Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > « Lepénisation » ou « rationalisation » des esprits ?

« Lepénisation » ou « rationalisation » des esprits ?

Délinquance, sécurité et immigration ont pendant longtemps formé le tryptique pestiféré de la classe politique. Tout leader qui abordait ces thèmes était au mieux voué au gémonies, au pire traité de suppôt de l’extrême droite, et de raciste. En 2006, la donne a radicalement changé : les favoris à la course à l’Elysée se ruent sur ces thèmes, pourtant honnis hier. Alors « lepénisation » ou « rationalisation » des esprits ?

Au début des années 1980, le Front national commence à faire parler de lui et à élargir significativement son audience. Le Front national fait de l’immigration, de l’insécurité et de la délinquance son fonds de commerce. Des sujets jusqu’à présent complètement délaissés. Mais, c’est le point de départ de la politisation croissante de ces sujets.

A l’époque, tout homme politique qui ose aborder ces thèmes tabous est victime d’anathème. Croix de fer, il ira en enfer. Une politique de l’endiguement se met en place. Un véritable cordon sanitaire est déroulé autour de ceux qui parlent de ces thèmes. Ils sont même placés en quarantaine. Objectif : éviter impérativement toute contagion ! Il y aura des tentatives, comme celle de Laurent Fabius, mais elles seront vite étouffées dans l’œuf.

Robert Badinter sera le premier à parler de "lepénisation" des esprits. Une formule choc, mais aux effets terribles sur le politique, dont des événements tragiques d’aujourd’hui sont les conséquences directes. Cette phrase, si elle a le mérite de tirer la sonnette d’alarme sur les esprits tentés par la récupération, voire par l’exploitation des "pires sentiments" comme on dit, elle a eu, cependant, trois effets pervers, dont on paie maintenant la facture.

Un effet stérilisateur. Tous les politiques ont fait l’impasse sur la délinquance, l’insécurité et l’immigration. Le silence radio a prévalu. Personne n’osait s’aventurer sur ce terrain miné. Rideau sur ces sujets. Chacun sait, pourtant, que dans le même temps, la situation s’aggravait, le climat social se détériorait, les relations entre communautés s’envenimaient. Mais chacun a misé sur un retour à la normale des choses de façon naturelle. Terrible erreur. Car sous le couvercle, la marmite sociale bouillonnait. Le couvercle sautait sporadiquement, jusqu’à exploser littéralement avec les émeutes de décembre 2005. Chacun a semblé découvrir la gravité de la situation. Une surprise feinte, qui a provoqué la colère des victimes de ces violences.

Un effet dévastateur. Cette impasse a eu l’effet inverse de ce que les hommes politiques recherchaient. Autrement dit, de plus en plus de Français se sont tournés vers le Front national, car il était le seul à faire écho - même si, bien sûr, le fond, voire la forme, restaient et restent critiquables, pour ne pas dire condamnables - à leurs inquiétudes, à leurs angoisses. Plus la classe politique critiquait, tançait même le choix des électeurs, plus ils étaient renforcés dans leur vote. Une spirale sans fin qui a conduit, lentement mais sûrement, au 21 avril 2002.

Un effet boomerang. La France paie le prix très cher de sa politique de l’autruche et de son immobilisme en la matière. Elle voit désormais toute cette réalité honteusement, même lâchement ignorée, lui revenir en pleine face. Et avec une violence stupéfiante. Une facture très lourde, au coût social et économique exorbitant.

Aujourd’hui il apparaît clairement que l’insécurité et l’immigration seront encore au centre des préoccupations des Français en 2007 et, donc, mécaniquement, au cœur des programmes des candidats. Avec en plus les sujets sociaux liés à la précarité et la pauvreté. Mais les deux ne seraient-ils pas liés ? Tout du moins dans l’esprit des électeurs ?

Faut-il donc se réjouir que les candidats ne laissent plus l’exclusivité à l’extrême droite ? Est-ce un signe tangible de maturité du débat politique, autrement dit, une prise en considération d’une réalité sociale incontournable et, par là-même, des préoccupations des citoyens qui sont loin d’être des vues de l’esprit ou des chimères ? Donc une "rationalisation" des esprits en quelque sorte ?

Ou, au contraire, une régression, une surenchère démagogique à laquelle se livrent les principaux candidats prêts, coûte que coûte, à râtisser le plus large possible afin d’être élu ? Donc une "lepénisation" des esprits ?

Chaque candidat conscient de cette nouvelle donne s’empare avec plus ou moins de réussite de ces thèmes. Mais voilà, ces comportements de rapace suscitent le doute dans les esprits des électeurs sur la bonne foi des idées, l’authenticité des propos et la sincérité des convictions des candidats. Comment, en effet, expliquer cette soudaine conversion ? C’est pourquoi le danger est que les électeurs, comme l’avait dit Jean-Marie Le Pen, avec son sens de l’à-propos unique, "préfèrent l’original à la copie".

Le risque est grand. C’est une des clés, sans conteste, du scrutin de 2007.


Moyenne des avis sur cet article :  4.13/5   (92 votes)




Réagissez à l'article

83 réactions à cet article    


  • David (---.---.40.233) 27 juin 2006 12:48

    « Faut-il donc se réjouir que les candidats ne laissent plus l’exclusivité à l’extrême droite ? Est-ce un signe tangible de maturité du débat politique, autrement dit, une prise en considération d’une réalité sociale incontournable et, par la même, des préoccupations des citoyens qui sont loin d’être des ‘’vues de l’esprit’’ ou des chimères ? Donc une ‘’rationalisation’’ des esprits en quelque sorte ? »

    En un mot : OUI.


    • José W (---.---.25.142) 27 juin 2006 13:00

      Ce serait plutôt « Lepénisation » ou « Médiatisation » des esprits.

      On voit pas trop ce que vient faire la pseudo-rationalisation là-dedans, si ce n’est une boursoufflure médiatique. L’auteur de l’article, vivant en Afrique du Sud récemment dérationalisé (la « Rationalisation des esprits » avait poussé à séparer le Blancs des noirs), semble l’une des vicitmes directes de cette peur mise en scène par les médias avant chaque élection importante...


      • Adolphos (---.---.59.170) 27 juin 2006 13:12

        La France à été gouverné par des utopiste, par une aristocratie dégénéré, devirilisé, qui à perdu ses qualités propre. Evidement, on préfére jouer les bonne soeur que de faire trancher la tête des crimminel, c’est mieux pour le self esteem ! Mais dans ce cas la, on à rien à faire au sommet de l’Etat, qui est d’abord et avant tout la VIOLENCE.


        • (---.---.94.25) 27 juin 2006 13:13

          C’est vrai que vouloir

          - le respect des lois
          - et privé de liberté les delinquants et les criminels ce sont des idées d’extreme droite....mais bien sur.....

          Depuis quand les fondements de notre republique serais laissé au front national ?

          Depuis que l’extreme gauche qui refuse l’autorité et affirme que les violences urbaines sont le fruit du capitalisme...bref pour nous suriner de son rejet du capitalisme, de son tiers mondisme...... ca a l’air de marcher en partie puisque les idees d’extreme gauche sont trop banalisé dans notre pays.... et trouve des neuneux pour reprendre se pret a penser pour faut généreux...


          • Adolphos (---.---.59.170) 27 juin 2006 14:06

            « pour nous suriner de son rejet du capitalisme, de son tiers mondisme »

            +1


          • lolene (---.---.139.214) 27 juin 2006 13:46

            Ce que vous qualifiez de mauvais sentiments, j’ai oublié votre terme, mais ce sont ceux qui font l’honneur te la gloire d’un pays, les valeurs que J-M le Pen veut que la France retrouve après qu’elles aient été foulées aux pieds par les socialistes et les foules d’immigrés amenant leurs cultures et valeurs avec eux, au point de faire oublier aux français qui ils sont, l’héritage que leur ont laissé leurs ancêtres, et non d’intégrer les apports exotiques de maghrébins et africains qui sans vergogne importent leurs us et coutumes issus de leurs longitudes et latitudes qui ne sont guère adaptables à celles de notre pays. On ne brade pas la France au premier venu, et c’est le résultat du socialisme qui a amené les français à se dévaloriser eux-mêmes et à se dénigrer en permananence. Que veulent dire ces repentances en chapelets, comme des grains que déroulent les islamistes au bout de leurs doigts ????? Nous devons être fiers de TOUT ce qu’ont fait nos prédécesseurs avant nous, le contexte l’exigeait sans doute sur le moment. Même si des attitudes politiques nous sempblent répréhensibles dans le contexte actuel. Les français sont des veaux, et le général de Gaulle redirait à loisir cette phrase qui est sans doute plus vraie maintenant que losqu’il l’a prononcée !


            • Tom C (---.---.117.34) 17 juillet 2006 17:28

              Je ne sais pas trop quoi penser de ton point de vue mais une chose est certaine : il est trop tard pour faire marche arrière.

              Alors mieux vaut essayer de trouver des solutions et une autre chose est sûre : ca va pas etre facile.


            • Marsupilami (---.---.50.56) 27 juin 2006 14:19

              Ouaf !

              « Alors »lepénisation« ou »rationalisation« des esprits ? »

              Il ne s’agit pas de « rationalisation » mais de prise en compte de réalités longtemps niées ou mises sous le boisseau par les partis de droite et de gauche susceptibles de gouverner au nom d’une vision politiquement correcte.

              La rationalité ou l’irrationalité concerneront plutôt le caractère des mesures qui devront êtres prises pour s’attaquer de front au problème de l’immigration, de la délinquance immigrée ou issue de l’immigration, et de l’islamisme (qui est largement du gangstero-islamisme) : tout se tient.

              « Lepénisation des esprits » : une expression stupide de Badinter, qui a bien dû réjouir la mégalomanie du führer Le Pen. C’était diaboliser le messager plutôt que d’écouter ce qu’il y avait comme information authentique dans son message. Le FN s’est construit et a prospéré sur ce déni de réalité. Or le réel se venge toujours des occultations qu’on lui fait subir, ici en l’occurence par bien-pensance, angélisme, aveuglement, antiracisme décervelé, voire même pure et simple peur de se confronter à des réalités dérangeantes.

              Et le pire, c’est que c’est un voleur (détourneur d’héritage) et un délinquant (multiples condamnations pour violences), Jean-Marie Le Pen, qui tirait la sonnette d’alarme. Et le pire, c’est que ceux qui votent FN le font par racisme anti-arabe amalgamé à une islamophobie primaire, alors que Le Pen est avant tout un antisémite qui cultive de multiples amitiés dans le monde arabo-musulman (Saddam entre autre...). Là, on est dans l’irrationnel du vote FN (sans même parler du programme économique délirant de ce parti). De Villiers l’a très bien compris en choisissant une niche électorale anti-islamique pour s’attirer les votes de l’électorat juif inquiet ou apeuré par la recrudescence de l’anti-sémitisme musulman.

              Tout cela ne serait peut-être pas arrivé si les politiques avaient attentivement lu ce texte prémonitoire de Malraux en 1956 :

              "La nature d’une civilisation, c’est ce qui s’agrège autour d’une religion. Notre civilisation est incapable de construire un temple ou un tombeau. Elle sera contrainte de trouver sa valeur fondamentale, ou elle se décomposera.

              C’est le grand phénomène de notre époque que la violence de la poussée islamique. Sous-estimée par la plupart de nos contemporains, cette montée de l’islam est analogiquement comparable aux débuts du communisme du temps de Lénine. Les conséquences de ce phénomène sont encore imprévisibles. À l’origine de la révolution marxiste, on croyait pouvoir endiguer le courant par des solutions partielles. Ni le christianisme, ni les organisations patronales ou ouvrières n’ont trouvé la réponse. De même aujourd’hui, le monde occidental ne semble guère préparé à affronter le problème de l’islam.

              En théorie, la solution paraît d’ailleurs extrêmement difficile. Peut-être serait-elle possible en pratique si, pour nous borner à l’aspect français de la question, celle-ci était pensée et appliquée par un véritable homme d’Etat. Les données actuelles du problème portent à croire que des formes variées de dictature musulmane vont s’établir successivement à travers le monde arabe. Quand je dis “musulmane”, je pense moins aux structures religieuses qu’aux structures temporelles découlant de la doctrine de Mahomet. Dès maintenant, le sultan du Maroc est dépassé et Bourguiba ne conservera le pouvoir qu’en devenant une sorte de dictateur. Peut-être des solutions partielles auraient-elles suffi à endiguer le courant de l’islam, si elles avaient été appliquées à temps. Actuellement, il est trop tard !

              Les “misérables” ont d’ailleurs peu à perdre. Ils préféreront conserver leur misère à l’intérieur d’une communauté musulmane. Leur sort sans doute restera inchangé. Nous avons d’eux une conception trop occidentale. Aux bienfaits que nous prétendons pouvoir leur apporter, ils préféreront l’avenir de leur race. L’Afrique noire ne restera pas longtemps insensible à ce processus. Tout ce que nous pouvons faire, c’est prendre conscience de la gravité du phénomène et tenter d’en retarder l’évolution".

              On aurait ainsi au moins pu éviter d’importer l’Islam en Europe.

              Trop tard. Les jeux sont faits.

              Maintenant, il va falloir payer la note de trente ans d’aveuglement, d’angélisme et de frilosité. Si les partis de gauche et de droite gouvernementale ne s’attaquent pas de front et dès la fin des prochaines élections à ces problèmes, alors l’extrême-droite raciste et xénophobe gouvernera la France en 2012.

              Ça fait froid dans le dos...

              Houba houba grrr...


              • Adolphos (---.---.59.170) 27 juin 2006 14:21

                Il est inévitable que le FN arrive au pouvoir.


              • Mr Jo (---.---.205.47) 27 juin 2006 14:39

                S’il survit jusque là, le borgne pourra peut être être le premier candidat centenaire, mais gageons qu’une fois l’arme passée à gauche, la baudruche se dégonflera.


              • Gourouni (---.---.38.140) 27 juin 2006 17:04

                @ MR JO

                On aura peut etre meme pire, car spirituellement il a des fils et des filles..


              • Hamed (---.---.75.51) 27 juin 2006 17:51

                En 2012, ce n’est pas le centre-droit incarné par le FN qui gouvernera mais ce sera un Imam sorti du 93.

                Dans l’état actuel de déliquescence de notre vie sociale et politique je me demande comment nous avons échappé à l’indépendance de la Seine St Denis, tout comme celle du Kosovo, avec OTAN et missiles américains à la clef. Aprés tout, les français ne représentent plus qu’une petite minorité de ce départment alors au nom de quoi prétendent-il encore le gouverner ?


              • Karl (---.---.75.51) 27 juin 2006 17:52

                « Lepénisation » ou « rationalisation ».

                Enfin quelqu’un qui se rend compte que Le Pen est un homme rationnel.


              • zen (---.---.10.255) 27 juin 2006 19:44

                Enfin, Adolf avoue..


              • fredericKH (---.---.102.41) 27 juin 2006 21:56

                Arrête de troller Hamed, tu va faire tomber ton étoile.


              • Marsupilami (---.---.220.220) 27 juin 2006 22:15

                Ouaf !

                T’es un bon répéreur de trolls idéologiques, FrédérichK. Tu me plais bien.

                Houba houba !


              • Maxime Gouzevitch (---.---.247.2) 28 juin 2006 00:26

                Le Pen n’est pas rationnel c’est un populiste genial qui s’est jete dans la breche que les popitques « rationnels » lui ont laisse par lachete...


              • parkway (---.---.18.161) 28 juin 2006 09:49

                Marsu, merci pour l’info malraux !

                40 ans d’abrutis politiques, voilà ce que ça donne !

                coup de pieds aux culs en 2007 !


              • parkway (---.---.18.161) 28 juin 2006 09:51

                tout est évitable, rien n’est inéluctable, sauf ta connerie, adolphos !

                au fait, t’as pas répondu à ma question ?

                A quel jeu tu joues ?


              • DEBASE (---.---.215.199) 28 juin 2006 13:13

                D’accord avec vous concernant ces réalités trop longtemps niées ou occultées qui finissent toujours par revenir d’autant plus violemment sur le coin de la figure qu’elles auront été longues à prendre en compte

                Afin d’éviter les problèmes les plus dramatiques susceptibles d’apparaitre dans une société, la nôtre en particulier avec à mon avis une guerre civile en perspective si on ne réagit pas rapidement, il est essentiel de ’percevoir’ au plus tôt la ’réalité’ (pour agir vite en conséquence ensuite...)

                Je ne peux donc que vous inciter à revoir votre analyse sur l’électorat de JMLP et sur le pourquoi du vote FN Votre point de vue est visiblement très simpliste et fort éloigné du ’réel’.

                Pour moi, le vote FN s’explique avant tout par le désir de ne pas voir disparaitre une certaine France, ’La France’ (et d’ailleurs non pas seulement ’La République’) qualifiée d’’éternelle’ par De Gaulle lui-même. Au train ou vont les chôses deux-mille ans d’histoire et de civilisation vont se trouver rayés en moins de 50 années !

                Cela implique pour le FN de s’opposer à tous les mouvements politiques, forces ou lobbies divers qui, ne ressentant rien pour elle (il s’agirait d’une notion ’obsolète’), se moquent de la disparation de cette ’France’ ou même qui, pour toutes sortes de raisons, désirent ardamment cette disparition et y travaillent activement (je vous laisse le soin de repérer ces derniers...).

                Il est donc parfaitement logique pour le FN en premier lieu de s’opposer à l’immigration massive et incontrôlée de populations très éloignées culturellement, cette forme d’invasion ’douce’ qui dénature notre pays et lui fait perdre son identité.

                Mais il est essentiel de remarquer que JMLP respecte ce même besoin d’identité et de fierté nationale chez tout autre habitant de tout autre nation du monde. C’est pour cela que ce rejet de l’immigration n’est pas avant tout synonyme de ’racisme’. C’est pour cette même raison qu’il considère par exemple que l’Iran comme tout autre nation à droit à la bombe ou que l’Irak devait être respectée en 91 ou encore que l’Afrique doit être aidée honnêtement et non exploitée afin que puissent s’y constituer des nations prospères.

                Il ne faut pas oublier que c’est très souvent le sentiment collectif d’humiliation qui rend agressif et cause les guerres ’civiles’ ou entre nations. La guerre n’est pas due intrinséquement à l’existence de ’nations’.

                Dans le raisonnement menant au vote FN, tout est à la fois logique et humain.

                Et pour répondre à certains intervenants : même si JMLP disparaissait le courant de pensée qu’il représente est très important et le sera de plus en plus c’est certain

                ps : Je ne suis pas membre du FN, simplement je me prépare à voter FN pour la 2ème fois de ma vie tout en regrettant que le FN et le MPF ne soient pas réunis


              • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 28 juin 2006 18:25

                S’il parvient au pouvoir par surprise, ce que je ne crois pas, car il aura toujours une majorité contre lui, je lui donne 15 jours avant, soit de partir, soit de faire en gros la politique des autres : il n’a pas les moyens militaires, financiers et politiques en Europe et en France pour perdurer sur sa ligne. Il n’aura avec lui ni les syndicats, ni les patrons, ni les curés de toutes obédiences, ni les journalistes, ni même l’armée (et je dirais surtout pas, ni la police : il sera aussi nu qu’il est nul .. De plus il sera ce qu’il a toujours été un moulin à parole très bientôt mort : son âge le condamne et, après lui, plus de FN, quant à sa fille tous ses faux-amis vont lui tirer dessus à bout portant.... N’est pas Hitler ou Mussolinei qui veut : aujourd’hui, les temps sont durs pour les démagogues d’extrême droite dans le monde ouvert qui est le nôtre..

                Seulement des égarés et des raleurs, des paumés et des frustrés, sans conséquences politiques sérieuses, seulement du racisme ordinaire ; c’est déjà un souci, mais qui relève plus du prétoire que de la politique.


              • Internaute (---.---.1.87) 28 juin 2006 18:43

                « N’est pas Hitler ou Mussolinei qui veut :.. »

                Vous n’avez pas peur des images d’Epinal. Mais justement, il ne veut pas !

                Quand à votre liste d’anti-tout elle flatte vos désirs mais je crois au contraire que plus d’une catégorie socio-professionnelle que vous citez sera trés contente avec le FN au pouvoir. Les petits entrepreneurs qui se retrouvent en concurrence déloyale, libre et non faussée avec des entreprises d’Europe de l’est sur des petits marchés publics n’ont pas apprécié l’Europe de Bruxelles et la soumission de nos députés. Les Flics sont en majorité FN, raison pour laquelle les partis en place ont interdit la création d’un syndicat de police par le Front National.

                Vous auriez pû citer le manque de cadres aguerris. L’appareil d’Etat est plein de hauts fonctionnaires compétents qui font tourner les affaires dans le sens qui leur est imposé par le gouvernement. Ce sont des professionnels sans états d’âme. Un jour ils servent le PS, l’autre jour l’Ump et il serviront le FN avec la même ardeur. Au bout du compte ils servent la France.


              • Bulgroz (---.---.17.75) 28 juin 2006 18:52

                @ Internaute,

                Tout à fait exact, Internaute,

                C’est incroyable le nombre de cadres fonctionnaires qui seront à la disposition de Lepen en cas de victoire de ce dernier.

                Ces gens ne disaient rien mais n’en pensaient pas moins, et tout à coup se découvriront une âme de droite extrème et auront à coeur de servir la nouvelle république.

                Sylvain Reboul est à côté de ses pompes, comme d’habitude !!


              • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 28 juin 2006 19:48

                Les petites et moyennes entreprises, sans les banques et les donneurs d’ordre, ne sont rien. Franchement je les entends raler mais de là à faire autre chose pour soutenir une impossible politique qui aura tous les puissants contre elle, cela me paraît surréaliste. Les autres sont des rouspeteurs en pantoufles et/ou des révolutionnaires en peau de lapin.

                Le front est et sera au maximum à 25 avec 75 contre lui plus tous ceux qui ont du pouvoir dans la siciété française d’aujourd’hui. L’histoire ne repasse pas les plats et personnes en france ne veut une guerre civile ; mis à part quelques islamistes radicaux très marginaux.

                Désolé de vous decevoir ; mais Le PEN est en voie de décomposition biologique naturelle et personne ne se présente pour prendre sa place. !


              • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 28 juin 2006 19:57

                Les fonctionnaires prendront les armes pour renverser les nantis ? Avec quel argent et pour quels avantages acquis que Le Pen a promis de supprimer ? Décidémment vous confondez les raleurs pour la retraite avec des révolutionnaires et les fonctionnaires derrière leur bureau avec des combattants aux couteau entre les dents

                Si ce délire du genre « tenez moi sinon je fais un malheur ! » vous fait du bien, il ne me fait pas de mal, au contraire : il me fait m’esclafffffffffer !


              • Maxime Gouzevitch (---.---.129.245) 28 juin 2006 21:10

                Avec tout les candidats quichassent sur les terres qui ont fait le bonheur de Jeam-Marie il perd sa raison d’etre. Celle du tout protestataire, « anti-bougnul », dur et franchouiilard a la baguette... dans les sondages il profite pratqiuement pas des emeutes au contraire de Sarkozy qui a l’avantage immense de ne pas porter de brassard raciste....


              • Gourouni (---.---.38.140) 29 juin 2006 14:11

                Mr Reboul n’a jamais vécu en dictature. En 1940, Petain a pris le pouvoir simplement en france, tout comme Papadopoulos a la fin des années soixante en grece..


              • zdeubeu (---.---.149.194) 30 juin 2006 13:03

                « Les petites et moyennes entreprises, sans les banques et les donneurs d’ordre, ne sont rien. »

                Vous réfléchissez avant d’écrire de telles âneries ? Et vos banques et vos donneur d’ordre, sans clients ou sans fournisseurs, ils sont quoi ?


              • Yves (---.---.67.182) 27 juin 2006 14:34

                Bonjour ,

                - En résumé = « THE GREAT SECURITY SWINDLE  » .............. !!!!!!!!!!!

                - Comme le disait justement François BAYROU : « ... il y a vingt cinq ans qu’on nous fait le coup de l’Apartheid et il y a vingt cinq ans qu’on échoue misérablement ... »

                - Le Tartarin de la place Beauvau ne cesse de se gargariser avec son bilan exemplaire en matière de sécurité depuis 2002 .... , voyons ce qu’il en est réellement au moyen de constats d’hommes de terrain :

                - Tout d’abord , le rapport établi conjointement par les Inspections générales du ministère de l’intérieur , de la Police nationale , et de la Gendarmerie ... , certifiant les manipulations des statistiques selon consignes données par SARKOZY ... , consistant notamment à enregistrer en main courante des délits et , ainsi , à faire passer à la trappe quelques 500.000 délits en 2004
                - Les inspecteurs établissant que , pour 2004 , les chiffres de la délinquance présentés , ont été sous-évalués de 13 % ( source : Canard Enchaîné du 24 mai 2006 )

                - Ensuite , vendredi dernier , le Syndicat national des sapeurs pompiers professionnels ( SNSPP - CFTC ) et un Syndicat de policiers ... ont balancé un communiqué commun de protestation concernant « la montée des violences qu’ils subissent lors de leurs interventions dans certains quartiers ... »
                - Les Sapeurs Pompiers syndicalistes dénoncent ainsi : « Cela a commencé par des agressions verbales , ensuite on s’est attaqué au matériel , et aujourd’hui , ce sont les hommes qui sont visés ... , il n’est pas pensable que des sapeurs pompiers ne puissent pas intervenir dans certains quartiers ... , les sapeurs pompiers ne sont pas de la chair à canon ... » ( en rappelant que lors d’une récente intervention , le 5 juin 2006 , à Viry Chatillon , pour secourir un enfant légèrement blessé à la tête ... , les sapeurs pompiers ont été caillassés par un gang d’une trentaine de cagoulés ... , qui ont ensuite lapidé l’intérieur du véhicule dans lequel le pompier secouriste faisait les soins ... )
                - Et ces pompiers de demander : « est ce normal qu’on parle de nuit calme ... quand une dizaine de véhicules brûlent chaque nuit ... ??? »
                - De son côté , le Syndicat de policiers Alliance dénonce un développement des ghettos à l’américaine ... , avec une extension du phénomène des bandes depuis deux ans ... et une augmentation de policiers blessés ( Plus 15 % dans l’Essonne ) et appelle à une démarche de reconquête des quartiers concernés par cette nouvelle Cosa Nostra ...

                - Dans une note que la Direction centrale des Renseignements généraux a remise à SARKOZY en janvier 2006 , relative à « l’économie souterraine » , les R.G. déclarent que cette « économie » est un « fait social majeur » ... en France , et que « ... la lutte contre ces trafics peut s’avérer très difficile en raison des risques d’accroissement des tensions que peut générer une application de la Loi républicaine ... » , économie souterraine notamment constituée de , la vente de drogues douces ou dures ... , de vols de voitures , de pillages de camions de livraison , de cartes bancaires trafiquées ( yescards ) et les R.G. de conclure : « ... dans la majorité des cas , l’argent des trafics ne permet pas un enrichissement durable , puisqu’il est consommé de façon immédiate , notamment par la propension des jeunes à flamber ... » ( source : Canard Enchaîné du 9 novembre 2005 )

                - Le 7 novembre 2005 ( époque des émeutes ) , le Préfet des Hauts de Seine ... indiquait que , dans son département , les quartiers où le trafic de drogue est le plus établi ... , paraissent être les moins agités ...
                - Constat confirmé par le député U.M.P. Pierre CARDO : « ... le retour au calme dans les quartiers difficiles correspond aux intérêts convergents de l’Etat républicain et des réseaux de trafic ... »
                - Un haut gradé de la Gendarmerie déclarait , lui , « ... qu’entre deux mots , il faut choisir le moindre ... , nous avons intérêt à accepter à petite dose une situation illégale si elle préserve la tranquillité ... , dans ces quartiers , pas de rodéos ni de poubelles qui brûlent ... , les dealers paient les » petits « pour aller faire leurs bêtises plus loin ... »
                - Exactement la politique de COSA NOSTRA ... !!!
                - Ce à quoi , l’ancienne commissaire des R.G. - Lucienne BUI TRONG - a estimé et déclaré qu’elle ne croit pas aux « bienfaits » de l’économie souterraine ... = « ... dès que la délinquance s’installe durablement , la violence urbaine réapparait comme un moyen de transformer son quartier en zone de non-droit . Les consommateurs de drogues doivent pouvoir y accéder et le bizness se faire sans risque d’interpellation ... , alors , même les réparateurs d’ascenseurs ou contrôleurs E.D.F. y sont interdits , de peur qu’ils tombent sur une cachette ... »

                - Et l’ancien officier de gendarmerie - Alain BOLLE - auteur de l’ouvrage « Produit de la délinquance de proximité » de conclure : « ... Si l’on veut supprimer l’économie souterraine ... , il faut donner des substituts économiques aux habitants ... . On a encore rien fait en la matière ... » ( source : Canard Enchaîné du 16 novmbre 2005 )


                • Internaute (---.---.75.51) 27 juin 2006 18:03

                  « Et l’ancien officier de gendarmerie - Alain BOLLE - auteur de l’ouvrage « Produit de la délinquance de proximité » de conclure : « ... Si l’on veut supprimer l’économie souterraine ... , il faut donner des substituts économiques aux habitants ... . On a encore rien fait en la matière ... » ( source : Canard Enchaîné du 16 novmbre 2005 ) »

                  Que signifie « donner des substituts économiques ». Payer les délinquants parcequ’ils sont délinquants est contre productif. C’est d’abord immoral car c’est donner un bonus à la criminalité au détriment des gens honnêtes. C’est ce qu’ont choisi de faire Sarkozy et Villepin au lendemain des incendies de Novembre 2005. Les incendaires ont reçus une petite récompense au travers de subsentions données paux associations tenues par leurs potes. Est-ce que nous payons des impôts pour cela ?

                  Avec l’étendue de ses territoires d’Outre-Mer, la France devrait réserver une jolie plage sous les cocotiers aux casseur. Au moins, leurs victimes pourraient aller à leur travail en paix et c’est la chose qui vaille la peine de défendre.


                • David H. (---.---.74.233) 27 juin 2006 14:40

                  Les politiques actuels donnent plus l’impression d’aller à l’encontre de M. Le Pen que de proposer quelque chose de tangible, qui servirait les citoyens ; le PS qui va à la chasse aux voies avec le mariage « gay », la droite qui chasse les imigrés (Lepénisation ?)... Ils prennent les électeurs pour des « anti-LePen » mais la vérité est toute autre à l’heure actuelle : les Français votent pour un programme qui leur donne de l’espoir, un droit au travail pour tous... La droite et surtout l’extrême droite joue sur ce sentiment de « travail volé », de droits sociaux inégaux pour gagner les électeurs... La gauche ne propose plus rien de concrêt... Que devient le français moyen qui ne demande qu’un salaire raisonnable pour faire vivre sa famille dans des conditions décentes ?

                  Alors « Lepénisation » ou « rationalisation » des esprits ? => Ou plutôt « Lepénisation » = « rationalisation » ?


                  • apocalypse (---.---.16.150) 27 juin 2006 14:50

                    l’histoire ne fait que se repeter

                    Nous sommes en plein marasme économique mondial. Cette fois ce n’est pas le juif qui sera le bouc émissaire mais le musulman et cela depuis le 11/9 . Les pauvres ils vont morfler partout dans le Monde.Cette guerre anti islamique va durer au moins 30 ans. Ils s’entretueront entre eux sans vergogne. Quelle en sera l’issue. seul Allah le sait


                    • nico (---.---.225.13) 27 juin 2006 16:04

                      les commentaires précédant le tiens font peur, on risque de connaître de nouvelles heures sombres, j’espère qu’agoravox n’est pas représentatif de la population en générale.


                    • Maxime Gouzevitch (---.---.129.224) 27 juin 2006 18:44

                      Certes c’est un bouc emissaire facheux... le pauvre seulement deux attentats suiscides majeurs dans les capitales europeennes et 7 semaines d’emeutes de banlieux... Je ne parle pas de petites emeutes qui est le lot quotidien de ces sites...


                    • Maxime Gouzevitch (---.---.129.224) 27 juin 2006 18:48

                      A j’oubliais 1 mois d’hysterie collective pour museler les medias europeens et une flopee d’actes antisemites violents, legerement un peu maitrises aujourd’hui...


                    • (---.---.232.243) 27 juin 2006 19:28

                      J’adore ce genre de commentaire, la généralisation à outrance c’est génial. Donc sachant que Chirac est un escroc, et qu’il est président de la France on va conclure que tous les Français sont des escrocs n’est ce pas ?

                      D’ailleurs dans les manifs des banlieues (qu’on a largement sur évalué), je voudrais bien voir combien il y avait « d’étrangers », en ce qui me concerne j’ai vu autant de « blanc » que de « beur », mais bon le « français » en plus d’être escroc est aussi aveugle.


                    • Maxime Gouzevitch (---.---.247.2) 27 juin 2006 23:46

                      tout d’abord etrangement moi j’ai vu l’inverse. Les blancs « gaullois » y etaient largement minoritaires... Tout betement parce qu’ils sont minoritaires dans les cites des emeutes...

                      ensuite on ne peut pas surevaluer un evenement de cette ampleur, c’est du jamais vu dans aucun pays depuis un bon bout de temps. Meme les emeutes de Los Angeles ne les egalent pas...

                      Enfin dans la communaute beur le probleme d’allergie au travail et au respect des lois du pays ou ils sont acceuillis est largement generalise. Prenez la population carcerale, la population des « lycees poubelles » et le taux d’absanteisme. Le taux d’extremistes dans le conseil du culte musulman (40%). Prenez n’importe lequel de ces criteres et la proportion des « beur » dans la population francaise. Les problemes de cette communaute avec la republique est donc bien un phenomene de masse.

                      Neturellement a toute affirmation sociologique il y a exception. Elle vient majoritairement de la Tunisie et du Maroc (un peu moins) aisni que les berberes d’Algerie. Des cultures tournees vers la vie normale, l’integration et la recherche et non vers la rage et la destruction...


                    • parkway (---.---.18.161) 28 juin 2006 10:06

                      gouzevitch, ce que tu décris là, ce ne sont pas des causes, mais des effets.

                      ce sont le résultat de 40 ans de connerie politique.

                      je ne suis pas d’accord avec ce qui s’est passé dans les banlieues cet automne, mais merde ! qui sème le vent récolte la tempête. Nous et les politiques sont responsables, mais encore plus les politiques qui nous prennent pour des veaux et qui nous laissent désinformés avec le concours de la télé !

                      ces gens là sont désespérés, ils n’ont plus rien à perdre puisqu’on ne leur donne rien à gagner.

                      Les subsides dont parlait le pompier, c’est ça : leur donner une chance de s’en sortir !

                      y’a pas besoin d’être gauchiste pour penser comme ça. il suffit d’être humain.


                    • Fred (---.---.155.75) 28 juin 2006 10:48

                      "gouzevitch, ce que tu décris là, ce ne sont pas des causes, mais des effets.

                      ce sont le résultat de 40 ans de connerie politique.

                      je ne suis pas d’accord avec ce qui s’est passé dans les banlieues cet automne, mais merde ! qui sème le vent récolte la tempête. Nous et les politiques sont responsables, mais encore plus les politiques qui nous prennent pour des veaux et qui nous laissent désinformés avec le concours de la télé !

                      ces gens là sont désespérés, ils n’ont plus rien à perdre puisqu’on ne leur donne rien à gagner.

                      Les subsides dont parlait le pompier, c’est ça : leur donner une chance de s’en sortir !

                      y’a pas besoin d’être gauchiste pour penser comme ça. il suffit d’être humain."

                      Meme si notre societe est majoritairement responsable des recents echecs, il y a un autre probleme important qui est le manque de responsabilite des parents de ces individus.

                      Si on regarde les zones a probleme et la situation geographique des familles nombreuses, il y a une enorme correlation. Je ne dis pas que les gens pauvres ne devraient pas avoir d’enfant mais a un moment il faut avoir un minimum de bon sens. Avec de faibles revenus, il est difficile de s’occuper de 3 ou 4 enfants car ces enfants sont asujetti a une pression publicitaire importante et veulent des choses que leur parent ne peuvent pas leur offrir. Ils vivent dans des appartements trop petits pour avoir autant de personnes et donc passent plus de temps dehors loin des parents. L’education se fait donc entre semblable qui comme vous le dites n’ont pas grand chose a perdre. Une rancune envers la societe s’installe couplee a un manque de repere au niveau respect de l’autorite et discipline.

                      Bien sur a tout ca s’ajoute les problemes de racisme mais il va etre difficile de changer les mentalites des gens. Il faudrait deja que les medias arretent de peindre l’etranger comme l’ennemi mais il est plus facile de regarder des statistiques plutot que d’essayer de les comprendre.


                    • Maxime Gouzevitch (---.---.129.245) 28 juin 2006 11:25

                      >ces gens là sont désespérés, ils n’ont plus rien à perdre >puisqu’on ne leur donne rien à gagner.

                      Qui doit leurs donner quelque chose ? Personne ne leurs doit rien !!! Ils faut se battre pour prouver qu’on a de la valeur. Le plupart des nations y arrivent, mais pas ces rageux feneants, normal c’est pas avec des coctails molotov qu’on acquiert une reputation et un metier.

                      Effectivement ce sont les effets de la negation par cette communaute du pays d’acceuil et du refus culturel du travail et du respect de l’autre. Pitie ne me chantez pas la chancon des subsides ou du gaullois raciste. Cette commaunaute s’est formee une satanee reputaion aupres des francais qui comme n’importe quel humain juge une communaute en general, ce qui ne les empeche pas d’avoir des amis de toutes les couleurs, bla-bla-bla et tout ca...

                      Les communautes qui voulaient s’en sortir, travailler, respecter l’autrui, etudier et gagner leurs vie honnetement l’ont fait :

                      Les chinoix dans le high-tech et la restauration

                      Les portugais, espagnols, italiens - dans le BTP, etudes etc...

                      Les juifs sefarades venus au meme moment que les algeriens arabes en france avec aussi peu de moyens occupent aujourd’hui les cabinets d’avocats et les hopitaux.

                      Etc...

                      Faut arreter le delir angeliste, la cmmunaute arabo-musulmane (a quelques exceptions pres uqi ne changent pas la regle), refuse cette integration, et manifeste violement ce refus.

                      Ils beneficient de l’ecole gratuite, le resultat est un abscenteisme et une violence sans precedent dans les « colleges poubelles »... C’est la que ca commence, des le biberon. Des milliers de jeunes ignards qui parlent un francais du « wesh-wesh » et qui se prennent pour Ousama ou pour Kalkal... Normal que personne ne veut prendre le risque de les embaucher et comme leurs communaute cree peu d’entreprises ils se retrouvent a squatter et a ressasser leurs haine d’incultes et d’incapables sabirs...

                      Au lieu d’adapter les regles de la republique ils tentent d’imposer les leurs, celles de l’islam.

                      Au lieu d’aler crapahuter au black sur les chantiers ou dans les entreprises de netoyage l’on trouve toutes les nations qui ont du mal a trouver un boulot, mais qui gagnent au moins honnetement leurs pain, ils preferent diller et se retrouvent massivement dans le monde carceral. Si ils dilent pas ils reclament des subsides pour profiter comme ils peuvent....

                      >y’a pas besoin d’être gauchiste pour penser comme ça. il >suffit d’être humain.

                      Si l’on est humain la premiere chose consiste a se debarasser d’une facon ou d’une autre de l’immigration oisive et rageuse, afin de laisser s’epanoir l’immigration motivee et travailleuse. Au passage ce aidera les Tunisiens qui viennent en France travailler, ils seront moins victimes de cette suspicion ambiente qui regne envers la communaute arabe...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès