Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Les 3 claques des Régionales : la participation, Sarkozy et le (...)

Les 3 claques des Régionales : la participation, Sarkozy et le MoDem

Pour une fois une élection aura battu des records historiques, l’un peu rassurant et l’autre beaucoup plus. En effet comme des vases communicants l’abstention s’est gonflé tout autant que la coalition sarkozyaque s’est dégonflée. Quant au Mouvement démocrate il a eu un score globalement très faible, mais son résultat est très disparate allant de 2,7 à plus de 10 %

 Il ne s’agit pas de s’étendre sur une abstention record de 53,65 % soit 14 points de plus que les Régionales de 2004. En revanche il y en a qui vont s’en servir avec des arguments d’une extraordinaire mauvaise foi : le club sarkozyaque qui s’est réuni, contre tout respect à la Démocratie et aux institutions, dimanche en fin d’après-midi au château, petits fours payés par les benêts de Français.
 
S’il y a un record historique qui peut en réjouir plus d’un - dont je fais partie - c’est bien celui du score du - tenez vous bien - cercle des droites disparues : UMP + NC + Parti Radical de Borloo + Villiers + Chasse pêche et autres calembredaines + gauche Bockel en un mot Sarkozy à 26,18 % moins que le premier tour des présidentielles alors qu’il s’agit d’une coalition beaucoup plus étendue, la coalition des soutiens à ce pouvoir en pleine déconfiture électorale. Lors de la soirée électorale, le peu que je n’en ai suivi, on n’a pas entendu un seul journaliste relever le fait qu’il y avait un nombre supersonique de ministres engagés à fond dans ces élections et que beaucoup ont été directement soutenus par le Guide comme Joyandet par exemple ou Novelli dont ses lois ont été judicieusement votées avant ces élections ou la Corse où 2 milliards sont tombés du ciel comme le sable de Bonne nuit les petits. Et donc ces ministres ont reçu une déculottée. Difficile de faire moins national qu’un ministre, non ? Et des ministres soutenus par l’Etincelant Phare de l’Humanité qui est allé voté main dans la main avec Carlita (pour faire taire les rumeurs ?) de plus.
 
Le clan du Neuillyois s’est donc ramassé une claque historique. Le guide les a conduit dans le mur. Peut-on dire tant mieux ? Qu’en sait-on ? Une bête blessée est souvent dangereuse et mord tout ce qui bouge à portée de sa gueule. En revanche ce que l’on peut dire, c’est que cela n’annonce pas la fin de la mauvaise foi. En effet voilà que nos braves guerriers en pleine Bérézina (un peu comme Napoléon ce Sarkozy, qui a perdu beaucoup plus de batailles qu’il n’a gagné de guerres et qui a ensuite fait mentir ses historiens thuriféraires notamment à Waterloo où on a découvert récemment que cette défaite n’est que de sa responsabilité avec une stratégie mortelle mais qui a triché et menti en produisant de faux documents pour l’histoire or tricher, mentir on connaît ça rue du Faubourg Saint Honoré) utilise d’un argument qui m’a scié. Les bons apôtres du Sarkoland ont accusé la gauche d’être responsable de l’abstention à cause de leur campagne. Au passage il était réjouissant et pathétique d’écouter une Rachida Dati, perdue et complètement décalée, répéter un discours vieux et usé sans aucun lien ni avec les questions qui lui étaient posées ni avec le contexte, ânonnant qu’il fallait revenir aux fondamentaux (mais lesquels ? il ne fallait pas trop en demander) et que la vilaine gauche n’avait fait que des attaques personnelles contre Sarkozy (c’était la seule à faire ce discours de défense d’une groupie d’un pianiste sur qui la salle aurait tiré), notre roi déchu. Revenons à cet argument qui va être déployé avec vigueur par une Union des Mauvais Perdants en pleine avarie. L’abstention est mauvaise pour la démocratie, ne permet pas de juger du score et est de la faute de la gauche par son discours qui a démobilisé la populace.
1- s’il y a abstention la faute ne peut qu’en être partagée
2- si le club du château avait eu un discours nettement meilleur donc à envolée nettement plus républicaine et démocratique, nettement plus motivante, la gauche ayant démobilisé la France, et ce club du Fouquet’s l’ayant mobilisée par son discours novateur, conquérant et performant, comment se fait-il que de ce fait et de la règle des fractions (cours de mathématiques élémentaires) il n’ait pas explosé les compteurs et battu à plate couture la gauche ?
3- il y a un autre fait évident que si l’abstention est record, un score de 26 % de peu de votants veut tout simplement dire encore moins de votants pour l’UMP et avec ce que les calculs ont de magnifique cela veut dire que Sarkozy n’est plus soutenu que par 26 % X 46,3 % = 12 % des Français !
 
En résumé c’est une claque d’une très grande ampleur pour Sarkozy qui est devenu en France le Président de la République le plus engagé dans les élections, le moins respectueux de la démocratie et des institutions et maintenant celui qui a fait obtenir à son clan le plus mauvais score historique de la Vé république. Il l’a secouée, elle le lui a rendu.
 
Avant de clore avec l’UMP il ne faut pas passer à côté des scores du FN qui dans certaines régions comme le Nord, et le Sud sont proches des 20 %. La stratégie du chiffon rouge, du débat sur l’identité nationale et de la mise en avant des délits a eu le résultat attendu. Les journalistes n’ont cessé de nous glorifier la stratégie géniale du Kondukator. Ils n’ont, en fait, fait que confondre stratégie et stratagème, répétitions d’une règle qui a marché une fois dans un contexte particulier mais qui ne fonctionne plus quand le monde change et que les résultats viennent contredire les affirmations et les coups de menton. Oui les voitures ont continué de brûler. Oui il y a toujours des zones de non droit. Oui la drogue circule toujours. Oui on casse, vole, fait des violences aux personnes. La France de plus en plus sécuritaire n’en pas pas pour autant de plus en plus en sécurité.
 
Terminons par le Mouvement démocrate. Nationalement il se situe à 4 %. Bien sûr nombreux vont comparer aux 18 % de Bayrou. Il vaut mieux en toute logique le comparer au 7 % des législatives et 8 % des européennes. C’est sans contest un mauvais score, une descente aux enfers. Des moments difficiles vont se présenter au MoDem et à son leader Bayrou. Du reste Corinne Lepage l’a attaqué bille en tête tout en mettant sa stratégie en cause. Celle-ci ment par déformation de la vérité. Elle enfonce donc un peu plus une légende et comme elle est vice-présidente (encore pour combien de temps ?) du MoDem, ses coups portent. Benahmmais lui a vertement répondu qu’effectivement en soutenant les listes EE elle n’a pas aidé. Pour en terminer avec elle, Corinne Lepage a aidé en partie (beaucoup ou peu je n’en sais rien) à cette déconfiture. Elle a aidé en faisant depuis août 2009 des déclarations assassines contre le Modem et François Bayrou. Elle a aidé en mentant car elle en accuse Bayrou de la stratégie d’indépendance alors que c’est l’ensemble du MoDem qui a décidé souverainement et démocratiquement de cette stratégie, les militants - et je peux témoigner par exemple à Lyon la plus grande peur des militants que je connais était plus que le MoDem fasse une alliance plutôt que de porter ses propres couleurs, ce qui est en parfaite contradiction avec les volontés de Lepage - l’ont vivement souhaité et l’ont exprimé par leur vote. Elle a donc déstabilisé pendant des mois le Modem de l’extérieur. Elle a fait pire en mettant des militants de Cap21 sur les listes EE, Cap 21 faisant partie du MoDem. De ce fait elle a détourné des voix du mouvement Démocrate. Elle a fait pire en allant physiquement soutenir EE contre les listes du Mouvement Démocrate. Et enfin sa stratégie a échoué car elle la justifiait pour faire en sorte qu’EE soit devant le PS. Or nulle part il n’est devant et encore moins en Alsace. Pour moi que cette stratégie eût réussi n’aurait pas été une bonne explication, mais en plus sa stratégie, celle dont elle parlait pour se justifier, a échoué lamentablement. Elle est donc éminemment co-responsable de ce qui arrive au MoDem. Bien entendu on ne peut exclure Bayrou de sa part de responsabilité. Il doit l’assumer car il en est le leader. Il doit l’assumer car effectivement il a donné une direction. Là où sa responsabilité est le plus engagée est dans le choix des têtes de listes si tant est que cela ait été déterminant. En revanche la responsabilité du choix de l’indépendance est collectif et, de fait, est la seule possible dans le sens du combat mené, une autre voie. La seule. Il n’a pas réussi. Est-ce pour toujours ? C’est possible. Cependant dans ce mini désastre il ne faut pas passer à côté de deux scores moins mauvais, celui de Thomas à près de 9 % en Basse Normandie et celui de Lassalle à plus de 10 % en Aquitaine. Il faudrait être aveuglé pour se dire que ces deux résultats ont une signification immense et définitive. Certes, ce ne sont que deux scores pour plus de 20 régions. Un peu mince. On peut cependant en tirer un enseignement que complètent en fait les scores partout en France. Un autre ennemi du MoDem est la notoriété de ses têtes de listes. Il suffit de voir Frêche qui met la pâtée à tout le monde y compris au PS. Il suffit de voir aussi en Alsace où le président sortant ne s’en sort pas si mal bien qu’UMP. Peut-être peut-on en conclure que cette razzia socialiste tient plus à la conjonction du prolongement de sa victoire de 2004 grâce à l’époque au maintien du FN dans de nombreuses régions les faisant basculer à gauche, à un rejet du pouvoir qu’au parti lui-même. On peut se poser la question par le cas Frêche. Si le PS était le principal moteur de ce vote, son score en Languedoc Roussillon eût été bien meilleur. Il y a eu une prime majeure aux sortants et un désaveu tout autant majeur du pouvoir. 
 
Un mot sur Europe Ecologie qui a mis un coin dans la bipartition du pays, entre PS et UMP, un coin qu’on aurait aimé qu’il fût le MoDem. Malheureusement beaucoup sont des verts « pastèques » comme le dit une de mes connaissances : vert dehors, rouge dedans. Leur alliance avec le PS qui se fera avec moins de poids que ce qu’elle croyait, montre que leur voie est proche du PS et en tout cas de la gauche. Bayrou a donc raison de s’inquiéter pour le futur redressement du pays, car le chemin que prend le PS n’est pas un chemin de réconciliation nationale mais d’hégémonie de la gauche. Le mot gauche revient en permanence parmi les propos des leaders, et ce d’autant que le Front de gauche dépasse les 6 % et que l’extrême gauche au total fait plus de 2 %. Pour gagner à gauche il faudra compter sur ces voix, ces plus de 8 %. On va vers un nouveau discours et une nouvelle orientation à gauche toute. Quand la France devra être reconstruite si nous nous retrouvons encore bloc contre bloc, si le Ps prend la place et les attributs hégémoniques de l’UMP on ne s’en sortira pas. Malheureusement les électeurs ont bouché un peu (ou beaucoup) l’horizon du Mouvement démocrate, mouvement, aujourd’hui bien secoué, qui croit dans cette voie autre et qui rassemblerait tout le monde de la droite républicaine à la gauche dépoussiérée.
 
Vignette Wikipédia, régions de France
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.76/5   (74 votes)




Réagissez à l'article

198 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 15 mars 2010 10:14

    ouf , Lassale est qualifié , il va pas faire une de grève de la faim pour bouder !  smiley


    • Voris 15 mars 2010 10:23

      Au moins, lui, il n’a pas torturé en Algérie. Contrairement à ton idole.


    • Massaliote 15 mars 2010 10:46

      voris, accusation mensongère. Ah, c’est vrai, la calomnie n’en est pas une si un ou deux fellouzes l’a profèrent. Discrimination positive quand tu nous tiens smiley


    • Massaliote 15 mars 2010 10:52

      la profèrent.


    • LE CHAT LE CHAT 15 mars 2010 10:52

      Voris , ne laisse pas le dépit t’entrainer vers le coté obscur de la godwination !  smiley

      l’orange n’a plus de jus , faudra faire avec !  smiley smiley smiley


    • Indépendance des Chercheurs Indépendance des Chercheurs 15 mars 2010 10:55

      « Il ne s’agit pas de s’étendre sur une abstention record... »

      C’est pourtant le point le plus intéressant. Un peu partout, les gens se reconnaissent de moins en moins dans toutes ces coupoles politiques et syndicales qui pratiquent la « transversalité ».

      Voir notre article d’hier :

      http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2010/03/14/electio ns-regionales-crise-abstention-record-et-systeme-poli.html

      Elections régionales, crise, abstention record et système politique

      Le 14 mars, le record d’abstention lors des élections régionales françaises met une nouvelle fois en évidence la faillite d’un système politique où les instances de type parlementaire ne répondent pas aux attentes d’une population en détresse, et où la planète de la grande majorité des humains se trouve de plus en plus déconectée du monde des véritables « décideurs ». De quoi décide vraiment la politique que l’on nous mentre à la télévision ? A « droite » comme à « gauche », les candidats n’ont plus rien de très tangible à proposer aux citoyens. Car, même s’ils sont élus, ils n’auront aucune emprise réelle sur l’évolution d’une société où les réseaux de la grande finance imposent leur politique. Dans ces conditions, les élections sont-elles autre chose qu’une course aux bonnes places pour quelques-uns ? Nicolas Sarkozy annonce une « réforme » des retraites dont le « petit citoyen » peut raisonnablement craindre le pire, mais les retraites des professionnels de la politique et de la « haute administration » se portent bien. La montée de l’abstention semble indiquer que les citoyens sont de plus en plus nombreux à avoir compris qu’ils ont affaire à des figurants. S’agissant de l’avenir de la recherche et de l’éducation publiques, force est de constater l’absence de réelle opposition, au sein du monde politique comme des coupoles syndicales, à la mise en application de la Loi dite « relative aux libertés et responsabilités des universités » (LRU), à la stratégie de démantèlement du CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique) et des autres organismes de la recherche publique française, à l’utilisation des fonds du « grand emprunt » pour accélérer la privatisation de la recherche et de l’éducation, à la « managérisation » de ces services jusqu’à la mise en place de fait d’un corps de « cadres supérieurs » dans la recherche et les universités... Et c’est un rapport à façade « de gauche » mais rédigé à la demande de l’actuel gouvernement, le « rapport Aghion », qui propose une recherche sans le CNRS et les autres établissements publics à caractère scientifique et technologique (EPST), et basée sur le fonctionnement des universités privées des Etats-Unis.

      [la suite, sur le lien http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2010/03/14/electio ns-regionales-crise-abstention-record-et-systeme-poli.html ]


      Cordialement

      Le Collectif Indépendance des Chercheurs
      http://science21.blogs.courrierinternational.com/


    • Voris 15 mars 2010 10:55

      Quand la violence se déchaînera dans la rue, je sais quel camp je choisirai et ce ne sera certainement pas celui des fascistes !


    • Voris 15 mars 2010 11:03

      Non : le camps des tueurs de fachos !


    • LE CHAT LE CHAT 15 mars 2010 11:10

      @Voris

      tu espère les faire reculer en leur cassant les oreilles avec tes oeuvres ?  smiley


    • Romain Desbois 15 mars 2010 11:11

      53,5 % d’abstention et alors ca change quoi ? Ils seront élus quand même.

      En votant contre les gros partis qui monopolisent la démocratie, vous auriez fait plus pour vos idées car l’on aurait vu l’UMP et ses colistiers , le PS et ses colistiers à 10%, peut-être moins derrière tous les autres !

      En vous abstenant vous n’avez fait fait que conforter leur position hégémonique.

      Mais bon tant pis pour vous ma voix a compté double ! Merci smiley


    • foufouille foufouille 15 mars 2010 11:16

      @ voris
      faire alliance serait mieux
      les fachos ne sont pas que des fachos


    • Gueudin 15 mars 2010 11:21

      les fachos ne sont pas que des fachos


      Oui, ce sont des êtres humains avant tout. Un peu de tolérance svp.

    • Jean-Louis Le Blais 15 mars 2010 11:32

      Je comprends bien votre message, mais vous sous-entendez que les abstentionnistes étaient des électeurs potentiels pour les « autres partis » que les dinosaures que vous citez...
      L’étaient-ils ?? Je n’en suis pas forcément certain à 100% !


    • Jean-Louis Le Blais 15 mars 2010 11:33

      Heu... c’était en commentaire à Romain Desbois ci-dessus


    • Voris 15 mars 2010 11:38

      Je n’entends rien de ce que vous dites, moi je porte un casque anti-cons.


    • Jean-Louis Le Blais 15 mars 2010 11:46

      Ha ! C’était donc ça ! Vous n’entendez pas vos « chansons » !


    • Romain Desbois 15 mars 2010 11:52

      JL Leblais

      Vous avez raison tous les abstentionnistes n’auraient pas voté pour les autres partis. Je vise ceux qui s’abstiennent en réaction à ces partis hégémoniques, ceux qui sont au pouvoir alternativement.
      Leur vote blanc ou abstention protestataire n’est pas efficace du point de vue des ces électeurs.


    • Voris 15 mars 2010 11:58

      Jean-Louis, Pasou : Décidément pas forts en réplique.
       « Tu n’es pas encore prêt Petit Scarabée... »


    • foufouille foufouille 15 mars 2010 12:18

      on peut etre nationaliste sans etre fachos ou racistes
      dans le programme du FN, il y a aussi la sortie de l’europe


    • Voris 15 mars 2010 12:40

      Non, c’est la sortie de la démocratie.


    • Gueudin 15 mars 2010 14:06

      Bonjour Parkway,


      on ne vous reproche pas votre humanité, mais votre stupidité...

      Cliquez sur mon lien, et riez de bon coeur de la votre !  smiley

    • dom y loulou dom 15 mars 2010 15:22

      pasou

      « Pour sortir de la démocratie, encore faudrait-il que nous y soyons rentrés.
      L’exemple du réferundum sur la constitution européenne en est un bel exemple. »

      et pour aller vers elle on prend le chemin inverse... très logique vraiment.

      bref

      le système Rothschild vous tient par la haine

      et vous faites apparemment tout pour que cela ne change pas à vous lire aujoud’hui.


      et nous ne saurons malheureusement jamais ce que voulaient les votes blancs.

      après des décennies que ces votes blancs ne servent strictement à rien à part encourager la paresse intelectuelle.

      Je vote blanc donc je dis ... roman... mais ni dit ni écrit... personne ne saura jamais ce qu’ils pensent.

      Et ensuite ils se plaignent qu’on ne tient ps compte de leur avis... très blanc... et très inexistant, très officiellement... je ne vote pas je vous dis... voilà tout ce que les hommes de bonne volonté peuvent en faire. Une grande aide c’est certain....

      certain aussi qu’en dictature officielle (puisqu’elle joue encore le théâtre aujourd’hui, mais plus pour très longtemps) leur avis ira directement aux chiottes et ser grtifié de torture... déjà aux USA...

      mais ça ils ne veulent pas le croire que ça peut tojours être pire et que ç devient pire tos les jours... ils ne sont responsbles de rien... le système les organise... alors tous les jours ça devient pire... et ils continuent de se plaindre, mais à bosser pour les Rothschilds et quand ils ont enfin la possibilité de dire officiellement leur avis... ils ne le disent pas. 

      Bonne téloche.


    • Arafel Arafel 15 mars 2010 21:54

      Je « chatouille » un peu un terroriste dont je sais qu’il a posé des bombes et je sauve ainsi des vies humaines, ou bien je respecte les drooooooooooiiiiiiiiiiiiits de l’homme et je laisse mourir des innocents....mon choix est fait !


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 16 mars 2010 01:48

      Il aurait été plus constructif de voter 20% au Front de gauche et autant au FN, mais les Français paresseux ont choisi l’abstention pour signifier au « centre démocratique large », allant de Sarko à Aubry, qu’ils étaient inintéressants. 


      Le PS s’en sort mieux au jeu du « qu’ils aillent se faire foutre », parce qu’il y a encore le pale reflet d’un vieil idéal dans la pénombre, mais le PS danse toujours avec l’UMP le tango, même pas des voyous, mais des petites frappes insignifiantes. Un pas en arrière, une autre, puis dans mes bras ma soeur, joue contre joue dans la corruption.... et on aura l’insurrection qui vient. Par défaut. Parce que personne n’ a la moindre idée qui pourrait nous faire faire un pas en avant


    • Gui Hottine Gui Hottine 16 mars 2010 03:47

      entre autre re, le chercheur : "Car, même s’ils sont élus, ils n’auront aucune emprise réelle sur l’évolution d’une société où les réseaux de la grande finance imposent leur politique."

      Ahhhh la finance. qu’elles sont belles leurs finances, pendant qu’on passe notre temps à épancher notre frustration sur ces humbles forums.

      Ceci dit, ca signifie qu’on a encore de quoi payer internet et l’électricité ! donc ca peut être pire. cf la Grèce par exemple :)


    • Gui Hottine Gui Hottine 16 mars 2010 03:49

      Je pense qu’on peut breveter un nouveau proverbe :
      « la politique est l’opium du peuple »


    • Arafel Arafel 17 mars 2010 14:48

      M. Pierre JC Allard,

      les français croient encore naivement, que l’abstention obligera le parti au gouvernement à modifier sa politique.
      Il n’y a pas plus grande erreur.
      Voter droite ou gauche, lorsque l’on veut mettre la pression, ne sert à rien.
      Ce sont deux équipes qui ont le même employeur.
      Cela me fait penser à cette fédération américaine qui organise des combat de catch, et ou quel que soit le vaInqueur, c’est toujours la fédération qui gagne puisqu’elle emploie tous les catcheurs qui montent sur le ring.
      Non, pour faire changer les choses, comme vous le dites il faudrait voter à 20 % pour le Front National et 20% pour le Front de gauche.
      Là, vous verriez que des partis comme l’UMP et le PS se bougeraient, ne serait ce que pour protéger leur gamelle.
      Comme dit l’adage : »qui ne vote pas contre moi, vote donc pour moi«  !
      pierre-jc-allard" title= »Pierre JC Allard">


    • elmapelki elmapelki 15 mars 2010 14:42

      Cette nuit, j’y étais sur antenne 2 via internet. Pas mal de vidéos étaient proposées, sauf selle de Mélanchon, curieux, non !!!

      La france qui n’aime pas les troubles faits.
      Cette france qui ne vois rien, n’entend rien et se tait.
      J’ai une petite vidéo a proposer aux esclaves du Dimanche et du vote.
      ...preparez-vous un petit thé et installez-vous confortablement.
      Bonne séance.

      http://www.youtube.com/user/Elmapelki?feature=mhw4#p/c/F9CF49185E3F7633/0/FrNqPdOcag4


    • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 15 mars 2010 17:15

      troubles FETE, peut etre smiley


    • airlane 15 mars 2010 22:40

      J’ai zappé sur la 2 juste au moment où Nicolas Dupont Aignan a envoyé tout le monde balader, s’est levé de sa chaise et est parti !...


    • Arafel Arafel 16 mars 2010 19:02

      Par airlane (xxx.xxx.xxx.97) 15 mars 22:40

      J’ai zappé sur la 2 juste au moment où Nicolas Dupont Aignan a envoyé tout le monde balader, s’est levé de sa chaise et est parti !...

      Normal qu’il parte, il avait terminé sa mission qui consistait à attirer vers lui des gens qui auraient pu voter FN.

      Grace à lui, le FN n’a plus d’élus en IDF.

      Le parti unique UMPS va pouvoir continuer ses petites magouilles, mais cette fois juste entre amis.

      Ils lui ont promis quoi à Nicolas Dupont Aignan pour cette mission ? de présenter personne contre lui aux prochaines élections ?

      Et cela se dit Gaulliste................

      Quant à ceux qui ont voté pour la liste Amen, est ce qu’ils savaient qu’ils votaient pour un ancien gars de la scientologie ?


    • Voris 15 mars 2010 10:21

      C’est Sarkozy qui a réduit la droite traditionnelle à sa plus simple expression en renforçant le front national et en faisant naître un front à gauche. Front contre front désormais, le clivage droite-gauche est plus violent que jamais. Outre le dagner pour la démocratie, la paix civile risque d’être bientôt menacée.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès