Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le Valet de Valls

Le Valet de Valls

Manuel Valls, Ministre de l’Intérieur, donne souvent aux personnalités de Gauche l’occasion de le critiquer. Sa politique « tout sécuritaire » fait davantage penser à une droite rude qu’à une gauche humaniste. Lorsque François Delapierre, secrétaire national du Parti de Gauche, a déclaré à RMC que Valls était « l’extrême droite du mouvement socialiste », cela n’avait rien de surprenant, ni d’injurieux : c’est tellement évident ! Certes, Ce ministre a tort de se réclamer de la Gauche, mais il n’est pas le seul. Est-il à l’extrémité de droite du gouvernement, il faut l’espérer…S’il y en un autre pire que lui, c’est une véritable menace pour nos libertés.

Monsieur Valls a probablement des gardes du corps, mais il a aussi un vigile tout dévoué qui surveille l’apparition de toute critique contre lui.Il entend François Delapierre sur RMC. Il se met sur-le-champ à aboyer : « … un socialiste défroqué et âme damnée de papa Mélenchon veut nous donner des leçons. » Il est tout fier de sa petite phrase, il l’a écrite sur son blog et sur deux réseaux sociaux. On n’est jamais aussi bien servi que par soi-même, n’est-ce pas ?

A la réflexion, ces quelques mots nous renseignent sur les convictions peut-être les plus enfouies de ce militant solférinien, Luc Cavournas, sénateur maire d’Alfortville (94) et chargé des négociations avec les autres partis. On pourrait penser que cette mission qui ressemble un peu à celle d’un ambassadeur, devrait l’amener à davantage de réserve et de modération. C’est possible, mais en tout cas ni avec le Parti de Gauche, ni avec le Front de Gauche dont il ne peut pas supporter l’existence. Sans doute pour lui être agréables, ses amis l’appellent « le bazooka », c'est-à-dire un lance-roquette et, comme j’ai l’esprit taquin, je dirai plutôt un « lance-roquet ».

Mais revenons à l’analyse de sa formule « un socialiste défroqué ». Défroqué s’emploie à l’origine pour un moine ou un prêtre qui a quitté son habit religieux. Veut-il dire par là que le Parti Socialiste est une « religion » ? Dans ce cas, tout ce que disent les responsables du PS sont paroles d’Evangile, comme un dogme, immuable, qu’on ne peut pas discuter. Dans ce cas, puisque la démocratie se nourrit justement de la discussion, le nouveau PS religieux ne peut pas être démocratique. C’est Monsieur Cavournas qui le dit ! On comprend alors qu’il y ait encore des militants qui aient tant de mal à s’en détacher. Figurez-vous que j’ai l’honneur d’être aussi une défroquée du PS, jamais bigote, et j’en suis fière.

« Défroqué » s’est égaré par la suite sur les chemins argotiques pour signifier dans la langue familière moderne « qui a baissé son froc » ou « son pantalon ». Alors là, Monsieur le Sénateur se trompe. Les défroqués, c’est dans son parti qu’on les trouve, pas ailleurs. Ils sont nombreux, à commencer par le gouvernement, puis les parlementaires, tous ceux qui ont baissé leur pantalon devant les lobbies oligarchiques, les financiers, les multinationales, les banques, le FMI, l’OCDE, le Medef, la commission européenne, la chancelière, et dernièrement en sus les Etats-Unis. Cela en fait des paires de fesses en l’air ! Ce qui fait mal, c’est qu’elles représentent toutes la souveraineté de notre peuple. Je ne dis pas qu’il ne faut pas discuter et passer des accords avec les autres pays, mais on peut le faire pour le bien des citoyens et l’intérêt général. Pauvre Jaurès !

Monsieur le Sénateur du Val de Marne, dans ces quelques mots, multiplie les bévues.

Il traite ensuite mon camarade Delapierre d’âme damnée de Papa Mélenchon. « Papa Mélenchon », c’est plutôt gentil, voudrait-il par là lui lancer une œillade ? Alors là, il perd son temps. Valls et lui auraient plus de chance avec l’UMP, voire le F.N. Quant à l’âme damnée,

Nous sommes encore en plein dans la religion et le Diable vient s’en mêler.

Au fait, cela me rappelle quelque chose … Mais, oui, le maire d’Alfortville, c’est lui qui a réuni « la communauté » musulmane dans le Palais des Sports pour lui faire part de sa tristesse de constater la poussée de l’islamo phobie. Voilà un mot, « communauté », que je ne peux pas accepter sous la plume ou dans la bouche d’un sénateur : la France est une Nation de citoyens, elle ne connaît pas les communautés et encore moins le communautarisme. Quand on accepte les unes, on n’est pas loin d’accepter l’autre. Cette Nation de citoyens est un des piliers de notre République. De plus, ce représentant de la Nation s’adresse en particulier aux adeptes d’une religion, or l’Etat ne reconnaît aucun culte. Il attribue à celle-ci une qualité particulière en écrivant sur son site que tout musulman peut pratiquer l’Islam avec fierté. Pourquoi serait-il fier de pratiquer cette religion ? Une autre aussi sans doute ? Mais pas le mécréant, à première vue moins honorable.

C’est dans la droite ligne de la déclaration scandaleuse de Sarkozy au Latran, lorsqu’il a comparé le prêtre et l’instituteur, ceux qui ont l’espérance et les autres. Un athée est aussi respectable qu’un croyant et un Sénateur, comme l’ex-président de la République, représente l’ensemble des citoyens de son pays. Aussi, comme François Delapierre, je me permets, en tant que citoyenne, de donner une leçon à Monsieur le Sénateur-Maire. Je lui conseille de réajuster ses lunettes, réviser notre constitution et ses principes fondamentaux, puis relire avec attention notre loi de séparation de décembre 1905. Il me semble que c’est un minimum à connaître lorsqu’on est en charge de représenter la Nation.


Moyenne des avis sur cet article :  3.61/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

62 réactions à cet article    


  • Axel de Saint Mauxe Axel de Saint Mauxe 17 août 2013 17:56

    Extrème-droite de la gauche ou extrème-gauche de la droite ? Posez cette question métaphysique aux représentants de la manif pour tous dont certains ont été incacérés deux mois pour raisons politiques.


    • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 17 août 2013 22:00

      Je suis militante du Parti de Gauche, adhérente à plusieurs associations qui défendent, entre autres, la laïcité et l’école publique. La laïcité n’est pas l’égalité ou une égale tolérance entre les religions, mais le principe politique de séparation entre l’Etat et les religions, toutes les religions. Aucune religion ne doit imposer ses interdits, ses rites à l’ensemble des citoyens d’une ville, d’une région, voire plus. C’est pourquoi l’Eglise catholique n’avait pas à imposer sa conception du mariage dans la loi qui ne concerne que la cérémonie devant le maire. De la même façon, je ne comprends pas que tous les enfants d’une école ou d’une ville soient obligés de manger Hallal. Il me semble normal qu’on propose de la dinde à la place du porc par humanité et souci de la bonne santé de tous les enfants, mais aucun texte n’oblige une mairie à le faire. Dans son dernier congrès, le Parti de Gauche a bien précisé par écrit qu’il était favorable à une application stricte de la laïcité dont il entend même étendre le champ.
      Cordialement.


    • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 17 août 2013 23:20

      Je crois en effet, cher commentateur, qu’il faut que nous nous mettions d’accord sur la sémantique deslmots que nous utilisons si nous voulons nous comprendre.
      Vous me parlez des racines grecques et latines. De ce point de vue, le mot « laïque » vient du latin et du grec et signifiait alors « du peuple », c’est-à-dire « qui n’était pas clerc, pas religieux ». Cependant les mots évoluent, dans leur forme et dans leur sens. La « laïcité » dont nous parlons est récente à l’échelle de l’histoire. Vous ne la trouverez donc pas dans un dictionnaire grec ou latin, mais dans un Robert, un Littré, etc... La définition est bien « principe politique de séparation des religions et de l’Etat ».

      On peut être favorable à la laïcité, la défendre, sans être opposé aux religions ou aux croyants.
      On peut être laïque et impartial en même temps, le principe de séparation s’appliquant à toutes les religions de la même façon. Pour rester dans le domaine de la sémantique, je dirai même que l’anticléricalisme n’est pas une opposition à une religion, mais au cléricalisme qui consiste dans la tentation, la tentative ou le fait pour un culte de vouloir influer dans l’espace politique, administratif, publique. Je suppose que vous sentez bien que, malgré mon athéisme choisi en toute liberté, je vous « parle » ici sans aucune agressivité, ni inimitié. Je suis même contente de pouvoir discuter avec vous.

      Par ailleurs, je suis très intriguée par ces contrôleurs d’entreprises dans une mosquée. Pourriez-vous avoir la gentillesse de m’expliquer quelle est leur fonction ? Par qui sont-ils payés, embauchés, salariés ? Sincèrement, je n’ai jamais entendu parler de cette fonction. Je vous en remercie par avance.

      N’hésitez pas à me dire votre désaccord éventuel (vous parlez de partialité et d’incohérences que je ne vois pas) car je serais navrée que nous nous quittions sur ce qui est sûrement un malentendu. Cordialement.


    • Le421 Le421 18 août 2013 16:17

      Infréquentables !! Répété un nombre incalculable de fois...

      Bien.

      Répéter une ânerie maintes et maintes fois n’en fait pas une vérité.

      On sait très bien par qui le Front de Gauche est devenu infréquentable. J’adore le côté « j’étais de gauche, mais maintenant, je ne les supporte plus ». Donc, je ne suis plus de gauche, et pas de droite non plus. Juste un peu au delà.

      Vous vous posez en détenteur de la vérité la plus absolue. Cependant, si vous acceptez le principe de la démocratie, j’ai bien dit « si », tous les partis n’en sont pas de fervents partisans (vous savez, ces partis ou le pouvoir se passe de génération en génération, comme au bon vieux temps), vous devez admettre que certains ne voient pas les choses comme vous.
      Moi, par exemple. Je trouve le Front de Gauche tout à fait fréquentable. Surtout si on regarde le fond et pas les mots piochés de ci de là par des faiseurs de « buzz » qui n’ont cure des discours dans leur intégralité...


    • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 18 août 2013 23:19

      Je vous remercie pour vos explications sur les contrôleurs de viande Hallal. Je pensais qu’ils étaient payés peut-être par de l’argent public et cette idée m’avait fait bondir !

      Par contre, je suis très surprise par vos critiques concernant les détournements de la laïcité par la Gauche en faveur de l’Islam. J’ai appris le subterfuge des horaires de piscine pour les femmes obèses. C’était des mairies socialistes à ma connaissance. Il y en a peut-être d’autres, mais cela m’étonnerait beaucoup que ce soit dans des mairies gérées par un militant du Parti de Gauche. Pour les autres, je ne suis pas d’accord, mais je ne me sens pas responsable. De plus, je ne considère plus le PS comme étant « de gauche ». Par contre, je me sens concernée et, en tant que citoyenne libre-penseuse et féministe, je m’étonnerai que des femmes soient gênées par des rondeurs et aucun homme, aussi je trouverai normal et non discriminatoire qu’on réserve un horaire pour les personnes obèses des deux sexes ensemble. Elles et ils devraient pouvoir se comprendre.

      Je crois que vous vous trompez sur la fragilité de la laïcité du PG. Aussi, je vous invite à aller sur son site. Quant au JDD, je suis certaine qu’on a tronqué les déclarations de JL Mélenchon. J’ai toujours entendu mes camarades dire que les problèmes de voile servaient toujours à dissimuler des votes ou décisions que ce gouvernement voulaient cacher. Pendant qu’on parle du voile dans les médias, on ne peut pas parler des droits sociaux, des droits du travail, de l’UE etc... Je vais essayer de trouver l’article ou les explications de Mélenchon, car cette affirmation ne lui ressemble pas. Cordialement.


    • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 19 août 2013 01:52

      @ Aladeen

      Je dois ajouter à ma réponse que je n’ai aucun effort à faire pour pousser le Parti de Gauche à respecter la laïcité dans toute sa pratique et dans toutes les circonstances. Notre congrès a été très clair sur ce problème et il n’y a aucune ambigüité.


    • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 20 août 2013 00:26

      @ Aladeen (réponse au dernier message)

      Je ne suis pas revenue sur les déclarations de JL Mélenchon qui apportait son soutien aux musulmans victimes de l’islamophobie, car je n’ai pas trouvé de précisions, si ce n’est que nous avons tous, bien sûr, été très choqués par la découverte de la menace sur une mosquée. Les « fous de Dieu » de tout bord sont des gens dangereux et la religion comporte toujours le risque de créer le fanatisme qui, comme elle, ne repose par sur la raison, mais sur une passion pathologique. Il semblerait que d’autres faits islamophobes aient été concentrés sur ces dernières semaines selon une déclaration du CFCM.
      Le fondamentalisme qui représente un danger pour autrui n’est pas admissible. Cela explique peut-être la prise de position de JL Mélenchon.

      En ce qui concerne le voile, c’est moins l’objet religieux qui me gêne, d’autant plus que ce caractère religieux est contesté, que son aspect symbolique d’inégalité fondée sur le sexe, contraire à un principe absolu de notre République, même s’il ne date que de quelques décennies.

      Je suis étonnée que votre combat laïque concerne surtout la religion musulmane car je trouve l’Eglise catholique bien mieux organisée et plus souvent coupable d’actes cléricaux. Depuis quelques années, ses offensives envers des gouvernements qui leur sont favorables, même en secret, leur ont permis de s’imposer dans quantité de domaines d’où ils avaient été chassés au début du XXème siècle (comités éthiques, réunions régulières à Matignon et d’autres ministères,
      actions non dissimulées de l’Eglise Ste.Clothilde au sein-même de nos deux assemblées, généralisation des subventions aux écoles privées versées obligatoirement par les collectivités locales, Paiement partiel important de construction de cathédrales ou Maisons d’Eglises grâce à des subterfuges : la première fut celle d’Evry, dont Manuel Valls était le maire) etc.... De plus, les textes européens sont en général contraires à la laïcité (exemple : existence COMECE).

      Je souhaite dire ici que notre loi de 1905 porte en elle le germe qui risque de détruire l’application de notre laïcité. Dans le titre Premier, le 1er article rappelle le droit à la liberté de conscience et celle d’exercer son culte pour les croyants. Il s’agit là d’une liberté fondamentale qui a été reconnue par la suite de valeur constitutionnelle. L’article 2 expose le principe de séparation qui correspond au titre de la loi. A mon avis (je n’ai pas eu le temps de faire des recherches), je constate que c’est bien l’article 2 qui est l’objet-même de la loi, mais que nos aïeux ont fait passer avant l’article 1 comme on donne une friandise avant la potion amère difficile à avaler. Le problème essentiel est que maintenant chaque fois qu’il y a recours pour atteinte d’une loi au principe républicain de laïcité, le Conseil Constitutionnel va toujours chercher la liberté fondamentale de pratiquer son culte pour la brandir sous le nez des requérants. Ainsi, chaque fois, il renforce le droit à la liberté d’exercice du culte en lui accordant une valeur supérieure à notre laïcité, c’est-à-dire la séparation, puisque tous deux entrent dans le « panier constitutionnel ». On finit par se demander s’il faut exercer des recours.


    • Fab81 20 août 2013 11:35

      Merci à vous pour cet article et ces longues explications, que j’approuve tout à fait. Petite réserve de pure forme, cependant : pour ma part, j’éviterais d’utiliser le terme d’ « islamophobie ». Nul doute que sous votre plume il soit utilisé sans mauvaise intention, pour désigner des comportements racistes.
      L’ennui, c’est ce que ce vocable a été popularisé par des gens fort peu recommandables. Il sert à tout et n’importe quoi, surtout à stigmatiser tous ceux qui s’opposent aux intégristes et aux autres communautaristes.
      Il y ainsi un groupe, le CCIF ( collectif contre l’islamophobie en France) qui sous couvert de lutte contre l’« islamophobie » épouse l’agenda des Frères Musulmans, dont il est très proche. Ces gens ont pour spécialité de dénoncer de la même façon des faits objectivement scandaleux (agressions physiques, tags racistes,...) et ce qui relève de la simple application des lois de la République. Ils manipulent et instrumentalisent des populations fragilisées et des progressistes trop naïfs...
      D’ailleurs, me semble-t-il, le terme d’islamophobie n’est pas utilisé dans les textes officiels du PG (communiqués, documents d’orientation, etc.)...


    • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 20 août 2013 13:38

      @ Fab81

      Pour l’utilisation du mot « islamophobie », vous avez raison, mais j’avoue me trouver assez démunie pour m’exprimer. Utiliser le mot « racisme » me gêne aussi, car on ne peut pas écrire un mot sans en accepter la racine, or les « races » n’existent pas chez les humains d’un point de vue biologique.

      Pour écrire en connaissance de cause, j’ai ouvert mon petit Littré. L’islam est la religion, mais l’Islam représente des pays et des peuples. C’est un amalgame que j’ai du mal à accepter, car il généralise trop facilement et semble nier toute possibilité d’évolution et même refuser la réalité de l’existence dans les pays concernés de libres-penseurs, d’agnostiques ou d’athées. Pourtant, le mouvement d’émancipation et le désir de laïcité, de liberté de conscience est de plus en plus influent.

      Comment appeler ce refus de l’autre qui est parfois une sorte d’héritage traditionnel et familial, parfois une véritable phobie d’une différence que certains considèrent comme dangereuse pour leur propre culture ou leur propre religion et qu’ils associent parfois à une sorte de « guerre sans armes » d’invasion ? J’avoue que je suis un peu perdue. Votre réponse serait la bienvenue. Merci.


    • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 20 août 2013 23:37

      @ Aladeen Je suis désolée, j’avais écrit une longue réponse très détaillée à votre commentaire, mais elle a disparu d’un seul coup et je suis incapable de recommencer car je suis une vieille personne malade et j’ai de la fièvre aujourd’hui. Quand j’irai mieux, j’essaierai de faire un nouvel article sur le sujet de l’état actuel de la laïcité en France. Là, je vais me contenter de vous donner un résumé de ce que j’étais en train de vous écrire.

      Tout d’abord, je dois rappeler le sens du mot « laïcité » tel qu’il est inscrit dans les dictionnaires en papier des éditeurs reconnus : c’est le principe politique de séparation des religions et de l’Etat.

      Dans ces conditions, je ne peux pas considérer que les crimes et attentats soient seulement des atteintes à la laïcité. Ce sont des assassinats, des actes de guerre (pas forcément guerres de religion pour tout le monde). La religion n’est bien souvent qu’un prétexte, mais les auteurs de ces crimes sont manipulés et fanatisés, ce qui n’excuse pas du tout la violence et la férocité de leurs actes. Ils relèvent de la Cour d’Assise.

      Par contre, les atteintes à la séparation des religions et de l’Etat sont quotidiennes. La religion la mieux placée pour les faire est quand même la religion catholique qui a déjà, pendant plusieurs siècles, fait vivre notre pays sous son emprise et qui essaie de récupérer son pouvoir perdu depuis le vote de décembre 1905. Les constructions de lieux de cultes postérieurs à la loi bénéficient de larges subventions publiques auxquelles elles n’ont pas droit par des stratagèmes (intégration d’autres domaines, culturels par exemple, au sein des cathédrales) qui sont autant de détournements de la laïcité. J’ai vu récemment que les musulmans commençaient à en faire de même. Les baux emphytéotiques ont parfois été annulés par le Conseil d’Etat, mais une dernière loi que je ne connais pas devait les encadrer et je crains qu’elle les ait facilités. Les écoles privées sous contrat, essentiellement religieuses, bénéficient grâce à la loi Carle du même forfait de scolarité versé par les communes que les écoles publiques, alors que les obligations imposées par le ministère de l’Education Nationale n’existent plus dans la pratique. La loi Debré de 1959 avait donné les mêmes droits aux collèges et aux lycées à charge des conseils généraux et régionaux.
      De nombreuses autres mesures ont été accordées par le Ministère de l’Intérieur pour permettre aux cultes d’arrondir leurs fins de mois.

      L’influence des religions dans les affaires publiques ne cesse d’augmenter, plus forte pour l’Eglise catholique par l’ancienneté de son existence dans notre pays. Elles ont leur place dans les comités d’éthique, dans des réunions officielles sociales, elles sont entendues dans des commissions parlementaires. Je vous rappelle que la loi de 1905 proclame : « L’Etat ne reconnaît aucune religion ».
      L’Etat l’oublie de plus en plus souvent, ainsi il a institué sous Jospin une réunion annuelle avec les religions au Ministère de l’Intérieur, qui a tendance à devenir plus fréquente. Le fait-même d’avoir rassemblé et organisé les musulmans dans le CFCM est un acte « clérical » car l’Etat ne doit pas intervenir dans les affaires des cultes. Valls est le Ministre des Cultes, mais cette fonction n’a été prévue que pour les seuls territoires vivant sous Concordat. Cela aussi a été oublié.

      Par ailleurs, l’église Sainte-Clotilde, située à deux pas de l’Assemblée Nationale, a ses entrées officieuses mais habituelles dans les bureaux de nos parlementaires, elle y distribue des informations, son curé reçoit les parlementaires et figure souvent parmi les premiers à être au courant des propositions de lois. Une messe annuelle est organisée chaque année pour permettre à l’Eglise catholique de donner ses indications à tous les politiques des deux sexes qui le souhaitent. Le service pastoral d’études politiques de Sainte-Clotilde dispose d’un site « Liberté Politique ». Les parlementaires peuvent s’inscrire dans le groupe d’amitié avec le Saint-Siège dans nos deux chambres ; celui du Sénat vient d’organiser la rencontre de 40 parlementaires avec le Pape. Vous imaginez la force de ce lobby ? Tout ceci n’est qu’une préparation avec les obligations mentionnées dans les traités de l’UE de libre intervention et d’ association des religions avec les institutions étatiques et européennes.

      J’oubliais ! Au niveau fiscal, les associations religieuses sont considérées devoir bénéficier des mêmes avantages que celles ayant reçu l’inscription dans la liste « d’intérêt général ». Ainsi les dons qui leur sont faits bénéficient d’une réduction d’impôt de 66%, voire plus si vous êtes assujettis à l’Impôt sur le revenu. Généralement, les sommes récupérées sont reversées immédiatement et cela recommence... C’est autant de moins pour le budget de l’Etat qui doit donc se servir ailleurs. Par conséquent, c’est bien en fait un détournement d’argent public. De grandes fondations en profitent et elles l’utilisent pour régler des dépenses immobilières pour les écoles privées sous contrat (subventions interdites) ou encore des constructions ou des dépenses de fonctionnement des écoles hors-contrat, dont des établissements appartenant à des intégristes éventuellement.

      Il y a encore davantage à dire, mais je suis fatiguée et ce sera pour une autre fois... Cordialement.


    • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 21 août 2013 04:36

      C’est vous qui êtes infréquentable, Aladeen, et je regrette de vous avoir répondu honnêtement avec autant de candeur.

      Votre seule obsession, c’est votre phobie de certaines ethnies auxquelles vous associez sans raison valable une religion.

      Vous êtes tout ce que je n’aime pas : nationaliste au sens d’identitaire, égoïste, doté d’un fort sentiment de supériorité, aucune démarche scientifique dans vos propos, vous enfilez vos hypothèses comme les perles d’un dogme.

      Un peu de modestie, que diable ! Un peu de compassion ! Et surtout un peu de raison dans votre réflexion ! Si vous êtes vieux, vous avez sûrement bien mal vieilli car c’est la première fois que je
      ne ressens aucun respect pour un auteur ou un commentateur.


    • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 21 août 2013 20:31

      @ Aladeen

      Les autres continents.

      Vous ne savez pas lire. J’ai dit que sur mon palier, mes voisins étaient asiatiques, équatoriens.
      L’Asie et l"Amérique latine, ce n’est quand même pas l’Asie. Ils sont très gentils avec moi et m’aident parfois puisque je suis handicapée.

      Il y a quelques années, j’ai aidé une famille Tchèchène. Musulmans donc et ... pourtant Européens.

      Moi, je n’ai de haine pour personne, sauf les racistes.


    • Bill Grodé 17 août 2013 19:30

      Ce Delapierre, le porte-flingue du parti de gauche, c’est bien lui qui avait dit de Moscovici (je cite de mémoire) :« Ce salopard, on sait où il habite ! »
      Voilà des propos parfaitements inadmissibles et qui , selon l’expression consacrée généralement appliquée à des représentants de partis d’un bord opposé, rappellent les heures les plus sombres de notre histoire.
      A part cette remarque, tout à fait d’accord avec vous pour rejeter l’usage abusif et désormais courant du mot « communauté », surtout utilisé par des élus de la République à propos d’adeptes de religions ou de sectes.


      • cyril07 17 août 2013 22:05

        Vous vous egarez, il avait dit :« Parmis les 17 salopards de l’Eurogroupe il y a un Français, il a un nom , une adresse, il s’appelle Pierre Moscovici ».
        Je traduis :
        Parmis les 17 ministres des finances de l’Eurogroupe il y a un français, il a un nom, une adresse (Bercy), il s’appelle Pierre Moscovici. Ces 17 ministres des finances (dont le fameux ou fumeux Moscovici) avaient décidé à l’unanimité un accord pour que l’Etat Chypriote impose aux titulaires de tous les comptes bancaires d’être taxés (même les comptes des plus pauvres) pour éviter la disparition de la principale banque du pays. Le but de cette taxe est de récolter 2,8 milliards d’euros. Même le parlement Chypriote a refusé, ce qui leur a valu un blocus monétaire de la part de Mario Draghi de la BCE, un blocus monétaire est considéré comme acte de guerre !
        Alors d’une : Vous faites un lien entre ces propos et les années 30 donc qu’il existe un lien entre les Juifs et la finance, le même lien que faisaient les nazis dans les années 30.
        De deux : Que l’on taxe tous les déposants au même niveau qu’ils détiennent 10 € ou 1000000000 € ne vous choque pas...
        De trois : Vous estimez donc que les Chypriotes sont inférieurs aux Français...
        Moscovici n’est pas le seul salopard.


      • CHALOT CHALOT 17 août 2013 19:46

        Excellent article
        c’est curieux mais ici les critiques de la gauche contre Vals sont très mal pris


        • cyril07 17 août 2013 21:47

          Alors que Valls est de droite... en effet c’est curieux.


        • Mr Dupont 18 août 2013 15:11

          Mr Chalot

          La gauche critique Mr Valls mais est bien contente que Mr Hollande l’ai mis là ou il est

          Le PC étant le moins virulent à son encontre ; tenu aux couilles qu’il est à l’approche des municipales

          Ce pauvre PC sous perfusion en train d’agoniser fait peine à voir

          Une si longue agonie : c’est pas humain de la part des socialos qui l’ont mis dans l’état ou il est

          Mr Mélenchon ?

          Qu’avez-vous mis dans le goutte à goutte ?

          De la vodka ?

          Quelle ironie !!!   smiley  smiley  smiley


        • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 18 août 2013 22:51

          @ M. Dupont

          Si vous croyez qu’en prenant le nom du « Français-type », vous allez nous faire croire que vous êtes la voix de la France silencieuse ! Cela, c’est le message caractérisé d’un faux clown qui essaie de réaliser son rêve : détruire toute alliance à gauche. En assurant aux communistes que les socialistes sont responsables de sa dégringolade passée, vous souhaitez gêner l’Union de la Gauche. En appelant comme témoin « Monsieur Mélenchon », vous pensez gêner le Front de Gauche. Donc, vous êtes de Droite, voire d’extrême droite. Vous savez, ceux dont la patronne est la Marine-qui-mène-en-bateau ses électeurs, ceux qui font des discours en s’appuyant sur les sondages, donc des discours pour pleure au plus grand nombre, au peuple, alors qu’ils sont de grands bourgeois et qu’ils votent toujours dans le sens contraire de ce qu’ils racontent !


        • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 19 août 2013 02:17

          A Dupond ou Dupont...

          Ah, ça y est, la haine vous emporte. Elle sort par votre plume, mais on la sent venir de toux vos pores.

          Je suis coco ? Non, vous vous fourrez le doigt dans l’oeil. J’ai milité à gauche depuis 1973, mais jamais au PCF, en tout cas pas encore et, comme je me trouve bien où je suis, je ne pense pas avoir à changer encore. Je n’aime pas le terme « coco », je le trouve méprisant. Les militants communistes que je connais dans le Front de Gauche sont des camarades très honorables et sympathiques.

          Je suis lobotomisée ? Pas à ma connaissance, à moins que les chirurgiens aient profité de l’opération de l’appendice sous anesthésie totale... mais cela, c’était plutôt dans certains camps où étaient emprisonnés des roms, des juifs, des homosexuels, bref des gens que votre candidate ne porte pas dans son coeur et son paternel non plus.

          A lire vos injures, vos mots qui essaient de blesser, à sentir toute cette haine, j’ai envie de vous dire,
          triste clown mal grimé, que je vous méprise... ou encore que je vous plains. A quoi sert votre vie avec un pareil idéal ?


        • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 20 août 2013 12:04

          l ’UMPFN au lieu de critiquer valls ferait bien de faire son bilan AVEC CELUI de SARKO

          FAILLITE DES FINANCES DE L UMP ET DE LA FRANCE EN 19 ANS DE REGNE SARKO-CHIRAC
          insécurité.OU EST PASSE LE KATCHER DE SARKO

          ET LE CUMUL DES MANDATS DES ELUS NATIONAUX C EST AUSSI UN CRIME

           CONTRE LES CITOYENS IMPOSES..UN VOL MANIFESTE§§§§§


        • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 20 août 2013 18:38

          MR DUPONT OU DUCON DU FN.....

          ILnous faut 1 er ministre énergique comme mélenchon...valls ou monteboutg et surtout ps un vieux cumulard comme ayrault ou gaudin.

          reforme de rertaites chirac...sarko...giscard 32000 euros par moi UN CRIME CONTRE LES CITOENS IMPOSES........UN VOL MANIFESTE

          un député avec 1 mandat de 5 ans touchera 1548 euros x 2 pour 10 ans...par 3 pour 15 ans ou par 4 pour 20 ans
          EST CE JUSTE  ??? QUI A PLANQUE LE PROJET DE REFORME JOSPIN D UN COMMUN ACCORD L ’UMPFNPS.MEME COMBAT DEVENIR LOBBYISTE ET CUMULARD VIRONS EN 90%


        • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 20 août 2013 18:43

          dupont @l’alliance de ton FN AVEC L UMP EST FLAGRANTE ET avérée

          droite forte qui met en 19 ans de chirac -sarko LA FRANCE EN FAILLITE.......ON A TOUT VENDU !!!!

          monsieur... faire pire qu’eux ce n’es pas possible JE DEMANDE A L UMP DE NE PAS FAIRE SEULEMENT le bilan des 5 ans de DE SARKO MAIS DES 19 ANS DE CHIRAC-SARKO.


        • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 18 août 2013 09:38

          Valls est devenu le pendant de gauche de Sarkozy, non seulement par ses décisions politiques mais par sa façon de réagir...

          Cela dit, un ministre de l’Intérieur n’a jamais été un « enfant de chœur ». On en a connu d’autres, « socialistes », tout aussi durs, y compris contre les manifestants ou grévistes ouvriers : Max Lejeune, Jules Moch...
          Et le bon peuple apprécie sa « fermeté » même si ce n’est que dans les mouvements de menton !

          • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 18 août 2013 20:06

            Bonjour, Monsieur Mourot,

            C’est gentil d’être venu me voir. Il est exact que le ministre de l’Intérieur doit assurer l’ordre public et faire respecter la loi et les décisions des juges ; ce n’est pas forcément la mission la plus douce et la plus aimable. Cependant quand M. Valls déclare que la sécurité n’est ni de droite, ni de gauche, je ne peux pas être d’accord. A droite, la sécurité est assurée par la justice en partie, mais essentiellement par la police ou la gendarmerie. A gauche, la sécurité (dans son sens le plus restreint), s’accompagne toujours de la prévention. Qu’est devenue la police de proximité ? La prévention, bien réfléchie et exécutée, coûte plus cher à court terme, mais je reste persuadée qu’elle donne de meilleurs résultats à long terme.

            De plus, pour les citoyens de gauche informés, la sécurité englobe un plus vaste domaine : les inégalités, le chômage, la paupérisation, l’absence d’avenir pour trop de jeunes, la politique d’urbanisme, la surpopulation et la promiscuité dans nos prisons, l’injustice en général n’y sont pas étrangers. Je sors là du champ d’action de Manuel Valls, mais il me semble que c’est au premier ministre ou au ministre de l’intérieur de provoquer une réflexion interministérielle sur ce sujet, celle-ci bien suivie d’effets autres que celui de distraire le peuple en le dépouillant en cachette d’un peu plus de ses droits..

            Malheureusement, les grands médias ne nous font pas réfléchir à ces problèmes et la sécurité est devenue une histoire de chiffres, d’ailleurs tout à fait illusoires car ils définissent surtout l’activité des forces de l’ordre. De plus, dans notre civilisation de l’image, les mouvements de menton, comme vous le dites, et ceux des bras affectionnés par celui que j’appelle par dérision « Manuelito », impressionnent les électeurs. Malheureusement, tous n’ont pas le temps de lire certains rares journaux ou revues ou aller chercher l’information sur Internet.


          • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 20 août 2013 18:28

            @ mourot

            on ne peut pas laisse tout faire dans les banlieues sinon toutes les villes de FRANCE DEVIENDRONT DES MARSEILLES IL FAUT AUSSI VIRER LE VIEUX MAFIEUX GAUDIN ET SES 86 ANS........ EN RETRAITE CE VIEUX RENARD CUMULARD


          • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 21 août 2013 02:55

            0 Aladeen

            Vous donneriez le bourdon à l’importe qui... sauf à moi. J’ai des policiers et des éducateurs spécialisés dans ma famille. Aussi, vos discours avec une pointe de mépris saupoudré de condescendance, cela ne prend pas.

            La police de proximité est regrettée dans bien des quartiers. Les relations avec les habitants étaient facilitées et parfois on arrivait même à quelque chose qui s’approchait de la confiance.

            Vous ne devez pas avoir les mêmes relations que moi. J’ai maintenant l’impression que votre souci premier est de me décrédibiliser. C’est l’article qui vous défrise ?


          • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 18 août 2013 09:49

            Cela dit, J.L. Mélenchon n’y va pas non plus avec le dos de la cuiller. Ne déclare-t-il pas dans une interview parue aujourd’hui au JDD que :« C’est lui qui donne le ton au gouvernement. Voyez comment il a pollué une partie de l’été avec la question du voile. Les musulmans dans notre pays font l’objet d’une stigmatisation insupportable. Lui a décidé de manière cynique d’utiliser cette situation malsaine pour installer son personnage : un dur et violent qui chasse sur les terres de Mme Le Pen »

            Concernant les musulmans, JL M fait dans l’angélisme ou cherche à Valls une mauvaise querelle. Il aurait pu plus justement mentionner le problème des « Roms », mais c’est moins porteur !

            • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 18 août 2013 20:27

              Je n’ai pas vu le JDD, mais la question du voile, à laquelle je donne personnellement de l’importance, a servi là-encore à éviter les débats sur la retraite, sur le choix entre une politique s’appuyant sur la lutte des classes ou sur celle fondée sur des négociations éventuellement accompagnées du principe de subsidiarité. Pendant que les journaux du voile, ainsi que de tous les faits divers dramatiques de l’été, les citoyens français n’ont rien su des avancées (si l’on peut dire) de la négociation UE/Etats-Unis.

              Je ne pense pas que JL Mélenchon ait voulu affirmer son accord pour le port du voile. Comme tout le monde, il a pu faire une maladresse de langage, ce qui est extrêmement rare chez lui, ou ses paroles ont pu être mal interprétées par le journaliste du JDD. Notre parti défend le principe de laïcité appliqué avec rigueur et de façon égale envers toutes les religions. Il est possible qu’il y ait un vide juridique concernant le sens précis de « espace public-espace privé » et « sphère publique-sphère privée », vide juridique qui permet à certains militants de gauche d’avoir une approche différente envers une religion dont ils considèrent que la majorité des adeptes sont discriminés par ailleurs. Ce n’est pas le cas du Parti de Gauche. Par ailleurs, le voile est surtout un symbole de soumission, donc d’infériorité d’un sexe par rapport à l’autre et c’est absolument contraire aux principes du Parti de Gauche.


            • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 20 août 2013 00:54

              Désolée, Monsieur Mourot, mais je n’ai pas du tout la même appréciation des dires et des faits que vous. Je suis athée, mais j’ai des amis adeptes de la plupart des religions connues en France. Je n’ai donc aucun apriori contre l’un ou l’autre, donc ni angélisme, ni méfiance systématique. Je ne les confonds pas avec les responsables religieux . Cela ne m’empêche pas d’être très chatouilleuse sur le respect de la laïcité.

              Quant au langage du co-président de mon parti, je le trouve très adapté à la situation. Je vous invite à réfléchir au langage véhiculé pour imposer la pensée unique. Je le trouve très aseptisé, sans aucune aspérité, très lisse, gommant tout relief, toute rupture. C’est que la société qu’on voudrait nous faire adopter doit avoir le même relief, complètement plat, les moutons cherchant à faire les meilleurs accords avec les loups qui se lèchent les babines : tout dans la négociation et dans la bonne entente. Ainsi, le magicien fait disparaître la Lutte des classes dans son grand chapeau qu’il couvre du voile de la négociation « entre gens raisonnables ». Eh bien, JL Mélenchon a raison de nous secouer pour nous libérer de cette forme d’hypnose, même s’il doit parler fort et dru pour cela.


            • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 21 août 2013 00:03

              @ Aladeen

              S’il vous plaît, ne parlez pas du PS comme d’un parti de la Gauche et, pire, de la famille politique de Jean-luc Mélenchon, donc de son parti, donc de ses adhérents, donc de moi-même.

              Je suis restée 20 ans au PS. En 1973, dans ma fédération de l’Essonne, avec une alternance de direction du courant de Mélenchon et de celui du Cérès, c’était un véritable parti de gauche, avec des analyses « marxistes non léninistes ». J’ai appris depuis que ce n’était pas le cas dans toutes les fédérations, mais c’était quand même « la langue officielle » de ce parti : on peut le constater sur les vieilles brochures de formation que j’ai conservées. En 1982/83, j’ai cru sincèrement que nous étions acculés par le « mur de l’argent ». On m’avait même parlé d’un risque de coup d’état militaire..., mais je n’ai plus eu de doute en 1993 lors de la présentation du traité de Maastricht et je suis partie, suivant le Cérès de Chevènement qui avait toujours un discours de gauche. Très rapidement, je ne m’y suis plus sentie à l’aise, j’y suis restée plusieurs années puis j’ai décidé de retourner au PS pour comprendre ce qui s’y passait et tenter d’aider la gauche du parti. Ce n’était plus du tout le parti socialiste que j’avais connu. Les militants de ma section n’étaient même pas politisés et ne sont même pas venu au débat préparant le congrès. Désolant... Heureusement que Mélenchon en est sorti et j’ai sauté des deux pieds dans son nouveau Parti de Gauche, qui lui porte bien son nom.

              Je dis souvent que le PS a été victime d’une sorte d’OPA, avec complicités internes nombreuses.
              Ils ont, à mon sens, volé la boutique, la marque, la clientèle et la caisse pour offrir une marchandise qui n’avait pas du tout la même qualité et était très différente. Le PS est le Parti Solférinien, mais pas le Parti Socialiste. D’autres anciens militants parlent du Parti Scélérat. Cela me gêne car je sais qu’il y a encore de vieux militants sincères, malheureux, qui n’arrivent pas à sauter le pas.


            • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 21 août 2013 03:59

              @ Aladeen

              La première partie de votre réponse ne me concerne pas.

              Ensuite, à propos de « sphère publique, sphère privée », vous ne semblez pas savoir ce que cela concerne, je vous invite à vous renseigner. Par ailleurs, en ce qui concerne la laïcité, au moins certaines applications, il ne faut pas mélanger dans l’espace public, d’une part, les services publics qui peuvent être protégés par des règles de laïcité et, d’autre part, l’espace public qui est parfois aussi protégé par des règlements laïques, mais différents (voir par exemple l’article 28 de la loi de 1905).

              Quant aux problèmes de délinquance, si je comprends bien , vous faites l’amalgame entre « délinquants » et une religion particulière. Savez-vous, Monsieur, que cela porte un nom et que vous pourriez être sanctionnés par la loi ? Il y a toutes sortes de personnes dans les quartiers pauvres, même des visages pâles, même des Français parfois « de souche » (?), des maghrébins qui ne sont pas forcément musulmans et de bons chrétiens parfois blancs de peau, parfois noirs de peau, ou encore asiatiques. Le compte en banque, l’origine ethnique et, en plus, la religion, n’ont rien à voir entre eux. J’ai été institutrice dans des quartiers difficiles et je vous assure que la misère touche tout le mode, sans tenir compte de son degré de mélanine. Il est exact que les personnes immigrées n’ont pas souvent de fortune personnelle en arrivant en France et leurs difficultés sociales les amènent à habiter souvent dans ces tours de logements bon marché. Leurs enfants font souvent des études et pourraient avoir une situation meilleure s’il n’y avait pas ce chômage bien entretenu. Pour le moment, certains sont pauvres comme leurs parents l’étaient, de plus discriminés dans la recherche d’emploi.

              La lutte des classes est actuellement exercée par les plus fortunés de la planète. Les plus pauvres la subissent, quelle que soit la couleur de leur peau. Ils n’en ont conscience que lorsqu’ils se révoltent et inversement. Avant, ils sont désespérés et sont rarement, mais quelques fois,des proies pour bien des tentations : vols à la tire, drogues, vols de véhicules etc... Parfois ils sont en colère et, comme vous le dites, brûlent les voitures. Ce n’est pas pour cela qu’ils ont une conscience de classe, ils ne connaissent pas forcément leurs ennemis et en veulent à la société entière. Par contre, moi je prétends que s’ils n’étaient pas victimes du système libéral et de la classe des plus riches, ils n’auraient pas envie de se révolter et,par conséquent, je fais le lien entre problème sociaux, inégalités insoutenables et réactions violentes. En tout cas, ce n’est pas une histoire d’ethnies. Dans vos amalgames, musulmans - immigrés - violences urbaines et délits, est-ce que vous intégreriez un ministre du Qatar ?

              Je crains que vous soyez ce qu’on appelle à tort un raciste. Ai-je tort ? Je le souhaite.


            • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 21 août 2013 20:20

              @ Alaaden

              Dans ma banlieue et dans ma commune, l’une des plus jeunes du département avec des habitants de nombreuses origines géographiques, je ne connais pas de cantine scolaire servant de la viande hallal.

              Vous avez tendance à trop généraliser votre seule expérience et ce n’est pas sérieux.


            • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 21 août 2013 22:07

              @ Aladeen

              Si la cantine est en partie subventionnée par de l’argent public, la viande halal seule n’est pas autorisée. C’est alors un repas communautaire, religieux qui ne peut pas bénéficier d’argent public, surtout si le lieu est aussi un lieu public, obligatoirement neutre.

              Vous avez intérêt à bien vous renseigner. Je connais un site qui donne souvent les documents précis : 

               www.lepetitjuriste.fr/.../laicite-et-cantines-scolaires-une-recette-savamme.

              mais j’ai vérifié : si vous recherchez sur un moteur de recherches (le mien est Google) « cantine laïcité », vous aurez plusieurs blogs ou sites proposés. Bonne réussite. Entre laïques, on peut s’entraider.


            • Le421 Le421 18 août 2013 16:30

              Ou là là !! les accents patriotiques ressortent quand même !! Les fausses barbes et les nez rouges cachent difficilement les fonds de pensée.
              Pourquoi ?? Mais bon sang pourquoi, pas un seul de ces intervenants n’ose revendiquer son appartenance au Bloc Identitaire...
              Parce que vous admirez les Serge Ayoub et leurs casseurs de dents ??
              Parce vos devises résonnent le régime de Vichy ??
              Parce que les camps et les chambres à gaz seraient vos solutions, ainsi que les travaux forcés ??
              Parce que la xénophobie et la sainte Eglise sont vos crédos ??
              Va comprendre Charles !! Quel est ce pays qui a rayé du dictionnaire « solidarité » pour le remplacer par « assistanat »

              Schizophrènes ? Vous avez dit schizophrènes ? Ah pardon !! schysophréne... Votre correcteur est en panne.


              • jaja jaja 18 août 2013 17:09

                "Vous confirmez ce qui crève les yeux et illustrez parfaitement la perdition des valeurs socles de la gauche datant de Jules Ferry."

                Si Jules Ferry l’adversaire résolu de la Commune et colonialiste actif et convaincu est le socle des valeurs de gauche alors moi je suis le pape !

                Par ailleurs les valeurs de la République bourgeoise fusse t-elle laïque, son Égalité de façade dénoncée dès Gracchus Babeuf, ne sont pas celles d’une vraie gauche socialiste et anticapitaliste....

                Il y a chez vous une véritable amnésie ou méconnaissance que vous reprochez aux autres concernant l’histoire de la gauche, son refus historique du drapeau tricolore le sien étant le drapeau rouge de la Révolution écrasée par les Versaillais....

                Thorez a jadis prétendu réconcilier le drapeau rouge et le tricolore... il n’en reste pas moins que la fracture historique entre les classes est toujours le moteur de l’histoire. Et que donc pour une vraie gauche l’égalité républicaine dans la société bourgeoise entre prolétaires et exploiteurs n’est qu’un mythe néfaste...


                • jaja jaja 18 août 2013 17:10

                  Post mal placé..Pardon en réponse à Aladeen...


                • Fab81 20 août 2013 11:56

                  jaja, le République n’est pas bourgeoise par essence. Jaurès le disait fort bien. Notre République n’est évidemment pas celle de M.Thiers. L’horizon émancipateur de la République sociale, c’est certes une tension constante, un combat permanent. Mais renoncer à la République au prétexte qu’elle peut être bourgeoise, c’est une lourde erreur que commet l’extrême-gauche. Et c’est ce qui me sépare fondamentalement d’elle, quels que soient les combats qu’on puisse avoir en commun.


                • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 20 août 2013 18:47

                  la photo de DUPONT-DUCON me dit quelque chose ............. il ne serait pas UN VIEUX CADRE DU FN ANCIEN OFFICIER DE LA COLONIALE EN RETRAITE Qui’il se présente s’il habite vers MARSEILLES pour remplacer ve vieillard de gaudin...MOUROT DOIT AVOIR 5 ANS DE MOINS....


                • jaja jaja 18 août 2013 17:29

                  Pour moi le cinglé ne peut-être que celui qui argumente en insultant son contradicteur....
                  Ceci dit pour moi le drapeau rouge ou même le noir veulent dire quelque chose alors que le national n’est que le symbole d’une unité de façade...

                  Et où vois-tu que je veux imposer une dictature aux Français alors qu’ils vivent déja dans une démocratie de façade où leurs voix ne comptent pas... Je suis moi pour une démocratie directe à tous les niveaux de la société sans oublier le monde de l’entreprise aujourd’hui totalement à la merci des patrons....


                  • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 18 août 2013 22:34

                     @ Aladeen et Jaja

                    Je trouve que c’est dommage de vous déchirer comme cela, car à mon sens vous êtes tous deux de Gauche et les points qui vous réunissent sont peut-être aussi nombreux que ceux qui vous opposent.

                    La Dictature du Prolétariat a montré ses limites, mais c’était une première expérience et celles-ci sont rarement des réussites. De plus, le principe était sans doute critiquable : une dictature n’est pas compatible avec une république à l’usage, ni avec une démocratie. Cette première expérience s’est effondrée, en raison de ses problèmes internes, mais aussi grâce à l’aide souterraine de certains pions de la CIA et des trahisons de ses dirigeants. D’autres tentatives existent et réussissent peut-être mieux.

                    Le capitalisme s’est transformé en se concentrant, s’internationalisant et s’installant dans son moule libéral. Ses insuffisances explosent. Je sais, tout cela est simpliste, mais c’est à mon niveau. Si vous pouvez exprimer tout cela mieux que moi et en plus court, je vous en prie : partagez le savoir.
                    La Gauche, c’est aussi la solidarité.

                    Il faut donc inventer, créer un autre système. Le libéralisme va inventer ou réinventer l’esclavage s’il mène son projet jusqu’au bout, les humains n’étant que des producteurs de richesse au service d’une oligarchie qui les considérera vite comme une marchandise comme une autre. On peut même envisager qu’ils installeront des usines pour les produire et d’autres pour les détruire après usure totale. Brr...

                    En vous agressant l’un et l’autre, vous leur laissez le chemin libre. Oh ! Vous n’allez quand même pas accepter ce tournant dramatique de l’Histoire de l’humanité !

                    En ce moment, je pense au Vénézuela. Certains en parlent comme d’ une république communiste, d’autres comme d’une république socialiste, ceux victimes de la pensée unique disent que c’est une dictature et inventent les caractères dictatoriaux qu’ils ne connaissent pas. Moi, je trouve leur idée de référendum révocatoire extraordinaire. C’est la seule garantie d’une vraie démocratie qui ne se contente pas d’un chèque en blanc. Je révoquerais bien le Président ! Et bien d’autres !

                    Maintenant, je peux vous dire aussi qu’on peut très bien respecter les valeurs de la République en étant à gauche. Le tout est de se demander si la République est aboutie ? Allez demander à celui qui vient de perdre son emploi, celui qui est chassé de son logement et à qui l’Aide Sociale a pris ses enfants etc... A mon avis, la res publica a encore de grands progrès à faire pour entrer dans la réalité. Certaines de ses valeurs, comme la laïcité, ont été mal défendues. Le droit au travail n’a jamais vraiment existé, alors que le droit à la propriété n’est pas vraiment compatible avec l’égalité, même l’égalité des chances, la validité de la liberté doit être limitée par celle de l’égalité et de la solidarité etc.... D’autres valeurs qui ne sont pas fondements de la République devraient le devenir : ainsi la paix, car seules les guerres de libération sont admissibles. Pour les autres, je me rapporte à la citation d’Anatole France :« On croit mourir pour la patrie, on meurt pour des industriels. »

                    Je suis presque sûre que vous serez tous deux d’accord sur ces quelques points, mais qui me semblent essentiels. En ce moment, ils détruisent l’Etat, la Nation et la République. En ce qui concerne l’Union Européenne, elle a été construite avec l’aide de la CIA et sur la base de mensonges distribués aux citoyens. Personnellement, j’ai été assez crédule pour y croire jusqu’à Maastricht. Acceptez donc de voir ce qui vous réunit et, comme j’essaie de le faire malgré la vieillesse et la maladie, mettez leur ensemble ou l’un à côté de l’autre autant de bâtons dans les roues que vous le pouvez. C’est si important, l’avenir que nous ne verrons pas.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès