Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Les digues imaginaires séparant l’UMP et le FN

Les digues imaginaires séparant l’UMP et le FN

Qui peut s'étonner de voir se rompre les digues entre la droite UMP et le Front National ?

Et d'ailleurs ces digues n'étaient elles pas imaginaires.

Un Madelin ou un Longuet et bien d'autres viennent de l'extrême droite et les passages de l'un à l'autre côté de la fameuse digue sont nombreux.

La défaite de Sarkozy aux présidentielles et le succès relatif de l'orientation défendue par Madame Le Pen ont accéléré les cadences....

Il ne reste plus à la bleue grise Marine qu'à marginaliser voire à se débarrasser des compagnons indésirables, fascistes notoires pour pouvoir participer avec des chances de succès à la recomposition de la droite en constituant une droite dite populaire...

Rien n'est simple, les résistances sont nombreuses au sein du FN et tant que le vieux père est là, la tâche est difficile.

Le FN, parti attrape tout, populiste d'extrême droite est l'ennemi juré de tous les travailleurs et de leurs organisations, il mène une politique xénophobe et son « laïcisme » affiché masque difficilement son rejet raciste des personnes issues de l'immigration noire ou maghrébine et son soutien à l'école privée catholique.

L'alliance pour l'instant contre nature entre des militants laïques issus de la gauche avec les identitaires et même maintenant des militants du FN dans le cadre du journal Riposte Laïque constitue des dangers mortels :

  • ces militants complètement déboussolés confondent le rejet de la communauté d'origine musulmane au combat lui, légitime contre l'intégrisme ;

  • ces militants commettent les mêmes erreurs que leurs prédécesseurs historiques, les Doriot qui, oubliant d'analyser ce qu'est le fascisme en arrivent à tomber dans l'escarcelle de ceux qui veulent détruire les libertés démocratiques et mener une politique xénophobe.

Le Front National représente l'extrême droite et, composé de plusieurs courants différents dont un courant authentiquement fasciste peut devenir en fonction de l'accentualisation de la crise, l'aile la plus dure de la droite ou un parti fasciste....

De toutes façons, c'est l'ennemi juré de la laïcité, de la démocratie et du socialisme.

Ceux qui a gauche proposent la constitution d'un front républicain avec la droite dite modérée se trompent et justifient tous les reniements ou mieux préparent une nouvelle alliance avec le centre, les restes du MODEM notamment.

Je préfère en rester à des clés de lecture principielles s'appuyant sur une analyse, il y a d'un côté des partis ouvriers et démocratiques et de l'autre la droite représentée notamment par l'UMP et le Front National.

Aucune voix ouvrière ne doit se porter sur les candidats de la droite et de l'extrême droite

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  3.27/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

44 réactions à cet article    


  • noodles 14 juin 2012 18:29

    POURQUOI JE NE VOTERAI PAS DIMANCHE

    Bouder les élections qui, moi ? NON CERTES !

    Cepencdant, juin 2012 marque pour moi un tournant

    ...et dire que j’ai fait un article sur AV (refusé) pour encourager au vote lors du 1er tour !  :

    VAUCLUSE 2E CIRCONSCRIPTION.

    Moi qui ne m’abstiens jamais JE NE VOTERAI PAS DIMANCHE.

    Au premier tour se présentent : 1 candidat officiel « les verts PS »investi par la commission nationale

     + 1 candidat PS du terrain depuis des années évincé* par Paris

     = 1 FN CONTRE 1 UMP au 2e tour l’équation est simple

    la rivalité entre 2 candidats de gauche se réclamant du PS a joué à plein

    La machine à perdre a fonctionné à fond*. Je n’ai plus de candidat

    mais voter blanc signifierait quoi ???? Je préfère montrer que je ne vote ni pour l’un ni pour l’autre

    Jai voté Chirac par défaut,, par dépit en 2002, mais là NON

    JE NE VOTERAI PAS DIMANCHE. En plus la Morano a dit en quelque

    sorte que FN = UMP. Tant va la cruche à l’eau...qu’à la fin elle est pleine !

    Elle va où notrre galère ?

    Post scriptum :

    Les investitures au PS ont été faites en dépit du bon sens ...en Charente c’est pareil

    sauf que là-bas je saurais quoi voter !

     

     

     


  • oncle archibald 14 juin 2012 09:58

    Vous vous rendez compte ?? Il y a des gens de gauche modérée qui oseraient voter avec des gens du centre .. Pouah ma chère, quelle horreur ... Ces gens de peu ne sont-ils pas anti républicains ?? 

    Tandis que voter pour des gens qui, comme le sympathique Philippe Poutou affirment que les élections ne servent à rien et que le pouvoir est dans la rue, ça c’est bien républicain ... Merci à Philippe Poutou d’avoir su façonner des clips de campagne hilarants, mais mon avis sur les idées qu’il professe ne change pas ... 

    Pour moi quelqu’un qui dit que les élections ne servent à rien n’est pas un républicain fréquentable et j’imagine mal François Bayrou probablement battu Dimanche prochain prenant la tête d’une jacquerie pour piquer le pouvoir au bout de sa fourche ... Lequel de Poutou et de Bayrou est à vos yeux un authentique républicain ? Qu’en pensez vous Monsieur Chalot ?

    • Cigogne67 14 juin 2012 10:01

      Prochain papier de Chalot : les digues imaginaires séparant le PS et le FDG ?

      chiche ! smiley


      • JL JL1 14 juin 2012 10:20

        Cigogne,

        la différence entre le FN et le FDG c’est que les valeurs du FN ne sont pas celles de la République ; celles du FDG, si !

        La différence entre le PS et le FDG c’est que le PS ne veut pas sortir du cadre néolibéral, le FDG, si !

        La différence entre la vraie gauche et la Social-démocratie, c’est Frédéric Lordon qui le dit le mieux, je cite un extrait :

        "Précisément, on reconnaît la gauche serpillière, la gauche pleurnicheuse, la gauche qui ne veut pas être de gauche, aux chaudes larmes qu’elle verse sur la souffrance sociale sans jamais vouloir interroger, et encore moins modifier, les structures qui ne cessent de la recréer. On la reconnaît par conséquent aussi à ses instruments : emplois-jeunes, éducation-formation — avec le double aveu implicite que l’éducation est surtout une formation professionnelle et que, si bien sûr on les y aidera, il appartient tout de même aux individus de se rendre « employables » —, fiscalité enfin, soit tout ce qu’il reste de leviers secondaires pour atténuer les effets à l’intérieur du cadre mais sans jamais y toucher. De tous ces palliatifs, cependant, la fiscalité est le plus significatif — quand il n’est pas manié à la baisse à la façon du socialisme Jospin-Strauss Kahn-Fabius... "


      • JL JL1 14 juin 2012 10:25

        Et naturellement, vous aurez noté que sortir du cadre néolibéral n’est pas incompatible avec les valeurs de la République. C’est le contraire qui l’est !

        De sorte que le seul parti dont à la fois les valeurs et le projet sont compatibles avec les valeurs de la République est le FDG. Et donc, pour le FDG, l’UMPSFN a du sens, du mauvais sens.

        CQFD !


      • oncle archibald 14 juin 2012 10:33

        " la différence entre le FN et le FDG c’est que les valeurs du FN ne sont pas celles de la République ; celles du FDG, si." 

        Voilà le message sans cesse ressassé sans la moindre explication ni discussion. Me souvenant de Mai 1968 lorsque je demandais des explications sur certaines affirmations péremptoires, je vais probablement m’attirer la même réponse : si tu n’es pas capable de comprendre ça tu n’as rien à faire ici ... 

        J’admets donc la faiblesse de mes neurones et maintiens d’autant plus ma demande d’explications ... La gauche a toujours oeuvré pour les minorités non ? 

        Donc, à ce titre, faisant partie de la minorité de ceux qui ne comprennent rien à rien, je souhaite une explication précise et détaillée à la question fondamentale : quelles sont les valeurs professées par le FN qui sont incompatibles avec les valeurs de la république ... Question subsidiaire : quelles sont les valeurs qui permettent de caractériser la république Française .. Merci de votre sollicitude.

      • JL JL1 14 juin 2012 11:31

        Archibald,

        en effet, « la faiblesse de vos neurones », puisque c’est comme ça que vous parlez, ne vous aura pas permis de comprendre grand chose ; vous dites : « La gauche a toujours œuvré pour les minorités » et en inférez, pardon, déduisez qu’elle devrait s’occuper de toutes les minorités !

        Il faudrait nous expliquer ce que vous entendez par cette expression. Si je vous dis que les riches, par exemple, sont minoritaires par rapport aux gens qui ne le sont pas, maintenez vous votre affirmation ?

        Je ne peux rien pour vous, il y a trop de travail et j’ai d’autres chats à fouetter. Désolé.


      • oncle archibald 14 juin 2012 12:10

        Magnifique dégagement en touche de JL !!!

        Je vous parle de ce qui est républicain et de ce qui ne l’est pas et vous me répondez « programme de gouvernement de la gauche » ... C’est pas la question ... pas du tout la question à moins que vous ne considériez qu’être riche, ce qui n’est absolument pas mon cas je vous rassure, est antirépublicain ... 

        Vous me dites que les riches sont minoritaires par rapport aux gens qui ne le sont pas. Figurez vous que malgré la faiblesse de mes neurones je l’avais également constaté, encore qu’il faudrait bien s’accorder sur le niveau de revenus qui permet de cliver les riches de ceux qui ne le sont pas ...

        D’ailleurs pour poursuivre dans votre sentier (lumineux) il faudrait aussi s’interroger sur la compatibilité entre les « valeurs de gauche » et les revenus de ceux qui dirigent « la gauche » .. 

        Je me suis laissé dire que certains payaient de très gros impôts y compris à l’ISF, ce qui vient conforter ma première supposition : être riche n’est pas antirépublicain ... Vous confirmez ?

        Alors qu’est ce qui est antirépublicain, à part les théories professées par les copains de Monsieur Philippe Poutou qui affirme sans sourciller que le pouvoir ne doit pas sortir des urnes mais de la rue ... ce qui implique également d’admettre le bien fondé des guerres civiles ... mais bon c’est peut être aller un peu loin ...


      • oncle archibald 14 juin 2012 12:23

        Et encore merci à JL de m’avoir obligé à rechercher le sens exact du verbe « inférer » qui, si mes neurones ne se trompent pas, était fort bien employé dans votre prose ci-dessus ...

        Sens : conclure | genre : verbe

        dégager, finir, raisonner, résoudre, arguer, vider, exposer, terminer, déduire, régler

        Sens : déduire | genre : verbe

        conclure, retrancher, enlever, décompter, défalquer, démontrer, rogner, retirer, rabattre, ôter, induire, soustraire

        Sens : penser | genre : verbe

        cogiter, envisager, être persuadé, incliner à, ratiociner, croire, s’imaginer, réputer, argumenter, réfléchir, présumer, conjecturer, dire, trouver, se figurer, juger, philosopher, concevoir, estimer, supposer, discuter


        Merci de votre sollicitude et d’avance merci encore d’essayer de répondre à ma question « principale » ...

      • JL JL1 14 juin 2012 12:44

        Archibald,

        votre premier post pétri de mauvaise foi ne mérite guère de réponse.

        En revanche, le second m’a bien fait marrer ! En effet, c’était précisément pour vous éviter de chercher dans le dictionnaire que j’ai donné un synonyme, me doutant bien que vous ne connaissiez pas le sens du verbe inférer ! Et comble de lourdeur, quand vous en avez découvert le sens, vous n’avez même pas perçu le clin s’oeil que je faisais avec cette facétie en direction des personnes cultivées !

         smiley


      • oncle archibald 14 juin 2012 14:17

        Ah mais si Monsieur l’érudit, mon premier post mérite une réponse que vous êtes infoutu de lui donner ... Au bal des faux culs vous menez la danse, sans contestation aucune ...

        Tonton François, premier du nom, a fait cette trouvaille, l’extreme droite est infréquentable tandis que l’extrême gauche ne gène en rien, et depuis les moutons bêlants suivent son chemin sans protester ... Mais sur le fond, la question reste posée et seuls les « honnêtes gens » sont capables d’y répondre. Les sectaires de tout poil, ceux pour lesquels une seule chose compte, « faire triompher la gauche », dont vous me semblez faire partie, ne le peuvent pas ... Serviteur Monsieur JL ...

      • JL JL1 14 juin 2012 15:41

        archi,

        je répondrais volontiers si la tâche ne me paraissait pas démesurée. Quelqu’un qui caractérise la gauche par cette phrase lapidaire à laquelle on fait dire tout et son contraire (je cite : « la gauche a toujours œuvré pour les minorités ») n’est pas en mesure de comprendre la réponse à la question qu’il pose sur ce sujet.

        Commencez donc par dire ce que vous avez derrière la tête, avec cette peau de banane que vous m’avez jeté et sur laquelle vous êtes tombé tout seul.


      • oncle archibald 14 juin 2012 17:05

        JL : Je ne tends aucun piège et je ne vois pas dans lequel je pourrais etre tombé. 

        La question que je me pose est initiée par les cris d’orfraie que pousse « la gauche » au sujet de valeurs qui ne seraient pas « républicaines » et que porterait non seulement le front national mais au moins une partie de l’UMP.

        Par exemple je demandais sur un autre fil en quoi est-il est anti-républicain de dire que « la maitrise de l’immigration, le refus du vote des étrangers et la protection des frontières extérieures de l’Europe »  sont des valeurs qui peuvent être défendues et faut-il rougir d’oser dire cela ? En quoi la défense de ces « valeurs » vaudrait à elle seule que l’on vote contre Madame Morano ....

        Questions restées sans réponse à ce jour.

        Vous qui aimez comme moi employer des mots justes, devriez pouvoir expliquer facilement quelles sont les valeurs « républicaines » et celles qui ne le sont pas, que tous ceux qui, comme vous et moi, sont attachés au bon fonctionnement de la République doivent avec force rejeter.

        Voila la question simple à laquelle je n’arrive pas à obtenir de réponse claire. 

        Et j’ajouterai une simple remarque : si, ça s’est vu dans le passé, un parti ou un mouvement d’opinion est jugé incompatible avec les valeurs de la république, il est interdit. Ce fut le cas pour quelques mouvements d’extrême gauche du temps de de Gaulle et de Pompidou. 

        Pourquoi diable si un ou des partis politiques existant à ce jour n’était pas compatible avec les valeurs de la république, ceux qui dénoncent cette forfaiture ne demandent-ils pas son interdiction. Voila encore une question simple, et si vous y répondez simplement peut être pourrais-je le cas échéant comprendre mes erreurs ...

      • JL JL1 14 juin 2012 22:03

        archibald,

        Il est tard, je ne citerai qu’une chose qui me vient à l ’esprit : rappelez vous l’interview de Marine Le Pen par Anne-Sophie Lapix : MLP demandait que les enfants d’immigrés ne donnent pas droit à versements d’AF, même si, nous le savons bien, les salariés immigrés sont assujettis comme les autres à cotisations sociales.

        Nous avons accès aux mêmes sources d’information, et je dois vous rappeler ce que vous semblez ignorer : on ne trouve pas que ce qu’on ne cherche pas. Vous confondez bottage en touche et refus de « nourrir le troll ».

        Sur ce, j’ai dit sur ce fil ce que j’avais à y dire.


      • oncle archibald 15 juin 2012 09:14

        CQFD .... A des questions précises appelant des réponses précises, j’obtiens pour tout potage « je ne nourris pas de trolls » .... 

        En réalité vous criez au loup pour des raisons idéologiques qui vous sont propres alors que vous savez parfaitement que les partis « de droite » n’ont aucun élément de programme qui pourrait être qualifié « d’antirépublicain ».

        Comme beaucoup de votre camp vous déniez le droit d’exister à ceux qui ne pensent pas comme vous.

      • JL JL1 15 juin 2012 09:36

        archibald,

        Je vous suggère la liste des affaires pour lesquelles Sarkozy est susceptible d’être condamné rédigée par Imhotep comme autant de témoignages des crimes commis contre les valeurs de la République par ce parti de droite.

        Les gens comme vous sont aussi emmerdants qu’un mal de jambe. C’est votre technique pour faire taire le camp d’en face : le marquer à la culotte ! Tout le monde sait bien que les partis xénophobes d’extrême droite, partout en Europe sont au ban de la société, même s’ils font des scores ahurissants au regard de ce qu’ils sont !

        Tiens, qu’est-il donc advenu de ce député d’extrême droite qui a fait le coup de poing contre des femmes au parlement d’Athènes, et qui aux dernières nouvelles était toujours en fuite ?


      • oncle archibald 15 juin 2012 10:35

        JL,

        respectueux des règles de la république je présume innocent quiconque n’a pas encore été condamné ... 

        Les gens comme moi vous emmerdent, je le comprends bien, parce qu’ils vous mettent devant vos contradictions, ce qui n’est jamais agréable.

        Les partis xénophobes feraient probablement des scores minables si vous, les « gens de gauche » empalés une fois pour toute sur leurs certitudes, acceptiez de regarder les problèmes que pose à notre société une immigration devenue pléthorique au lieu d’instaurer en axiome fondamental « l’immigration n’est pas un problème »....

        Un certain Laurent Fabius avait même dit il y a quelques années que le FN posait les bonnes questions et y apportait de mauvaises réponses ... Jusqu’à Dimanche soir 20h il lui est probablement interdit de le répéter mais cela ne change rien à cette vérité. Ce n’est pas en faisant l’autruche que l’on peut régler les problèmes. 

        Ce qui me gène dans « la gauche » ce sont d’une part son insupportable « supériorité morale » autoproclamée, d’autre part sa capacité de mensonge, incompatible à mes yeux avec cette « supériorité morale » affichée. A part cela je suis capable, moi, de reconnaître et de partager des « valeurs dites de gauche ». L’inverse vous parait-il si impossible qu’il faille à toute force caricaturer notre société, bien plus complexe que vous le voudriez ...

        Serviteur.


      • JL JL1 15 juin 2012 10:57

        "Un certain Laurent Fabius avait même dit il y a quelques années que le FN posait les bonnes questions et y apportait de mauvaises réponses" (archibald)

        Entre autres bonnes questions, l’immigration. Nous savons tous que l’immigration est voulue par les patrons qui y trouvent une main d’œuvre docile et peu gourmande. La bonne réponse c’est : il faut mettre fin à ce néolibéralisme mortifère, le libre échange bidon, la libre circulation des capitaux et des personnes et la réduction des moyens de régulation de l’État nation, tous ces maux dont les employeurs sont les démiurges.

        La mauvaise réponse des partis xénophobes tient en une phrase : tous nos malheurs sont dus aux immigrés. Non, vraiment, la xénophobie, la préférence nationale, le communautarisme et la stigmatisation des minorités visibles ne sont compatibles avec les valeurs de la République.

        Le FN nous propose comme seule alternative, la peste néolibérale ou le choléra nationaliste.


      • oncle archibald 15 juin 2012 12:30

        Et bien voilà ! Vous voyez bien qu’il y avait une réponse possible !! 

        Et je vais vous étonner : je partage entièrement votre point de vue, tant sur l’effet de l’immigration sur la stagnation des salaires que sur l’instrumentalisation de l’immigration en bouc émissaire... 

        Cependant lorsque l’immigration atteint les pourcentages que nous connaissons aujourd’hui, lorsque s’installe le communautarisme, lorsque un pourcentage anormalement élevé de ses ressortissants sont délinquants, elle fait naître et enfler la xénophobie ....

      • jef88 jef88 14 juin 2012 10:55

        @ chalot
        un autre article à rédiger :
        "

        Les digues imaginaires séparant le PS et le PC

        • Scual 14 juin 2012 11:28

          Je ne vois pas d’autre issue qu’une scission de l’UMP. De toute évidence le Sarkozysme est d’extrême-droite est, encore plus évident, il est totalement incompatible avec le Gaullisme, ces deux mouvements devraient même être de farouches ennemis.

          C’est Dupont-Aignan qui avait raison. Il s’est peut-être fait laminer à l’élection Présidentielle, mais moralement et intellectuellement, c’est lui qui a gagné.


          • Le péripate Le péripate 14 juin 2012 12:36

            Résultat du fantasme antifasciste de la gauche trosko communiste :

            20% du corps électoral aura la majorité absolu.
            15% de ce même corps électoral n’aura aucune représentation.

            C’est bien.

            De grands démocrates.


            • CHALOT CHALOT 14 juin 2012 12:41

              Quel fantasme Le peripate ?
              L’extrême gauche n’aura pas elle de représentation, quant à l’extrême droite : elle en a aura une double :
              - une officielle avec les quelques élus FN qui seront élus : 2 ou 3
              - une officieuse : les UMP très très proches du FN
              alors arrêtez sous couvert de votre anonymat de dire n’importe quoi !


              • Le péripate Le péripate 14 juin 2012 12:45

                Je suis anonyme juste pour me protéger de vos gros bras. smiley

                Tenez, c’est Jospin qui en parle de ce fantasme.


              • Le péripate Le péripate 14 juin 2012 13:00

                Et je crois savoir que Laurent a demandé que le seuil pour avoir un groupe soit abaissé : donc non seulement l’extrême-gauche sera réprésenté, mais on lui fera quelques facilités.

                C’est vous qui racontez n’importe quoi.


              • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 14 juin 2012 13:40

                Peripate a peur des « gros bras » de Chalot ! C’est vrai qu’il agresse les vieilles dames à coup de battes de base ball dans les rues de Vaux-le-Pénil ! Peripate se contente lui des « gros mots » !


              • Le péripate Le péripate 14 juin 2012 16:23

                Gros mots ? Ah oui, communisme. Je suis d’accord.

                Remarquez je crois, mais il faut vérifier, il existe en France de manière très officielle un Parti Communiste sans que personne n’y trouve rien à redire.

                Le premier des droits de l’homme, c’est la liberté individuelle, la liberté de propriété, la liberté de la pensée, la liberté du travail.

                C’est très neolibéral ça, non ? Jean Jaurès. Je m’en tiendrais là.

                 smiley


              • Le péripate Le péripate 14 juin 2012 17:15

                Je ne pensais pas que citer Jaurès me vaudrait d’être moinssé.

                Vous êtes sur de ne pas être d’extrême-droite ?

                Parce que on peut aussi citer Ferry : il y a pour les races supérieures un droit parce qu’il y a un devoir pour elles : le devoir de civiliser les races inférieures.

                Ca sonne extrême-droite, non ?

                C’est ainsi que la gauche d’hier devient l’extrême-droite d’aujourd’hui. Votre gauche est sans doute l’extrême-droite de demain.

                Moi je préfère Jaurès. Question de valeurs.


              • LE CHAT LE CHAT 14 juin 2012 12:46

                ils sont où les ouvriers , dans les candidats de gôôche , à part Poutou ?

                Le vieux schnok coco qui se présente à Martigues et qui a l’âge d’avoir sauté sur les genoux de Staline a passé sa vie comme bureaucrate de mairie rouge !
                et attention , je te raconte pas la menace fasciste en face , la candidate FN qui vend des petites culottes en dentelles dans sa boutique à Istres , c’est à mourrir de rire d’entendre la gauche se désoler de la « montée des extrêmes », surtout le socialo Raimondi que sa fédération a obligé de se désister et qui est soutient de Granié l’ancien maire de fos condamné à 2 ans ferme en appel pour corruption et fan de Guérini .


                • Scual 14 juin 2012 13:54

                  Et la millionnaire de naissance Marine LePen est ouvrière elle, n’est-ce pas ?

                  Le FN ou l’art de parler de la poussière dans l’œil du voisin avec une poutre dans chaque œil myoppe.


                • CHALOT CHALOT 14 juin 2012 12:52

                  Ah le fantasme des gros bras Lepéripate !
                  Le Chat ! LO , le POI et le NPA avaient des candidats ouvriers et le FDG quelques uns
                  sinon effectivement il y aurait beaucoup à dire sur le choix des candidats


                  • LE CHAT LE CHAT 14 juin 2012 14:02

                    au FN aussi , dont un militant CGT en lorraine ............


                  • CHALOT CHALOT 14 juin 2012 13:29

                    Autre remarque :
                    Ni le PG, ni le PCF ne sont à l’extrême gauche, le PG est issu pricipalement du PS et le PCF n’est plus à l’extrêge gauche depuis 1936 et le tournant Front populaire !


                    • Le péripate Le péripate 14 juin 2012 13:33

                      Ah oui, la géométrie variable... et l’extrême-droite commence au centre droit.

                      Bien sûr bien sûr.

                      Raconte-nous une histoire tonton Chalot.


                    • oncle archibald 14 juin 2012 14:26

                      " le PG est issu pricipalement du PS et le PCF n’est plus à l’extrêge gauche depuis 1936« 

                      Qu’ouïs-je qu’entends-je ?? Alors c’était bien vrai ? Ce salaud de Jean Luc ne faisait que du racolage sur la vraie extrême gauche pour rabattre vers Hollande les voix des brebis qui auraient pu s’égarer au deuxième tour ... Oh putaing de putaing ... Tout le cirque qu’il nous a fait juste pour »ça" ...

                    • totor totor 14 juin 2012 14:52

                      C’est vrai le PC n’est plus d’extrème gauche !
                      Il a même signé un pacte avec hitler qui a tenu jusqu’en 1941 ......
                      Mais les extrêmes se rejoignent, c’est bien connu !!!


                    • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 16 juin 2012 10:52

                      Il faut avoir l’esprit tordu comme Totor pour ne pas voir que le PC de 1939 n’a plus rien à voir avec celui de 2012. Même ses adhérents se demandent s’il ne vont pas abandonner le sigle. D’ailleursles « cocos » se cachent dans les plis du Front de Gauche, c’est dire ! De gauche, pas d’extrême gauche ! L’extrême-gauche, c’est LO, le NPA,le dernier avatar du PCI,les anars, et quelques groupuscules inconnus...


                    • mouais 14 juin 2012 18:13

                      Si le FN proposait sincèrement et efficacement un « repli nationaliste » (admettons l’expression pour l’instant), il exprimerait clairement déjà son rejet de l’Union européenne, qui est la plus grave atteinte à la souveraineté nationale.
                      Or, ceci n’est pas.
                      Si le FN était clairement et fermement défenseur de l’indépendance nationale (expression que je préfère de loin au repli parce que le repli est frileux et l’indépendance est conquérante !) il exigerait aussitôt que la France quitte l’OTAN et remette à plat pour réexamen tous les traités internationaux, dont bien sûr en premier le traité de Lisbonne, mais aussi l’allégeance aux Etats-Unis et à la Grande-Bretagne.
                      Et pour les questions militaires exigerait le respect de l’intérêt du peuple de France et non celui des trusts du pétrole et des marchands d’armes, qui est à l’opposé.
                      Mais ceci n’est pas, non plus.
                      C’est aussi et surtout par ces aspects que le FN n’est pas bien distinct de l’UMPS.


                      • arobase 14 juin 2012 21:26

                        « Le premier des droits de l’homme, c’est la liberté individuelle, la liberté de propriété, la liberté de la pensée, la liberté du travail. » version péripate.


                        vu à son niveau , il serait bon qu’il ajoute :

                        -la liberté d’exploiter son prochain, le le rendre en esclavage, de s’accaparer tous les fruits de son travail en lui laissant juste de quoi survivre pas par amour du prochain, (sinon il ne rapporterait plus rien) .

                        -la liberté aussi de planquer son fric (gagné par d’autres) en Suisse pour ne pas payer d’impôts, mais la liberté d’exiger des équipements, des hôpitaux, des écoles, des autoroutes (payés par les esclaves).

                        -et surtout , la liberté de virer comme on et quand on veut l’esclave quand on l’a usé jusqu’à la corde.


                        • CHALOT CHALOT 14 juin 2012 23:08

                          Actias !
                          Me faire traiter de guignol par un anonyme incapable d’argumenter ! curieux non !?
                          L’UMP a repris une bonne partie de l’argumentation du FN et Claude Guéant a mené cette politique et pas une politique de tradition gaulliste.
                          Il n’y a plus de digue entre l’UMP et le FN et là vraiment on pourrait parler l’UMPFN
                          Le PS quant à lui est un parti social libéral qui va inscrire sa politique dans le cadre du respect du cadre de l’Union européenne mais ce qui le distingue de l’UMP c’est son histoire, ses liens avec le mouvement ouvrier et syndical et une tradition républicaine.
                          S’il vient au pouvoir, seule une mobilisation populaire d’envergure peut le contraindre à avoir une politique réellement social.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès