• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le triomphe possible de Marine Le Pen dès le premier tour de (...)

Le triomphe possible de Marine Le Pen dès le premier tour de l’élection présidentielle

Pourquoi Marine Le Pen va gagner l’élection à la Présidence de la République.

Une catastrophe annoncée qui semble pointer à l’horizon de l’histoire de la France 

Il y des événements politiques qui ne le sont pas. Il y a des faits politiques qui prennent par son importance journalistique, une fausse primauté. On les insert avec des forceps dans l’esprit des gens, en essayant de structurer l’opinion publique d’un pays. Par ces actions et faits, ils occultent les vrais éléments sociaux essentiels et fondamentaux, qui vont être déterminants dans la vie sociale et politique d’une société. 

Un exemple va nous permettre d’être plus clairs dans notre affirmation. Le monde de l’information s’est approprié, comme un fait politique de premier plan, la candidature de M. Macron. De cette prétendue candidature, nous avons déjà eu une information excessive et en même temps assez biaisée. Cette candidature, plus qu’un nouvel événement, est la suite et la démonstration de la faillite de la classe dirigeante actuelle. Classe dirigeante incapable d’incarner les besoins des Français et de tracer le chemin à suivre d’un destin historique dans un monde en mutation rapide. C'est ainsi que M. Macron ne peut pas, légitiment, vouloir représenter les Français qui souffrent en silence, ni personnifier l’espoir d’un changement des conditions difficiles auxquelles ils se trouvent confrontés quotidiennement, ni répondre aux interrogations qu’ils se font de l’avenir. Ceci parce qu’il a exercé directement le pouvoir et qu’il a été dans les arcanes du pouvoir depuis longtemps, sans rien faire au bénéfice des Français fragilisés socialement et moins encore d’une France qui crie sans être entendue, de l’absence d’une vision politique de son vrai destin historique, et ceci depuis bien longtemps.

Le plus étonnement dans cette candidature et de ce qui transparaît à la lumière de ses déclarations politiques, comme échos de son futur programme de gouvernement, c’est sa volonté de mettre à la disposition du capital financier et industriel, le peu d’indépendance que la République Française peut encore exercer en faveur du peuple démuni de notre pays. Travailler plus, souffrir plus et mourir le plus tôt possible, dans la pauvreté la plus criante, semble être bien la devise de la candidature de M. Macron.

Que M. Macron puisse avoir un pourcentage important de voix dans une élection primaire, même dans une élection présidentielle, c’est possible. Pour un personnage presque inconnu et sans aucun programme concret, ni projet enraciné dans la vérité quotidienne des Français, cette performance peut faire l’objet d’admiration pour quelques-uns, mais elle ne pourra pas personnifier le désir de changement radical, qu’anime l’esprit des Français de tout bord à l’heure actuelle. Bien au contraire, elle ne peut qu’être un facteur qui s’ajoute à la débâcle des partis politiques, et à la désorientation à laquelle la classe politique nous soumet depuis quelques décennies. Cet esquisse de candidature nous détourne des vrais enjeux politiques de la France. Elle ne correspond pas à un sincère désir de vouloir trouver des réponses salvatrices aux problèmes de notre pays, bien au contraire, mais résulte d’un appétit, très personnel, de pouvoir et d'un désir de continuer à incarner les intérêts du capital. Et, les milieux journalistiques ne sont pas étrangers à cette mystification. En revanche, les facteurs qui permettent au Front National de progresser comme sur une autoroute dans les esprits des Français sont tus ou relégués au deuxième plan.

Il faut se rendre à l’évidence : malheureusement pour notre pays et pour la démocratie, le seul parti politique existant en tant que tel actuellement est le Front National. On peut critiquer le Front National pour sa conception idéologique, son histoire, il ne reste que c’est le seul parti qui, dans les dernières décennies, a maintenu les mêmes objectifs politiques, et qui, peu à peu, les a traduit dans des éléments de gouvernance, même si on ne les partage pas.

Que son programme soit hétéroclite, ambigu et imprégné de haine, est une évidence. Or, si on le perçoit ainsi, on peut et on doit le critiquer et le dénoncer. Pour un vrai démocrate, bien entendu, ce programme et sa possible mise en exécution, doit être l’objet de rejet et de combat quotidiens. Mais face à lui, que pouvons-nous trouver comme propositions au sein des autres organisations politiques à l’heure actuelle ? Une surenchère de programmes, comme si un parti politique était le bien vouloir d’une personne qui, depuis son bureau, décide d’élaborer en toute hâte un projet de gouvernance d’une Nation, sans tenir compte des besoins concrets et des angoisses qu’endure le peuple français depuis des décennies. Qu’un de ces candidats aux prochaines primaires, méconnaisse le prix d’un pain au chocolat est symptomatique et symbolique de ce que nous venons d’affirmer : aucun contact avec la réalité des Français et moins encore des Français qui souffrent.

Ce type d’élaboration d’un programme sans tenir compte de la vie quotidienne des habitants de ce pays se traduit et se traduira nécessairement par des mensonges politiques, comme ce fut le cas lors du discours de M. Hollande au Bourget. Ou par des équilibres grotesques, voire propres d’un clown funambule, dont M. Sarkozy avait l’habitude de nous offrir et de jouer.

C’est ainsi que sans vergogne, comme tout homme politique à l’heure actuelle, il a voulu nous convaincre et nous faire croire, qu’il était prêt à réaliser un programme, qu’il n’avait pas pu mener à bien pendant sa présidence, et que maintenant se considérant « un vrai gaulois » il allait pouvoir le faire.

Les effets des guerres touchent à leur fin. 

La première et de la deuxième guerre mondiale ont provoqué l’anéantissement d’une partie de la jeunesse montante en Europe, et en France en particulier. Cette hécatombe entre autres conséquences de ces conflits ont permis une certaine rupture avec le passé, par l’arrivée à des postes clefs de la vie politique et sociale de notre pays, d’un groupe d’hommes assez jeunes, avec des idées novatrices dans tous les domaines. Ces générations à l’heure actuelle, sont en train de disparaître ou ont disparu totalement, et, avec elles, leur héritage et leur monde.

Mais, par des mécanismes de reproductions d’élites, certains secteurs privilégiés de la République se sont approprié indûment cet héritage comme d’un droit. Pour arriver à leur fin, ils ont structuré des voies et des modalités dans leur intérêt exclusif. C’est ainsi que l’ENA et l’École Polytechnique, institutions où cette tendance s’exprime le mieux, se sont transformées en centres de formation en série d’hommes politiques et de futurs présidents de la République provoquant l’appauvrissement des idées politiques, de projets sociaux, voire même de projets industriels. Cette captation exclusive de la vie politique de notre pays a entraîné, inéluctablement, la naissance des groupes de type mafieux. Copinage et corruption se sont infiltrés peu à peu dans les rouages de l’État Français.

Face à cette situation qui empêche toute mobilité sociale, qui éloigne du rêve et des aspirations possibles de la plupart des Français, un grand secteur de la population française s'est senti exclu, démotivé et découragé, au point que certains ont commencé à douter de leur appartenance à leur Patrie.

Un peuple a besoin de rêves, de projets, même s’il ne les réalise jamais ; mais celà lui donne une dynamique, et pour certains, la satisfaction de l’effort accompli. Les forces vives de la Nation sont prêtes à la lutte et au sacrifice si nécessaire, pour un meilleur lendemain, mais ce désir doit être guidé par une conception idéologique qui puisse prôner la grandeur de l’être humain, la générosité et le partage.

Mais, au contraire, la classe dirigeante dans sa totalité, n’a pas eu d’autres objectifs que de stimuler l’enrichissement individuel sans limites, sans partages et à tout prix.

On constate alors qu’un effrayant goulot d’étranglement enserre de plus en plus les groupes sociaux les plus fragiles et démunis de notre pays. La trilogie - métro-boulot-dodo- s’est transformée pour beaucoup, dans cette autre trilogie atroce petit boulot-chômage-cannabis pour fuir la réalité insupportable de la vie quotidienne .

La seule issue à cette situation intenable qui confronte le citoyen français d'aujourqd'hui est le vote de protestation, de colère et de rejet, . 

Il faut s’attendre, avec presque certitude, que les citoyens vont exercer avec éclat, ce besoin de protestation, lors de la prochaine l’élection présidentielle. Mais avec une différence, que ce vote pour le Front National risque de changer le panorama politique de la France, la plongeant dans un retour à un passé dévolu et dangereux.

En effet, cette fois-ci, leur vote ne restera pas sans conséquences, et non plus comme un simple exercice de protestation ; il produira pour la première fois des conséquences d’une ampleur qu’on ne peut prévoir modifiant l’échafaudage historique, politique et social de la Nation Française. 

Marine Le Pen obtiendra plus de 50 % dès le premier tour

Nous voudrions que ces pronostiques qui, apparemment, semblent plutôt les prédictions d’une Cassandre affolée, qu’ils ne puissent se targuer d'aucune validité, mais la réalité et le cours de la vie politique actuelle de la France nous forcent au devoir d'affronter la réalité.

Deux grands groupes d’électeurs du Front National se dessinent et se stratifient peu à peu avec profondeur et stabilité : en premier lieu, le groupe des personnes qui abritent la conviction qu’en votant pour le Front National, leur vie va changer radicalement. A côté de ce groupe, un pourcentage important des Français se rangera sur les lignes du Front National par dépit. Ils ont pris cette décision parce qu’ils se sentent trompés, dégoûtés par les élites dirigeantes actuelles, et ils veulent manifester leur insatisfaction, même s’ils ne partagent pas les idées du programme du Front National.

Cette dynamique sociale est en train de prendre une vitesse de croisière, parce que le citoyen français, malheureusement, n’a pas de choix, il doit choisir entre : blanc bonnet et bonnet blanc ou le Front National, et les Français en ont assez de porter le chapeau de l’incapacité de cette élite, qui n’a pas su prévoir l’avenir, ni résoudre leurs difficultés.

Le résultat de cette dynamique inexorable, sera l’obtention dès le premier tour de l’élection pour la Présidence de la République de plus de 50 % des voix en faveur du Front National.

Le cirque continue malgré qu’il n’aura pas de deuxième tour.

Dans ces moments d’urgence, les appétits aiguisés des mandarins de la politique se sont révélés, car ils se sont mis à agiter la procédure d’élection aux primaires, offrant un spectacle de cirque dantesque sur la passerelle d’un Titanic en train de sombrer.

Cette mise en scène des primaires est une théâtralisation inutile, un spectacle qui a perdu son public. Malheureusement, l’obnubilation, l’appétit du pouvoir et la bêtise, empêchent ces auto-proclamés candidats de voir la réalité et de prendre conscience de leurs comportements totalement insensés.

Ces primaires n’ont plus de raison d’être : déjà, les dés ont été jetés. Très probablement il n’y aura pas de deuxième tour ! Or, malgré tout, cette pantomime continue.

Le triomphe du Front National, ne signifiera pas simplement la disparition d’une bonne partie de la classe politique, qui a mal régi le destin de la Nation Française depuis 50 ans. Il risque d'engendrer un saut plus rapide dans le déclin et l’abîme, destin qui se dessine à l’horizon, où l’Europe semble vouloir s’engouffrer. 

 

Hernando Ramirez Ardila

Neuilly sur Seine le 02/01/2017

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.93/5   (59 votes)




Réagissez à l'article

170 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 5 janvier 11:59

    on se demande si les gens de l’UMPS qui refusent la proportionnelle sont quand à eux de vrais démocrates ..


    • LE CHAT LE CHAT 5 janvier 12:47

      @LE CHAT

      Idem quant à consulter le peuple par référendum , et pas que sur des sujets constitutionnels chiants !

      ceux qui ont peur du FN devraient y réfléchir et ne pas hurler avec les loups , les médias et les partis du système qui bossent en fait pour la mondialisation et les 1% qui en profitent vraiment !


    • Dzan 5 janvier 17:37

      « On les insert » On les insère : du verbe insérer


    • Pseudonyme Pseudonyme 5 janvier 19:54

      @Dzan
      Faites excuses du verbe ’ inserter ’ au plumitif présent. Désolé, mais la langue française est imparable !


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 6 janvier 06:22

      @LE CHAT
      La IVe République a été un désastre d’anthologie ! 24 gouvernements en 12 ans, des alliances de circonstances suivants les sujets traités, et une incapacité à résoudre les crises comme les guerres d’Indochine et d’ Algérie.
      CF Le livre de Jacques Fauvet - La IVe République"


    • @LE CHAT

      a quoi ca servirait qu’elle soit élue a part peut etre une bonne guerre civile pendant la quelle on pourrait supprimer physiquement des cahuzac sarko takkiedine et 90% DE NOS ELUS VOYOUS Z’ ET CUMULARDS  !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

      100 DEPUTES CELA SUFFIT 1 PAR DEPARTEMENT PLUS DE FUSIONS ET DE COMMUNAUTES BIDONS POUR FAVORISER LES CUMULARDS

      NOTE les sénateurs RIPOUBLICAINS ONT TOUCHE 8000 EUROS DE PRIME DE FIN D ANNEE §§§


    • julius 1ER 7 janvier 09:54

      @Fifi Brind_acier


      trop de simplisme dans ces écrits .... c’est l’époque qui était difficile et la IV Rép n’apportait pas les bonnes réponses mais comme toujours ce sont les gens qui font l’Histoire pas les Républiques !!!

      encore une fois totale Schizophrénie !!!

      on ne sort pas comme çà de plusieurs siècles de colonialisme même si l’on est plein de bonne volonté et qu’on s’appelle FIFI !!!!!!!!

    • sweach 5 janvier 12:57

      le texte est un peu long, je reprend juste deux affirmations :


      *Que M. Macron puisse avoir un pourcentage important de voix dans une élection primaire, même dans une élection présidentielle, c’est possible*

      Moi je dis totalement impossible, en gros il y a trois type d’électorat en France, le capitalisme, le socialisme et le nationalisme.
      Macron n’est clairement pas un socialiste, ni un nationaliste, il ne lui reste plus que les électeurs capitalistes, qui ont déjà leur candidat.

      Cette homme est tout simplement haie par une grande partie de la population suite à ça loi Macron. 

      Les médias jouent pourtant avec lui le temps de cette campagne présidentiel, il retournera vite dans son anonymat car il n’a jamais était élu par personne.


      *Marine Le Pen obtiendra plus de 50 % dès le premier tour*
      Comment faire perdre Marine le Pen ? bien dire tout simplement qu’elle va gagner, c’est tellement sure que vous ne devriez pas voter pour elle au premier tour non ?

      Les médias nous ont déjà fait le coup avec Jospin

      Cependant Marine le Pen à quand même un coup à jouer, car elle trouve des écos chez les Nationalistes évidemment, mais elle joue sur le terrain du socialisme et du capitalisme et surtout elle représente la voie du « ras le bole » 
      Elle peut donc réunir suffisamment pour passer le premier tour.

      Mais pour le second tour quand j’écoute autour de moi, beaucoup rejette le FN par principe, parce que les médias le disent. Raciste, Fascho, comme les nazi, voir même vichyste (là j’ai plus de mal)  
      Des images assez éloigné de ce qu’il revendique en réalité.

      Il est également possible que la géopolitique s’en mêle, avec Trump au usa et Poutine en Russie, il est possible qu’ils y voient un intérêt à ce que le FN est un coup de pousse inattendu.

      • Etbendidon 5 janvier 13:40

        Bonjour monsieur ramirez de la mancha

        Alors comme ça vous habitez à Neuilly sur Fric, un territoire perdu de la ripoublique

         smiley

        Que son programme soit hétéroclite, ambigu et imprégné de haine, est une évidence

        Vous en êtes resté à ces clichés mon pauvre, il faut mettre votre logiciel à jour

        Le FN n’est plus le même que celui que vous avez connu à 20 ans quand vous jouiez aux maos !

        Dans l’état-major il y a, accrochez-vous, des gays, des franc mac et même des juifs !

        Et oui grand papa lepen en a perdu son dentier

         smiley

        Vous voyez la marine passer au premier tour, ben vous alors vous prenez de la bonne !

        Notez qu’elle n’est pas un capitaine de pédalo mais un maitre d’équipage qui sait tenir la barre à tribord toute

        En tous cas qu’elle passe au PREMIER TOUR me ravirait juste pour voir la trombine de gens comme vous et celle des politichiens de l’UMPS

         smiley

        Dernier point : moi à valeur du moment je voterai François Asselineau de l’upr (je suis amoureux de fifine)

         smiley


        • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 6 janvier 00:06

          @Etbendidon
           
           La Marine ... qui nous mène en bateau !!!

           Cela ne va pas durer. Elle a quand même un passé, la mère Le Pen, un passé à elle et pas seulement à son père.

           Qu’avez-vous trouvé dans sa vie politique passée qui soit en faveur du peuple ? en faveur des défavorisés ? Moi, parmi les défavorisés, je classe tous les pauvres immigrés. Ceux-là, elle n’a que haine pour eux.

          Si 50% de nos concitoyens votaient au 1er tour pour cette grande bourgeoise hautaine et haineuse, je comprendrais alors que nos voisins aient pu mettre au pouvoir un pantin fou comme Hitler. La raison aurait quitté la France. Aux fous !


        • @Etbendidon

          ARRETEZ LE SHIT ET LE MAUVAIS WHISKEY marine l ’a fait elle carbure maintenant au « gros rouge qui tache »
          TOUTES DES PUTES CUMULARDES AU SENAT CHAMBRES ET COMMISSIONS §§§§§§§

          JUSQU A BRUXELLES et VIVE GERARD BAPT CARDIOLOGUE ET DEPUTE LOBBYSTE DES SERVIER-MEDIATOR !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


        • julius 1ER 8 janvier 09:28

          Dans l’état-major il y a, accrochez-vous, des gays, des franc mac et même des juifs !

          Et oui grand papa lepen en a perdu son dentier


          @Etbendidon

          dans la SA qui était le côté ouvrier du parti Nazi il y avait des chômeurs la plupart des anciens soldats qui avaient servis pendant toute la guerre de 1914/18 et qui avaient été démobilisés par millions après l’armistice .... mais sans rien...et parmi tous ces anciens soldats il y avait de tout puisque Rohm était homo et tous les corps de métiers étaient représentés !!!!

          tous ces laissés pour compte retrouvaient avec la SA un corps structuré on dirait un foyer ce que a su pleinement exploiter Adolphe H avec ce corps là il tenait la rue mais il n’a pas fallu longtemps à Adolphe pour se débarrasser de cette partie populiste puisque en Juin/ Juillet 1934 à peine 2 ans après son accession au pouvoir il y eut «  »La nuit des Longs Couteaux « ce qui sonnait la fin du côté ouvrier du parti nazi et montrait le vrai visage du parti totalitaire qu’il était .... non seulement totalitaire mais au service d’un despote pour qui le mot Démocratie ne signifiait rien du tout !!!!

          alors les apparences de diversité pour obtenir le but que l’on s’est fixé cad »le pouvoir "ne sont que le miroir aux alouettes d’un parti qui est d’essence totalitaire !!!!!

        • Sparker Sparker 5 janvier 13:49

          Pas la peine d’n écrire des tonnes, si vous voulez un programme réellement populaire avec des perspectives d’avenir allez vers « l’avenir en commun » vous aurez tout ce que vous cherchez.


          • Alren Alren 5 janvier 17:54

            @Sparker

            Les ballots qui croient que le FN est au service des « humbles » et des travailleurs vont peut être ouvrir les yeux avec l’actuelle sortie en rafale de procès relatifs aux magouilles financières des dirigeants FN qui considèrent les militants de base comme des mules, certains diraient des idiots utiles.

            Tous les partis et candidats du système traînent des casseroles qui montrent que l’enrichissement et les places de dirigeants sont l’essentiel de leur existence ! Excepté ...

            Excepté bien entendu pour Jean-Luc Mélenchon et le mouvement de la France Insoumise, ignorée comme par hasard par l’auteur de l’article.
            Soyons sûrs que s’il y avait la moindre ombre dans la vie de JLM et du mouvement populaire qui le soutien, la justice aux ordres du gouvernement s’empresserait par la voix d’un procureur de la république de le clamer urbi et orbi et que les merdias aux ordres des milliardaires qui le possèdent nous assèneraient en boucle l’énorme scandale ainsi révélé.
            Manque de chance, il n’y a rien à « manger » !
            Au contraire c’est à JLM qu’on a refusé la justice quand la Le Pen a édité un faux tract, présenté comme venant de lui, lors de l’élection législative de 2012 dans la 11e circonscription du Nord-Pas-de Calais.
            Justice pourrie qu’il faudra réformer elle aussi.

            Bien que les sondages soient généralement malhonnêtes et utilisés par les commanditaires dans un sens qui leur est favorable, aucun n’a jamais donné et de loin, 50% des voix à la crypto-fasciste au premier tour !
            Et quand les réalités sur la nature du FN et son programme se feront jour à mesure qu’on approchera du jour du vote, on peut espérer que les ballots réaliseront qu’ils se fourvoyaient et qu’au lieu de la politique qu’ils croient bonne, ils subiraient son contraire, y compris pour l’immigration qui est sous le désire des patrons du CAC 40 (dont le cours des actions montent à mesure, merci pour eux) et du MEDEF.


          • doctorix doctorix 5 janvier 18:15

            @Alren

            Les « ballots » vont comprendre très vite comment le FN les considère.
            Diffusée largement en temps utile, cette vidéo ou Dominique Martin expose précisément en quelle considération le FN tient ses électeurs va faire que MLP ne sera probablement pas présente au second tour.
            C’est ce qu’on appelle un suicide, qui confirme ce côté bas du front des dirigeants du FN.

          • alinea alinea 5 janvier 19:43

            @doctorix
            Elle date cette vidéo qu’on a vu cent fois !
            Mais, pour tous, le ballot, c’est l’autre ! personne au grand jamais ne peut s’y identifier
            C’est exactement le tour de passe-passe du FN ! cliver, flatter, et le tour est joué !


          • Allexandre 5 janvier 21:17

            @Alren
            Le problème c’est que tous ces « ballots » sont des ignares en Histoire, doublée d’une mémoire courte. Les Mussolini, Hitler , Franco et consort ne sont plus pour eux que des noms vides de toute réalité. La bêtise de l’Homme peut seule nous donner une idée de l’infini. Mais que faire avec des gens qui gobent toutes les conneries et la propagande qu’on leur sert à longueur de temps. On leur dirait que Marine est une sainte, qu’ils seraient prêts à le croire.

            L’extrême-droite est l’un des rares mouvements qui n’ait pas changé ses fondamentaux depuis plus d’un siècle. Mais qui s’en soucie ? Cela dit, on peut remercier la droite et la gauche d’avoir contribué à cette situation et d’avoir dénaturé l’enseignement de l’Histoire.
            Le drame c’est qu’avec Valls et ses sbires du CRIF, nous ne serons pas mieux lotis !

          • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 6 janvier 00:16

            @Alren
             
            Bonsoir, Alren. Je vous signale que, par deux fois, j’ai essayé de lire la suite de votre commentaire et que j’ai été de suite redirigée sur le début de l’article, ce qui ne m’intéressait pas.

            C’est parce que j’ai voulu vous en prévenir par un commentaire que j’ai enfin pu lire les derniers paragraphes de votre réponse au-dessus de l’encadré prévu pour écrire.

            Bonne année.


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 6 janvier 06:29

            @alinea
            C’est l’ UPR qui fait les critiques les plus abouties du FN, et démontre que le FN ne veut sortir de rien du tout et qu’il sert d’épouvantail pour faire élire tous les autres.
            « Les 21 versions contradictoires du FN sur l’UE & l’euro » .


            Aucun parti politique ne reprend les analyses de l’ UPR, car ils s’en servent tous comme repoussoir pour se faire élire depuis 40 ans !
            « Votez pour nous, sinon ce sera le FN ! » qu’ils disent tous....

          • Le421 Le421 6 janvier 09:23

            @Alren
            Soyons sûrs que s’il y avait la moindre ombre dans la vie de JLM et du mouvement populaire qui le soutien, la justice aux ordres du gouvernement s’empresserait par la voix d’un procureur de la république de le clamer urbi et orbi et que les merdias aux ordres des milliardaires qui le possèdent nous assèneraient en boucle l’énorme scandale ainsi révélé.

            Je ne vous le fait pas dire !!

            Et...
            Par définition :

            Le seul candidat anti-système - bien que je n’aime pas ce terme galvaudé - est dans les faits Jean-Luc Mélenchon.

            C’est le seul, avec le programme de la France Insoumise, à vouloir changer cette République monarchique donnant pleins pouvoirs aux élus, sans compte rendu de résultats.
            Et sur ce point, je peux vous certifier que le FN n’a aucune envie de changer un « système » qui lui convient parfaitement.
            Les pleins pouvoirs. La clef du coffre. Ils en rêvent la nuit !!


          • Alren Alren 6 janvier 13:57

            @Danièle Dugelay

            Bonne année à vous aussi.

            Merci de m’avoir prévenu pour la lecture de la fin du commentaire.
            Je ne sais pas expliquer ce qui s’est passé. Peut-être le serveur d’Agoravox était-il momentanément saturé.
            Dans ce cas ce serait une bonne nouvelle, le signe qu’il y a toujours plus de lecteurs.


          • alinea alinea 6 janvier 21:55

            @Danièle Dugelay
            dans ce cas, pour lire la suite, il faut cliquer « réponse » ; moi cela m’arrive toujours quand il y a plus de cent trente ou cent quarante commentaires !


          • alinea alinea 6 janvier 21:56

            @alinea
            pas « réponse », « répondre », pardon !!


          • alinea alinea 6 janvier 22:00

            Fifi
            Mais ce sont les seules critiques que vous faites au FN, et comme vous faites les mêmes à la FI, cela n’a pas d’acuité !


          • Tall Tall 6 janvier 22:18
            Asselineau n’a pas le choix ... c’est existentiel pour lui de tenter de faire croire qu’il est le seul à vouloir sortir de l’UE car il n’a que ça à vendre ...
             
            Car quand des gros calibres comme Mélenchon et Marine vendent la même chose, où se trouve encore sa plus-value électorale ?
             
            C’est pour ça que l’UPR nie systémiquement toutes les intentions de sortie de l’UE de tout autre candidat, et ce, même quand ils ont le nez dessus.

            Ils n’ont pas le choix, ils doivent nier l’évidence pour survivre politiquement

          • doctorix doctorix 7 janvier 19:33

            @Tall

            Les uns susurrent qu’ils veulent sortir de l’Europe mais pas de l’OTAN, D’autres qu’ils vont changer les traités quand cela ne se peut pas. D’autres qu’ils veulent quitter l’Europe et garder l’Euro. Ou le contraire. ou le contraire du contraire.
            Seul Asselineau est clair sur les trois points.

          • Tall Tall 8 janvier 00:30

            @doctorix

             
            Pour l’Otan >  susurrant 1   susurrante 2
            Pour l’UE + euro >  susurrante 1   susurrant 2
             
            Bon alors, si pour un puriste, ça n’est pas assez, je peux le comprendre ...
            Mais dites-vous bien que dans des élections à 2 tours, le radicalisme ne gagne jamais
            Car la majorité n’est pas radicale


          • julius 1ER 8 janvier 09:42

            @doctorix


            je peux confirmer qu’ils ’agit bien de D Martin leader frontiste depuis de nombreuses années puisque je l’ai vu évoluer en Haute-Savoie pendant la décennie 1990 cette vidéo de Youtube 
            me confirme que ce type est bien ce que j’ai toujours pensé de lui « opportuniste, démago, menteur prêt à tout » c’est un ambitieux qui travaille dans le secret de l’appareil FN je crois qu’il est en charge de la propagande !!!

          • doctorix doctorix 8 janvier 17:46

            @julius 1ER

            C’est Goebbels.

          • sleeping-zombie 5 janvier 13:55

            Hello,

            Le FN gagne dès le 1er tour ? prévision de Cassandre en effet.

            J’aurai pu dire « pourquoi pas ? » si le vote était rendu obligatoire, et de manière effective.

            Mais dans l’état actuel des choses, même si l’élection de MLP ne me semble pas impossible, ce ne sera qu’au second tour.
            Il n’y a aucune raison d’une telle différence de comportement des votants alors que tout ce qui est décrit dans l’article était vrai il y a 5 ans, 10 ans et même 15 ans.

            ++


            • Fergus Fergus 5 janvier 16:56

              Bonjour, sleeping-zombie

              « dans l’état actuel des choses, même si l’élection de MLP ne me semble pas impossible, ce ne sera qu’au second tour. »

              Ajoutons qu’elle n’a que d’infimes chances de gagner comme l’ont montré de manière constante les soutiens réels dont a disposé dans le pays durant les deux dernières années : d’un côté, Le Pen possède un excellent potentiel de 1er tour, de l’autre, elle suscite un rejet massif au 2e tour. Bref, ce n’est sans doute pas en 2017 qu’elle atteindra son objectif.

              Et encore faudrait-il qu’elle se qualifie pour ce 2e tour. Si Macron n’est pas la bulle rêvée par beaucoup mais un candidat qui prend de l’épaisseur dans les semaines qui viennent, une dynamique en sa faveur pourrait bien survenir et jeter les bases d’une lutte à 3 pour 2 places en avril prochain. Ce n’est pas impossible, avec à la clé une énorme surprise si Macron élimine soit Le Pën, soit Fillon...


            • Harry Stotte Harry Stotte 5 janvier 17:45

              @Fergus

              « Le Pen possède un excellent potentiel de 1er tour, de l’autre, elle suscite un rejet massif au 2e tour... »


              C’est complètement faux. Reportez-vous aux résultats des dernières régionales. Cas les plus flagrants ( pour le reste, je vous laisse aller chercher de quoi me démentir sur le site du ministère de l’Intérieur) :

              — Nord - Pas-de-Calais - Picardie 1er tour : 40.64 % ; 2e tour : 42.23 %, + 106’000 voix

              PACA 1er tour : 40.55 %  ; 2e tour : 45.22 % + 157’000 voix

            • Fergus Fergus 5 janvier 19:15

              Bonsoir, Harry Stotte

              Vous m’avez mal compris, je ne dis pas que Le Pen ne peut pas progresser entre les deux tours, je dis qu’elle n’aura pas les ressources suffisantes pour atteindre la barre des 50 % en raison du rejet qu’elle suscite dans une majorité de la population.

              Certes, le score de 82 % en faveur de Chirac en 2002 n’a aucune chance d’être atteint par quelque candidat que ce soit, et surtout pas Fillon, mais je ne vois pas comment Le Pen pourrait, au niveau national faire mieux que 40 %.

              Vous me citez le Nord-Pas-de-Calais-Picardie et Paca pour étayer votre conviction. C’est oublier que l’on est là dans les deux principaux réservoirs d’électeurs du FN. Ailleurs, la pêche aux voix devrait se révéler beaucoup plus difficile.


            • Tall Tall 5 janvier 19:28

              @Fergus

               
              Ce qui compte, c’est de savoir qui peut mieux rassembler qu’elle au 2e tour ?
              Comment l’Umps pourrait réussir ça ? Avec qui ?
              Et il faudra battre Mélenchon au 1er tour

            • Fergus Fergus 5 janvier 19:30

              Amusant le sondage Elabe du jour : Macron y est crédité de 16 à... 24 % selon les configurations. Dans ce dernier cas - Montebourg candidat du PS et Bayrou absent -, Macron devancerait même Le Pen : 24 % contre 22 %. smiley


            • Tall Tall 5 janvier 19:40

              @Fergus

               
              On n’a plus besoin des Monty Python pour se marrer ... il y a les sondages maintenant

            • Odin Odin 5 janvier 19:40

              @Fergus

              Je pense que vous surestimez beaucoup trop les chances du jeune rothschildo-pompidoulien, comme disait le mangeur de tête de veau qu’il accompagnait de Corona, il fera « Pschitt ».

              A force de miser sur le mauvais cheval, vous allez finir par ne plus pourvoir passer sous les portes.

               


            • Harry Stotte Harry Stotte 5 janvier 20:26

              @Fergus

              « Vous me citez le Nord-Pas-de-Calais-Picardie et Paca pour étayer votre conviction. »


              Ce n’est pas une conviction, c’est la démonstration qu’il n’y a pas de rejet massif ! Pour le reste, je n’ai aucune conviction, je laisse cela à ceux qui prennent leurs désirs pour des réalités, un travers humain, trop humain, que j’ai appris à maîtriser.

            • Fergus Fergus 5 janvier 20:36

              Bonsoir, Odin

              Le cheval sur lequel je mise, c’est Mélenchon, en aucun cas Macron dont le projet politique est un repoussoir pour moi. Et vu la tournure des évènements, il est probable que je sois amené à voter blanc au 2e tour de la présidentielle si le leader de La France insoumise en est absent. 

              Cela n’empêche pas d’observer ce qui se passe, et le moins que l’on puisse dire est que le « Pschitt » annoncé depuis des semaines tarde à venir. A cet égard, Macron me fait penser à Trump dont on n’a cessé d’affirmer qu’il allait s’effondrer comme une baudruche... smiley


            • Attilax Attilax 5 janvier 21:54

              @Fergus
              C’est justement sur l’abstention de la gauche au second tour que tout risque de se jouer. Car il est évident que si on se retrouvait avec un duel Fillon-Lepen, très peu de gens de gauche iraient voter. Mieux, je connais pas mal de cocos qui se demandent s’ils ne voteraient pas Lepen, vu que son programme est en définitive beaucoup plus « social » que celui de sinistros-aux-gros-sourcils. Donc, effectivement, même si elle fait le plein avec 40%, et bien ses 40% pourraient mathématiquement se transformer en 60% au second tour, vu que les abstentions et les votes blancs ne sont pas comptés. C’est ce qui leur permet d’être élus avec 60% d’abstention : leur score se voit magiquement augmenter, sans avoir aucune légitimité pour cela ! Si on a 100000 votes sur un million de votants, on a 10%, mais les mêmes 100000 votes sur 400000 votant, ça fait 25% ! C’est pour ça qu’ils ne veulent pas entendre parler de reconnaissance du vote blanc : on connaîtrait leurs vrais scores qui révéleraient leur manque de légitimité (et de représentativité). Magic !
              Perso, comme vous Fergus, ce jour là j’aurai piscine, comme ça j’aurai même pas besoin de m’en laver les mains smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès