Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le Sarko Show

Le Sarko Show

Premier succès pour le candidat Nicolas Sarkozy hier soir pour la première de « J’ai une question à vous poser » sur TF1 : il a réuni plus de 8 millions de téléspectateurs soit 33% de part de marché. Ce n’est pas un résultat historique mais un très bon score, même si ces conseillers avaient un peu stupidement mis la barre à 10 millions, soit un résultat de match de foot de Coupe du monde... Même Julie Lescaut, l’une des séries phares de TF1, n’arrive pas à ces sommets.

medium_20070205.WWW000000582_13729_3.jpgFace à cent personnes, un panel représentatif soigneusement sélectionné et sur le pont depuis neuf heures du matin, orchestré par l’inamovible et impavide PPDA, Nicolas a fait du Sarkozy, mais on n’en attendait pas moins de lui. Ainsi « le candidat du travail » veut assouplir les 35 h mais sur la base du volontariat. Augmenter les petites retraites et réformer les régimes spéciaux. Il se prononce contre le mariage et le droit à l’adoption pour les couples homosexuels, même s’il confie avoir hésité sur l’adoption, mais réfute les accusations : « Je suis né hétérosexuel mais je n’accepte pas d’être traité d’homophobe ! » Un étudiant en droit l’attaque sur la discrimination et sur sa politique d’immigration, tout en faisant une allusion à son scooter, qu’il s’est fait voler lui aussi... Le ministre de l’Intérieur ignore l’allusion transparente au scooter de son fils et précise qu’il ne veut pas de polygamie ou de filles excisées « quand on habite en France, on respecte ses règles », tout en réfutant tout racisme dans ses propos qui choquent pourtant une jeune fille d’origine algérienne. « Je suis le ministre de lIintérieur qui a fait le plus pour les musulmans » insiste Nicolas Sarkozy.

Il partira en mars
Un autre l’attaque sur son salaire, augmenté de 70% en un an (11 000 € par mois, comme tous les ministres). « Je considère que compte tenu de mes responsabilités, je ne vole pas cet argent ». Et précise qu’il quittera ses fonctions en mars. Enfin, vient le credo de campagne : «  je veux être un président qui fait, qui agit, qui bâtit », mais Nicolas Sarkozy va plus loin : « Je veux être le président de l’ouverture politique. Je ne suis pas l’homme d’un clan. Les gens bien ne se trouvent pas dans ma seule famille politique. Je ne ferai pas de compromis avant (l’élection), je pratiquerai l’ouverture après », explique le ministre de l’Intérieur, un thème nouveau dans sa campagne. Avant de renchérir en affirmant que « la France a besoin de tous les talents », sans vouloir préciser qui serait son Premier ministre.

Analyse
D’abord l’audience : l’émission aurait atteint un pic d’audience de 9,8 millions de téléspectateurs d’après le blog de Morandini qui précise également que 330 000 militants ou sympathisants avaient été encouragé à organiser des soirées conviviales pour voir l’émission.

Le contenu ensuite : Après avoir repris ses thèmes de campagne et répondu à quelques questions en refusant de s’énerver, Nicolas Sarkozy s’est positionné comme un candidat de second tour, un candidat de rassemblement. Une posture nouvelle, tant jusqu’à maintenant le président de l’UMP s’était attaché à rassembler son camp. Vieille antienne politicienne, il faut d’abord gagner le premier tour, ce que Lionel Jospin avait un peu vite oublié en 2002. Mais Nicolas Sarkozy doit maintenant se méfier du candidat centriste, François Bayrou, en progression dans les sondages, puisqu’il est crédité de 13% dans les derniers baromètres. Donc, même si Nicolas Sarkozy avait déjà parlé de rassembler les talents les plus divers, il enfonce le clou en piquant cette idée à François Bayrou. Et entrouvre une porte pour le poste de Premier ministre qui, bien sûr, fait rêver le tout-Paris politicien, Bayrou comme les autres. Les campagnes présidentielles sont truffées d’anecdotes de ce genre, le candidat puissant et bien placé reprenant les idées des autres pour les faire siennes et ainsi leur couper l’herbe sous le pied électoral. On verra dimanche ce que dira Ségolène Royal, mais elle pourrait, elle aussi, être tentée de reprendre quelques propositions du centriste Bayrou, ou alors des Bové et Besancenot, si son état-major craint un effondrement au premier tour. Nicolas Sarkozy n’a d’ailleurs pas fait la moindre allusion à la candidate socialiste, s’attachant à la règle de non-agression qu’il s’est fixée, pour lui-même bien sûr...D.A.


Moyenne des avis sur cet article :  3.69/5   (265 votes)




Réagissez à l'article

140 réactions à cet article    


  • Bill Bill 6 février 2007 13:51

    J’avoue, je n’ai pas regardé Sarkozy !!!

    C’est vrai qu’il est bien sûr de lui le Nicolas ! Cependant, Bayrou n’est que le quatrième homme pour le moment et dans l’état actuel des choses, s’il fait un bon score et que l’un des deux personnages les mieux placés n’est pas représenté, ce sera que Bayrou lui aura pris un nombre considérable de voix, et que Le Pen sera au second tour... C’est aussi une des leçons du 22 avril dernier... Mais Bayrou deviendra peut-être le troisième ?

    Dimanche prochain je ne vais pas rater Ségolène ! Peut-être quelques bourdes ?

    Bill


    • LE CHAT LE CHAT 6 février 2007 13:56

      @bill

      on sera deux dans les geoles de la république car moi aussi j’ai comis cet affront . Nous sommes déjà fichés et sur la liste des futurs tranferts à Guantanamo smiley c’est un crime de lèse majesté !


    • Depi Depi 6 février 2007 14:12

      Nous sommes maintenant trois dans ce cas même si j’avais reçu un SMS m’invitant à organiser une soirée conviviale entre amis pour regarder l’émission. C’est juste en mangeant ma pizza que je l’ai fait soit durant 3min à peu près.

      Mais apparemment il s’en est bien sorti ce qui n’est pas très étonnant en soi, cela aurait été inquiétant du contraire pour un candidat à la Présidence qui est avocat en plus.

      A voir Besancennot, Royal et un autre, dont j’ai oublié, le nom bientôt. Après le test du 11 février, ça lui permettrait de rebondir à la Marie-Ségoène, vaut mieux pour elle.


    • Bill Bill 6 février 2007 14:13

      Et pourquoi Guantanamo ? On a tout ce qu’il faut ici !

      Bill


    • (---.---.12.18) 6 février 2007 14:17

      Désolé Monsieur SARKOZY mais j’avais entrainement hier soir.

      Mais bon le truc sur l’ouverture à gauche à droite c’est ASSEZ GONFLE. A lire la presse de droite ou de gauche il y a un truc qui gêne l’UMP c’est BAYROU. Ils en ont peur. Sachant aussi que 2/3 des français sont indécis, la candidature LE PEN et sa probabilité de présence au second tour est ouvertement dîte (les analyses montrent que le PEN a engrangé beaucoup de voix d’indécis la derniere semaine du premier tour de 2002).

      Un BAYROU / LE PEN serait ENORME smiley


    • Bill Bill 6 février 2007 14:25

      12.18

      Ah oui, mais quelle fessée ce serait pour l’UMPS ! Si ça arrive, je prépare mon magnétoscope pour me passer et me repasser la tête qu’ils feront !!! smiley smiley

      Bill


    • PasKal (---.---.201.240) 6 février 2007 16:15

      J’avoue que j’ai commençé à regarder mais j’ai trouvé cela tellement d’un chiant que je me suis cassé !

      J’ai rezapouillé de temps à autre pour me rendre compte à chaque fois assez vite que c’était toujours aussi chaint.

      J’ai juste eu le temps de m’apercevoir combien Sarkosy ne connaissait RIEN à la réalité quotidienne des français et était complètement bunkérisé dans son « Auteuil-Neuilly-Passy »...

      « La moitié des français sont au smic », nous dit-il. FAUX ! Moins de 20% le sont.

      « Les retraités ont le pouvoir d’achat le plus faible ». FAUX ! c’est la catégorie de français qui a (globalement) vu le plus son pouvoir d’achat augmenté au cours des dernières années.

      Etc...Etc...

      Pour « caresser » chaque catégorie de français « dans le sens du poil », il n’hésite pas à faire une flatterie à chacun. Cela s’appelle du Populisme. Dans ce qu’il a de plus puant, d’ailleurs.

      Et à chaque catégorie sa promesse d’avantage fiscal en cas d’élection. Sans évidemment dire comment il finançait tout cela et en taisant tout ce qui pouvait avoir à faire à la « dette » du Pays, bien évidemment. Un politicien cela ? Non, juste un ...politichien ! Et encore : ’poli’ car sous exomil pour tenter de faire ’moins exité’ ; sans quoi...

      Bref, si les chats ou les chiens pouvaient voter, il n’hésiterait pas à nous jurer « que la gamelle des chats et des chiens s’est apauvrie » et « qu’il va y remédier » une fois élu.

      « Vous n’arrivez pas avec votre salaire à louer un appartement » ? « ...faites comme moi : achetez donc une maison ! »

      Il a juste oublié de dire : « Vous n’arrivez pas à gagner suffisamment pour vous acheter du pain ? ...payez-vous comme moi de la brioche ! »

      On a quand même eu le droit à la petite larme : « Rendez-vous compte, avec tout ce que je fais pour vous, c’est tout juste si je gagne 11,000 Euros par mois... » Il veut qu’on se cotise, ou quoi ?! Et d’ailleurs, s’il ne gagne QUE 11,000 Euros par mois, comment fait-il pour être assujetti à l’ISF ??? Aurait-il menti ou omis de parler d’autres revenus plus ’cachés’. A se demander...

      En résumé : je n’ai entendu (globalement et pour ce que j’en ai vu de cette émission) qu’un simple RAMASSIS DE CONNERIES débité par un type qui ne connait visiblement de la France qu’Auteuil-Neuilly-Passy et la banlieue verte parisienne, pleurnichant sur son pauvre salaire de 11,000 Euros NETS par mois... (les smicards et tous ceux qui gagnent moins de 11,000 euros nets par mois ont dû apprécier...).

      Pathétique... !

      Vu déjà comment est utilisé l’argent des adhérents à l’UMP que l’on (Mr et Mme) ’claque’ dans des grandes ’messes’ à la Ceaucescu pour célébrer les mérites du conducator de l’UMP, Y’a de quoi s’inquiêter pour les finances de l’Etat sir Mr et Mme parvenait à l’Elysée...

      NON MERCI, PAS POUR MOI !!!

      JE PREFERE, ET DE TRES-TRES LOIN, L’HONNÊTETE D’UN FRANCOIS BAYROU !

      Il aura mon suffrage au 1er tour et il aura mon suffrage au second tour également.


    • levoisin (---.---.84.10) 6 février 2007 17:10

      Attention, « 50% des français au smic » et « 17% des salaries au smic » ne permet pas du tout une comparaison sur les chiffres.

      En effet, si 17% des salaries sont au smic, ils sont un grand nombre à gagner seulement un peu plus et également un grand nombre à gagner moins à l’aide d’allocations sociales, maladie ou chômage.

      Il ne faut pas non plus oublier que dans les foyers pauvres, souvent l’un des deux adultes ne touche pas de salaire. Et deux fois le smic gagné par l’un mais divisé par deux ou plus avec les enfants, ça ramène tout de suite le train de vie au niveau du smic.

      Sans compter les retraités dont une large partie touche des pensions dépassant très rarement deux smics pour 2 personnes car le travail des femmmes de l’époque était loin d’être aussi répandu qu’actuellement.

      Alors oui, je veux bien croire que 50% des français vivent au niveau du smic.


    • Soren (---.---.209.50) 6 février 2007 18:58

      AHHH un second tour Bayrou-Lepen, j’y pense et pas qu’en me rasant ... smiley

      Non sérieusement un second tour sans Sarko ni Ségo (les deux candidats plébiscités par les Mass Médias) ce serait tellement hallucinant, encore mieux que le résultat sur le référendum de la constitution européenne ...

      Ah et quel bonheur le soir du premier tour quelques minutes après 20h de voir les mines déconfites des journalistes de TF1 et France 2, de voir les sondeurs dans leurs petits souliers obligés d’admettre qu’ils se sont encore une fois plantés (comme d’habitude) et d’assister au discours de N.Sarkozy obligé de reconnaître qu’il ne sera même pas présent au second tour ... smiley et d’imaginer les éléphants du PS en train de se piétiner en coulisses en se rejettant la faute les uns sur les autres ...


    • bardamu (---.---.48.216) 6 février 2007 21:52

      S’il y en a certains qui pêchent à la ligne, d’autre pêchent au filet et ratissent large. Sarko est de ceux là. C’est un tribun plutôt talentueux, vulgaire pour certains, populiste pour d’autres, c’est selon. Il fait des grands moulinets et s’agite beaucoup. Il se donne du mal. Le pire c’est que je pense qu’il croit à ce qu’il dit. Il doit finir par se persuader lui même qu’il aime les Français. Il nous vend son programme comme le ferait un représentant en couteau Suisses. C’est un artiste d’une certaine façon, une espèce de Pierre Bellemarre de la politique. Il mérite bien ses 11000 euros par mois, ce qui entre nous est un salaire de cadre supérieur dans la moyenne haute. Il n’y a pas de quoi tomber dans les pommes smiley


    • dégeuloir (---.---.164.223) 6 février 2007 22:17

      et pourquoi pas une alliance entre la gauche et Bayrou ce serait plus logique !peu de différences entre eux ! de quoi donner des sueurs froides À l’UMP....LOL.... smiley


    • lolitude (---.---.237.46) 6 février 2007 23:25

      Heureusement que comme tu le dis tu n’as pas regardé l’emission, sinon tu aurais ecrit 100 pages de plus de non sens et de de nimporte quoi. On y a echappé belle.


    • dégeuloir (---.---.164.223) 7 février 2007 00:09

      Peu de temps avant sa première entrée au gouvernement italien, Gianfranco Fini déclarait encore en 1994 que « Mussolini a été le plus grand homme d’Etat du 20ième siècle ».

      Mais peu de temps après, M. Fini commença à prendre ces distances avec Mussolini et les néo-fascistes. C’est lors du congrès de Fiuggi (25-29 janvier 1995) qu’il change le nom du parti en Alliance nationale et en prend la présidence. Gianfranco Fini a recentré son parti, abandonnant peu à peu toute référence au fascisme et faisant d’Alliance nationale un parti de droite modérée. L’aile la plus dure de l’ex-MSI a abandonné le mouvement pour se regrouper dans d’autres formations.

      Toutefois les propos plus ouvert de M. Fini continuent à secouer de temps à autre son parti dont les membres non pas tous complètement oubliés leur ancien courant de pensées. Alessandra Mussolini (petite-fille de Benito Mussolini et membre d’Alliance nationale jusqu’en 2003) quitta le parti avec quelques éclats peu après les propos en Israël de Gianfranco Fini qui déclarait alors que le fascisme « fut le mal absolu » du 20ième siècle et que le règne de Mussolini fut « un chapitre honteux de l’Histoire de notre peuple » (italien).

      Certains de ses opposants, comme Francesco Storace alors leader de la région du Latium, décrivent cet éloignement comme une manœuvre politique et médiatique, mais que dans le fond l’opinion de M. Fini d’avant 1995 est restée inchangée.

      Reprise d’un commentaire anonyme sur le Web (à vérifier, donc :

      La version italienne du livre de Nicolas Sarkozy “Témoignages” a été préfacée par Gianfranco Fini.

      Cela avait déjà été le cas pour son livre”La République, les religions, l’espérance” ...

      Nicolas Sarkozy a donc accepté 2 fois une préface du leader post-fasciste, dirigeant de l’ Alliance Nationale...


    • arthur (---.---.43.22) 7 février 2007 13:15

      qui pense comme moi que ce sera pour avoir des débats façon bush/kerry ?


    • parkway (---.---.18.161) 7 février 2007 13:47

      bill, et si bayrou est troisième, pour qui va t-il vôter----> sarko


    • parkway (---.---.18.161) 7 février 2007 13:52

      tu vois pepe, la bande à l’ump comme ils sont intègres, mais leur aveuglement les perdra, comme en mai 2005...


    • parkway (---.---.18.161) 7 février 2007 13:54

      bardamu,

      11.000€ c’est ce qui est déclarable, il touche en fait pres de 30.000€ par mois ( un député touche 22.000€)


    • dégeuloir (---.---.124.121) 7 février 2007 14:12

      Bayrou,s’il n’est pas au 2éme tour appellera à voter Royal,il ne faut laisser la France aux mains seules de L’ump (vu la grande démocratie qui y régne...) les gens apprécieraient un gouvernement d’union avec Bayrou et Royal et tous ceux qui désireraient y participer,c’est le cas le plus probable qui va se présenter....... ! Avouez que c’est alléchant !!  smiley


    • miko (---.---.211.77) 6 février 2007 14:22

      Je suis désolé, j’ai pas vu le sarko show d’hier soir, je vous prie de bien vouloir faire preuve d’indulgence et de ne pas sévir à mon égard. Par contre, ségo, faudra pas le louper !


      • (---.---.61.62) 6 février 2007 14:36

        Sarkozy nous a fait étale de son plus beau talent : Diviser pour mieux règner

        ça ne fera pas avancer le schmil’ mais lui se sera assis sur le trône, son rêve !

        (comme d’autres rêvent de gagner la star Ac ou le Bachelor, sans penser une seconde à ce qui les attend après...Plus dure sera la chute)


        • kimi (---.---.71.94) 7 février 2007 05:36

          il a commencer la division dans les banlieues en recrutant des opportunistes beurres pour bien montrer qu’il sait rassembler et minimiser la rancoeur des jeunes et ces zozos telle que madame alibi porte parolle encore une frustree non accomplie si tous ces problemes la touchent tant pourquoi ne pas ne s’engage- t- elle pas personnellement plutot que cette nouvelle colonisation spirituelle dont ses parents les miens ont tellement souffert exiger son respect ça n’est pas de redevenir servile Madame,de grace c’est trop grave de porter cette responsabilite et ces pauvres jeunes embrouillès pathetiques assis derriere elle charger de hocher la tete sur FR2 .Sachez Madame que sur TF1 votre guide spirituel nous avait deja servi le mouton sauce aigre ;MADAME LA PORTEUSE,en Bourgogne ou je suis ne ;en hiver le jeudi nous nous empressions d’aller voir tuer le cochon on en tuait des centaines ,egorges,le sang receuillit pour le boudin gele,la paille ,l’odeur et les cris des cochons que l’on egorgeait se repandaient dans toute notre petite ville ; . Alors foutez nous la paix c’est notre pays personne ne peut nous en sotir merci de votre aide mais laissez nous nous demerder on y presque sans vous voila pourquoi tout le monde s’inquiete on ne veut pas etre manipule comme vous et par qui que se soit


        • olivman (---.---.29.157) 6 février 2007 15:11

          On peut gagner la presidentielle sans aucun programme, mais avec un seul slogan : « un referendum pour la France ». Un questionnaire envoyé aux français oui chacun pourra donner son avis/envie et desir de changement. Et ce seront les chomeurs ANPE qui auront été embauché pour le depouillement. Comme ça tout le monde sera content et enfin on aura une france fait par les français et non par les medias !! smiley


          • Rémi Rhoyks 6 février 2007 15:11

            Hier soir sur Tf1, comme le dit notre cher ami D. Artus, ce fût un véritable Sarko Show. A défaut de nous livrer de véritables surprises sur son programme politique, Nicolas Sarkozy a tout de même été parfaitement clair en reprenant différents points déjà abordés au cours de diverses interventions. On ne peut donc pas reprocher au candidat d’être un parfait communiquant. Face à cette assemblée de 100 personnes, l’actuel ministre de l’intérieur et candidat aux prochaines élections présidentielles s’est avéré relativement à l’aise, même face à certaines revendications plutôt déstabilisantes. En somme, un beau travail de communiquant. Mais ou se situe la limite entre homme poitique et communiquant ?


            • cyrkar (---.---.89.20) 6 février 2007 16:11

              « Où se situe la limite entre un politique et un communiquant » : dans les idées et principes non ? le fond en somme et pas que la forme


            • D. Artus D. Artus 6 février 2007 16:20

              Il n’y a pas de limite entre homme politique et communicant, car depuis longtemps la communication fait partie du job de l’homme politique. Ils s’y préparent tous avec minutie, font des medias training avec des journalistes télé et préparent beaucoup leurs interventions. Malheureusement on leur a tellement dit que le faire-savoir était important que parfois ils oublient le savoir-faire.


            • Bourricot Bourricot 6 février 2007 18:31

              Je n’ai aucun parti pris. Mais reconnaissons une chose et cette info est vérifiable, Ségolène Royal comme François Bayrou n’ont pas de société de communication à leur solde, pas de conseiller de communication à leur côté. Peut être un signe encourageant. Surtout pour la socialiste puisque jusqu’à présent effectivement, le Ps a employé fortement les sociétés de pub pour gérer l’image de leurs candidats.


            • snoopy86 (---.---.164.146) 6 février 2007 19:22

              @ bourricot Marie-Ségoléne et Bayrou pas de conseillers en communication ? C’est une plaisanterie...


            • www.jean-brice.fr (---.---.31.236) 6 février 2007 19:56

              La communication, c’est très joli, mais s’il n’y a rien derrière, c’est le cas de la TOTALITE des candidats en piste : qu’est-ce que cela donnera ? LA GUERRE CIVILE .../


            • be wolf (---.---.143.82) 7 février 2007 10:48

              t ’ y crois sérieusement à cette connerie ? Tu croi pas qu’ elle à un conseiller communication, un mr image comme tous les autres ?

              Parce que l’ image , ça à quand meme une infime importance dans une campagne...


            • ptit-louison (---.---.246.212) 6 février 2007 15:57

              Le réel succès de Sarko vient de son omniprésence dans les médias, du manque de mémoire de nos contemporains (ses échecs au pouvoir etc), de son immense toupet et talent oratoire, du fait qu’il pille (ou imite) Le Pen jusque dans la formulec« être français ça s’hérite ou se mérite / »Si tu n’aimes pas la France, quitte là" etc. Au vrai, c’est un ambitieux manipulateur lui-même le valet des lobbies de toutes sortes qui gouvernent le monde (et qu’il ne faut pas nommer), un pro-américain, à l’image de son maître Chirac, un opportuniste total qui dit tout et son contraire.Bref, Sarko, c’est Chirac en pire. Le vrai changement, la vraie surprise, ce qui réjouirait le peuple du silence, ça serait que Le Pen arrive au moins au second tour, bon sang mais c’et bien sûr, tous les autres sont du système, amis de ceux qui tirent les ficelles, de simples marionnettes ! CQFD : voilà pourquoi Sarko a du succès auprès des lâches qui veulent éviter la guerre comme les Munichois.


              • patrick patrick 6 février 2007 17:10

                @ptitluison

                Je suis un lâche, un heritier de Munich, un raciste, en somme un con de sous français ignare , manupulé puisque je revendique de soutenir NS !

                Je vous remercie de voir enfin clair en moi grace à vos arguments percutants, à vootre capacité d’analyse et à votre bon sens.

                Dans ces conditions , je suis plutot fière de ma lacheté !

                merci de m’avoir ouvert les yeux.


              • dégeuloir (---.---.164.223) 6 février 2007 22:27

                Toujours à rôder sur AG mon très cher Pat,profitez en bien car lorsque votre Fuhrer aura été sacré il fera fermer ce site (comme bien d’autres) pour subversivité,......lol...... smiley


              • Yvance77 (---.---.234.111) 6 février 2007 16:15

                Je suis loin d’être une groupie du p’tit Nicolas, mais il faut lui reconnaitre que du métier il en as et le bougre il sait faire et bien.

                J’ai eu l’impression à un moment qu’il allait carrément servir l’apéro sur le plateau, suivi d’une discute en potaches.

                Jouer les grands « frérot » aux dents qui cirent le parquet, et en tendant les bras pour aider many pour qu’elle traverse les clous, c’est sur il faut du talent, et il n’en manque pas il faut bien l’admettre.

                S’il reste sur cette posture, il va quand même être dur à dégommer de son piedestal.

                Va falloir se secouer les puces un peu de l’autre côté car il va attendre personne le 3/4 de président.

                Pour ceux qui veulent voir l’emission en différé le lien est [url=http://tf1.lci.fr/infos/?trk=1&e=188]là[/url]


                • jrr (---.---.4.121) 6 février 2007 16:27

                  Excellente prestation de M. Sarkozy, dans un climat souvent hostile. On ne peut pas lui reprocher d’avoir répondu aux questions posées, puisque c’était le thème de l’émission... Il me semble que M. Sarkozy sort nettement du clivage gauche-droite habituel.

                  En France, mais aussi en Europe et dans le monde, M. Sarkozy est reconnu peu à peu comme une personnalité d’envergure, qui s’élève au-dessus des petites polémiques franco-françaises. La presse internationale le voir même « sauver l’Europe ». C’est vrai qu’il est difficile d’être prophète en son pays, et que les critiques de la droite chiraquienne, des assistés et des limaces qui font la campagne de la gauche actuelle ne l’aident pas.

                  J’espère qu’il ne va pas se décourager et continuera de croire à son destin politique, même s’il perd ces élections - car dans un pays aussi enfoncé que la France, au bord de la banqueroute, c’est pas gagné d’avance de proposer les soins intensifs... Et les Français seront tentés par les démagogues qui lui promettent de tout avoir sans rien donner en échange...

                  Je trouve aussi que Mme Royal vaut mieux que les sbires de bas étage qui l’entourent, et qui tirent cette campagne vers le bas en pratiquant le dénigrement systématique, qui leur sert de philosophie et de vision d’avenir pour la France...

                  C’est par ailleurs franchement miraculeux que ce fils d’immigré hongrois, sans fortune et sans piston, ne se soit pas fait dézinguer par la bande à Chirac... Les Français devraient se réveiller et apprécier ce personnage politique à sa juste valeur.


                  • seb (---.---.12.18) 6 février 2007 16:59

                    Oui c’est vrai le petit gars de Neuilly, il a eu une enfance difficile avec des parents qui n’avaient pas d’argent...

                    IL ETAIT SURTOUT NUL EN CLASSE et pourtant il avait droit à l’une des meilleurs écoles catholiques de la place parisienne smiley


                  • De Saint benoit Philippe (---.---.66.147) 6 février 2007 17:15

                    Pour jjr. Sarko n’est pas homme à de décourager. C’est un battant. Ses origines hongroises jouent pour lui. S’il n’avait pas été positif dans sa vie, il n’aurait jamais pu arriver là où il est.

                    Il est passé par tous les stades de la politique et sa fonction d’avocat est un atout pour lui.

                    Quoiqu’il puisse arriver, même dans l’éventualité d’un échec ( peu probable ), il saura rebondir et mettre les français devant leurs responsabilités.

                    Ce n’est pas un homme qu’il faut élire, c’est aussi et on l’oublie toute une équipe gouvernementale.

                    Le Président élu ne peut vraiment gouverner souverainement ( évitant une nouvelle cohabitation ) s’il n’a pas un Gouvernement majoritaire qui lui soit fidèle et qu’il suive ses idées politiques pour la France.

                    Ségolène dite « Royale » est certainement excellente, agréable, trés sympatique et jolie, mais ce n’est pas avec ça, que l’on peut diriger la France dans le tel chaos qui existe. En plus, elle n’a pas vraiment une équipe top. « Les éléphants » du parti, on sait ce qu’ils ont fait par le passé. Le reste est insignifiant. La coquille est vide. Elle est seule et courageuse. Le combat est dure au début de ce XXI éme siécle. Il faut une « Dame de Fer ».

                    C’est bien beau de ratisser les banlieus et faire des promesses, tout en sachant quelles ne pourront pas être tenues.

                    Je pense que les français sont mûres et qu’ils ont les pieds sur Terre.

                    S’ils ne votent pas d’une façon intelligente, ils ne pourront que s’en prendre à eux-mêmes.


                  • be wolf (---.---.143.82) 7 février 2007 10:56

                    si sarko na pas été déscendu par la bande a chichi, c’ est parce que il etait un de ses plus proches collaborateurs. Il a ensuite, grace à cet apprentissage et à son talent naturel, réussit à dépasser le maitre. J’ Aimerai beaucoup que les français se réveille pour admiré le formidable politicien qu’ est N.S, il à 20/20 partout.

                    Seul petit défaut : c’ est un manipulateur de grande classe , comme tout bon POLITICIEN....


                  • be wolf (---.---.143.82) 7 février 2007 10:59

                    PTITE INFO : DANS LA CONSTITUTION LE PRESIDENT EST UN ARBITRE.... entre le parlement et le gouvernement ! bref , il ne s’ agit en aucun cas , en théorie, d’ elir le gouvernement en avril. mais en pratique c’ est tout à fait juste.


                  • JHAD (---.---.27.246) 6 février 2007 16:40

                    Je me range à l’avis de Mr Raymond BARRE : N.Sarkozy s’est montré compétent et courageux. Souhaitons que l’on puisse en dire autant des autres compétiteurs.


                    • De Saint Benoit Philippe (---.---.66.147) 6 février 2007 16:47

                      J’ai eu le plaisir de regarder cette émission sur TF1. Que pouvons nous en retirer. En premier, il est actuellement l’homme de la situation en France. Il parle juste, vrai et ses propositions sont à l’image de ses interviews. Ce ne sont pas des journalistes. Ce ne sont pas des spécialistes de la politique. Ce ne sont que 100 français lambdas électeurs choisis sur les listes électorales reflétant un peu toutes les couches sociales de la France. A part deux ou trois intervenants, le reste ne posait que des questions sur des problèmes particuliers touchant leur propre situation.

                      Dans un tel contexte, on ne peut être que funambule et essayer de développer une idée pour la France avec de telles questions.

                      Or, son ancien métier d’avocat lui a été utile. Il fallait dans un tel contexte, candidat à l’élection présidentielle expliquer une politique pour la France avec des questions qui sont plutôt de l’ordre d’une campagne legislative, que présidentielle.

                      Actuellemnt, les français vu le contexte pensent plus à leur poche et leur situation personnelle, que de la poitique internationale, economique et européenne.

                      Le Président de la République est le représentant de la France sur l’échelle mondiale. Son rôle est de défendre les intérêts de la France dans le concert des nations.( politique, économique, militaire etc.... ). Bien-sûr le bien être des français et la stablité de la nation sont trés importants pour une bonne économie. Il donne les orientations et lignes de conduite. C’est au Gouvernement formé, de prendre les décisions permettant aux français d’avoir une vie plus agréable et conforme aux projets proposés.

                      Sarko est passé par toutes les étapes d’un élu politique. Comme il a répondu à un intervenant. « J’ai commencé au bas de l’échelle et par mon travail et ma volonté, j’espère arriver au dernier barreau de l’échelle ».

                      Il a été en mesure de répondre à toutes les questions, vu que ce sont des interventions particulières et de tous les jours nous touchant tous.

                      Aucun intervenant n’a vraiment abordé le sujet qui touche la fonction présidentiellle et son rôle.

                      Ii en résulte une franchise, une honnêté dans ses propos et des références qui ne laissent pas indifférent.

                      Il a été ferme sur « les hétéros, sur le pax et touchant les couples différents ». Il a défendu sa position sur la famille. Il n’a pas tergiversé. il a une position et il l’a maintenu.

                      Faire face à diverses questions pendant deux heures ce n’est pas donné à tout le monde, lorsqu’on ne connait pas la question posée.

                      Il a été bon. Nous verrons bien les autres.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès