Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le songe d’Attali

Le songe d’Attali

On l'a déjà fait cent fois et moi-même je crois bien avoir déjà fait une fois ou deux, mais comment l'éviter surtout quand l’intéressé fait de plus en dans un onirisme, en la circonstance délirant ? «   Un songe (me devrais-je inquiéter d’un songe ?) »…

Vu par hasard Attali (Jacques), sur la Cinq, dimanche 28 septembre, me semble-t-il, interviewé par le charmante Caroline Roux, la doublure glamour pour les week-ends de Monsieur Calvi et de ses sempiternels invités, aussi solidement implantés dans son émission que ses cheveux sur son crâne !

Attali, qui joue si volontiers les penseurs extra –temporels, a toutefois cédé à la mode et à l'âge en ornant sa binette d'une courte barbe blanche qui donne plus de poids et d’autorité à ses propos (« Du côté de la barbe est la toute puissance » peut-on ajouter pour passer de Racine à Molière ). 

Mon titre « le songe d'Attali » n'est pas qu'une simple facilité comme on pourrait le croire, car le mot « rêve » est sans doute celui que l'ex-conseiller de Mitterrand a prononcé le plus de fois au cours de la partie de son intervention qu'il m'a été donné d'entendre. Lui qui a conseillé si souvent, rapporté parfois, vaticiné à l’occasion, rêve maintenant sur notre sort comme sur celui de l'humanité ; il a enfin renoncé à sa seule vraie ambition secrète, la présidence de la République, comme il nous l’a enfin confessé dimanche ! Rassurez-vous je ne vous ferai pas la revue de détail de ses rêves. Dans son songe dominical, il n'a pas vu son père Mitterrand ni son frère Hollande car c'est de l'humanité toute entière qu'il rêve ! Il ne fait pas les choses à moitié Jacques Athalie ! Sur les problèmes plus concrets, ses visions sont en revanche moins assurées, plus courtes et tendent parfois vers le délire.

Le seul point que je voudrais traiter ici est celui de son amour de la francophonie, aussi soudain qu’aveugle (c’est la loi du genre) et infondé. 

Jacques Attali qui aime tant à enfourcher des chevaux qui ne sont pas toujours les siens, s'est juché désormais sur la monture que va quitter Abdou Diouf, Secrétaire Général de l’Organisation Internationale de la Francophonie (à Dakar dans quelques semaines) et qui est la bourrique de la francophonie. Sur la base de calculs bizarroïdes et intéressés de démographes québécois de Laval ( qui se veulent linguistes sans l'être et qui ne croient qu'à leurs statistiques bidon qui ne sont assurément pas celles de Statistiques Canada) et d’une ignorance totale des réalités quotidiennes de l’Afrique réputée francophone (il y fait chaud et c’est plein de Blacks comme de moustiques sans parler des maladies), on répand l’idée absurde que le monde comptera, au milieu du siècle, 700 millions de francophones. Attali, dans son ignorance, avance même que le français serait, après l’anglais, la deuxième langue du monde alors qu’elle n’est même pas dans le « top ten » et dégringolera encore dans les statistiques d’ici 2050 !

Cette idée repose essentiellement initialement sur le fait que la croissance démographique de l'Afrique est très forte et que ce continent est effectivement celui de l'avenir, si l’on peut dire, dans la mesure où il est aussi celui qui a été le moins pillé jusqu'à présent par les autres. C'est une idée que je défends depuis plus de vingt ans mais dans une toute autre perspective car je suis bien loin de penser que l'Afrique abritera en 2050 l'essentiel de ces fameux et mythiques 700 millions de francophones ; ils n’existeront au mieux que sur le papier, dans les statistiques farfelues de l’OIF qui se fondent sur la démographie et l’étiquette politique sans prendre en compte les compétences linguistiques réelles des populations en cause. 

Monsieur Attali, à l’en croire, va sans doute souvent en Afrique mais je doute qu'il traîne beaucoup dans les rues de Bamako, de Ougadougou ou de Cotonou ; il en connaît plus vraisemblablement bien mieux les ministères, les hôtels de luxe et les salons VIP climatisés des aéroports ! Je suis aussi bien convaincu qu'il ne s'est sans doute que très rarement rendu dans une VRAIE école africaine pour y voir les conditions authentiques et les réalités concrètes et quotidiennes de l'enseignement primaire africain, où devrait s'acquérir l'essentiel des rudiments de la langue française qui demeure la langue d'enseignement majeure dans la plupart de ces Etats qualifiés si inexactement de FRANCOPHONES. 

L'aurait-il fait d'ailleurs que les responsables de l’éducation nationale locale se seraient empressés, selon la coutume en la matière, de lui organiser une « visite pédagogique », dans le style des paysages de Potemkine ; on lui aurait amené, des différentes écoles du coin, les 20 meilleurs élèves francophones pour les rassembler dans la classe où l’on aurait amené en visite Monsieur Jacques Attali suivi de la presse locale, en choisissant aussi de préférence un instituteur qui possède la compétence en français qu'on est en droit d'attendre d’un maître chargé d’enseigner cette langue. C'est bien loin d'être le cas, comme le savent tous ceux qui ont fréquenté en Afrique autre chose que le bar des Sheratons ou des Hiltons et les salons VIP des aéroports.

En Afrique francophone, les meilleurs francophones de base que j'ai pu rencontrer, partout et toujours, étaient les anciens combattants qui hélas se font de plus en plus rares, tandis que l'échec patent et reconnu de l'enseignement du français dans la plupart des systèmes éducatifs africains est tout à fait reconnu tandis que les objectifs pédagogiques y restent les mêmes ; on continue à feindre d’attendre d'un élève de CM2 camerounais qu’il connaisse dans son détail la conjugaison des verbes pronominaux réfléchis français qu’ignore naturellement l'immense majorité des Français !

Monsieur Attali, je ne doute pas un instant de votre intelligence et de votre éloquence à laquelle votre récente barbe blanche ajoute encore un surcroît d'autorité qui pourtant ne lui faisait pas défaut. Toutefois, ces conneries de 700 millions de francophones ne sont pas seulement ineptes mais elles sont surtout très dangereuses car elles détournent d’envisager les VRAIS problèmes de cette langue et détournent de chercher de VRAIES solutions ! De grâce, arrêtez de diffuser ces absurdités d'inspiration québécoise dont les causes ne concernent en rien ni l’Afrique ni la langue française.

Les 700 millions de francophones n'existeront jamais que dans les pseudo-statistiques de Laval et, à partir de là, dans vos rêves, à moins que vous ne placiez le niveau de la compétence francophone dans le simple « Bonjour ! Ça va j'ai ? » qui est en effet assez courant dans la francophonie africaine.


Moyenne des avis sur cet article :  3.33/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 29 septembre 2014 19:42

    Il dit autre chose, Attali.
    Il dit « Démerdez-vous ! », enfin comme il est poli, il dit : « Débrouillez-vous ! »


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 30 septembre 2014 07:22

      Tenebrae,

      Comment voulez vous que l’ UPR soit de Droite ou d’extrême-droite, avec un programme copié sur celui du Conseil National de la Résistance ?


      Il n’y a que des incultes dans votre genre pour ignorer que le CNR a rassemblé toutes les organisations politiques, syndicales, et de Résistance française, SAUF LES COLLABOS...

    • marauder 30 septembre 2014 09:45

      C’est pas la première fois que du fasho se déguise en coco.

      On appelle ca du rouge-brun.

      Mais ta faculté de reflexion n’egale peut etre pas ta faculté de répétition.

      Toutes facons, cet article est inutile, l’auteur mélange tout, je sentais le droiteux a plein nez et c’est le cas.


    • Julien30 Julien30 30 septembre 2014 13:59

      Hé vampira blacknight, aujourd’hui même les schtroumpfs sont considérés comme racistes par les commissaires de la bienpensance de votre genre, donc vos amalgames imbéciles (l’UPR des nazis, il faut vraiment très bête ou très immature pour écrire des choses pareilles) vous feriez mieux de les distribuer là où ils méritent de l’être.


    • marauder 30 septembre 2014 14:17

      Les petits toutous de l’UPR sont sur leurs garde on dirait !

      Aller, continuez de croire au pere noel, que voulez vous que je vous dise !


    • Julien30 Julien30 30 septembre 2014 14:31

      Pas de chance, je ne vote pas UPR, j’essaye juste de maintenir un débat intelligent et mature dans la mesure du possible et donc j’évite autant que possible la réduction ad hitlerum, le niveau zéro du débat politique, notamment en ce qui concerne l’UPR, parce que là ça tient du grotesque le plus total.


    • amiaplacidus amiaplacidus 29 septembre 2014 21:20

      Attali ? Un songe-creux !


      • marauder 30 septembre 2014 09:46

        On regarde encore la tv ?


        • oncle archibald 30 septembre 2014 10:24

          « Attali, qui joue si volontiers les penseurs extra–temporels, a toutefois cédé à la mode et à l’âge en ornant sa binette d’une courte barbe blanche qui donne plus de poids et d’autorité à ses propos »


          Ses malheurs n’avaient point abattu sa fierté,
          Même elle avait encore cet éclat emprunté 
          Dont elle eut soin de peindre et d’orner son visage
          Pour réparer des ans l’irréparable outrage ….

          Tremble m-a-t’elle dit … etc etc 

          Merci à l’auteur de m’avoir permis, du fonds de ma mémoire, ce retour sur les bancs du lycée ….




          • usbek 30 septembre 2014 12:27

            N’allez pas me faire dire que je suggère qu’Attali est une folle !


          • Jean Keim Jean Keim 30 septembre 2014 13:54

            Monsieur Attali est un intellectuel, c’est son droit le plus absolu, un intellectuel vit dans le monde des idées, parfois en monde exclusif, voilà tout est dit le reste est de la littérature ne trouvez-vous pas ?


            • TicTac TicTac 30 septembre 2014 14:45

              Bonjour l’auteur.Vous écrivez « surtout quand l’intéressé fait de plus en dans un onirisme ».


              En fait, Attali fait dans l’onanisme, cette forme de contentement de soi.
              Il se disperse à chaque intervention et personnellement, j’espère qu’un jour, il n’en restera plus rien...

              • Vache à lait Vache à lait 30 septembre 2014 17:16


                Quand j’entends ou je lis Attali, ça raisonne Coluche, Hallier, Balavoine, tous les accidentés du père Mitterrand, les grandes gueules qui claironnaient trop fort et avec trop de conviction...


                • zygzornifle zygzornifle 3 octobre 2014 08:11

                  le songe du mensonge

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès