Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le syndrome Michaël Moore

Le syndrome Michaël Moore

La liberté d’expression d’un pays fait que tout un chacun est libre d’afficher des opinions de droite comme de gauche, ce qui est évidemment une très bonne chose. Comme le proclamait Voltaire : "Je hais vos idées, mais je me ferais tuer pour que vous puissiez les exprimer !".

Malheureusement, je ne sais pas si Voltaire trouverait acceptable la manière dont les idées sont exprimées de nos jours. Je déteste Sarkozy, sur le fond comme sur la forme, mais là n’est pas le problème. Ce qui m’énerve, c’est actuellement l’éclosion d’une démagogie pour répondre à la démagogie, le fameux syndrome Michaël Moore.

Je fais référence au réalisateur de Fahrenheit 9/11, car je considère qu’il est difficile de faire un documentaire moins objectif contre une personne. Moore a certes raison sur quelques points (notamment sur l’influence des groupes pétroliers dans la politique de Bush), mais fallait-il qu’il flingue tout son "travail" en représentant une vision d’un Irak "paradisiaque" avant l’entrée des troupes US ? Qu’en pense un militant de gauche "de base", après avoir vu ce film ? « Chef d’œuvre ». Qu’en pense un militant de droite ? « Film de propagande démago ». J’appelle cela prêcher des convertis. Moore a peut-être séduit des personnes déjà prêtes à voter contre Bush ; il a surtout énervé les membres du Parti républicain qui ont cherché à le décrédibiliser. Dommage pour la carrière de Moore... Surtout qu’on connaît le résultat des présidentielles depuis : victoire écrasante de Bush, défaite cinglante de Kerry, qui malheureusement s’est plus contenté de son rôle d’opposant à Bush que d’un rôle de réelle force de proposition alternative.

Malheureusement, le syndrome Michaël Moore touche aussi la France. La démagogie des opposants à Sarkozy me chagrine. Non pas que je soutienne Sarko, loin de là, encore une fois. Mais que gagne réellement Act’Up à diffuser des affiches "Sarko = Le Pen" ? Que gagnent Les Guignols à multiplier les reportages sur le thème "Sarko = FN" ? Rien, si ce n’est, comme Moore, celui de prêcher les convertis : les anti-Sarko seront au mieux renforcés dans leur conviction, les pro-Sarko... également ! Bon, certes, la démagogie reste extrêmement rentable, parler de Sarkozy en bien comme en mal permet de vendre autant de lessive, mais il serait temps de méditer un peu la phrase finale de L’étranger de Camus : "J’espère qu’ils m’accueilleront avec des cris de haine". Car la haine gêne finalement moins Sarkozy que l’indifférence. Il ne doit pas voir d’un mauvais œil la naissance d’un site antisarko, ni même l’opposition interne de Christine Boutin.

J’arrête ici, car j’ai peut-être un peu trop cité le nom de Sarkozy dans ce texte (faites ce que je dis, pas ce que je fais...) Mais j’espère que les John Kerry du PS cesseront de se comporter comme une option par défaut. Car :

1/ à l’inverse de John, le candidat PS ne sera pas tout seul face à l’autre gars (qui, si ça se trouve, ne sera peut-être même pas le candidat investi par l’UMP...)

2/ et surtout, John Kerry a perdu. Les Américains ont préféré choisir quelqu’un de déterminé à partir dans une direction (qu’elle soit bonne ou mauvaise, peu importe) plutôt que quelqu’un qui se contentait de dire qu’il ne voulait pas prendre la même voie, sans donner d’itinéraire précis.

Alors, qu’ils expriment davantage leurs idées (celles de leur motion de synthèse...), pensant à eux seuls, en oubliant qui vous savez...


Moyenne des avis sur cet article :  4.11/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • m4thieu (---.---.44.33) 18 janvier 2006 14:26

    Bravo !!!

    Je suis d’autant plus ravi de lire cette analyse qu’elle émane de quelqu’un dont, visiblement, je ne partage pas les opinions : je me sens, à-priori, plutôt favorable à S. (et très critique à l’égard des moralisateurs qui en parlent tous les 2 mots pour dire... qu’on en parle trop), et j’avoue qu’à gauche, DSK est un des rares que je trouve dignes d’intérêt.

    Mais cette analyse entre Panurge et Tartuffe, je la partage complètement... Ceci dit, le syndrome Moore existe depuis longtemps et les Guignols n’ont pas attendu Sarkozy pour s’en faire les prophètes, peut-être les meilleurs !


    • Ulmo (---.---.254.6) 18 janvier 2006 14:34

      Bush a pas été élu « haut la main »...

      Les élections étaient truquées. Deux fois de suite.

      Quand à ce que tu dénonces, je comprends très bien mais après les multiples déceptions que m’ont infligé les élections francaise (dernières Présidentielles et Traité Européen - c’était pas une constitution -), je me dis que les Francais méritent un bon coup de pied au c...

      Alors : à propagande, propagande et demi !


      • Ludovic Charpentier (---.---.68.100) 18 janvier 2006 16:58

        Dans un (très bon) sketch sur les publicitaires, Les Inconnus disaient : « Il ne faut pas prendre les gens pour des imbéciles mais il ne faut pas oublier qu’ils le sont ! » Une version longue de ce que disait De Gaulle : les Français sont des veaux.

        Seulement, le problème du 29 mai, c’est qu’on a tellement pris les Français pour des imbéciles à coup d’arguments faciles des deux côtés (j’étais pour le oui personnellement) qu’à la fin ils l’ont vu, ils en ont eu marre, et ils ont voté non après avoir lu le traité parce qu’il ne faut quand même pas pousser. J’espère juste que les Français décrypteront aussi bien les programmes électoraux qu’ils ont décrypté le traité européen (même si à mon avis, ils ont fait un mauvais diagnostic...), sans tenir compte de la pression des médias.


      • (---.---.225.56) 18 janvier 2006 18:19

        C’est bien la le piége, ce sont des documents publicitaires sans aucunes connections avec la réalité et le possible. La France meurt de la politique, l’important c’est l’economie.


      • (---.---.172.244) 18 janvier 2006 20:15

        Un des problemes est l’utilisation de la fameuse expression ’reductum ad hitlerum’, quand un individu tel que Bush est attaque on utilise les pires mots et insultes a son egard pour le discrediter completement. Avec N.Sarkozy c’est pareil, au lieu de le debattre, au lieu de s’opposer democratiquement a ses idees, on le compare a Le Pen. Cela reduit a neant la moindre discussion, la moindre opposition legitime. Moore a fait de meme avec Bush, au lieu de discuter on le diabolise. Les soient disants champions des libertes n’acceptent pas que leurs opposants puissent beneficier de la moindre liberte pour se defendre car comment se defendre quand en face on nous traite de neo fasciste ou de neo nazi ?


        • (---.---.50.235) 18 janvier 2006 22:08

          Bush n’est pas mal non plus. Souviens toi du « Si vous n’êtes pas avec moi, vous êtes contre moi »


        • m4thieu (---.---.44.33) 19 janvier 2006 09:21

          Tout à fait d’accord aussi avec cette analyse.

          Vous dites : « Avec N.Sarkozy c’est pareil, au lieu de le debattre, au lieu de s’opposer democratiquement a ses idees, on le compare a Le Pen. » J’ajouterais même qu’avec le dernier cité (notre diable consensuel national), c’est exactement la même chose : au lieu de s’opposer démocratiquement, on hurle avec les loups, on « refuse le totalitarisme » avec la main sur le coeur, on n’hésite pas à l’invectiver (et à gueuler des « crève charogne » dans la rue, parce qu’on « refuse la haine », ce qu’on ne ferait pour personne d’autre, à part peut-être Bush, en France, c’est dans le vent...), bref on se donne bonne conscience.

          Pendant ce temps, monsieur surfe sur son public acquis et démontre aux autres qu’il est martyrisé (et il sait très bien faire)... la seule cause qui y gagne finalement, c’est la sienne.


        • (---.---.226.76) 19 janvier 2006 15:37

          La biographie de Sarkozy a été clairement censurée. on peut toutefois retrouvé sur wikipedia un article confondant si, comme moi, votre connaissance du personnage se borne à ce que télé-radio-journaux en disent. A noter que l’avertissement en haut de page ne doit pas vous conforter dans vos a priori, lisez (car c’est instructif aussi) la partie discussion.


          • (---.---.11.145) 21 janvier 2006 09:59

            que cet article est mal écrit ! faites des efforts ...


            • Ludovic Charpentier (---.---.68.100) 23 janvier 2006 14:36

              L’article est peut-être mal écrit car je ne suis pas journaliste de formation mais sa publication a été acceptée. Et merci à Agoravox de permettre à des citoyens de s’exprimer au même titre que des journalistes professionnels...


            • loren (---.---.58.18) 25 janvier 2006 18:36

              Sans examen approfondi, je l’avoue, j’ai trouvé dans cet article (en vrac) des phrases construites, le respect des règles typographiques, des arguments ... bref, une consistance qui manque cruellement dans votre commentaire !


            • bruno (---.---.73.182) 18 avril 2006 12:51

              t’inquiète Ludo t’es pas tout seul, à réflèchir et à te poser des questions qui fleurent bon la saine ignorance de ta jeunesse...


            • nantor (---.---.131.113) 23 mars 2006 10:08

              Intéressant ... Cependant,doit-on, se taire pour ne pas faire monter untel ou untel dans les sondages ??? Que la grande masse apprécie la démagogie dangereuse de Sarkozy c’est un fait, mais je trouve très très utile le travail de nombreux journalistes sur Bush et Sarko. Ne nous voilons pas la face, si Sarko passe, c’est une société « à la Bush » qui nous guette. Le petit Nicolas nous promet une vie bien réglée ’« dormez tranquille, je m’occupe de tout », sans vagues, sans démocratie, manipulée par les médias ... Ouvrez les yeux : qu’a-t-il vraiment fait ces dernières années à part mettre des radars (ce qui est, je pense, une bonne mesure) ? Rien ! Il n’a aucun programme ... sauf celui de devenir président. Il utilise les médias avec un art consommé (encore une fois à l’américaine). Lors de ses interventions, il utilise en permanence la réthorique interogative au lieu de proposer et débattre. Bref, au lieu de l’appeler le « petit Nicolas », on pourrait l’appeler le « petit Bush ». Un cauchemar ... Je souhaite a contrario de l’auteur qu’on continue à marteler ce type de vérité ; nous ne sommes (pas encore ...) aux Etats-Unis.


              • Fred (---.---.155.75) 23 mars 2006 10:15

                Exactement et que proposent les candidats de gauche ? des chamailleries de collegiens, ils seraient temps qu’ils se rendent compte que les erreurs qu’ils ont faites en 2002 peuvent se reproduire, qu’ils choisissent un leader et surtout, surtout qu’ils aient un programme car pour l’instant ils n’ont aucune proposition pour résoudre les problèmes actuels de la France.


              • Marsupilami (---.---.188.214) 23 mars 2006 10:26

                Ta remarque est insultante pour les « chamailleries de collégiens ».

                Les partis de gauche responsables n’ont tout simplement aucun programme, aucune idée, aucune vision du monde. Ils doivent chier dans leur froc à l’idée que les anti-CPE les ramènent au pouvoir.

                Il va falloir se taper 5 ans minimum de petit Nicolas. Ça craint.


              • Ludovic Charpentier (---.---.68.100) 23 mars 2006 11:18

                Quelques réactions : bien sûr qu’on peut (et qu’on doit) attaquer Sarkozy, à condition que ce soit en face à face, idée par idée (je suis d’accord avec nantor : à part sur la sécurité routière, il n’a RIEN fait, et a le culot de prétendre avoir des idées révolutionnaires pour la France d’après 2007 alors qu’il est numéro 2 du gouvernement actuel et président du parti au pouvoir...). Ce que je conteste, c’est la méthode qui consiste à traiter les Français pour des idiots en attaquant Sarko avec des slogans publicitaires mensongers...

                A marsupilami : je n’ai jamais dû vous rencontrer à la moindre réunion de gauche. Profiter des manifs anti-CPE pour assister aux réunions organisées ici et là en parallèle des meetings, et vous verrez que les Socialistes et la gauche en général sont bien plus prêts pour 2007 que TF1 et autres télés-Sarko le laissent croire. Vous connaissez la fable du lièvre et de la tortue ????

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Brady


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès