Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Législatives : une vague rose sur Marseille ?

Législatives : une vague rose sur Marseille ?

Sur les sept circonscriptions, trois socialistes, dont un sans investiture, sont arrivés en tête au premier tour. Pour avoir la majorité, la ministre Marie-Arlette Carlotti mène une bataille ardue contre « le dauphin » auto-proclamé du maire de Marseille !

Plus d’un an de campagne… Voilà près de douze mois, chers internautes, que nos JT font leur UNE des querelles politiques en tout genre, des chocs idéologiques et même des tweets qui font polémique… Mais rassurez-vous, le dernier tour des élections législatives, ce dimanche, marquera la fin de cette période de tumulte électoral !

Les Buccos-Rhodaniens que nous sommes sont veinards ! Dans notre département, le scrutin est toujours plus palpitant qu’ailleurs : triangulaires, désistement de candidat UMP au profit d’un frontiste et autres affaires politiques qui viennent bousculer la campagne… Tout y est ! Et notons d’ailleurs que ces remous nous passionnent : 61,13% de participation au premier tour, soit 4% de plus que la moyenne nationale !

D’ici dimanche, le PS marseillais et ses alliés donnent un dernier coup de collier pour arracher des circonscriptions à l’UMP qui en détient aujourd’hui la majorité.

AVANTAGE A GAUCHE DANS DEUX CIRCONSCRIPTIONS !

Sur les sept circonscriptions de Marseille, trois socialistes semblent bien partis pour rentrer au Palais Bourbon ! Patrick Mennucci, candidat dans la 4ème circonscription des Bouches-Du-Rhône, peut dormir sur ses deux oreilles !

Le maire du 1/7 a franchi le premier tour avec 33,28% des voix ! Un fort score dans cette circonscription du centre ville, qui a connu une érosion de son électorat. Il aura fallut repêcher la candidate du Front National pour trouver une adversaire à M. Mennucci ! Celui-ci peut remercier le redécoupage électoral de 2009 qui a bien servi la gauche !

 Second à se débarrasser des insomnies, Henry Jibrayel ! Le député sortant PS dans la 7ème circonscription est arrivé en tête avec 27,51%, contre 23,69% pour son adversaire FN. Il bénéficie des reports de voix du FDG (Front de Gauche),(11,62%), et d’Europe Écologie Les Verts (21,53%). Les électeurs devraient suivre l’appel : faire « front » contre le Front National !

Dans ces quartiers Nord, l’issue du scrutin est incertaine… Toujours socialiste, la députée sortante s’est vue retirée son investiture par le parti après avoir été renvoyé devant le TGI de Marseille pour détournement de fonds publics. La « Dame des quartiers Nord » qui a maintenu sa candidature sous son nom, n’est pas prête à lâcher son siège !

Arrivée deuxième avec 29,8%, elle est devancée de peu par Stéphane Ravier (FN) et ses 29,80% ! Un véritable séisme dans ces quartiers historiquement à gauche ! Les reports de voix sont donc décisifs ! A gauche, le FDG a déjà appelé à voter Sylvie Andrieux pour « battre le Front National » et ce « malgré les affaires », explique à regrets l’ancienne candidate FDG, Marie Batoux.

Restent les électeurs de l’UMP, soit, 20,21% des voix au premier tour. Stéphane Ravier pourrait bénéficier d’une part importante de ces réserves ! » Les électeurs choisiront en leur âme et conscience », explique un proche de la candidate Nora Preziosi. Les résultats s’annoncent serrés… Le suspens est à son comble !

 

CARLOTTI ET MASSE A L’EPREUVE DES SORTANTS

Pour ce deuxième tour, les regards se portent surtout sur les socialistes de la 5ème et 1ère circonscription, qui ont pour mission de battre les députés sortants ! La ministre déléguée aux personnes handicapées Marie-Arlette Carlotti, candidate dans la 5ème circonscription, joue la suite de sa carrière politique : quitte ou double !

La candidate socialiste est arrivée en tête au second tour : 34,43% contre 32,45% pour le député UMP sortant Renaud Muselier. Si la ministre peut aisément profiter des reports de voix du FDG (7,59%) et celles d’E.E.L.V (3,42%), l’issue reste un mystère. Le Front National, arrivé troisième avec 16,27%, peut faire pencher la balance.

Pour sauver sa place, Renaud Muselier envoie quelques signaux vers l’électorat frontiste sans pour autant appeler franchement à un ralliement… Le « dauphin » auto-proclamé de Jean-Claude Gaudin pour sa succession à la mairie de Marseille joue gros.

 

Dans la 1ère circonscription, c’est un véritable challenge que mène l’ancien député PS Christophe Masse : le redécoupage de 2009, n’a pas vraiment été esquissé en sa faveur ! En tête du premier tour avec 32%, le candidat PS a devancé sa rivale et député UMP sortante Valérie Boyer de 6% ! L’écart est mince.

Le vice-président PS du Conseil Général pourrait bénéficier des 5,77% du FDG et des 2,57% de la candidate E.E.L.V, Laurence Vichnievsky. La candidate UMP profiterait quant à elle des 7% du dissident de droite, Robert Assante, et d’une partie des 21,88% des voix de la candidate FN.

LA DROITE QUI SUBSISTE

Dans ces bastions UMP à l’Est de Marseille, les candidats de la 2ème et 6ème circonscription devraient conserver leur poste. Malgré une triangulaire dans la 6ème, le maire de secteur et député sortant UMP Guy Teissier se retrouve largement en tête au premier tour, avec derrière lui, Pierre Semeriva (E.E.L.V et PS) et Laurent Comas, qualifiés pour le deuxième round !

Idem pour le député sortant Dominique Tian. Avec 41% des voix au premier tour, le parlementaire de la droite populaire devrait battre son adversaire Me Mignard, crédité de 29% des voix ! Le PS devra s’y faire, pour ces électeurs de l’Est marseillais, le changement ce n’est pas maintenant !

 

Coralie Morallet & Damien Isoard


Moyenne des avis sur cet article :  2.14/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 15 juin 2012 10:50

    il faut envoyer au tapis les representants de cette gauche pourrie guériniste et mafieuse , du balai !


    • Txotxock Txotxock 15 juin 2012 11:47

      Oh oui, tellement la vertu est de mise de l’autre côté...


    • Massaliote 16 juin 2012 08:11

      Les faits sont têtus. Andrieu mise en examen, Guérini...


    • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 juin 2012 10:18

      Le chat peut toujours rêver le PS s’apprête à remporter la victoire une fois de plus ne lui en déplaise à Marseille comme dans toute la France.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

NewsofMarseille

NewsofMarseille
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès