Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Législatives : Pour Solange Biaggi, quand faut y aller, « faut y aller ! (...)

Législatives : Pour Solange Biaggi, quand faut y aller, « faut y aller ! »

L’UMP a perdu de nombreuses batailles électorales mais n’abdique pas ! Au lendemain de la défaite de Nicolas Sarkozy, les troupes se re-mobilisent pour le scrutin législatif des 10 et 17 juin. Candidate dans la 4ème circonscription, la plus « difficile » pour la droite marseillaise, l’adjointe au maire, Solange Biaggi, compte bien rejoindre le Palais Bourbon !

A 58 ans, Solange Biaggi est une gaudiniste convaincue ! Adjointe au maire au commerce, à l’artisanat et aux professions libérales depuis 9 ans, elle assure que si Marseille n’a pas été submergée par la vague Hollande ( 50% F.H / 49% N.S), c’est bien grâce à la personnalité de Jean-Claude Gaudin, que « tout le monde aime ». Un personnage, qui avec sa gouaille populaire et ses accents pagnolesques, restera à jamais gravé dans les mémoires marseillaises !

Pour l’élue, originaire de Corse, la défaite de Nicolas Sarkozy est simplement due à « une volonté de ‘changement’. Ça fait 17 ans que la droite est au pouvoir (…) Il y a une usure du pouvoir… les gens ont voulu la gauche », analyse-t-elle.

Après la déception, le temps de la remobilisation est venu. D’après elle, l’UMP fera tout pour éviter un raz-de-marée socialiste à l’Assemblée Nationale, ce qui donnerait les pleins pouvoirs au PS, déjà majoritaire dans les collectivités locales et au Sénat.

Pour parer à cette éventualité avec le risque de perdre son siège, l’UMP Renaud Muselier motive déjà ses troupes sur Twitter en appelant à « la mobilisation générale pour la campagne des législatives des 10 et 17 juin ». De la motivation, l’élue UMP n’en manque pas pour accepter de mener campagne dans la 4ème circonscription de Marseille… Une circonscription à gauche qui regroupe le 2ème , 3ème et 1er arrondissement mais aussi une partie du 4ème et 5ème arrondissements avec le Cours Julien.

 

Défendre un bilan contesté.

« Cette circonscription est la plus dure de Marseille », lance la candidate. A la présidentielle, 70% des électeurs ont voté en masse pour François Hollande, contre seulement 30% pour Nicolas Sarkozy ! « Mais il faut y aller », scande fièrement Solange Biaggi qui mène bataille à la place d’Arlette Fructus, adjointe au logement, dont il se raconte en ville qu’elle était sans doute frileuse à l’idée d’affronter la gauche…

Mais depuis les lignes ont bougé… Lisette Narducci, ancienne socialiste et maire du 2/3, s’est présentée contre le candidat désigné par la Rue de Solferino, Patrick Mennucci. « Elle m’aidera sans doute », croit Mme Biaggi, qui compte défendre l’action municipale sur le centre-ville avec la création d’Euroméditerranée, la renaissance de la rue de la République et les multiples projets de commerces qui vont voir le jour…

Sa tâche est ardue puisque ce bilan municipal est contesté : la rénovation de la rue de la République a laissé un goût amer dans la bouche de certains de ses habitants contraints de démenager parce qu’ils n’ont pu faire face à la flambée des loyers. Et le chômage endémique du secteur ne donne pas l’impression à sa population que « le poumon économique », vanté par Solange Biaggi, leur soit si favorable…

 

Le combat contre l’abstention

Avec sa permanence qui a pignon sur rue, Solange Biaggi, « reine des joutes orales », garde espoir et compte sur les commerçants, ces relais d’opinion, qu’elle connaît bien… Mais l’enjeu majeur restera de convaincre les électeurs d’aller voter. En 2007, 40% des électeurs ne se sont pas rendus aux urnes. Une abstention historique dans l’histoire de la Vème République.

Les prétendants aux sièges de l’Assemblée Nationale devront prouver aux électeurs que les députés qu’ils vont élire, participeront en proposant et votant des lois au changement de leur condition… Une tâche tout aussi ardue !

 

Sarah Arnaud

Retrouvez également notre vidéo sur News of Marseille


Moyenne des avis sur cet article :  1.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 12 mai 2012 10:39

    Bonjour à tous.

    Cela risque d’être dur pour cette femme.

    D’une part en raison du vote légitimiste des Français qui voudront, sauf grosse faute hollandaise d’ici aux législatives, donner au PS la majorité qu’impose la volonté de changement exprimée lors de la présidentielle.

    D’autre part en raison de la dynamique négative engendrée par un sarkozysme qui a volé de défaites en déroutes, sous la houlette d’un chef qui, dans sa vie, a tout perdu, excepté Neuilly (en poignardant l’ancien maire) et la présidentielle 2007 en roulant les électeurs dans la farine de la démagogie et du mensonge.

    Or, que constate-t-on ? Au lieu de se démarquer de la ligne suivie ces derniers mois, l’UMP s’enferme dans une dérive frontiste de plus en plus repoussante pour les électeurs modérés. Mais il est vrai que la situation de Marseille, sous la forte pression du FN, est différente...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

NewsofMarseille

NewsofMarseille
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès