Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le sondage sarkozycide que les instituts répugnent à réaliser

Le sondage sarkozycide que les instituts répugnent à réaliser

Conduite les 20 et 21 avril pour le compte de la station de radio Europe 1 et du magazine Paris-Match, la première grande enquête d’opinion de l’Ifop en vue de la présidentielle de 2012 est particulièrement inquiétante pour un Nicolas Sarkozy donné largement battu dans pratiquement tous les cas de figure, excepté contre l’égérie du Front National. Mais quel seraient les résultats du sondage que les instituts refusent de réaliser, au risque de signer l’arrêt de mort du calife à talonnettes ?

Le patron de l’UMP, et accessoirement président de la République – ce qu’il oublie fréquemment (d’où sans doute son intérêt pour le Plan Alzheimer) – serait, à en croire ce sondage de l’Ifop, battu au 2e tour de la présidentielle par tous les postulants socialistes. Y compris par Ségolène Royal, revenue du diable vauvert après une gamelle dans la rivière des tribunes pour sauter sur la ligne d’arrivée un canasson élyséen en bien piteux état (51 % contre 49).

Nicolas Sarkozy, surclassé par François Hollande (56 % contre 44) et Martine Aubry (55 % contre 45), serait même, tel un insecte nuisible mis hors d’état de nuire par une giclée de Baygon électoral, écrabouillé par Dominique Strauss-Kahn (61 % contre 39). Comble d’avanie, même en l’absence des candidatures au 1er tour de Jean-Louis Borloo, l’ex-apôtre ébouriffé du gaz de schiste, et de Dominique de Villepin, le barde flamboyant à la crinière léonine, le matamore élyséen serait quasiment impuissant à améliorer son propre résultat : il ne regagnerait, fort piteusement, que 2 malheureux points relativement à l’hypothèse d’un éclatement des candidatures à droite, les voix accumulées par Borloo et Villepin allant principalement vers Bayrou et... Strauss-Kahn !

L’aventurier neuilléen, propulsé en 2007 par sa duplicité et sa démagogie populiste à la tête de l’État français, ne rassemblerait donc sur son nom qu’une minorité des électeurs de droite, motivée soit par ses intérêts financiers (cf. les multiples cadeaux fiscaux des débuts du quinquennat), soit par une idéologie réactionnaire viscéralement ancrée dans sa culture, notamment dans les milieux de la grande bourgeoisie, du commerce, de l’artisanat et de l’agriculture. Les autres électeurs traditionnels de droite fuiraient comme la peste au 1er tour de la présidentielle ce manipulateur narcissique et vulgaire, ce Napoléon au petit pied, plus près du coucou sans gêne grisé par son propre chant que de l’aigle majestueux et respecté qu’il prétendait être. Il suffit à cet égard d’entendre ou de lire, ici et là, les déclarations des gaullistes sociaux, des transfuges du centre, et plus encore des catholiques, ulcérés par les agressions contre les Roms, les bondieuseries hypocrites et l’indécente danse du ventre devant les frontistes pour s’en convaincre.

Derrière sa bannière partisane souillée par des comportements déplacés et par une ragougnassse politique aux relents nauséabonds, le chef du clan UMP, ci-devant président de la République – terrible erreur de casting ! –, semble incapable de ratisser large au 1er tour de la présidentielle, impuissant à fédérer autour de sa candidature la droite modérée au delà d’un noyau dur d’électeurs décidément bien étique. Un noyau dur qui ne garantit en aucune manière à Nicolas Sarkozy de se qualifier pour le 2e tour.

D’où l’émergence, depuis quelques jours, d’une tentation de primaires à droite qui permettrait de dégager une candidature plus solide. Une initiative destinée, si l’on en croit ses partisans, à renforcer... Nicolas Sarkozy en lui donnant dès le 1er tour l’assurance de pouvoir disposer d’un socle électoral plus large. « Calembredaines », « fariboles », « billevesées », se sont empressés de clamer haut et fort les tenants de l’orthodoxie UMPiste en se drapant dans l’étendard de la « tradition gaulliste du ralliement au chef » pour mieux pourfendre la dangereuse initiative de ces chattemites. Et pour cause : ces tenants de la « tradition », qui ont tout misé sur la casaque du champion élyséen, savent parfaitement que les promoteurs de cette idée n’ont qu’un objectif en tête : éliminer du plateau un Sarkozy désormais guère plus vaillant qu’une vieille haridelle pour favoriser l’émergence d’un coursier plus fringant.

Borloo, Fillon, Juppé : quel que soit le nom de ce coursier, nul doute qu’il puisse réaliser au 1er tour – ne serait-ce qu’en réduisant à peau de chagrin le score de Bayrou et en limitant la tentation strauss-kahnienne –, un bien meilleur résultat pour la droite que le candidat sortant dont les pathétiques rodomontades ne suffisent plus à masquer l’indigence et l’iniquité du bilan. Certes, il s’agit là de spéculations, mais les résultats de l’enquête Ifop sont suffisamment édifiants pour instiller un doute sérieux. Un doute qui pourrait être rapidement balayé pour peu que des instituts testent ce type de configuration : la droite représentée par un autre candidat que Sarkozy. Peu probable pourtant que ce sondage voie le jour tant il serait porteur d’un grand danger pour le matamore élyséen, et cela pour une raison élémentaire : la liberté des instituts s’arrête où commence la gêne pour le pouvoir en place !


Moyenne des avis sur cet article :  4.36/5   (100 votes)




Réagissez à l'article

123 réactions à cet article    


  • Emmanuel Aguéra LeManu 2 mai 2011 10:33

    Une gauche intelligente, unie... pas de deuxième tour et crac.


    • french_car 2 mai 2011 10:35

      Effectivement si EELV présente Hulot on peut rêver d’un socialiste élu au premier tour.




    • IL N A VRAIMENT AUCUNE CLASSE« CE » PRESIDENT...

      SUR CETTE PHOTO ...ON VOIT QU ILEST VRAIMENT DEBILE.....TOUSENSEMBLE


    • Fergus Fergus 2 mai 2011 11:01

      Bonjour, LeManu.

      Une gauche intelligente et unie. J’en rêve, mais... est-ce possible ?


    • Emmanuel Aguéra LeManu 2 mai 2011 13:03

      Ben pourquoi pas, j’en parle, j’en parle, même aux plus cons (c’est à dire les plus intelligents, pardon...) et personne à ce jour ne m’a opposé sur la durée d’argument valable, c’est même en général assez récurrent et « secouant » comme sujet (je me réferre à une discussion de comptoir de ce weekend dont vous n’avez certainement rien à foutre, mais instructive sur l’opposition votre épidermique/vote intelligent).
      Et convaincre après 6 ou 7 momies, c’est plus représentatif que n’importe quel indicateur BVA ou sofrès ou les deux ensemble...


    • Fergus Fergus 2 mai 2011 13:18

      @ LeManu.

      Sincèrement bravo car ce genre de « sacerdoce » requiert beaucoup d’opiniâtreté et de patience. Cela dit, il arrive effectivement que l’on puisse emporter le morceau tant la vision (politique) de certains est affectée par un phénomène de diffraction.


    • patdu49 patdu49 3 mai 2011 05:29
      Sondage ouvert à tous déjà + de 7 800 votes :

      BUZZ le + grand sondage politique jamais réalisé sur le net : ELECTION PRESIDENTIELLE 2012
       

    • Fergus Fergus 3 mai 2011 12:52

      Bonjour, Patdu49, et merci pour ce lien utile.


    • Verdi Verdi 2 mai 2011 10:49

      ........................Bonjour Fergus,
       
      Votre papier ouvre sur une note d’espoir. Je l’apprécie beaucoup. Au passage, bravo pour la photo de l’agité (sourire).
      Il faut inlassablement enfoncé le clou pour se débarrasser du chef de clan « dont les pathétiques rodomontades ne suffisent plus à masquer l’indigence et l’iniquité du bilan », je suis bien d’accord avec vous . Je partage votre vision.
      Dans le camp du matamore élyséen, l’incertitude grandit proportionnellement à la baisse de popularité de leur maître.
      Quant à voir un sondage « sarkozycide » mettant en piste un autre candidat que l’agité, vous avez raison, il serait très instructif, mais, comme vous le dites aussi fort justement « la liberté des instituts s’arrête où commence la gêne pour le pouvoir en place ».
       
      Bonne journée


      • Fergus Fergus 2 mai 2011 11:08

        Bonjour, Verdi.

        Merci pour ce commentaire. Un tel sondage aurait l’avantage de mettre les cartes sur table et de donner des arguments à ceux qui, à droite mais de manière très hypocrite en l’état actuel des choses, réclament des primaires, moyen indirect de montrer la porte de sortie à notre affligeant président.

        Je crains quand même que peu de médias, fussent-ils de gauche, puissent trouver un institut suffisamment courageux pour tester une présidentielle sans Sarkozy. Il y aurait pourtant matière à faire du buzz...

        Cordialement.


      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 2 mai 2011 10:57

        Salut Fergus. Bonjour tout le monde.

        Je ne sais pas si vous l’avez remarqué mais depuis un mois TF1 et France Télévision ont lancé - en vain - une grande campagne de promotion du nain (jetez un oeil sur les JT). Las, malgré tant d’efforts leur ami (et/ou actionnaire) s’enfonce toujours plus dans les études d’opinion. Visiblement ils ont maintenant décidé de ne plus évoquer les chiffres qui fâchent.

        Par contre ces vendus ne risquent pas d’oublier d’évoquer la naissance prochaine de bébé Sarkozynho.


        • Fergus Fergus 2 mai 2011 11:12

          Salut, Peachy.

          Le forcing pro-Sarkozy n’a guère de chance de fonctionner car il s’exerce sur des gens qui sont d’ores et déjà en situation d’overdose. D’où des initiatives effectivement inopérantes, voire contre-productives.

          Concernant Sarkozynho, j’ose espérer que ce n’est pas un bébé-marketing...


        • enréfléchissant 2 mai 2011 13:00

          Avant l’énorme mise en avant de Sarkozy on a un énorme rabattage sur une certaine Marine Le Pen, seule solution pour sur Sarkozy se sauve.


          ABSTENONS NOUS PERSONNE N’EST CAPABLE DE DIRIGER UN PAYS, AUTOGESTION !

        • Emmanuel Aguéra LeManu 2 mai 2011 13:06

          tu me rappelles les luttes du PSU début 70s... Lip vivra !


        • Fergus Fergus 2 mai 2011 13:09

          Bonjour, enreflechissant.

          Problème : l’abstention, même massive, ne règlerait rien car tous les acteurs politiques jouent la partie de la même manière. Et quand bien même on comptabliserait une abstention record de 70 % (chiffre donné au hasard), le vainqueur n’en serait pas moins élu (avec la moitié des voix + une) et parfaitement légitime aux yeux de la Constitution.

          C’est pourquoi il conviendrait, à mon avis, de réformer cette Constitution pour rendre illégitime tout vainqueur totalisant moins du tiers des inscrits. 


        • enréfléchissant 2 mai 2011 13:29

          Ben quand 70% des gens s’abstiendront pas rejet de la « démocratie » actuelle et donc de la constitution, le système se verra renversé par la révolution sociale.

          Mais pour cela, il faut qu’une bonne partie de la population soit au courant de ce qui est nocif à l’humanité : le capitalisme et l’état, afin de pouvoir le rejeter et de construire ensemble l’anarchisme, seule alternative parfaite.

          « Qu’est-ce que l’anarchisme » Berkmann

        • Emmanuel Aguéra LeManu 3 mai 2011 09:21

          Tout vote non « utile » est un vote idiot (entendre par non utile : pour un candidat qui n’a aucune chance de passer au 2° tour).

          Tout vote idiot favorisant l’adversaire, il est résulte tout vote de gauche autre que PS est un vote de droite. C’est le seul discours efficace et que craignent toutes les droites.

          Et si vous en voulez la preuve, regardez les moinssages des watchdogs du front comme de l’UMP... Ils savent bien qu’une gauche unie, genre adulte... pourrait non seulement les priver de la victoire mais, et facilement, d’un deuxième tour.

          Que les « gauchistes » ou autres écolos de tous poils ne comprennent pas ça les place en dessous du QI de mon front-national de cafetier, qui lui en est bien conscient, même s’il ne comprend rien aux débats et aux sondages. La gauche unie, c’est le loup.


        • Fergus Fergus 3 mai 2011 09:43

          Bonjour, LeManu.

          Tu parles d’or. Et d’ailleurs EELV l’a plus ou moins compris car, dans le sillage de Cohn-Bendit, ce parti envisage (malgré quelques réticences, notamment de Duflot) de se retirer de la course s’il existe une menace d’absence du 2e tour pour le candidat PS

          Problème : pour parvenir à des accords électoraux de ce type, il faut impérativement que le PS cesse de vouloir être hégémonique et s’engage à lâcher du lest aux législatives en faveur de ses alliés potentiels. De même, il faudrait qu’il s’engage à réintroduire une part significative de proportionnelle aux législatives, garantie pour ses alliés minoritaires d’être mieux représentés dans l’avenir.


        • Fergus Fergus 3 mai 2011 12:55

          @ Marc Gélone.

          D’où l’intérêt d’une introduction de proportionnelle significative aux législatives (au moins 25 à 30 % des sièges), une réforme qui transfèrerait sur cette élection la mesure de l’audience des partis et limiterait les candidatures à la présidentielle.

          Bonne journée.


        • leypanou 2 mai 2011 11:04

          Arrêtez un peu de parler de DSK : on a une overdose d’entendre parler de lui sur toutes les chaînes de télé et de radio. Ce type n’a rien de gauche, à part peut-être quelques broutilles sur le mariage des homo ou d’autres trucs de ce genre que seule la droite hyper-réactionnaire refuse. Si le PS l’investit lors de sa primaire, c’est qu’il n’a rien compris à sa débacle de 2002. Beaucoup de personnes ne voteront pas DSK ni au 1er tour ni au 2ème tour même si de toute façon les élections présidentielles au suffrage universel sont déjà un déni de démocratie : quelqu’un élu avec 50 % et quelque peut appliquer 100% de son programme électoral et plus. Sur le droit du travail (pour lui, il faut supprimer les CDI), les retraites (il approuve les réformes un peu partout en Europe sur le report d’âge de départ à la retraite), l’économie (privatisation tous azimuts), DSK n’a rien à dire de différent par rapport à la droite. Si ceux qui ont appelé à voter NON lors du TCE ont un peu de plomb dans la cervelle, ils se mettront ensemble pour faire plus de 10% et le PS verra les choses différemment, car il ne connaît que le langage de rapport de force.


          • Fergus Fergus 2 mai 2011 11:20

            Bonjour, Leypanou.

            Strauss-Kahn n’est pas au centre de l’article, il n’est mentionné que comme candidat probable du PS, et son positionnement politique n’est pas évoqué.

            Sur le fond, pour ce qui le concerne, je pense comme vous que DSK n’est pas foncièrement un homme de gauche. C’est pourquoi je ne voterai pour lui que s’il se qualifie pour le 2e tour face à un adversaire de droite ou d’extrême-droite, mais en aucun cas avant. Cela dit, rien ne prouve qu’il ne mènerait pas une politique beaucoup plus nuancée que vous l’affirmez, ne serait-ce que parce qu’il devrait composer avec des partenaires réellement de gauche. Et puis, n’oublions pas que Mitterrand lui-même (je parle de François, pas du pathétique gugusse de la Culture) était issu de la bourgeoisie de droite.


          • tchoo 2 mai 2011 11:08

            d’où l’intérêt de pousser la marine en avant
            c’est commencé et c’est pas fini !


            • Fergus Fergus 2 mai 2011 11:22

              Bonjour, Tchoo.

              Je ne suis pas devin, mais je veux bien prendre les paris : Marine Le Pen est désormais, la curiosité de son émergence à la tête du FN aidant, à son maximum. Attendons de voir...


            • Traroth Traroth 2 mai 2011 14:22

              Un sondage récent donnait Sarkozy au deuxième tour dans tous les cas de figure. Donc on peut dire que Le Pen décline déjà, en fait. Et ça ne va pas ralentir...


            • HELIOS HELIOS 2 mai 2011 16:01

              Bonjour Fergus...

              Avez vous jeté un oeil sur le reportage pendant l’inteview de Manuel Valls chez Anne Sophie Lapix hier a midi ?

              Je sais bien que c’etait le 1er mai et qu’on n’est pas devant la télé ce jour là a cette heure là.
              Pourtant, ne serait-ce que le quart de la moitié de ce qui s’est vu... si cela se passait a 20 heures sur une chaine « ouverte » dennerait a bas mot 10 points de plus a Marine Le Pen.

              J’en ai été moi-même assez choqué au point que même manuel Valls a immediatement detourné la conversation de peur probablement de donner un avis evident pas du tout politiquement correct... et pourtant, on le connais l’invité du groupe Bilderberg !

              J’oubliais, le reportage... c’etait Canal plus qui avait passé 24 heures avec les immigrés tunisiens a Paris.

              Dans moins d’un an, si tout continue comme cela, les sondages se battrons pour savoir qui sera au second tour avec Marine Le Pen !


            • Fergus Fergus 2 mai 2011 16:35

              Bonjour, Hélios.

              Je ne l’ai pas vu, mais je vais tâcher d’en savoir plus...


            • sisyphe sisyphe 2 mai 2011 11:37

              Bonjour Fergus 


              Attention aux sondages et à l’intox des médias. 

              Le petit Ubu de l’Elysée peut très bien se qualifier pour le second tour, avec ses 27 à 28% d’opinions encore favorables ; et, vu la division de la gauche, se retrouver face à MLe Pen , et l’emporter facilement. 

              D’où l’intérêt des médias à diviser la gauche ; pseudo « montée » du flanby Hollande, panégyrique du droitiste DSK (pour dissuader un tas de gens de gauche, et les amener à se réfugier dans le vote pour les partis de la gauche extrême), candidature écolo de Monsieur hulot : bref, tout va leur être bon, pour tenter de sauver le kondukator...

              Je reste fidèle à ma stratégie : zapper la présidentielle, en votant au 1er tour, pour les candidats des partis de vrai changement (donc ni l’UMP, ni le PS, ni le FN)
              voter blanc au second tour
              et, surtout, ; aux législatives, amener au Parlement les députés des partis de changement, pour une majorité plurielle, introuvable, afin de mettre fin à cette Vème République et ce présidentialisme mortifère, qui ruine notre démocratie. 

              Un président fantoche, pour une Assemblée Nationale vraiment hétéroclite, pour un vrai changement. 

              • sisyphe sisyphe 2 mai 2011 11:38

                Ni la peste, ni le choléra, mais un grand coup de pied au cul au système (dont le FN, quoi qu’il en dise, fait partie). 


              • Fergus Fergus 2 mai 2011 12:42

                Bonjour, Sysiphe.

                Comme l’écrit un peu plus loin Pastori, une telle stratégie électorale est « séduisante », mais comme lui je crains que les mentalités ne soient pas suffisamment avancées pour un combat politique de ce type.

                Qui plus est, je pense que pour avoir une chance de fonctionner, un tel scénario doit être impulsé par quelqu’un de charismatique, non marqué par les petits arrangements politiciens.

                Cela dit, je peux me tromper, et la mobilisation sur le net a montré en différentes occasions qu’elle peut toucher un très grand nombre de personnes. Encore faut-il obtenir leur adhésion...

                Cordialement.


              • sisyphe sisyphe 2 mai 2011 13:03

                @ Gelone 


                je ne suis qu’une sentinelle, une vigie, et je relaie des mots d’ordre qui me semblent pertinents pour essayer de sortir de la catastrophique situation, de la véritable entreprise de démolition de la France, d’aggravation des inégalités et des injustices, conduites par la majorité au pouvoir, et son kondukator. 

                Si ces mots d’ordre ne sont pas repris, pas suivis d’effets, je n’y suis pour rien ; et je garde la conscience tranquille d’avoir, au moins, à mon modeste niveau, fait ce que je peux pour tenter de mobiliser et de faire prendre conscience. 

                J’insisterai jusqu’à ce que ça marche, et si ça ne marche pas, j’insisterai quand même. 
                Ça me permet, au moins de me démarquer, de ceux qui prônent des solutions pires que le mal (genre vote FN), de tous ceux qui n’en ont rien à foutre, de ceux que la situation arrange, et des tenants du sauve-qui-peut-chacun-pour-soi. 

                Chacun compose avec sa propre conscience. 

                Sarko, dégage ! 
                 smiley 



              • sisyphe sisyphe 2 mai 2011 17:23

                @ Gelone 


                je dois reconnaître que ma réponse à ton endroit était, comment dire.................. virulente ; trop, sans doute : mais il faudrait la lire dans son contexte, voir à quoi elle répond ; je n’ai ni le temps ni l’envie de le chercher ; je présente donc mes excuses, pour la forme. 

                Pour le reste, oui, je fais partie des gens plutôt optimistes en le potentiel de révolte des citoyens ; c’est pourquoi je lance des signaux d’alerte qui me semblent de nature à aider à la prise de conscience et à la réaction des Français. 
                Que cela ne soit pas suivi d’effet, ma foi, comme je te l’ai dit, ne m’empêchera pas de continuer ce travail d’alerte, chaque fois que ça me semble pouvoir être utile : l’histoire en fera ce qu’elle veut....

                Pour le FN, définitivement, malgré certaines nouvelles mesures annoncées, qui me semblent aller dans le bon sens (mesures préconisées depuis belle lurette, par un tas de penseurs, d’économistes, de politiques, totalement étrangers à l’extrême-droite), elles sont mêlées à tant d’autres totalement irréalistes, démagogiques, contre-productives, voire nuisibles (avec le sempiternel refrain obsessionnel sur l’immigration, entre autres) , que ce serait, pour moi, un faux remède pire que le mal. 

                Mais, tu vois, pour en arriver à foutre un vrai coup de pied dans ce système pseudo-démocratique de merde qu’est la Vème République et son présidentialisme mortifère, je l’ai déjà dit, j’en serais à souhaiter, stratégiquement, que Marine Le Pen soit élue ; avec, derrière, une majorité introuvable : une cohabitation forcée entre une présidente-potiche, et un ensemble de députés représentant l’ensemble des composantes du peuple français, devant trouver des accords pour gouverner ensemble, en attendant une urgente VIème République, plus démocratique. 

                Je plaide en ce sens, même si les Français ne doivent pas suivre cette analyse ; je reste dans mon rôle de sentinelle, et de lanceur d’alertes. La suite ne m’appartient pas, pas plus qu’à personne d’autre. 

                En regardant l’exemple des pays arabes, en ce moment, Il y a des jours où je trouve que la précarité entretient un pouvoir de révolte salutaire, dont je rêve, par rapport aux pays plus favorisés comme la France, où le système-laminoir a tué dans l’oeuf toute instance de rébellion.... 

                 jusqu’à quand ? 

              • Fergus Fergus 3 mai 2011 09:05

                Bonjour, Marc.

                Mettre dans le même sac Sarkozy, Strauss-Kahn, Joly (Eva et non Sylvie) et Mélenchon, il fallait oser, et cela n’a évidemment guère de sens, les priorités des uns et des autres variant très fortement.

                Quant à affirmer qu’avec un Mélenchon au pouvoir, il n’en résulterait pas « un bifton de 100 euros » pour les classes populaires, c’est faire à ce candidat et à ses alliés un procès d’intention qui ne repose sur rien.


              • Georges Yang 2 mai 2011 12:07

                Si vraiment « elle » est enceinte, Sarkozy a une chance, on a vu les abrutis se pâmer au mariage princier, alors que ce n’est même pas en France. Si c’est vrai, on peut craindre le pire, il va récupérer les 8à 10 points qui lui manquent pour être au second tour


                • Fergus Fergus 2 mai 2011 12:46

                  Salut, Georges.

                  Pas sûr car la nouvelle commence à être assez largement répandue sans que cela provoque le moindre frémissement de sympathie pour le couple. Qui plus est, l’image de Carla Bruni est loin d’être excellente : depuis son mariage, elle n’a même cessé de se dégrader.

                  Bonne journée.


                • Georges Yang 2 mai 2011 15:03

                  Il lui suffit de quelques points pour etre au second tour, les votes de ’connards’ qui lisent Closer et Gala et qui seraient emus a la photo d’un bebe dans Paris-Match peuvent faire bascukler le scrutin
                  De toute facon, si cette grossesse est reelle, c’est un coup de pub du style Seguela


                • Ronald Thatcher rienafoutiste 2 mai 2011 16:01

                  « si t’as pas un môme d’un président à 43 ans t’as raté ta vie » J. S.


                • Fergus Fergus 2 mai 2011 16:05

                  @ Georges Yang.

                  Possible. Cela dit, je crois qu’une bonne partie des gens qui lisent Closer ou Gala sont déconnectés de la vie politique et des problèmes socio-économiques. La proportion des abstentionnistes est probablement élevée parmi eux.


                • Georges Yang 2 mai 2011 20:14

                  Si elle est enceinte, ce ne sera pas uniquement Closer et Gala, ce sera son gros ventre sur TF1, chez Drucker, dans le Parisien.
                  Si elle est enceinte, c’est un fameux coup de com ! Le pire, c’est que ça peut marcher.


                • Defrance Defrance 2 mai 2011 22:36

                  Si ça trouve c’est qu’un embrion en silicone !


                • pastori 2 mai 2011 12:09

                  bonjour Fregus ( et les intervenants)


                  de toute façon, vu que la droite capitaliste et libérale est totalement hors sujet compte tenu de ses résultats catastrophiques dans le monde entier, vu que le pen n’a ni l’envie, nie surtout le programme satisfaisant, ni les capacités, ni les hommes pour gouverner, ( tout ça sera éclatant lors de la campagne), la gauche est donc incontournable.

                  c’est pourquoi je m’évertue à exhorter ceux qui parlent de voter lepen et qui le font par déception (les non militants de ce parti) , au lieu de jeter inutilement leur vote, serait avisés de se grouper dans un front humaniste et social avec de peser d’un grand poids sur le contenu du programme et sur ceux qui seront élus pour appliquer un programme.

                  notamment lors des législatives où les candidats devraient être mis devant leurs responsabilités. bien faire dans l’intérêt du peuple devra être leur obligation.

                  la gauche a les hommes capables, d’expérience et de bonne volonté qu’il faut. donc le nom du président importe peu (ma préférence irait à Hollande) si ceux qui l’entourent ne sont pas godillots et s’il a l’obligation de suivre une feuille de route voulue par le peuple.

                  en fait il faut arrêter de rêver, remettre les pieds sur terre et être réalistes, car encore 5 ans de lepen après 10 ans de chirac-ump- sarkozy, il serait définitivement impossible de remonter la pente et qui trinqueraient ? : les plus démunis comme toujours.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès