• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > « Les élections, les promesses... et après ? »

« Les élections, les promesses... et après ? »

Bonjour Catherine Fabre (député de la Gironde) et Tanguy Bernard (responsable En Marche du même département),

 

Mon nom est Christophe GAMEIRO, habitant à Bordeaux, adhérent d'En Marche !, qui a voté pour Emmanuel Macron et pour sa représentante dans la 2e circonscription lors des dernières législatives.

Je suis professeur d'Histoire-Géographie, conférencier et journaliste sportif. J'excelle davantage d'habitude dans les tribunes sportives plus que politiques, puisque mes articles sont régulièrement publiés sur le site de la Ligue Nouvelle Aquitaine de Football.

Au mois de janvier dernier, j'ai souhaité m'engager en politique pour la première fois malgré mes 58 ans. J'ai fait acte de candidature dans la 3e circonscription de la Gironde, fondant ainsi l'espoir de défendre vos couleurs aux futures législatives. Comme je m'y attendais, j'ai reçu une réponse négative et convenue de Jean-Paul Delevoye en charge des investitures, qui n'a jamais cherché à me connaître davantage. Ce fut Marik Fetouh, qui fut sans surprise intronisé, en fonction des accords passés avec le Modem, à la fin de l'hiver. De toute évidence, ce parachutage ne fut pas du goût des électeurs, puisque Fetouh fut battu.

Trois semaines avant que ne soient connus les « heureux élus », représentant En Marche !, j'avais fait part à votre mouvement de mon scepticisme sur le choix de candidats largement issus de la « France d'en haut ». Si les élections vous ont donné raison apparemment, mes craintes demeurent. Je redoute que les individus choisis ne soient largement en décalage avec les préoccupations d'une majorité de nos compatriotes, qui ont eu l'impression d'un déclassement ces dernières années.

Les premières mesures prises par ce qui est aujourd'hui un gouvernement, tant par le Congrès de Versailles d'une part, qu'après le discours de politique générale d'Édouard Philippe d'autre part, ne me semblent pas aller dans le bon sens. Je vois dans ces décisions la marque d'une classique politique libérale de droite, qui remet au goût du jour une austérité, remise en cause désormais, par la plupart des pays européens, à l'image du Portugal. Monsieur Macron avait une feuille de route mais cette dernière était, à mon avis, un peu trop calquée sur celle de Bruxelles !

Dès les premières semaines, le gouvernement Philippe a annoncé la couleur. Sa variable d'ajustement, pour passer en dessous d'un endettement inférieur à 3% du PIB, est la fonction publique bien sûr ! Faisons payer à cette dernière, ses effectifs pléthoriques, ses arrêts de travail inopinés et son statut de privilégiée ! C'est oublier un peu vite, que 60% des fonctionnaires ont voté Emmanuel Macron, en qui ils ont vu un espoir, et j'en faisais partie. Mais pour autant d'emblée on a chargé la mule ! Suppression du jour de carence (il faudra aller travailler même si on est grippé !), gel du point d'indice (celui-ci l'a déjà été pendant près de 6 ans), gel envisagé des promotions et bien entendu, réforme des retraites alignées sur celles du privé et qui ferait perdre en moyenne 300 à 400€ par mois de pension aux agents de la fonction publique !! Ces mesures me semblent bien arbitraires, largement idéologiques et ne régleront pas le déficit de l'État, faute d'une refonte des structures et d'une relance de la croissance bien entendu.

L'enseignant que je suis se montre tout aussi dubitatif face aux mesures annoncées dans l'Éducation Nationale et sans doute suivies par le Ministère de l'Agriculture auquel j'appartiens. La rénovation du bac est agitée comme un serpent de mer. On nous ressort le Contrôle continu, que nous connaissons dans les lycées agricoles et auquel je suis personnellement opposé. je suis bien placé pour savoir qu'un enseignant qui corrige ses élèves a tendance tout à fait naturellement à les surnoter. Comment pourrait-il en être autrement, si cette réforme voit le jour ? Quelle crédibilité aurait cet examen, qui a déjà beaucoup perdu de sa superbe ? Je souhaite bien du plaisir à Monsieur Castaner, quand il faudra faire des arbitrages entre matières évaluées en contrôle continu et celles qui le seront en épreuves terminales. Je me souviens des polémiques nées de la disparition de l'Histoire-Géographie en classe de Terminale S et rétablie à juste titre par François Hollande. Les hommes politiques ont la mémoire courte. François Fillon s'y était déjà essayé (bien avant le Penelope gate) et il avait fait l'unanimité contre sa mesure, en précipitant dans la rue les élèves, les profs et les parents ! Notre ministre de l'Éducation nationale est plus prudent. Il est urgent d'attendre... 2021 ! Il sera alors largement temps d'agiter la « patate chaude », mais seulement si les circonstances sont favorables.

En matière d'environnement, c'était un sacré défi que de nommer l'« ayatollah » Nicolas Hulot à son poste. Il n'a point tardé à justifier sa réputation et il faudra rattraper le différentiel entre les prix du Sans plomb et du Gasoil et cela en un an ! Je fais partie des millions de Français qui parcourent plus de 100km par jour pour aller travailler. A raison de dix centimes de plus/litre et en considérant que le prix du carburant est inévitablement condamné à augmenter, je vous laisse imaginer ce que sera ma perte en pouvoir d'achat. Quant aux transporteurs routiers, ils auront eux des mesures plus radicales. Ils feront ce qu'ils font si bien à l'accoutumée... à savoir bloquer les raffineries... et l'économie. Bien entendu on leur donnera satisfaction et on trouvera un artifice pour que les transporteurs français largement concurrencés par leurs voisins européens déjà, ne soient pas pénalisés davantage.

Je ne vois rien de nouveau, en réalité, dans ces premières semaines du gouvernement Macron. Les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent selon l'adage bien connu et la « Realpolitik » a tôt fait de reprendre le dessus. On nous a fait croire que le paysage politique avait été bouleversé. Tout cela n'est qu'artifice et la politique demeure largement une affaire de « gens autorisés » comme aurait dit le regretté Coluche. La classe moyenne continuera de payer et les promesses attendront ! Parmi ces dernières, la très démagogique suppression de la taxe d'habitation, pour 80% des Français (en fais-je partie ?) est vouée aux calendes grecques.

La seule certitude que l'on ait, au vu de ces premiers jours c'est bien que le « centre n'est ni de gauche, ni de gauche », comme le rappelait François Mitterand en son temps. Je prédis, sans le souhaiter pour autant, à cette politique un nouvel échec, car aucun des maux de notre société n'est abordé. Pour en revenir à ce que je connais le mieux, où en est la méritocratie chez les profs en particulier ? Quand le chef d'établissement pourra-t-il recruter son équipe, comme le « chef d'entreprise » qu'il est ? Quand rémunérera t-on en partie les enseignants au mérite en fonction de leur réussite aux examens, pondérée par la qualité de l'établissement ? Quand récompensera t-on leur moindre absence (le meilleur moyen de lutter contre les abus) ? Quand valorisera t-on les projets ? En réalité, quand daignera t-on donner un salaire nettement supérieur à ceux qui le méritent avant tout ?

Au lieu de cela et en fonction des premières mesures, une discrimination qui s'adresse à la totalité de la fonction publique et qui ne fait nullement la différence entre celui qui produit des efforts et les autres. J'attendais Emmanuel Macron sur ce registre, puisqu'il l'avait abordé. Je ne vois rien de tel poindre à l'horizon et à titre personnel, je suis largement déçu. D'autres le seront aussi très bientôt, s'il n'y a pas rectification du tir et la chute du mouvement En Marche sera aussi brutale qu'a été son ascension.

Je me tiendrai désormais « à la marge » de l'organisation, mais je saurai aussi reconnaître les points positifs s'il y en avait. J'espère aussi par cette missive trouver un écho favorable auprès de notre néo-député, qui doit porter à l'Assemblée Nationale les réflexions de ses concitoyens et ne pas être seulement un « député godillot ».

Je reste à sa disposition pour la rencontrer éventuellement, si elle en a le temps et l'envie, afin de dissiper les nombreux malentendus nés des décisions de ces premiers jours.

Je vous laisse les coordonnées de mon site internet perso. Vous constaterez en le parcourant qu'il fait montre d'un dynamisme et d'une créativité dont je l'espère tous les députés d'En Marche seront animés pendant toute la législature.

http://perso.numericable.fr/christophe.gameiro/

 

Cordialement,

 

Christophe GAMEIRO

06 23 13 85 56


Moyenne des avis sur cet article :  2.18/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • scorpion scorpion 11 juillet 10:35

    Pauvre adhérant à peine 2 mois et déjà cocu ! Ben oui mon gars mais faut t’en prendre qu’à toi-même et à ta bêtise. Je t’explique, un type bombardé comme un paquet de lessive, disant tout et son contraire, venant du système bancaire qui a ruiné les trois quarts de la planète, issu d’un gouvernement socialiste qui a trahir, menti, volé etc… et qui a été ministre des finances et conseillé privilégié de Flamby 1er , c’était pas assez clair pour toi ? Maintenant que tu as mal au c… tu n’as plus qu’à te mettre tes compresses pendant 5 ans. Je suis un peu sévère avec toi certes, mais c’est à cause d’écervelé de ton espèce que la majorité des gens de ce pays vont en baver.


    • baldis30 12 juillet 09:51

      @scorpion
      bonjour,

      très bien votre commentaire, mais à la place d’un paquet de lessive je ne serais pas content qu’on me compare à une campagne ignoble .. Moi paquet de lessive j’ai une utilité .... ! smiley


    • zygzornifle zygzornifle 11 juillet 10:36

      Bah de toute façon on a l’habitude de voir les président retourner leur veste comme Hollande qui a craché sur les « sans dents » ou faire des conneries , avec Macron ça ne nous changera pas il méprise les sans costumes les illettrés les rien les descendants de Comorien (hé oui il y a rien dans Comorien ) il ne jubile que devant ses homologues .....


      • baldis30 12 juillet 09:53

        @zygzornifle
        bonjour,

        si tout est le contraire de rien , alors il n’y a rien du tout à dire et de fait je dirai tout même si cela ne rapporte rien, même pas un dentier d’occasion !

         smiley


      • Gorg Gorg 11 juillet 10:46

        @L’auteur

        Bonjour cher simplet... Ravie de constater que vous veniez de découvrir l’eau chaude...

        Afin d’aider tous nos idiots utiles, veuillez dorénavant vous en remettre à ce site ... A consulter sans modération...

        Merci de votre contribution qui m’a permis d’obtenir cet excellent poste.

        Bien à vous

        Catherine Fabre


        • Christophe GAMEIRO 11 juillet 19:01

          @Gorg

          Bonjour mon ami,

          qui fait le malin de façon anonyme, j’accepte de descendre dans le caniveau avec toi et de te rappeler juste le risque que tu prends à usurper le nom d’une personnalité publique, même sous le couvert de l’humour. Fais fonctionner ton cerveau si tu en possèdes un.

          Au plaisir de ne pas te lire,

          Christophe GAMEIRO


        • Gorg Gorg 12 juillet 00:53

          @Christophe GAMEIRO

          « Bonjour… mon ami »

          Désolé de te décevoir, mais je ne suis pas ton ami…

          « j’accepte de descendre dans le caniveau avec toi »

          Tu es trop bon mon Cricri… Fais tout de même attention à ne pas chuter au fond de l’égout, tu me parais si fragile…

          « Fais fonctionner ton cerveau si tu en possèdes un »

          Apparemment, vu ce que tu viens d’écrire, le tien est en panne. Une infime activité de celui-ci, à priori, t’aurait permis de faire l’économie de cet article foireux… EM ne t’a pas réussi… Vraiment…

          PS : Demain la Fabre et le Tanguy passent chez toi pour te raconter la fable du corbeau et du renard… Je suis sur que ça va te plaire… Pour débuter, c’est bien… Si, si…


        • devphil devphil 11 juillet 11:01

          L’auteur a le mérite de reconnaitre une erreur de jugement et de le dire honnêtement

          L’auteur se nomme et indique ses coordonnés , signe de courage pour assumer ce qu’il avait cru devoir être un changement

          Philippe


          • amiaplacidus amiaplacidus 11 juillet 11:13

            @l’auteur qui écrit : « Je vois dans ces décisions la marque d’une classique politique libérale de droite, ».

            Il vous a fallu tout ce temps pour ouvrir les yeux ?

            Tout ce temps pour découvrir ce qu’une majorité de Français (qui n’ont pas voté Macron ou se sont abstenu), savent depuis longtemps.


            • Pere Plexe Pere Plexe 11 juillet 11:56

              @amiaplacidus
              Le marketing a rendu séduisant l’idée de marcher et virer des politiques usés.

              En masquant habilement dans quel sens et dans quel but serait organisé cette marche.
              Si un bref coup d’œil au parcours du chef de randonnée et à ces soutiens qui ont dessiné le parcours ne laissait guère de doute, il faut reconnaître l’habileté de cette équipe à masquer ses objectifs.
              C’est aussi habile et fourbe que le discours du Bouget de Hollande.
              Mieux encore l’astuce de la société civile prenant le pouvoir à l’assemblée...
              Sauf que le casting LREM ,genre Star Ac, a retenu des candidats qui ne représentent pas plus la société que les sortants.
              Et surtout il est demandé à ces gagnants de marcher certes, mais au pas et sur ordre.
              Ces godillots auront à piétiner sans état d’âme les droits des salariés .
              La tambouille politicienne, l’immoralité des personnels politique, leur impunité, la dérive monarchique rien ne s’améliore.

              Qu’importe.


            • baldis30 12 juillet 09:48

              @Pere Plexe
              bonjour,

              « Le marketing a rendu séduisant l’idée de marcher et virer des politiques usés. »

              Erreur historique .. et comme je l’ai rappelé dans un commentaire plus long ci-dessous (extrait des lois de Murphy) :

              « La leçon de l’Histoire, c’est qu’on ne retient pas les leçons de l’Histoire »

              N’avez vous jamais entendu parler du poujadisme et du slogan « Sortez les sortants »... avec tout ce que cela comportait en annexe sur l’opprobre envers les percepteurs qui n’y pouvaient rien,avec menaces et autres joyeusetés ? 

              Des deux poujadistes présents au deuxième tour présidentiel je ne sais pas lequel était le plus dangereux ... dangereux tous les deux ... mais avec quel classement  !

               On nage en plein poujadisme, bien introduit par Hollande et sa clique , et un prof d’histoire ne s’en aperçoit pas ... Quelle instruction pour la jeunesse !


            • foufouille foufouille 11 juillet 14:00

              tu as veauter alors ne te plaint pas. tu auras ton smic à 4€/h comme prévu.


              • flourens flourens 11 juillet 18:35

                on va te voir dans la rue alors, le 12 juillet et le 12 septembre


                • alain_àààé 11 juillet 20:58

                  messieurs les senceurs je vous dis merde car c est la 3e fois que j écri un commantaire sr l article.j ai écri a travers la mairie dont vous avez donné aux socialistes la mairie Mr Delevoye je vous ai écri pour un poste de député de la formation de macron Je vous connais bien vous avez marié mon frére a votre mairie a bapaume.je vous ai écri que j étais cadre a 1340e par mois dans l administration,que j étais handicapé depuis 4ans et que je connaissais bien la famille de la femme de MACRON qui habite a AMIENS.des grands bourgeois ainsi que la famille de Macron.mais je n ai recu de réponse c est vrai que j étais sindycaliste cadre et que j ai eu ma carriere bousiée


                  • benyx 11 juillet 20:59

                    Article pathétique, mais si vous saviez combien de gens autour de moi on voté LREM ou socialiste ! La peur de changer d’opinion pousse la plus part des gens à croire le premier venu ou, plutôt, le premier vendu.


                    • Extra Omnes Extra Omnes 12 juillet 04:54

                      « Vous constaterez en le parcourant (le site Internet de M. Gameiro) qu’il fait montre d’un dynamisme et d’une créativité dont je l’espère tous les députés d’En Marche seront animés pendant toute la législature »


                      Vous faites pitié Monsieur Gameiro, sortez-vous la tête du c....


                      • baldis30 12 juillet 09:38

                        bonjour

                        article excellent ... excellentissime ..... par ce qu’il montre de crédulité ...

                        Pour un prof d’histoire c’est merveilleux selon l’adage suivant ( extrait des lois de Murphy)

                        « La leçon de l’Histoire c’est qu’on ne retient pas les leçons de l’Histoire »

                        Tout est dit en quelques mots .... se faire gauler avec une telle formation c’est pas mal ...

                        Nous sommes au pays de Febvre, Braudel, Le Roy Ladurie et quelques autres ....autrement dit l’école des archives..... ; certes je sais que les archives de Vichy ne sont pas encore accessibles mais enfin la presse de cette époque et celle de la Libération l’est déjà ...

                        Personnellement cela me rappelle un maire, par ailleurs agrégé d’Histoire, ayant eu pour sujet de géographie lors de ce concours « Les Crues » ... Quand on a vu les solutions proposées ensuite on a envie de demander la copie et de lui coller un zéro pointé assorti d’une interdiction de se représenter ad aeternam ...

                        Et nous sommes aussi au pays de Maurice PARDE, de Monsieur de Mardigny en matière de crues .... là c’est pour la géographie ....

                        En ce qui concerne les mathématiques nous pourrions avoir un bon cours par une médaille Fields sur les attracteurs étranges afin d’expliquer pourquoi les choses ne vont pas du tout comme les discours le prévoient. Enfin il y aura bien un élève de Thom pour expliquer aux élus en quoi ils sont des catastrophes ...

                         Nous vivons une époque MAGNIFIQUE d’intense activité scientifique que ce soit en matière de sciences « dures » comme de sciences politiciennes ....


                        • francois 12 juillet 10:33

                          Bonjour Mr GAMEIRO,

                          Article inquiétant que vous écrivez là.


                          Vous avez eu Macron sous les yeux pendant 4 ans aux affaires, lu son programme et vous découvrez sa politique.

                          Heureusement que vous n’avez pas été investi.

                          Malheureusement vous ête enseignant, vous allez donc continué à faire des dégats dans vos classes.

                          Charles, les étables débordes, revient sur terre !



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès