Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Les banlieues brûlent, Le Pen sourit

Les banlieues brûlent, Le Pen sourit

Un mois après les violences à la périphérie des grandes villes françaises, le leader de l’extrême-droite voit sa popularité augmenter de cinq points dans plusieurs sondages. L’analyse de trois politologues, et les réactions de Jean-Marie Le Pen.

Un mois après les violences à la périphérie des grandes villes françaises, le leader xénophobe voit sa popularité augmenter de cinq points dans plusieurs sondages.

« Immigration, explosion des banlieues... Le Pen l’avait dit ! ». Par ce message d’accueil, le site web du Front national (FN) prétend faire de son président Jean-Marie Le Pen le prophète de la violence dans les banlieues. Les principaux instituts de sondages notent une augmentation de la popularité de M. Le Pen. Selon l’institut CSA, 20% des Français se sentent « souvent d’accord » avec les idées du Front national, un record atteint une seule fois, et qui dépasse d’un point le chiffre d’avril 2002, date à laquelle M. Le Pen se qualifiait pour le second tour de l’élection présidentielle. Les sondages d’Ipsos enregistrent, en novembre 2005, 21% d’opinions favorables, un tiers de plus que le mois antérieur (16%). Enfin, la Sofres a conclu ce 14 décembre que seulement 39% des Français considèrent « inacceptables » les idées de M. Le Pen, cinq points de moins qu’en 2004.

On n’entend pourtant pas beaucoup le vieux nationaliste de 77 ans. « Le Pen n’a pas besoin de parler. Il surfe sur une vague d’opinion, il est très habile pour cela ». Pascal Perrineau, professeur à Sciences Po Paris, et auteur de plusieurs œuvres de référence sur l’extrême-droite en France et en Europe, est le plus grand spécialiste du Front national. Il constate, bien malgré lui, la coïncidence entre l’actualité et le discours de M. Le Pen : « Depuis 15 ans, il dit que ça va péter dans les banlieues. Et ça a pété. C’est terrible ».

Dans sa maison de Saint-Cloud, une riche banlieue parisienne, Jean-Marie Le Pen ne cache pas son optimisme. « Nous avons reçu des dizaines de milliers de mails pour nous dire que nous avons raison ».

Jean Peteaux, enseignant à Sciences Po Bordeaux reconnaît que, « dans les circonstances actuelles, rien n’empêche d’imaginer une répétition de 2002, ni même que Le Pen soit premier au premier tour ». En 2002, le leader du Front national était arrivé au deuxième tour avec 17,19% des votes, c’est-à-dire 194 000 de plus que le candidat suivant, le socialiste Lionel Jospin, depuis lors retiré de la vie politique. « En 2007, il peut parfaitement y avoir un premier tour avec 15 ou 20 candidats [en 2002, il y en a eu 16] », calcule M. Peteaux. Et la dispersion des voix favorise arithmétiquement les challengers comme M. Le Pen.

Nouveaux concurrents

En 2007, M. Le Pen devrait affronter deux nouveaux concurrents, Philippe de Villiers et Nicolas Sarkozy. Le premier a développé, depuis le référendum sur la constitution européenne, un discours xénophobe sur l’ « islamisation » de la France. Nonna Mayer, auteur de Ces Français qui votent FN, affirme que M. de Villiers est « un concurrent direct qui va jouer sur son électorat de droite traditionnelle et catholique. Il développe une image dure, mais respectable. Il n’a pas le même passé que Jean-Marie Le Pen. Et jamais il ne dérapera sur l’antisémitisme » (M. Le Pen a répété il y a un mois que les chambres à gaz étaient « un détail dans l’histoire de la Seconde guerre mondiale »).

La concurrence de son autre rival, M. Sarkozy, sera plus indirecte, mais peut-être aussi plus efficace. L’intention du populaire ministre de l’Intérieur de « nettoyer au Kärsher » les banlieues, le qualificatif de « racaille » qu’il adresse à certains jeunes et son désir d’incarner une droite « sans complexes », sont susceptibles d’attirer les électeurs de droite qui considèrent que l’Union pour un mouvement populaire (UMP, le principal parti de droite, que préside M. Sarkozy) a trop dérivé vers le centre. Pour M. Perrineau, « Sarkozy, c’est autre chose que Le Pen. Il a été très dur vis-à-vis de Le Pen dans les débats télévisés. Mais il développe une thématique sécuritaire, sans céder aux excès de Jean-Marie Le Pen. Il introduit un trouble auprès des électeurs du FN et peut les séduire ».

Le dirigeant frontiste détient un argument tout prêt contre ceux qu’il considère comme ses imitateurs : « Les Français préfèrent toujours l’original à la copie ». Il dit ne pas croire que les déçus de la droite passés au FN retournent à l’UMP de Sarkozy. Quant à Villiers, c’est selon lui « un chien courant, chargé de rabattre, d’amener vers M. Chirac des voix qui, sans lui, iraient chez Le Pen ». M. Le Pen rappelle que le petit parti de M. de Villiers s’est toujours proclamé « membre » de la majorité gouvernementale. Et il conclut en utilisant un terme inventé par Perrineau : « La lepénisation des esprits ne m’enlève pas de voix, bien au contraire ».

Les idées lepénistes ont beaucoup d’échos lorsqu’il s’agit de diagnostiquer une crise et de désigner l’« immigration massive » comme source de tous les problèmes de la France. Mais l’on connaît moins l’irréalisme de beaucoup de ses propositions. Après les violences urbaines, le leader du Front National a proposé, par exemple, l’« expulsion » des fauteurs de troubles, alors que 80% d’entre eux, nés en France, sont français, et donc inexpulsables.

500 signatures

M. Le Pen n’a pas encore la garantie de pouvoir se présenter à l’élection présidentielle. Pour éviter la prolifération des candidatures, la législation française oblige les candidats potentiels à obtenir les signatures de 500 élus. Il est aujourd’hui difficile de trouver des maires non frontistes qui acceptent de voir leur nom publié au Journal officiel à côté de celui de M. Le Pen. En 2002, le président du FN dénonçait un « scandale » lorsqu’il peinait à rassembler les signatures.

Les spécialistes s’accordent à dire qu’en 2007, à un an des élections municipales, M. Le Pen aura des difficultés à obtenir les signatures des élus. Selon M. Peteaux, « On peut imaginer qu’il y ait un gentlemen’s agreement entre l’UMP et le Parti socialiste pour boycotter Le Pen et l’écarter de la compétition ». Les deux grands partis de France ont un an pour résoudre un dilemme démocratique : empêcher une candidature qui, en 2002, a rassemblé près de cinq millions de votes (en dissuadant leurs élus de signer en faveur de M. Le Pen), ou permettre une nouvelle présence du candidat xénophobe au second tour de la plus importante élection nationale.


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

95 réactions à cet article    


  • Scipion (---.---.163.166) 21 décembre 2005 11:32

    En tout cas, une chose est sûre. C’est que si on avait écouté Le Pen, il y a vingt-cinq ou trente ans, en matière de politique de l’immigration, il ne serait plus aujourd’hui qu’un lointain souvenir.

    Alors que les immigrationnistes assument leurs responsabilités. Le phénomène Le Pen, ce sont eux qui le font durer !


    • Phil (---.---.190.182) 21 décembre 2005 14:15

      "En tout cas, une chose est sûre. C’est que si on avait écouté Le Pen, il y a vingt-cinq ou trente ans, en matière de politique de l’immigration, il ne serait plus aujourd’hui qu’un lointain souvenir.

      Alors que les immigrationnistes assument leurs responsabilités. Le phénomène Le Pen, ce sont eux qui le font durer !"

      Enfin une réaction de sencée ...

      Phil


    • Julien (---.---.162.82) 21 décembre 2005 12:15

      Saint-Cloud, riche banlieue parisienne ? J’y habite et je peux vous dire que j’ai du mal à joindre les deux bouts alors de grâce arrêtez de généraliser. Et Monsieur Le Pen est un homme très sympathique, qui n’hésite pas à s’arrêter pour discuter avec les gens.


      • Mathieu [Mathieu] 21 décembre 2005 12:37

        Monsieur, merci de votre attention. Je m’excuse si l’adjectif « riche » a pu vous offenser.

        Selon la mairie de Saint Cloud, « Si Saint-Cloud est une ville »riche« et agréable, cela ne signifie pas pour autant que ses habitants soient à l’abri des difficultés de l’existence. » (http://www.ville-saint-cloud.fr/index.php?idSite=1&idMenuPrimaire=5")
        Je crois que tout est dit : Saint-Cloud est une riche banlieue parisienne (de même que la France ou les États-Unis sont des pays « riches »), ce qui ne veut malheureusement pas dire que tous ses habitants, pris individuellement, roulent sur l’or.


      • florian (---.---.162.37) 21 décembre 2005 14:27

        Le pen avait raison de dire que les banlieues allaient exploser, mais ce n’etait pas le seul, les rappeurs le disaient aussi. c’est juste les causes et les solutions qui different, et là moi je ne suis pas d’accord avec les théories de le pen.

        on joue avec les peurs des français pour mieux les gouverner. d’un coté on a les mechants jeunes « issus de l’immigration » responsables du declin de la france, et de l’autre on a le « facho » du fn, donc la seule alternative c’est voter pour nous ! et dans tout ça c’est quoi les choix politiques ? tout le monde s’en fout vu que le souci principal est de vivre en securite. à croire que la france est en guerre et qu’il ne faut plus sortir le soir. moi je prend le metro, je vois la diversite de la france qui va travailler, pas de problemes d’integration, pas d’islamisation, pas de gros trafficants. par contre je vois une classe dirigeante, quelle soit privée ou publique, coupée du reste du monde. elle n’arrive pas à regler les problemes alors elle montre une partie de la population comme responsable de tout et cherche à diviser le plus possible (l’union fait la force). et nous comme des benets on réagit exactement comme ils le souhaitent surtout sans chercher à comprendre le monde. maintenant que la chine est plus puissante que nous il va falloir abandonner les 35 heures et arreter de demander une augmentation du pouvoir d’achat, on ne travaille plus assez ! ou alors peut etre que la chine compte plus d’un milliard d’habitants et elle est forcement plus productrice que nous avec nos 60 millions de rois des cons !


        • (---.---.34.171) 22 décembre 2005 06:03

          oui et travailler 80 heures par semaine, 7/7 jours, abandonner les congés payés et la retraite pour peut être compétitif avec ses jaunes qui travaillent pour un grain de riz.

          MOI JE DIT :

          TRAVAILLE OBLIGATOIRE SOUS PEINE DE MORT (peloton d’exécution sans procès) pour un salaire de :

          - un bol de riz
          - une toile de jute comme vêtement
          - un dortoir collectif en tôles ondulées sans chauffage comme habitation

          NON MAIS FAUT BIEN ETRE COMPETITIF

          VIVE l’IMMIGRATION L’OUVERTURE DES FRONTIERES LA MONDIALISATION

          (d’ailleurs, justement je viens de laisser mon appartement à un Indien et moi je suis allé couché dehors, vous voyez je suis pas raciste, faîtes donc de même, laissez votre femme, votre maison, et puis après on discutera......)

          Moi quand je voie quelqu’un je lui donne toute ma paye...... il la prend et ne dit même pas merci VOUS Y COMPRENEZ QUELQUE CHOSE VOUS ?

          voir :

          2. LA MAIN-D’OEUVRE AMERICAINE BAT EN RETRAITE DEVANT LES FORCES DE LA MONDIALISATION QUI DIMINUENT LEUR SALAIRE ET LEUR PROTECTION SOCIALE Après quatre années de reprise économique, tous les travailleurs américains devraient avoir le vent en poupe. En lieu de quoi, ils sont confrontés à une nouvelle offensive en vue de leur faire abandonner des bénéfices chèrement acquis et d’accepter des diminutions de salaire. Les sociétés expliquent que ces coupes sont vitales pour demeurer compétitif dans une économie de mondialisation croissante. Par David Streitfeld, Los Angeles Times, octobre 2005. Traduction traduction et relecture : Michel

          http://www.france.attac.org/IMG/pdf/attacinfo537.pdf

          un extrait :

          Cette semaine, on a demandé aux travailleurs du fabricant de pièces détachées Delphi Corporation une réduction de leur paye des deux-tiers. C’est l’une des concessions salariales les plus radicales jamais réclamée d’employés syndiqués.

          En même temps, les travailleurs de General Motors Corporation acceptaient provisoirement,lundi,de financer de leur poche des milliards de dollars pour les primes de leur couverture santé. Les employés de Ford Motor Company et Daimler Chrysler vont certainement devoir faire face à des exigences similaires.

          Les forces qui frappent les travailleurs de Delphi et de GM sont des versions extrêmes de ce qu’il advient sur le marché du travail américain ............


        • (---.---.93.79) 22 décembre 2005 09:30

          Je le dirais avec des mots plus courtois, mais je trouve votre analyse très pertinente. J’ajouterai que, qui vit à Saint-Cloud n’est pas forcément riche ! Et que la misère rurale vaut bien celle des banlieues ( et à la campagne, pas de gymnases à brûler...), et que les gens les plus pauvres en France ne font pas brûler le bien commun.


        • Aurélie (---.---.91.222) 21 décembre 2005 14:53

          Ce qui me fait toujours sourir c’est la phrase : la peur de l’autre.

          Mais y a t-il quelqu’un, à part l’extrême droite, qui s’est un jour demandé si nous n’avions pas envie de cette mixité sociale et ethnique que l’on cherche à nous imposer ? Pourquoi n’aurais je pas le droit de ne pas vouloir vivre avec telle ou telle personne ? Pourquoi m’imposer quelque chose qui ne m’intéresse pas ?

          J’ai pour ma part, longtemps vécue sur le continent africain et maintenant que je suis chez moi, je n’ai pas envie du tout de vivre ici comme en afrique (qui est du reste un continent magnifique).

          Alors si les votes en faveur de Le Pen explosent, c’est peut etre tout simplement pour cela.


          • quanta62 (---.---.255.156) 21 décembre 2005 15:30

            Comme quoi les adversaire de la république ne sont pas simplement les rapeur....

            Depuis que je viens sur ce site je suis atéré...Mais ou est passé notre idéal républicain ? notre humanisme ? Je ne voie plus que egoisme et reclution sur soit même ! voila la vrai danger on a oublier nos valeur républicain...


          • florian (---.---.162.37) 21 décembre 2005 16:09

            mais qui que l’on doit vivre comme en afrique ? j’adore le chez moi. de quel droit peut on choisir notre voisin ? on vit tous sur terre et notre destin est d’aller vers un monde sans frontiere, comme l’est l’europe. quand un breton veut venir vivre à paris, on ne lui pose pas de probleme. pourquoi on ne ferai pas la meme chose entre les pays ? la mixite sociale c’est sur que beaucoup n’en veulent pas. les riches avec les riches et les pauvres avec les pauvres, les noirs avec les noirs et les blancs avec les blancs. et surtout pas de melange, respectons les castes ! et l’egalite entre les hommes quelle connerie ! moi qui croyais que la france avait des valeurs. tout ce qui nous interesse c’est notre gueule.

            je me demande si aux africains on leur a demande si ils voulaient etre « civilises », si ils etaient d’accord pour qu’on les exploite.

            et les français qui sont dans les quartiers ils n’ont pas le droit à habiter dans un beau quartier ? bientot on choisira un appart selon son bronzage !


          • Sylvio (---.---.20.130) 21 décembre 2005 19:02

            Bravo Aurélie, alors on invite des Africains (qui faisait partie des colonies françaises) à venir reconstruire la France après la 2nde guerre mondiale et après on ne les considère plus français et on les jette.

            Quel honte d’entendre des propos pareils.


          • (---.---.11.14) 22 décembre 2005 10:47

            Bonjour,

            Cette remarque est très juste et j’aurais l’avoir écrite moi-même. En effet, on présente partout dans les médias bien-pensants la diversités de la France comme une richesse...pourtant est-ce que le peuple souhaite forcément cette diversité qu’on lui impose ? J’en doute. Pour moi (et l’avenir va hélas le prouver) la diversité c’est la perte (économique, identitaire, culturelle) de la France....

            Les votes FN, ce sont en grande partie des gens qui, comme moi, n’ont pas forcément envie de vivre dans une Fwance multicolore.... les voyages étants sufisants pour se dépayser

            Bonne journée à tous


          • (---.---.168.236) 22 décembre 2005 11:15

            Jamais vivre en France et vivre en Afrique ne seront similaires ! Même avec 100% de mixité sociale. Le problème n’est pas là. La question est de savoir si les gens sont capables d’accepter que leurs voisins de pallier ou de quartier aient des origines et des cultures différentes. Vivre sur le continent africain dans un camp militaire français, ce n’est pas vivre en Afrique, par exemple. L’Histoire et l’actualité nous enseigne tous les jours que LA PREMIERE CAUSE des conflits et de la violence c’est les inégalités, sociales essentiellement. Tout le monde aspire à être traité de la même manière que son voisin. Ce qui est normal. C’est pourquoi je pense que la politique du FN, basée sur la préférence nationale, serait un danger pour notre république si elle était appliquée. J’en dirais de même d’une politique qui serait basée sur une préférence ethnique, religieuse, etc. Et les politiques modérés ont raison en ce sens d’avoir peur de l’émergence de l’adhésion aux idées d’extrême droite.

            Vous Aurélie, vous voulez vivre entre gens pareils (sur quels critères : couleur de peau, goûts musicaux, aspirations culturelles, religion, tour de poitrine, couleur de cheveux, QI ?). C’est votre souhait, mais entre nous, il est difficilement applicable, à moins de ne s’offrir une île déserte, de la peupler à partir des individus que vous aurez choisis et, à terme, de la rendre à nouveau déserte parce que la nature est sévère avec les liaisons consanguines... Moi je me fiche pas mal que mon voisin soit un étranger ou qu’il n’aime pas les mêmes musiques que moi. Ce qui importe, c’est qu’il me respecte et que je le respecte. A partir de là, tout est possible...


          • Louis Naillac (---.---.72.14) 21 décembre 2005 15:51

            Etant moi-même un ancien de SC pipeau où j’ai du supporter l’apprentissage de la langue de bois pendant des années et savoir mentir sur mes copies pour ne pas me voir barrée la route vers le doctorat (et oui ça vous étonne ? la faute au FN peut être ?) je dois dire que pour moi les petits prétentieux « devins » tels que P. Perrineau me font hurler de rire lorsqu’on les lis ou les voit dans les divers supports médias. Ils ont eu tout faux, ils auront encore tout faux. L’homme est un animal « politique » s’il s’intéresse à autre chose que la bouffe et le sexe.

            Pour cette raison se tournera t-il vers la vérité, vers celui qui l’aura véritablement prédite : LE PEN Et puis arrêtons l’utilisation de termes faciles qui veulent éviter toute discussion normale comme traiter le président d’un parti pesant 20% des voix de xénophobe de raciste et d’antisémite uniquement parce qu’il dit ce qu’il pense ! Il ya des arabes et des noirs qui votent FN, posez leur la question ? Va t-on enfin pouvoir laisser les intellectuels de droite s’exprimer ???

            Bonnes fêtes en attendant

            LN


            • Mathieu [Mathieu] 21 décembre 2005 16:14

              Bonjour Monsieur et joyeuses fêtes également. Vous demandez d’arrêter de « traiter [...] de xénophobe de raciste et d’antisémite » Jean-Marie Le Pen.

              Je n’ai jamais utilisé les termes de « raciste » ni d’« antisémite » au cours de l’article.

              J’ai effectivement employé le terme de xénophobe (la xénophobie étant entendue comme la peur ou l’hostilité vis à vis des étrangers), qui me semble caractériser certaines idées phares de M. Le Pen comme la « préférence nationale », qui consiste à donner la priorité, à compétences égales, aux Français sur les étrangers.

              En outre, le fait que le FN remporte près de 20% des voix n’influe absolument pas la définition que l’on peut donner de ses idées.

              Si les qualificatifs attribués à M. Le Pen vous intéressent, je me permets de vous suggérer un court article sur mon blog :


            • florian (---.---.162.37) 21 décembre 2005 16:15

              les intellectuels de droite ? si c’est le pen l’intellectuel, alors je crois que le pochtron au bistrot du coin de la rue en est un aussi. j’aimerai bien savoir quels discours de ce monsieur peuvent etre consideres comme une reflexion ! mais on peut toujours se renfermer comme la coree du nord et on verra si notre economie et notre train de vie vont s’ameliorer. mais c’est sur qu’en virant 10 millions de personnes et avec 5 millions de flics on va vivre en securite !


            • André (---.---.91.222) 21 décembre 2005 16:17

              J’ai en effet connu un flic noir et FN lorsque plus jeune j’étais moi meme au FN. Et je peux vous dire qu’il avait du coeur à l’ouvrage !


            • Phil (---.---.190.182) 22 décembre 2005 08:53

              Enfin un commentaire dans lequel je me reconnais : même parcours, même approche, même dégout devant ce terrorisme intellectuel des forces « de gauche » ...

              Phil


            • Martin (---.---.91.222) 21 décembre 2005 16:29

              Je vous rappelle que loin d’être une idée de le pen, la préférence nationale s’applique en : Australie, Canada, Autriche etc etc ...

              Qu’est ce qui est dérangeant de préférer d’abord employer les gens de son pays que de faire venir un patagonien ou saoudien pour faire un meme travail ? Il y a des gens ici qui crevent de faim et qui ne travaille pas, alors avant de jouer les meres theresa, occupons nous d’eux en premier !


              • (---.---.1.149) 21 décembre 2005 17:07

                il serait scandaleux dans une democratie qu un candidat qui represente plus de 5 millions d electeurs ne puissent pas se presenter.


                • Jean-Pierre (---.---.22.211) 23 décembre 2005 14:50

                  Entièrement d’accord. Ajoutons toutefois qu’il est tout aussi scandaleux que le FN, qui représente comme vous le dîtes plus de 5 millions d’électeurs, ne soit pas représenté à l’Assemblée depuis de nombreuses années( plus de 20 ans). Le PC en déliquescence est représenté. Mais ce sont « les jeux d’alliance » contre nature qui permettent ces injustices. Je souhaite la proportionnelle aux éléctions législatives, mais très sincèrement je préfèrerais que le système majoritaire actuel permette au FN de se voir représenté, ce serait une gifle monumentale aux « découpeurs de circonscriptions » qui agissent selon les renseignements de RG (Renseignements Généraux) Sommes-nous vraiment en démocratie, j’en doute ! A moins que !!


                • Matita (---.---.68.200) 21 décembre 2005 17:24

                  SUPER DE CHEZ SUPER ET BRAVISSIMO DE CHEZ BRAVISSIMO MAMAN ET PAPA


                  • L'équipe AgoraVox L’équipe AgoraVox 21 décembre 2005 18:12

                    André = Aurélie = Martin = même adresse IP... Un peu de sérieux svp...


                    • Sylvain Reboul (---.---.188.247) 21 décembre 2005 19:07

                      En tout cas la preuve est faite dans certaines interventions dans ce blog et ailleurs que, par ses propos irresponsables, A. Finkelkraut a laché les chiens de la xénophobie ; Le Pen peut en effet s’en féliciter. Et nous sommes confirmés de la dangerosité de ceux qui, au lieu de faire une analyse objective de la sitution dans les banlieues, se contentent d’un délire moralisant et ostracisant à l’adresse des vistimes de la discrimination sociale.


                      • Phil (---.---.190.182) 22 décembre 2005 08:57

                        Ouf ! Nous sommes sauvés : l’intello de service, « responsable » quant à lui, vient de parler ... Inclinons-nous devant tant de sagesse ; à défaut de la vivre, il saura surement nous expliquer, statistiques à l’appui, la crise des banlieues ...

                        Phil


                      • Sylvio (---.---.20.130) 21 décembre 2005 19:18

                        Merci Mathieu pour cet article très constructif, j’ai participé à beaucoup de débat sur la Xénophobie, le Racisme, l’ethnocentrisme avec Argoul sur Agoravox.

                        Je vous invite donc à lire (si vous ne l’avez pas fait) ces articles sur Agoravox :
                        Les causes profondes des émeutes dans les cités
                        A la recherche d’un nouvel ennemi
                        La peur au ventre

                        Bien sûr Le Pen est un xénophobe voir raciste (forcément il ne peux pas dire ouvertement qu’il l’est). Certains ferait mieux de relire l’histoire pour voir comment Hitler est arrivé au pouvoir.


                        • Scipion (---.---.163.166) 21 décembre 2005 20:18

                          Tout cela est un peu long, je me suis efforcé de lire vite, parce que je n’ai pas que ça à faire. Quelque chose m’a peut-être échappé...

                          Ainsi, je n’ai vu nulle part qu’il était dit que le racisme - ou la xénophobie, aucun de ces deux mots ne me convient* - monte parallèlement à l’augmentation du nombre d’allogènes présents dans un pays.

                          Ai-je mal lu ? Ou s’agit-il réellement d’un oubli ?

                          * Le racisme induit une hiérarchisation des races, qui n’a aucun sens, tandis que la xénophobie signifie rejet de l’étranger, alors que s’il y a quelque chose d’indéfinissable, du fait de sa diversité, c’est bien l’étranger...


                        • Mathieu [Mathieu] 28 décembre 2005 19:09

                          Merci (un peu tard, je m’en excuse) de votre commentaire et de vos suggestions de lectures.

                          Je partage évidemment le souci de ne pas confondre les mots, bien défendu par Argoul et vous-même (je pars de l’hypothèse que Sylvain et Sylvio ne sont qu’un).

                          Vous avez sans doute aperçu l’encadré que je consacre à la difficulté de définir Le Pen.

                          Bien à vous.


                        • cuchulainn (---.---.201.245) 5 janvier 2006 18:49

                          salut à tous et bonne année , on compare Mr LEPEN à Hitler sans arrét mais n’oublions pas qu’il était socialiste , nationale d’accord mais SOCIALISTE , on parle du nazisme qui était biensur une période noir mais le COMMUNISME a été plus horrible et beaucoup plus meurtrié .


                        • Philippe (---.---.93.175) 21 décembre 2005 20:48

                          Dans ce pays, il y a 20% de la population qui en a marre qu’on les prenne pour des pigeons et qui le disent. Et au diable les discours si corrects des faux-culs bien-pensants. Eh bien, je considère qu’un gouvernement doit tenir compte de l’avis d’1/5 de la population. Et combien sont-ils, ceux qui préfèrent se taire ? Dans un autre article, je lis que seulement 5% de l’immigration des 30 dernières années était une immigration de travail. Donc que 95% sont venus pour profiter du système. ça s’appelle des parasites, ça. J’approuve les expulsions de tous ces gens, sans prime de retour. J’approuve la déchéance de leur nationalité française des délinquants ayant une double nationalité et leur expulsion automatique et immédiate. au fait, comment se fait-il qu’il n’y ait pas de racisme contre les asiatiques ? parce qu’ils travaillent. ce qui prouve que ce n’est pas un problème de racisme, mais le rejet des parasites.


                          • quanta62 (---.---.255.156) 21 décembre 2005 23:09

                            C’est marrent le nom parasite qualifiant une certaine population je l’ai entendu 2 fois : une fois en 45 en Allemagne et une autre 92 au Rwanda. La aussi on maudisé les discourt bien-pensants...L’histoire est elle un éternel retour ?

                            Mais je suis peut être un « faux-cul » bien pensant. Monsieur je vous plaint.


                          • florian (---.---.162.39) 22 décembre 2005 10:36

                            il n’y a pas de racisme envers les asiatiques ? c’est nouveau ça. moi j’entend beaucoup de « ces chinois qui nous envahissent ». les asiatiques subissent moins le racisme parce qu’ils vivent beaucoup plus en communauté et qu’ils créent eux memes leurs emplois et engagent parmi leur communauté. et le racisme est basé sur un classement des races. chacune a ses caracteristiques et les arabes sont les « parasites » et les jaunes des bosseurs. c’est pour ça que les gens acceptent mieux les asiatiques. par contre on veut bien qu’ils travaillent, mais qu’ils restent vivre dans leur quartier !

                            l’immigration de travail n’est plus aussi necessaire aujourd’hui, mais le regroupement familial a pris une grosse part. les gens que l’on a fait venir ont bien le droit de faire venir leur famille. et le droit d’asile entraine que l’on accueille une population d’autant plus forte que la misere dans le monde est grande.

                            la decheance de la nationalite est contraire à toute regle morale. comment renier un de ses enfants !

                            en allemagne une majorite de la population a mis au pouvoir un homme qui a extermine des millions de mort dans sa connerie. des fois c’est mieux de se passer de l’avis de la population.


                          • lahonte (---.---.44.60) 21 décembre 2005 21:19

                            Le succès du FN ne tient-il pas en partie à la mollesse des autres partis ?

                            Monsieur Le Pen articule son programme sur des idées simples, que tout le monde peut comprendre. En face, les projets de l’UMP ou du PS semblent fades, vides. On attend désespérément que ces gens agissent enfin.

                            Un électrochoc ne leur ferait pas de mal : un événement qui les forcerait à se remettre au boulot et à reconsidérer dans son ensemble leur projet pour les Français.

                            Alors mettons le FN au pouvoir !

                            Les électeurs verront enfin de quoi il s’agit et ne se feront (peut-être) pas avoir une deuxième fois.

                            Et si, comme je le pense, le président Le Pen et son gouvernement transforment la France en un pays invivable, les citoyens se réveilleront peut-être enfin pour mener la révolution dont nous avons tant besoin.


                            • michel lerma (---.---.63.53) 21 décembre 2005 22:53

                              LEPEN c’est la créature de Mitterrand qui l’a créé de toute pièce pour diviser la droite dans les années 80.

                              Rappelez vous,nous sommes en 1983,la rigueur est à plein régime pour le gourvernement de la gauche et c’est l’échec de la politique économique et sociale J’avais 23 ans et gros sur la patate en tant que militant d’un réve socialiste

                              En septembre 1983,Edouard BALLADUR,dans un acticle dans le journal LE MONDE ,pose les bases de la futur cohabitation à venir en 1986.

                              balladur à l’époque était PDG de GSI filiale d’une société nationalisé (je travaillais dans le groupe GSI) Balladur etait aussi PDG du tunnel du Mont Blanc

                              Balladur n’a jamais eu de soucis pour ses postes de PDG qui dépendaient du bon vouloir du Président de la République.

                              D’ailleurs,tout les délégués syndicaux (CGT,FO,CFDT) des sociétés du groupe GSI ont été viré les uns après les autres ,sans que cela ne choque le gouvernement de l’époque !

                              Le problème de MITTERRAND était d’arriver au élection législative de 1986 sans trop de casse pour lui et que la victoire de la droite,qui,à l’époque sentait la droite réganienne,soit des plus limitées.

                              Donc,il a protégé BALLADUR ,car il en avait besoin.

                              Ensuite ,rien de tel que de faire de la place dans les médias à LEPEN.

                              Et c’est ainsi que nous avons eu droit au 1er show de 20h30 dans une émission « L’heure de vérité » de LEPEN

                              ET la méthode de Mitterrand consitait à réproduire ce que la droite avait fait avec le parti communiste et la gauche non communiste

                              Diviser pour mieux régner !

                              En plus,Mitterand à fait créé une association,par des troskistes (qui constitués les bataillons du mouvement de la jeunesse socialiste) : SOS RACISME

                              Fantastique outil de communication dont l’objet à constitué ,non pas à refaire les cages d’escalier ou à apprendre le français aux immigrés venus en France , mais à taper sur la droite et l’extreme droite afin de dire :

                              « au secours la droite reviens »

                              Slogan des affiches du PS à l’élection législative de 1986.

                              Donc,oui LEPEN est la continuité du droit d’inventaire de Mitterrand

                              Aujourd’hui,les représentants du marketing que l’on retrouvent au journal LE MONDE ou LIBE ,ont un objectif,faire vendre leur journal,que de moins en moins de gens lisent car en déphasage complet avec les réalités quotidiennes des gens.

                              Donc,ils « achetent » un sondage super démago et ainsi,se relance pour faire parler d’eux ....et que les gens achetent leurs journaux ????

                              On appelle cela de l’indexation,comme d’autre index leur site web sur google par mot clé.

                              Ici ,le mot clé ,pour LE MONDE et LIBE c’est « LE PEN »

                              Un coup marketing

                              Donc,évitons de jeter le discrédit sur son voisin ou son collégue de travail en supposant qu’il fait parti du sondage « trou-de-ball » publié par des journaux qui ne vendent plus et qui perdent de l’argent et qui veulent augmenter leur vente en ciblant peut etre une clientèle en difficulté et qui considere que leur difficulté remontent aux temps de l’esclavage...

                              Si vous analyser un peu ,en 2002,Chirac à tout fait,par médias interposés pour permettre à l’extreme-gauche d’avoir sa place dans les télés et radios et casser du Jospin (l’une des causes ,parmis d’autres,de sa défaite)

                              Ne soyons pas vecteur des médias en pertes de crédibilités et aussi ,dépassés par les technologies comme AGORAVOX,qui permet des journaux interactif libre et citoyen.

                              Rappelez vous du pauvre SERGE JULY qui voici quelques mois,vendait sur les chaines TV sa NOUVELLE ,NOUVELLE ,NOUVELLE version de son journal et de son site web (nul !)

                              Dans ,ce débat d’aujourd’hui,je ne peux que constaté l’ABSENCE DES IDEES DU PARTI SOCIALISTE sur TOUT LES PROBLEMES DE LA SOCIETE FRANCAISE,peut etre plus par immobilisme post-présidentiel ?

                              Avez vous Martine Aubry manifestait pour les 35heures à l’usine BOSH ???????

                              Les ouvriers vont travailler 40 heures payés 35 !

                              Et Ségoléne Royal,elle pense quoi des contrats de travail DE VILLEPIN ?

                              Ces contrat son en train de se substituer au CDD et CDI ,car il n’y a aucune CREATION D’EMPLOI NOUVEAUX en France.

                              Et que dire des crédits du C.N.R.S qui sont mis à la diète ???

                              Bref,la ou on attendait un parti de réformes sociales & économiques ,nous avons le désert !

                              Nos amis socialistes laissent le champ aux autres ,pour jouer les sauveurs en 2007 ????

                              Tiens,depuis 2 jours,sur France Infos, un nouveau mot clé revient en boucle c’est « JUPPE » ,oui le fameux « JUPPE » des emplois dissimulés,des fausses factures,du rackets des entreprises.. ...il parait qu’il a des idées pour la France (hi hi hi !!!)

                              D’ailleurs,si vous relisez le rapport d’AUBERT,sur les fausses factures de 1993,vous trouverez la clés des probèmes de vétustés des cités HLM (fausses factures,emplois dissimulés,racket dans les appels d’offres.......)

                              En 1992,les travaux de rénovation de la cité HLM ou j’habite avaient été sous-traités à une société en faillite !

                              Oui,aujourd’hui,la cité est un peu crad !

                              Donc,la cité n’a jamais été rénové,l’instruction judicaire doit suivre encore son cours depuis 1993, (comme l’instruction des HLM de la ville de Paris ?????)

                              Peut etre devriez vous relire ce rapport d’AUBERT et demander des comptes à celui qui à bénéficier de l’impunité totale jusqu’ici : JACQUES CHIRAC

                              Si ces HLM avaient été renovés ,ils n’auraient pas tout les problèmes qu’ils ont aujourd’hui.

                              Il est vrai que le batiment à financé en caisse noir l’argent des parti politique.

                              Cela explique peut-etre le silence sur la cause réelle de ces cités qui n’ont pas été renové comme elles le méritaient afin de permettre aux habitants de vivre heureux.

                              Aujourd’hui ,les partis politiques ont un financement publiques est c’est tant mieux pour la démocratie mais cela n’interdit pas de demander des comptes


                              • Calb (---.---.154.56) 21 décembre 2005 23:54

                                incroyable les conneries qu’on peut lire ici ! D’après Agoravox, Aurélie, André, Martin et d’après moi Philippe sont une seule et même personne ! c’est dommage qu’un naze pareil pollue les forums à ce point. Arretons donc de lui répondre, c’est déjà trop d’honneur que de lui consacrer ces quelques lignes. Je suis par contre assez d’accord avec « lahonte », laissons Lepen gagner, ça aura au moins le mérite de risquer de la déclencher cette révolution tant attendue !


                              • jean (---.---.207.3) 21 décembre 2005 23:32

                                Ah nos bonnes valeurs républicaines, Ah la république , ça fleure bon la nostalgie. Et qu’est ce qu’il y a dedans ? Que l’on développe le thème du respect de l’autre , de la tolérance partagée, de l’accueil je veux bien mais le mot république fréquemment associé au mot valeurs, ça veut dire quoi ? De base le mot république est uniquement un système d’organisation politique, l’Iran est une république, est à cela que l’on s’identifie ?


                                • Ialuset (---.---.36.12) 22 décembre 2005 00:28

                                  Trouvez vous normal à tout bout de champ de qualifier un homme politique de « xénophobe » ??? Idem pour M. De Villiers ? 39% des gens trouvent innaceptables les idées du FN. Avez vous besoin de rajouter « seulement 39% » ????? Le devoir d’un journaliste n’est il pas tout d’abord un devoir de neutralité ???? M. Le Pen est à la tête d’un parti légitime, démocrate et s’il a des mandats, ce sont des mandats démocratiques, c’est à dire qu’il les exerce grace au peuple. Alors j’aimerais bien que les journalistes comme vous fassent preuve d’un minimum de respect au lieu de distiller tant qu’ils peuvent leurs jugements de valeur qui ne regardent qu’eux. Je trouve par ailleurs anormal que Yahoo permette la parution d’un tel article dans la rubrique actualités.


                                  • Mathieu Mathieu 22 décembre 2005 15:44

                                    M. Maurel, vous avez tout à fait raison de vous intéresser au choix des mots, qui est primordial pour tout journaliste qui se respecte. Vous me reprochez l’utilisation de deux termes.

                                    Sur le qualificatif de xénophobe, je vous renvoie à l’explication donnée plus haut, ainsi qu’ à l’article « Définir Le Pen ». J’ajouterai que xénophobe est un concept précis, qualifiant froidement un discours, et n’a rien d’un « jugement de valeur ».

                                    Sur l’adverbe « seulement », qui suffit à vous faire sortir de vos gonds, à en juger en tout cas par le nombre de points d’interrogation, j’ai peine à comprendre la polémique. Comme je l’écris dans l’article, le pourcentage était de 5 points supérieur en 2004. Il a donc baissé et n’est plus que de 39%. Seulement 39, comparé à 44,


                                  • Political (---.---.185.197) 22 décembre 2005 03:37

                                    lier les émeutes de début novembre à un problème d’immigration est un raccourci bien trop facile qui ne frise pas la démagogie, c’en est.

                                    L’utilisation a tors et à travers du bouc émissaire bien pratique, l’étranger, n’est pas de mise. Il s’agit de français laissés de coté par notre pays et ses inhibitions.

                                    Cela n’excuse en rien et ne légitime aucunement toutes les violences qui ont eu lieu.

                                    Il s’agit désormais pour la France d’assumer pleinement son passé dans tout de qu’il contient. Et de construire enfin les conditions de la fin des discriminations qui font de ces jeunes des français de seconde zone au regard notamment de laccès a l’emploi ou encore aux logements.

                                    Un seule exemple symptomatique des difficultés de notre pays avec son histoire : le 17 octobre 1961 et le massacre a Paris de entre 200 et 400 manifestants nord africains pacifiques par la police, sous les ordres du (pas) très recommandable Maurice Papon. Il aura fallu attendre les années 1990 pour que la chappe de plomb posée sur cet évènement commence a se soulever.

                                    Regarder son passé, l’assumer dans ses bons et ses mauvais cotés, c’est avoir affronté les difficultés et c’est créer des conditions d’une relation assainie des horreurs passées. C’est aussi agir pour une meilleure compréhension par chacun des différences de l’autre, donc une meilleure acceptation, donc moins de discriminations


                                    • Scipion (---.---.39.123) 22 décembre 2005 08:43

                                      Lorsque vous écrivez, political : « Un seule exemple symptomatique des difficultés de notre pays avec son histoire : le 17 octobre 1961 et le massacre a Paris de entre 200 et 400 manifestants nord africains pacifiques par la police... », vous vous trompez.

                                      Le pays réel n’a pas de difficulté avec son histoire. Ce sont uniquement les intellâtres nombrilistes qui éprouvent ce genre de problèmes. Le bon peuple, lui, il s’en fout.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès