• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le sacre d’Emmanuel Macron

Le sacre d’Emmanuel Macron

« Le monde a besoin de ce que les Françaises et les Français lui ont toujours enseigné : l’audace de la liberté, l’exigence de l’égalité, la volonté de la fraternité. (…) Depuis des décennies, la France doute d’elle-même : elle se sent menacée dans sa culture, dans son modèle social, dans ses croyances profondes, elle doute de ce qui l’a faite. Voilà pourquoi mon mandat sera guidé par deux exigences. La première sera de rendre aux Français cette confiance en eux depuis trop longtemps affaiblie. (…) Tout ce qui concourt à la vigueur de la France et à sa prospérité sera mis en œuvre. Le travail sera libéré, les entreprises seront soutenues, l’initiative sera encouragée. La culture et l’éducation, par lesquelles se construit l’émancipation, la création et l’innovation seront au cœur de mon action. » (Emmanuel Macron, le 14 mai 2017, Palais de l’Élysée).

Le nouveau Président de la République française Emmanuel Macron a pris ses fonctions ce dimanche 14 mai 2017 dans la matinée. Pour l’occasion, la cérémonie en plusieurs étapes montre un faste particulier, un faste républicain, pour l’investiture du chef des armées. Et encore, le protocole a été très réduit depuis Valéry Giscard d’Estaing ; avant, il fallait porter un costume de pingouin pour pouvoir porter sur soi le cordon de grand maître de la Légion d’honneur.

On pourrait imaginer qu’un jour, on délaisserait la cravate, et pourquoi pas, se faire investir en tongs ? On n’y est pas encore, même si des palmes (non académiques) et un tuba auraient eu leur utilité ce dimanche pendant les grosses averses qui, comme lors de l’investiture de François Hollande le 15 mai 2012, ont salué le nouveau monarque !

Eh oui, la Ve République a quelques tendances à la monarchie (du reste, les républiques précédentes aussi). Cette cour (j’allais écrire cette cour des miracles qui permet par le réseau des carrières accélérées), ces invités triés sur le volet (dis-moi qui tu invites à ton investiture et je te dirai qui tu es), ces vingt et un coups de canons (on précise bien qu’avant la République, c’était cent un coups de canons pour saluer le nouveau roi), tous ces petits signes qui montrent qu’on fait partie ou pas de cette élite républicaine, donnent un petit air d’aristocratie avec ses barons, ses courtisans, ses allégeants, ses obligés...

_yartiMacron2017051403

L’Élysée est un palais national qui appartient à tous les Français. Peut-être que certains, qui ne font pas partie de l’élite, ont pu y être invités, mais cela reste cependant un univers très fermé. Le Président Jacques Chirac, probablement le Président le plus proche des Français, avait ouvert l’accès de ce palais lors de la garden party chaque année au 14 juillet en invitant quelques classes d’écoliers à venir en profiter aussi.

Emmanuel Macron a raccompagné son prédécesseur jusqu’à sa voiture, avant son départ définitif. François Hollande se la jouait à la François Mitterrand en allant directement rue de Solferino faire une visite de courtoisie à son ancien parti socialiste aux côtés de Jean-Christophe Cambadélis. L’objectif était clair : marteler qu’il laisserait, selon lui, une France en meilleur état à la fin de son quinquennat qu’au début. Décidément, il n’aura jamais réussi à lire correctement une "courbe du chômage"… Décidément, on ne le regrettera pas…

_yartiMacron2017051402

Le protocole veut que le nouveau Président se fasse suivre par les principaux personnages de l’État : Gérard Larcher, Président du Sénat, Claude Bartolone, Président de l’Assemblée Nationale, qui ne se présentera plus aux législatives, et Bernard Cazeneuve, Premier Ministre, qui, lui aussi, va se retirer de la vie politique après les législatives (il va quand même participer à quelques meetings pour la campagne qui s’annonce). Enfin, Brigitte, l’épouse, brillante dans son tailleur bleu clair (diable, on ne parle que des vêtements des dames, c’est vrai ; disons aussi que le costume du mari était fort coquet).

Celui qui fut le maître de cérémonie est le Président du Conseil Constitutionnel, c’est-à-dire, petite ironie du sort, Laurent Fabius, 70 ans, nommé en février 2016 à cette fonction pour neuf ans. Laurent Fabius, qui a parlé sans aucune note (au contraire de son interlocuteur), a proclamé formellement les résultats officiels déjà publiés le 9 mai 2017, et s’est permis un petit commentaire personnel.

Rappelons qu’au-delà de la courtoisie, il a dû s’y trouver, moins visible, une petite pointe de jalousie pour cet animal politique, lui aussi énarque, qui, depuis 1976, a labouré le terrain politique, avant même la naissance de son interlocuteur. Laurent Fabius, en 2016, avait rappelé avec un certain mépris qu’à son âge (l’âge d’Emmanuel Macron, alors Ministre de l’Économie), il était déjà Premier Ministre. Eh bien, oui, si à 39 ans, Laurent Fabius quittait Matignon le 17 mars 1986, Emmanuel Macron, au même âge, entre à l’Élysée le 14 mai 2017. Que reste-t-il de la carrière de Fabius ? Pas grand chose. Que restera-t-il d’Emmanuel Macron ? Il est encore bien trop tôt, évidemment, pour le dire, mais il va devoir faire ses preuves, bien plus que Laurent Fabius à Matignon.

Après l’allocution assez longue d’Emmanuel Macron, ce fut les traditionnelles poignées de mains avec les invités. Les poignées de main, ou même, les accolades, voire, parce que le nouveau Président paraît très dactyle, le toucher d’oreille pour les plus proches. Il y avait une petite gêne à voir Emmanuel Macron toucher ainsi l’oreille (entre autres) de Gérard Collomb, sénateur-maire PS de Lyon qui, tellement ému, en pleura même, François Patriat, ancien président PS du conseil régional de Bourgogne, qui faillit mourir dans un accident de la route en automne dernier, ou encore son grand organisateur Richard Ferrand, député PS et secrétaire général de La République En Marche. Même François Bayrou, l’allié centriste un peu encombrant, a rougi de s’être fait triturer l’oreille par le nouveau Président, mais il savait goûter avec une certaine satisfaction la victoire de son combat pour rompre le clivage droite/gauche.

_yartiMacron2017051404

Avec ce toucher d’oreille, ce n’est plus la République mais carrément l’Empire ! Emmanuel Macron a toujours montré, par son audace, sa jeunesse, son dynamisme, son intelligence et même ses nuits courtes, une certaine ressemblance avec Napoléon. Il ne lui reste plus qu’à choisir ses maréchaux avant d’amorcer sa révolution. Mais attention, Napoléon, c’est aussi Waterloo.

Parmi les invités, on peut citer en outre Lionel Jospin, probablement plus en qualité de membre du Conseil Constitutionnel que d’ancien Premier Ministre socialiste, Élisabeth Guigou, Marielle de Sarnez, Nathalie Kosciusko-Morizet, Valérie Pécresse, Thierry Solère, Pierre Gattaz (la poignée de main fut furtive), Jean-Claude Mailly, Jean-Paul Delevoye, Jacques Toubon (comme Défenseur des droits), Jean-Pierre Jouyet, Bruno Julliard, Benjamin Griveaux, Jacqueline Gourault, Didier Migaud (comme Premier Président de la Cour des Comptes), Hélène Carrère d’Encausse (comme secrétaire perpétuelle de l’Académie française), Christophe Castaner, Laurence Haïm, Sylvie Goulard, François de Rugy, Roger-Gérard Schwartzenberg, Leïla Bekhti, Valérie-Anne Giscard d’Estaing, Renaud Dutreil, Michel Bouquet (le vieil acteur), Catherine Barbaroux (la présidente par intérim de La République En Marche), etc. La famille (le frère, les deux belles-filles Laurence et Tiphaine, les parents du Président, etc.) a évidemment participé à la fête.

_yartiMacron2017051408

Un militant particulier était également présent : Daniel Cordier, vieillard qui va avoir 97 ans dans quelques semaines, l’un des derniers compagnons de la Libération encore en vie, a eu droit, lui aussi, à la palpation présidentielle de l’oreille. Dans le futur, Daniel Cordier sera peut-être à Emmanuel Macron le Pierre Mendès France de François Mitterrand le 21 mai 1981 ou le Pierre Mauroy de François Hollande le 15 mai 2012, ou encore la Simone Veil de Nicolas Sarkozy le 16 mai 2007.

En revanche, n’étaient pas invités ni Jean-Yves Le Drian, ni Daniel Cohn-Bendit, ni Alain Minc, ni Jacques Attali, ni même Manuel Valls

_yartiMacron2017051405

Alors qu’il a bénéficié d’un heureux soleil à l’Élysée, Emmanuel Macron a dû affronter, comme son prédécesseur, la grosse pluie Place de l’Étoile devant la tombe du soldat inconnu alors qu’une foule assez clairsemée l’avait longuement attendu aux Champs-Élysées.

Tout cela n’est que le rituel républicain, nécessaire mais dérisoire. L’important, c’est la suite, les premiers actes du nouveau Président. Et en particulier, les premières nominations. Alexis Kohler est le nouveau Secrétaire Général de l’Élysée. La nomination du prochain Premier Ministre est très attendue, car elle va donner un véritable sens à son quinquennat. La logique voudrait qu’il penche plus à droite qu’à gauche, pour sortir définitivement du piège d’Emmanuel Hollande. Dimanche 14 mai 2017, c’était la journée d’Emmanuel Macron. Ce lundi 15 mai 2017, c’est prévu d’être celle du nouveau Premier Ministre…


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (14 mai 2017)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
L’investiture d’Emmanuel Macron (14 mai 2017).
Programme 2017 d’Emmanuel Macron (à télécharger).
Le Président Macron a-t-il été mal élu ?
Qui sera nommé Premier Ministre en mai et juin 2017 ?
L’élection d’Emmanuel Macron le 7 mai 2017.
Macronités.
Ensemble pour sauver la République.
Débat du second tour du 3 mai 2017.

_yartiMacron2017051406
 

Moyenne des avis sur cet article :  1.53/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • Taverne Taverne 15 mai 10:55

    A la réception de l’Hôtel de ville, le président Macron a dit grand bien de la maire de Paris Anne Hidalgo, qui, elle-même, dans un discours fleuve auparavant avait aussi dit le plus grand bien...d’elle-même !


    • xana 15 mai 11:04

      Beuark !!!!!!
      Notre rakoto fait de la surenchère. Je crois qu’il cherche à se faire embaucher comme journapute.
      Pouah !


      • Elliot Elliot 15 mai 11:27

         « Tout cela n’est que le rituel républicain, nécessaire mais dérisoire. »

        Dérisoire tout comme ce long compte-rendu qui en plus n’était pas nécessaire.


        • François Vesin François Vesin 15 mai 17:13

          @Elliot
          ...restera ce cliché majeur dans l’histoire de notre République

          où l’on voit Macron tirer sur l’oreille d’une fiotte lyonnaise éplorée
          pour lui faire la même tronche que Bayrou ... !!!

        • Etbendidon 15 mai 11:35

          il n’y a donc que le ROBOT sur ce site pour faire un article sur le sacre de MAC-RON ?
          Ah OUI les zautres rédacteurs sont spécialisés dans les crottes de mouches !
          Autrement les photos font peur surtout la dernère du pantin qui marche
           smiley


          • Dom66 Dom66 15 mai 13:21

            @Etbendidon

            Avec un gugus pareil ..on n’est pas dans la mouise…Et dire qu’il en a qui ont veauter pour le CRIF


          • Dom66 Dom66 15 mai 13:18

            Une bien bonne bande de faux culs sur la photo….N° 3


            • Laulau Laulau 15 mai 13:30

              Il parait que notre vénéré président guérit les écrouelles. Malheureusement, à lire la prose de Rakoto, il semble qu’il ne guérisse pas la niaiserie.


              • JC_Lavau JC_Lavau 15 mai 13:49

                A la manière de Stéphane Mallarmé :

                J’offusque triomphal le néant qui m’assigne.
                Traduction :
                Rakotoarison répond triomphalement au défi du néant.

                • devphil devphil 15 mai 14:18

                   Moi j’ai adoré cette phrase de l’article

                  "Enfin, Brigitte, l’épouse, brillante dans son tailleur bleu clair (diable, on ne parle que des vêtements des dames, c’est vrai ; disons aussi que le costume du mari était fort coquet)."

                  Il était pas coquet mon manu .........
                  Et puis c’est original comme costume , on le remarquais bien car aucun autre n’avait le même costume ...  smiley  smiley smiley

                  Je ne parle pas de la tenue de la Brigitte , les réseaux sociaux ont fait leur travail d’informations smiley

                  Encore un article fleuve et fade dont tout le monde se fiche

                  Philippe


                  • Buzzcocks 15 mai 14:36

                    J’ai été effaré par le peu que j’ai vu de cette cérémonie.

                    Quand on parle du manque de policiers dans les banlieues, on pourrait déjà ré-affecté tous les gardes républicains à des taches sur le terrain. Non mais, on a l’air de quoi au 21 eme siècle avec ces types portant une rapière ? A t’on besoin d’une garde à cheval, et donc d’entretenir un haras pour ce corps totalement obsolète.
                    A la mairie, il y avait un long couloir, avec un clown tous les 5 mètres au garde à vous avec le coupe coupe le long du nez... Ridicule. Et humainement, pourquoi humilier ces gens à les forcer à attendre immobile que le roi et la reine passe. 

                    Dans le même ordre d’idée, dès que Hollande/Micron franchissait une porte, il y avait un type ganté à proximité, je suppose, en charge d’ouvrir ou fermer la dite porte !!!! Non, mais on est où là ?

                    Moi président, je te vire tout ça, je suis assez grand pour ouvrir ma porte moi même.

                    C’est comme les deux pauvres cons à l’arrière de la jeep qui permet à Micron de remonter les Champs. A quoi ça rime, y a besoin d’un mec pour piloter une jeep... pas 4.

                    Je suis persuadé que la reine d’angleterre a moins de guignols à son service que nos monarques républicains.

                     


                    • Lugsama Lugsama 15 mai 15:28

                      @Buzzcocks

                      Moi j’aime bien, comme beaucoup de français, les traditions française, la représentation du pouvoir, le poids de la charge...

                      Et content de voir les pseudo-modernes rager dessus.

                    • Buzzcocks 15 mai 15:43

                      @Lugsama
                      Et bien tout va bien alors. On manque de prisons, d’infirmiers, de flics mais on a des mecs gantés qui ouvrent des portes aux huiles.
                      On a chacun le sens des priorités, on voit les vôtres : le paraitre et le toc.


                    • devphil devphil 16 mai 14:08

                      @Lugsama

                      Bien content avec le nom du nouveau premier ministre , un rappel monarchique avec Edouard Philippe ....

                      Signé Philippe


                    • pallas 15 mai 14:42

                      Bonjour,

                      De toute manière cette nomination à la présidentiel commence très mal.

                      Les médias sont plus que jamais détesté que jamais, et la fracture entre ce qu’il reste de l’élite et le peuple c’est encore enfoncé.

                      La fameuse marche sur l’avenue , il n’y avait quasiment pas de foule, c’était vide, une première dans l’histoire.

                      Il faut prendre aussi en compte les non inscrits (j’en fait partie), un record historique, du jamais vu.

                      La situation est extrêmement grave, mais non, tout va bien, tant mieux alors ?, c’est la télévision qui le dit..

                      Salut


                      • Lugsama Lugsama 15 mai 15:29

                        @pallas

                        Il y avait du monde, surtout au vu des mesures de sécurité, tout le monde l’a souligné sauf les pisse froids qui ne voient que ce qui les arrange. Bon vent.

                      • pallas 15 mai 16:26

                        @Lugsama

                        Il faudrait arrêter de vivre dans un monde imaginaire.

                        Notre nation est au bord de la guerre civil.

                        Salut


                      • Remosra 15 mai 16:29

                        @Lugsama

                        Voyez cette vidéo et enlevez vos ridicules oeillères !

                        https://www.facebook.com/100012228151272/videos/329620980788838/


                      • kane85 kane85 15 mai 20:37

                        @Remosra
                        En effet ! Quelle foule ! ha ha ha !


                      • JC_Lavau JC_Lavau 15 mai 15:18

                        Consacré ou sacré con ? Je m’interroge.


                        • zygzornifle zygzornifle 15 mai 18:59

                          c’est d’une ringardise a gerber , tous les vieilles badernes au rendez vous il manquerais juste les momies que l’on vient de trouver en Egypte et l’Élysée est d’une laideur cauchemardesque avec ses dorures pour blaireaux ses boiseries digne de cercueil ses tentures de chez Tatie , c’est bien la monarchie dans toute son horreur , vivement la révolution que l’on fasse un gigantesque barbecue avec ses débris .....


                          • Pere Plexe Pere Plexe 15 mai 20:22

                            l’audace de la liberté...sous contrôle de L’UE

                            l’exigence de l’égalité ...sauf pour les revenus, la santé, l’éducation et quelques autres détails
                            la volonté de la fraternité...avec les employés de Whirlpool de 
                            GM&S de Mim et de toute les victimes collatérales de la mondialisation heureuse.

                            • Claire29 Claire29 15 mai 20:34

                              Emmanuel Macron est le nouveau Président de la République française et tous les commentateurs font comme si son élection s’était déroulée normalement ce qui est loin d’être le cas !
                              On ne trouve pas beaucoup d’articles dans la presse pour nous rappeler comment les électeurs se sont fait avoir et comment « Emmanuel Macron doit en premier lieu son élection à une forme de coup d’État, qui a impliqué la haute fonction publique, les médias et le grand capital. »

                              • pipiou 15 mai 22:03

                                Comment coupe-t-on le son de cette bande magneto pitoyable ?

                                Mr Macron donnez un poste à Sylvain, n’importe lequel, pourvu qu’il combatte son désœuvrement autrement qu’en nous bassinant sur Agoravox !


                                • Dom66 Dom66 16 mai 00:52

                                  @pipiou

                                  Mais non mais non, il faut toujours garder un clown….pour l’ambiance smiley


                                • hellpast hellpast 16 mai 00:45

                                   @Sylvain Rakotoarison,


                                  Comment peut on être abruti à ce point pour écrire des inepties pareilles alors qu’une majorité de français est désespérée. Une majorité de français n’ont rien compris, on leur agite la muleta front national sous le nez et comme en 2002 ils reproduisent les mêmes erreurs. Il s’agissait de faire barrage à l’oligarchie, aux médias mais surtout à ces ultras libéraux qui paupérisent la France. Le consumérisme est une forme de fascisme. Instruisez vous un peu, il fallait voter le Pen et ce même si je n’ai aucune sympathie pour certaines de ses idées, oui il fallait faire barrage à une plus grande menace que ce fascisme fantasmé. Mélenchon est il bolchévique ou stalinien ? vous me répondrez non bien sur. En élisant le Pen, les français se seraient réveillés au lieu de s’endormir et s’enliser.

                                  • devphil devphil 16 mai 08:37

                                    @hellpast

                                    Merci pour votre coup de gueule ....

                                    Le Sylvain est dans une autre planète.

                                    Il écrit des articles à longueur de semaines, il ne répond jamais aux commentaires

                                    Il envoie du lourd souvent sur des sujets politiques banals.

                                    Je présume que nous allons avoir aujourd’hui mardi 16 Mai , un article sur le nouveau premier ministre.

                                    Ensuite un article pour chaque ministre , je vous dis qu’il n’y a pas assez de jours dans l’année pour Sylvain et sa chronique people politique.

                                    Philippe


                                  • zygzornifle zygzornifle 16 mai 13:16

                                    le sacre amène bien souvent au massacre mais de qui ? la France les Français ou les 2 ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès