Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Les 3 indicateurs du Front National

Les 3 indicateurs du Front National

Brignoles, sondage du Nouvel Obs, ... tout indique que le FN progresse. Marine Le Pen a collé sur son mur 3 indicateurs qui poussent sont parti et ces 3 indicateurs progressent depuis 40 ans et ne vont pas baisser dans les mois qui viennent. Que ce soit par un gouvernement de gauche ou un gouvernement de droite, depuis 20 ans - voir 40 ans ! - la même politique est menée qui aboutit à l’alourdissement du poids de l’Etat, l’amplification de l’aide aux plus défavorisés (la redistribution), la diminution des marges des entreprises.

 

L'alourdissement du poids de l'Etat

Chacun sait que tout Français travaille un jour sur deux pour l'Etat. Il n'y a que la Suède et le Danemark qui nous dépassent. Nous sommes à 56% lorsque le Japon est à 26% et l'Allemagne à 46%. Les comparaisons montrent toutes que l'administration française est 10% plus lourde que l'administration allemande et anglaise. Il ne s'agit pas de diminuer le nombre de prof, de chercheurs ou d'infirmières, il s'agit du poids des "bureaux". Entre autre, le millefeuille français coûte une fortune. Et rien n'est fait pour simplifier, alléger .... au contraire ! On embauche !!!!

L'amplification de l'aide aux plus défavorisés

Le système français est fondé sur la redistribution : les plus aisés aident les plus pauvres et c'est normal. Que ce soit pour la famille, pour le logement, pour la santé. Mais le poids de la redistribution augment sans cesse. Si Confucius disait "il faut donner une canne à pêche à un pêcheur et non du poisson", Duflo, pas Cécile Duflot, mais Esther Duflo qui conseille Obama, ne dit pas autre chose. L'honneur (retrouvé) d'un pauvre est dans le travail, non dans la main tendue. En donnant dans la main, la France entretient la pauvreté et développe la misère.

La diminution des marges des entreprises

Les marges des entreprises françaises sont les plus faibles d'Europe. Et elles baissent encore. la France perd des places dans la compétitivité mondiale. Les entreprises vendent donc moins. Les marges baissent parce que les charges sociales sont trop élevées, parce que le poids de l'administration alourdit le fonctionnement des entreprises, parce que le dialogue social est quasi absent à défaut d'être brutal. Or trouver de la marge pour une entreprise, c'est embaucher pour conforter son développement.

On se mord la queue

Moins les entreprises prospèrent, moins elles créent d'emploi, plus il y a de chômage, plus il y a d'aide sociale, et plus l'Etat crée des emplois aidés pour stabiliser le chômage, plus l'Etat redistribue pour aider les sans emploi et les pauvres en prenant l'argent dans les entreprises (la baisse des charges sociales des entreprises doit bien être compensée !), etc.

Le système social (Sécu) est fondé sur le coût du travail, l'Etat est alimenté par l'impôt essentiellement des revenus et de la consommation, et des entreprises. Comme l'impôt est rejeté à partir d'un certain niveau - ce qui est clairement le cas aujourd'hui ! - ceux qui paient le plus tentent encore plus ... d'en payer moins. Les plus fortunés se délocalisent depuis une vingtaine d'années, les entreprises suivent ou se créent alilleurs. Il suffit de voir le développemnt à Bruxelles ... des galeries d'art !!!

Pourquoi tout cela aide le Front National ?

Le Front National s'alimente de la rancoeur.

L'analyse du vote FN des présidentielles de 2012 concluait pour La Tribune (23 avril 2012) : "Comment la géographie du vote épouse (presque) la France économique". Les électeurs du FN sont majoritairement des actifs déçus habitant à l'extérieur des villes.

Tout licenciement alimente le FN or les licenciements sont le fait d'entreprise n'étant plus concurrentielles (voir les marges qui baissent) et celui qui n'a plus de travail, "pointe", jalouse celui qu'il juge trop aidé (voir les aides aux plus défavorisés) ou celui qui est protégé (voir le poids de l'Etat).

Ces 3 indicateurs sont en plein développement. Le Front National ne peut que s'en réjouir. Les corrections sont à la marge. Le CICE ne corrige pas fondamentalement l'absence de compétivité des entreprises françaises. Toute somme pour aider les plus démunis donne des voix au FN. L'allègement de l'Etat a été stoppé net depuuis deux ans.

On se mord la queue. Gauche comme droite nourisse le FN et les réponses des politiques sur les médias au lendemain de Brignoles - des batailles de chiffonniers - n'ont fait que donner encore plus de voix au FN.

Waren Buffet, l'un des hommes les plus riches du monde a dit : lorsqu'on est dans le trou, la première des choses à faire est d'arrêter de creuser.

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.95/5   (42 votes)




Réagissez à l'article

55 réactions à cet article    


  • CN46400 CN46400 14 octobre 2013 14:45

    Notons que les « indicateurs » du FN sont exactement les mêmes que ceux de la droite classique UMP et de la partie droite du PS. Et comme les autres, pas de pb avec la finance.... L’UMPS c’est fini, on entre donc dans la période de la bande des trois !


    • Philippe Philippe 14 octobre 2013 15:31

      Vous êtes bien informé, merci.

      Que proposez-vous comme indicateurs pour Marine Le Pen ? smiley


    • foufouille foufouille 14 octobre 2013 15:13

      "L’honneur (retrouvé) d’un pauvre est dans le travail, non dans la main tendue. En donnant dans la main, la France entretient la pauvreté et développe la misère."

      c’est sur que tu vas aller bosser pour 450€ .................

      même avec zéro cotisations, il sera toujours plus intéressant de délocaliser


      • vincem13 15 octobre 2013 00:07

        C’est faux ! Et j’en veux pour preuve les nombreuses entreprises qui reviennent en Europe après être revenues de leurs expériences asiatiques. Certes, elles ne reviennent pas en France, mais chez nos voisins, bien plus attractifs que notre pays.


      • RECULER ?JAMAIS ! 15 octobre 2013 13:27

        Ben ouai, en Roumanie pour 450€ par mois !


      • Philippe Philippe 14 octobre 2013 15:23

        @foufouille Un peu court. Réfléchis au vote FN avant de parler de salaire à 450€.

         Il faut lire le tout : c’est la hausse continue des cotisations sociales qui grippe le système. Vois le Canada, l’Australie et bien d’autres pays, il y a un niveau supportable pour le pays. Mais en France, ce n’est plus le cas et ne plus vendre c’est ne plus créer d’emploi.

        la France est une superbe voiture chargée de poids qui la rendent moins performante et donc font perdre des emplois ... et voter FN.


        • foufouille foufouille 14 octobre 2013 15:50

          c’est environ le niveau du RSA socle ............
          non, les autres pays ne s’en sortent pas mieux (sans esclavage)


        • Philippe Philippe 14 octobre 2013 16:08

          Certes, 450€ c’est le RSA socle.

          Mais le choix des 3 indicateurs n’est pas innocent : c’est le déséquilibre budget de l’Etat, assistance, souplesse des entreprises qui développe l’emploi. or la France s’enfonce quand l’Angleterre et l’Allemagne qui nous sont comparables ont bien moins de chômeurs et bien moins d’équivalent FN.

          Sur ces 3 indicateurs, ils sont plus bas que nous ... A méditer tout de même ...


        • Philippe Philippe 14 octobre 2013 17:04

          merci Démosthène pour la lecture attentive de mon texte.

          je crois que ce lien serait intéressant pour vous qui savez si bien lire et comprendre http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?id=4029&reg_id=0 


        • wesson wesson 15 octobre 2013 00:05
          bonjour l’auteur,

          « c’est la hausse continue des cotisations sociales qui grippe le système »

          en fait, c’est très exactement le contraire. 

          Les cotisations sociales déjà sont improprement appelés. En fait, c’est du salaire différé. 

          Et depuis maintenant 30 ans, on fait baisser le salaire des employés non pas en touchant au salaire direct (ce serait trop voyant), mais en touchant à ce salaire différé.

          Pour le dire avec la novlangue en cours, on « baisse les charges des entreprises ».

          Et comme de bien entendu, cet argent n’est pas transféré sur les salariés, mais sur la rente, c’est à dire sur la rémunération de l’actionnariat. Plus de 10% de PIB en 30 ans ont été ainsi transférés de la part salariale vers la part actionnariale. 

          Et c’est l’une des raison principale de la baisse actuelle du pouvoir d’achat en France.



        • vincem13 15 octobre 2013 00:14

          Vous me faites bien marrer avec vos histoires sur la finance responsable de tous les maux.

          L’argent n’est pas gratuit, même pour un état. Donc il faut l’emprunter, et s’endetter si on souhaite vivre, un temps, au dessus de ses moyens. C’est comme pour vous. 
          La planche à billet, c’était valable quand la croissance était supérieure à 5%. Ce n’est plus le cas en Europe depuis longue ! Donc reprenez vos cours d’économie, retournez à l’école. Nous sommes mondialisé, ce qui vous permet de kiffer votre I Phone 5S à 129€ et le foot sur Canal+ le samedi soir pour 30€/mois. Tout ça, vous avez les moyens de vous le payer grâce à la mondialisation. Si on faisait tourner la planche à billet pour éviter les marchés financiers, alors l’Iphone couterait 2000 euros (que vous n’auriez pas les moyen de payer) et vous écouteriez le foot à la radio !


        • vincem13 15 octobre 2013 00:19

          Oui ! C’est connu ! Les cotisations sont du salaire différé ! Lol !

          L’actionnaire se gave ! Re-LOL !

          L’actionnaire moyen a perdu 80% de son investissement en 10 ans. 
          Les entreprises n’arrivent plus à créer d’emploi car manquent de marché et e compétitivité.
          La pluspart sont en déficit, donc ne versent rien en dividendes.
          Faut arrêter de croire jouer les économistes quand vous n’y connaissez rien.
          Savez-vous seulement combien d’entreprises en France, présentes en bourse, distribuent un dividende ?



        • wesson wesson 15 octobre 2013 03:13

          bonsoir vincem,


          « L’actionnaire moyen a perdu 80% de son investissement en 10 ans. »

          Ce que vous appelez l’actionnaire moyen est en fait le petit actionnaire, ou à mon sens la représentation la plus aboutie du pigeon abruti et complètement aveuglé par sa cupidité. Il ne se rends en général même pas compte qu’il paie plus en frais de garde et commissions diverses qu’en impôt sur les plus values. Il existe pourtant une autre catégorie d’actionnaires, les gros, qui eux se gavent sans aucun problème, tout en se cachant derrière les « actionnaires moyens ». Vous en avez eu la démonstration par exemple sur Eurotunnel - c’était tout du privé là - ou les petits investisseurs y ont pratiquement tout perdu, alors que les gros et les banques y ont fait d’énormes bénéfices.
          Mais rassurez-vous, même si je fait une claire distinction entre donc les gros et les petits actionnaires, je leur voue un mépris identique.


          « Les entreprises n’arrivent plus à créer d’emploi car manquent de marché et e compétitivité. »

          surtout de marché, car une entreprise n’investit pas par plaisir, mais parce qu’elle sait qu’elle en tirera des débouchés. Puisque la diminution des salaires (en novlangue, la « modération salariale ») a détruit à un tel point le pouvoir d’achat, les entreprises se retrouvent effectivement maintenant sans client. 

          « La pluspart sont en déficit, donc ne versent rien en dividendes. »

          ben voyons : Total : 12.98%, Orange : 7.96%, GDF-Suez : 7.80%, Générale de santé : 7.14% - et oui, la santé ça rapporte un max si les malades crèvent !

          Et les 4 milliards d’euros que Daimler et lagardère ont siphonné de Airbus en mettant l’entreprise à sec, les centaines de millions de dividendes que Bernard Arnaud tire annuellement de son groupe LVMH tout en contribuant à détruire le luxe à la Française (ce type là a fait passer la production annuelle de dom perignon de 600.000 à 8.000.000 de bouteilles, on en trouve même dans les superettes, je me demande ou il va trouver tout le raisin pour produire tout ça, probablement pas tout en Champagne ...)

          La réalité est que aujourd’hui, le prélèvement net fait au entreprise par la rente et l’actionnariat est supérieur au prélèvement opéré par l’impôt. A la différence de ce dernier qui contribue à donner un environnement propice au développement à l’entreprise, la rente actionnariale est totalement parasitaire, ne produit et ne sert strictement à rien pour le développement de l’entreprise, et au contraire contribue largement à la rendre moins compétitive.

          « Faut arrêter de croire jouer les économistes quand vous n’y connaissez rien.
          Savez-vous seulement combien d’entreprises en France, présentes en bourse, distribuent un dividende ? »

          parce que vous vous y connaissez peut-être ? A commencer par apprendre qu’une entreprise n’a pas besoin d’être en bourse pour verser un dividende. ça n’a strictement aucun rapport.

          Au final, ce que vous nous sortez, ce n’est même pas un argumentaire, c’est un missel. Les saintes écritures de l’économie, par Saint Milton. Amen ! 

        • fred74 fred74 14 octobre 2013 15:34



          Ce qui est risible si je puis dire, c’est la reaction de certain internaut à dire que le FN EST la bête noir....

          M’enfin, A qui doit on le bordel qui se fait en france depuis 40 piges....ouvrez les yeux ...


          Le Front national n’est PEUT ËTRE pas La solution mais alors ....QUI droite gauche même combat...

          UDI que dalle...

          Les rouges peint en vert....que dalle...

          Mettons tout le monde autour d’une table....mais là encore ca coince....certain voit d’un mauvais oeil l’arrivé du FN....dans quel pays vit on pour les refuser ?? DANS Une URSS nouvelle russie
          aujourd’hui.

          Non, il faut que cela s’arrête, et si il nous faut du radicale comme vous le nommez, alors soit...

          Les trois quart des francais sont ok....brignole n’est qu’une ilustration...

          Ca n’est pas à cause du FN que le pays est dans cet état en tout cas....quoi que vous en pensiez...

           



          • appoline appoline 14 octobre 2013 22:25

            Voilà effectivement ce qui se passe quand des incompétents de droite comme de gauche malmènent le pays. Le raz le bol des passe-droits, du manque de gestion et surtout, surtout d’afficher clairement le mépris du citoyen


          • howahkan Buddha Marcel. 14 octobre 2013 15:40

             .et voila l’arnaque donc un mensonge volontaire bien sur , à propos des chiffre de fonctionnaires....la sous traitance......plus faible en france....

            L..a France se situe ainsi loin devant le Japon (40 emplois publics pour 1000 habitants) et l’Allemagne (50 pour 1000) mais loin derrière le Danemark et la Norvège (160 pour 1000). Elle est au même niveau que le Royaume-Uni. Les auteurs du rapport ajoutent que "si la France apparaît en situation relativement haute du point de vue du nombre d’emplois publics par habitant, elle recourt moins que d’autres à la sous-traitance" (moins de 5% du PIB), contrairement aux pays anglo-saxons (9% du PIB aux Etats-Unis et au Canada, 12% au Royaume-Uni) et aux pays nordiques (9% en Finlande, en Suède et au Danemark).
            En savoir plus sur http://lexpansion.lexpress.fr/economie/y-a-t-il-vraiment-trop-de-fonctionnaires-en-france_248510.html#7QZCyR2DVM7xyOmj.99

            • Ronald Thatcher Ronald Thatcher 14 octobre 2013 15:56

              me dis pas demostHaine, t’as passé une mauvaise nuit ? smiley smiley smiley


            • Ronald Thatcher Ronald Thatcher 14 octobre 2013 17:18

              « tu vas finir sans retraite »

              et je vais perdre mes cheveux, la vue qui baisse, perclus de rhumatismes, accro au viagra (1/4 le matin, ça t’évite de te pisser sur les godasses !), la vie quoi, on est pas des fonctionnaires, on est plus malin, on attend pas le coup de pouce de l’Etat providence pour vivre ses vieux jours dans la dignité, on place notre argent dans des entreprises PRIVEES nous ! on est solidaire


            • vincem13 15 octobre 2013 00:33

              Démosthène,


              Expliquez-nous en quoi il serait normal qu’un état s’endette gratuitement ?
              Alors certes, les profits d’un certain type de finance sont colossaux, disproportionnés.
              Mais l’endettement lui même est pourtant seulement le fait d’un budget déficitaire, d’un pays qui vit à crédit, bien au dessus de ses moyens. Pourquoi certains pays s’en sortent avec des excédents budgétaires ? Pourquoi pas la France ?
              Si dette il y a, c’est à cause de notre caste politique, et celle au pouvoir était l’UMP et le PS (plus anciennement le RPR & co). C’est eux qui sont la source des problèmes que vous dénoncez aujourd’hui... ne retournez pas la situation

            • Julien30 Julien30 15 octobre 2013 09:26

              Toujours à distribuer sa grande « sagesse » et son mépris celui-là, attention mon vieux ça se voit un peu trop que tu es un frustré pas heureux qui vient se défouler sur les forums, et toujours à sauter des lignes pour qu’on voit davantage tes passionnants messages... Trouve toi un ami, une assoce, fais un truc qui t’aère un peu...


            • HELIOS HELIOS 15 octobre 2013 11:17

              @ vincem13

              Désolé mais l’etat est là pour s’endetter.
              S’endetter cela veut dire utiliser de l’argent qui n’existe pas, pour creer de la richesse, puis rembourser l’argent et profiter de la richesse crée qui doit etre superieure a l’argent emprunté

              Cela veut dire que l’etat INVESTI et cree les conditions d’enrichissement a credit.

              Normalement la richesse créee est donc superieure au capital emprunté et l’interet servi quand il existe doit etre inferieur a cette richesse créee.

              Lorsque l’etat emprunte a la BDF même si la richesse cree est nulle, l’interet que l’etat a versé a la BDF ne se perd pas il alimente en fait une richesse repartie sur tous les français et seulement les francais.

              Lorsque l’etat emprunte a des privés, si la richesse cree est nulle ou si la richesse cree est inferieure a l’interet servi alors l’etat s’appauvrit - la France et les français s’appauvrissent - d’autant plus que ces privés ne sont pas nationaux et exportent les interets vers d’autres lieux que la France.

              Avant de dire que l’etat ne doit pas emprunter, reflechissez....

              Donc, chaque fois que l’etat emprunte de l’argent ailleurs qu’a la BDF, il enrichit des systemes hors de France creant ainsi une pompe a richesse qui siphone notre pays, au profit de l’exterieur.... regardez cet exemple frappant, même si les chiffres sont faux, cela est significatif parceque parlant :

              La France emprunte 100 MM a la BDF, et rembourse avec 1% d’interet la BDF.... a la fin de la periode, la BDF a recuperé ses 100 MM (remboursé) + 1 MM d’interet que le gouvernement va pouvoir utiliser a l’interieur du pays... sans compter la croissance obtenue par la richesse crée par le pret lui même que l’on appelle « croissance »... si cette croissance est de 2%, alors la france s’est enrichie de 2% (richesse) + 1% d’augmentation de la masse monetaire soit 2% + 1% = 3%

              Si la France emprunte les mêmes montants aux mêmes taux a des prives.... a la fin de la periode, le pret est remboursé, et les interets sont payes a d’autres et que le gouvernement ne pourra pas utiliser. En supposant que la richesse cree grace au pret (croissance) soit identique, La France ne s’est enrichie que de 2% - 1% versé aux preteurs qui sont parti de France soit 2% - 1% = 1%

              Si vous imaginez maintenant qu’au lieu de 2% de richesse cree parceque le pret a servi a consommer plutot qu’investir (par exemple, faire de la fausse richesse qui consiste a chhanger plus souvent de voiture, payer des assurrances etc) et que par exemple la richesse cree est de 1%, la France rentre en recession (1% - 1% = 0%)

              Donc, chaque fois que la France emprunte a des preteurs autres que la BDF, elle s’appauvrit des interets qui partent sur des places de marchés etrangeres. La richesse cree par la France s’en va alimenter non pas des etats etrangers (l’angleterre, l’allemagne) mais des banques sans nationalité, des pools de capitaux sans nationalité, ni loi, ni morale....


            • howahkan Buddha Marcel. 14 octobre 2013 15:50

               Moi ce que je me demande c’est qui finance le FN,.....il y a une réponse plausible...comme souvent !

              Mitterrand et Attali ont fait mousser le FN....pour neutraliser 20% des votants mécontents sans cerveaux..

              Merci Mr Asselineau..


              • ZenZoe ZenZoe 14 octobre 2013 16:05

                Il faudrait voir plus loin que la France. Presque partout en Europe, les partis d’extrême-droite progressent. Vu les disparités économiques des pays concernés, on peut raisonnablement penser que l’économie n’est pas la principale cause de cette progression.
                Tous les analystes pour une fois s’accordent à dire que la cause est avant tout culturelle et identitaire. Et qui réagit face à ces questionnements légitimes ? Les partis d’extrême-droite.

                Pendant ce temps-là, à l’UMP on tacle Bedos, et au PS on se tacle entre soi. Bref, en face du FN en France, qu’est-ce qu’on a ? Rien. Le vide, le vide absolu.


                • Philippe Philippe 14 octobre 2013 16:20

                  Oui, ZenZoe, c’est bien mon interrogation en déposant mon message : le culturel et l’identitaire font-ils ne nid du FN , ou est-ce l’économie ?

                  Mais tous les partis extrême droite sont xénophobes en UK comme en Allemagne. Alors que ces pays sont plus stables que nous sur le plan identitaire et culturel. La France a depuis de longues année (1968 ?) rejeté le drapeau tricolore et la Marseillaise... C’est bien pourquoi je pense que l’économie est le moteur.


                • Vipère Vipère 14 octobre 2013 16:57

                  Bonjour à tous

                  Si la nature a horreur du vide, les PEUPLES aussi !

                  Une sainte horreur du vide identitaire et culturel. Ce trou noir qu’est l’Europe qui a tenté de vaincre leurs aspirations légitimes, à être différent de l’étranger, dont il ne se sent pas si proche que cela linguistiquement, géographiquement et culturellement.

                  Une utopie que le village global !

                  L’injonction de la Nomenklatrura européenne à gommer les différences des peuples, de les contraindre à l’uniformisation, des us et coutumes a échoué.

                  Le français veut revendiquer sa fierté d’être français et différent du polonais, de l’allemand,du norvégien, de l’anglais, de l’italien ou de l’espagnol !

                  Les technocrates de Bruxelles, aussi machiavéliques soient-ils ne sont pas parvenus à insuffler « aux peuples européens » un esprit communautaire.

                  Un esprit, UN et indivisible. Aucun des artifices mis en avant pour unifier les peuples en un peuple unique n’a fonctionné.

                   Les français sont fondamentalement et historiquement différents des autres peuples et ont le droit de clamer haut et fort leurs différences, car cela correspond à une réalité.

                   Tous les artifices tendant à faire croire le contraire sont vains. Se gaver de pain et de boursin, si tel est le bon plaisir du français, Bruxelles et sa cohorte de donneurs de leçons n’y pourront rien changer.  smiley


                • Jelena XCII 14 octobre 2013 16:07

                  >> En donnant dans la main, la France entretient la pauvreté et développe la misère.

                  Tuons tous ces salauds de pauvres !! A cause d’eux on ne peut pas rembourser la dette !! Depuis 1974, la France a donné que 1.400 milliards d’euros aux banksters, c’est inadmissible !!


                  • Philippe Philippe 14 octobre 2013 16:10

                    Hihi : tuons les banksters et retournons en URSS smiley


                  • foufouille foufouille 14 octobre 2013 16:09

                    "
                    Ils ne vous diront pas non plus quelle est la seule manière, pour l’umpsFhaiNe, d’assurer le remboursement de la dette ET faire du nationalisme :"

                    tu fait tourner la planche a billets .......... et rachetes a 10%

                     


                    • howahkan Buddha Marcel. 14 octobre 2013 16:09

                      même rôle pour Mélenchon, Dupont Aignan dont Laurent Pinsolle est le représentant ici même...Bové deputé europeen à 15 000 + frais par mois...etc etc il n’ y a pas d’opposition,sauf Asselineau qui semble s’y coller....à suivre avec grand intérêt au cas ou alors !

                      tous unis...pour que rien ne bouge,sauf le coté + du relevé bancaire de ceux qui en ont déjà plein les fouilles...

                      tout ceci est très très simple...voir simpliste...jouer au kéké de province , et parader et faire semblant de frimer car terrorisé par la trouille immense et insupportable de mourir.si si mais vous ne le voyez pas, pour savoir cela il faut avoir commencer le chemin intérieur en soi....quand tout le monde est sur le chemin contraire, sauf exceptions bien sur...au moment de votre fin pour bientôt ,rassurez vous vous saurez alors que vous aviez eu tout faux...l’argent et le pouvoir son des drogues dures pour oublier tout çà....dommage : au suivant !


                      • Robert GIL ROBERT GIL 14 octobre 2013 16:11

                        Le français ne fait plus confiance à la classe politique ; dépecé par la droite, abandonné par la gauche, le français n’ose plus défendre ses droits et le FN en profite pour détourner sa rage et son désespoir sur l’étranger, sur l’immigré. Alors le français se dit « Le Pen, c’est bien, on a jamais essayé, ça peut pas être pire que..........

                        voir : LE FRANÇAIS ET LA TENTATION FN


                        • Philippe Philippe 14 octobre 2013 16:15

                          Vite lu votre lien : j’approuve globalement.

                          Mais surtout pas la conclusion : ne pas faire de politique aujourd’hui, donc ne pas voter, c’est voter FN.


                        • almodis 14 octobre 2013 16:55

                          allez donc voir du côté de : http://democratiedirecte.reponse.net/

                           


                        • Ruut Ruut 14 octobre 2013 16:26

                          Pourquoi l’UMPS ont ils si peur du FN ?
                          Par ce que si il arrive a redresser le pays l’UMPS n’existera plus.


                          • Ronald Thatcher Ronald Thatcher 14 octobre 2013 17:22

                            gaz de schistes, l’acier lorrain, les mines de houilles du nord, l’agriculture, et virer 1/3 des fonctionnaires rouges


                          • Redj Redj 14 octobre 2013 17:49

                            gaz de schistes, l’acier lorrain, les mines de houilles du nord, l’agriculture, et virer 1/3 des fonctionnaires rouges


                            Merci de m’avoir fait rire un lundi aussi chiant...

                          • foufouille foufouille 14 octobre 2013 16:41

                            "Quelles richesses va-t-on exploiter au point d’avoir une balance très largement commerciale excédentaire, histoire d’avoir une monnaie forte ?"
                             
                            une monnaie forte pour exporter ou ?
                            si on a une monnaie faible on peut exporter plus et avoir plus de touriste


                            • vincem13 15 octobre 2013 00:45

                              Sauf que vous oubliez qu’avec une monnaie faible, on importe très cher. Et en France, on ne produit pas grand chose de ce que nous consommons. Pétrole ? Importé ! Nourriture ? Importée en bonne partie ! Vêtements ? Importés ! Appareils électroniques, ménagés ? Importés ! Automobiles ? Importés ! Etc... Quelle est la part de made in france de bout en bout dans ce que vous achetez ? Parceque qui dit monnaie faible, dit aujourd’hui certes export, mais surtout grosse perte de pouvoir d’achat dans les débuts (le temps de, peut-être, relocaliser les productions).



                            • antyreac 14 octobre 2013 16:49

                              La France depuis des années est dans un triste état à cause de UMPS .

                              Il semble maintenant possible que FN prenne le relais dans les mois qui suit et il se retrouvera devant une tâche immense celle de redresser l’économie de France
                              A mon avis il aura du mal à faire cet exploit et il est possible qu’après ce soit le saut vers l’inconnu...

                              • henry_jacques henry_jacques 14 octobre 2013 18:04

                                Impossible de se voiler la face ! Les ‘’Cocus du socialisme’’ n’ont plus qu’à attendre la marche funèbre prévue au printemps 2014.. 

                                La politique du Gélatineux a provoqué des dégâts sociaux, a créé le marasme économique et alourdi la fiscalité, ainsi que la division des Français sur les problèmes de société.

                                 

                                La Philosophie de l’échec : le socialisme

                                Force est de constater que cette idéologie perverse, ne peut que mener au chaos. Nous assistons à ce jour à un divorce consommé et consumé d’avec le Parti du Sabordage.

                                Depuis bientôt un siècle que cette gauche-bobo trahit les siens, les laissant crever la gueule ouverte, tels des poissons venant s’échouer sur la grève : les ‘’Cocus du socialisme’’…

                                Florilège de leurs ‘’références’’…

                                Les socialistes votèrent les crédits de guerre en 1914 à 1918.

                                Les socialistes approuvèrent l’occupation de la Rhur.

                                Les socialistes appelèrent avec le fameux Blum à une pause sociale en 1936.

                                Les socialistes abandonnèrent les républicains espagnols aux bons soins de Franco.

                                Les socialistes applaudirent aux accords de Munich.

                                Les socialistes votèrent le décret de dissolution du PCF en 1939.

                                Les socialistes accordèrent en 1940 les pleins pouvoirs à Pétain.

                                Les socialistes firent tirer sur les mineurs grévistes malgaches en 1947.

                                Les socialistes organisèrent les guerres d’Indochine et d’Algérie.

                                Les socialistes approuvèrent la torture en Algérie.

                                Les socialistes imposèrent la rigueur en 1983.

                                Les socialistes supprimèrent des dizaines de milliers d’emplois dans la sidérurgie

                                Les socialistes privatisèrent plus que la droite.

                                Les socialistes réhabilitèrent les champions du CAC 40.

                                Les socialistes organisèrent la casse du service public.

                                Les socialistes organisèrent la dérégulation des marchés.

                                Les socialistes créèrent l’angélisme de la délinquance en 1980.

                                Les socialistes approuvèrent Maastricht.

                                Les socialistes approuvèrent les traités de Lisbonne et Barcelone.

                                Les socialistes approuvèrent la guerre du Golfe.

                                Les socialistes applaudirent avec force le Pacte de stabilité.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès