Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Les chèquiers contraception de Ségolène, « coup de com » ou besoin réel (...)

Les chèquiers contraception de Ségolène, « coup de com » ou besoin réel ?

La Dame du Poitou vient de lancer dans sa région les chéquiers contraception. Est-ce un « coup de com » ou bien une réponse à un réel besoin ?

Pour y voir plus clair il faut revenir au début de cette année, en janvier 2009, période à laquelle le gouvernement avait prévu de réduire de 42% l’enveloppe budgétaire affectée au planning familial, et de la supprimer purement et simplement pour 2010.

Ce n’est que face à une véritable levée de bouclier des milieux concernés et une mobilisation de l’opinion publique (la pétition lancée au mois de janvier a été signée par plus de 140.000 personnes en quelques jours) que l’équipe de Sarkozy a fait machine arrière et s’est engagée à reconduire les budgets pour les trois prochaines années, soit 2,6 millions d’euros par an.

Mais est-ce suffisant pour autant ? Depuis les décrets d’application de la loi Neuwirth (1967), l’État a pour mission de veiller sur l’éducation à la vie, au droit à la sexualité pour toutes les femmes, en aidant financièrement les associations agréées. Le Mouvement français pour le planning familial (MFPF) représente 70 associations départementales implantées en France. Or les subventions allouées par l’état couvrent à peine la moitié du coût réel de l’activité des établissements.

Le MFPF propose depuis 1956 une « qualité d’écoute et de transmission générationnelle de femmes ». « Les Bureaux de Dieu » de Claire Simon sorti sur les écrans fin 2008 montre le quotidien de ce lieu d’information et d’échanges sur la sexualité, l’IVG, la contraception, les violences. Quelque 420 salariés sont mobilisés sur « l’information, l’accueil, l’écoute, l’éducation à la sexualité » et reçoivent environ 450 000 personnes chaque année. Une mission sur la contraception que la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot jugeait encore prioritaire en 2007.

On peut dès lors s’inquiéter pour l’avenir du planning familial, à l’heure où ce gouvernement taille à la hache dans les dépenses concernant les services publics, tout en diminuant les rentrées d’argent en faisant des cadeaux de plus en plus incroyable aux grosses entreprises.

Dans ce contexte l’opération lancée par Ségolène Royal semble judicieuse, puisqu’il s’agit d’envoyer dès cette semaine un chéquier aux lycéennes, donnant accès à des consultations médicales gratuites, à l’achat de contraceptifs, à des analyses médicales ou encore à une visite de contrôle. Et ce au moment même où les associations anti-avortement et l’extrême droite en général intéresse particulièrement Sarkozy, à l’approche des élection régionales de mars 2010.

Évidemment le gouvernement monte au créneau, et le sinistre de l’Éducation nationale, Luc Chatel (très en colère) a ainsi estimé que l’État n’avait pas à se substituer au planning familial. Étonnant d’entendre Luc Chatel défendre le Planning familial. Peut-être devrait-il le rappeler au grand chef. (Voir le dossier sur la destruction des services publics).

Lisez cet article, témoignage de Françoise Mesnard publié sur le site de Médiapart, relatant la remise des premiers chèques et du soutien de tout le milieu associatif : Lire l’article

Pour conclure en répondant à la question posée en début d’article, l’intervention de Ségolène Royale est pertinente sur le fond, mais risque d’être fortement critiquée, à juste raison sur la forme, puisque la Dame du Poitou fait tout, mais vraiment tout ces jours-ci pour que l’on parle d’elle...

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

42 réactions à cet article    


  • Melchior Griset-Labûche 19 novembre 2009 15:31

    Curieuse distinction du fond et de la forme. Pourquoi faut-il à tout prix lui donner tort, surtout quand elle a raison ? Il reste à espérer, pour le pays, qu’elle ait souvent tort de cette manière-là, et sur de nombreux sujets.

    Et pourquoi l’appelez-vous « la Dame du Poitou » ? Pourquoi pas « la Cruche », « la Bécassine avec un gros n’habitus de droite », « la Folle de Poitiers », et j’en passe ?

    « La Cruche a encore soulevé un vrai problème, elle a tout à fait raison contre l’agitation de Sarkozy et l’immobilisme du PS, dommage que ce soit pour faire parler d’elle ».


    • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 19 novembre 2009 16:22

      Explication nécessaire !

      Connaissez-vous un homme (ou une femme) politique qui ne fait rien, voire ne fait pas tout pour que l’on parle de lui (elle), s’il veut être élu(e), en démocratie d’opinion (il n’y en a pas d’autre possible) aux plus hauts degrés de la responsabilité ? Connaissez-vous un acteur de théâtre qui ne fait pas tout pour monter sur scène ?

      Il y avait un rapport étroit à Athènes entre la démocratie et le théâtre, ne l’oublions pas.

      Ce qui compte c’est quel usage l’acteur ou l’homme (ou la femme) politique font de leur talent, s’il en ont, de représentation et pour l’homme (ou la femme) politique quelle vision il (elle) a de l’intérêt général et quel usage il (elle) en fait


      • oncle archibald 19 novembre 2009 17:28

        « on » oublie de rappeler que l’action de Ségolène Royal vise des mineurs ... en principe sous la responsabilité de leurs parents .. Il est toujours facile de se faire mousser devant des ados en faisant valoir que leurs conneries resteront sans conséquences. Allez y les gars vous pouvez bezouiller sans craintes, Maman Ségolène va vous faire un chèque à rattraper les conneries. Il n’y en aura pas un qui sera contre ..

        Je trouve cela très démago et un peu juste comme « vision d’avenir » .. Je préfererai qu’elle nous présente un programme fiscal rigoureux et surtout avec les deux colonnes, pas juste celle des dépenses ....

        • Melchior Griset-Labûche 19 novembre 2009 18:53

          Les parents d’élèves sont plutôt pour, apparemment. Non ? On verra bien en mars.

          Sur le programme fiscal, elle est contre le bouclier du même nom, c’est déjà quelque chose, si on compare avec Sarkozy... Et son principe, c’est qu’un euro prélevé doit devenir un euro dépensé à bon escient.


        • perlseb 19 novembre 2009 19:03

          Oui c’est vrai. Si les parents d’élèves sont plutôt pour, il faut généraliser cela aux collèges, aux écoles primaires et aussi en maternelle pour les filles très précoces.

          Vive la décadence. L’acte qui donne la vie ne doit pas être banalisé : dans une société mature, on devrait le pratiquer quand on a atteint son autonomie, et uniquement.

          Mais bon, tout le monde croit que faire n’importe quoi avec n’importe qui (et à n’importe quel âge), c’est ça le bonheur. Alors, continuez, mes petits.


        • oncle archibald 19 novembre 2009 19:38

          Melchior ça ne sont pas de vagues principes qu’il faudra sur un programme pour emporter mon adhésion, mais le détail .. Quelle fiscalité sur les revenus ? reviens t-on à une échelle progressive sans échappatoire oui ou non ? quelle fiscalité sur le capital ? l’ISF sera-t-il maintenu à partir de quel seuil ? à taux fixe ou à taux progressif comme l’ISR ? comment seront prélevées les cotisations sociales ? Pourquoi ne pas les supprimer et les intégrer complèteent aux autres impôts ? Y aura-t-il des exceptions ? lesquelles ?? voilà qui me parait plus intéressant que les gesticulations de l’ensemble de la classe politique à ce jour ...

          Pour ma part, si les mots liberté et fraternité veulent encore dire quelque chose, si nos ancêtres n’ont pas fait 1789 pour rien, il faut à nouveau supprimer tous les privilèges et prélever l’impôt à tout le monde mais de façon extrêmement progressive.. Que personne n’y échappe, sauf cas tout à fait exceptionnels et annoncés dans le programme, car chacun doit prendre la mesure du budget collectif, prendre conscience que l’argent public n’est pas une abstraction mais bien l’argent de chacun .. 
          Je souhaiterai aussi que les fruits du travail soient moins taxés que les fruits du capital, que la progressivité des tranches fasse que les plus favorisés restent certes les plus riches mais aussi qu’ils soient les plus imposés, que les plus travailleurs ne soient plus les vaches à traire donnant le lait pour toute la Société .. C’est un sacré travail que de repenser totalement la fiscalité .. Ils peuvent s’y atteler tout de suite s’ils veulent être prêts pour 2012 ..

          Alors les « coups médiatiques » de Madame Royal, accompagnés de paroles lénifiantes du genre on supprimera le bouclier fiscal, ce qui est certes nécessaire à mes yeux mais ne suffit pas à créer une fiscalité équilibrée et fraternelle, vous imaginez ce que je peux en penser ...

        • Melchior Griset-Labûche 19 novembre 2009 21:44

          Faites un article sur les propositions des différents partis en matière fiscale, et on en discutera. Mais ce n’est pas l’objet de la présente discussion, me semble-t-il.


        • oncle archibald 20 novembre 2009 08:25

          Melchior cela fait 45 ans que je vote et que je suis attentivement les campagnes électorales ... Comme le disait ma mère en occitan les programmes se résument à « tutis n’auretz » traduisons « vous en aurez tous » ... Et le lendemain de l’élection, il n’y en plus que pour les copains ...

          C’est cela qu’il faut changer... Il faudrait arriver à obliger les candidats à préciser avant et à tenir après .. Peut être faut-il changer la loi, obliger les élus à rendre compte régulièrement en cours de mandat ..

        • oncle archibald 20 novembre 2009 08:36

          Pour moi le lien avec la présente discussion est évident, puisque la « mesure » prise par madame Royal n’a d’autre objet que de la remettre à la une des journaux et des écrans de TV en évitant soigneusement de parler de nos véritables « désirs d’avenir » ... Pure démagogie, et je n’oublie jamais qu’elle a été la fidèle élève de François Mitterand ...

          Pour moi cet homme n’a eu que 2 mérites : remettre la gauche au pouvoir, ce qui a rendu de l’espoir à ceux qui en étaient privés depuis bien longtemps, et supprimer la peine de mort à contre courant de l’opinion ... Pour le reste, il a fait beaucoup de mal en gaspillant l’argent de l’état à fins électorales et en acceptant une cohabitation, bouleversant ipso-facto le fonctionnement de la cinquième république voulu par son fondateur .. Dans une république digne de ce nom on ne peut avoir une hyper présidence que si on demande de temps en temps au peuple s’il approuve toujours la direction suivie ... C’est ce que faisait de Gaulle et c’était très républicain contrairement à ce que soutenaient ses opposants.

        • Melchior Griset-Labûche 20 novembre 2009 17:08

          Il y a une personnalité politique qui prône la démocratie participative que vous appelez de vos voeux. C’est... ah, le nom m’échappe ! C’est pas de chance...


        • perlseb 20 novembre 2009 18:31

          A vilistia,

          Je pense que nous n’avons pas les mêmes valeurs. Pour moi, coucher à 16 ou 17 ans avec quelqu’un qui en a 16 ou 17, c’est-à-dire 2 personnes qui ne connaissent pas grand chose de la vie et qui sont loin d’être autonomes et construites, c’est, dans cette société, faire n’importe quoi et avec n’importe qui (puisqu’aucun n’est construit).

          Je comprends que très peu de gens partagent cette opinion mais chacun a le droit d’avoir ses opinions.

          Il faudrait peut-être que la société nous permette d’être autonome beaucoup plus tôt et là, je suis totalement pour. Mais, comme c’est bizarre, quand les gens sont jeunes et encore beaux, disons jusqu’à 25 ans, ils ont beaucoup de mal à être autonomes même en étant très sérieux. Cette société n’inciterait-elle pas les jeunes à faire n’importe quoi ? Je dirai qu’il y a comme une lacune entre la fin des allocations familiales (18 ans) et le début du droit au RSA. J’ai envie de dire, la société chercherait à ce que les jeunes se prostituent, elle ne s’y prendrait pas autrement.


        • oncle archibald 21 novembre 2009 11:49

          ah Vilistia ... votre post en réponse à Périseb me laisse tout chose .. Quel âge avez vous ? Vous n’avez jamais mâché un chewing-gum, jamais bu un coca ? Vous habitez dans les bois, vêtue de peux de bêtes ? Je ne crois qu’à moitié à votre prose, très « adolescente » quel que soit votre âge ...


        • jps jps 21 novembre 2009 14:16

          @vilistia
          voilà une réponse qui me plait
           smiley
          l


        • perlseb 21 novembre 2009 19:10

          A vilistia,

          Quelle assurance à 17 ans. Tu promets dans cette société !

          Ce qui m’amuse c’est que tu t’imagines que les autres ont des tabous ou sont coincés. Non, moi ce qui m’intéresse c’est plus le plaisir que le cul proprement dit.

          Le cul, c’est très animal et très vulgaire. Le plaisir c’est beaucoup plus raffiné et pas donné à n’importe qui justement. S’imaginer qu’on est libéré parce que l’on fait n’importe quoi avec n’importe qui, ça m’amuse beaucoup. Essaie d’avoir du plaisir, vraiment. Mais je ne suis pas sûr que tu saches encore ce que c’est. Il y a des gens bien plus âgés que toi sur AgoraVox alors ne fais pas celle qui connait tout de la vie avec ces gens-là.

          Tu verras quand tu auras 25 ans : tu diras toi-même. « Putain, qu’est-ce que j’étais conne à 17 ans ! ». A moins que, plus grave, tu sois déjà figée et n’évolue plus jamais, ce que je ne te souhaite pas.

          Un petit conseil quand même. Si tu veux du plaisir, ne néglige surtout pas le sport (pour être franc, les femmes sont souvent impropres au plaisir par manque de puissance cardiaque).

          Bonne continuation. Et merci pour tes réponses, sans rancune. Tu ne pouvais pas me traiter de « mauvais coucheur » sans explication et t’attendre à ce que je ne réponde pas tout de même.


        • perlseb 21 novembre 2009 21:12

          Non, je ne crois pas.

          J’étais aussi très sportif dans ma jeunesse (ceinture marron de judo, pour info et sans blague !), mais pas encore assez pour avoir d’autres sensations....

          Que diras-tu à 25 ans sur le plaisir que tu as eu jusqu’à présent si tu découvres d’autres sensations ? Mais tu as raison, peut-être es-tu déjà au top et tant mieux pour toi.

          Je te souhaite sincèrement de trouver le plus de sensations possibles mais ne sous-estime pas les gens un peu trop rapidement. On (moi y compris) peut apprendre des choses de tout le monde.

          L’important pour le plaisir, c’est aussi d’être très bien dans sa tête, d’avoir beaucoup de maîtrise, ... bref « connais-toi toi-même ». A 17 ans tu es peut-être précoce, mais comment peuvent être les gens aussi précoces que toi et bien plus âgés ?

          Merci de m’avoir lu, en tous cas.


        • lord_volde lord_volde 21 novembre 2009 21:48

          Bonsoir coupine Vilista

          Toujours en tenue d’athlète pour foutre des raclées aux imbéciles heureux ! J’ai le sentiment que ce garçonnet essaie maladroitement de te faire la cour !!! Enfin, c’est seulement une impression, mais la suite nous le dira sûrement.
           tu es la meileure pugiliste benjamine que je connaisse.


        • lord_volde lord_volde 21 novembre 2009 21:49

          correction : meilleure


        • perlseb 21 novembre 2009 22:41

          Amusant. Non, lord_volde, vilistia n’est ni de mon âge, ni mon style.

          J’aime bien discuter un peu avec les gens qui n’ont pas du tout le même avis que moi. Parfois j’apprends des choses. Mais, là, je n’ai rien appris, tant pis.

          En fait, je ne suis pas du tout « mauvais coucheur ». Au contraire, je ne m’énerve jamais, j’ai peut-être même un peu trop de patience. Quand on voit tous les posts un peu méchants de vilistia (sûrement liés à son âge, je la pardonne), qui est vraiment le « mauvais coucheur’ » dans l’histoire ?


        • Monica Monica 19 novembre 2009 18:52

          Curieuse, cette façon de réduire une action à un « coup de com ».

          Pour ne pas en être une, il faudrait donc.... que l’action ne soit pas rendue publique ?
          Que personne n’en sache rien ?
          C’est totalement irréalisable, dans notre société hypermédiatisée.

          De plus, comme le rappelle Sylvain Reboul, toute personnalité politique joue pour son image.
          Ce qui vaut pour S. Royal vaut pour les autres, et inversement.
          Or il est rare qu’on le dise autant pour les autres...

          En l’occurrence, l’action de S. Royal est dans la logique de ce qu’elle avait entrepris quand elle était au gouvernement, favorisant la distribution de la « pilule du lendemain » dans les infirmeries des lycées.


          • jps jps 20 novembre 2009 08:14

            @troll vilistia
            je saurai où je mets les pieds et non je serais où je mets les pieds
            il faut retourner à l’ecole vilistia


          • Melchior Griset-Labûche 20 novembre 2009 08:21

            Je suis où je mets les pieds plus sûrement que je ne le sais.


          • tvargentine.com lerma 19 novembre 2009 22:00

            La créature vie encore uniquement par le média mais les dirigeants de partis de gauche ainsi que les citoyens ne gauche ont compris que Me ROYAL n’était pas une véritable candidature de gauche en 2007

            Il faut écarter une bonne fois pour tout cette personne populisme ,arriviste et qui s’autorise le droit de parler de gens qu’elles ne connaient pas

            N’oublions jamais que ce n’est qu’une technocrate et non une véritable socialiste et que Mr et Me ont peut etre passé un accord en 2007 pour écarter tout autres candidatures à gauche à la présidentielle de 2007 et maintenant de 2012

            J’ai encore en image cette image en 1988 des « quadras » du PS qui représentaient ce qu’ils sont aujourd’hui : creux ,vides d’idées politiques et manipulateurs de médias qui se laissent violer car ils en redemandent pour vivre

            http://www.tvargentine.com
             


            • Melchior Griset-Labûche 20 novembre 2009 08:27

              « Il faut écarter une bonne fois pour tout cette personne populisme ,arriviste et qui s’autorise le droit de parler de gens qu’elles ne connaient pas »

              Plus facile à dire qu’à faire, hein mon grand. Essayez encore, je suis sûr que vous pouvez ! Yes you can !


            • Melchior Griset-Labûche 20 novembre 2009 08:31

              Magnifique ! ça c’est du débat républicain !


            • Melchior Griset-Labûche 20 novembre 2009 08:34

              Hélas, le mieux est l’ennemi du bien, et ce message corrigé est un peu affadi, c’est dommage. J’aimais tant cette illustration de la haute tenue intellectuelle de l’anti-ségolénisme, face à l’indigence manifeste du ségolénisme.


            • Massaliote 20 novembre 2009 09:03

              J’aimerais mieux qu’elle s’occupe d’éducation que de contraception ce domaine étant d’ordre privé. Mais ce coup merdiatique est destiné à faire passer le message suivant : « MOI, je comprends les jeunes, je sais quelle est leur principal souçi : Baiser sans entraves. » La plupart des dirigeants pensent de même et se disent : Ca les occupe et pendant ce temps ils ne pensent pas à nous contrôler.


            • Melchior Griset-Labûche 20 novembre 2009 09:29

              La santé publique est d’ordre public.


            • oncle archibald 20 novembre 2009 10:23

              Melchior il ne s’agit pas de distribuer des capotes pour ne pas choper le sida mais de bien autre chose, d’encourager les jeunes à baiser sans entraves et même sans réfléchir .. Je ne suis pas certain que ce soit un bien, la responsabilité ça s’apprend, et nous sommes nombreux de ma génération à avoir su baisouiller à partir de 17/18 ans sans choper une blennorragie ou faire d’enfants à nos partenaires alors que personne ne nous avait vraiment instruits .. Laisser penser aux jeunes que tout est possible sans conséquences c’est une grave erreur motivée par une démagogie sans bornes.


            • Melchior Griset-Labûche 20 novembre 2009 14:31

              Avoir su baisouiller, Archibald, que me dites-vous là ! Jésus Marie Joseph ! C’est du propre. Mai sans avoir été instruits, ça ne m’étonne pas, « les gens de qualité savent tout sans l’avoir appris ».

              N’empêche qu’on a choppé la vérole tsarkozyenne, et nous voilà dans de beaux draps.


            • oncle archibald 21 novembre 2009 09:05

              Melchior je me marre, vous avez touché juste .. Madame Lion, la maîtresse de maternelle qui m’a appris à lire, Dame de Saint Maur de son état, nous recommandait déjà : « jamais auprès des sots ne te mets à portée » ... Hélas, je n’ai pas toujours suivi cette recommandation, et je traîne désormais ma plume sur Agora Vox ou le risque est maximum ...


            • jps jps 20 novembre 2009 08:16

              @troll calmos
              toujours en manque de prozac ?


              • Gazi BORAT 20 novembre 2009 08:19

                Que Segolène R. se soit fait un coup de pub... Tant pis !

                Qu’en passant elle se soit préoccupée d’un problème que les « féministes » professionnelles issues parfois de la Libération sexuelle qui suivit 1968 (et donc pour la plupart aujourd’hui ménopausée) ne se préoccupent plus guère, excitées maintenant par des fantasmes plus exotiques : tant mieux !

                gAZi bORAt


                • brieli67 20 novembre 2009 08:58

                  Allons ! Allons... 
                  Un tel « dossier pratique » ne se monte pas en deux jours.
                  Au lieu de gazouiller un certain jour sur l’accompagnement viril au domicile des « aubergines » de la maréchaussée..

                  C’est du supertorpillage !! Dites moi qui de DROITE aborde ces sujets de société ?
                  En espérant que d’autres missions du genre sortent des cartons....
                  Depuis le débat sur « le fier d’être français » dégage des ressentiments bien surannés, voire glauques et morbides.

                  Dans le contexte sécurité de proximité qui osera mettre sur le tapis le port d’armes, les enquêteurs, la justice à l’américaine.... Bref le quotidien de nos séries américaines et brésiliennes qui éclaire nos salles de séjour. 


                • claude claude 20 novembre 2009 14:15

                  @ gazi,

                  vous vous trompez, les feministes n’ont jamais baissé la garde : elles sont moins bruyantes c’est tout.

                  et puis même si elles sont ménopausées*, elles ont des filles et des petites filles à protéger.

                  * soit dit en passant, la ménopause n’est pas seulement affaire d’âge, mais aussi d’hormones, d’hérédité ou de maladie.


                • Melchior Griset-Labûche 20 novembre 2009 12:18

                  Merveilleux ! Comment faites-vous pour élever le débat civique avec autant de chaleur et d’ardeur ?


                • Melchior Griset-Labûche 20 novembre 2009 12:16

                  Mais vous, vous êtes génial !


                  • Melchior Griset-Labûche 20 novembre 2009 14:33

                    Saugrenue ! Saugrenue ! Est-ce que j’ai une gueule de saugrenue ?


                  • Melchior Griset-Labûche 20 novembre 2009 14:35

                    Sérieux, donc : mieux vaut pouvoir lire ça que d’être obligé d’aller chez le p’tit chien.


                  • claude claude 20 novembre 2009 14:01

                    bonjour,

                    je suis femme et mère de famille, et en tant que telle, je ne peux que m’associer à cette démarche.

                    en effet, une contraception, même pour les très jeunes filles, bien menée, vaut toujours mieux qu’une IVG. l’idéal serait que les gamins attendent d’être plus mûrs pour découvrir l’amour physique.

                    la cabale menée par le ministre de l’éducation est dans la droite ligne de la suppression des subventions du planning familial, et le nombre de services hospitaliers pratiquant l’IVG, se réduit comme une peau de chagrin.

                    a quand de vrais cours d’éducation sexuelle dans les collèges et lycées (beaucoup de parents étant embarrassés pour en parler avec leurs enfants) ? car il vaut mieux prévenir que guérir.


                    • claude claude 20 novembre 2009 14:24

                      @ vilistia

                      il existe de parents qui sont mal à l’aise pour parler de sexualité avec leurs enfants.

                      et puis, entre copines, elles échangent leurs ressentis et leurs émotions.
                      c’est ce que l’on fait à tout âge de la vie, qui peut mieux vous comprendre que quelqu’un qui a vécu ou qui vit la même expérience ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès