Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Les électeurs établis à l’étranger : un nouvel enjeu pour les (...)

Les électeurs établis à l’étranger : un nouvel enjeu pour les législatives

La révision constitutionnelle du 23 juillet 2008 introduit la représentation à l’Assemblée nationale des Français établis hors de France. Pour la première fois, onze députés (un élu par circonscription) seront élus par les électeurs qui vivent à l’étranger. Pleins feux sur une campagne qui ne fait certes pas autant de bruit que la présidentielle, mais qui n’en conserve pas moins une certaine singularité.

A l’occasion des élections législatives, quelque 1,6 million d'électeurs résidant à l'étranger seront appelés pour choisir leur député à l’Assemblée nationale. Les candidats, résidant à l’étranger ou alors parachutés, se démènent pour faire campagne et pour encourager au mieux les électeurs à aller voter. En 2007, seulement 47% des expatriés se sont rendus dans des bureaux de vote. Mais comment faire campagne lorsque l’étendue du territoire que l’on représente fait vingt fois la France ? Deux solutions : être présent sur Internet et aller à la rencontre du Français de l’étranger.

Le site Internet : le meilleur outil pour faire campagne à distance

Prenons le cas de Pouriah Amirshahi, candidat PS sur la neuvième circonscription (qui soit dit en passant s’étend du Maghreb à l’Afrique de l’Ouest). Pour pouvoir toucher le public le plus large possible et avoir le plus de visibilité dans des circonscriptions dont l’étendue donne le vertige, le site Internet est incontournable. A fortiori lorsque en 2012, une campagne réussie est une campagne de terrain certes, mais qui a aussi su s’adapter aux enjeux d’Internet. Grâce au site web, l’électeur peut rester connecté à son candidat en s’inscrivant à la « newsletter » et en recevant les actualités via les réseaux sociaux (Facebook ou encore Twitter).

 De son côté, Jean-Marc Millet, candidat du Collectif « Vision France-Expat » sur la deuxième circonscription des Français à l’étranger (Amérique du Sud, centrale, Mexique et Antilles), tient de son côté un blog sur un site de campagne qui a récemment fait peau neuve. Il y présente également sa circonscription en connectant son site à Flikr. Bref, tous les outils du « nouveau web » sont au rendez-vous pour cette première des élections des Français de l’étranger.

Faire connaissance avec le Français de l’étranger

Pour mener une campagne de terrain dans la neuvième circonscription que Pouriah Amirshahi brigue, le candidat PS passe ses jours au Maroc, en Algérie et en Tunisie pour aller à la rencontre de ses compatriotes au café du coin et dans les Alliances françaises. Evidemment, priorité aux lieux fréquentés par la communauté françaises (maisons de retraite, entreprises), aux rencontres organisées dans les locaux des associations de la communauté française ou dans les chambres de commerce.

Le défi pour le candidat des Français de l’étranger

Le défi pour les candidats aux élections législatives : être au courant de l’actualité de l’Hexagone, tout en s'intéressant à la condition du Français établi à l’étranger (connaître les tâches consulaires, reconnaître les Agences pour l’enseignement du français à l’étranger, Ubifrance, Lepetitjournal.com, les difficultés du mariage mixte). Jean-Marc Millet, candidat dans la deuxième circonscription, propose par exemple comme mesure la gratuité des lycées à l’étranger pour les enfants français, la non-double imposition, une modification de la fiscalité sur les biens immobiliers détenus en France et la non remise en cause de la double nationalité. Une candidature qui reflète bien les préoccupations des expatriés.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • NOJ71 4 avril 2012 14:33

    On considère que au moins 8 députés sur 11 seront des élus de droite. On comprend la raison de la réforme de Sarkozy.

    Les expatriés sont déjà représentés par des sénateurs.

    • leypanou 4 avril 2012 15:37

      Cette réforme a été faite pour favoriser la droite, et je suis parfaitement d’accord avec NOJ71. D’autre part, a été créé un secrétariat d’état pour les Français de l’Etranger, occupé par D Douillet un temps, et qui a changé de poste depuis.

      L’actuel titulaire du poste a, d’après Rue89, signé un moment, une demande de proposition de loi, venant de la droite populaire, pour retirer la nationalité française aux binationaux exilés fiscaux. Quand il a été nommé, bizarrement, son nom a été retiré de la liste des cosignataires, toujours d’après Rue89.

      La conviction politique là a vite montré ses limites !


      • paul 4 avril 2012 17:58

        Dans la première circonscription, celle qui comprend États Unis et Canada, ça ferraille déjà dur à droite , notamment : Julien Balkany (demi-frère de Patrick), et surtout Frédéric Lefèvre secrétaire d’Etat chargé du commerce.
         Il n’y a pas qu’au PS les parachutages !

        Lequel Lefèvre profite de sa fonction pour sillonner la circonscription en pré-campagne .
        Un groupe de sénateurs PS a exprimé ses craintes à la commission nationale des comptes de campagne sur la confusion des genres .

        Un problème au Canada, très réticent à la demande des États visant à l’inclure dans une circonscription extraterritoriale et à l’organisation de campagnes électorales . Il avait opposé le même refus aux autorités tunisiennes pour les élections après la chute de Ben Ali .


        • Marc Blanchard Marc Blanchard 4 avril 2012 20:00

          Pourquoi les écoles françaises à l’étranger pour les français sont elles payantes ? 5000 € par an en maternelle.

          N’y a t’il pas un type qui a dit un jour que l’école publique serait gratuite et laïque pour tout citoyens français (Jules Ferry).
          Sarko dans ses promesses de campagne avait dit que les écoles françaises à l’étranger seraient gratuites comme en France.
          Il a tenu sa promesse, le texte est passé. Mais que pour les éléves de premières mais les autres ils douillent.
          C’est marrant son fils aux Etats Unis est en première ? Sûrement un hasard.
          Il n’y a pas de petit bénéfice mon fils ! Sur ma tête ! La vérité si je mens !


          • Redj Redj 5 avril 2012 12:22

            Est-ce que les français expatriés paieront des impôts pour participer quand même à la rémunération des députés censés les représenter ? 

            Parce que sinon c’est un peu le beurre et l’argent du beurre non ?

            • Mais ne sont-ils pas assez ou plutôt trop nombreux à l’Assemblée Nationale pour que leur soit ajouté 11 députés supplémentaires ? Pour les ex-patriés ? Mais en quoi les expatriés peuvent-ils influer sur la gestion de la France qui est si loin d’eux. ? Qu’ils choisissent leur Président, d’accord mais députés et sénatuers, foutaises.
              Commencez plutot par supprimer 200 à 250 députés et autant sinon plus de sénateurs, pour la bonne raison que les lois françaises sont devenues peau de chagrin because l’Europe, et le pays s’en protera mieux !


              • Spider 8 avril 2012 05:20

                Le nombre total de députés n’a pas changé, ils sont toujours 577 .. 11 postes de députés France métropole sont simplement passés pour les français de l’étranger .. çà c’est le mirage de Sarkozy et personne n’a réagi !! Puisque les Français de l’étranger, qui, pour la grande majorité d’entre eux paient leurs impôts à l’étranger, sont susceptibles aussi de bénéficier de bourses scolaires, sont aussi représentés au Senat, au gouvernement (un ministère et le quai d’orsay ne l’oublions pas) et maintenant à l’assemblée nationale .. ces français de l’étranger, il faut bien se rendre à la réalité, ne rapporte pas un kopeck à l’état et en plus coûtent de l’argent aux contribuables français pour leur payer tous ces gens qui ne servent à rien, alors faisons leur payer un impôt minimum ou obligeons les à déclarer leurs revenus en France, les USA le font bien, pourquoi ne le ferait-on pas ??

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès