Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Législatives : Front contre Front !

Législatives : Front contre Front !

Pour le second tour des législatives, le Front de Gauche appelle ses électeurs à battre le Front National. Ancienne candidate dans la 3ème circonscription à Marseille, Marie Batoux est prête à voter Sylvie Andrieux, député PS sortante, soupçonnée de détournements de fonds publics.

Marie Batoux se dit sereine. Cette jeune fonctionnaire marseillaise et ancienne candidate Front de Gauche aux législatives dans la 3èmecirconscription des Bouches-du-Rhône, semble « satisfaite » de ses 11,18%. « Une belle réussite« , précise-t-elle, en comparaison du résultat du PCF de 2007 qui, dans ces quartiers Nord, ne dépassait pas les 6% !

La porte-parole du Parti de Gauche, composante du Front de Gauche dont Jean-Luc Mélenchon est le coprésident, relativise : « On ne perd que deux points par rapport aux résultats de l’élection présidentielle dans cette circonscription (…) Tandis qu’au plan national on perd quand même entre 5 et 6% !« .

« Il faut battre le FN »

Malgré la fatigue d’une année de campagne, le farniente sur la plage du Prophète ou les balades dans les calanques ne sont pas encore au programme ! Le second tour inquiète le Front de Gauche marseillais avec ce duel inattendu : Stéphane Ravier (FN) contre Sylvie Andrieux. La députée sortante PS devrait passer d’ici la fin de l’année devant le Tribunal de Grande Instance de Marseille pour détournement de fonds publics…

Marie Batoux veut d’abord exprimer quelques regrets quant à la position floue du PS sur le cas Andrieux. La députée sortante, malgré une mise en examen depuis 2010, a été investie en novembre dernier par son parti. Lâchée » à une semaine du premier tour » par la direction parisienne du PS, Marie Batoux déplore que les socialistes n’aient pas donné de consigne de vote en sa faveur.

INSERER UNE NOUVELLE CARTE DE LA 3ème CIRCONSCRIPTION

La porte-parole du Parti de Gauche a néanmoins pris ses responsabilités : « Il faut battre le Front National » et pour cela « le seul bulletin qui reste est celui de Sylvie Andrieux ! »Oublier le vote blanc ou l’abstention qui feraient une nouvelle fois « le jeu du Front National« . De son coté la candidate UMP, Nora Preziosi a décidé de ne pas donner de consigne de vote, même si les attaques sont nombreuses à l’égard de la députée sortante.

Quel avenir pour le Front de Gauche ?

Marie Batoux garde les yeux fixés sur l’avenir du Front de Gauche, expérimenté la première fois pour les européennes de 2009. Mais c’est l’élection présidentielle, avec la personnalité de leur candidat Jean-Luc Mélenchon, qui a permis à l’opinion de se familiariser avec cette union de partis. Une union qui rassemble le PCF, le Parti de Gauche, la Gauche Unitaire et depuis peu « d’autres partis qui sont venus nous rejoindre durant la campagne« , comme « la Fase (Fédération pour une alternative sociale et écologique) ou une partie du NPA« .

Le rassemblement de toutes ces gauches a permis entre autres au PCF de retrouver un score à deux chiffres au scrutin présidentiel : 11% au premier tour ! On est loin du résultat de Marie-Georges Buffet en 2007, qui atteignait péniblement les 2% !

Jean-Luc Mélenchon a d’ores et déjà proposé à ses partenaires une convention sur l’avenir du Front de Gauche, à ratifier d’ici le 18 juin. Objectif : « savoir comment on continue« , explique Marie Batoux, désireuse de poursuivre l’alliance pour les prochaines échéances électorales !

Le débat sera « consensuel (…) Et chacun prendra ses positions« , déclare Marie Batoux qui avoue que les négociations entre partis sont délicates : « chacun arrive avec son histoire… C’est cela qui fait la beauté du Front de Gauche, mais c’est aussi cela sa difficulté« .


Moyenne des avis sur cet article :  2.2/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 14 juin 2012 12:24

    la gôche est est réduite à faire voter pour des pourris , Sylvie Andrieux et Vauzelle , quelle honte !
    c’est comme ça que commence une présidence où l’on a fait mine de parler d’hônneteté ?
    il faut que les electeurs envoient un message clair à la gauche mafia des bouches du Rhône et envoient aux tapis les laquais de Guérini !
    élisons des députés FN , du balai les corrompus !


    • Massaliote 15 juin 2012 08:16

      Vivement dimanche que nous renvoyions ce « pot-pourri » fleurant bon les bonnes vieilles traditions politico-maffieuses des gauchos locaux dans les poubelles de l’histoire. Ah, les orphelins de Guérini smiley


    • Massaliote 16 juin 2012 17:31

      En bon comptable des biens de la nation, Roland Chassain dresse un bilan catastrophique de la gestion de Vauzelle :

      On relèvera, entre autres douceurs : « Seulement 5 lycées construits contre 31 pour Jean-Claude Gaudin, Président RPR de la Région de 1990 à 1998, la PACA dernière région de France pour les dotations scolaires avec seulement 44€ par habitant, 0 km d’autoroutes construits, o km de voies de chemins de fer construits (depuis, il y a certes eu la ligne Cannes-Grasse, mais ça semble assez homéopathique pour 7 ans de responsabilités régionales…), seulement 35 entreprises aidées en 6 ans… au compte goutte !, la Paca a fait un bon de 7 places dans les régions les plus fiscalisées de France… et en 2005 : +30,4% d’impôts régionaux, 2 fois plus de dépenses que de recettes, 75% de frais de fonctionnement… et seulement 25% pour investir dans l’avenir du peuple sur les 340M€ offerts par l’Europe à la région PACA, seuls 18% sont utilisés pour les habitants. C’est ni plus ni moins le plus bas taux d’Europe. Par contre le train de vie du Président de la Région ne semble pas mal loti, à en croire un rapport de la Chambre Régionale des Comptes « Les conditions de logement du président de la Région ont suscité l’attention de la chambre dans la mesure où l’analyse des fichiers informatiques montrait que le président actuel, avait séjourné de manière fréquente et régulière dans un hôtel de renom marseillais. En l’espèce, sur la période juillet 1998 – décembre 2002, les délibérations de la commission permanente font état de 79 nuits au Sofitel Vieux Port de Marseille […]Le président de la Région avait à sa disposition un véhicule avec chauffeur pour effectuer les trajets entre son lieu de résidence, Arles, et Marseille, siège du Conseil régional, ainsi qu’un espace de repos privatif au sein du bâtiment du Conseil régional […]Ces séjours au Sofitel Vieux Port, [coûtent] un montant total supérieur à 20 000 € entre juillet 1998 et décembre 2002 […] » 

      Somme que M. Vauzelle a fini par rembourser avec ses propres deniers pour fuir le scandale. »

      On ne s’étonnera donc pas que Vauzelle ait été pointé du doigt pour ses piètres qualités de gestionnaire de la région Paca, on se contentera de rappeler qu’il a été classé 21ème sur 21 des Présidents de région pour la qualité de leur gestion par l’Expansion du 21 février 2010, le magazine économique soulignant, selon wikipedia, que la Provence-Alpes-Côte-d’Azur était « une région confrontée à de lourdes charges, et dont la gestion approximative ampute le potentiel d’investissement » . smiley


    • noodles 14 juin 2012 18:36

      VoterFN ??? vous voulez rire  !

      POURQUOI JE NE VOTERAI PAS DIMANCHE

      Bouder les élections qui, moi ? NON CERTES !

      Cependant, juin 2012 marque pour moi un tournant

      ...et dire que j’ai fait un article sur AV (refusé) pour encourager au vote lors du 1er tour !  :

      VAUCLUSE 2E CIRCONSCRIPTION.

      Moi qui ne m’abstiens jamais JE NE VOTERAI PAS DIMANCHE.

      Au premier tour se présentent : 1 candidat officiel « les verts PS »investi par la commission nationale 

        + 1 candidat PS du terrain depuis des années évincé* par Paris 

       = 1 FN CONTRE 1 UMP au 2e tour l’équation est simple

      la rivalité entre 2 candidats de gauche se réclamant du PS a joué à plein

      La machine à perdre a fonctionné à fond*. Je n’ai plus de candidat

      mais voter blanc signifierait quoi ???? Je préfère montrer que je ne vote ni pour l’un ni pour l’autre

      Jai voté Chirac par défaut,, par dépit en 2002, mais là NON

      JE NE VOTERAI PAS DIMANCHE. CA ME DESOLE MAIS en plus la Morano a dit en quelque sorte que FN = UMP. Tant va la cruche à l’eau...qu’à la fin elle est pleine !

      Elle va où notrre galère ?

      Post scriptum :

      Les investitures au PS ont été faites en dépit du bon sens ...en Charente c’est pareil

      sauf que là-bas je saurais quoi voter !


      • soimême 14 juin 2012 21:13

        On sens fout des fronts surtout qu’il y a pas l’épaisseur d’un cheveux pour s’entendre, vivement que les élections passent. J’ai raz le bol t’entendre des navitudes !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

NewsofMarseille

NewsofMarseille
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès