forcément une enquête, mais tu seras « fiché » c’est-à-dire que tu passera dans un statut particulier par rapport à un citoyen « normal ». La seule erreur des super communicants qui bossent pour le petits Nicolas c’est d’avoir « nié » comme des gamins merdeux que l’on aurait pris sur le fait après avoir craché par terre : « C’est pas moi ». C’est ce côté-là, ce côté merdeux que je n’aime pas chez cet homme. Je m’en tape de ces idées, il n’en a pas ou plutôt il n’en a qu’une. La même idée que la Ségolène. Une seule idée : Etre élu. Depuis que ce sont des crétins boutonneux de sciences-po, ils ne rêvent que d’être présidents. Ils sont là pour ça. A savoir si nous serons là, encore une fois, pour assumer leur fantasme.

        Ca ne dérange pas que la police française se demande qui est dans l’équipe d’un présidentiable. C’est même le contraire. Je veux qu’ils fouillent. La plupart de ceux qui sont à ce niveau en politique sont des gens tordus, la plupart s’ils ne sont pas coupables eux-mêmes de corruption active ou passive sont souvent au moins tacitement complices de leur chef vénéré qui eux le sont souvent. Mais c’est normal parait-il. En tous cas, nous, le peuple on l’accepte. Visiblement.

        Alors pour finir sur ce sujet concernant le Canard Enchaîné et cet homme, ancien de Greenpeace, c’est peut-être oublier aussi un autre article de ce même journal datant du début des années 90, me semble-t-il, révélant qu’une bonne partie des dons versés à Greenpeace étaient investis dans des actions de sociétés pétrolières pour garantir la retraite des salariés de Greenpeace.

        Alors franchement, que tu te foutes de savoir d’où sort ce mec là ou tout autre qui sera amené dans le paquet cadeau du grand gagnant aux partages de nos impôts, pardon, du grand gagnant aux élections présidentielles pour notre bonheur, c’est ton problème. Moi, ça m’intéresse de savoir qui sont ces gens. Et pour le coup j’aimerais bien savoir qui savait, parmi ceux qui lisent ces lignes, que cet homme était là, qui connaissait son nom, qui savait qu’il avait été ancien directeur (on ne dit pas PDG...) de Greenpeace et accessoirement qui savait aussi ou se rappelait que Greenpeace avait beaucoup investit dans le pétrole(je sais ce ne sont pas des euros mais des francs mais cela représentait plusieurs centaines de millions) ? Je mets ma chemise pour que peu sache tout cela avant que l’on en parle depuis 48h.

        Donc, imaginez un peu : Sans les RG et cet article dans le Canard tout cela ne serait pas sur la table aujourd’hui. C’est drôle non ? Pour une candidate qui a signé le « pacte » de l’autre Nicolas...

        Vas voter citoyen. Mais choisis bien, et avant de choisir, réfléchis bien. Tu nous embarques, on s’embarque... c’est ça qui est drôle. On ne sait pas encore si le bateau va bien flotter.

        Ah oui, le monde, c’est plus compliqué que la roue de la fortune. Moi si je gagne au loto, je vous connais plus... Mais bon, faudrait que je joue. En attendant, demain boulot, ça va me calmer !


      • Briseur d’idoles (---.---.168.155) 26 janvier 2007 09:27

        On sait jamais, si le « Rebelle » en question (bien domestiqué !) cachait un « Vrai Rebelle » « Jüngerien », ou un anti-mythes qui s’ignorerait !

        A si le pouvoir n’avait pas Hergé, il l’inventerait... C’est tellement une caricature de lui-même !


      • jujubinche (---.---.162.94) 26 janvier 2007 10:49

        Deux ou trois petites choses.

        - L’article sur Cécilia que tu dénonce a provoqué une scandaleuse mascarade ayant pour résultat le départ de genestar de match. En clair, Sarko n’était pas content de l’article, il a viré le responsable .. un événement tout a fait gerbant. Citer cet évenement pour défendre sarko, c’est un peu , hum, osé.

        - Tu excuse sarko en parlant de mitterand. C’est profondément débile, mitterand étant mort, et n’étant de ce fait pas candidat à l’élection présidentielle.

        Je n’irais pas plus loin, ces deux petits éléments prouvant largement que tu raconte n’importe quoi, pourvu que le chef paraisse beau.

        un « abruti »


      • Guilhem (---.---.91.97) 25 janvier 2007 11:38

        Maintenant ce qui va être intéressant c’est de regarder la résonance médiatique de cette affaire.

        Plus ou moins que les attaques à 2 balles contre SR pour une affaire autrement plus grave.

        Pour qq1 qui nous parle de rupture c’est un comble il reprend les bonnes vielles méthodes de Pasqua...

        Comme d’habitude il est bon de souligner que NS avait fait de grandes déclarations à son arrivée à l’intérieur.

        En effet il avait déclaré que les RG ne feraient plus d’enquêtes politiques pour ce concentrer sur le terrorisme et d’autres missions plus importantes.

        On sait également ce qu’est devenu sa promesse sur GDF, en fait ce serait plutôt la continuité, les promesses de NS valent autant que celles de Chirac...

         smiley


        • (---.---.50.124) 25 janvier 2007 11:41

          Et à quand l’enquête des RG sur la feuille d’imposition de Nicolas Sarkozy... ? C’est pas qu’elle soit si importante que cela, mais... il se doit juste d’être réglo, car on attend toujours....


          • Le sudiste (---.---.58.182) 26 janvier 2007 03:02

            Une enquête des RG sur le patrimoine de Sarkozy ? Pour quoi faire ? Il vient d’annoncer qu’il a pour la première fois de sa vie payer l’ISF, pour un patrimoine qu’il donne à 1,137 million d’Euros (Pas loin de 7,5 millions de francs pour ceux à qui cela parle mieux)

            Attention on prend la calculette : le seuil d’imposition à l’ISF est de 760 000 Euros, il n’était pas imposable en 2005, son patrimoine a donc augmenter entre 2005 et 2006 de : 1 137 000 - 760 000 = 377 000 Euros. Au minimum... Bravo !

            Pour les nuls en math, prenons un exemple pour comprendre : En 2005 j’ai 760 euros. En 2006 j’ai 1 137 euros.

            Question : Quelle est, en pourcentage, l’augmentation de ma super fortune ? Hou là là... j’ai déjà mal à la tête...

            Allez, on se concentre et on reprend depuis le début. J’avais 100 Euros, et mon patrimoine augmente de 49,6%, on est d’accord que ça augmente de 49,6 euros, donc que l’on arrive à 149,6. Même les plus nuls en math auront capter que pour trouver le résultat d’une augmentation de 49,6% il suffit de multiplier le nombre de départ par 1,496.

            Totalement par hasard évidemment, prenons l’exemple de monsieur N.S (que nous ne nommerons pas par discrétion) et imaginons qu’il a un patrimoine en 2005 de 760 Euros. 760 Euros de patrimoine, c’est léger comme patrimoine mais imaginons que monsieur N.S soit dans un pays très très pauvre (genre un pays que l’on a pillé depuis des dizaines d’années, vous savez, un pays où les habitants ont une couleur qui nous rappelle celle des balayeurs des rues des pays « riches » ou du cuir de notre bagnole).

            Hypothèse : le dictateur de ce paradis sur terre a décidé de ne plus acheter d’armes à la France pourtant au top de la technologie dans l’art de la déglingue. Ou tout au moins notre dictateur éclairé a décidé de ne plus acheter que des frégates parce que son pote Roland a un bon plan (mais c’est compliqué, on en reparlera une autre fois...). Quoi qu’il en soit, c’est une embellie pour son peuple et c’est encore mieux pour un mec en place comme N.S ! Son patrimoine augmente de 49,6% en un an ! Bingo ! Extra ball ! C’est Bruel à Las Vegas...

            Je sais, ça fout les boules ! Rien à voir avec tes pauvres actions de France Télécom et je ne te parle même pas d’Eurotunnel (enfin si, un peu... tu t’es bien fait niq... sur ce coup là !). Ou alors, pense à tes 5 petits pour cent à toi sur tes 50 placements en tous genre, tu es ridicule !. Son patrimoine augmente en un an de 49,6% et passe de 760 x 1,496 soit 1 137 Euros. Arriver à augmenter sa richesse de 49,6% en un an, il a fait fort le N.S. C’est dommage, c’est un gars comme ça qu’il nous aurait fallu comme ministre des finances non ? Et oui, augmenter sa richesse de 49,6% en un an c’est beaucoup, c’est mieux qu’un salaire. C’est presque même mieux qu’un salaire de ministre...

            Mais ce qui fait marrer notre ami le dictateur couleur balayeur c’est que quand Roland vend 2 frégates, le gâteau à partager c’est 500 millions de Dollars et Elf et la Société Générale ont bien assez de comptes offshores pour que cela ne soit imposable nulle part... Finalement notre ami le dictateur est bien le seul à savoir vraiment à qui il parle. Et le plus drôle c’est que ceux qui lui lèchent les bottes sont ceux devant qui nous baissons la tête. Je vais finir par avoir plus de respect pour ce dictateur que pour mes voisins. C’est pas bon tout ça. Rien que d’y penser mes voisins m’ennervent déjà !


          • toto1701 (---.---.149.143) 25 janvier 2007 11:43

            lci (’chaine d’info)d’habitude si prompt a inviter les citoyens a donner leur point de vue dans l’émission « on en parle » n’a sans doute pas été briffé sur le sujet !!! ah ah ah c’est plus qu’évident la démocratie est accaparée par des couards !!!


            • toto1701 (---.---.149.143) 25 janvier 2007 12:20

              commentaire de barbier sur lci« il parle bien mais il n’écoute pas suffisamment les français » en parlant de sarko !mdr !lololo !!c’est le comble pour un ministre de l’intérieur !!!


            • Hubert (---.---.103.2) 25 janvier 2007 11:45

              ensemble TOUT DEVIENS POSSIBLE...


              • Hubert (---.---.103.2) 25 janvier 2007 11:51

                ...même les fautes d’orthographe.


              • jean (---.---.30.169) 25 janvier 2007 12:10

                ... MÊME LE PIRE !


              • (---.---.199.64) 25 janvier 2007 16:39

                Je vous signale à toutes fins utiles que c’est le nouveau slogan de campagne de Sarkozy, il annonce donc la couleur qui se vérifie dans les faits.


              • (---.---.66.94) 25 janvier 2007 17:44

                Ensemble, tout devient possible...

                Mais sur l’affiche, il n’y a que le Nabot Léon, tout seul, bombant le torse et juste au fond un...

                oiseau migrateur smiley

                ça doit être un ’cygne’ de destin...


              • hubert (---.---.245.181) 25 janvier 2007 18:58

                Ou peut être un oiseau immigrateur choisi...


              • Briseur d’idoles (---.---.168.155) 26 janvier 2007 11:13

                Encore un Elu...du peuple ! smiley


              • alf007 (---.---.237.188) 25 janvier 2007 11:46

                mais pour des anciens amis de Miterrand, ils devraient savoir que les écoutes téléphonique ont fait la joie du dit Miterrand. Avec les socialos ils ont la mémoire trés trés courte.


                • Yoyo (---.---.132.225) 25 janvier 2007 11:54

                  Si on vous arrete pour exces de vitesse vous vous défendez en disant que d’autres l’ont fait avant vous ?


                • jujubinche (---.---.235.222) 25 janvier 2007 13:22

                  Attendez, il est pas mort Mitterand ? il se présente encore ? je n’en était pas informé ... parlez moi donc de ces affaires que je ne vote pas pour lui !


                • jean (---.---.30.169) 25 janvier 2007 11:50

                  UN VRAI SCOOP =

                  Nicolas Sarkozy ne croit ni à la rupture ni à sa candidature

                  http://www.dailymotion.com/video/x11dj4_sarkozy-ne-croit-pas-a-la-ruptureC’est

                  un véritable scoop sur Nicolas Sarkozy que vous livre aujourd’hui Sarkophage (Merci Citoyen) ! Nicolas Sarkozy, habitué à dire tout et son contraire comme son modèle et mentor Jacques Chirouette est pris la main dans le sac et la langue dans le poste ... de télévision.

                  Le chantre de la rupture, le VRP en homme providentiel ne croit rien de ce qu’il raconte. Pour preuve, des paroles prémonitoires et surtout symptomatiques de sa capacité à dire quelque chose et son contraire peu après.

                  Cette vidéo est un montage des propos tenus par Sarkozy le 30 janvier 1995, en pleine campagne pour Balladur. Tout ce que vous allez entendre a été prononcé par Nicolas Sarkozy.

                  Comment peut-on croire aujourd’hui Nicolas Sarkozy qui dit l’inverse de ce qu’il pense et défend aujourd’hui ?


                  • (---.---.229.236) 25 janvier 2007 12:29

                    Je ne vois pas le probléme.

                    Il n’y a que quelques communistes attarder pour s’imaginer qu’une election va tous changer dans le pays.


                  • jujubinche (---.---.235.222) 25 janvier 2007 13:25

                    On peut donc se passer de sarko sans regrets ..

                    Sinon, vous me faîtes un peu peur... il y a encore des communistes ? la police est au courant ? je vais pas en dormir, il parait qu’ils mangent des enfants ...


                  • (---.---.192.187) 25 janvier 2007 14:38

                    A la niche Adolphos, répondez lui pas, après ça lui donne des palpitations !


                  • (---.---.229.236) 25 janvier 2007 14:49

                    Oui, l’extréme gauche fait encore 10% des voix en France.

                    Effectivement, il y a des cas de canibalisme en URSS.

                    « Non, il y a aussi toi, qui sur d’autres forums nous clamait que Sarkozy, c’était le changement radical... »

                    Oui, changement radical, mais ca va prendre 10 ans. Sinon, et bien on perdra juste 5 ans de plus (moi j’attend depuis 1988, alors...). Le truc c’est qu’a prés 2012/13, la situation économique ne sera plus redressable, et la France plongera dans les pays du tier monde. Donc même la Royale devra faire deux trois bricoles, mais elle, ca sera juste pour tenir et se faire réélir, rien au fond.


                  • jps (---.---.230.149) 26 janvier 2007 00:09

                    Tu viens de comprendre que Sarkozy était dans la continuité de 93-95 et dans la rupture de 2002-2007. Continue à enfoncer les portes ouvertes...ça occupe.


                  • zOoO zO 25 janvier 2007 11:52

                    Ne me dites pas que les RG attendent les élections, pour faire des enquêtes sur les politiques.

                    Mais que feraient-ils le reste du temps ?


                    • Icks PEY (---.---.232.221) 25 janvier 2007 11:55

                      Alors que Royal découvre qu’en ouvrant la bouche, elle ne dit pas que des choses intelligentes, un contre feu est habillement ouvert pour contre attaquer.

                      Les RG, c’est le sujet facile et invérifiable et forcément, tout le monde pense au watergate. Et puis c’est toujours le bon vieux thème du complot, un peu façon Da Vinci Code : moins il y a de preuves, plus il y a de certitudes que les comploteurs sont puissants et bien organisés car ils n’en ont laissé aucune !

                      En bref, cela ne coute pas grand chose à ceux qui le dise et cela peut rapporter gros.

                      Coup bas de campagne.

                      De toute façon entre nous soit dit, pour l’instant, Royal n’a pas besoin des RG pour dire des conneries toute seule, comme une grande.

                      Bien cordialement

                      Icks PEY

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès