Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Leonarda : la dignité humaine n’est pas une variable d’ajustement

Leonarda : la dignité humaine n’est pas une variable d’ajustement

Où sont les valeurs républicaines ? L’expulsion d’une collégienne, arrêtée lors d’une sortie scolaire, a ému de nombreux Français. La gauche se frotte à des pratiques peu défendables…

yartiLeonarda01

Ceux qui, au second tour de la dernière élection présidentielle, après quelques hésitations, avaient finalement choisi François Hollande contre Nicolas Sarkozy en mettant la priorité sur les valeurs républicaines et la cohésion nationale (par exemple François Bayrou) en sont pour leurs frais : François Hollande n’est pas un meilleur garant des principes qui ont fondé la République que son prédécesseur.



Une société en manque de cohésion

Sans même évoquer le "mariage pour tous" où il est parvenu à couper la France en deux, le Président de la République laisse sans entrave son Ministre de l’Intérieur Manuel Valls faire du sarkozysme électoraliste. Le Manuel Valls 2012 serait-il le Nicolas Sarkozy de 2002 ? Aucune reproche ne lui a été fait au plus haut niveau de l’État lorsqu’il a affirmé le 24 septembre 2013 que les "Roms" (à l’appellation non contrôlée), dans leur ensemble, étaient incapables de s’intégrer à la société française. On savait déjà l’importance qu’il avait dans l’affichage, la communication et aussi la démagogie, par exemple, son regret de la faible proportion de "blancos" dans sa ville d’Évry.

Chaque jour de ce gouvernement montre que la République continue de mal tourner. Qu’il n’y a aucune différence entre la politique de Manuel Valls et celle de Brice Hortefeux ou de Claude Guéant. Que les récépissés de contrôle d’identité ont été abandonnés sur l’autel du populisme. Que François Hollande laisse filer sans ciller les valeurs qui ont construit la société française depuis plus de deux siècles.


Un drame dont sont victimes des enfants innocents

Il s’agit d’un fait divers qui, paradoxalement, est aussi un démenti net aux fausses affirmations du ministre sur la non-intégrabilité des "Roms". Il s’agit de Leonarda, 15 ans, une élève en Troisième d’un collège de Pontarlier, "Rom" de nationalité kosovare, qui a été arrêtée le matin du mercredi 9 octobre 2013 dans un car, aux côtés de ses camarades de classe, alors qu’elle était en sortie scolaire et se rendait à Sochaux accompagnées de ses enseignants.

Tout s’est passé sur le parking du Collège Lucie Aubrac, au nom oublié pour l’occasion. Heureusement, la présence de médias comme Internet a permis que l’information passe autrement que dans les éléments de langage très lisses de la préfecture du Doubs et du ministre où "expulsion" se traduit par "mesure d’éloignement" (le secrétaire général de la préfecture par exemple : « Les choses se sont déroulées sans coercition et sans incident. C’est un éloignement triste, mais tous les recours légaux avaient été utilisés. »). Les enseignants de Leonarda, qui étaient présents au moment de l’arrestation, ont ainsi témoigné le 14 octobre 2013 sur le site Internet de Réseau Éducation Sans Frontières (RESF) en donnant des indications précises sur le déroulement des faits (témoignage ici).

yartiLeonarda02


Leonarda a été expulsée avec ses cinq autres frères et sœurs, ainsi que sa mère, vers le Kosovo, rejoignant son père expulsé la veille. Pourtant, cette famille était loin d’être des gens douteux qu’on n’aurait pas envie de croiser dans la rue. Au contraire, cette famille avait tout fait pour s’intégrer. Elle résidait en France depuis quatre ans et dix mois, ce qui signifie que dans deux mois, avec la circulaire Valls, elle aurait été automatiquement régularisée. Elle habitait dans un appartement de Levier, dans le Doubs. C’est le maire de Levier qui a appelé Leonarda puis ses enseignantes pour faire stopper (immédiatement) le car. Sans aucune considération psychologique.

Sa professeure d’histoire-géographie a raconté : « J’ai demandé à Leonarda de dire au revoir à ses copines, puis je suis descendue du bus avec elle, nous sommes allés dans l’enceinte du collège à l’abri des regards et je lui ai expliqué la situation, elle a beaucoup pleuré, je l’ai prise dans les bras pour la réconforter et lui expliquer qu’elle allait traverser des moments difficiles, qu’il lui faudrait beaucoup de courage… (…) J’ai demandé aux policiers de laisser s’éloigner le bus pour que les élèves ne voient pas Leonarda monter dans la voiture de police, elle ne voulait pas être humiliée devant ses amis ! Mes collègues ont ensuite expliqué la situation à certains élèves qui croyaient que Leonarda avait volé ou commis un délit. Les élèves et les professeurs ont été extrêmement choqués. ». Le Ministère de l’Intérieur devrait prévoir dans ces cas-là une cellule psychologique pour les camarades des enfants scolarisés et expulsés par ses soins…


Pas "intégrables", vraiment ?

Les cinq enfants entre 5 ans et 17 ans sont scolarisés depuis plus de trois ans. Ils parlent parfaitement le français. Et la dernière est née il y a un an en France. L’aînée est entrée au lycée en première année de CAP, et son professeur de français avait observé chez elle sa volonté et son enthousiasme. Les deux plus âgées (dont Leonarda) avaient obtenu avec succès le DELF, diplôme de français de niveau B1 nécessaire pour l’obtention de la nationalité française.

Le pire, dans cette affaire, c’est que ces enfants ne connaissent pas le Kosovo. Leur pays, c’est la France et la France le leur rend très mal. Interrogée depuis le Kosovo par France Info ce 16 octobre 2013, Leonarda a confirmé : « Moi, tout ce que je veux, c’est recommencer mes cours pour avoir un avenir. ». C’est clair que tout son environnement humain est en France, pas au Kosovo.


Émotion légitime

Alors que Manuel Valls est resté "droit dans ses bottes" (expliquant froidement dans un communiqué le 15 octobre 2013 au soir : « La jeune fille est descendue du bus pour attendre les fonctionnaires qui sont venus la prendre en charge. »), certains de ses collègues socialistes se sont émus (notamment la Ministre des Affaires sociales Marisol Touraine le 16 octobre 2013 sur France Info), ainsi que le Président de l’Assemblée Nationale Claude Bartolone (le 16 octobre 2013 sur Twitter) ainsi que Bruno Le Roux, l’influent président du groupe socialiste à l’Assemblée Nationale (sur i-Télé).


La dignité n’est pas négociable

Je conçois évidemment qu’il faut refuser par principe l’entrée illégale en France d’étrangers (sinon, à quoi serviraient les lois ?). Que la France ne peut pas supporter toute la misère du monde. Mais cela ne peut pas se faire sans rester en cohérence avec nos propres valeurs, et en particulier, avec un minimum de respect de la personne humaine. Cette considération n'est pas de la "moraline" pour bisounours, c'est l'un des fondements du "vivre ensemble".

Ces enfants sont des victimes innocentes. Des victimes politiques. Ils ne sont coupables de rien. Victimes de l’ambition démesurée de deux Ministres de l’Intérieur qui pensent que la politique du nombre est un gage de redressement national (juridiquement, il vaut d’ailleurs mieux s’en prendre à des nationalités hors Union Européenne, comme ici le Kosovo).


Obsessions et réalités

Il faudra m’expliquer en quoi l’expulsion de Leonarda et de sa famille constituerait un élément tangible pour redonner un emploi aux millions de chômeurs en France, en quoi elle réduirait l’insécurité urbaine et même rurale qui mine le moral d’un certain nombre de citoyens énervés, en quoi elle découragerait les tentatives d’entrée illégale dans notre pays ou dans l’Espace de Schengen.

Les naufrages de Lampedusa (il y en a déjà eu un autre après la catastrophe du 3 octobre 2013) montrent à l’évidence que les candidats à l’immigration se moquent complètement des politiques menées dans les pays destinataires, qu’elles soient laxistes ou fermées. Ils la connaissent mal et même s’ils la connaissaient, cela ne les dissuaderait pas franchir les frontières, car leurs motivations sont tout autres que les petits calculs politiciens de personnages qui ne se soucient guère de l’intérêt général.


Des vies inutilement brisées

Certes, ce n’est pas nouveau. En juin 2006, j’ai connu un adolescent de 17 ans, qui était ukrainien, terminant ses études dans un très bon lycée professionnel, excellent élève et qui, juste avant d’avoir ses résultats, risquait l’expulsion.

Mais ces exemples se multiplient. Après Leonarda, c’est Khatchit, 19 ans, lycéen considéré comme bon élève au 11e arrondissement de Paris, réfugié politique arménien pourchassé à cause des activités politiques de son père et risquant cinq ans de prison, qui a été expulsé le 12 octobre 2013 après une première tentative deux jours avant (la contestation des passagers dans un avion peut amener le pilote à décider que les conditions de vol ne sont pas réunies pour la sécurité) .

Ce sont des centaines de vies brisées pour ces gamins qui étaient souvent de bons élèves, qui avaient réussi peut-être ce que leurs parents n’avaient pas pu faire, apprendre la langue, apprendre un métier et finalement, contribuer à la richesse nationale de la France en toute quiétude.


Idée folle et facilité

Alors que le principe même de papiers d’identité n’existait nulle part il y a deux siècles, certains ont réussi à inculquer cette idée folle de croire qu’en fermant les frontières (ce qui, d’ailleurs, à moins d’ériger des murs, est concrètement impossible), on résoudrait tous les problèmes qui se posent : la désindustrialisation du pays, la dette de l’État, le vieillissement de la population et l’accroissement de son espérance de vie, la nécessité d’une transition énergétique…

Je n’ai pas hésité à dire ce que j’ai pensé du discours de Grenoble prononcé par Nicolas Sarkozy le 30 juillet 2010, qu’en stigmatisant ainsi les "Roms" et les étrangers plus généralement, on ne résoudrait rien, au contraire, qu’on empêchait le pays de s’attaquer aux vrais enjeux.

Je n’hésite donc pas non plus aujourd’hui à condamner cette même politique, appliquée étrangement par un gouvernement dit de gauche. La gauche (je ne sais pas vraiment ce que cela signifie mais le candidat François Hollande a beaucoup utilisé ce vocabulaire en évoquant le mythique "peuple de gauche" qui n’est qu’une partition du peuple français) n’a donc aucune leçon de morale à donner à personne en matière de valeurs républicaines et de respect de la dignité humaine.


FN et lepénisation…

Ce n’est pas à Brignoles que le Front national a gagné (ce n'était qu'une cantonale partielle). C’est dans l’esprit de bien des personnalités politiques, réparties sur tout l’échiquier politique, en particulier au sein de l’UMP et du PS, que ce parti a gagné.

Son idéologie, sa facile dénonciation des étrangers comme facteur de troubles, d’insécurité, de chômage massif, de perte des valeurs, sans dire qu’ils sont des apports décisifs dans l’enrichissement national depuis plusieurs décennies, a en effet gagné la communication de bien des arrivistes prêts à toutes les renonciations morales pour atteindre leur but : être élu à la magistrature suprême.

Espérons qu’aux échéances essentielles, le peuple, dans son bon sens qui rassure plus qu’il n’étonne, saura garder raison et se tourner vers son avenir.



Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (16 octobre 2013)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Témoignage des enseignants de Leonarda (14 octobre 2013).
Les valeurs de la République à Grenoble (30 juillet 2010).
Hollande et Sarkozy, même combat (23 avril 2012).
Le syndrome bleu marine (27 septembre 2013).
Lampedusa (3 octobre 2013).

(La première photographie ne représente pas Leonarda mais une jeune fille expulsée le 5 juin 2013 à Lille).


 


Moyenne des avis sur cet article :  2.71/5   (49 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • Pyrathome Pyrathome 16 octobre 2013 17:29

    Ceux qui font ça sont des salauds, mais n’ont rien à envier à leur prédécesseurs.....
    Une abjecte continuité en quelque sorte...


    • bnosec bnosec 17 octobre 2013 07:52

      Les médias ont comme d’habitude tout fait pour ne pas informer.
      Quid des tenants et des aboutissants de cette histoire ?
      Quid du passé de cette famille ?
      Comment en est on arrivé là ?
      L’enfant était elle cachée par sa famille pour échapper aux interpellations précédentes ?
      Bref du larmoyant de bas étages mais aucune réflexion...


    • Latigeur Latigeur 16 octobre 2013 17:51

      Ce qui est sur, c’est que cette polémique spécieuse lancée par des idéalistes est du pain béni pour le FN.


      Rien ne tient dans les arguments qui nous ont présentés.

      la jeune expulsée poursuivait des études en France mais y’a pas d’écoles au Kosovo ? En quoi est-ce un drame de retourner dans son pays après un séjour à l’étranger ?

      Ah, la longueur du séjour, la jeune expulsée était en France depuis 5 ans et donc intégrée, ben ouais, mais qui est responsable de la longueur de la procédure pour répondre à la demande de statut de réfugiés des parents, 
      c’est pas les parents eux-mêmes et leurs défenseurs qui ont multiplié les recours, contesté toutes les décisions, cherché toutes les arguties et techniques juridiques possibles, pour retarder la décision finale ?

      Donc il suffit que les clandestins aient des enfants scolarisés ou/et que leurs défenseurs prolongent les procédures suffisamment longtemps pour interdire toute reconduite à la frontière et on s’assoie sur la décision des juges.

      Un peu pervers comme méthode, non ?

      Et on nous parle de respect du droit.......... 

      • Laurenzola Laurenzola 16 octobre 2013 19:41

        NON, ce n’est pas être idéaliste, que de ne pas accepter de telles situations, c’est simplement un gage d’humanité, c’est peu être ce qui manque à une majorité de frontistes.


      • bnosec bnosec 17 octobre 2013 07:55

        Ou alors ces frontistes sont tout simplement républicains et acceptent les lois telles qu’elles ont été votées par nos élus.
        Républicains que les specimens comme vous ne sont que quand ça les arrange, donc ne le sont finallement pas du tout...


      • Laurenzola Laurenzola 17 octobre 2013 09:02

        @Bnosec,

        Peu être n’es-je pas été clair, ou plutôt vous ne faite pas attention à l’objet du débat. La loi est la loi, rien à ajouter de ce coté-là.

        Par contre, la manière de l’appliquer est de la responsabilité des forces de l’ordre qui, le jour ou vous ne pourrez plus payer vos factures, ne débarquerons pas chez vous à 5 heures du matin pour vous amener en garde à vue.

        Comprenez-vous maintenant la teneur de mes propos ?


      • bnosec bnosec 17 octobre 2013 12:39

        Non non je ne comprends toujours pas...
        Eclairez donc ma lanterne et dites moi ce qu’il y a eu d’illégal dans cette affaire.


      • Laurenzola Laurenzola 17 octobre 2013 17:15

        @bnosec,

        Dignité, ce mot a-t-il un sens pour vous ?

        Ou faut-il un cadre légal pour que vous respectiez celle des autres ?


      • bnosec bnosec 18 octobre 2013 07:39

        Oui, dignité a un sens pour moi.

        Visiblement pas comme le père de cet enfant qui est resté 4 ans sans travailler en France et qui a eu des problèmes avec la justice à plusieurs reprises...


      • Laurenzola Laurenzola 18 octobre 2013 12:11

        @bnosec,

        A oui, j’allais oublier, on a le père qu’on mérite.


      • bnosec bnosec 18 octobre 2013 12:37

        Qu’avez vous donc comme proposition, vous qui semblez avoir réponse à tout ?

        On commence par s’assoir sur les lois, ça j’ai bien compris, mais après ?


      • thierry3468 16 octobre 2013 18:35

        Pour contrer le FN,le PS veut faire croire qu’il lutte contre l’immigration de manière implacable....Pure gesticulation qui se retourne contre le PS car certains élus n’ont pas compris ce contre feu anti FN et crient au scandale. L’arroseur arrosé en fin de compte et une boulette supplémentaire à mettre au compte de Flanby qui ne cesse de les accumuler.


        • verdad 20 octobre 2013 17:40

          Où sont les valeurs républicaines ? L’expulsion d’une collégienne, arrêtée lors d’une sortie scolaire, a ému de nombreux Français. La gauche se frotte à des pratiques peu défendables…

          *****************************************************************************************************

          Jouer sur la signification des mots c’est du bourrage de crânes sans aucune vergogne.

          Ecrire l’expulsion d’une collégienne arrêtée lors d’une sortie scolaire ?

          Faux, totalement Faux.

          A la demande de sa mère la Police est venue la prendre en charge ;

            car, alors que les valises étaient prêtes 

          l’avion l’attendait pour décoller,

           en matière de Droit Français, laisser l’avion

           décoller sans la fille, c’était faute grave que de laisser seule une fillette qui,

          en y regardant de plus près, semble beaucoup plus âgée que l’âge annoncé !

          Plus longtemps on est jeunee, plus longtemps les allocations pleuvent.

          Les policiers l’ont conduite auprès de sa mère et ce, sans la rudoyer.

          Peut-être afin de plaire à tous, les Policiers auraient du se prosterner devant

          cette Princesse dont beaucoup fr Politiques et MEDIASQne cessent de nous conter ses malheurs ?.

          Monsieur notre Président doit être mal renseigné quant aux coutumes pratiquées Hors Hexagone.

          Son invitation à venir en France poursuivre des études n’a déclenché aucun

          remerciements, bien au contraire des réflexions du genre :

           

           HOLLANDE Y FAIT MAL SON TRAVAIL 

          Quelle familiarité de la part

          d’une invitée ? et le père vertement revenvandicatif menace de revenir en France ;

          y compris illégalement.

          Comme d’aucuns l’affirment ils sont bien intégrés

          Ce que Monsieur notre président aurait du faire ? l’inviter en France par avion

          PRESIDENTIEL , lui assurer sa subsistance sur sa fortune Personnelle et ce,

          jusqu’à ce qu’elle obtienne son Doctorat.

          Et là, la Gauche unanime sous la houlette du Camarade Aparatchick

          Philippe DESIR Alias HARLEM, ça fait tellement Soviétiquement exotique .

          La Gauche Unie y compris le Kamarade Maislenchon qui, au lieu de brailler

          du Pédalo viendrait à l’Elysée faire allégeance éternelle à notre Président.

          La pauvre, elle ne parle pas l’Albanais mais discutait avec ?

          Tous immigrés arrivant en France, parlent la langue Paternelle et maternelle

          et, apprends le Français à l’école.

          A l’âge de trois ans, je baragounais l’espagnol,à cinq ans je baragouinais l’allemand, 17 ans plus tard, j’apprenais que mon mauvais Allemand ce n’en n’était pas, à six ans je baragouinais un peu l’Arabe mais faute de pratiquer

          j’ai beaucoup perdu à Sept ans, j’entrais à l’école de l"Instruction Publique en France,Nous étions pour Moitié Français ou Italien ,ce qui fit que j’appris à baragouiner l’Italien Parlé, tout en apprenant le Français, après le Certificat d’études Primaires je quittais l’école il y a quelques 78 ans. le certif permettaitd’accéder aux postes dans les Administrations.Ceci dit, je ne crois pas un mot de ce qu’elle affirme, je suis certain qu’elle est capable de s’exprimer

          en Albanais et, en Italien, la langue de sa mère.




        • Kern Kern 16 octobre 2013 21:23

          Pauvre Soleil

          Qui ne voit pas que cette affaire est du pain béni pour le FN

          Je lui explique ( en espérant qu’il comprenne)

          Devant le tollé général en faveur de la petite Léonarda , expulsée depuis son école , le PS ne peut que la faire revenir , elle et sa famille, dans notre si beau et si accueillant Pays

          Résultats :

          1 : Valls passe pour un salaud

          2 : Le PS passe pour un gouvernement laxiste

          Bilan : 10 points de moins pour Hollande....10 de plus pour le FN 

          « Léonarda revient  !!!

          La France elle a besoin de toi... »

          Hollande lui il s’en fout : il a ses oeuvres : il en rajoute

          http://www.lepoint.fr/politique/francois-hollande-s-engage-a-accueillir-500-refugies-syriens-16-10-2013-1744778_20.php

          Par 500 qu’il les fait entrer les Léonarda 

          La branlée qu’ils vont se prendre toute cette bande de faux-culs  !!!!  smiley  smiley  smiley 


        • non667 17 octobre 2013 00:21

          revoila soleil qui vient poser sa crotte anti fn

          soleil =sampiero =@ ,= pastori = django et j’en passe = bac-5
          on a beau lui dire que 1+1 =2 et pas 3 il y revient toujours ,d’après lui il est bac +5 , mais c’est 5 ans de MATernelle SUPérieur qu’il a repiqué !
           inutile de le lire !automatiquement le moinser !ou le tacler
          , il disparaîtra pour réapparaître sous un autre pseudo vite reconnu à sa c.....ie inimitable et indépassable ! et il s’étonne en plus qu’on lui réponde pas ! !
          pour le dîner de c.. on se l’arrache !................



        • Jade 17 octobre 2013 12:24

          « les électeurs FN vous e##@dent vous »
          Quelle élégance ! Quel vocabulaire distingué ! de toute manière les mecs d’extrême droite ne peuvent pas s’exprimer autrement et ça ça ne changera jamais


        • anomail 18 octobre 2013 11:52

          <<Combien de français ne bouclent pas leurs fins de moi, ne peuvent se loger et renoncent à se soigner ?>>

          C’est comme ça parce que les politiques sont les larbins des financiers et n’agissent pas pour le bien des citoyens.

          Si les politiques n’étaient pas si corrompus et faisaient leur boulot, les richesses produites seraient correctement redistribuées et nous n’aurions pas à nous demander si nous pouvons accueillir une famille de plus ou de moins.

          C’est CA le vrai sujet, bon sang ! smiley

          Et des Valls, Sarkozy, Guéant, Hortefeux et autres Alliot-Marie ne pourraient pas se propulser au sommet en s’en prenant à de pauvres gens. Evidemment ils ont intérêt à entretenir ce système.

          C’est un grand classique : Face à la crise qu’ils ont participé à provoquer par leur inaction, ils désignent un bouc-émissaire pour canaliser la vindicte populaire.

          OUI des tas de gens ont du mal à joindre les deux bouts, mais la faute à qui ?

          Certainement pas celle d’une petite fille croate. Vous avez de la merde dans les yeux ou quoi ?

          Au moment ou j’écris ces lignes votre commentaire atteint +8, c’est dire si cette propagande fonctionne bien, ça fait froid dans le dos !

          Donc vous vous enfermez dans vos frontières et le reste du monde peut crever c’est ça ?
          On habite tous sur la même planète, vous êtes au courant de ça ?

          Vous ferez quoi si un jour il y a une catastrophe chez vous, que vous devez fuir et qu’on vous accueille ainsi ?


        • heliogabale heliogabale 16 octobre 2013 23:27

          Toutes ces politiques ultra-libérales et néo-conservatrices n’ont qu’un seul but : attiser la guerre entre les pauvres.

          Et ensuite, ils ramassent la mise en faisant des politiques clientélistes...

          Bienvenue chez le FNUMPS !


          • non667 17 octobre 2013 00:45

            à sylvain
            les candidats à l’immigration se moquent complètement des politiques menées dans les pays destinataires, qu’elles soient laxistes ou fermées. Ils la connaissent mal  ?

            je corrige

            les candidats à l’immigration se moquent complètement de nous et des politiques menées dans les pays destinataires, qu’elles soient laxistes ou fermées. Ils les connaissent parfaitement : procédures ,ce qu’il faut dire et faire en cas d’arrestation , les prestations auxquelles ils ont droit . les passeurs le leur ont dit ,ainsi que les prédecesseurs/cousins déjà installés ,+ les organismes/services sociaux officiels français qui ne peuvent se soustraire à leur obligation d’information ! ?
            http://www.fn06.net/droits_sspapiers.html


            • eric 17 octobre 2013 07:51

              On était dans le nauseabond, on tombe dans l’ignoble. Instrumentaliser les misères du monde dans le cadre de luttes de pouvoir internes aux gauches. Pas reluisant.

              La gauche de gauche veut empêcher Hollande de se raccrocher aux branches en nommant un premier ministre qui pourrait donner l’impression que ses politiques ineptes changent et tenter ainsi d’échapper a la sanction des suffrages populaires.

              Prétendre quant on est dans l’opposition, privilégier ses « idées, valeurs désirs » sur la loi républicaine, c’est déjà spécial. Quant on est au pouvoir c’est ridicule. Au moins si on existe.

              Ce que nous dit la gauche dans cet épisode de com. c’est qu’elle n’existe pas.

              On ne fait pas gouverner ensemble des gens qui veulent changer une loi, des gens qui veulent appliquer cette loi et des gens qui veulent la transgresser. Surtout quand c’est la même et qu’on a la majorité parlementaire pour trancher.

              Des gens qui veulent monter les impots, les stabiliser ou les baisser. Fermer les centrales nucléaires ou les maintenir, sortir de l’euro ou y rester.

              On savait que Hollande, c’est 75% de mécontents. On savait que les partielles, ce n’est pas tant la montée du front que l’évaporation des gauches. On sait désormais que la gauche n’existe pas, mais qu’elle est néanmoins prête a tout pour persévérer dans l’être.

              Être recordman historique de l’impopularité, c’est en soi une crise politique. Mais découvrir qu’on a été élu sur un mensonge est peut être plus grave encore en termes de légitimité. Et les menteurs, c’est autant les autres que Hollande. Ils ont fait croire qu’ils voulaient gouverner, et ensemble autour d’un projet politique. Ils démontrent qu’ils voulaient juste s’entre arracher les dépouilles au détriment du pays.
              Ceux qui tentent de nous faire croire qu’ils ont élu hollande a l’insu de leur plein gré sont sans doute même les plus hypocrites.

              ils ont bien le type qu’ils ont voulu. Celui qui ne tranche pas politiquement et laisse leurs lobbies se partager le gâteau sans chercher a leur imposer une direction.

              Face a une attaque en règle, autour d’une création d’événement mediatisee des « gauches de gauches », Hollande, loin de trancher, de défendre ou de virer son Ministre d’autorité, déclenche une enquête administrative...La réponse bureaucratique par excellence. Pourquoi pas créer une commission ou un observatoire pendant qu’il y ait.

              C’est bien cela qu’ils ont tous voulu. On ne peut pas le nommer une politique.

              Mais revenons a l’article, typique de la campagne de pub actuelle sur cet événement créé de toute pièce dans cette intention

              L’indifférence au sort des impétrants fait vraiment mal au cœur.

              « Au cour d’une sortie scolaire » vraiment ? Ce serait pire ? En gros, l’auteur, fidèle aux « éléments de langage » de ces tartuffes, aurait préférer que le reste de la famille reste sagement toute la journée a attendre entre trois fonctionnaires ?
              On imagine la situation inverse. Si on avait pas été chercher la petite, ils auraient pleurniche sur les petits frères et sœurs, bloques chez eux sur leur valises en pleurant, exiger qu’on réunisse la famille, et peut être plaint les fonctionnaires maintenus dans cette triste situation et contraint a des heures sup.... ?
              On pourrait aussi la jouer, « Ah, mais elle va retrouver ses grands parents, ses amis d’enfance, son pays quand même ». Les mêmes qui nous expliquent doctement que « les beurs de 4 eme generation doivent nous faire profiter de leurs différences tellement enrichissantes », on le front de nous dire qu’après 4 ans d’école, on serait quasiment plus français que français...Autant dire que ces gens n’auraient pas d’identité voir pas de langue...

              L’indifférence totale transparait dans le B1....Ma femme est étrangère et B1...tu parles d’une intégration ! heureusement que je parle sa langue a elle....
              Il faut savoir aussi que pour accéder a un visa permis de séjour, il faut passer un examen « valeurs républicaines » et un examen de français. En cas d’échec, on est astreint a trois mois de cours gratuits. Dans les textes, l’assiduité suffit quel que soit le résultat. Dans la pratique c’est a la gueule du client. mais comme il n’y a plus d’argent, on arrive encore a payer les examinateurs, mais ils ne sont pas très regardant sur les résultats parce qu’il faudrait encore payer les cours....

              Quant au papiers d’identité, ils n’existaient pas quand il n’y avait pas d’impôt sur le revenu et d’aide sociale. Les procédure de visa, d’immigration,sont un besoin bureaucratique pour savoir qui doit payer ou recevoir et ou et pourquoi.

              Au 19 eme, les pauvres n’étaient pas moins pauvres a l’étranger, bien au contraire, et les locaux n’étaient pas moins nationalistes (relisez les manuels d’histoire de la troisième république, le front national se repose comme on dit en Russe...).
              Mais ce n’était pas les mêmes mouvements de population. Les plus dynamiques des européens tentaient leur chance aux états unis, pays avec encore moins d’impôts et encore moins de social déjà a l’époque.

              Les mouvements migratoires sont donc sur déterminés par les politiques publiques. En France, il s’agit de faire fuir les riches, de préférence sans leur argent, mais en pratique cela ne s’est pas avéré possible. Les pauvres français ( tous ceux qui se barrent pour trouver un petit boulot a Londres plutôt qu’un minimum social qui te sort durablement de la société) parce qu’ils sont potentiellement revendicatifs. Faire venir les pauvres les moins qualifies possibles ( regroupement familial) parce qu’ils constituent une masse « aidable » et manipulable a merci et la justification de leurs emplois pour tous ceux qui se consacrent « généreusement » a les aider sur fonds publics.
              Les « ouvriers » français, s’abstiennent a 70%. On pourrait croire urgent pour des démocrates, sociaux, de gauche (sans trait d’union), de lutter contre ce phénomène. Mais non. Quand ils se mettent a voter, ils votent FN. Alors on exige le vote pour ceux qui ne sont pas beaucoup plus intéressés, mais qui sont tellement dépendant des aides qu’ils n’auront guère d’autre choix que de prouver leur reconnaissance du ventre, et pas les moyens de s’indigner que les gens en charge de les « animer » touchent la plus grosse part des budgets destines a les aider.

              Ce serait a peine caricaturer que de dire que Leonarda est dans sa situation parce qu’elle a été « arrachée » a son pays pour être utilisée en France par des gens qui ont des intérêts bien concrets.
              Du reste en cherchant un peu , on trouve sur le net une association d’aide aux tzigane qui a finance des missions de ses cadres dans les pays de l’est pour aller « constater l’étendue des besoins de venir en France » et aider les intéressés dans leurs demarches.

              Tient, si je votais a gauche, je dirai, « cela me donne envie de vomir ».....


              • paulau 17 octobre 2013 10:01

                Marre que les enfants soient utilisés comme instrument de contournement des lois sur l’immigration.


                • ZenZoe ZenZoe 17 octobre 2013 10:36

                  Et les lois, c’est une variable d’ajustement alors ?


                  • ZenZoe ZenZoe 17 octobre 2013 10:51

                    Une jeune fille est emmenée dans le calme par des policiers. Pourquoi les témoins ont-ils sauté directement à la conclusion que c’est parce qu’elle a fait quelque chose de mal ? Pourquoi essaie-t-on de nous faire croire qu’il est immanquablement indigne de monter dans une voiture de police ?
                    Les policiers peuvent venir chercher un mineur pour de multiples raisons :
                    - il est arrivé quelque chose de grave à l’un de ses parents,
                    - il fait l’objet d’une mesure de protection (un parent violent par exemple),
                    - on a un besoin urgent de son témoignage,
                    etc.
                    Ma conclusion est que les profs sur place, les croisés du PS et autres associations associent automatiquement et avant toute autre considération étranger = délinquant.
                    Et maintenant, qui est raciste ? Qui a des préjugés ?


                    • vachefolle vachefolle 17 octobre 2013 10:52

                      La schizophrénie socialiste a atteint ses limites. Depuis 2 ans, Hollande joue l’idéologie socialiste de façade, avec les renoncements à la real-politique dans tous les domaines.

                      Pas un domaine ou Flamby est capable d’avoir le courage de ses actes, et de mettre en accord ses discours avec ses actes. Que ce soit sur le nucléaire ou l’objectif est d’enterrer tranquillement la transition énergétique, que ce soit au niveau européen ou Flamby est devenu un simple vassal de merkel, que ce soit au niveau financier ou il applique une politique de rigueur ....

                      Je rie encore du renoncement de flamby sur le traité européen, ou encore de la TVA augmentée, alors que pendant 10 ans tous les socialistes criaient au loup sur ce sujet.

                      ce dernier avatar de l’incohérence entre les discours socialistes et les actes est affligeant. Flamby est schizophréne.

                      En tout cas la conclusion de cette affaire sera désastreuse pour le PS.
                      Soit Valls reste au gouvernement et la fille reste expulsée, et ca sera une véritable rupture avec de nombreux sympathisants socialistes qui s’abstiendront ou voteront FDG aux prochaines elections.

                      Soit la fille revient, ce qui désavouera Valls, et fera grimper le FN aux prochaines elections, car les socialistes feront la preuve qu’ils ne savent pas contenir l’immigration.

                      Ce fait divers est un véritable piege pour les socialistes et Flamby. du perdant/perdant.
                       


                      • DanielD2 DanielD2 17 octobre 2013 11:50

                        Votre petite Leonarda est une menteuse.

                        A qui elle va faire croire par exemple qu’elle a oublié sa langue maternel alors qu’elle n’est arrivé en France qu’il y a 4 ans ? Et à ce que je sache, la Croatie n’est pas un pays en guerre civile ou dirigé par un dictateur sanguinaire, ça n’est donc pas « l’enfer ».

                        J’imagine que derrière il y a sa famille et moult associations subventionnées qui l’encourage à mentir.


                        • Jade 17 octobre 2013 12:36

                          Petite leçon de géographie pour commencer : le Kosovo n’est pas en Croatie. Il est indépendant depuis 2008 et avant il était rattaché à la Serbie.
                          Etes-vous au courant que cette petite ne peut plus aller à l’école dans le pays où elle est car les enfants roms en sont bannis ? Elle avait sa scolarité (c’était une bonne élève à priori), ses amis et sa vie ici en France. Quel ignoble individu pouvez-vous être pour accepter ce genre de chose ?


                        • DanielD2 DanielD2 17 octobre 2013 13:41

                          Ha donc elle n’est jamais allé à l’école avant son arrivée en France à l’age de 11 ans, et grâce à la magie de l’école Française elle a ratrappé son retard et elle a de bonnes notes ? M’enfin vous vous foutez de la gueule de qui ?


                        • anomail 18 octobre 2013 11:28

                          La Croatie est certainement un très beau pays.

                          Bon, y’a juste eu une petite purification ethnique dans les années 90, pas de quoi en faire un fromage n’est pas ?

                          D’un autre coté, si les politiques faisaient leur boulot en ce qui concerne les sujets importants : L’économie, la finance, l’énergie, l’égalité sociale...nous aurions moins à nous demander si nous pouvons accueillir une famille de réfugiés de plus ou de moins.

                          Cela éviterait que les gens applaudissent un ministre arriviste qui pense trop en se rasant le matin et qui produit sa mousse en expulsant de pauvres gens.


                        • anomail 17 octobre 2013 15:55

                          Leonarda : Rideau de fumée politique de la semaine 42.

                          http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/80-km-h-sur-route-un-scandale-141934#forum3842682

                          Rideaux de fumées précédents :
                          Semaine 41 : Limitation de la vitesse à 80 Km/h sur le réseau secondaire.
                          Semaine 40 : Les Roms

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès