Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le vrai sondage qui disqualifie l’UMP et le PS

Le vrai sondage qui disqualifie l’UMP et le PS

Quand ils pensent à la politique, 62% des français disent éprouver de la méfiance (39%) voire du dégout (23%), c'est un des résultats édifiants du dernier baromêtre de confiance en politique réalisé par le Centre d'Etude le la VIe Politique Française - CEVIPOF.

96% pensent que le système capitaliste devrait être réaménagé, dont la moitié voudraient le voir modifié en profondeur. Dans le même temps, ils se font peu d'illusions puisqu'ils sont 83% a penser que les responsables politiques s'occupent peu ou pas du tout des gens comme eux !

L'UMP et le PS sont renvoyés dos à dos et 56% n'ont confiance ni dans la gauche, ni dans la droite pour gouverner le pays. Et pourtant, les français sont mobilisés sur la vie politique de leur pays puisque 58% disent s'y intéresser beaucoup ou assez !

Quand il s'agit de leurs enfants, ils sont 69% à penser que ceux-ci auront moins de chance que leurs parents dans la société française de demain.

Cela me fait penser à une histoire arrivée à des amis récemment : leur fils, 32 ans, un boulot (quel chance !), stable qui plus est (rarissime !) travaille comme fonctionnaire dans une collectivité locale. Dernièrement, il s'est séparé de son amie et a réalisé qu'il n'avait plus les moyens de s'offrir un logement à lui. Résultat, il est retourné vivre chez ses parents. Voilà une image de ce que les français vivent au quotidien.

Un sondage mettant en tête Marine le Pen au premier tour des élections présidentielles de 2012 a fait s'agiter le landernau poilitique ces derniers jours. Réaction du PS, Martine Aubry en tête ? Faire porter le chapeau à Sarkozy et à son débat sur la laicité et l'islam...Réaction de l'UMP ? Accuser le PS d'en être responsable à force de trop critiquer le gouvernement .... Et pendant ce temps ? qui s'occupe du fils de mes amis ou au moins en donne l'impression ?

La réponse m'effraie mais je ne peux malheureusement que constater que de son coté, interrogée par un journaliste sur les risques de vague d'immigration à la suite des événements dans les pays arabes, Marine Le Pen répond, en substance : le gouvernement actuel est incapable de gérer cette situation pas plus qu'il n'est capable de répondre au problème du pouvoir d'achat des français ni à celui de leur logement .....

Je reste viscéralement attaché aux valeurs de partage des richesses et de primauté de l'humain sur l'économique, valeurs qui sont normalement celle de la gauche et qui sont au passage loin de celles mises en pratique par le FMI. Si je me demande si j'ai confiance en la gauche pour se redresser la situation d'ici 2012, ma réponse est non : le PS autrefois source de dynamisme est aujourd'hui un véritable poids immobile qui empêche tout changement.

Mon pronostic pour 2012 : Marine Le Pen présidente, suivie dune élection législative qui verra une alliance entre le FN et l'UMP pour lui donner une majorité pour gouverner. Mais ça n'engage que moi !


Moyenne des avis sur cet article :  3.47/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • bleu Marine 12 mars 2011 18:34

    Merci pour l’info et l’analyse Fab.

    Les Français ne peuvent pas baisser les bras. Ils doivent se mobiliser pour changer les choses.
    Le clivage droite gauche est caduc. Il faut désormais penser projet pour la FRANCE et cesser de nous diviser par l’action des appareils politiques au service des apparatchiks et du MEDEF.

    j’apprends qu’une militante F.O vient d’être exclue parce qu’elle se présente pour le FN
    Après l’exclusion de la section CGT en Moselle... on comprend mieux pourquoi les salariés sont méfiants envers des syndicats aux ordres.


    • Leo Le Sage 12 mars 2011 18:53

      N’importe qui est méfiant des syndicats aux ordres depuis des lustres...
      Donc le lien entre exclu du FN et F.O. et/ou CGT n’a aucun sens...

      Lorsque les proFN disent :
      immigrés (y compris les français de couleur) çà n’a pas de sens non plus...

      Il faut vous cultiver un peu.


    • Elisa 12 mars 2011 21:28

      Mais non le clivage droite gauche n’est pas du tout caduc. Ce qui est caduc c’est la prétention du PS d ’être un parti de Gauche. Ne serait-ce que depuis 2005, il a pris position pour le libéralisme économique en défendant le oui au TCE et en se soumettant de fait au traité de Lisbonne qui a fait fi du vote populaire.

      Sur le plan international, jamais le PS ne s’est insurgé contre la domination états-unienne, même au plus fort de la crise financière. Sans parler de sa complaisance permanente pour l’Etat terroriste d’Israël.

      Durant le quinquennat de Sarkozy son « opposition » s’est la plupart du temps limitée à la forme. Hollande n’avais jamais de mots assez durs pour s’en prendre au « style » de Sarkozy, ceci pour masquer son impossibilité ou sa non volonté de l’affronter sur le contenu de sa politique.

      Enfin, mais ce n’est pas le moindre, ils ont le culot de présenter Stauss-Kahn comme possibilité sérieuse de candidature socialiste, lui qui à la tête du FMI a appliqué avec zèle les injonctions de la finance mondiale.

      Non, la gauche existe en France, les manifestations énormes sur les retraites le prouvent. Ce qui manque cruellement aujourd’hui c’est un relai politique véritablement à gauche, non sectaire et capable de porter et de dynamiser le mécontentement populaire.


    • Cocasse cocasse 12 mars 2011 23:12

      Elisa, je dirais qu’il manque une gauche « nationale » : un parti souverainiste de gauche, comme par exemple :
      http://www.socialisme-et-souverainete.fr/


    • Fab Fab 13 mars 2011 09:41

      Tout a fait d’accord avec vous Elisa ! Notre problème c’est le PS qui bouche le paysage en occupant une gauche avec laquelle il n’a plus grand chose à voir.


    • ctznpst 12 mars 2011 18:35

      Je pense qu’il apparait de plus en plus évident à une nouvelle majorité que les compromissions de l’UMP et du PS avec le système mondialistes et les eurocrates ne leur permettent plus le moindre changement de cap sans rompre leurs alliances tissées pendant 30 ans avec financiers et autres vautours .
      La seule alternative plausible est un parti neuf qui n’a aucun ancrage et aucun engagement de ce type. Un parti qui pourrait être indépendant .
      Marine en 2012 n’est qu’une étape.


      • Elisa 12 mars 2011 22:38

        Non, c’est un piège pour nous faire croire qu’il n’y a pas d’autre issue que l’extrême droite et la démagogie. La gauche ce n’est pas un peuple qui se soumet par peur mais un peuple qui lutte pour conquérir le pouvoir.


      • bleu Marine 12 mars 2011 18:41

        tout à fait.
        Et puis il y aura des législatives...puis 2017 !

        notre démocratie a besoin de proportionnelle pour représenter le peuple dans son entièreté.


        • Leo Le Sage 12 mars 2011 18:48

          « 96% pensent que le système capitaliste devrait être réaménagé »
          99%, mais ils ne le disent pas forcément...

          Pourquoi ?

          réaménagé peut-être un tout petit réaménagement de rien du tout ou un changement radical...
          Tout simplement parce que tout le monde se plaint des dérives, sauf les quelques riches qui en ont profité...


          • Fab Fab 13 mars 2011 09:43

            Les chiffres exacts sont :
            - 49% souhaitent que le système capitaliste soit réformé sur quelques points
            - 4è% veulent le voir transformé en profondeur


          • bleu Marine 12 mars 2011 18:57

            le capitalisme tourné vers le travail pour les Français, leur santé, leurs retraites, leurs logements... avec des banques qui jouent le jeu, leur rôle et non le capitalisme financier qui spécule et créait des bulles qui explosent et les éclaboussent.


            • LE CHAT LE CHAT 12 mars 2011 23:03

              Les politiques UMPS ont perdu la notion de bien public et d’interêt général , ils n’agissent que pour renforcer l’oligarchie mondialiste ! qu’ils disparaissent !


              • Cocasse cocasse 12 mars 2011 23:05

                Votre pronostic est assez osé.

                Selon Mr Couteaux, les éléments gaullistes, ou à qui il reste une fibre nationale plutôt que mondialiste, devraient quitter l’UMP pour rejoindre le FN, et accréditer au moins une de vos prévisions.
                Sans cela, il n’y aura pas d’alliance entre une UMP mondialiste, et un FN souverainiste, je pense.


                • Fab Fab 13 mars 2011 09:50

                  J’espère que vous avez raison. Mais jusqu’à présent le clivage se faisait sur plutôt les valeurs et pas sur la dichotomie mondialiste / souverainiste. Depuis la triste histoire des Roms, ce repère des valeurs a volé en éclat. Que feront les actuels députés UMP qui voudront garder leur siège alors que leur chef les emmène dans le mur ?


                  • Cocasse cocasse 13 mars 2011 12:00

                    J’ai peut être été inexact, il faudrait que je revois l’intervention de Mr Couteaux.
                    Je n’avais pas envisagé cela sous l’angle des « valeurs ».
                    Merci pour votre contribution.


                  • foufouille foufouille 13 mars 2011 11:10

                    "Mon pronostic pour 2012 : Marine Le Pen présidente, suivie dune élection législative qui verra une alliance entre le FN et l’UMP pour lui donner une majorité pour gouverner. Mais ça n’engage que moi !"

                    faut esperer que non
                    sinon plus la peine de voter


                    • VivreDifferent VivreDifferent 13 mars 2011 12:28

                      Personnellement, si le deuxième tour nous donne Sarkozy - MLP ou DSK - MLP, je ne suis pas sûr que j’irai voter. (ou je voterai blanc, ce qui revient quasiment au même).
                      2012 n’apportera aucun espoir, la déchéance de la France sur les prochaines décennies est plus ou moins inéluctable. Mais cela ne veut pas dire qu’il n’y a rien à faire, on peut commencer à poser les bases d’un monde nouveau sur les ruines de l’ancien. Avec la disparition des dinosaures, d’autres espèces ont pu se développer ; c’est la même chose au niveau social.

                      Je pense qu’il faut réfléchir à un moyen de court-circuiter les institutions politiques actuelles. Certes, ce qui a été testé jusqu’à présent (manifestations populaires, actions « terroristes », ...) n’a abouti qu’à des échecs (en gros). Mais tout système a ses faiblesses, il suffit de les trouver pour en tirer avantage. On finira par trouver des solutions - non violentes, j’espère, mais je ne suis pas devin - pour remplacer le système actuel.

                      Les élections sont de plus en plus une mascarade, le vrai pouvoir ne se joue pas là. S’il faut s’accrocher à notre droit de vote, c’est pour le symbole qu’il représente, et non pour l’illusion de participation au pouvoir qu’il procure.


                      • Fab Fab 13 mars 2011 14:12

                        « Personnellement, si le deuxième tour nous donne Sarkozy - MLP ou DSK - MLP, je ne suis pas sûr que j’irai voter »
                        J’ai les mêmes interrogations, et je trouve ça terrible. A l’époque de Chirac-le Pen, j’ai voté Chirac sans aucune hésitation.
                        Aujourd’hui DSK est un non-choix, idem pour Sarkozy ou Le Pen - la fille. Et même si je devais choisir le moins pire d’entre eux, je ne sais pas non plus.
                        Triste période .....


                      • Leo Le Sage 13 mars 2011 14:44

                        "Aujourd’hui DSK est un non-choix, idem pour Sarkozy ou Le Pen - la fille. Et même si je devais choisir le moins pire d’entre eux, je ne sais pas non plus."

                        Juste à la lecture de vos propos, je pense que comme toute personne raisonnable vous voterez DSK-Sarko.

                        En effet, MLP n’a pas les structures suffisantes pour faire avancer la France.
                        Il faut posséder les moyens de sa politique.
                        MLP ne changera pas les règles du jeu : ce n’est pas possible si je me réfère à son programme officiel.
                        Je n’ai pas confiance en un parti qui n’a toujours pas de position officielle sur son programme économique.
                        En tout cas, son site web n’en parle pas. Etrange non ?


                      • Worldemocracy 13 mars 2011 18:06

                        Enfin un sondage intéressant. A part ceux de www.worldemocracy.com, bien sûr.


                        • anny paule 13 mars 2011 18:50

                          Attention, danger !
                          Le FN, même s’il a pris une apparence féminine en la personne de « la Marine », reste les FN, c’est-à-dire l’extrême droite. Nos souvenirs d’histoire devraient nous alerter, nous le Peuple qui travaille et produit la richesse mais ne ramasse que quelques miettes !
                          Quand « la Marine » dit qu’il faut supprimer les « charges sociales » (concept de droite et qui voulait dire participation à la solidarité nartionale dans l’esprit du CNR), elle omet de dire que les entreprises qui font des profits juteux en profitent pour licencier davantage et délocaliser à qui mieux mieux. Sans les dites « charges sociales », plus de droits à la retraite ni à la sécurité sociale... Son idée, c’est celle de l’UMP, privatisation de tout ce qui peut rapporter. Donc, disparition de tous nos services publics (du moins ce qu’il en restera en 2012, après le tsunami sarkozien), de l’école à la retraite en passant par la santé... sans oublier l’énergie, l’eau...
                          Marine = Sarkiki !
                          Quand elle dit qu’il faut une flexibilité du travail, elle joue le même jeu que Sarkiki... fin des 35 heures, baisse des salaires... fin de la sécurité du travail (s’il en restait encore un peu).
                          Elle ne parle, par contre jamais des gains de productivité des grosses entreprises qui permettraient une plus juste répartition des richesses entre les salariés et ceux qui les exploitent. Elle ne parle pas, non plus, de supprimer les cadeaux fiscaux aux entreprises et grosses fortunes...
                          Quand elle dit qu’« il y a des gens dangereux pour notre sécurité », elle désigne les immigrés, mais elle ne dénonce jamais le système économique ultralibéral, celui qui est la cause de tous les maux, de toutes les insécurités, celle de perdre son travail, celle de ne pas pouvoir se soigner dignement, celle d’éduquer correctement nos enfants... 
                          Quand elle parle de « rejeter le mondialisme qui sacrifie les salariés », elle ne parle jamais de supprimer les paradis fiscaux, ni de demander l’appropriation publique des banques responsables des crises spéculatives que nous vivons.
                          Elle veut continuer le système , elle poursuit la même politique (plus souverainiste, certes !) que celle de Sarkiki...
                          Par contre, elle tente de séduire ceux qui sont aux marges du système et qui tremblent pour leur survie... mais elle ne fera rien pour eux !
                          Quant au PS et à l’UMP, ils travaillent ensemble, au niveau européen... et nous conduisent dans le mur.
                          Reste une seule et unique solution, celle que proposent JL Mélenchon et le Front de gauche : la révolution par les urnes. Une réappropriation par le peuple de tous ce qui avait fait notre saveur de vivre en France, en harmonie avec les idées des Lumières... 
                          Par contre, comme c’est curieux, comme c’est étrange, quelle coïncidence, cela n’apparaît jamais dans les sondages bidonnés !
                          Si nous ne savons pas saisir la perche au bon moment, des galères épouvantables nous attendent... Ce système est à bout de souffle, va droit dans le mur... ne l’aidons pas, de grâce à y aller plus vite ! Arrêtons-le, il en va de notre survie ! 


                          • Fab Fab 13 mars 2011 21:02

                            Tout à fait d’accord, le FN est tout sauf une solution !!!

                            Et les ouvertures sont certainement ; à mon avis aussi, du coté des initiatives du type de celles lancées par JL Melenchon. Mais on se heurte là encore à un PS aussi hégémonique qu’immobile, qui empêche toute réflexion nouvelle dans la gauche.


                          • henri1947 16 mars 2011 11:24

                            Je vois beaucoup de personnes blasées qui rejette la gauche actuelle. Pourquoi pas. Historiquement la gauche c’est les avancées sociales qui font le socle de notre pays (toujours conquises soit par des luttes sociales, soit par le suffrage universel et les rares présences au pouvoir). Si certain nous explique aujourd’hui que la gauche n’est plus assez bien pour eux voire pour nous, c’est qu’il préconise à contrario soit l’abstention, soit MLP soit la prolongation de la politique catastrophique actuelle. Entre deux maux il faut toujours choisir le moindre. Je voterai donc à gauche sans hésiter.... une seconde !!


                            • chlegoff 13 octobre 2011 20:18

                              En lisant l’article et les commentaires, je me dis que vous avez beaucoup de naïveté. Comme si l’oligarchie n’avait pas anticipés vos raisonnements. Bien que je crois au clivage Gauche / Droite, je dois admettre qu’aujourd’hui c’est un débat stérile. Les décisions nous concernant sont prises par les commissaires européens. Ces décisions sont dictées par des lobbys qui n’ont rien de plébéien. Les oligarques préparent le choc des civilisations qui enverront vos enfants à la boucherie. Allons, allons, réveillez-vous !


                              • Norbou66 13 octobre 2011 23:39

                                Si vous n’avez confiance ni en la droite ni en la gauche, c’est bien normal car l’une comme l’autre jouent le rôle de l’Union Européenne et applique sagement les directives qui viennent d’en haut.
                                Donc oui, personne ne se soucis de nous, pas eux en tout cas.
                                Le seul mouvement qui dit cela sans hésiter, avec des analyses pointues, c’est l’UPR, et son président François Asselineau. Si vous n’avez pas encore entendu parler de ce mouvement, je vous invite fortement à aller lire leur site web http://www.u-p-r.fr/ ou leur page Facebook.
                                L’UPR est un mouvement de libération national qui souhaite rassembler les Français de tous bords (vraiment hein, pas comme M. Dupont-Aignan qui veut rassembler tout le monde sauf la gauche) afin de leur redonner les rennes du pouvoir.
                                Comment ? En sortant de l’Europe (seule condition pour sortir aussi de l’euro) et ainsi briser les chaînes qui nous coulent.
                                Si vous avez un minimum d’honnêteté intellectuel, de curiosité mais aussi d’envie réel de changement, allez visionner les conférences et lire les articles afin de connaitre nos arguments.
                                Bonne soirée !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès