Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le voile intégral Elyséen est déposé sur le WoerthGate

Le voile intégral Elyséen est déposé sur le WoerthGate

Dans un premier temps, le WoerthGate a été traité avec mépris par l’exécutif. C’est uniquement devant le tollé suscité sur le web, par cette affaire d’état hors du commun, que les positions ont changé. Les chasseurs sont devenus les chassés d’un improbable chassé-croisé (désolé, je n’ai pas pu résister à me laisser aller à cette répétition).

Une fois la prise en compte de cette saute d’humeur de l’opinion réalisée, la "tête de la femme" du ministre est tombée, dans une cacophonie assourdissante. Cette démission assez incompréhensible dans les faits, puisque rien ne pouvait lui être reproché selon les commentaires du gouvernement réalisés quelques jours auparavant, reste donc un mystère puisqu’aucune enquête apportant des faits nouveaux n’était en cours. Cette démission est donc du "fait du prince". A son grand étonnement, d’ailleurs ! puisqu’elle celle-ci s’est même laissée convaincre qu’elle avait pu "sous-estimer le conflit d’intérêt" dont son rôle et sa fonction étaient l’objet. Pas de pôle-emploi pour le Gotha cependant, Florence Woerth a été nommée au conseil de surveillance d’Hermes depuis le mois dernier.

Ce premier acte du WoerthGate a été concédé dans la douleur !

L’Elysée tente aujourd’hui de reprendre la main

Cette mansuétude à l’égard de peuple se sentant trahi, à juste titre, ne s’est cependant pas révélée efficace puisque les révélations ont continué. Quand ce n’était pas le canard enchainé, c’était Mediapart, Bakchich, Marianne ou bien Le Monde qui rajoutaient un fardeau supplémentaire à Eric Woerth.

En milieu de semaine dernière, dépassé par les évènements, L’Elysée a donc annoncé un remaniement pour octobre. Octobre, mais pourquoi Octobre au juste ? il n’est en effet aucunement question d’octobre rouge dans cette décision !

Nicolas Sarkozy a en effet besoin du soldat Eric Woerth pour faire passer cette fichue régression sociale sur les retraites en octobre prochain. Et sans cette réformette supplémentaire à son actif, pas question de briguer un second mandat, puisque le score présidentiel de ce premier quinquennat, pour l"électorat de droite, serait réduit à Bling-bling.

Une fois le remaniement annoncé, les cartouches manquaient cependant à notre chasseur sachant chasser, crédité à l’occasion par les sondages de seulement 25 % d’opinions favorables. Et il sait qu’à ce niveau-là, il attaque le socle en béton armé de l’UMP le gazier !

Alors, l’Elysée a ressorti les cartons rouge. il y’ avait trois cibles qui clignotaient sur son Desk en noyer véritable : Christian Blanc et ses 12.000 € de havane "parce qu’il le vaut bien lui aussi", Alain Joyandet et ses vols privés à 116.000 € et Rama Yade et ses 45.000 € de frais hôteliers "non consommés" à l’occasion. Le couperet s’est donc porté sur les deux premiers, la troisième étant adorée des français et une des rares représentantes des minorités visibles.

Ce Week-end, MAM a fait feu de tout bois pour nous convaincre une fois de plus de faire confiance à un Eric Woerth ne valant même plus sa marionnette de l’info à l’argus des anciens ministres. Et le correcteur d’orthographe du président, Henri Guaino y est allé de sa plume pour nous faire cracher notre consentement au wording en vigueur : il n’a pas d’affaire Woerth. Noyé dans ses circonvolution, Henri Guaino a cependant classé cette affaire dans la bonne catégorie : Panama, Stavisky et Markovic, avant de marteler : "où sont les millions" ?

C’est bien ce que nous aimerions savoir Monsieur, sauf votre respect ! mais pour cela il faudrait encore qu’une enquête soit menée, car pour l’instant nous n’avons en face de nous que Mediapart en tête de Ligne ( à lire d’urgence : son exceptionnel dossier ). Mais où est donc passée la justice, monsieur Guéant ? pensez-vous être encore crédible lorsque vous niez dans ce même article une intervention du président dans le rachat du Monde. alors même que nous savons que celui-ci a téléphoné et rencontré son PDG voilà quelques jours  ?

On dira sans doute que je fais de vilains amalgames, après cela. Heureusement mardi prochain, l’assemblée vote la loi téléphonée depuis l’hiver dernier sur le voile intégral.

             Sous les sunlight des fortunes 

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.94/5   (66 votes)




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • Pyrathome pyralene 5 juillet 2010 10:46

    Les petits Suisses se mettent à table....

    La femme d’Eric Woerth « depuis 2008 était presque à demeure à Genève », selon un banquier suisse interrogé vendredi par la Tribune de Genève revenant ainsi sur le feuilleton de l’affaire Liliane Bettencourt qui a plongé le ministre du Travail dans une position de plus en plus délicate.

    « Les langues se délient à Genève. Selon un banquier de la place, « depuis 2008, Florence Woerth était presque à demeure à Genève » », souligne la Tribune de Genève. Selon le financier interrogé par le journal, « Eric Woerth, durant ces deux dernières années, ne pouvait pas ignorer que sa femme se trouvait très régulièrement à Genève. Et que ce n’était certainement pas pour voir son Jet d’eau ! ». « La femme du ministre français y gérait les fonds de la milliardaire. Son mari ne pouvait pas l’ignorer », souligne en Une le journal suisse.

    « Les banquiers suisses règlent leurs comptes »

    Revenant sur les révélations entourant la fortune de Liliane Bettencourt, le journal n’hésite pas à dire qu’un « Genevagate menace Mme Bettencourt et les Woerth », citant le financier « fâché ». « Eric Woerth, qui avait fait de l’évasion fiscale sa priorité, nous a longtemps fustigés comme les ennemis numéro un. (...) Mais savez-vous qu’au même moment, sa femme Florence, l’une des gérantes de fortune de Liliane Bettencourt, était vue très souvent dans le « family office » de la milliardaire française ? », s’emporte l’homme d’affaires.

    Réagissant à l’article, l’entourage d’Eric Woerth a estimé que « les banquiers suisses règlent leurs comptes » avec le ministre du Travail. « Ce qui prouve bien que l’action qu’Eric Woerth a menée en matière de lutte contre l’évasion fiscale a largement perturbé des pratiques aussi anciennes que contestables », poursuit l’entourage du ministre.

    (Source AFP)


    • Fergus Fergus 5 juillet 2010 11:08

      Les confidences des banquiers suisses sont à relativiser car ils ont à l’évidence un compte à régler avec Woerth.

      Cela n’enlève rien au fait que le ministre a fait de fermeté à l’encontre de certains contribuables et d’une stupéfiante mansuétude à vis-à-vis de quelques autres, au premier rang desquels Liliane Bettencourt, exonérée de toute enquête fiscale.

      La présence fréquente et désormais avérée de Florence Woerth dans la cité genevoise en compagnie de Mme Bettencourt n’en prend que plus de relief et jette sur le fonctionnement du ministre une chape obscure qui n’est sans doute pas près d’être levée !


    • goc goc 5 juillet 2010 11:54

      Ce qui prouve bien que l’action qu’Eric Woerth a menée en matière de lutte contre l’évasion fiscale a largement perturbé des pratiques aussi anciennes que contestables », poursuit l’entourage du ministre.

      Quand on sait le traitement particulier pour certaines contribuables, ce genre de propos pourraient etre comiques si ce n’était pas avec notre argent !. Continuez a user de ce genre d’arguments et vous verrez ce que veut dire le mot « Boomerang »

      Salut Fergus

      j’ai un regardé l’interview de madame Woerth (qui aurait été « trouvée » par hasard sur le marché de sa ville par BFM). C’est surréaliste, surtout quand on a en tête sa « mission » genevoise
      elle me fait penser à la femme Clington : pour moi, c’est elle qui porte la culotte, et son mari n’est qu’une marionnette


    • colza 11 juillet 2010 07:48

      Il faut bien reconnaître qu’en matière de « pratiques aussi anciennes que contestables », l’entourage du ministre en connaît un rayon ! smiley


    • Radis Call 5 juillet 2010 10:48

      Bonjour : j’ai la faiblesse de penser que ce qui s’est passé ce W.E avec les « démissions »de Blanc et Jouyandet ne sont pas des décisions en interne franco françaises , mais liées aux retentissements en international...Nos élites politiques font les gorges chaudes de beaucoup de médias européens...

      Il faudrait explorer par là , et d’autres journaux ou d’autres médias étrangers...

      http://www.courrierinternational.com/article/2010/06/24/il-n-y-a-pas-que-les-bleus-qui-derapent


      • furio furio 5 juillet 2010 10:52

        Que fait l’UMP de ces valises de billets d’Euros ?
        50000 euros donnés en mains « sales » toutes les semaines !!

        ça fait 2.6 millions d’euros par an !!!!

        Ajoutons à cela les 10 millions toujours en espèces que fournissait DGS à l’UMP entre 2000 et 2005 soit 2 millions d’euros par an !!!
        Vous savez le liquide qui « fluidifiait » !!! et dont on a opacifié l’éclaircissement en versant à DGS une retraite chapeau de 1.5 million et la prise en charge de tout frais judiciaire !!

        Que peut bien foutre ce parti de tout ce pognon...en espèces. Il s’agit bien évidemment de la partie visible de l’iceberg car le Canard et Médiapart ne peuvent TOUT VOIR !!

        Alors moi j’ai mon idée ! Il se trouvent sur le territoire des « agents » umpistes payés en espèces qui font la promotion pour nimbus 1er et sa bande de pieds nickelés. Et sur ce site il y en a fatalement.


        • patroc 5 juillet 2010 10:56

          Excellent titre !.. Woerth n’est plus crédible, il est mort politiquement pour quelques temps et le laisser dans le gouvernement sera un gros boulet pour Sarko et ses sbires mafieux.. Empêcher l’enquête aussi d’ailleurs, qui prouve que Sarko lui-même est plombé par ses magouilles.. Retour de bâton !.. Allez plus que 2 ans et basta cette droite pourrie jusqu’à la moelle !..


          • Yann Amare 5 juillet 2010 10:56

            L’affaire Woerth est très grave, elle symbolise la collusion entre le grand capital et le sommet de l’état, les dénégations du ministre pris la main dans le sac sont pitoyables (on aurait quand même dû plus tôt s’en apercevoir, ça en dit long sur l’implication par son silence des médias traditionnels). Mais il y a encore pire, le Karachigate par l’implication directe du guide suprême, selon Mediapart :

            "Ministre du Budget dans le gouvernement Balladur (29 mars 1993-16 mai 1995), il tient, à ce titre, une place essentielle dans l’affaire. C’est lui qui a signé la « lettre de garantie » sans laquelle le contrat Agosta encadrant la vente en 1994 de trois sous-marins au Pakistan n’aurait pu être conclu. Lui qui, depuis Bercy, a donné son aval à la création de Heine, une société luxembourgeoise utilisée par la direction des constructions navales (DCN) pour faire transiter les commissions suspectes. Le ministère du Budget ? « C’est là qu’il faut chercher », confirme Charles Pasqua lorsqu’on l’interroge sur l’affaire de Karachi. Selon des notes manuscrites saisies par la police, Nicolas Sarkozy serait intervenu, juste avant la présidentielle de 2007, en octobre 2006, afin de dissuader Jean-Marie Boivin, « M. commissions » à la DCN, de révéler ses secrets. Autre élément embarrassant pour le chef de l’Etat : sa proximité avec le sulfureux intermédiaire Ziad Takieddine, suspecté d’avoir financé la campagne d’Edouard Balladur dont Nicolas Sarkozy était le directeur et le porte-parole."

            Affaire dans laquelle sont impliqués aussi à des degrés divers d’autres membres du gouvernement, Brice Hortefeux, Claude Guéant, Hervé Morin...Et ça c’est de la bombe.

            Dommage que cette page vidéo enquête de Mediapart soit payante, les français ont le droit de savoir par qui ils sont gouvernés sans passer à la caisse, non ? smiley smiley

            http://www.mediapart.fr/documentaire/france/karachi-lautre-affaire-qui-affole-lelysee


            • goc goc 5 juillet 2010 11:06

              je pense que nabot1er fait une erreur stratégique majeure en « offrant » la démission de deux seconds couteaux a la vindicte populaire. L’erreur c’est de se croire au dessus de la mêlé alors qu’il y est en plein dedans
              un vrai président aurait eu une politique de président c’est a dire qu’il se serait occupé des grande principes républicains et surtout de les défendre, lui c’est tout le contraire, il a voulu s’occuper de tout et surtout de tout ce qui n’a aucun intérêt pour la France mais uniquement pour son ego. Il a voulu jouer les nouveaux riches russes avec son cortège de « blingbling ».

              Aujourd’hui il en paye le prix. Il ne peut se prétendre l’arbitre des problèmes des français car il est le responsable voir l’organisateur incompétent de ce grand bordel

              et puis vouloir « punir » quelques sous-sous-sous-secrétaires d’état d’un délit que lui-même pratique a grande échelle, cela ne passera jamais aux yeux des français. Quand on veut être juge, il faut au minimum être un modèle irréprochable


              • Fergus Fergus 5 juillet 2010 11:15

                Bonjour, Goc.

                Sarkozy montre de manière éclatante, et cela ne date pas d’hier, qu’il ne maîtrise plus rien. Blanc et Joyandet devaient, comme sont sanctionnés les sales gosses pris la main dans le pot de confiture, être virés du gouvernement sitôt que leurs fautes ont été avérées. Le faire maintenant, plusieurs semaines après et après avoir annoncé qu’ils resteraient en poste jusqu’en octobre, est le signe d’un pouvoir aux abois qui tente d’accumuler les écrans de fumée pour sauver Woerth, pièce devenu centrale dans la crédibilité du gouvernement.

                Qui plus est, comment Sarkozy expliquera-t-il qu’il vire ces deux-là mais garde Estrosi, Yade et même Amara dont l’action est, en outre, inexistante ?


              • liberta 5 juillet 2010 11:21

                 LCertains médias prennent le train en route après Médiapart
                Que ne l’ont-ils fait plus tôt ?

                On a l’impression d’une curée (tout à fait salutaire) mais ce qui est regrettable c’est que les médias qui savaient, ont attendu que l’un d’entre eux se décide

                Ces procédés sont inhérents à la France du fait des réseaux qui tiennent les journalistes qui n’ont pas rester indépendants

                Ils ont pour beaucoup faillis à leur profession et il est temps qu’ils se reprennent


                • sisyphe sisyphe 5 juillet 2010 11:35

                  L’Elysée lâche du lest (Blanc, Joyandet), pour sauver à tout prix le soldat Woerth ; alors qu’il est, de loin, le plus empétré dans toutes les prévarications, magouilles, conflits d’intérêts entre le monde de la haute finance et l’UMP.... 

                  Tête de pont toi-même... smiley 

                  Pendant ce temps, la confiance des Français dans les politiques dégringole dans des profondeurs abyssales (habits sales ? ) , en même temps que le « côte de popularité » du petit Ubu et de sa clique de voyous ...

                  Le plus important étant encore sous l’éteignoir, avec l’affaire du Karachigate.... à suivre....

                  Il n’aura fallu que 3 ans à ce président et ce gouvernement ; acoquinés des puissances financières, pour mettre à bas le peu de crédibilité de la classe politique, et organiser une casse sociale sans précédent... 

                  Improbable que tout ceci n’ait pas de graves répercussions ; souhaitons qu’elles ne soient pas trop violentes ; mais suffisamment, quand même, pour mettre hors jeu la mafia qui s’est emparée des commandes de ce pays, pour en faire une caricature de démocratie, qui fait la risée du monde entier. 

                  Dans AUCUNE autre démocratie digne de ce nom, les magouilleurs du gouvernement seraient encore en poste.. (en piste)... 

                  Merci aux médias indépendants : Le Canard Enchainé, Médiapart, (entre autres), pour aider à essayer de réinstaurer un minimum de justice, d’éthique, et d’équité, dans cette république bananière qu’est devenue la France..

                  Que Woerth soit définitivement renvoyé à ses pauvres magouilles ; il n’a plus aucune légitimité à oeuvrer au nom des Français ; Woerth démission, en attendant que justice soit faite, également, sur le Karachigate..

                  Il avait dit karcher ?

                   smiley 



                  • goc goc 5 juillet 2010 11:40

                    Pendant ce temps, la confiance des Français dans les politiques dégringole dans des profondeurs abyssales (habits sales ? ) , en même temps que le « côte de popularité » du petit Ubu et de sa clique de voyous ...

                    ils ont même eu le culot de sortir un pseudo sondage ou nabot1er passe à 35% d’opinion favorable (alors qu’il est donné pour 25% soit 10 points de moins)

                    si ce n’est pas la panique ca y ressemble


                  • Alpo47 Alpo47 5 juillet 2010 11:44

                    Bon, franchement ... ça étonne quelqu’un ?
                    Qui pensait, croyait, que nos dirigeants œuvraient pour le bien de la collectivité ?
                    Qui supposait qu’ils n’avaient aucun lien avec les « rentiers-actionnaires ?
                    Et, pour une affaire qui apparait au grand jour, combien sont ignorées de la »plèbe«  ? Des centaines ? Plus ?
                    Pour ce qui est d’étouffer cette pitoyable nouvelle »affaire", je pense, espère, qu’il est trop tard. Le rouleau compresseur est lancé.
                    D’ailleurs, il est étonnant de trouver quelques journalistes qui font encore un travail d’investigation.

                    Continuez, les gars, il y a besoin de fumier pour avoir de belles tomates.


                    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 5 juillet 2010 11:55

                      " Michel Pinçon  : Il est intéressant de voir que ce n’est pas don contre don. Ce n’est pas A qui rend un service à B et B qui lui en rend un autre en échange. Mais c’est A qui rend un service à B, qui rend un service à C, et C à D, D à E… et E à A. Tout le monde se rend service mais sans attendre la contrepartie de celui qu’on a aidé. C’est un échange permanent qui intègre tout le milieu. "

                      C’est le principe sur lequel s’établit le réseau mafieux appliqué par accords tacites sans traces et basés juste sur la confiance transmise dans la poignée de main. Tout ceci tient debout tant que la confiance existe, est mutuelle et le soutien inconditionnel même en cas de délai. Mais dès qu’un morceau de sucre tombe, il entraine toute la rangée avec lui, et là : http://www.youtube.com/watch?v=rGsknTAygVU ça part en poudre...


                      • Spip Spip 5 juillet 2010 12:20

                        En électricité, pour être efficaces, les fusibles doivent sauter instantanément  Là, ça a mis du temps, trop, et ils ne rempliront donc pas leur rôle.

                        Le disjoncteur, voire l’ensemble de l’installation vont avoir des dégâts...


                        • le naif le naif 5 juillet 2010 13:29

                          @ Spip

                          Avec un disjoncteur différentiel. Il faudrait remettre des fusibles tous les jours ( et pas qu’au sein du gouvernement) tant les scandales et révélations se suivent à un rythme effréné...   smiley   smiley  smiley

                          Slts


                        • thomthom 5 juillet 2010 13:37

                          25% d’opinion favorable ?

                          mais comment fait-il ?

                          Au vu de tout ce qu’il a fait et pas fait durant ces 3 dernières année, mais c’est énorme d’avoir ENCORE 25% d’opinion favorable.

                          Mais ils ont de la purée dans les yeux, ou le cerveau cuit au micro-onde, ces 25%, pour ne pas voir l’abomination que constitue ce président et sa clique ?


                          • Martin D 5 juillet 2010 14:15

                            j’ai un collègue de travail pro-UMP et pro-sarko
                            et il l’est encore plus maintenant !
                            pour info, ce type est un ancien militaire qui est devenu cadre dans le privé et qui ne cesse de dire que s’il a réussit, n’importe qui peut réussit s’il le veut....

                            sauf qu’on a appris qu’il s’était fait pistonner pour ce poste !

                            je ne peux pas le blairer, ce sont des mecs comme lui totalement ignorant et inconscient de ce qui va lui tomber dessus.

                            quand on lui dit que sarko cherche à privatiser la santé comme aux states, il ne voit pas ou est le pb ?


                          • le naif le naif 5 juillet 2010 16:20

                            Par Martin D 

                            "quand on lui dit que sarko cherche à privatiser la santé comme aux states, il ne voit pas ou est le pb ?"

                            T’inquiète il comprendra le jour où il devra vendre sa baraque pour soigner son cancer  smiley


                          • promeneur 90 promeneur 5 juillet 2010 13:42

                            bonjour a tous
                            tous dehors et élections législatives anticipées, çà n’a que trop duré.


                            • thomthom 5 juillet 2010 16:14

                              oui enfin... d’un autre coté, aux prochaines élections, anticipées ou pas, on sera bien dans la merde... parce que personnellement je ne vois vraiment personne pour qui voter... que ce soit à gauche, à droite, au centre ou dans l’espace intersidéral, c’est le néant quasi-absolu.


                            • jerome 5 juillet 2010 13:52

                              Hey GOC ? c’est dans quel album que vous avez piqué ma coccinelle J’arrive pô à la retrouver et pourtant je les connais par coeur  ! ! !

                              Gotlieb


                              • goc goc 5 juillet 2010 15:10

                                je ne me rappel plus, mais c’est un des premiers dingodossiers avec la goc..heu coccinelle (1000 excuses )

                                pour le plaisir

                                http://perso.orange.fr/cmipgoc/gocinel/tout1.gif
                                http://perso.orange.fr/cmipgoc/gocinel/tout2.gif


                              • Cug Cug 5 juillet 2010 14:55

                                Sarko est hallucinant !

                                Entre un fils nommé à l’epad et un ministre des finances/budget dont la femme est à priori chargée de frauder le fisc ...

                                Ce président a t’il un cerveau ?


                                • Pyrathome pyralene 5 juillet 2010 15:25

                                  Pas de cerveau !! à la place, deux bourses et un zizi.......
                                  je préconise la castration pour apaiser ses souffrances !!.... smiley


                                • rêv’olution 11 juillet 2010 15:27

                                  ben oui, il a un cerveau, après, tout dépend comment on l’utilise, pour sa pomme où pour l’humanité


                                  • Yann Amare 5 juillet 2010 16:14

                                    Merci pour la vidéo ! smiley


                                  • Pierre Crépeau 5 juillet 2010 16:30

                                    Allons ! Les enfants !
                                    On ne vous a jamais dit que Eliot Ness avait réussi à faire embaucher sa femme chez Al Caponne pour tenir sa comptabilité ?
                                    C’est le taupe du top, au pays de « parce que je le Woerth bien » !
                                    Là, c’est bizarre, la taupe s’est faite licencié, et c’est écrit dans tous les journaux.
                                    Recyclée fissa en surveillante du dieu Hermés, le dieu de la com’ et des voleurs.....
                                    Enfin, le manteau en peau de taupe ne vaudra pas chère cette hivers.....
                                    Car « Il ne faut pas désespérer Bettencourt ! » Et la révolte du capital est en marche !
                                    Prolétaires de tout les pays, pourrissez-vous ! Car les veaux ne valent rien.


                                    • Ronald Thatcher rienafoutiste 5 juillet 2010 16:36

                                      deux nouvelles victimes a mettre à l’actif du Canard ! Sacré volatile


                                      • Frahnq Frahnq 5 juillet 2010 16:58

                                        à Martin D : Certes, le collègue que vous décrivez est détestable. C’est un beauf de la pire espèce. En langage militaire, on pourrait dire qu’il est « con comme une bite ».
                                        Ceci étant, il faut se garder des jugements hâtifs contre l’ensemble des militaires, à la lumière de cet exemple. Je suis moi-même ancien militaire et je peux vous garantir que je hais ce pouvoir bien autant que vous et peut-être même, largement plus. Mon souhait le plus cher est de voir la cote de nabot 1er arriver à 12% d’opinions favorables.
                                        Peut-être qu’un jour, vous autres les vrais démocrates, aurez besoin des militaires ... Sait-on jamais jusqu’à quel point une mafia est capable de confisquer nos libertés. Cela, le militaire, dans son ensemble, ne le supportera pas.
                                        à l’auteur : Merci pour votre article que j’approuve entièrement. ++++++


                                        • le naif le naif 5 juillet 2010 18:08

                                          @ Frahnq

                                          Assez d’accord avec vous
                                          Dommage cependant que la grande muette, le soit resté au moment de la réintégration de le France dans l’Otan, certainement une des pires décisions et des plus lourdes de conséquences pour l’avenir..... De même le soutien à Aymeric Chauprade a été pour le moins « discret ».....

                                          Slts


                                        • lebreton 5 juillet 2010 21:49

                                          Il faut bien ce garder de juger les militaires sur des faits ,l’ensemble souffre plus des décisions pour le moins incongrue d’un pouvoir de droite qui ne sait plus ou donner de la tete si ce n’est acheter tel ou tel pour assoir un pouvoir qui de toute façon lui échappe ,mais je dirai que c’est de« bonne guerre » la division n’est pas ,ou n’est plus le gage du regne sarkosy c’est trompé en voulant éppuré l’armée Française ,ce n’est pas en tout cas en soudoyant quelques vieux généraux qu’il peut esperer ,il existe encore en France des gens honnetes ,qui ne le suiveraient pas dans un coup tordu ,a la différence de tous ces amis tous aussi corrompus les uns que les autres ,challenges donne la liste non exaustive de ces charmants français et la presse internationale aussi « Suisse ,Belgique ect  »


                                        • furio furio 5 juillet 2010 19:32

                                           .....Mais une autre affaire nous est présentée déjà !!
                                          Une par jour ! Le ministère de l’intérieur loue un local pour 1 million d’Euros par an depuis 2008, un local ........vide !!
                                          Qui est cet heureux proprio ?
                                          Ou plutôt qui était l’heureux proprio car le bien a été vendu à un fonds de pension avec certainement un locataire payant rubis sur l’ongle !!! cela a multiplié le prix !
                                          Quels sont sinistres cautionnant une telle gabegie ? Ministres de l’intérieur, ministre du budget ? ou...


                                          • BA 5 juillet 2010 21:28

                                            Patrice de Maistre est le gestionnaire de la fortune de Liliane Bettencourt.

                                            Le ministre du Budget Eric Woerth avait demandé à Patrice de Maistre d’embaucher son épouse, Florence Woerth.

                                            Patrice de Maistre avait accepté : le 12 novembre 2007, Florence Woerth intégrait la petite entreprise qui gérait la fortune de Liliane Bettencourt. Elle gagnait 180 000 euros nets par an, soit 15 000 euros nets par mois (Le Canard Enchaîné, mercredi 30 juin 2010, page 3).

                                            Patrice de Maistre déclarait à Liliane Bettencourt, le 23 avril 2010, à propos du conflit d’intérêts de Florence Woerth :

                                            « Je me suis trompé quand je l’ai engagée. C’est-à-dire qu’en fait, avoir la femme d’un ministre comme ça, ce n’est pas un plus, c’est un moins. Je me suis trompé. Pourquoi ? Parce que comme vous êtes la femme la plus riche de France, le fait que vous ayiez une femme de ministre chez nous, tous les journaux, tous les trucs disent : « Oui, tout est mélangé, etc. » Bon. J’avoue que quand je l’ai fait, son mari était ministre des Finances (du Budget, NDLR), il m’a demandé de le faire. Je l’ai fait pour lui faire plaisir. »

                                            http://www.mediapart.fr/journal/france/280610/bettencourt-pourquoi-eric-woerth-ne-dit-pas-la-verite

                                            Pour remercier Patrice de Maistre d’avoir accepté d’embaucher Florence Woerth, Eric Woerth lui a remis la Légion d’Honneur le 23 janvier 2008.

                                            http://www.lepoint.fr/societe/revelation-quand-woerth-remettait-la-legion-d-honneur-a-patrice-de-maistre-le-conseiller-de-liliane-bettencourt-23-06-2010-469497_23.php


                                            • cathy30 cathy30 5 juillet 2010 22:52

                                              bonsoir,
                                              il est tout à fait normal que médiapart fasse payer leurs infos. Plenel sait très bien ce qu’il se passe pour Denis Robert, et la note va être très chère à payer. La mafia n’en a jamais assez.. Le net fait un gros boulot de relais, mais c’est médiapart qui joue quitte ou double.


                                              • BA 6 juillet 2010 06:56

                                                Mardi 6 juillet 2010 :

                                                L’ex-comptable des Bettencourt accuse : des enveloppes d’argent à Woerth et à Sarkozy.

                                                L’ex-comptable de Liliane et André Bettencourt révèle, dans un témoignage explosif à Mediapart, comment le couple de milliardaires a régulièrement financé, via des enveloppes contenant des espèces, des personnalités de la droite française, dont Nicolas Sarkozy.

                                                Elle a notamment relaté un épisode – qu’elle a également rapporté lundi 5 juillet aux policiers – situé en mars 2007 et mettant en scène Eric Woerth. Ce dernier se serait vu remettre, via le gestionnaire de fortune Patrice de Maistre, une somme de 150.000 euros pour la campagne présidentielle de M. Sarkozy.

                                                http://www.mediapart.fr/journal/france/060710/lex-comptable-des-bettencourt-accuse-des-enveloppes-dargent-woerth-et-sarkozy#comment-571471


                                                • BA 6 juillet 2010 08:27

                                                  Claire T. est, de fait, détentrice de très lourds secrets, qu’elle a confiés à Mediapart, juste après son audition, lundi soir.

                                                  C’est un témoignage accusatoire, qu’elle reconnaît volontiers ne pas pouvoir étayer de preuves matérielles définitives, et qui devra être soumis par les enquêteurs à un méticuleux travail de recoupements et de vérifications.

                                                  Claire T. s’explique sur sa décision de parler à la police et à un journal : « J’en ai marre de voir tous ces gens ne pas assumer leurs responsabilités, raconter n’importe quoi. Il est temps de dire ce qu’il s’est passé. Et puis, après tout, moi je n’ai rien à me reprocher ».

                                                  Maire de Neuilly-sur-Seine entre 1983 et 2002, M. Sarkozy était souvent l’hôte des Bettencourt. « Il venait déjeuner ou dîner avec Cécilia », se souvient Claire T.

                                                  Lui aussi avait-il droit aux « attentions » accordées aux personnalités politiques en visite chez les Bettencourt ? Un brin hésitante d’abord, mesurant sans doute la gravité de ses propos, Claire T. confirme :

                                                  « Nicolas Sarkozy recevait aussi son enveloppe, ça se passait dans l’un des petits salons situés au rez-de-chaussée, près de la salle à manger. Ca se passait généralement après le repas, tout le monde le savait dans la maison. Comme M. et Mme Bettencourt souffraient tous les deux de surdité, ils parlaient très forts et de l’autre côté de la porte, on entendait souvent des choses que l’on n’aurait pas dû entendre. Encore une fois, tout le monde savait dans la maison que Sarkozy aussi allait voir les Bettencourt pour récupérer de l’argent. C’était un habitué. Le jour où il venait, lui comme les autres d’ailleurs, on me demandait juste avant le repas d’apporter une enveloppe kraft demi-format, avec laquelle il repartait. Je ne suis pas stupide quand même, inutile de me faire un dessin pour comprendre ce qu’il se passait... ».

                                                  http://www.mediapart.fr/journal/france/060710/lex-comptable-des-bettencourt-accuse-des-enveloppes-dargent-woerth-et-sarkozy#comment-571471


                                                  • sisyphe sisyphe 6 juillet 2010 08:44

                                                    Last but not least....


                                                    L’Élysée dément formellement les affirmations selon lesquelles Nicolas Sarkozy aurait reçu des espèces de la part des Bettencourt et qualifie de « totalement fausses » les déclarations de l’ex-comptable du couple de milliardaires à Mediapart. Claire T., a en effet affirmé au site d’information que Liliane et André Bettencourt aurait régulièrement financé, via des enveloppes contenant des espèces, des personnalités de la droite française, dont Nicolas Sarkozy.

                                                    Elle évoque notamment un épisode remontant à mars 2007, mettant en scène Éric Woerth, aujourd’hui ministre du Travail. Celui-ci, alors trésorier de l’UMP, se serait vu remettre, via le gestionnaire de fortune Patrice de Maistre, une somme de 150.000 euros destinée à la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy. Selon son récit à Mediapart, Patrice de Maistre, le gestionnaire de la fortune de la milliardaire de 87 ans et « celui qui ’s’occupait’ des politiques », lui a demandé « fin mars 2007 » de retirer « une somme trois fois supérieure à l’habitude, à savoir 150.000 euros ». L’ex-comptable affirme n’avoir retiré que 50.000 euros comme le lui permettait son accréditif, remis à Liliane Bettencourt, qui, dit-elle, « a ensuite donné l’enveloppe à Maistre, devant moi ». « Les 100.000 autres euros ont été sortis d’un compte en Suisse à l’initiative de M. de Maistre, selon Claire T. qui poursuit : »Ensuite, Maistre m’a dit qu’il allait très vite dîner avec Éric Woerth afin de lui remettre, discrètement comme il m’a dit, les 150.000 euros. Et le dîner a bien eu lieu très rapidement.« 

                                                     »Les policiers pourront vérifier mes dires« (Claire T.)

                                                     »Et j’ai rempli le carnet de caisse, avec, en regard de la somme, la mention Bettencourt, que j’ai écrite moi-même. Je faisais toujours comme ça lorsqu’il s’agissait de l’argent destiné aux politiques, car il ne fallait pas de trace écrite« , explique-t-elle au site internet d’information. »Si Liliane Bettencourt leur donne les carnets de caisse (rendus au moment de son départ fin 2008), les policiers pourront vérifier mes dires. Je me souviens de la date de ce retrait destiné à la campagne de Sarkozy : c’était le 26 mars 2007« , assure-t-elle.

                                                    Elle affirme aussi que Nicolas Sarkozy, quand il était maire de Neuilly de 1983 à 2002 et un »habitué« de la table des Bettencourt, »recevait aussi son enveloppe« . »Tout le monde savait dans la maison que Sarkozy aussi allait voir les Bettencourt pour récupérer de l’argent« , souligne-t-elle. »C’est totalement faux", a affirmé l’entourage de Nicolas Sarkozy, interrogé par l’Agence France Presse.

                                                    Ces nouvelles accusations surviennent alors qu’une enquête sur la fraude fiscale présumée de Liliane Bettencourt, héritière de L’Oréal et femme la plus riche de France, ainsi que sur le couple Woerth est envisagée par le procureur de Nanterre (Hauts-de-Seine). Le procureur Philippe Courroye entend toutefois mener d’abord à bien une première enquête, portant sur les enregistrements clandestins de Liliane Bettencourt, réalisés par un employé en 2009.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès