Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Les aveux de Woerth : Nouvelle stratégie du sarkogate ?

Les aveux de Woerth : Nouvelle stratégie du sarkogate ?

Le 2 septembre, au Centre de la presse étrangère, dans le Grand Palais à Paris, se tenait la réunion de l’AJEF, l’association des journalistes économiques et financiers. Une foule importante était présente, et pour cause, Eric Woerth, le soldat de la réforme des retraites présentait les points de la réforme cinq jours avant le grand débat de l’Assemblée nationale. La première partie fut une véritable sarkozerie, le ministre du travail a déclaré qu’au sujet des retraites, « on ne pouvait pas négocier ». Il ajouta également que « la manifestation du 7 septembre (…) ne changera pas la réforme ». Mais la deuxième partie s’est révélée beaucoup plus palpitante : Eric Woerth ne trouvait plus les mots pour se défendre face aux journalistes qui revenaient sur les preuves des faits de corruption qui l’accablent, il finit par perdre patience et répondre par l’offensive, de véritables aveux ?

Tout d’abord, le ministre a répondu sereinement qu’il était fier de ce qu’il avait fait pour son parti en tant que trésorier de l’UMP, il ne voit donc aucun problème éthique pour le financement illégal de la campagne présidentielle de 2007. Mais, un journaliste de Marianne a posé une question qui a fort bien secoué le vase en porcelaine de Woerth : « M. le ministre avez-vous ou non signé une lettre appuyant la candidature de Mr de Maistre pour la légion d’honneur, et si oui, pourquoi ? » Eric Woerth s’est alors lancé dans une série d’insultes envers la presse, le soldat Woerth perdait pied, la bataille pour la justice en France venait de prendre un nouveau tournant. Désirant, reprendre le contrôle du débat, Woerth a maladroitement confirmé les dires de l’Express, il avait effectivement écrit une lettre à N.Sarkozy afin que De Maistre soit auréolé de la légion d’honneur.

Depuis hier matin, toujours dans l’objectif de couvrir le soldat de la réforme des retraites, les pantins apportent des précisions, l’avocat d’Éric Woerth a déclaré que ce dernier avait dit à la police qu’ « il avait pu donner un avis positif » mais qu’il ne se souvenait pas vraiment, ce n’est donc pas du mensonge. Le porte-parole de l’UMP, F.Levebvre était reçu par Jean-Michel Aphatie sur le plateau de RTL, lorsque le présentateur revient sur l’apport de l’Express du 31 août. F.Levebvre parle d’un débat dérisoire et d’attaques qui auraient fait flop.

Par contre, Claude Bartolone (député PS) interrogé par LCI ce jeudi déclare qu’Eric Woerth devrait démissionner car il « a menti » au sujet du rôle qu’il a joué dans l’attribution de la Légion d’honneur à Patrice de Maistre. Le député a également ajouté que « Entre les mensonges du ministre, et entre M.Courroye chargé de cette affaire alors qu’il est mis en cause dans un certain nombre d’écoutes », « il est vraiment temps qu’il puisse y avoir la nomination d’un juge indépendant, pour que la vérité soit faite ». Puis, le secrétaire général de la CFDT, François Chérèque est intervenu sur Europe 1 soulignant qu’il n’était « plus possible de travailler avec Ėric Woerth ». Le leader syndical estime que les polémiques autour des mensonges et corruptions du Sarkogate paralysent le débat sur les retraites. Est-ce qu’une nouvelle stratégie ne ferait pas de Woerth un appât pour détourner l’attention du sarkogate ?

Anthony Romagné


Moyenne des avis sur cet article :  4.72/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 3 septembre 2010 17:25

    Un nouvel enfumage de la bande de Neuilly ? Difficile à dire. Ils sont capables de tout.


    • Anthony Romagné Anthony Romagné 4 septembre 2010 14:48

      Il s’agit là d’une simple supposition, mais la logique se tient...C’est pour cela que je dissocie les deux affaires que je nomme Woerthgate et Sarkogate.

      D’ailleurs, il y avait un commentaire que je trouvais fort intéressant de M.Gérard.L qui a visiblement été retiré. je ne partageais pas son avis, mais c’était très constructif et aurait pu ouvrir un débat intéressant :

      Je me permets de remettre un extrait : (M.Gérard.L peut me demander de la retirer s’il le désire)

      * ne faites pas un raccourci entre cette pourriture de Woerth qui a
      travaillé contre les intérêts de l’Etat français, protégé des tricheurs,
      vendu à des proches des morceaux du domaine de l’Etat (si je me souviens
      bien) et le Président de la République qui ne sait plus à quel de ses
      proches se vouer ... car la réalité est simple, les discours anachroniques
      et imbuvables de Nicolas Sarkozy sont écrits par ses conseillers : Guéant
      et autres bourricots ... et le résultat c’est que ces ordures déglinguent
      Nicolas Sarkozy donc jouent contre lui.

      Comme je disais, ce n’est pas la même affaire, mais je ne condirère pas Sarkozy perdu, bien au contraire...C’est bien lui qui décide seul de placer sa famille et amis à la tête de organismes de presse, des instances judiciaires !!!!


    • alphapolaris alphapolaris 4 septembre 2010 16:31

      Je ne pense pas... Woerth et Sarkozy ont simplement perdus pieds. Qui se souvient encore du nom des deux ministres démissionés au début de l’affaire ? Cette diversion n’avait duré que 2 jours. L’expulsion des roms aura duré un peu plus longtemps, mais est en passe d’être oubliée elle aussi. Idem pour la déchéance de la nationalité. Ça a fait flop, mais pas là où pense Lefebvre. Je crois simplement que Woerth et Sarkozy n’ont plus aucune munitions pour se défendre, ça fuit de partout, et ils assistent impuissant à leur naufrage. C’est sous la pression des journalistes que Woerth a avoué (ils ont senti le vent tourner, et n’hésitent plus à attaquer le pouvoir). D’ailleurs, depuis le début, Woerth ne sait pas se défendre. Chaque élément de sa défense est réutilisé contre lui quelques jours après : il a commencé par dire que « de Maistre, connais pas », puis « je le connais, mais je n’ai pas demandé la légion d’honneur », et enfin « oui, j’ai bien signé la lettre demandant la légion d’honneur ». Il a dit aussi : « je suis honnête, je ne mens pas »... Woerth est bien incapable d’être assez machiavélique pour monter un coup aussi tordu que celui de l’enfumage programmé. 

      Prochaine révélation : on va peut-être apprendre que le couple Woerth aurait des comptes en suisse ! http://www.el-dia.com/actualites-2194.php


    • Anthony Romagné Anthony Romagné 4 septembre 2010 18:29

      Bonjour @alphapolaris,

      Je suis entièrement d’accord avec vous,en revanche, il n’y a pas réellement eu de flop malgré ce qu’en dit F.Lefebvre, ni au sujet d’Alain Joyandet et Christian Blanc, ni au sujet des « gens du voyage »...C’est vrai que l’imbrication de la politique avec le monde de la finance permet d’assimiler l’actualité trop rapidement pour en tirer des conclusions qui seraient utiles à la démocratie...On en arrive a avoir un Sarkoland plus qu’une France avec ses peines, c’est à dire une justice à deux vitesses, une confusion incroyable dans l’identité nationale, des idées comme la « Rilance » (C.Lagarde) et surtout une dépolitisation quasi-totale...

      A vrai dire, si nous serions toujours dans le pays qui a bâti de son sang des valeurs comme « liberté, égalité, fraternité », nous n’en serions pas arrivé là, une sympathique Chiraquie, tout au pire...eh oui, pas de coupables, pas de victimes !

      Le dossier pourrait donc sérieusement avancer avec une réelle justice, à savoir que les banquiers de Genève acceptent des dépôts d’argent sans justificatif de provenance, cela ne fait pas de la Suisse un paradis fiscal, mais disons plutôt un paradis de respect pour la shère privée...De ce fait, quand un français dépose une somme, la législation helvétique protège un volume de valeurs qui produit de l’intérêt, même si cette personne s’appelle E.Woerth (il est détesté depuis ses fanfarronnades, et les français de Suisse en subissent parfois les conséquences).

      « En effet, l’Etat de Genève « n’accorde l’entraide pénale à un juge étranger que si le délit qu’il poursuit est également réprimé par le Code pénal suisse, ce qui n’est pas le cas du financement illégal des partis politiques. Toutefois, si la justice française devait changer cette accusation, il pourrait en aller différemment » déclare la Tribune de Genève... »

      Changer le chef d’accusation, ainsi des langues se délieront ! Bien entenduque le couple Woerth dispose d’un compte en Suisse ! Pensez-vous vraiment qu’il s’agit d’un cas isolé ?


    • ponsonjeanclaude 6 septembre 2010 04:10

      Il serait bien difficile de constater que Nicolas Sarkozy tient la presse sous sa coupe en lisant les articles d’une presse qui lui est particulièrement hostile.....à moins qu’il soit mazo !!!
      Pour ce qui est des services de justice, il est de notoriété publique, que 60% des magistrats sont de gauche. Pour ce qui est de certains postes de procureur, il est vrai que le Garde des Sceaux a toujours la mains mise sur les nominations, que ce soit avec une majorité présidentielle de droite ou de gauche. Donc pas de quoi en faire un plat, spécialement aujourd’hui. Changer les règles s’est toujours possible. Je ne crois pas que les gens de gauche le veuillent vraiment, puisqu’ils espèrent prendre le pouvoir bientôt, et donc mettre des gens à eux aux postes importants !!!!!!! je crois qu’on peut affirmer que le chien mord sa queue !!


    • raymond 3 septembre 2010 17:52

      Anthony merci, je ne sais pas mais si vous avez lû l’Article d’Imothep , à mon avis cela devrait remuer un peu plus de monde, attendons, mais vite construire des prisons vip (very important pourris) ou graisser la veuve....


      • Anthony Romagné Anthony Romagné 4 septembre 2010 14:53

        Voici le lien de l’article d’Imothep : http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/woerth-et-ses-petites-affaires-le-80705

        Un excellent récapitulatif de sa part...


      • BA 4 septembre 2010 10:13

        Samedi 4 septembre 2010 :

        Légion d’honneur : Maistre a écrit à Woerth pour le remercier, selon le JDD.

        Deux lettres de remerciements de Patrice de Maistre à l’actuel ministre du Travail Eric Woerth, qui a reconnu jeudi être intervenu pour l’attribution de la Légion d’honneur au gestionnaire de la fortune de Liliane Bettencourt, ont été saisies par les enquêteurs, assure samedi le JDD.

        Le premier courrier, daté de juin 2007, est un message manuscrit dans lequel l’homme d’affaire s’adresse à Eric Woerth, alors ministre du Budget en l’appelant « cher Eric », et le « remercie » de « son soutien » pour l’obtention de la décoration, selon la même source.

        Dans une seconde missive dactylographiée, le gestionnaire de la fortune de la milliardaire, renouvelle ses remerciements tout en demandant au ministre de lui remettre la Légion d’honneur, ce que M. Woerth fera en janvier 2008 alors que sa femme Florence venait d’être embauchée par Patrice de Maistre au sein de Clymène, la structure financière chargée de gérer le patrimoine de Mme Bettencourt.

         

        http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5hvlJRXLE0ZBH_8hPbrFKEBzs QaKg


        • Anthony Romagné Anthony Romagné 4 septembre 2010 14:37

          @BA,

          Merci pour vos précieuses précisions, et pour le lien AFP.


        • fonzibrain fonzibrain 4 septembre 2010 12:36

          Ba


          bey voila, woerth est définitivement grillé, il a menti et s’est fait prendre.

          3 lettres qui DÉMONTRENT qu’il est un fieffé menteur.

          leur culot est stupéfiant.

          le moment à l’ajef est mémorable, il en a baffoullé tellement il était grillé.




          « je ne mens à personne, je ne mens pas à la justice, je ne mens pas aux français »
          woerth

          LOL

          quelle bande de branquignole


          • Anthony Romagné Anthony Romagné 4 septembre 2010 14:35

            Je souhaite avant tout que justice soit faite !

            Woerth doit être jugé impartiallement, comme n’importe qu’elle français, les noms cités doivent comparaître également (même le chef).

            Les motifs d’accusations posent problèmes, ils doivent être changés, les menbres de la place financière de Genève ont beaucoup de choses à nous apprendre sur les pratiques de financement et de détournement utilisées depuis la création de l’UMP...

            PS : je conseille à tous le site de Fonzibrain, des articles sur des sujets diverses avec un esprit critique et un style d’écriture propre : du journalisme quoi !

            Cordialement,


          • Furax Furax 4 septembre 2010 13:30

            Le 13 juillet, j’ai envoyé un article intitulé « L’enfumage nuit gravement à la lucidité ». Il n’a pas été accepté. Je vous en donne une partie :

            "Bettencourt/Woerth. L’affaire nous a mobilisés, chauffés, mis sous haute tension depuis deux semaines. L’issue en était prévisible. Une bouillie de dénégations plus ou moins cyniques protégée par une action judiciaire aux limites du gag (casting rêvé : le procureur blaireau, Bernard Blier au hasard, visqueux à souhait, copain du Président, un de Funès aboyeur et agité de tics, noyant une grosse affaire d’oseille dans laquelle il serait lui-même cité sans le moindre état d’âme. Avec enveloppes de fraîche qui circulent mais que, de manière surprenante, personne n’a vu remettre. Non, à la réflexion, Audiard n’aurait jamais tenté une comédie aussi lourdingue …Eux, si). 

            Et puis c’est bien connu, tout le monde fait pareil depuis que le pouvoir existe non ? Tous pourris faut pas le dire !Circulez, y’a rien à voir ! Et derrière tout ce chambard, on a oublié le principal, la fraude fiscale. Enorme. Eva Joly l’a pourtant claironné : un enfant de Cours Moyen la détecterait facilement, vu l’ampleur de la fortune et les impôts payés –et largement remboursés- tous les ans. Les vraies révélations ne font aucun bruit, étranglées sur le champ et glissées à la va-vite sous le tapis :
            Fin juin, Martin Hirsch est chez Denisot. On glose retraites, déficits. Apathie, la voix de son maître parce qu’il le vaut bien, veut faire dire à l’ancien Haut-Commissaire qu’il n’y a pas d’autre politique à mener que celle du fils de l’artiste peintre. Hirsch rigole, les autres s’énervent. Je cite de mémoire :
            « Bien sûr qu’il y a une autre politique ! Je connais les arcanes de l’Etat. Il suffit que les dix pour cent des français qui détiennent cinquante pour cent de la richesse de ce pays paient NORMALEMENT leurs impôts en France. Et il n’y aurait plus aucun problème de financement des retraites, des dépenses sociales et du remboursement de la dette »
            Je n’ai jamais vu Denisot passer à une page de pub à une telle vitesse !
            Le vrai débat est là. Qui sont ces gens ? Comment s’y prennent-ils ? Comment les niquer sans leur couper la tête (pas encore…)
            A vos recherches ! Traquez, publiez, informez, mobilisez ! Sans vous laisser enfumer dans des controverses sans issue."

            Si quelqu’un dispose de la vidéo de Marin Hisch, merci de la publier

            • Anthony Romagné Anthony Romagné 4 septembre 2010 14:24

              Bonjour @Furax,

              Personnellement, j’ai apprécié la lecture de votre article et le style d’écriture en particulier. Il est tout à fait adéquat pour Agora Vox et aurait mérité sa publication. Si je dois apporter un bémol, c’est simplement le rattachement à l’actualité qui vient trop tard dans l’article.

              Un article peut parfois ne pas être publié pour la simple raison que Agora Vox est un média citoyen, c’est à dire qu’une écriture dont l’opignon est très axée est un« article d’opignon » et non un article privilégiant les faits...

              C’est le jeu d’Agora Vox, le média des citoyens, ils sont de nature diverses et d’opignons variables, même en France (mais moins qu’ailleurs), par exemple, il m’est arrivé une fois, après avoir publié un article d’en venir à douter de mon propre pays d’origine à cause des commentaires extrèmement xénophobe, ce sont des risques quand on écrit...

              http://t.co/IaUtlzJ 

              Concernant le contenu de votre article, j’ajoute que la liste de 3000 noms exibée par Woerth n’a pas eu de lecture, pourquoi ?

              Je suis journaliste français exilé en Suisse, pays que les français considèrent un « paradis fiscal ». Imaginez ce que les helvètes peuvent me confier au sujet de la fiscalité, au sujet du rapport à l’argent et au travail, et surtout de la démocratie...

              Certes la France est un pays compliqué, jadis sa grandeur faisait d’elle un exemple pour les autres nations, mais, aujourd’hui, le manque de transparence du public et du privé, le désengagement citoyen, la dégénérescence des élites, l’absence de morale de beaucoup et l’isolement des anciens a permi à une oligarchie non représentative de vivre au dépend des autres ; L’âme de la France est un danger aux yeux de ces « sarkoziens », mais je m’efforce à croire qu’elle perdure malgré tout !

              Une dernière chose, pour 2008, j’ai payé plus de 14% d’impôts. En 2009, je décide de reprendre une année d’étude, je n’avais cependant pas les droits d’un français (bourses, caf, rsa, assedics...), je me suis contenté de mes devoirs : payer et fuir à l’étranger !

              Cordialement chers lecteurs,

              Anthony Romagné


            • Furax Furax 4 septembre 2010 17:29

              Merci pour votre appréciation. Je trouve toutefois normal qu’AV n’ait pas publié mon article, sorti de l’actualité et surtout manquant de cohésion.
              Les évadés fiscaux que nous devrons « pendre à des croocs de boucher » sont de grosses pointures, les banques en particulier. La première mesure de salubrité publique devait être de les renationaliser. De Gaulle l’a fait. On a besoin d’un autre De Gaulle pas d’un nain de jardin.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Anthony Romagné

Anthony Romagné
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès