Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le SAV de l’Elysée ne répond plus... de rien

Le SAV de l’Elysée ne répond plus... de rien

Le SAV n’est plus en mesure d’assurer que les réformes promises seront appliquées. 10 promesses parmi celles qui comptaient le plus pour l’électorat sarkoziste ont été purement abandonnées. Et le quotidien des Français ne ressemble en rien à la "France d’après" idyllique du présomptueux candidat. L’avenir n’est pas non plus aussi glorieux qu’il l’affirmait avec son "tout devient possible". Le nouveau chef de l’Etat parla pourtant, lors de ses premiers vœux officiels, de "politique de civilisation" et de "nouvelle Renaissance". Quelle civilisation ? Quelle renaissance ?

SAV, service après-vente ou devrait-on parler ici plutôt de "Service après vantardises" du candidat Sarkozy ?

Sondages et baromètre convergent :

Un sondage publié le 11 juillet par le journal Le Parisien confirmait la grande déception des Français sondés. Selon le sondage CSA de ce journal, le bilan de la 1re année de réformes est jugé globalement négatif par 57 % des sondés. Les plus critiques sont les jeunes (67 % des 18-24 ans) - ce qui en dit long sur la foi en l’avenir - et les catégories populaires (71 % des ouvriers). La mise en place de franchises médicales a déclenché un véritable tollé : 65 % des sondés y sont opposés.

Le baromètre de l’Institut Thomas More est sans appel : les réformes promises ont été abandonnées et les réformes engagées créent globalement un fort mécontentement. L’institut dresse le tableau de 13 réformes qui comptent. La principale promesse tient dans l’expression "président du pouvoir d’achat". On comprend aujourd’hui à quel pouvoir d’achat Sarkozy pensait : le sien, celui des actionnaires du CAC40, des chaînes privées, de ses amis (Bernard Tapie...). Mais pour le reste, c’est clair : les Français devront travailler plus - s’ils le peuvent - pour gagner (un peu) plus. Quant à la croissance tant convoitée par l’homme qui promettait d’aller la chercher avec les dents, elle ne sera pas au rendez-vous.

Quelle civilisation ?

La civilisation, serait-ce la promotion de la "laïcité positive", expression employée le 20 décembre 2007, à Latran, et qui suscita la critique légitime de certains commentateurs, comme Corinne Lepage (Cap21-MoDem) ? Serait-ce encore le règne de l’argent, la connivence "de l’argent roi et du roi de l’argent", comme dit Bayrou, qui dénonce avec virulence les milliards d’euros attribués à Bernard Tapie et réclame une commission d’enquête, rejoint sur ce point par le Parti socialiste ? La civilisation, serait-ce encore le modèle américain, le travail de sape de principe des droits de l’homme et la complaisance sans limite envers les tyrans du monde entier, dont certains sont reçus avec excès d’honneurs ? Ou bien serait-ce une société où l’on devra travailler de plus en plus et de plus en plus longtemps ? Ou bien encore une démocratie où prime la volonté du chef, faisant fi des référendums et des mouvements de grève ?

Quelle renaissance ?

Quelles sont donc les brillantes idées nouvelles de la droite au pouvoir qui nous permettrait de voir une renaissance pointer le bout de son nez ? Des idées courtes, des slogans, de la propagande, mais point d’idées ! Point de renaissance intellectuelle !

La Renaissance s’était manifestée par un essor sans précédent des arts dans le respect des valeurs antiques, par le mécénat des princes. Or, la politique culturelle de Sarkozy est celle du résultat, de la culture rentable, et celle des récompenses des copains ("Mes copains d’abord !") par voies de nominations et attributions diverses d’avantages. Non, ce n’est pas non plus une renaissance artistique.

Propagande à volonté !


Quand les slogans, les promesses et les beaux discours s’effritent devant la réalité que le peuple commence à discerner de ses propres yeux, ce peuple est soumis à un surdosage de propagande pour le ramener dans le droit chemin de la foi en son chef.

Main de fer et langue de bois, les deux mamelles du sarkozisme ne suffisent plus. Il faut à grand renfort d’argent (le vôtre) vous faire entrer dans la tête la sainte vertu des vérités officielles. Le SAV de l’Elysée n’a pas de tête pensante et s’obstine à ne pas répondre aux attentes des clients. Mais c’est, dit-on, parce que le client comprend mal. Il va donc falloir lui réexpliquer qu’il a tort et, pour ce faire il faudra qu’il remette la main à la poche. En terre de Sarkozie, il n’y a rien de gratuit, tout service se monnaye et le client est roi. Mais roi de quoi, je ne vous le dirai pas...



Moyenne des avis sur cet article :  4.45/5   (137 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • Spyc 21 juillet 2008 11:31

    Quoi ? Lerma n’est pas encore là alors que l’on critique de manière raisonnée et logique son Empereur adoré ?

    En tout cas, très bon article résumant bien la politique du "je cause plus que je n’agit" de notre Empereur


    • La Taverne des Poètes 21 juillet 2008 11:36

      Aujourd’ui, le MoDem cogne tellement dur que Lerma reste sans voix.


    • vivelecentre 22 juillet 2008 07:35

      D’ailleur le modem ne sait pas faire autre chose...


    • Lisa SION 2 Lisa SION 21 juillet 2008 11:50

      bonjour,

      Il ne suffit pas de voter des lois, il fat aussi un organe compétent et zélé pour les faire appliquer. Ce n’est plus le cas, hormis pour la police et la gendarmerie soumise à l’obéissance. mais les membres de l’Ump le lachent, les fonctionnaires sont débordés, et tout le monde est saturé par l’omniprésence audiovisuelle de la propagande présidentielle qui déborde. trop de politique tue la politique...

      Cela en devient nauséabond...ah bon !


      • La Taverne des Poètes 21 juillet 2008 11:59

        La nausée abonde, il faudra un second SAV : "Service Après Vomi".


      • Viv 21 juillet 2008 12:15

        Bon, je vais pour une fois faire mon lerma : J’aimerais bien que les articles, au lieu de taper simplement sur Sarko (ce qui est compréhensible, d’ailleurs, vu la politique qu’il mène), nous permette également d’envisager les alternatives à sa politique. Que propose le MoDem (étant sympathisant MoDem, ça m’intéresse particulièrement !) ? Quelles sont les propositions du PS, au dela des luttes personnelles pour la prise du parti ? Donner les propositions de l’opposition intéresserait à mon avis beaucoup plus de monde que les habituels pamphlets agoravoxiens sur la mauvaise politique que mène Sarko, non ? Enfin, on pourrait plus être accusé de TSS ou de gauchisme idéologique, étant donné que ce serait argumenté ! ++


        • La Taverne des Poètes 21 juillet 2008 12:37

          Vous noterez quand même que les idées du militant du MoDem que je suis transparaissent a contrario, en filigrane, dans cet article : Cesser de placer l’argent au centre des valeurs, favoriser la citoyenneté, la culture et les valeurs de civilisation, faire des promesses électorales réalistes, non démagogiques, ne pas user de propagande (c’est l’instrument des régimes autoritaires qui veulent duper leurs peuples quand ils n’arrivent plus à les fasciner), ne pas employer la main de fer ni la langue de bois.

          Voilà pour ce que contient, en négatif, cet article, je vous invite à lire mes autres articles. Ainsi que ceux des autres citoyens opposants de ce site : Imhotep, Marianne, Rakotoarisson, Moreigne, j’en oublie. Je vous invite aussi à lire les interventions de François Bayrou qui s’exprime moins que Sarko et le gouvernement mais toujours à bon escient. La sobriété des commentaires (dans cette débauche médiatique orchestrée par le sarkozsime) ne doit pas être pris pour du slience radio.

          P.S : Sinon, on n’a pas quatre bras. C’est déjà dificile de contrer efficacement un président "à six cerveaux" qui bénéficie de tout un pool de communication, des medias, et d’amis partout y compris au PS.


        • Francis Francis 21 juillet 2008 15:53

          Bla bla bla

          Dans l’absolu ce ne serai pas à vous de me répondre, mais quelles sont le spropositions de lois du modem dans ces domaines ?


        • JPL 27 juillet 2008 14:58

          à Francis qui demande quelles sont les propositions de loi alternatives.

          La première des choses à répondre que - hormis voter des lois pour défaire les plus malfaisantes de celles votées depuis quelques années - la priorité n’est pas d’ajouter encore des lois aux lois !

          M Sarkozy est passé maître en la matière, de 2002 à 2008 nous avons eu au moins une loi par an pour combattre l’insécurité (sauf en 2004, il était aux finances). L’accumulation même de ces lois montre qu’elles :

          - ne sont pas préparées et pas accompagnées

          - pas suivi d’effet réellement tangible (sinon pourquoi en faudrait il une nouvelle chaque année ?)

          Bref que ce ne sont que des outils de communication.

          Il vaut mieux des dirigeants qui légifèrent moins mais agissent vraiment et positiviment. M Sarkozy se fait plus connaître par son omniprésence médiatique et par quelques décisions fort malheureuses voire critiquables que par ses résultats.


        • JL JL 21 juillet 2008 12:33

          Bon article. Sur l’affaire Tapie, il semblerait que ce soit pour lui permettre de payer ses dettes qu’on l’a aidé, et non pas pour ses beaux yeux. Qui sont les créanciers ?


          • Lambert86 Lambert86 21 juillet 2008 15:51

            Le fisc (l’Etat).

            Finalement, le CDR (l’Etat) va verser à Tapie 395 millions d’euros dont 283 reviendront... à l’Etat au titre des dettes de ses anciennes sociétés (créance de la liquidation, Fisc et Urssaf), 35 millions à divers créanciers, 35 autres millions de dettes personnelles envers le fisc et les douanes... Le compte y est, les 40 millions restants retombent dans la poche de Nanard qui conserve ses biens, notamment son somptueux hôtel particulier au 52 rue des Saint-Pères à Paris.

            Et dire que suite à la décision de la cour de cassation en octobre 2006, le CDR avait proposé un accord : Tapie vend ses biens et son hôtel pour rembourser ses dettes et le CDR passe l’éponge sur le reste. Quel retournement de situation !


            Mais comment fait le citoyen standard (cad ne bénéficiant pas de relations bien placées) pour rembourser ses dettes, notamment envers l’Etat ?


          • Marc Bruxman 21 juillet 2008 19:21

            Malheureusement sur le dossier Tapie, je n’ai pas vu sur Agoravox ou dans la presse un seul avis de juriste :( Or ce que j’aimerai savoir c’est est ce que ce nouveau jugement parait irréprochable juridiquement (sur le fond ou sur la forme) ?

            Parce que finalement un tribunal juge sur la loi et non sur la morale. Peut être que le juge qui a rendu ce verdict trouvait qu’il était en train de faire une saloperie mais ne pouvait pas ne pas appliquer la loi. Ou peut être que Tapie a effectivement été mal traité dans cette affaire.

            Le droit est suffisamment complexe pour que la compréhenstion de ce genre de fait soit complexe pour les non-initiés au droit dont je fais partie. Cela dit, si un agoravoxien juriste veut bien faire un article sur le sujet et nous expliquer pourquoi et comment ce jugement a été rendu, je suis très preneur !


          • JPL 22 juillet 2008 00:25

            Marc Bruxman

            Ce n’était pas un jugement rendu par un juge.

            C’est un arbitrage, sanctionné par une commission privée constituée de 3 personnalités choisies d’un commun accord entre les parties (et payée chacune 300 000 euros pour la manip...) dont le rôle a essentiellement consisté à officialiser la transaction.

            Un tribunal arbitral n’est pas un tribunal mais une commission qui relève de la sphère privée.


          • Lambert86 Lambert86 22 juillet 2008 01:52

            Je vous conseille de lire le dernier numéro du Canard Enchainé.

            On y apprend notamment d’un professeur de droit spécialiste du sujet : "Je n’ai jamais vu une procédure semblable. Il est sans précédent qu’un contentieux traité par les tribunaux publics, et ce jusqu’à la cour de cassation, soit ensuite repassé à la justice privée, sans aucun contrôle et sans possibilité de faire appel."

            Le nouvels obs nous révèle qu’un magistrat de la Cour de la Cassation s’est étonné de la procédure "Je ne comprends pas que le CDR abandonne une position qui lui était favorable."


          • claude claude 21 juillet 2008 14:05

            bonjour la taverne,

            votre billet est fort intéressant.
            mais,je vous trouve un peu dur envers notre Divin Président !
            en effet, celui-ci sue sang et eau, pour mener la france sur le "glorieux-chemin-de-la-félicité" !
            il s’est même choisi une épouse qui renverse les coeurs partout dans le monde, japon y compris.

            des réformes, il y en a eu :
            si l’on veut les résumer , on peut les classer en deux catégories :

            • la première où les nantis sont gagnants : ils deviennent encore plus riches : impôts baissés, délocalisations, fermetures d’usine pour augmenter les dividendes, établissement de dynasties politiques...
            • la seconde où les pauvres sont perdants en créant encore plus de précarité : franchise médicale, obligation d’accepter un emploi raisonnable lorsque l’on est chômeur, radiations de l’anpe, privatisation de l’énergie...
            en plus il porte haut l’étendard de la culture française rayonnant sur le monde en distingant de grands penseurs comme céline dion ou christian clavier...

            cet homme a transformé le foutage de gueule, en " bel-art", dont il domine parfaitement la technique.
            sa devise pourrait être :
            • "face, je gagne ; pile, tu perds !"

             smiley

            • La Taverne des Poètes 21 juillet 2008 14:28

              Je suis trop dur, moi ? Mais non, je me félicite que Sarkozy ait remis la légion d’honneur à Bernard Hinaul, dernier représentant des dieux du cyclisme. Je le félicite moins de se rendre sur les routes du Tour aujourd’hui après avoir aidé Tapie qui, comme on le sait, a introduit à partir de 1984, des pratiques à la Nanard dans le cyclisme. Après cela, le Tour de France a pris un tour que l’on aima moins...

              Lire le splendide article de Bordas (quel style, quel lyrisme !) ici : Rue89 Bordas

              Hélas je crains que Tapie ne pourrisse tout ce qu’il touche.


            • claude claude 21 juillet 2008 17:09

              vous savez, quand vous avez 2 pommes pourries dans un panier, on ne sait pas laquelle a contaminée l’autre !


            • JL JL 21 juillet 2008 18:28

              "face, je gagne ; pile, tu perds !"

              Tiens, comme c’est curieux : c’est précisément ma définition d’un terroriste. Pour paraphraser Audiard, c’est d’ailleurs à ça qu’on les reconnait.

              Dit autrement : avec ces gens la négociation est impossible.


            • alceste 21 juillet 2008 17:58

              @ La Taverne,

              Très bonne synthèse, j’apprécie particulièrement le questionnement serré du troisième paragraphe.


              • sisyphe sisyphe 21 juillet 2008 19:05

                le SAV de l’Elysée répond de tout, pour les copains et les coquins.
                Le scooter du fils Sarkozy volé ? Hop, une recherche ADN, et l’affaire est réglée
                Le fils Sarkozy provoque un accident ? Hop, jugement rendu au bénéfice de l’accusé.
                Tapie était un peu dans le besoin ? Hop, un petit jugement extra-judiciaire, pour le renflouer de 40 millions
                "Le Point" pas assez sarkozyste ? Hop, la tête de FOG est demandée.
                Les chaines privées en perte de vitesse ? Hop, un démantèlement du service public, et à elles la manne pub
                Les patrons voyous risquent d’être emmerdés ? Hop, un coup de dépénalisation du droit des affaires, et le tour est joué....
                Les salaires sont trop chers pour les entrepreneurs ? Hop, démantèlement des 35 heures, précarisation du travail, travail partiel, accord entreprise par entreprise, et les salariés sont niqués...
                Etc, etc.. (je laisse la suite à d’autres : trop long...)

                Et vous osez dire que le service SAV ne fonctionne pas ?
                Au 1/4 de tour, qu’il marche !!


                • lenchen 21 juillet 2008 19:27

                  Vous avez oublie celui-ci :
                  Besoin de divorcer sans frais pour se remarier aussitot, et Hop...


                • JPL 22 juillet 2008 21:19

                  Confirmation de l’efficacité du SAV de l’Elysée, dépêche AFP de ce jour :

                  Affaire Tapie : Bercy confirme avoir demandé un tribunal arbitral


                • Marc Bruxman 21 juillet 2008 19:05

                  Mwais renaissance et politique de civilisation, oui Sarko l’a dit.

                  Par contre je ne crois pas que c’est ce qui comptait le plus pour l’électorat Sarkozyste. Aux meetings de l’ump, on pouvait voir un électorat assez désabusé lorsqu’il évoquait ces questions.

                  En fait avant que Guiano écrive ses discours, Sarko parlait franchement des réformes et tenait un discours assez libéral (avec une petite pointe de protectionisme malheureusement). Il a réalisé une inflexion de ses discours après l’arrivée de Guiano et les militants UMP en ont été pour beaucoup fortement déconcertés. Cela a très certainement été fait pour rendre son discours plus acceptable auprés de gens pour qui le mot "libéralisme" donnait de l’urticaire.

                  Aux universités d’été de Marseille, heureusement qu’il y avait des vieux pour applaudir parce que son idée de renaissance a fait un gros flop chez les jeunes présents. D’autant que l’année d’avant il avait parlé beaucoup plus concret : dette, deficit, libéralisation de l’économie, etc, etc...


                  • Marc Bruxman 21 juillet 2008 19:16

                    Et sinon, il faut quand même noter que mettre en place une "politiquer de civilisation" ce n’est pas forcément une idée "Sarkozyste" mais une idée politique tout court. Le role des politiques à la base c’est justement ca. Sentir les tendences du présent et tenter de batir un idéal social qui soit compatible avec ces tendences.

                    Une politique de civilisation peut ainsi aussi bien vouloir dire Libéralisme qu’Antilibéralisme. L’essentiel est de donner du sens à la politique et pas seulement dire "c’est pragmatique".

                    Cette "politique de civilisation" c’est justement ce que les politiques n’arrivent plus à faire :

                    • La gauche s’est longtemps appuyée sur le monde ouvrier pour donner ce sens d’appartenance. Lorsque le monde ouvrier s’est fragmenté et que l’on est passé de l’industrie aux services, rien n’a été fait pour réinventer de quoi donner du sens à la politique. 
                    • La droite s’est longtemps basée sur la religion catholique et la tradition. La encore, lorsque la religion est "tombée", tout ce qui fournissait le sens de sa politique a cessé d’exister.
                    Aujourd’hui seuls les partis "extrémistes" (LCR, FN, ...) maintiennent une politique de civilisation. Les autres n’ont pas réussi à s’en reconstruire une et la dessus, la droite ne fait pas mieux que la gauche. 

                    Et pourtant, tant que les militants ne seront pas capable d’avoir une narration claire qui leur explique pourquoi les idées qu’ils défendent sont meilleures sur un point de vue non seulement pragmatique mais aussi moral, alors la politique française restera dans le caniveau.

                    Or, créer une telle politique de civilisation implique que les programmes soient rationnels. Et ca c’est le contraire de ce que souhaite la politique girouette. La cohérence entre les différentes mesures est ainsi très importante pour que la politique de civilisation soit crédible. Et ca, Sarkozy, tiraillé entre le libéralisme et l’étatisme n’y parvient pas.


                  • tvargentine.com lerma 21 juillet 2008 23:26

                    Stop au conservatisme réactionnaire des articles du TSS

                    VOTER pour la démocratie et diffuser mon article sur la nouvelle révolution française avec le vote de la modification de la constitution française qui s’appelle LA 6eme REPUBLIQUE


                    • La Taverne des Poètes 23 juillet 2008 15:47

                      Le SAV (Service Après Vantardises) de l’Elysée assure que c’est une grande victoire démocratique d’avoir fait voter une réformette en abusant de marchandages et de pressions sur les représentants élus du peuple. Décidément nous n’avons pas la même notion de "victoire démocratique".



                      • Allain Jules Allain Jules 27 juillet 2008 14:14

                        Ce n’est que le début. Bientôt, le rire vont se transformer en larmes et après, ces larmes en sang. J’ai peur d’un reveil brutal.

                        http://allainjulesblog.blogspot.com/


                        • La Taverne des Poètes 27 juillet 2008 14:59

                          Le SAV n’assure pas la réanimation.



                        • Nathan Nathan 27 juillet 2008 23:07

                           L’esprit humain se fixe trop rapidement et l’impatience est un des pires maux de notre temps. Saviez-vous que la mémoire collective contemporaine était de 6 mois ? Notamment au sujet des informations, de la politique, des réformes, des projets. On ne retient que les grandes lignes, que l’on veut voir aboutir rapidement, se transformant alors en courts segments. 6 mois avant - 6 mois après finalement.
                          Si Sarkozy a la mesure de ses ambitions il sera réélu et nous pourrons alors juger au bout de 10 ans de gestion. Que peut-on dire au bout d’un an et quelques mois ? Il y a plus de réussites que d’échecs et, dixit "Lerma", quelque chose est en route. Indéniablement. Maintenant je suis comme vous, j’attends de voir, j’observe. La civilisation c’est la France, la renaissance c’est le drapeau tricolore. Clairement. Sans nationalisme, voire, mais là attention, même sans patriotisme dans le sens de valeurs communes inconscientes, un peu comme les américains, tous patriotes par défaut (hum). Reste notre hymne national seule constante au travers des décennies, et pourtant ultra-violente et agressive ....................... Franchement, j’en sais rien. Peut être l’inconscient collectif finira-t-il par la digérer intégralement. Moi j’ai du mal.

                          Salut.


                          • La Taverne des Poètes 27 juillet 2008 23:24

                            SAVez-vous qu’il ne fallait pas dire cela sur la émoire ? Le gouvernement va stopper son plan de lutte contre Alzheimer ! Chut malheureux...c’est une information qu’il va exploiter. Mais si la mémoire nous trahit et s’en va, la raison reste. Il faut des citoyens qui raisonnent.

                            Ce qui est pathétique, c’est de voir tous ces Français croire aux promesses de pouvoir d’achat de la bande à Picsou.




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès