Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Les caisses du patronat sont pleines pour...

Les caisses du patronat sont pleines pour...

Pour rémunérer les salaires des patrons du CAC 40 : Leur salaire fixe (ce qu’ils perçoivent, quoiqu’il arrive) : en 2009, la moyenne était de 1,2 million d’euros allant de 570 000 euros pour le PDG de Vallourec (Ph. Crouzet) à 2,1 millions d’euros pour le DG de L’Oréal (Jean-Paul Agon). Leur salaire variable « durable » (lié aux résultats de l’entreprise) : là aussi 1,2 million d’euros en 2009. Avec dans le haut du panier, F. Riboud (PDG de Danone) : 3,4 millions d’euros.

Pour financer les stocks-options (plan d’achat d’actions) : c’est en France que la part des stocks-options dans la rémunération totale est la plus élevée au monde : elle représente une à deux fois le salaire total fixe et variable reçu au cours de l’année… Cela signifie 2 à 4 millions d’euros de plus par an !

Pour distribuer des dividendes (revenus des actions) : en 2009, le champion est Henri de Castries, PDG d’Axa qui a touché 820 000 euros de dividendes, soit 20% de sa rémunération, hors stocks-options.

Pour rétribuer les jetons de présence : (touchés pour siéger dans différents conseils d’administration) : en 2009, les PDG du CAC 40 ont touché 60 000 euros pour cela…. une broutille par rapport à tout le reste, mais cela représente quand même 5 fois le SMIC annuel !

Pour rémunérer les actionnaires du CAC 40 : Ainsi, les entreprises du CAC 40 prévoient de verser, au titre des résultats en 2011, 37 milliards d’euros de dividendes à leurs actionnaires pour un total de 87 milliards de bénéfices. En 5 ans, c’est 31% de hausse pour les dividendes et les rémunérations des grands patrons ont augmenté de 34%. Le CAC 40 gave ses actionnaires alors que dans le même temps plus de 8 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté.

Pour donner des parachutes dorés à des patrons : même quand ils quittent leurs fonctions, les PDG s’enrichissent encore ! Par exemple, Daniel Bernard, ex PDG de Carrefour a touché 9,5 millions d’euros quand il a quitté le groupe en 2005.

Pour payer des retraites dorées aux seigneurs du capitalisme : Une centaine de grands patrons d’entreprises cotées en Bourse bénéficient d’un précieux régime de retraite complémentaire, les fameuses « retraites chapeaux ». Grâce à elles ils seront à l’abri du moindre besoin pour leurs vieux jours. Car c’est en millions d’euros que les prestations faiblement soumises à l’impôt leur sont versées. 400 fois le minimum vieillesse par exemple pour Lindsay Owen-Jones ancien PDG de L’Oréal parti à la retraite en 2006 et qui touchera jusqu’à sa mort 3,4 millions d’euros chaque année ! Les montants provisionnés par les entreprises pour financer ces retraites chapeaux sont très faiblement imposés. Les contributions de l’entreprise ne sont pas soumises aux cotisations sociales, ni à la CSG ou à la CRDS. Elles n’alimentent donc pas les caisses de retraite. Jusqu’à fin 2009, elles étaient imposées entre 6% et 12%. Quant aux pensions versées aux dirigeants, elles étaient taxées à 8%. Considérées comme une rente viagère, elles bénéficient d’un abattement de 10% pour le calcul de l’impôt sur le revenu.

 Tout ça montre bien que ce n’est qu’une question de répartition des richesses et des choix politiques faits par les gouvernements au service des possédants et non une question de fatalité ! La crise n’est pas pour tout le monde !

Sur Conscience Citoyenne Responsable

http://2ccr.unblog.fr/2012/03/13/les-caisses-du-patronat-sont-pleines-pour/


Moyenne des avis sur cet article :  3.75/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • jaja jaja 27 mars 2012 12:32

    Comme le dit la chanson :

    Partage du temps de travail
    Partage des richesses
    Ou alors ça va péter !


    • chuppa 27 mars 2012 18:47

      votre titre est diffamatoire pour tous les patrons de PME qui se cassent le cul pour maintenir leurs sociétés à flot. Arrêtez de mettre tous les « patrons » dans le même panier de crabes. Et si vous tentiez une analyse du monde des PME !? Préparez vos mouchoirs.


      • Robert GIL ROBERT GIL 27 mars 2012 19:32

        des patrons du CAC 40 ...
        des stocks-options
        ...
        des jetons de présence ....
        des parachutes dorés....

        Si vous lisez bien l’article je pense qu’il n’y a pas d’equivoque, je parle des grosses entreprise et pas des PME. Maintenant, c’est une bonne idée d’ecrire un article sur les PME/PMI, j’ai travaillé dans plusieurs et on y trouve de tout, des boites trés bien et d’autres a eviter....


      • musashi 28 mars 2012 17:28

        Pour rémunérer les actionnaires du CAC 40 : Ainsi, les entreprises du CAC 40 prévoient de verser, au titre des résultats en 2011, 37 milliards d’euros de dividendes à leurs actionnaires pour un total de 87 milliards de bénéfices.

        Et quel est le pourcentage des pertes en capital des actionnaires pendant la crise ?
        Pour les actionnaires des banques par exemple certains ont perdu 85% de leur capital....

        Les salaires indécents, stocks options et retraite dorée des grands patrons sont effectivement scandaleuses et à réguler rapidement.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Robert GIL

Robert GIL
Voir ses articles







Palmarès