Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le tartufe ou l’homme de gauche

Le tartufe ou l’homme de gauche

Le tartufe

ou l'homme de gauche.

Le Tartuffe ou l’Imposteur est une comédie en cinq actes et en vers de Molière représentée pour la première fois au château de Versailles le 12 mai 1664 dans le cadre des quatre jours de jeux et de spectacles qui avaient prolongé les trois grandes journées de fête intitulées Les Plaisirs de l'Île enchantée. Elle ne comportait alors que trois actes.

En proposant un spectacle dans lequel les dévots sont présentés soit comme des ridicules (Orgon) soit comme des hypocrites (Tartuffe), il savait qu'il obtiendrait l'approbation du roi, les applaudissements de la plus grande partie de la Cour et les rires de l'aristocratie mondaine qui était la partie influente de son public dans son théâtre du Palais-Royal.

Louis XIV, qui avait applaudi la pièce à Versailles, dut se résoudre à interdire à Molière d'en donner des représentations publiques, à la demande de l'archevêque de Paris, Hardouin de Péréfixe, son ancien précepteur : l'Église et les dévots accusaient Molière d'impiété et lui reprochaient de donner une mauvaise image de la dévotion et des croyants. (Wikipédia).

Molière a pris ce nom de la comédie italienne où un personnage avait le surnom de « Tartufo » qui signifie « truffe » terme venant de l'ancien français « trufer » qui signifiait tromper et « truferie » tromperie (1175) (Alain Rey)

Tartufe (avec un seul f) est passé aujourd'hui dans le langage courant pour désigner un moraliste hypocrite dont les propos et l'action conduisent à l'inverse de la moral qu'il prétend défendre.

Aujourd'hui, l'ordre moral dominant et sa dévotion, ne sont plus représentés par l'église catholique comme au 17ème siècle mais est imposés par ceux qui se proclament bruyamment de gauche.

Le « Tartuffe » de Molière est aujourd'hui une femme ou un homme de gauche.

 

Le dévot.

Ce qui caractérise le dévot c'est le contentement, il s'aime, il s'apprécie, il est du bon côté de la morale dominante il est surtout soulagé à l'abri de toute hérésie et d'une possible mise au ban de la société, il a peur, il veut à tous prix être conforme.

Pour conduire un individu à l'état de dévotion il est nécessaire d'utiliser certains événements dramatiques qui vont le figer par l'horreur évoquée, ériger des tabous et annihiler tout esprit critique.

La dévotion doit forcément être intégriste, elle fonctionne sur une foi c'est à dire une croyance transcendantale qui ne peux accepter de remise en cause. Cet événement horrible et dramatique au cœur de la dévotion devra servir d'ultime argument pour diaboliser les hérétiques en les accusant de vouloir perpétrer de nouveau le crime suprême.

Pour les chrétiens, l'horreur de la crucifixion, supplice courant dans l'empire romain réservé aux esclaves en fuite et aux dissidents sera cet événement dramatique qui servira de symbole, le Christ « dissident crucifié » ne peut susciter que de l'empathie. Chacun admire le dissident tout en étant rassuré de ne pas l'être et de ne pas connaître son sort. Le Christ fut sacrifié pour notre confort moral, tel est le symbole.

Aujourd'hui c'est l'holocauste des juifs d'Europe par les nazis qui se trouve être au cœur de la dévotion et de l'ordre moral construit avec. L'empathie envers ces juifs sacrifiés devant susciter de la dévotion est facilité par un complexe de culpabilité face à une telle horreur commise ou laissée se commettre par quelques ancêtres, on a honte.

Le crime absolu fondateur pour finir en ordre moral et en dévotion doit être un fait réel historiquement incontestable, si non il ne pourra être convenablement instrumenté.

Justement ceux qui en nient l'existence sont pris au piège et deviennent les idiot utiles des dévots.

 

Le mécanisme de la tartuferie.

Le mécanisme de la tartuferie, c'est à dire du soulagement du pleutre, fonctionne par inversion de valeur.

Le symbole de dévotion doit forcément être positif et représenter une valeur du Bien, car l'homme normal ne peut agir en faveur du Mal . Puis cette symbolique doit pouvoir entraîner d'autres valeurs inverses et les justifier. Par exemple le christ crucifié, ce dissident, se trouverait réincarné dans un despote devenant de droit divin comme un roi, contester ce despote reviendrai à contester le crime fondateur et vouloir le perpétrer de nouveau. Les rois tyranniques étaient considérés comme les représentants sur terre du martyr premier et les contester était un crime de lès majesté puni par l'horrible torture de l’écartèlement.

Une horrible torture pour expier la tentative d'un horrible crime. le Bien inversé en Mal.

 

L'état colonialiste israélien et l'impérialisme étasunien prétendent incarner le martyre juif, tous ceux qui pourraient s'opposer à leurs actions sont accusés de vouloir commettre à nouveau le crime de l'holocauste.

A l'abri de ce martyre bien réel ils se donnent le droit de commettre les crimes les plus horribles en toute quiétude car les dévots tartufes sont toujours présents pour accuser d'hérésie ceux qui dénonceraient leurs crimes.

Contester l'impérialisme étasunien, c'est vouloir remettre des juifs dans les chambres à gaz telle est l'horrible forfait dont sont accusés les hérétiques d'aujourd'hui.

 

Le tartufe permet ainsi de couvrir l'expression du Mal en faisant croire qu'il s'agit du Bien convaincu lui même qu'il en est ainsi.

Dévot il est le gardien des pires actions de la tyrannie.

Le Tartuffe d'après Le Journal de Personne

Le tartufe moderne ou l'homme de gauche.

L'homme de gauche, ou la femme, fonctionne exactement comme un tartufe. Les idées qu'il use à développer vont toujours servir à l'inverse de ce qu'il prétend. On peut en dénoncer quelques unes.

Quelques éléments de la doxa du dévot de gauche .

1- Il ne faut plus plus de frontières ni de nations.

2- Les puissances « démocratiques » ont le droit d'ingérence contre les tyrans.

3- Il faut lutter contre le terrorisme islamiste véritable fascisme vert.

4- Nous sommes antifascistes.

 

1- Plus de frontières, plus de nations donc plus de guerre, comme c'est simple pour nos dévots, mais malheureusement c'est la fin de la république aussi.

Frontières et nations inscrivent un espace ou un corpus de lois a cours. Ces lois dans cet espace et en démocratie sont l'expression de la volonté du peuple constitué en nation et fondent sa souveraineté. Sans frontières et sans nation point de lois, point de souveraineté du peuple, point de démocratie donc évidemment point de république.

C'est bien ce que recherche la finance mondialiste, plus de lois pour s'opposer à la libre circulation des capitaux, plus de lois sociales pour protéger les travailleurs.

Le « plus de frontière plus de nation » c'est la voie ouverte à la dérégulation et l'exploitation accrue des travailleurs et des plus faibles.

Il n'y a pas eu de guerre en Europe ??

Faux la guerre de démantèlement de la Yougoslavie fût terrifiante, pourtant la Yougoslavie était à l'image de l'Union Européenne constituée de peuples d'origine divers. Si il n'y a pas eu d'autres guerres entre grandes nations c'est du à la guerre froide et à l'équilibre de la terreur, l'Europe de l'Ouest étant soumise aux USA et celle de l'Est à l'URSS.

2- Le droit d'ingérence protégerait les peuples contre leur tyran, que c'est beau et que de crimes commis pour cette belle tartuferie.

Pour s'ingérer encore faut il posséder des moyens militaires d'ingérence. Seuls les USA possèdent dans le monde ces moyens et se permettent d'en user abondamment. Ainsi ils s’arrogent le droit de juger seuls qui est un tyran et qui ne l'est pas. Il choisissent leur cible en fonction de leurs intérêts évidemment. 

Nous observons que leur jugement n'est fondé sur aucun critère. La pire dictature saoudienne est considérée comme une alliée avec son affidé du Bahreïn ou le peuple est massacré. Un dirigeant est qualifié de tyran seulement en prétextant que ce dirigeant hostile aux USA a truqué des élections sur la seule et unique affirmation des USA, évidemment chez les amis, des monarchies du golf, comme il n'y a pas d'élections elle ne risquent pas d'être truquées.

Il est simple de fomenter des troubles dans les pays ciblés principalement dans les pays arabes, ou des mercenaires armés vont tirer à la fois dans la foule et les forces de l'ordre afin de déclencher une répression devant être suivie d'une intervention des USA ou de l'une de ses marionnette de l'OTAN. C'est ce qui se passa en Libye, les USA obtinrent un feux vert de l'ONU pour seulement organiser une zone d'exclusion aérienne. Cependant ils en profitèrent pour bombarder des installations civiles, assassiner des dirigeants et assister au sol leurs groupes de mercenaires d'Al Qaïda qui appuyés par des hélicoptères de combat purent venir à bout du dirigeant incarnant l'unité nationale, 1% de la population libyenne perdit la vie en six mois.

388993 177408779013814 100002340801296 362703 1881975907 n

En Lybie massacre de la population noire sub saharienne

 

syrte-tuc3a9s1

En Libye à Syrte massacre d'opposants

 

Aujourd'hui la Libye est détruite les opposants au nouveau régime massacrés en masse et les noirs considérés comme liés à l'ancien régime traqués et abattus.

Ce pays autrefois prospère ou chaque citoyen était dans l'opulence est devenu un pays misérable.

Pourtant nos tartufes de gauche sont toujours parfaitement satisfais il furent les complices de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité mais il sont toujours content d'eux.

 

3- Le terrorisme islamiste.

Al Qaïda pour notre tartufe de gauche a fomenté et organisé les attentats du 11 septembre, même si c'est difficile à croire pour le commun des mortels. Mais, il est dans la nature du tartufe de défendre toutes vérités officielles sans se poser de questions. Nos tartufes souvent enseignants s'empressent aussi de persécuter les porteuses de voiles dans les établissements scolaires. Ils croient soutenir en Syrie une révolution contre son « dictateur-qui-massacre-son-peuple », pourtant la Syrie, comme la Libye fut la cible de l'impérialisme étasunien qui a mis ce pays à détruire sur sa liste depuis 2001. Comme pour la Libye, avec ses mercenaires armés il a créé des troubles et fait tirer sur les foules autant que sur les forces de l'ordre.

La Chine et la Russie membres du conseil de sécurité des Nations Unies ont été trompés sur la résolution 1973 n'instituant en Libye qu'une zone d’exclusion aérienne. Ces états n'ont pas voulu rééditer la malheureuse expérience libyenne, ils ont donc mis leur veto à toutes interventions des USA ruinant son espérance et ses plans.


Les USA ont donc choisi d'envoyer en Syrie une grande quantité de mercenaires salafistes takfiristes recrutés dans tous les bas fonds et prisons du monde arabe, mercenaires rémunérés par leur alliés du Qatar pour envahir ce pays y faire le djihad et le détruire.

Ces mercenaires sont hâtivement formés au combat et équipés par des militaires français, britanniques, israéliens et turques, en Turquie pays sous domination étasunienne par l'OTAN. Ces salafistes takfiristes une fois sur place se livrent aux plus horribles massacres envers toutes populations ne suivant pas d'après eux la vrai voie de l'islam. Ils s'en prennent particulièrement aux femmes, qu'ils interdisent de conduire de sortir et de se soigner dans les zones qu'ils arrivent un moment à contrôler.

Les descriptions de leurs exactions qu'ils filment et diffusent sur l'internet sont insoutenables. Pourtant nos tartufes de gauche continuent sans état d'âme de qualifier ces barbares de révolutionnaires romantiques, les mêmes strictement les mêmes qualifiés par ailleurs de terroristes.

 

violée assassnée

Cette femme violée torturée, assassinée et son cadavre exposé dans une rue d 'Alep pour non conformité à le loi « islamique » selon ses tortionnaires qualifiés de « révolutionnaires » par nos tartufes.

 

terroristes-syriens.jpg

Utilisation d'enfants par les « révolutionnaires » de nos tartufes, en haut à gauche un enfant décapite un prisonnier à la machette.

 

4- L'antifascisme.

Nos tartufes de gauche aiment évidemment les postures révolutionnaires. Nous sommes quand même rassurés ce ne sont que des postures pour salon, ils aiment jouer à une sempiternelle « guerre d'Espagne » et hurler des « No Passaran ! » tonitruants, entre la poire et le fromage en fin de repas.

Le tartufe de gauche est « antifasciste », mais pour bien marquer que ce n'est que de la rigolade il dit qu'il est « antifa ».

Cet antifa nouveau genre, ne s'en prend pas évidemment à l'impérialisme et ses exactions, l'impérialisme véritable descend lui du fascisme réel qui sévit en Europe au 20ème siècle, non, ils s'en prend justement aux mouvements anti impérialiste.

Comme par hasard, il soutient le colonialisme israélien et les USA bien entendu selon la rhétorique pour tartufe de gauche suivante : qui ne soutient pas le colonialisme israélien est antisioniste donc pour lui antisémite donc fasciste et par extension celui qui fustige les USA premier allié d'Israël est également fasciste.

 

antifa.jpgLe mouvement « antifa » affecte toute l'Europe, ici en Allemagne le drapeau « antifa » mêlé à celui d'Israël et des USA au cours d'une manifestation de soutient aux massacres de Gaza.

 

Nous atteignons maintenant le sommet de la tartuferie avec l'homme de gauche , si Molière fustigeait les hypocrites dévots qui s'écriaient : « cachez ce sein que je ne saurais voir ! » aux moins ils n'étaient pas responsables de massacres. Nos tartufes d'aujourd'hui sont bien pires, ils devraient proférer plutôt la phrase suivante : « cachez ce massacre que je ne saurais voir ! ».

 

Et l'homme de droite, est-il meilleur ou pire que l'homme de gauche ?

Sur le fond il pense la même chose influencé de même manière par la dévotion dominante, le modèle de droite UMP « sarkosien » assume et approuve lui sans état d'âme les horribles exactions de l'impérialisme qui vont dans son mode de pensé traditionnel. Il n'a pas besoin de l'artifice de la tartuferie pour s'aimer.

 

Le tartufe n'est bien que de gauche.

Alors la « gauche » et la « droite », sont-elles unies aujourd'hui dans le même soutient au système qui nous est imposé par les USA ?

Il faut bien malheureusement constater que oui. Ce système composé par l'OTAN, de l'Union Européenne et de l'Euro, qui ruine notre nation par la dette et qui a de fait aboli la souveraineté de la nation donc la république est également promu et soutenu de l'extrême gauche à la droite.

Quand j'étais jeune dans les années 60, 70 du siècle dernier, la gauche rassemblait ceux qui voulaient changer la vie, rassemblait les progressistes, les révolutionnaires contre les conservateurs.

Cette fonction traditionnelle de la gauche a disparu en ce nouveau siècle, mais la nature n'aimant pas le vide, ceux qui combattent maintenant ce système qui a détruit nos institutions républicaines et notre souveraineté nationale sont maintenant appelés « Dissidents » ou « Résistants » ils dénoncent et combattent l'impérialisme avec vigueur et travaillent à libérer la France du poids de cet impérialisme incarné ici par l'OTAN, l'Union Européenne et l'Euro.

Les dissidents se moquent bien ne nos tartufes de gauche comme Molière faisait rire de son « Tartuffe ou l'imposteur ».


Moyenne des avis sur cet article :  3.08/5   (48 votes)




Réagissez à l'article

55 réactions à cet article    


  • jef88 jef88 7 janvier 2013 11:48

    « cachez ce sein que je ne saurais voir ! »
    n’étant pas Tartuffe je veux voir celui de Najat


    • Dwaabala Dwaabala 7 janvier 2013 23:31

      Sans aller jusqu’à dire que les grands esprits se rencontrent (au moins pour le mien), voici mon commentaire sous le titre : Ode à N V-B de Grandgil .
      Si elle était progressiste au lieu de tartuffe, cela n’aurait pas d’importance : la Révolution, la Commune, la Résistance n’ont pas eu peur des étrangers, même sans la double nationalité.



    • LE CHAT LE CHAT 7 janvier 2013 13:23

      être socialiste , c’est être généreux avec le pognon des autres , c’est déjà une première tartuferie .....


      • Réseau Voltaire France Réseau Voltaire France 7 janvier 2013 13:25

        La signature de l’article a été oubliée, l’auteur est Alain Benajam.


        • amipb amipb 7 janvier 2013 19:20

          Tiens, le Réseau Voltaire n’aurait plus assez de lecteurs pour être obligé de venir faire sa contre-propagande ici ? Belle philosophie...


        • ardeur ardeur 7 janvier 2013 16:01

          Choisir entre la gauche et la droite serait alors quelque chose comme choisir entre la peste et le choléra.


          • RBEYEUR 7 janvier 2013 16:06

            « L’homme de gauche », le vrai, le pur, le dur et l’immuable, donne effectivement dans une forme achevée de tartuferie militantiste qui aurait émerveillé MOLIÉRE, voir Les syllogismes totalitaires de la gauche.

            Cela étant, l’instruction d’un procès contre la tartuferie par le « Réseau Voltaire France » est particulièrement cocasse.

            En effet, sa maison mère, le « Réseau Voltaire International  », est orfèvre incontestable et incontestée en matière de tartuferie puisque notamment présidée par Thierry Meyssan.

            Sa dévotion sans limite pour le top du top des dictateurs sanguinaires (Bachar El Assad, Mouammar Kadhafi, etc.) et son rejet quasi pathologique des États-Unis, le tout dépassant les pires tartuferies de l’inquisition catholique espagnole du 15° siècle, sont à cet égard tout à fait caractéristiques.   


            • Onecinikiou 7 janvier 2013 20:32

              L’intervention des « forces alliées » en Libye a certainement provoqué bien plus de pertes civiles et militaires que si l’on avait laissé Kadhafi tuer dans l’oeuf une contestation en Cyrénaïque par ailleurs savamment orchestrée et aiguillonnée par les officines de subversion pro-occidentales.


              La contradiction est insoluble pour nos éternels cocus qui ont cru au renversement-démocratique-du-tyran-sanguinaire-par-le-peuple-en-révolte, propagé par la propagande de guerre via le canaux habituels des instances de légitimation que sont objectivement les mass-médias. Détenus par qui déjà... ?

              Combien d’enfants irakiens morts pendant l’embargo fait sous mandat onusien tout au long des années 90 ? 


              Combien d’irakiens morts lors de la seconde guerre d’Irak, aux prétextes parfaitement mensongers, initiée par les forces de l’axe américano-sioniste ?


              Trêve de manipulation et d’indignations sélectives.

            • Fab81 7 janvier 2013 16:38

              Vous confondez de toute évidence la gauche et le bernard-henri-lévisme. Seuls les émules du « philosophe » milliardaire adhérent en effet sans nuances à la doxa que vous énoncez. Et on ne peut décemment pas considérer ce monsieur comme l’archétype de « l’homme de gauche ».

              Selon vous, qui n’est pas pour Bachar, le Hamas et cie est pour l’impérialisme et Israël, et vice-versa. Qui ne défend pas un nationalisme aveugle est forcément un doux rêveur nostalgique de l’internationalisme prolétarien. Qui trouve quelque peu baroque la sainte alliance Le Pen-Dieudonné-Soral est forcément un suppôt de l’empire. Ben voyons... Beaucoup de gens à gauche refusent cette alternative mortifère dans laquelle vous voulez nous enfermer.

              J’ajoute que votre argumentation est contre-productive. Car si vraiment les français devaient choisir, comme vous voulez leur imposer, entre d’un côté l’impérialisme, et de l’autre vos amis Bachar et Nasrallah, je doute fort qu’ils optent pour le second camp ! Au final, vous aurez donc contribué à renforcer ce camp impérialiste que vous prétendez combattre.

              Par ailleurs, votre utilisation aussi abondante que complaisante d’images atroces ne vaut pas argumentation. On ne sait que trop comme il est facile de les manipuler, de les sortir de leur contexte, et, quand les horreurs qu’elles montrent sont authentiques, de les attribuer à tout autre que leur responsable véritable.

              Avec des ennemis tels que vous, les impérialistes de tout poil peuvent dormir sur leurs deux oreilles !


              • Dwaabala Dwaabala 8 janvier 2013 00:07

                Tout le monde sait bien que seules les photos publiées par la presse occidentale sont marquées au sceau de la vérité.


              • morice morice 9 janvier 2013 01:54

                là n’est pas le problème on parle de ces photos là, utilisées par une propagande. Il n’en a pas les sources, et le commentaire est de lui.


                avec ce système, il est très facile de faire dire le contraire à des photos. Et il ne s’en prive pas.

              • morice morice 9 janvier 2013 01:57

                Par ailleurs, votre utilisation aussi abondante que complaisante d’images atroces ne vaut pas argumentation. On ne sait que trop comme il est facile de les manipuler, de les sortir de leur contexte, et, quand les horreurs qu’elles montrent sont authentiques, de les attribuer à tout autre que leur responsable véritable.


                c’est exactement ce que j’ai dit. Le gars vient ensuite nous dire que sur l’holocauste on en fait trop : OR IL FAIT ICI EXACTEMENT CE QU’IL DENONCE CHEZ LES AUTRES, sans s’en rendre compte : c’est d’une BETISE inimaginable ! ! c’est donc ça le réseau Voltaire ??? ben mon vieux, il est pas aidé le Thierry !

                • tf1Goupie 7 janvier 2013 19:02

                  La Lybie « ou chaque citoyen était dans l’opulence » !!!!! selon l’auteur...

                  Alors là c’est pas de la turteferie, c’est carrément du grand guignol !!

                  Y a qu’à lire l’article de Benajam sur le Mal, mélant satanisme et illuminati, pour voir à quel point les plombs ont fondu.
                  Ce serait bien que les modérateurs d’Avox se reprennent.

                  En attendant les gauchistes mielleux se font bien silencieux tout-à-coup. Du courage, oui mais pas trop...


                  • Onecinikiou 7 janvier 2013 20:06

                    Le fait EST que la Libye était de tout le continent africain (péninsule arabique exceptée, mais rappelons que ladite péninsule ne se situe pas en Afrique) - AVANT l’intervention des forces de l’Otan - le pays à l’indice de développement humain (IDH) le plus élevé.


                    Nous en reparlerons à la fin de cette année si vous le voulez bien.

                  • tf1Goupie 7 janvier 2013 21:34

                    Il y a une sacré différence avec « vivre dans l’opulence », non ?

                    Ou bien les mots n’ont aucun sens pour vous et votre définition du factuel ou de l’IDH ne sont que du grand foutage de gueule alors que opulence est quelque chose de très compréhensible pour votre intellect.


                  • Onecinikiou 8 janvier 2013 08:00

                    tf1,


                    Je n’ai personnellement pas parlé d’opulence, simplement rappelé un fait incontestable puisque tiré des bases de données de l’ONU. 

                    D’autre part, et quitte à choisir, d’aucun préfèrerait vivre dans un pays qui a un haut indice de développement humain... qu’un bien plus faible, cela semble de bon sens. 

                    Et, encore une fois, la Libye disposait du plus haut de cet indice de tous les pays du continent africain. 

                    Il faut donc le dire et le répéter afin de contrecarrer les allégations mensongères concernant un Kadhafi qui, a n’en pas douter, était un despote autoritaire certes, mais certainement pas un affameur.

                    Pire : on remarquera qu’à chaque fois qu’un dirigeant non-aligné sur la géopolitique des intérêts atlanto-sionistes, et qui à chaque fois eu pour ambition de vendre non plus son pétrole ou son gaz en dollar mais en euro ou une autre monnaie (cela s’est vérifié depuis Saddam jusqu’à Kadhafi en passant désormais par l’Iran), susceptible donc de remettre en cause la prédominance du dollar comme monnaie de réserve mondiale, à chaque fois les pouvoirs et régimes qui en ont été à l’origine furent méthodiquement et systématiquement attaqués par une même campagne de diabolisation préalable, du fait et de la responsabilité de mass-médias aux ordres (et déjà aux ordres de leurs propriétaires légaux), puis débarqué sans ménagement à sa suite - ou menacé d’être débarqué - en usant de toute la force d’impact des forces armées de l’Imperium americanum, ou de celles de ses satellites...

                    Là est aussi une réalité incontournable. Dont acte.

                  • morice morice 9 janvier 2013 01:58

                    La Lybie « ou chaque citoyen était dans l’opulence » !!!!! selon l’auteur...


                    ah ils avaient l’électricité...

                    dans les prisons, pour torturer.

                  • morice morice 9 janvier 2013 02:00

                    Es tu déjà aller en Libye ?
                    Connais tu les Arabes ?


                    l’argument d’acier !

                    le jour où on va parler expédition lunaire, il va venir nous dire que c’était faux (rigolez pas il l’a fait) .. on n’a jamais osé lui demander s’il était le 3eme passager du LEM....

                  • RBEYEUR 7 janvier 2013 19:04

                    @Fab81  

                    « Avec des ennemis tels que vous, les impérialistes de tout poil peuvent dormir sur leurs deux oreilles ! ».

                    Ah bon !

                    Où ?

                    Quand ?

                    Comment ?

                    Pourquoi ?

                    En l’absence de toute démonstration, de toute explication et de toute discussion, force est de conclure que l’on dépasse de très loin la tartuferie pour atteindre l’analphabétisme culturel.


                    • Fab81 8 janvier 2013 10:11

                      Cela me semble pourtant clair. Le Réseau Voltaire prétend enfermer la France dans une alternative entre d’un côté une défense aveugle des Etats-Unis et d’Israël, de l’autre un soutien à l’Iran, à Bachar El Assad et au Hamas. Or, la seconde option ne rencontrera pas la sympathie de plus de 10% des français, et je suis encore généreux. Comme nous sommes (plus ou moins !) en démocratie, tirez-en les conclusions qui s’imposent ! Vous noterez d’ailleurs que les sionistes et impérialistes les plus acharnés veulent eux-aussi imposer exactement la même alternative... BHL d’un côté, le Réseau Voltaire de l’autre, deux faces tout aussi caricaturales d’une même médaille !


                    • morice morice 9 janvier 2013 01:51

                      BHL d’un côté, le Réseau Voltaire de l’autre, deux faces tout aussi caricaturales d’une même médaille !


                      je ne dirais pas mieux : j’ai déjà écrit ici bien des méchancetés sur BHL, mais celui en face aujourd’hui ne lui arrive même pas au fixe-chaussette.... avec ses injures vociférées.

                    • RBEYEUR 7 janvier 2013 19:05

                      @Démosthène

                      Vous devriez avoir la décence de faire quelques efforts pour respecter le nom que vous avez très impudemment pris comme pseudonyme !


                      • Stof Stof 7 janvier 2013 20:01

                        Bon en fait, le nazisme c’est pas tartufe donc c’est bien ?


                        • Roland Franz Roland Franz 7 janvier 2013 22:44

                          Votre article est décapant mais salutaire en cette période de « normalité » hollandienne, où toute polémique est remplacée par des analyses à l’eau tiède. Merci à vous !

                           


                          • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 8 janvier 2013 00:14

                            Bel article dont je m’étonne qu’il ne suscite pas plus d’enthousiasme ici.
                            Je pense qu’il y en a encore beaucoup qui ont voté socialiste en pensant que ça avait du sens.
                            Bref, il y en a encore beaucoup qui n’ont pas renoncé à l’idée qu’il existe quelque chose qui s’appelle la gauche.
                            Dès lors, la voir ainsi mise au pilori suscite de la nervosité.
                            C’est bien dommage.
                            Quoi qu’il en soit, on voit ainsi le chemin qui reste à accomplir pour que la plupart ouvrent les yeux sur les big manips de l’Empire.
                            C’est une longue marche,
                            bravo pour votre courageux exercise de pédagogie !


                            • Fab81 8 janvier 2013 10:34

                              Si cet article ne suscite pas plus d’enthousiasme, monsieur Salvador, c’est peut-être car beaucoup ne sont pas disposés à applaudir Hamas, Hezbollah et cie sous couvert d’anti-impérialisme...
                              Vous aurez d’ailleurs noté que des articles critiquant, souvent très durement, la « gauche » à la sauce François Hollande sont généralement plébiscités. Car eux ne prétendent pas enfermer le pays dans cet alternative mortifère que j’évoquais, et qui, in fine, fait le jeu des BHL et cie !
                              Et ne vous en déplaise, il existe encore « quelque chose qui s’appelle la gauche »... le Front de Gauche !


                            • morice morice 9 janvier 2013 01:16

                              Bref, il y en a encore beaucoup qui n’ont pas renoncé à l’idée qu’il existe quelque chose qui s’appelle la gauche.


                              la gauche n’a pas à cirer les pompes d’un Meyssan qui se fait interviewer dans Rivarol
                              canard de gauche comme chacun sait !!


                              admirateur de l’Iran pays de gauche et pas du tout antisémite : sa vision est tout simplement grotesque :

                              . : Lorsque je vais en Iran, je vois la source de tout ce que j’admire chez le Hezbollah. Depuis quatre décennies, ce pays a été dénigré et caricaturé. . Ils ont édifié un régime républicain, au sens étymologique du terme, c’est-à-dire tourné vers le service de l’Intérêt général.  pour coordonner la Révolution et pour placer la République au service de cette révolution, la Constitution a reconnu la nécessité d’une autorité morale, celle du Guide suprême. C’était le rôle de Khomeiny qui est aujourd’hui tenu par son élève Khamenei. Cela n’a rien à voir avec un gouvernement clérical comme on le prétend. Le Guide intervient rarement et uniquement sur des sujets essentiels à la Révolution. Le gouvernement de Mahmoud Ahmadinejad est un gouvernement révolutionnaire élu dans ce cadre républicain

                              dire plus de conneries semble impossible, et pourtant :



                              Meyssan et ses grands amis : tous des fachos :

                              Concernant, Alain Soral, j’ai fait sa connaissance à l’été 2006 lors d’un voyage de soutien au peuple libanais. Il n’avait pas encore rejoint le Front National et était étiqueté communiste. Il se montrait provoquant et la sympathie entre nous n’a pas été immédiate. Pourtant, j’ai vite apprécié son indépendance d’esprit et son courage. Nous avons traversé ensemble un pays en ruines, vécu des moments tendus dans lesquels chacun révèle le fond de lui-même, et nous sommes restés amis. 

                              Thierry Meyssan : J’ai croisé Dieudonné dans les années 1980, lorsque les partis de gauche fuyaient devant le Front National et qu’il s’est présenté à Dreux contre Marie-France Stirbois. Je l’ai revu après les attentats du 11-Septembre lorsqu’il a ridiculisé à la fois le discours sur ben Laden et celui de ben Laden. Après l’avoir ainsi vu se positionner contre le racisme et contre l’impérialisme, je l’ai vu s’opposer au sionisme. En 2005, je l’ai invité à la conférence Axis for Peace. Et c’est logiquement qu’à l’été 2006 j’ai envisagé avec lui d’organiser un voyage de leaders d’opinion au Liban pour y témoigner de ce qui s’y passait. En définitive, les personnalités qui s’étaient portées volontaires ont renoncé les unes après les autres à se rendre dans un pays en guerre. Lorsque le voyage a eu lieu, nous n’étions qu’un petit groupe et les hostilités venaient d’être interrompues. 

                              bref, si vous êtes aussi antisémite que Dieudonné, vous êtes un mec sympa pour Meyssan....

                              Il m’a invité à son spectacle au Zénith. Je me suis trouvé assis au carré VIP parmi des personnalités de tous bords. Libération — qui avait publié 25 articles pour me descendre à la publication de L’Effroyable Imposture — a inventé de nouvelles âneries à cette occasion. Ce quotidien a prétendu à ses lecteurs que j’avais rejoint le Front National car j’avais serré la main d’un de ses députés européens ; le frontisme se transmettant probablement par simple contact cutané. Il s’agissait de Bruno Gollnisch que je croisais souvent par le passé au Parlement à Strasbourg ou à Bruxelles et que je respecte à la fois comme homme et comme élu du Peuple. Pour les fanatiques, la courtoisie est un crime, pour les démocrates c’est une vertu. 

                              Par la suite, Alain Soral a rejoint le Front National et il a présenté Dieudonné à Jean-Marie Le Pen avec lequel il s’est lié d’amitié. C’est étonnant, mais ça n’a rien de criminel. Qu’est-ce qui vous choque ? Que Jean-Marie Le Pen ait accepté d’être le parrain d’un enfant noir ? Ou, plus simplement, que les gens qui partagent notre analyse du 11-Septembre ne soient pas nos amis, mais des adversaires idéologiques ? Moi aussi, cela me perturbe.  

                              bref, pourvu qu’on rejoigne sa thèse, qu’on soit facho ou négationniste importe peu et JMarie un mec sympa : c’est à VOMIR.

                              ils ont oublié de citer Manaf Tlass, l’ancien copain d’Assad...


                              depuis quand être copain d’un GUDISTE c’est se présenter comme de gauche ??? 

                              Dans la photo, il y a également, moins visible, Thierry Meyssan, l’animateur du Réseau Voltaire, connu pour sa contestation de la thèse du 11 septembre 2001, qui passe beaucoup de temps à Damas depuis quelques années. Meyssan ne cesse de défendre le régime de Damas sur le site du Réseau Voltaire, en qualifiant l’opposition à Assad de « Contras », une référence aux contre-révolutionnaires financés par la CIA en Amérique centrale dans les années 80...

                              Ce que montre cette photo, révélée l’an dernier par le « site d’informations antifascistes » Reflex, c’est l’un des réseaux activés, et financés, par la Syrie de Bachar el-Assad pour mener la bataille de l’information dans le monde, avant et après le début du soulèvement contre le régime syrien il y a dix-huit mois.

                              on n’a pas peur des mots, chez Meyssan...

                              Tout général qu’il était, Manaf Tlass s’occupait en particulier de cet étrange attelage autour du Réseau Voltaire de Thierry Meyssan ainsi financé par Damas, et du site InfoSyrie.fr, « agence de réinformation » créée l’an dernier par Frédéric Chatillon, un ancien dirigeant du GUD d’extrême droite, le « prestataire de service » de la dernière campagne de Marine Le Pen. Chatillon a créé une boite de com’ nommée Riwal très active au Proche-Orient.

                              car le fond de l’esprit de Meyssan ne se résume qu’à ça :

                              Pour moi, la liberté d’expression est un préalable à la démocratie. Il est urgent, non seulement d’abolir la loi Gayssot, mais de prendre beaucoup d’autres mesures pour rétablir cette liberté"

                              la liberté de dire que les camps n’ont pas existé et que les chambres à gaz non plus : c’’est la liberté d’un Dieudonné : personnellement je combattrai cette fausse notion de liberté qui consiste à pouvoir dire n’importe quoi sans être condamné : on voit ce que ça donne aux USA..

                              il est risible de constater que l’homme qui déteste l’Otan et les USA souhaite pour son pays la même loi que celle qui régit les USA : le droit d’affirmer que les chambres à gaz n’ont pas existé par exemple : du Faurisson !!! Meyssan PROUVE qu’il faut une loi Gayssot pour éviter la propagation des inepties auprès des jeunes générations ! Meyssan prouve que les dires d’un Reynouard MERITENT la prison !




                            • Dwaabala Dwaabala 8 janvier 2013 00:38

                              postillon

                              C’est parce que je sentais l’honnêteté de vos sources (AFP, TV française) que j’ai voté + pour votre commentaire.
                               


                              • morice morice 8 janvier 2013 08:28

                                Aujourd’hui c’est l’holocauste des juifs d’Europe par les nazis qui se trouve être au cœur de la dévotion et de l’ordre moral construit avec. L’empathie envers ces juifs sacrifiés devant susciter de la dévotion est facilité par un complexe de culpabilité face à une telle horreur commise ou laissée se commettre par quelques ancêtres, on a honte.


                                ce texte est inadmissible dans un site démocratique, inadmissible : que le réseau voltaire aille exposer sa vision négationniste ailleurs !!! 

                                incroyable texte ! la honte est pour celui qui a osé écrire ça !!!

                                • Onecinikiou 8 janvier 2013 08:52

                                  Morice démontre par l’absurde la thèse de l’auteur : il prétend parler au nom des idéaux démocratiques, définir ce que serait (selon lui) la démocratie, donner des gages en ce sens mais bien entendu par des moyens contraires. C’est à dire en déniant aux autres le droit de s’exprimer librement !


                                  Si vous n’êtes pas d’accord, ce que l’on peut comprendre, dites pourquoi en argumentant. Pas en feignant l’hystérie.

                                • Fab81 8 janvier 2013 09:50

                                  La phrase que vous citez n’est pas négationniste. Elle dénonce simplement l’exploitation politique du génocide. Si vous voulez démontrer que le Réseau Voltaire est négationniste (volonté que je peux comprendre), choisissez mieux vos exemples.


                                • morice morice 9 janvier 2013 00:54

                                   Si vous voulez démontrer que le Réseau Voltaire est négationniste (volonté que je peux comprendre), choisissez mieux vos exemples.


                                  simple : Meyssan s’est assez pavané avec Chatillon-Dieudonné-Soral

                                  tous antisémites, et la plupart négationnistes.

                                • morice morice 8 janvier 2013 08:30

                                  Le tartufe de gauche est « antifasciste », mais pour bien marquer que ce n’est que de la rigolade il dit qu’il est « antifa ».


                                  c’est bien la preuve du bord que préfère ce « réseau voltaire », infesté de négationnistes et d’hommes d’extrême droite comme Chatillon, ex GUD et ami de Dieudonné et de Meyssan !!!

                                  • morice morice 8 janvier 2013 08:41

                                    Contester l’impérialisme étasunien, c’est vouloir remettre des juifs dans les chambres à gaz telle est l’horrible forfait dont sont accusés les hérétiques d’aujourd’hui.

                                    INADMISSIBLE PROPOS !!! la mnipulation est évidente : sur la photo légendée « En Libye à Syrte massacre d’opposants » les cadavres portent les liens en nylon de la police libyenne : c’est bien de la manipulation !!


                                    l’origine de la rumeur sur Syrte



                                    l’auteur


                                    • Fab81 8 janvier 2013 10:14

                                      @Dwaabala

                                      Cette ironie facile vous permet d’esquiver la question de fond. Oserez-vous contester que les images peuvent aisément être manipulées ?


                                      • morice morice 9 janvier 2013 01:27

                                        Oserez-vous contester que les images peuvent aisément être manipulées ?


                                        c’est une évidence, comme c’est une évidence que des exactions ont été faites des DEUX côtés.

                                        il n’a aucune source à nous montrer. 

                                      • Réseau Voltaire France Réseau Voltaire France 8 janvier 2013 10:26

                                        On constate que Morice la Police défend bec et ongles l’impérialisme et la dépendance de la France. On en attendait pas moins de flic kollabos. ces messieurs ont Pétain comme modèle


                                        • Fab81 8 janvier 2013 10:38

                                          Heureusement pour vous qu’il est là, ce pauvre homme... Des adversaires tels que lui sont plus précieux que des régiments entiers d’alliés ! Je note tout de même au passage que vous vous approchez plus encore que lui du point Godwin.


                                        • morice morice 9 janvier 2013 01:35

                                          On constate que Morice la Police défend bec et ongles l’impérialisme et la dépendance de la France. On en attendait pas moins de flic kollabos. ces messieurs ont Pétain comme modèle



                                          Celle-là mon vieux, vous allez vous la bouffer car je vais en demander le retrait...

                                          votre fameux « réseau » à la noix a-t-il dénoncé les PREPARATIFS MILITAIRES de Sarkozy AVANT qu’il ne passe à l’attaque ? NON ; vous en avez été incapables.


                                          Figurez-vous que je l’ai fait ici, seul, avec un article sur une chose qui vous a échappé avec votre courte vue, plus tout une série d’autres pour démontrer que l’armement français servait bien Kadhafi. J’ai enfin montré que ce même Kadhafi a été promptement exécuté, et que les cadavres de noirs que vous montrez sont ceux de ses mercenaires nigériens.


                                          Bref, je n’ai pas de leçon à recevoir de vous, et encore moins à être INSULTE comme vous venez de le faire, vous qui n’avez même pas été fichu de VOIR que Sarkozy avait TOUT préparé avant, ce que moi j’ai fait ici-même. Je demande le retrait de vos GRAVES INJURES dont l’allusion perfide à Pétain. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès