Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Les agences de notation en question

Les agences de notation en question

Au cours d’une conférence de presse à Berlin le 28 Avril, le président du FMI Dominique Strauss-Kahn déclarait au sujet des agences de notation : "il ne faut pas trop croire ce qu’elles disent même si elles ont leur utilité." C’était un mot de plus pour décrier ce qui est présenté par certains économistes comme "une institution incontournable de la finance" mais qui est vu comme beaucoup de gens comme un acteur aggravant de la crise financière de 2008 ou comme une institution douteuse.
 
Des agences de notation qui semblent myopes :
 
Début Septembre 2008, 15 jours avant la faillite de la banque Lehman Brothers, son produit toxique de subprimes était classé AAA ( note maximale ) par les plus grandes agences de notation. Et maintenant qu’elles ont classé la Grèce en BB+ ( note qui correspond à un produit pourri ) la Commission Européenne et les politiciens s’insurgent. Jean Arthuis, président de la commission des finances du Sénat, a déclaré à l’AFP :

"Depuis 2004, on savait que les autorités grecques trichaient. Les agences auraient pu se manifester plus précocement. Si elles avaient anticipé, peut-être que les autorités grecques auraient réagi plus tôt par rapport à leurs difficultés"

Les notes des agences de notation sont censées donner un état des différentes entreprises et états pour conseiller les différents investisseurs. Certaines entreprises -pour ne pas dire la plupart- doivent même s’en tenir aux avis de ces agences pour leurs investissements.

Ainsi, ces entreprises représentent un risque réel selon certains car elles ont la capacité de mettre en faillite des entreprises ou des états par leurs notations, et si ces notations sont infondées, le marché, lui, les suit. De plus ces entreprises étant privées et avec peu de contrôle de l’Etat, on peut douter qu’elles n’aient pas d’intérêt à favoriser le classement d’une entreprise x ou y dans une certaine catégorie.

L’Etat doit-il intervenir dans ces agences de notation ?

L’Union Européenne a déjà décidé de durcir la surveillance des agences de notation avec une directive entérinée il y a un an et qui devrait entrer en vigueur le 7 décembre. Selon le site e24.fr, l’accord préliminaire "prévoit que ces agences devront à l’avenir s’enregistrer en Europe pour y exercer et qu’elle seront ensuite contrôlées de près au niveau européen par le comité européen des régulateurs des valeurs mobilières. En cas de non respect des règles, les sanctions pourront aller "jusqu’au retrait d’agrément ou à des pénalités qui devront être proportionnées (à l’infraction) et dissuasives".

Dans les années 1930, Roosevelt déclenchait la colère des financiers en voulant instaurer un contrôle sur la bourse. Rien ne dit que la surveillance des agences de notation ne créera pas aussi quelques remous, dans une période où on critique une présence croissante de l’état dans l’économie.


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • Axel de Saint Mauxe Nico 14 mai 2010 09:59

    Ainsi, ces entreprises représentent un risque réel selon certains car elles ont la capacité de mettre en faillite des entreprises ou des états par leurs notations, et si ces notations sont infondées, le marché, lui,les suit.

    Si les agences de notation devaient être sincères dans leur cotation, il y a belle lurette que la Grèce aurait été mise en faillite, et que dire de la France !

    Les Etats, par le biais de leurs dirigeants démagogiques, ont fait le choix de vivre aux crochets des organismes financiers. Et oui, il faut bien les payer les fonctionnaires, la retraite à 60 ans, les allocations diverses, les subventions...

    Tirer sur les agences de notation, c’est comme briser le baromètre qui annonce un grand frais.



    • eyox 14 mai 2010 13:27

      Des agences de notations avec Nicolas, Angela et Georges au Conseil d’Administration c’est sûr ca serait tellement mieux ....


      • pingveno 14 mai 2010 15:37

        A l’époque où les plus grandes banques étaient au bord de la faillite, je me souviens d’avoir vu affiché, dans un bureau, une copie du classement de l’année précédente établi par les agences de notation. On y apprenait que la Dexia était la 8e banque la plus sûre du monde (en termes de capacités de remboursement).
        Le numéro 1 était, cocorico, la Caisse des Dépôts et Consignations française. C’est à dire un organisme qui ne fait quasiment pas de spéculation.

        Si c’est ça moi je veux bien ouvrir une agence de notation...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès