Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Les enseignants ont détourné la réforme des rythmes scolaires

Les enseignants ont détourné la réforme des rythmes scolaires

Alors que ce matin chacun a pu prendre connaissance de la grande détresse de nos pauvres enseignants démunis face aux exigences des parents d’élèves (tribune publiée sur rue89 sous le titre : « Chers parents d’élèves, vous nous emmerdez  »), je ne résiste pas plus longtemps à aborder un sujet qui me chagrine depuis de longues semaines.

Je veux parler de la réforme des rythmes scolaires, et plus précisément de son application concrète en vue de la prochaine rentrée scolaire.

Le constat est unanimement partagé : cette réforme est une bonne chose pour le rythme chrono-biologique des élèves. Un rythme quotidien et hebdomadaire d’enseignement plus adapté à l’apprentissage doit permettre une meilleure attention et donc éviter au maximum le décrochage scolaire.

Toutefois, il semble que son application ne soit pas un long fleuve tranquille.

 En effet, le Ministre de l’Education nationale ayant fait le choix – par une volonté de concertation exacerbée, ou par manque de courage (chacun aura son avis) – de ne pas fixer par décret au moins deux principes essentiels, la réforme se trouve souvent détournée de son objectif.

Premier manquement, celui d’avoir tergiversé sur la date d’entrée en vigueur de la réforme. 2013 pour les communes qui le veulent, ou le peuvent, moyennant une aide financière assez modique, ou 2014 pour les autres. De fait, le Ministre reporte la pression sur les municipalités. Outre les modalités logistiques à mettre en place en peu de temps, les élus municipaux se retrouvent donc à devoir arbitrer, à la veille d’élections municipales, entre l’intérêt des élèves, des enseignants et des parents d’élèves.

Le deuxième manquement consiste à ne pas avoir indiqué dans le décret que la journée d’enseignement se termine à 16h30. De ce fait, certains (en réalité, de très nombreux) enseignants ont saisis l’occasion de voir leur journée se terminer à 15h15, et se sont donc battus, souvent avec acharnement, afin d’éviter à tout prix d’allonger la pause méridienne des élèves. Instrumentalisant au passage les parents d'élèves, et méprisant totalement l'interêt des élèves.

Il s’agit bien là d’un détournement de l’objectif recherché par la réforme qui voulait allonger la pause méridienne des élèves pour leur permettre d’opérer une césure importante entre deux demi-journées d’enseignement, et en leur offrant de découvrir d’autres activités à travers des temps périscolaires. Mais cela aurait eu pour effet direct de faire terminer la deuxième demi-journée d’enseignement à 16h30. Et cela, nos chers enseignants ne pouvaient le tolérer !

Résultat : le rythme chrono-biologique des enseignants se portent très bien !

Et ils ne vous disent même pas merci !


Moyenne des avis sur cet article :  2.89/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • viva 7 mai 2013 16:32

    Franchement je n’ai pas bien suivit cette affaire de rythme,pas plus que le sens de cet article. je vous poserais une question, vous auriez souhaitez une pause de 11h30 à 14h30 ? 


    Pour ma part je suis pour la semaine de 5 jours, mais à la condition que la 5 ème journée soit le Samedi. Je sais que de nombreux enseignant souhaitent le retour des cours le samedi matin. 

    Aprés vous demandez tout de même a des personnes de travailler une heure de plus gratuitement chaque jour ? Vous seriez d’accord ? Je le répète je ne connais pas bien tout les tenants et les aboutissants de cette réforme des rythmes, je ne fais qu’aller à la pêche aux infos sans idées préconçues.

    •  C BARRATIER C BARRATIER 9 mai 2013 10:03

      Bien d’accord, le samedi jusqu’à 16 heures30
      Voir en table des news :

      Ecole, comment revenir à des bases saines

       http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=225


    • averoes 7 mai 2013 16:47

      Bonjour Delorca.

      Vous semblez donner aux enseignants un pouvoir plus que considérable et dont l’essence est aussi vraie que la fin du monde en 2012 (c’est juste un euphémisme).

      J’ignore sur quoi vous fondez vos péremptoires assertions et d’où vous tenez vos fallacieuses exégèses. Mais, permettez-moi de vous le rappeler, vos informations sont tout bonnement erronées. En suivant le lien ci-dessous, vous apprendrez que la réforme des rythmes scolaires, dixit le décret entre autres, « permettra une meilleure articulation des temps scolaire et périscolaire et s’accompagnera d’une prise en charge des élèves jusqu’à 16h30 au moins. », que la durée de la pause méridienne, encore une fois selon ce même décret, ne saurait être inférieure à 1 h 30.

      http://www.education.gouv.fr/cid66696/la-reforme-des-rythmes-a-l-ecole-primaire.html#L’essentiel_sur la réforme des rythmes à l’école primaire

      Alors, eu égard à ces considérations, comment faites-vous pour soutenir et véhiculez des contre-vérités, telles « Le deuxième manquement consiste à ne pas avoir indiqué dans le décret que la journée d’enseignement se termine à 16h30. De ce fait, certains (en réalité, de très nombreux) enseignants ont saisis l’occasion de voir leur journée se terminer à 15h15, et se sont donc battus, souvent avec acharnement, afin d’éviter à tout prix d’allonger la pause méridienne des élèves. Instrumentalisant au passage les parents d’élèves, et méprisant totalement l’intérêt des élèves. »

      Prenant acte du fait qu’aucune révolution n’a jusqu’au jour d’aujourd’hui permis aux enseignants, de par leur statut de fonctionnaire, de passer outre les instructions officielles, et que le cadre légal régissant ce statut de fonctionnaire autorise des sanctions drastiques, pouvant aller jusqu’à la révocation, à titre d’exemple et non pas des moindres, en cas de manquement à ses obligations statutaires, je vous laisse apprécier l’invraisemblable fadaise que constituent la teneur de vos assertions.

      Mais, au passage, laissez-moi vous inviter humblement à prendre garde d’une certaine insoutenable légèreté de la plume « internetistique » et considérer les sujets les plus graves avec un minimum de rigueur intellectuelle.

      Cordialement.


      •  C BARRATIER C BARRATIER 9 mai 2013 10:01

        erreur sur un point : les mairies ne doivent RIEN en péri scolaire et ne seront nullement obligées à accuillir les enfants après la fin de la journée. Quant à l’état, il ne le fait pas. Autrefois, avec la semaine de 6 jours que j’ai vécue, les professeurs assuraient les temps « abstraits » et les temps concrets qui rendaient la journée agréable aux enfants.(travaux manuels, saynettes, plein air...)

        Ecole, comment revenir à des bases saines

         http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=225


      • France Europe République fabien28 7 mai 2013 17:24

        Sidérant et caricatural. L’article de Delorca est un condensé de désinformation et de lieux communs sur la réforme Peillon. L’instituteur (dont 11 ans en ZEP) que je suis tient à apporter les précisions suivantes :

        1- L’école le mercredi-matin a pour seul objectif de réduire les autres journées comme cela se fait partout en Europe (en Allemagne fin de la classe à 14h30, en Espagne 15h30). Garder la même amplitude horaire n’a aucun intêret pédagogique, elle ne fait que renforcer le rôle d’école garderie gratuite...
        2- Les chronobiologistes (quel terme barbare) ne sont pas enseignants. En quoi le fait de reprendre la classe à 14h30 pourrait faciliter les apprentissages, à moins bien sûr de supprimer les cantines et de faire en sorte que les enfants rentrent chez eux prendre un repas au calme suivi d’une sieste...
        3- Chacun sait (parents et instits en tout cas) que plus la pause méridienne est longue plus les enfants s’énervent et rentrent irrités en classe, sans parler des risques aggravés d’accident dans la cour.
        4- Concernant les instituteurs en quoi le fait de « finir plus tôt » avec la classe les autres jours que le mercredi serait un luxe ? Il y aura toujours les cahiers à corriger, les leçons à préparer. A titre d’info la semaine d’un maitre d’école c’est 45h de travail en moyenne...
        5- En conclusion on ne peut que conseiller à delorca de nous rejoindre et de devenir instituteur à son tour, nous verrons comment il gérera ses classes. Parler et dénigrer c’est une chose, agir en est une autre. A bon entendeur...

        • mac 7 mai 2013 18:19
          Déjà vous dites :
          « Le constat est unanimement partagé : cette réforme est une bonne chose pour le rythme chrono-biologique des élèves »
          Ce qui commence bien mal car on se demande bien où vous êtes aller chercher qu’il y a unanimité sur le sujet ? A moins que nous n’ayons pas tout à fait la même définition du mot unanimité.

          Vous parlez d’allonger la pause méridienne pour quoi faire exactement ?
          Que prévoyez-vous de faire faire aux élèves ?
          Si vous pensez pouvoir recruter des intervenants en informatique ou en sport pour 9 euros de l’heure, montant qui sera déjà difficile à atteindre étant donnés les budgets alloués par l’état, vous risquez de rencontrer quelques problèmes . A moins que vous souhaitiez que cette réforme soit accompagnée d’une augmentation de 20 % des impôts locaux ?

          Faire deux heures et demi de pause méridienne pour rester sous un préau par 3°C pendant qu’il flotte dehors et surveillé par un employé municipal payé à peine le smic, ça ne sert effectivement à rien !

          • viva 7 mai 2013 18:58

            Je voudrais rajouter à l’auteur, que les enseignants sont bien plus responsables que vous ne le pensez. 


            Si nous descendons dans la rue, nous pourrions exiger beaucoup plus que ce que nous demandons, franchement regardez il y a des grêves mais les revendications sont respectueuses des enfants. Les enseignants plutot que de réclamer des postes pour que pouvoir travailler avec les élèves, nous pourrions exiger des hausses drastiques de nos revenus, rien à fiche finalement d’avoir 45 ou même 50 élèves par classe, les surveillants le font nous pouvons le faire aussi, pour 4000 euros par mois on pourrait être tenté de négocier sur le dos des futurs jeunes enseignants et sur les élèves, n’est-ce pas.

             Je vous accorde que nous avons une force de frappe socialement parlant, admettez que nous n’en abusons pas.

            Les médecins lorsqu’ils réduisent les prescriptions d’examen et diminuent la duré de leurs consultations pour gagner plus, ne se posent pas tant de questions , même si ils arrivent a rester des professionnels compétents, il s’agit pourtant de la santé donc de vie ou de mort évitables ou non, dans de rares cas mais tout de même.


            • jef88 jef88 8 mai 2013 10:45

              c’est de l’humour ?
              autant de fôtes d’ortaugrafe sous la plume d’un « enseignant » .......grave !


            •  C BARRATIER C BARRATIER 9 mai 2013 10:10

              Regardez les tableaux préparés par les professeurs des écoles d’aujourd’hui ; il y a tojours des fautres d’orthographe. Les étudiants en fac font tous des fautes (innombrables) même en lettres.
              Les grèves d’ensignants comme des trains gênent les parents qui travaillent, c’est pourquoi elles sont efficaces. Profession favorisée qui en use et abuse parfois. En Collège et Lycée, il y a mieux : faire faire « grève » aux éleves...pour des causes dites dans l’intérêt des élèves...et garder sa paye.
              Voir en table des news comment ça marchait bien avant Félix FAURE, ministre, qui par démagogie a supprimé du temps scolaire pour faire plaisir à des enseignants et au lieu de les augmenter.

              Ecole, comment revenir à des bases saines

               http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=225


            • leguminator 8 mai 2013 00:07

              Article malheureusement orienté et incomplet.

              Le nerf de la guerre c’est

              • comment financer les activités ?
              • comment trouver du personnel qualifié pour les dispenser avec des amplitudes horaires des plus merdiques ? (désolé : je n’ai pas trouvé d’autre qualificatif plus approprié)

              Le fait d’avoir proposé cet aménagement sans apporter de réponse à ces questions relève de la pure escroquerie.


              • jef88 jef88 8 mai 2013 10:46

                ben oui !
                les 3x8 c’est génial !


              • luluberlu luluberlu 9 mai 2013 11:38

                Le fait d’avoir proposé cet aménagement sans apporter de réponse à ces questions relève de la pure escroquerie. :
                Certes, mais si un jour vous devez vous « démerdez » seuls excusé l’expression, vous verrez que personne oui personne n’apporte de réponse que vous même ici et maintenant, et que l’escroquerie est une vision relative des rapports de forces.


              • daniel paul 9 mai 2013 10:55

                Pour moi l’école est l’endroit ou commence le formatage à la société marchande de profit....
                ou sont parqués et catalogués les enfants suivant une valeur donné par le financier à certaines capacités par rapport à d’autres , çà détruit certains et met d’autres en avant..

                ça apprends à lutter contre les autres, ça incite à tricher , à acheter des diplômes pour certains aussi.
                c’est un remède pour « soigner » ceux qui auraient la maladie de l’esprit cooperatif...quelle horreur que ça !! sinon comment venir justifier le vol par une mafia mondiale de ce qui est toujours fait ensemble ,collectivement ???

                C’est un milieu destructeur de vies.....
                .Parole de Petites Boîtes :

                Petites belles très étroites
                Petites boîtes faites en ticky-tacky
                Petites boîtes, petites boîtes
                Petites boîtes toutes pareilles
                Y a des rouges, des violettes
                Et des vertes très coquettes
                Elles sont toutes faites en ticky-tacky
                Elles sont toutes toutes pareilles

                Et ces gens-là dans leurs boîtes
                Vont tous à l’université
                On les met tous dans des boîtes
                Petites boîtes toutes pareilles
                Y a des médecins, des dentistes
                Des hommes d’affaires et des avocats
                Ils sont tous tous faits de ticky-tacky
                Ils sont tous tous tous pareils

                Et ils boivent sec des martinis
                Jouent au golf toute l’après-midi
                Puis ils font des jolis enfants
                Qui vont tous tous à l’école
                Ces enfants partent en vacances
                Puis s’en vont à l’université
                On les met tous dans des boîtes
                Et ils sortent tous pareils

                Les garçons font du commerce
                Et deviennent pères de famille
                Ils bâtissent des nouvelles boîtes
                Petites boîtes toutes pareilles
                Puis ils règlent toutes leurs affaires
                Et s’en vont dans des cimetières
                Dans des boîtes faites en ticky-tacky
                Qui sont toutes toutes pareilles

                 


                • daniel paul 9 mai 2013 11:11

                   Cela dit rythme scolaire..ici en Irlande

                  le primaire de 8h45 à 14h30 du lundi au vendredi ,lunch à l’école fait par les parents..environ 30 min maxi de devoirs à la maison...

                  le secondaire de 8h40 à 15h30 du lundi au vendredi, lunch à l’école.sauf le mercredi ou ils finissent a 13h10....devoirs maison peu important.
                  en seconde ils ont une année dite de transition ou soit ils restent à l’école mais on un programme allégé et font de nombreuse sorties soit pour le « fun » soit en rapport avec des sujets académiques , ils ont aussi des expériences de travail ..certains en profite pour aller à l’étranger...ce qui est autorisé...
                  puis reviennent en milieu scolaire pour l’équivalent de la 1ere...et finir par le « leaving certificate », équivalent du BAC.

                  Pour des raisons familiales nous sommes retournés en france en 2011 , puis retours ici en 2012 ,je préfère même éviter les commentaires de nos enfants....le sourire est revenu en tous les cas...
                  alors ........ smiley


                  • luluberlu luluberlu 9 mai 2013 11:33

                    Voila en deux mots j’ai quitté l’ EN en 1980 à cause de la mentalité de mes collègues, je suis né dans une école nommée Jules Ferry, fils d’instit de la III em république, et porté génétiquement vers la pédagogie. Je n’en ai aucun regret.
                     En 2002 pour une structure expérimentale, le guichet initiative emploi, j’ai travaillé dans le Vaucluse pour une modification du rythme scolaire.Je me suis retrouvé devant une fronde corporatiste des enseignants qui ne supportaient pas l’idée de voir des brevet d’état pouvoir s’occuper des enfants pendants les heures ou eux se reposaient.
                     J’ai gravité 6 mois dans des ambiances lénifiantes et corosives, où des représentants syndicaux avec leur art de noyer le poisson sont arrivé à faire démissionner toutes les volontés qui auraient amenées un changement dans leur douce torpeur.
                     Il était un temps ou relative modicité salariales et avantages des uns ( enseignants) était compensée par des salaires plus important chez ,les salariés du privé mais des conditions de travail moins amorties : horaires, age de la retraite précarité etc etc. Aujourd’hui les salaires de la fonction publique sont restés les mêmes et on même bien évolués, pendant que dans le privé la situation s’est désagrégée...
                     Les fonctionnaires ne s’en rendent pas encore compte et ose revendiquer des situations de l’ancien régime.
                    Je continue de penser que mon choix à 25 ans de me barrer est bon, je n’aimerais pas faire le constat d’échec face auquel un pédagogue honnète ne peut qu’être déprimé voire suicidaire. J’en ai clavé long à proportion de la stupidité des biens installés du système qui attendent deux choses de leur art / les vacances scolaires et leur retraite à 55ans....salut et désespoir..


                    • chmoll chmoll 9 mai 2013 11:49

                      le rythme chrono-biologique des enseignants se portent très bien
                      j’pense bien ,le p’tit fils me dit j’suis en vacance jusqu’ à lundi

                      là j’suis tombé sur le cul ; il vient d’avoir 15 jours de vacance , je comprend pourkoi les diplomes frenchie ,même ingenieur ne valent presquent plus rien

                      on appelle ça des enseignants , plutot des routards de la glandouille , ils sont une honte pour l’avenir des enfants


                      • France Europe République fabien28 11 mai 2013 22:48

                        Merci pour ce témoignage reflétant votre stupidité et votre sottise... les enseignants n’ont aucun compte à rendre à des individus dans votre genre heureusement. Vous êtes le routard des bars à beaufs ? Sans doute...


                      • France Europe République fabien28 11 mai 2013 22:44

                        Ah oui, au fait : sur le site du ministère de l’éducation nationale vous trouverez des exemples d’emplois du temps sur 4 jours et demis... qui démentent les délires de l’auteur de cet article, à priori un adhérent de l’UNAAPE une association de parents d’élèves qui aime beaucoup les enseignants... mais qui ne représente que 5% des parents !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Delorca


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès