Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le Sénat : Une Anomalie Républicaine

Le Sénat : Une Anomalie Républicaine

Certains diront "Vieux serpent de Mer" que la question du maintien du Sénat. Pourtant à l’heure où ce gouvernement aux abois, confronté à une dette abyssale, cherche dans les poches du peuple les deniers visant à rassurer Bruxelles, je me pose la question suivante. 

Mais à quoi donc sert le Sénat

Cette institution parlementaire, ilot de privilèges pour élus souvent décrépis, ne dispose d’aucun pouvoir décisionnaire. Son avis n’est que consultatif. L’assemblée Nationale étant seule souveraine en dernière lecture, sans même parler du fameux article 49.3, qui permet au gouvernement de s’exonérer de l’aval des députés quand ceux-ci sont réfractaires.

Voici résumé pour ceux qui l’ignoreraient encore, le chemin emprunté par un texte de loi.

1-Il est d’abord présenté en Conseil Des Ministres---2- Il est déposé à l’Assemblée Nationale qui l’inscrit à l’ordre du jour pour un premier examen---3- Il est débattu dans l’hémicycle, amendé, puis soumis au vote, c’est ce qui est dit de Première Lecture---4- Il est ensuite déposé au Sénat qui à son tour l’ inscrit à l’ordre du.jour—5- Il y est débattu, ré-amendé, avant d’y être voté, ce qui est dit de deuxième lecture. 6- Il revient enfin à l’Assemblée Nationale en dernière lecture pour y être adopté ou rejeté.

Là où le bât blesse, c’est que quels que soient les amendements et vote du Sénat, ceux-ci ne servent à rien, puisque seule la seconde lecture de l’Assemblée Nationale décidera du contenu, de l’adoption ou du rejet de la dite loi, pouvant faire totalement fi de l’appréciation du Sénat

Voilà donc une institution dont le coût annuel est de l’ordre de 800 Millions d’€, incluant frais de fonctionnement du palais du Luxembourg, plus indemnités parlementaires et frais de représentativité des 348 sénateurs qui la composent.

800 millions d’€ pour autoriser un avis stérile.

Intolérable gabegie en ces temps de disette.

800 millions d’€ de deniers publics qui tombent dans les poches d’élus sans pouvoir, souvent cumulards et qui de surcroît utilisent leurs frais de représentativité pour embaucher des membres de leur famille (enfants, conjoints, etc.) en qualité de secrétaire, adjoint ou attaché parlementaire.

Et pendant ce temps

J’entends que ce gouvernement, cédant à l’idéologie socialiste véhiculée par les députés de la majorité, veut moduler les allocations familiales en fonction des revenus des bénéficiaires. Cette modulation projette une économie de l’ordre de 800 millions d’€ sur le budget de la protection sociale.

Tiens donc 800 millions d’€.

Au regard de ce constat, que vaudrait-il mieux. Conserver notre politique familiale prospère et enviée par d’autres, ou sacrifier un Sénat qui ne sert à rien ?

Bien que me revendiquant de gauche, je n'adhère pas l'idéologie du partage quand celle-ci frappe au coeur de l'universalité des droits. Ainsi je pense que le revenu ne doit pas être lié aux montant des prestations familiales. Bien sur, cela crée des inégalités. Ainsi les enfants de couples aisés peuvent accéder à l'apprentissage des arts, de la culture ou du sport dans de meilleures conditions que ceux issus de milieux modestes. Mais cette inégalité à toujours existé et ce n'est pas en tirant vers le bas les plus aisés que l'on y remédiera. Voilà pourquoi je ne suis pas favorable à la remise en cause de l'universalité des droits., et surtout parce qu'il y à bien d'autres privilèges a abolir avant de s'en prendre à la politique familiale.

 Hollande se grandirait et marquerait de son empreinte l’Histoire s’il avait le courage de soumettre au référendum populaire l’abrogation du Sénat. Nul doute que forts d’une bonne connaissance quant au fonctionnement et au rôle précis de cette institution, nombre de nos concitoyens choisiraient de l’abroger.

Le petit sondage ci-dessous devrait nous en donner un aperçu

Che64                   Aussi sur Twitter :  @che64000


Moyenne des avis sur cet article :  4.65/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 19 octobre 2014 19:00

    @ Auteur

    Votre question «  »Mais à quoi donc sert le Sénat«  »  peut trouver une réponse aussi expéditive ; A rien !!!

    Mais j’invite les Français à surmonter les détails et à aller au fond des choses ! Là où les anomalies sont effrayantes !

    Pourquoi la France est-elle tombée si bas au point d’être à la portée de n’importe qui, voilà à quoi je vous invite à réfléchir !

    Il faut connaitre la France, l’histoire de la France, la vraie culture de la France, le rêve de la France, les inquiétudes et les angoisses de la France, les déceptions de la France, les obstacles fictifs et réels qui empêchent l’épanouissement du peuple français...

    Pour cela il n’existe aucune personne qui peut se vanter de connaitre mieux que moi la société française, vous ne direz jamais que je n’avais pas essayé...

     http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/moi-president-de-droite-de-gauche-157600


    • Michel DROUET Michel DROUET 19 octobre 2014 19:06

      Bonjour Christian

      Ce n’est pas tant une question financière que l’utilité même du Sénat qui devrait nous préoccuper : voilà une assemblée aux pouvoirs limités, qui freine le débat parlementaire et qui ne sert pas à grand chose en définitive. Quant au mode d’élection il y aurait beaucoup à dire sur ce scrutin opaque dans lequel les « grands électeurs » votent en fonction de la quotité de réserve parlementaire qu’ils auront touché pour leur commune de la part du sénateur qui fertilise consciencieusement son territoire et fait son marché d’obligés.

      Maison de retraite pour recalé du suffrage universel, conseillers généraux en fin de carrière ou voie de garage pour des élus encombrants dont on ne sait plus quoi faire, cette institution ressemble fort à une maison de retraite, sauf qu’elle nous coûte très cher, j’en conviens, mais qu’elle est surtout une institution qui donne une bien piètre image de notre démocratie


      • Fergus Fergus 19 octobre 2014 19:23

        Bonjour, Christian.

        Dans un article du mois dernier, intitulé Hollande : vers une VIe République, je suggérais au Président en exercice, à défaut de prendre les bonnes décisions socioéconomiques, d’au moins jeter les bases d’une réforme importante des institutions par le biais d’un référendum portant sur la représentation nationale et sur l’instauration d’un véritable Référendum d’Initiative Citoyenne. Mais il va de soi que la suppression du Sénat, ou au moins sa fusion avec le Conseil  Economique, Social et Environnemental, pourrait faire partie du « package » soumis au peuple français.

        Hollande bougera-t-il ? Non, à l’évidence, tant il est paralysé par son tempérament de petit chef de bureau étriqué destiné à finir avec les vieilleries inutiles dans l’un des coffres poussiéreux du grenier de l’Histoire. Encore qu’il aurait, dit-on ici et là, l’intention d’organiser un tel référendum sur la représentation (ce que je proposais dans mon article de septembre), mais sous une forme qui ressemble fort à un « foutage de gueule » aux yeux des Français, entre la réduction du nombre des députés de 577 à 500 (il faudrait descendre à 300 !) et l’introduction d’une dose de proportionnelle de 5 ou 10 % !

        Gageons que Hollande renoncera, au motif que les Français ne répondent jamais à la question posée, ce qui est totalement faux, ce bobard ayant été lancé il y a fort longtemps pour donner des arguments aux partisans du statu quo.  


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 octobre 2014 20:54

          sampiero,
          Pour une VIe République, il faudrait qu’il existe encore en 2017 un Etat français et des frontières...


          La Moselle vient de demander la création d’une région avec le Luxembourg et 3 régions allemandes. Les citoyens seront Français ou Allemands ? Ils seront européens.
          La frontière de la France disparaît.

          C’est la mise en place des euro-régions :
          Pour la France, il est prévu que toutes les régions frontalières seront ainsi rattachées à des régions des pays voisins. C’est à cela que sert la réforme territoriale de Hollande, prépare des régions « à taille européenne ».

          Tous les pays européens seront ainsi découpés façon puzzle, et mises directement sous la coupe de Bruxelles.


          Il n’y aura plus ni Etat, ni Nation, ni République. Mélenchon se garde bien d’expliquer cela.
          C’est normal qu’il n’explique pas, il est pour le fédéralisme européen et pour la fin des Etats Nations.

          « Les euro-régions, allons nous laisser disparaître les Nations ? »

        • lsga lsga 19 octobre 2014 21:03

          sampiero,

          Pour une VIème République, il faudrait qu’une République soit encore capable d’organiser la production et la distribution en 2017.

          Aujourd’hui, 100% des produits qui vous entoure sont conçus et fabriqués aux 4 coins de la planète.

        • Citrik_Elektrik Citrik_Elektrik 19 octobre 2014 21:54

          Sampiero... Le partage des richesses, Mélenchon serait le premier à en parler ? Nan mais vous plaisantez j’espère ? Karl Marx, ça ne vous dit rien ?
           
          Si Mélenchon n’obtient pas 35%, c’est qu’il y a une bonne raison. Un homme politique ne fait que 2 choses :
          - Il doit faire des choix,
          - Il doit convaincre les gens que ses choix sont les meilleurs.
           
          Sans juger les propositions de Mélenchon sur le fond, ce type n’arrivera jamais à convaincre les français. C’est un roquet, un nerveux, un type qui n’a aucun humour (il le reconnaît lui même). Même s’ils avaient le meilleur programme de France, les français n’en voudrait pas parce qu’il ne sait pas leur vendre. D’ailleurs, il ne cherche pas à les vendre aux français, il cherche juste à galvaniser les quelques ultras que compte son fonds de commerce. Oui comme Le Pen père à son époque.
           
          En tout cas, on voit bien d’où vous tenez votre inspiration au fil de vos posts.


        • Citrik_Elektrik Citrik_Elektrik 19 octobre 2014 23:05

          Si vous voulez que les gens vous« lâchent le slip », ne postez pas de commentaires. Vous publiez des inepties dans l’espace public, c’est la moindre des choses qu’on vous réponde. Si vous n’aimez pas être contredit, eh bien changez de site mais Agoravox n’est pas vraiment l’endroit où l’on vous laissera dire n’importe quoi. Il y a assez désinformation dans les médias officiels pour qu’on la laisse proliférer.
           
          Enfin, je vous recommande de vous penchez à nouveau sur la vie de Jésus. En effet, quand je vois la façon dont laquelle vous parlez des gens qui ont la chance d’obtenir « 3 marrons du patron », vous avez dû rater quelques épisodes essentiels concernant le jugement d’autrui.


        • Citrik_Elektrik Citrik_Elektrik 20 octobre 2014 00:59

          Je me fiche bien d’avoir des réponses de votre part. Ce que je ne veux pas c’est que des gens lisent vos coms haineux sur les gens qui ont l’outrecuidance de gagner plus qu’un SMIC et le prennent pour argent comptant.
           
          J’ai très bien compris votre « parabole » des marrons, bien au contraire. Et elle est très intéressante parce qu’elle résume en effet le simplisme de vos positions : soit on gagne un marron parce qu’on est un salarié, soit on en gagne 99 parce qu’on est un patron. Il n’y a aucune demi-mesure, aucune modulation. En revanche, quand on introduit la petite contradiction que, dans la vraie vie, il y a des gens qui gagnent un peu plus et des patrons qui se contentent de beaucoup moins, là vous n’avez plus vraiment de réponse. Alors vous utilisez le cynisme pour botter en touche.
           
          Et de coms en coms, vos phrases ne contiennent plus que ça. Du cynisme, voire de l’irrévérence. En général, quand on en arrive là, c’est que l’on a plus aucun argument à opposer. Je vais donc moi aussi me coucher l’esprit tranquille parce que je sais que les gens qui liront cet échange pourront en déduire d’eux-mêmes que la lecture binaire de la richesse que vous proposez a montré ses limites.
           
          Je conclurai simplement en vous disant que si vous êtes autant attaché à vos droits de citoyens, vous devriez peut-être vous pencher un jour sur les devoirs qui vont avec. La courtoisie notamment. Quand vous arrêterez de tutoyer des gens qui ne vous ont pas invité à le faire ou que vous n’émettrez plus de jugements hâtifs sur votre interlocuteur (vous savez, le patron aux 5 marrons) ou bien encore que vous ferez un minimum d’efforts sur l’orthographe, vous ferez probablement un meilleur défenseur de vos opinions et des droits des français.


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 octobre 2014 07:47

          sampiero,
          Ce que vous demandez ne peut pas exister tant que nous serons dans l’ UE, il est interdit de faire des politiques intérieures nationales !


        • Fergus Fergus 20 octobre 2014 10:00

          Bonjour, Fifi.

          « La Moselle vient de demander la création d’une région avec le Luxembourg et 3 régions allemandes. Les citoyens seront Français ou Allemands ? Ils seront européens.
          La frontière de la France disparaît
          . »

          Tout cela relève très largement du fantasme !

          Cela dit, où est le problème ? Nous sommes d’ores et déjà tous à la fois français et européens, et cette double identité - que je ressens personnellement très fort - me semble aller dans le sens de l’histoire.

          En France déjà, je me sens tout autant breton qu’auvergnat, autrement dit de la région où je vis par rapport à celle de mes origines. 


        • Fergus Fergus 20 octobre 2014 10:13

          Bonjour, Citrik.

          Je suis globalement d’accord avec vous sur Mélenchon. J’ai pourtant voté FdG en 2012, et sans doute voterai de la même manière au 1er tour de 2017. Mais probablement sans enthousiasme ni illusions si le leader reste Mélenchon et s’il reproduit les mêmes attitudes.

          Ses idées sont bonnes et j’y adhère pleinement. Pour autant, le FdG n’a pas l’ombre d’une chance de s’imposer sur la scène politique s’il reste recroquevillé sur lui-même. Or, c’est ce qui s’est passé jusque-là, avec un Mélenchon pratiquant infiniment plus l’anathème que la pédagogie et le prosélytisme sans lesquels la gauche de progrès n’a aucune chance de mordre sur l’électorat socialiste à un niveau suffisant pour espérer jouer un rôle et, le cas échéant, parvenir au pouvoir.

          Il faut donc que Mélenchon comprenne que le personnage qu’il s’est créé agit tout à la fois comme rassembleur à la gauche du PS mais comme repoussoir au delà ! Le résultat, on l’a vu en 2012 : avec 11 %, Mélenchon a mutualisé les voix de la gauche radicale, mais le total de celle-ci n’a pas dépassé celui des précédents scrutins présidentiels. En terme de conquête de pouvoir, cela a été un échec cuisant, et les militants du FdG qui ont voulu y voir un grand succès en ne comparant que le score du FdG par rapport à celui, antérieur, du PCF, ont, volontairement ou pas, mis des œillères sur leur regard !

          Tout cela doit être revu dans un sens œcuménique en élargissant sans doute à des Verts et à la frange gauche dub PS.


        • JL JL 20 octobre 2014 10:18

          Bonjour Fergus,

          vous demandez où est le problème ?

          Je crois que vous ne mesurez pas votre propos : l’importance d’une brèche symbolique dans la frontière est par les temps qui courent, aussi importante que ne l’était une brèche géophysique en 1914.


        • Fergus Fergus 20 octobre 2014 11:45

          Bonjour, JL.

          Vous avez raison, mon propos était un peu provocateur. Mais pas tant que cela car je suis partisan d’une Europe fédéraliste. Quant aux populations, elles ne sont guère différentes de Copenhague à Madrid en passant par Berlin, Amsterdam et Bruxelles. En résumé, oui à une Europe fédérale, mais plutôt non aux euro-régions.


        • JL JL 20 octobre 2014 11:48

          Bah ! Au point où nous en sommes ...

           smiley


        • Bastienou Carcajou 19 octobre 2014 19:25

          Pour augmenter les chances de réformes décisives pour le budget de l’État, il serait préférable de préparer un catalogue car elles doivent toucher de nombreux secteurs, puis de les présenter dans un seul projet afin qu’il apparaisse clairement qu’elles sont justes et nécessaires et demandent un effort à tous les Français.

          La fiscalité, le Sénat mais aussi l’Assemblée Nationale, l’AME, les allocations versées aux exogènes, les avantages des entreprises sans contrepartie quantifiable, le mille-feuille administratif et ses multiples tentacules, les aides sociales diverses qui doivent être simplifiées car plus personne ne s’y retrouve, la liste n’est pas exhaustive.

          Napoléon, sans moyens techniques équivalents à ceux existants aujourd’hui à créer les codes dont un certains nombres nous régissent encore. Il est donc inutile de dire, c’est difficile, voire impossible, vocable dont le même Napoléon disait qu’il n’était pas français et de retrousser ses manches pour obtenir un résultat.

          D’autant que l’on pourra alors balancer ce résultat dans les gencives des technocrates de Bruxelles avant de leur botter le fion pour les foutre dehors.

          Cordialement


          • 65beve 19 octobre 2014 19:29
            Bonsoir,
            Donc on supprime les sénateurs et les sous préfets dans la foulée.
            On peut aussi supprimer une douzaine de ministres et secrétaires d’état.
            Attention hein, quand je dis « supprimer » je parle des postes et non des gens !

            cdlt.


            • Vipère Vipère 19 octobre 2014 19:56

              Je vous cite :
               « Ainsi les enfants de couples aiséspeuvent accéder à l’apprentissage des arts, de la culture ou du sport dans de meilleures conditionsque ceux issus de milieux modestes. Mais cette inégalité à toujours existé et ce n’est pas en tirant vers le bas les plus aisés que l’on y remédiera. »


              Votre malhonêteté intellectuelle n’est pas à démontrer, elle est évidente !

              Votre universalisme de l’allocation familiale est une foutaise à endormir des comateux ! 
              Les privilégiés ne savent plus comment justifier l’injustifiable aux pauvres qu’ils dépouillent sans vergogne ! Votre universalisme est une pure escroquerie boboesque, car comment qui que ce soit peut dépouiller les riches par l’absence de versement d’une modique allocation. Ce qui est vital pour les uns, ne l’est pas pour les autres, c’est à dire, ceux qui ont des revenus à faire peur à la misère elle même et qui auraient davantage si l’Etat ne gaspillait pas cet argent en le distribuant sans discernement à des gens qui peuvent s’en passer, sans difficultés.

              Parlez-moi de l’universalisme des salaires conforatables
              Parlez-moi de l’universalisme du logement pour tous
              Parlez-moi de l’universalisme des hautes écoles pour tous
              Parlez-moi de l’universalisme des retraites dorées pour tous


               

              • Vipère Vipère 19 octobre 2014 20:09


                Les privilégiés perdent de vue l’enjeu intial des allocations familiales et à qui elles sont destinées à l’origine et que je tiens à le rapeller ici :

                « Les allocations familiales sont des sommes d’argent versées aux personnes ayant un ou des enfants à charge. Les montants et les conditions pour en bénéficier diffèrent selon les pays.

                En Europe, elles sont à l’origine conçues comme supplément de salaire destiné aux ouvriers et salariés ayant des charges de famille1,2, versé dans le cadre d’initiatives publiques ou privées3, avec des motivations diverses (philanthropie, rentabilité, justice sociale)1. Intégrées aux législations, elles deviennent l’un des leviers dont disposent lesÉtats pour influer sur la démographie et l’économie et peuvent venir en complément d’autres mesures, comme des réductions d’impôt ou des aides au logement, décidées par un gouvernement dans le cadre de sa politique familiale et sociale. »



              • Vipère Vipère 19 octobre 2014 20:15


                Il est où l’universalisme, si ce n’est dans une volonté d’accaparement des plus riches de sommes modestes qu’ils ne supportent pas de laisser excusivement à de moins favorisés qu’eux ?

              • 65beve 19 octobre 2014 20:50

                Bonsoir Vipère,
                Ceux qui sont contre cette réforme disent que ce n’est qu’un début et que d’autres acquis seront supprimés par la suite.
                Des acquis pour les riches, excusez du peu !

                cdlt


              • Citrik_Elektrik Citrik_Elektrik 19 octobre 2014 22:36

                Ça semble beaucoup vous gêner qu’il existe différents niveaux de rémunération en fonction de la qualification et de l’effort produit. Du communisme pur jus quoi. Sauf que Marx a oublié qu’il y avait une infinité d’échelons entre l’ouvrier et le patronat et c’est pour ça que le communisme a échoué. Dommage qu’en 2014, vous n’ayant pas encore compris la subtilité qu’il y a entre quelqu’un qui s’en sort convenablement et l’ultra bourgeoisie que vous voyez à la télé.


              • franc tireur 19 octobre 2014 20:29

                Supprimer physiquement les sénateurs semble plus accessible que de supprimer cette institution . a bon entendeur 


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 octobre 2014 20:38

                  L’auteur n’a toujours pas compris que 80 % des lois sont des directives européennes.... ?


                  L’Assemblée Nationale et le Sénat sont là pour continuer à faire croire que le Gouvernement décide de choses importantes...C’est du théâtre pour les gogos de citoyens. Ces Institutions sont donc vachement utiles à Bruxelles...

                  Le Sénat et l’ Assemblée nationale servent à RECOPIER MOT A MOT les directives de la Commission européenne dans le droit français.

                  C’est expliqué à la fin de cette courte vidéo :
                  « Démocratie et Europe », explications d’une spécialiste en droit constitutionnel.

                  Voici ce que le Gouvernement de Hollande, l’ Assemblée Nationale et le Sénat ont à transcrire en droit français : « Feuille de route de Matignon » .

                  C’était à peu de chose près, la feuille de route du FMI pour la France en 2012.

                  • lsga lsga 19 octobre 2014 20:40

                    et fifi n’a toujours pas compris que 100% des lois se font dans le cadre du système économique Capitaliste qui, pour fonctionner, à besoin de faire exploser le cadre des nations. 




                  • lautrecote 21 octobre 2014 12:42

                    80% des lois sont des directives européennes
                    Si je ne m’abuse, les directives sont adoptées par le Conseil de l’Union Européenne, qui est composé de ministres des pays de l’Union.

                    Donc globalement, ce sont les mêmes, non ?

                    A ceci près que pour une directive européenne, ils peuvent toujours dire « c’est pas moi, ce sont les autres » (dilution de la responsabilité)


                  • Vipère Vipère 19 octobre 2014 20:41


                    Epatant ! 


                    Qu’un libéral qui s’ignore, estampillé « socialiste » sur son CV, un ex de la Royalteam, s’il vous plait, excusez du peu, s’abaisse à venir sur ce fil poser sa petite communication au peuple comme Médor pose sa petite crotte là où il a appris en dit long sur les méthodes de manipulation des énarques qui ne donnent plus le change, tant ils ont usé et abusé de stratégies démagogiques.

                     



                    • zygzornifle zygzornifle 20 octobre 2014 07:50

                      Le Sénat est à la politique ce que le cimetière des éléphants est dans les films de Tarzan, un mouroir bien chauffé, plein de ronflement , de toussotements , de têtes qui piquent sur le devant ou qui roulent sur le coté, de borborygmes après le repas , d’éructations masquées ,de pets contenus, de vibrations d’intestins et de portables , il est à l’image même de nos politiques arrivés au sommet de leur art ......


                      • pierre258 pierre258 20 octobre 2014 07:53

                        En ces temps de dictature européenne, Hollande serait mieux inspiré de lancer un triple référendum et demander directement aux français : 


                        1. Voulez-vous garder ou supprimer le Sénat ? 

                        2. voulez-vous garder ou supprimer l’Assemblée Nationale ? 

                        3. Voulez-vous garder ou supprimer le Gouvernement Français ? 


                        Dans un monde idéal, toute réponse du peuple allant dans le sens de conserver au moins l’une de ces 3 institutions entraînerait automatiquement la sortie de la France de l’Union Européenne par l’article 50 : https://www.upr.fr/lupr/article-50-du-traite-sur-l-union-europeenne


                        • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 20 octobre 2014 10:59

                          Il est temps de mettre en place une Nouvelle Organisation Politique et Sociale en allégeant au maximum l’État et ses institutions ! Arrêtons les cirque des réformettes Gauche-Droite !

                          REFORMONS L’ÉTAT ET SES INSTITUTIONS !

                          Je serais président, je commencerais d’abord par supprimer le Sénat, ensuite je définirais les seuls ministères utiles et efficaces en veillant à ce que la coordination entre eux soit totale et permanente. Je limiterais aussi le nombre des députés au strict minimum mais en veillant à ce que des règles soient établies pour que les plus méritants et les plus compétents soient élus. La démocratie ne doit plus être le seul choix des seuls électeurs d’un jour, elle doit être une exigence permanente pour que l’élu se sente contraint d’accomplir son devoir conformément aux lois !

                          La réforme de l’État s’accompagnera évidemment de celle des collectivités locales. Il va sans dire qu’il y aura qu’un seul poste pour un seul élu, l’accumulation des mandats sera bannie.

                          La hiérarchie pyramidale sera maintenue puisqu’on ne peut pas imaginer une autre forme d’organisation politique, ne rêvons pas, mais il est claire que plus cette pyramide est transparente et plus l’État sera fort et juste. Cette transparence sera une sorte d’alerte permanente qui empêchera les magouilles, les anomalies, les détournements, les dépassements et toutes sortes de fautes au sein de l’administration !

                          On ne peut pas continuer à fonctionner avec des idées et des concepts vieux de plusieurs siècles, mettons-nous à l’heure du XXIe siècle et des nouvelles technologies !

                          Ni gauche, ni Droite, fini le Pendule Gauche-Droite ... VOTEZ POUR MOI ET VOUS VERREZ CE QUE VEUT DIRE LA « FONCTION PRÉSIDENTIELLE »  : Une gestion saine des affaires publiques, sans mystères et loin de toute sorcellerie politique.

                          http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/moi-president-de-droite-de-gauche-157600

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès