Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Les deux sont tombés sur la tête

Les deux sont tombés sur la tête

​ ​​​​Certains pourraient y voir une plaisanterie mais non. Rien de tel à l’horizon. « Le sénateur-maire de Strasbourg Fabienne Keller (UMP) et le président de la Communauté urbaine de Strasbourg Robert Grossmann (UMP) ont demandé dans un courrier adressé lundi au président Jacques Chirac ‘la localisation à Strasbourg du ministère des Affaires Européennes’ afin de faire de la ville la ‘Capitale européenne de la France’, rapportait hier midi l’AFP. Certes, « localiser un ministère en dehors du siège de l’exécutif n’est pas une démarche banale », concédaient les deux élus mais elle est un acte « parfaitement légitime eu égard au statut européen de Strasbourg et l’europhilie de ses habitants », qui ont majoritairement voté en faveur du traité constitutionnel. Poursuivant, le tandem strasbourgeois indique qu’en tant que siège du Parlement européen et du Conseil de l’Europe, « Strasbourg est un bel exemple de laboratoire d’une citoyenneté européenne en gestation ». Au final, non seulement un tel transfert coulerait de source mais il serait « un geste à forte portée symbolique en direction d’une politique européenne plus proche des attentes et des préoccupations des citoyens français ».

Strasbourg, « capitale européenne de la France ». L’expression sonne bien. A ceci près qu’on imagine mal Bruxelles capitale européenne de la Belgique ou Paris capitale française de l’Ile de France. A la rigueur, Luxembourg capitale luxembourgeoise du Luxembourg garderait une certaine cohérence lexicale... Mais bon. A moins qu’en rejetant la constitution les Français se soient déjà exclus de l’Union. « Capitale européenne de la France » pourrait en ce cas être synonyme de représentation française près l’Union, un peu à l’image d’une ambassade. Forcément, pour cela, et même si les supporters du Sporting Club de Bastia en sont pour certains déjà persuadés, faudrait-il encore que Strasbourg ne soit plus en France...

Le plus somptueux n’est pourtant pas à rechercher dans cet embrouillamini mais bien dans l’argumentation : « Plus proche des attentes et des préoccupations des citoyens ». Forcément, avec un Conseil de l’Europe regroupant 46 Etats membres sans aucun pouvoir de coercition, un Parlement européen ne siégeant dans la capitale alsacienne de quatre jours par mois, la pauvreté des liaison aériennes entre Strasbourg et le reste du monde et pour seule structure de lobbying/conseil européen l’Assemblée des régions d’Europe, on imagine de suite l’impact positif d’un tel changement... Quant au laboratoire de citoyenneté européenne, certes la gestation existe mais guère plus, le projet d’Eurodistrict CUS-Ortenau encouragé inlassablement par Paris et Berlin n’en finissant par exemple plus d’attendre Godot. Pour le reste, mieux vaut éviter de demander leur avis aux strasbourgeois qui, dans une majorité visiblement croissante, ne semblent attendre de 2007 que la fin de l’année et les prochaines échéances municipales...

Cerise sur le gâteau, dans un tel cas de figure - qui n’a semble-t-il pas manqué de faire sourire quelques fonctionnaires du Quai d’Orsay à l’heure du déjeuner - on imagine d’ici la facilité qu’auraient à travailler de concert les Affaires européennes et les Affaires étrangères dont les premières dépendent. Ceci, sans compter les relations avec Matignon et l’Elysée. Maintenant, avec une bonne politique des transports - en fait assez proche de la téléportation - la chose pourrait néanmoins fonctionner et, qui sait, faire école. Marne la Vallée accueillerait ainsi le ministère des affaires étrangères, Corte l’Intérieur, Lourdes la Santé, Nice les Finances, Verdun les Anciens combattants ou encore Millau l’Agriculture. A défaut d’être crédible, le projet aurait au moins l’avantage de rendre hommage à Goscinny et à ses deux héros gaulois « de l’intérieur », clamant d’une seule et même voix : « Ils sont fous ces Alsaciens ! »

Christophe Nonnenmacher est journaliste


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès