Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Les enjeux des manoeuvres mondialisées contre la liberté de pensée et (...)

Les enjeux des manoeuvres mondialisées contre la liberté de pensée et d’expression

 Les religions apparaissent de nouveau comme un outil de domination, sauf peut-être le bouddhisme...
Les religions monothéistes qui font pression auprès des candidats puis auprès des élus, en occident, ont leurs écoles, leurs universités, financées par des fonds publics, en particulier en France.

Ces religions travaillent sans cesse à une sorte de colonisation des esprits et des territoires. Ne sont elles pas en concurrence tout en partageant le même objectif, qui est la disparition de la liberté de conscience et de la République ? 

Continuons à nous élever au dessus de ces chapelles, respectons les croyants comme les incroyants à égalité, mais ne respectons pas les conquérants. Soyons donc plus fermes dans la nécessité de cantonner les religions dans leurs espaces respectifs en protégeant l’espace public. Et cessons de subventionner leurs écoles, qui au fond, ne sont pas républicaines.

Nous avons la chance d’être un peuple pour lequel le concept de laïcité est le bien commun, croyants et non croyants...

Voir en table des news un excellent propos d’une chrétienne laïque, Monique Crabotte :

« Laïcité chrétienne » 

http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=219

Si nous laissons les religions monothéistes grignoter à nouveau nos libertés, nous perdrons la République.

 De nombreuses écoles religieuses font le nid d’un néo fascisme, d’un totalitarisme tentant d’imposer à tous les pratiques de minorités, comme l’interdiction absolue de l’avortement, la punition de ce qu’elles appellent le blasphème, concept qui n’existe pas dans une justice dont les codes ont été votés démocratiquement, un mot qui n’a aucun sens pour la grande majorité des gens qui ne se réfèrent à aucun dieu.

 Tout le monde a bien pu voir combien les trois religions monothéistes combattent le mariage pour tous car précisément il ne les concerne pas : elles marieront leurs paroissiens, hommes et femmes exclusivement, et comme c’est le cas déjà, le mariage devenu pour tous sera seulement civil. Elles s’étaient opposées au mariage civil évidemment, en tentant de continuer à obliger tout le monde à passer devant leurs autels.

L’église catholique est en pointe sur ce combat politique, violant délibérément la loi de 1905 : toute réunion politique dans les lieux de culte, toute provocation à résister aux « actes légaux de l’autorité publique » (dont fait partie le débat parlementaire sur le mariage civil) sont passibles de condamnations en justice (titre V de la loi du 9 décembre 1905, articles 26 et 35 et 36)

 Le pouvoir au lieu de les poursuivre tergiverse et ne fait pas appliquer la loi républicaine.

Les leaders intégristes monothéistes ont fait tout un « cirque » lorsque la loi a permis le parrainage - baptême civil, qui a désormais son registre dans la majorité des communes de France, une cérémonie qui ne donne pas plus de droits que les baptême religieux, c'est-à-dire aucun droit, mais qui repose sur des pratiques multimillénaires. Une pratique qui a sa grandeur comme le baptême religieux :

Voir en table des news : Baptême civil

 http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=143

 

Cela c’était hier…Aujourd’hui la lâcheté des gouvernants a partout préparé la venue des intégrismes par exemple islamistes en accordant aux religieux des avantages leur permettant d’enseigner leur charia, aux frais des états, des subventions pour faire dans le social qui met sous leur coupe des esprits à coloniser, car ils ont le même savoir faire que les autres sectes. Ils prêchent publiquement dans leurs lieux de culte une opposition au pouvoir en place (appelant ainsi à s’opposer à la majorité de gauche dans une immense regret de ne pas avoir à sa place Marine LE PEN ou SARKOZY).

 

 Pour eux comme pour tous les intégristes les lois démocratiques ne comptent pas, et là où ils dominent c’est la loi interne de leur religion qui est imposée à tous, c’est un totalitarisme.

Un handicap pour les populations : le bourrage de crâne crée des structures mentales bloquées n’orientant pas vers l’invention, la recherche scientifique.

Les peuples qui « redémarrent » scientifiquement, économiquement le font en se démarquant des puissances religieuses. Ce n’est pas nouveau.

Il est significatif que le grand recul de la France se soit produit avec le sarkozisme dont l’obsession était de tuer l’école publique au profit de l’école privée confessionnelle (voir le discours de LATRAN). Obédience catholique, obédience de droite, aux ordres des milliardaires qui savent tenir les peuples en les confiant à des religieux, - encore un rêve sarkozien…

En effet, si les lobbies religieux se déchaînent en France à propos du mariage pour tous, leur pression ininterrompue obtient l’enrichissement sans précédent depuis un siècle de l’école confessionnelle par des fonds publics. Car leurs écoles confessionnelles, surtout celles qui sont hors contrat d’association, sont des chevaux de TROIE anti républicains.

 Il conviendrait qu’un gouvernement qui se dit républicain bloque fermement toutes ces volontés de diriger le pays à partir de mots d’ordre venus de l’étranger, le Vatican par exemple. En prendra-t-il le chemin ? Les socialistes ont déjà trahi dans le passé. Peut-être feront-ils cette fois oublier leur passé de traîtres à la République, au peuple, à la laïcité ?

La majorité républicaine au pouvoir doit se souvenir que les hiérarchies religieuses monothéistes refusent la République et tentent par tous les moyens de la détruire à leur profit.

 

Voir dans la table des news :

Nouveau gouvernement : stop au gaspi et aux illégalités

http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=214


Moyenne des avis sur cet article :  3.93/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • Yves Dornet 6 novembre 2012 10:33

    que les homos qui veulent se marier religieusement créent LEUR église...puisque les dieux, juif, chrétien et musulman sont homophobes.


    • Hermes Hermes 6 novembre 2012 13:25

      Les dieux (s’ils existaient) ne seraient ni homophobes ni hétérophobes puisqu’éternels. Donc pas de nécessité de reproduction sexuée.

      « By The Way », c’est vous le « marin corse » sur la photo ?


    • Hermes Hermes 9 novembre 2012 15:15

      Ahah ! Le marin corse JGB a rajeuni brutalement pour laisser place au ministre de la défense Israélien jeune Ehud Barak ...


    •  C BARRATIER C BARRATIER 6 novembre 2012 10:51

      Je ne vois pas pourquoi les religions seraient plus porteuses de la normalité, il fut interdit au nom de la normalité de prétendre que la terre tournait autour du soleil, qu’elle était ronde et non plate (la normalité pour aller dessus...) les mêmes exigeaient au nom de la normalité que la religion ait l’exclusivité des mariages.Quant à votre normalité à vous, vous avez le droit de la partager mais pas plus que tout un chacun..

      La normalité en démocratie est qu’on fasse ce qui est majoritairement décidé, ce qui n’était pas le cas du temps des rois prétendus de droit divin (la normalité de leur pouvoir)

      Que les religieux s’expriment fait partie de la normalité comme en fait partie l’expression de tout le monde, mais pas plus. Et ils doivent comme tout le monde obéir à toutes les lois de leur pays, même si elles ne correspondent pas aux leurs qui ne peuvent fonctionner qu’en interne, et encore pas toutes !


    • robin 6 novembre 2012 11:12

      Par C BARRATIER (xxx.xxx.xxx.64) 6 novembre 10:51

      Je ne vois pas pourquoi les religions seraient plus porteuses de la normalité
       ----------------------------------------
      C’est bien là votre drame, parce qu’une vraie religion qui fait consciencieusement son travail, c’est à dire suit et transmet fidèlement les enseignements divins (ce qui n’est effectivement pratiquement jamais le cas) devrait logiquement être infaillible car fidèle à Dieu et donc être l’essence même de la normalité.


    •  C BARRATIER C BARRATIER 6 novembre 2012 17:12

      Robin, je ne vous comprends pas, votre réponse suppose que dieu existe alors que de moins en, moins de gens le pensent, c’est une réponse valable parmi des croyants mais pas en dehors de leur cercle.


    • robin 7 novembre 2012 08:32

      Par C BARRATIER (xxx.xxx.xxx.64) 6 novembre 17:12

      Robin, je ne vous comprends pas, votre réponse suppose que dieu existe alors que de moins en, moins de gens le pensent, c’est une réponse valable parmi des croyants mais pas en dehors de leur cercle.
       --------------------------------
      « de moins en moins de gens le pensent » ? Ah bon vous êtes dans la tête des gens ? ne prenez pas vos désirs pour des réalités, ne confondez vous pas plutôt avec les gens qui en ont marre des trahisons des enseignements divins par les religieux eux même sans pour autant qu’ils cessent de croire en Dieu ?

      Comment expliquez-vous qu’il n’y a jamais eu tant d’articles sur les religions ne serait-ce que dans Agoravox ?





    • Pierre Régnier Pierre Régnier 7 novembre 2012 10:07


      La première ligne de schweizer.ch dans son commentaire de 10 h 37 exprime pour moi une évidence. Elle aurait du se trouver dans le corps même de cet article qui veut défendre la liberté de pensée et d’expression :

       

       »Les religions sont parfaitement fondées à intervenir sur des thèmes qui affectent la marche de la société en tant que société"

       

      La dernière ligne de schweizer.ch dans son commentaire de 11h 38 devrait être une évidence pour tous  :

       

       »Tant que le peuple n’a pas eu la parole, il n’y a rien de majoritairement décidé"

       

      Mais il bon que cette évidence soit rappelée, en ces temps de curieuse démocratie où de nombreux journalistes d’information militent plus souvent qu’ils informent sur les importantes questions posées à la société. Avec ceux qui les posent, ces journalistes ont souvent tendance à présenter leurs solutions comme acquises, et ceux qui les refusent comme les anti-démocrates, ce qui est particulièrement pervers.

       

      @ robin, je voudrais demander s’il a bien réfléchi à ce qu’implique l’affirmation contenue dans son commentaire de 11h 12 : la « vraie religion » qui ferait « consciencieusement son travail » en "transmettant fidèlement les enseignements divins« et qui dans ce cas devrait donc »être l’essence même de la normalité« … devrait elle transmettre tous les commandements que »Dieu" adresse aux hommes ?

       

      Et ceux-ci, lorsqu’ils croient en Dieu, devraient-ils mettre en application tous ces commandements ?

       


    •  C BARRATIER C BARRATIER 7 novembre 2012 10:40

      Je fais un constat autour de moi, tout simplement, j’ai vécu assez longtemps pour observer une évolution stupéfiante, je vais jusqu’à penser que le réveil des intégrismes est souvent un acte de désespoir devant la croyance qui fout le camp, et avec elle l’obéissance aveugle dont profitaient bien les hiérarchies politico religieuses.
      La crispation des hiérarchies religieuses se voit par exemple dans la tentative d’instiller la croyance en trahissant même le contrat d’association signé avec l’Etat qui impose le respect des consciences. La conférence des évêques de 2009 impose désormais la présentation de la religion à tous les élèves d’une école catholique, alors que jusqu’ici, pour respecter le contrat d’association, le cours d’évangélisation devait être facultatif...
      Evidemment, dans la course à l’influence, les religions monothéistes sont concurrentes mais restent unies au fond contre la République, son concept de liberté de pensée, d’égalité.


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 7 novembre 2012 14:38


      @ C BARRATIER

       

      Je suis résolument pour  »l’enseignement du fait religieux à l’école publique". Mais en aucun cas, selon moi, il ne doit être dispensé par des religieux en tant que tels.

       

      Comme le proposait Régis Debray dans le rapport que lui avait demandé le gouvernement sur le sujet, cet enseignement doit être donné par des enseignants laïcs ayant suivi une formation sur la laïcité et l’histoire des religions.

       

      Et deux formes également valables me paraîssent possibles : enseignement dans un cours spécifique ou enseignement diffusé « par portions » dans les cours d’histoire, de littérature, de la philosophie, des arts, etc.

       

      Si par ailleurs, en plus, les institutions religieuses tentent de faire partager leurs croyances le plus largement possible mais en respectant la laïcité républicaine je n’y vois aucun inconvénient, c’est très banalement logique.

       

      Ce qui n’est pas normal c’est qu’elles bénéficient comme aujourd’hui de privilèges accordés au mépris de la laïcité.

       

      Je suis toujours stupéfait de constater combien des citoyens se disant très attachés à la laïcité républicaine, dont beaucoup se proclamant fermement athées sont peu scandalisés par ces privilèges.

       

      La mode est même aujourd’hui, notamment dans la prétendue « Gauche » au pouvoir, d’apporter un concours actif aux islamistes exigeant des privilèges pour leur religion. Cela se fait même bien souvent, par des élus corrompus, sous la forme de prélèvements de fonds publics et de leur affectation à la construction de lieux de cultes.



    • taberleroi 10 novembre 2012 13:32

      Mais qui à demandé quoi au Peuple ?

      Ce Peuple taillable et corvéable à merci au profit de ses représentants !

      Par exemple :

      Comment peut-on admettre encore à ce jour, la force publique payée par le peuple contre le peuple commandée par des politiques sensés représenter le peuple ?

      Les politiques n’aiment pas les initiatives venant du Peuple !

      Cherchez ceux de droite et ceux de gauche, la plus grade part sortant des mêmes écoles et administrations, et vous ne trouverez que des politiques qui gouvernent selon les circonstances les plus favorables pour eux, oubliant ce pourquoi ils sont élus et ceux qui les ont élus devenus leurs otages.

      Il est facile de renoncer à tout parce qu’on ne peut pas réussir du premier coup mais faut-il continuer à renoncer à ses droits et à sa dignité, à se soumettre, à se donner des coups de pieds tout seul, à agir comme des pleutres, se plaindre et dire que c’est toujours la faute des autres ?

      La solution contre les médias achetés est de faire voir à ces mêmes médias que le peuple est décidé à prendre les choses en main et qu’il a son projet : Le serment Citoyen Démocrate Libre et digne que voici.

      Il n’y a pas meilleure arme pour attendre les politiques et leurs comparses, les banquiers, les multinationales et les entrepreneurs voyous !

      Après seulement, vous pourrez en tirer les conséquences et améliorer les choses.

       Assez de ces guignols qui veulent absolument nous gouverner sans le contrôle du peuple ET QUI NE FONT JAMAIS RIEN POUR LA DIGNITE DE L’HOMME !

      Le SERMENT DE CITOYEN DEMOCRATE LIBRE ET DIGNE

       Exprime les 10 volontés du peuple.

      C’est le seul document venant du citoyen vers les politiques qui chaque jour réduisent la démocratie, la liberté et la dignité des citoyens, bien réfléchi, sans angélisme béat ni naïf et immédiatement applicable.

      C’est le seul document avec lequel les politiques doivent compter ou se démettre ou être démis  !

      Le temps de s’indigner est passé :

      REVOLTEZ –VOUS !

      cliquez ou recopiez ce lien :

      http://sermentdecitoyenlesdixvolontes.20minutes-blogs.fr/archive/2012/11/01/serment-de-citoyen-les-dix-volontes.html


    • Yves Dornet 6 novembre 2012 10:49

      les religions nient la liberté individuelle pour mieux imposer leurs interprétations de la vie...au nom d’un dieu hypothétique. Ils s’embrouillent tellement les pinceaux qu’ils dessinent eux mêmes sa caricature
      que les homos inventent LEUR église
      plus besoin des chapelles officielles... smiley


      • robin 7 novembre 2012 08:33

        PArce que vous croyez que les gouvernements humains aiment bien la liberté individuelle ?

        Vous êtes un gros naif !


      • robin 6 novembre 2012 11:07

        Un bon religieux d’après l’auteur est un monsieur dont la tête ne doit surtout pas dépasser (seuls les lobbys antireligieux ont ce droit évidemment) , c’est à dire un quidam obéissant et qui ferme sa gueule sur tout


        • robin 6 novembre 2012 11:14

          Le plus drôle c’est que l’auteur sans le savoir obéit au plan divin indiqué dans l’apocalypse qui est de se débarasser de la babylone : l’ensemble des fausses religions du monde (y compris les matérialistes qui avancent masquées mais sont aussi des religions).


          • ZenZoe ZenZoe 6 novembre 2012 13:31

            Les religions ont exactement le même droit que les autres à s’exprimer, et c’est bien comme ça.

            Plutôt que de restreindre le droit à l’expression de certains, exigeons que ce droit soit plus facilement utilisé par la majorité dite silencieuse qui n’en pense pas moins.


            • pergolese 6 novembre 2012 16:28

              Bonjour,

              Au passage, je vous signale cette pétition sur Internet que je vous incite à signer :

              https://www.lapetition.be/en-ligne/Stop-parti-islam-12068.html

              Il s’agit certes de la Belgique mais vous verrez qu’il y a des français qui la signent car elle concerne une situation qui peut concerner la France en particulier si les étrangers non communautaires obtiennent le droit de vote aux élections locales.

              En l’occurrence il s’agit d’un parti dénommé « Islam » prônant la Charia et qui a fait un score important dans deux communes bruxelloises et qui de ce fait a obtenu deux élus aux dernières élections communales il y a quelques semaines.


              • Hermes Hermes 6 novembre 2012 16:59

                Lu par curiosité, le texte est pertinent et sans haine. Un point important : "l’article 17 de la Convention Européenne des Droits de l’Homme qui stipule que nul ne peut utiliser les droits garantis par cette convention dans le but de rechercher l’abolition ou la limitation de ces mêmes droits.« 

                A méditer... et à appliquer dans les deux sens : l’interdiction en Suisses de Minarets n’est pas conforme non plus, mais la protestation des musulmans a été déboutée pour vice de procédure, et cnsidérée comme non représentable.

                Quand on ne veut pas s’entendre, on trouve toujours un moyen de s’en vouloir mutuellement !

                Dans ces conditions, appliquer la loi pour tous n’est appremment chose aisée. La question importante qui reste ouverte : les autorités musulmanes sont-elles prêtes à reconnaître la »Convention Européenne des Droits de l’Homme" ?

                A suivre...

                 


              •  C BARRATIER C BARRATIER 6 novembre 2012 17:43

                Très bien la pétition.
                Signée
                merci


              • non667 6 novembre 2012 20:45

                 la laïcité = outil de destruction de la france chrétienne ,c’est fait pour le coté chrétien 
                 c barratier = don quichotte du christianisme mais vrai valet du N.O.M. que la loi gayssot et adopi  ne dérange pas dans un article sur 

                la liberté de pensée et d’expression ????????

                • robin 7 novembre 2012 08:34

                  Les plus habiles tyrans ont l’intelligence de se déguiser en démocrates c’est bien connu !


                • robin 7 novembre 2012 08:37

                  L’auteur dit :

                  « Ces religions travaillent sans cesse à une sorte de colonisation des esprits et des territoires. Ne sont elles pas en concurrence tout en partageant le même objectif, qui est la disparition de la liberté de conscience et de la République ?  »

                  Parce que vous croyez que ce n’est pas le cas de la société marchande et du Veau d’Or qui sont aussi une religion mais avance masquée ?


                  • hauteville 8 novembre 2012 14:01

                    Robin, j’adopterais bien un veau d’or...nous avons tous besoin d’argent pour vivre....et là, s’il fait 200 kg, c’est plus que la fortune. 1KG découpé chaque année...le reste pour mes héritiers et leurs propres héritiers !
                    Les religions (toutes) passent tout leur temps au nom de la charité à réclamer des sous si possible des fonds publics...Il leur faudrait un veau d’or chacune. Charité veut dire nourrir et même gaver les responsables religieux.
                    Mais quelle idée cette histoire de veau d’or ? ?


                    • Spitoven Spitoven 18 décembre 2012 20:37

                      "L’église catholique est en pointe sur ce combat politique, violant délibérément la loi de 1905 : toute réunion politique dans les lieux de culte, toute provocation à résister aux « actes légaux de l’autorité publique » (dont fait partie le débat parlementaire sur le mariage civil) sont passibles de condamnations en justice (titre V de la loi du 9 décembre 1905, articles 26 et 35 et 36)« 

                      Mais quel est ce non-sens ? Un appel à manifester contre la promulgation d’une loi qui n’a pas encore été votée est tout à fait légal. Si vous pensez que l’Église s’oppose à un débat, vous n’avez décidément rien compris.

                       »Les peuples qui « redémarrent » scientifiquement, économiquement le font en se démarquant des puissances religieuses. Ce n’est pas nouveau."

                      Absolument pas. Historiquement, il n’y a jamais eu aucun lien entre l’un et l’autre. Une belle invention sortie de votre chapeau.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès