Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Les erreurs de François Hollande et du PS

Les erreurs de François Hollande et du PS

On ne critique que les gens que l’on aime. Il faut bien à ce mi-mandat et à l’aulne de ce premier tour des municipales faire un point. Il reste encore deux ans et demi pour dresser un bilan, mais la chute de la cote de popularité du pouvoir dans l’opinion relève du record. Faut-il se taire pour autant ? Non, ne serait-ce que pour envoyer un signal fort et donner une chance au PS et à l’exécutif de se reprendre.

JPEG

1- Que la situation économique héritée soit désastreuse est un fait. Mais pour autant, cela ne légitime pas que toute l’action du gouvernement se soit centrée sur le redressement des comptes et l’élaboration d’un plan de redressement. C’est la gauche, dans toutes ses composantes qui se sont mobilisées pour assurer de justesse, rappelons-le, l’élection de François Hollande. Ensuite aux législatives, c’est une majorité plus large qui s’est engagée à faire élire un nouveau parlement. Les entreprises sont une composante importante de la société d’où découle la prospérité et surtout les emplois. Mais les salariés en sont une autre toute aussi importante.

2- Faire de la réduction du chômage une priorité n’est pas contestable. D’autant plus que, outre, remettre sur le marché du travail un nombre important de salariés, c’est aussi permettre la réduction de nombre de déficits : caisse de retraite, caisse assurance chômage, rentrée d’impôts…

3- Pour autant s’être essentiellement limité à cet objectif est une faute. Un gouvernement de gauche aurait pu faire de la réduction de la pauvreté et des inégalités un objectif en soi et à égalité avec le premier.

4- Faire passer en priorité, le texte sur le mariage pour tous, a été une grave erreur. Je ne vais pas me faire que des amis en écrivant cela, mais je le crois profondément. Ce débat a occupé tout l’espace politique de la première année de mandature et ne représentait pas, pour autant, une urgence sociale au regard de celui de la pauvreté.

5- Faire de la réforme des rythmes scolaires une seconde priorité relève de la même faute politique. Le système scolaire , tel qu’il est aujourd’hui a bien besoin d’autres choses. En reprenant en main la formation des maitres et en augmentant le nombre de postes au concours, le ministre de l’Éducation a commencé le travail, c’est insuffisant. La situation des enseignants méritait une plus grande attention. Et surtout on attendait une politique offensive de réduction des inégalités à l’école.

6- Les engagements militaires en Afrique ont fait bien piètre figure auprès de l’opinion publique, qui s’est légitiment sentie abandonné par l’exécutif.

7- Enfin l’attitude vis-à-vis de l’Europe, molle et sans fermeté a accentué le malaise dans l’opinion, le sentiment d’être abandonné aux mains des technocrates de Bruxelles.

8- La communication a été nulle dès le début, sans compter que l’on se serait bien passé des états amoureux du président. La composition du gouvernement en cherchant à ménager toutes les composantes du PS et de ses alliés a été une autre erreur. Composite, pléthorique, il a alourdi la marche des affaires, et créé des couacs insupportables, rarement sanctionnés.

9- Ce serait une autre erreur de faire porter la responsabilité de tout cela sur ce seul pauvre Jean-Marc Ayrault, même si ce fut une faute de casting. Son changement ne sera pas suffisant.

Si le CAC 40 est un vrai sujet, il ne doit pas pour autant, être l’unique boussole du gouvernement. Le peuple en est une autre. Il ne s’agit pas de faire plaisir à Jean-Luc Mélenchon. Il s’agit d’entreprendre une politique lisible à courts, moyens et longs termes, avec deux axes : des mesures de relance en direction de la consommation pour donner un peu d’air aux salariés et aux PMI-PME (les seules disposant d’un gisement d’emplois) et entreprendre de grandes réformes susceptibles d’alléger le budget de fonctionnement de l’État.

Les gâchis, ici dénoncés à de multiples occasions, doivent être éradiqués. Trop de couches administratives : communes, départements et régions … il faut que cela cesse, il s’agit d’une priorité nationale. Le sénat …, les modes de scrutins, la décentralisation sont des chantiers prioritaires. Il vaut mieux affronter une fronde des élus que celle du peuple.

La décentralisation (par la suppression des strates intermédiaires trop nombreuses) et la participation doivent être des lignes conductrices de l’action gouvernementale.

L’arrogance doit être remisée au placard pour laisser la place à l’audace et au courage.

Je ne voudrai pas focalisé sur les énarques, mais enfin… Hollande n’entend donc pas que l’opinion en a marre de leurs suffisances et de leurs autismes. Être dans les cabinets ministériels et dans la haute administration, c’est être au service de l’État et non pas de ses congénères. Le nouveau gouvernement devra aussi prendre cela en compte, les cabinets énarques mâles et blancs cela suffit.

Bref, il y a du boulot, si le Président entreprend un simple replâtrage, il s’expose à de graves déboires et les Français avec !

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.59/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

101 réactions à cet article    


  • Vipère Vipère 27 mars 2014 08:54

     

     

    Bonjour à tous

     

    Il ne faut plus donner la moindre chance au PS, à ses officines MELANCHON de gouverner la France.

    Il faut liquider le PS !


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 27 mars 2014 12:23

      Bonjour à tous et à Jean

      Une vérité que je suggère. Le PS n’a pas fait d’erreur dans l’action gouvernementale, à part se précipiter pour le mariage, les facéties de Montebourg, les conneries de Peillon et l’indigence d’une bonne vingtaine de ministres.

      La plus grande erreur, c’est de ne pas voir les raisons profondes de la crise et du chômage. Sur ce point, tous les partis de France sont dans l’erreur


    • JL JL 27 mars 2014 12:32

      ’’Sur ce point ’le chômage), tous les partis de France sont dans l’erreur’’

      Ils ne sont pas dans l’erreur, ils sont inféodés au Medef. Et le Medef est idiot.


    • appoline appoline 27 mars 2014 16:26

      Il faudrait surtout demander à l’assemblée nationale de le démettre de ses fonctions de par sa conduite envers la France et sa vie privée dissolue.

      Ce type est à la botte du CFR et le nouvel ordre mondial, cela est inadmissible

    • JL JL 27 mars 2014 18:20

      Vous inquiétez pas Apoline, ceux qui l’ont fait roi n’auront plus besoin de lui quand il aura achevé le sale boulot : Najat Vallaud Belkacem s’y active.

      Théorie du genre : le point de vue de Michel Onfray
      .


    • Yohan Yohan 27 mars 2014 20:04

      l’erreur de Hollande c’est surtout d’être né smiley


    • zygzornifle zygzornifle 27 mars 2014 09:04

      L’erreur c’est d’avoir mis en place une politique de droite alors qu’ils ont étés élus par un électorat de gauche ..... Les Français attendaient autre chose qu’un prolongement du Sarkozysme....


      • Akerios 27 mars 2014 18:14

        Oui,
        et cela se résume à cela.


      • gruni gruni 27 mars 2014 09:13

        Un coup de déprime Jean ? ça arrive !


        Imaginez-vous un instant que Sarkozy soit au pouvoir en ce moment... Et la claque qu’aurait prise l’UMP à ces Municipales.

        Imaginez encore, l’UMP réclamer un front républicain pour perdre le moins de villes possible. Oublié le ni ni !

        Est-ce que ça va mieux ? Non ! Et je vous comprends.

        Quant au remaniement, il sera considéré par la droite comme la preuve de l’échec de Hollande et de sa politique. Inutile, archaïque, et la liste n’est pas exhaustive. Donc la routine habituelle et le FN qui se marre.
        Le problème c’est que Hollande ne pourra pas remanier encore une fois après les européennes. 
        Mais le vrai problème c’est le chômage Jean, et personne n’a la solution, sauf les yakafaucon. On est mal barré !

        • Pelletier Jean Pelletier Jean 27 mars 2014 09:16

          Gruni,


          cela ne change rien à mes convictions, mais franchement ils ne sont pas à la hauteur, il faut bien le reconnaitre, bien sûr que ce serait pire avec l’UMP, mais ce n’est pas enthousiasmant de soutenir les moins mauvais...


        • Fergus Fergus 27 mars 2014 10:07

          Bonjour, Gruni.

          « Le problème c’est que Hollande ne pourra pas remanier encore une fois après les européennes. »

          Non, mais cela n’aura pas d’importance car les Européennes seront passées par pertes et profits. En attendant, Hollande est contraint de réagir vite et fort, et cela passe, à défaut d’un changement de ligne politique qui ne viendra pas (Hollande aurait l’air d’une girouette, et il est sous l’œil de Bruxelles) par un remaniement spectaculaire pour mettre su pied une équipe resserrée et combative, faite de gens expérimentés. Pas évident, surtout si Hollande veut encore une fois ménager la chèvre et le chou. Mais une chose est sûre, à mon avis : il ne pourra pas garder Ayrault car le signal donné serait catastrophique dans l’opinion.


        • gruni gruni 27 mars 2014 10:25

          Bonjour Fergus


          Tout à fait d’accord : reste à savoir qui sera le prochain 1er ministre. Tu as peut-être ton idée ? Et puis attendre les premières mesures pour voir, mais sans illusion sur un redressement rapide.

        • appoline appoline 27 mars 2014 16:28

          Même si je n’aime pas Sarkosy, il n’aurait jamais divisé les français comme le fait Hollande. Ca se dit socialiste ça, il voudrait foutre la France à terre qu’il ne s’y prendrait pas différemment


        • Fergus Fergus 27 mars 2014 16:57

          Bonsoir, Appoline.

          « Même si je n’aime pas Sarkosy, il n’aurait jamais divisé les français comme le fait Hollande. »

          Sarkozy le rassembleur. J’apprécie beaucoup votre humour !


        • Yohan Yohan 27 mars 2014 18:19

          le prochain ce sera Lamy


        • A. Nonyme A. Nonyme 28 mars 2014 00:29

          Jean,
          Je combats vos idées politiques, mais là, je me dois de saluer l’analyse et l’objectivité. Bravo.
          Je vais même vous dire : quand Hollande a été élu, j’étais déçu mais je ne lui souhaitais que de réussir. Il avait le volant, à lui de conduire le pays sur la bonne route.
          Pour le reste, vous l’expliquez très bien dans votre texte. Je suis aussi consterné que vous.


        • bleck 28 mars 2014 01:56

          Pendant que nous apprenons qu’il y a 30 000 nouveaux chômeurs dans C’Pays en 20 jours force nous est de constater que C’ gouvernement est sur la brèche

          Que chacun y oeuvre pour le bonheur de tous afin de trouver les bonnes solutions

          Telle cette ministre que le monde entier nous envie

          http://www.lepoint.fr/politique/la-cuisine-de-l-elysee-degueulasse-d-apres-la-ministre-nicole-bricq-27-03-2014-1806454_20.php

          Merci Madame la ministre de dénoncer les scandales là ou ils sont

          Nous nous demandions d’ou venait cette prise de poids de notre Président , aujourd’hui nous savons


        • epicure 29 mars 2014 17:12

          @Par appoline (---.---.28.48) 27 mars 16:28

          mais sarko, il a fait que diviser les français au cours de son mandat. S’il y en a un qui est loind’être montrer en exemple c’est bien lui.
          Il a mené de nombreux débats clivant sans projet de loi associé.


        • claude-michel claude-michel 27 mars 2014 09:23
          Les erreurs de François Hollande et du PS.. ?....Titre trompeur qui ne trompe personne...Hollande a été choisi par le PS pour son incompétence (comme en 2007 avec Ségolène)...La situation de la France est impossible à restaurer dans le bon sens tout simplement parce que nous somme dans l’UE et que les ordres viennent de Bruxelles (via Merkel)...Donc le PS est aussi irresponsable que le président pour accepter cette situation qui ruine notre pays...Votre choix dimanche sera prépondérant pour...ou notre survie..ou notre mort.. !

          • diogène diogène 27 mars 2014 11:09

            @ claude michel


            Je suis d’accord avec toi, sauf sur un point.
            Tu écris : 

            « les ordres viennent de Bruxelles (via Merkel)... »

            Il manque une échelon et non le moindre :

            les ordres viennent de Washington via Bruxelles (via Merkel)...


          • claude-michel claude-michel 27 mars 2014 11:10

            Par diogène....Bien sur...je parlais niveau UE...++


          • bleck 27 mars 2014 09:26

            @ Pelletier

             « Faire passer en priorité, le texte sur le mariage pour tous, a été une grave erreur »

            Faux

            Pas une « erreur » : une stratégie « 

            Diviser pour régner : vous connaissez ?

              » L’arrogance doit être remisée au placard pour laisser la place à l’audace et au courage "

            Avec cette équipe là ?

            http://lelab.europe1.fr/Arnaud-Montebourg-Fleur-Pellerin-et-Genevieve-Fioraso-s-eclatent-avec-les-ecoutes-de-Nicolas-Sarkozy-13532

            C’est vrai qu’il y a de quoi rire mais pendant que ces Jean-Foutres rigolent la France va à vau-l’eau

            http://pdf.bretagne.over-blog.com/2014/01/pour-normal-1er-tout-va-bien.html

            Pelletier il vous aura fallut 2 ans et un 1 er tour d’élections municipales des plus mauvais auquel s’ajoute de sombres perspectives ( pour votre parti) pour le deuxième ; pour vous apercevoir que nous sommes dirigés par des incapables ?

            Je ne parlerais pas des 32 000 nouveaux chômeurs à minima en 28 jours 

            http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/vrais-chiffres-chomage-fevrier-149889

            Patdu 49 le fait excellemment

            Je note au passage que son article est vide de réaction à l’heure ou je vous écrit ce post : alors que sous l’horrible Nabot une centaine y seraient déjà à lire

            Et maintenant que croyez vous qu’il va se passer ?

            Je vais vous l’écrire : RIEN

            Un petit jeu de chaises musicales pour amuser la galerie qui apportera absolument RIEN

            Que de la débine en plus

            Pelletier il vous faudra boire le vin jusqu’à la lie


            • Pelletier Jean Pelletier Jean 27 mars 2014 09:30

              Bleck,


              vous ne changerez jamais, l’article vient d’être à peine publié .... 


            • bleck 27 mars 2014 10:03

              @ Pelletier

              Alors Gruni a-t-il su trouver les mots justes pour vous remonter le moral ?

              De penser à la claque qu’aurait prit Sarko si il avait été encore président cela vous fait-il espérer en des lendemains qui chantent , à des cerisiers en fleurs à voir à l’approche du printemps ?

              Si non , vous êtes un mauvais socialiste alors que Gruni lui mérite d’être félicité d’en être un aussi bon


            • gruni gruni 27 mars 2014 11:39

              @bleck


              Merci bleck, vous êtes mon troll préféré, à chacune de vos interventions votre pertinence m’inonde de joie.

            • bleck 27 mars 2014 11:57

              @ Gruni

              Merci c’est avec émotion que j’accepte votre compliment

              Sachez que vous-même êtes mon Troll socialiste préféré

              De ceux là vous émergez : vous êtes le meilleur : continuez


            • OMAR 27 mars 2014 18:22

              Omar33

              Oh Calmos, je vous attends ainsi que votre Marine, pour sauver les meubles, ou ce qu’il en reste...

              Heu, mais grand-mère, pourquoi ces nazillons ?
              http://www.youtube.com/watch?v=SmXyjEOvgWM

               smiley smiley smiley


            • Mortargent 28 mars 2014 04:22

              Je ne me souvis plus qui avait noté concernant ces éléctions municipales le fait suivant : sur 36 000 communes, le FN présente 600 listes. Cela représente 1.6%.

              Supposons qu’ils gagnent toutes ces listes, cela ne représentera que 1.6% des villes/communes françaises. Balèze hein ?

              Et pourtant on ne parle partout que du FN. La montée du FN, la victoire du FN, la vague FN, bref vous m’avez compris.

              Et l’auteur avait conclu que si le FN avait présenté 1 seule liste ( genre Henin-Beaumont ) avec une victoire au 1er tour, tous les journaux auraient titré « Le FN : 1er parti de France ».

              Cette réflexion m’avait beaucoup fait réfléchir sur la relativité des chiffres. Ce qui est certain, c’est que le FN est et a toujours été un parti hors du pouvoir. Dans une frange où il est très très facile de critiquer tout ce que les autres font en ne faisant rien. J’espère de tout mon coeur qu’ils vont remporter les élections sur leurs 600 listes ( si tant est que ce chiffre soit exact je ne le sais pas ). Et une fois en place dans ces 600 mairies, une fois mis devant leurs reponsabilités je verrai volontiers ce qu’ils vont réellement faire.

              Malheureusement, si tant est qu’ils remportent les élections pour ces 600 listes, je vois bien déjà le discours préparé d’avance : On peut rien faire c’est les autres les méchants qui nous en empêchent, c’est la faute de l’état, de l’europe, des belges ( bien oui z’avaient qu’à pas exister eux ), des intempéries, et à défaut de raison valable, la faute du stérilet de ma belle-soeur. 


            • Alpo47 Alpo47 27 mars 2014 09:32

              La première et principale erreur, c’est d’avoir mis F.Hollande à ce poste. Il n’a aucune des capacités qui font un homme d’Etat.
              Ensuite, tout le reste est du « bla-bla-bla ... »... nous avons signé ou adhéré à des traités qui nous contraignent à une politique libérale, puisque c’est le dogme de l’UE et nous ne pourrons pas, dans l’état actuel, y échapper.
              Par conséquent, les propositions « sociales » de l’auteur ne seront JAMAIS mises en place.

              Juste une manière pour l’auteur, militant, d’essayer de faire passer le message que le PS peut encore changer de politique (il faudrait donc encore voter pour lui).

              Non, il ne le peut plus. Nous sommes prisonniers du système. Et ce n’est pas le faible F.H et le PS acquis aux 1% qui vont y changer quelque chose.


              • Daniel Roux Daniel Roux 27 mars 2014 09:38

                L’auteur n’a pas tout à fait tort surtout à propos du « mariage pour tous ».

                Il y a un malentendu. Hollande est un social démocrate, tendance europhile, transatlantique et élitiste.

                Et le PS un parti de centre droit qui partage de nombreuses valeurs avec les conservateurs. PS et UMP, c’est un peu comme Démocrates et Républicains aux US, les 2 faces d’une même pièce.

                Cela tombe bien puisque les électeurs français sont majoritairement et inexplicablement de droite, le syndrome de Stockholm, je présume.

                En France, on ne gagne pas une élection, c’est l’adversaire qui la perd en décourageant ses électeurs.

                La principale erreur de Hollande est de ne pas rappeler tous les matins que la France a été ruiné par l’immobilisme de Chirac et l’activisme de Sarkozy, qui dans des proportions variable ont emprunté les subventions versées aux entreprises sur les marchés financiers tout en baissant les impôts des plus riches.


                • Fergus Fergus 27 mars 2014 09:43

                  Bonjour, Jean.

                  Bravo pour cet inventaire lucide. Je persiste à penser que Hollande a raté le coche dans les premières semaines qui ont suivi son élection. En s’appuyant sur le catastrophique bilan laissé par Sarkozy, il avait la possibilité de mettre sur pied un plan d’action drastique, quitte à violenter les barons locaux du PS en prenant à témoin les Français d’une énergie affichée.

                  Il a, comme auparavant, préféré louvoyer, tergiverser, et surtout attendre, en croyant dur comme fer à sa bonne étoile, un aléatoire retournement de conjoncture qui aurait de lui-même résolu l’essentiel des problèmes de l’endettement et du chômage. Une faute majeure ! 


                  • Pelletier Jean Pelletier Jean 27 mars 2014 18:50

                    fergus,


                    oui, force est de constater ... relativement tout faux et ce n’est pas fini, je n’attend pas grand chose du sursaut annoncé, Valls à Matignon ? franchement ....
                    amicalement


                  • Gieller Gieller 27 mars 2014 10:35

                    L’erreur à ne surtout pas faire serait de mettre Valls à Matignon...
                    Cela aurait pour effet de créer une véritable fracture idéologique en France, tuer ce qui reste du socialisme et assurer une voie royale au parti de Marine le Pen pour toutes les échéances électorales à venir.

                    Même si une frange notable des français verrait d’un bon oeil sa nomination toute la population issue de l’immigration, des mouvances catholiques et de la droite de la droite (et au delà) ne le supporterait pas.
                    Son allégeance éternelle à l’Etat d’Israel est très mal passée, sa tolérance à l’égard des agissements des femen et des groupuscules antifa également, et que dire de sa position sur Dieudonné... 

                    Rien que ces faits suffiraient à fortement mobiliser l’électorat des banlieues et des droites dures ou radicales.

                    j’espère que Hollande saura tenir compte de cela lorsqu’il fera son choix plutôt que de tendre l’oreille vers les sondages...


                    • bleck 27 mars 2014 11:06

                      @ Gieller

                       « L’erreur à ne surtout pas faire serait de mettre Valls à Matignon... »

                      Comme vous avez raison : sans compter que si Hollande faisait cela : notre ministre du logement démissionnerait

                      http://www.lepoint.fr/politique/remaniement-duflot-ne-se-voit-pas-cohabiter-avec-manuel-valls-26-03-2014-1806031_20.php

                      Vous l’imaginez cela ?

                      Moi je m’y refuse : le coup serait mortel pour la France

                      Une seule solution s’impose : Mme Duflot 1 ère Ministre

                      Ca ça les feraient bien chier

                      Qui ? : j’m’en fout du moment que ça fasse bien chier et qu’on en finisse bien vite


                    • Fergus Fergus 27 mars 2014 11:53

                      Bonjour, Gieller.

                      Valls à Matignon, ce serait pourtant logique : un homme de droite pour mener une politique de droite.


                    • Vipère Vipère 27 mars 2014 12:16

                       

                       

                      Totalement de l’avis de Fergus « VALLS » à Matignon et la boucle est bouclée !


                    • files_walQer 27 mars 2014 14:09

                      @Gieller


                      Je suis un Français de souche et je ne supporte plus de voir Valls quelque soit le poste pour toutes les raisons que vous avez cité.

                      Je ne supporte plus non plus cettte allegence aux US et à Israel et par exemple le fait que l’avion d’Evo Morales ait été cloué au sol parce qu’on soupconnait que son avion abritait quelqu’un que pour ma part je cacherai volontiers dans ma cave.


                    • rocla+ rocla+ 27 mars 2014 10:54

                      La vraie erreur est de croire que la gauche puisse avoir des solutions .


                      Pas plus tard qu’ il a pas longtemps je parlais avec un de ses
                      supporters en lui disant que c’ est l’ état d’ esprit d’ entreprendre 
                      qui compte , l’ enthousiasme de la création  , de la réalisation de soi . 

                      Aussitôt ce monsieur m’ a répondu  : tous des fraudeurs , ils mettent 
                      des milliards en Suisse et on va leur mettre l’ Inspection du Travail à leur trousses . 

                      C ’est un peu pour ça que rien ne marche et que le chômage s’ accroit de 
                      jour en jour . 

                      Les entreprises et ceux qui entreprennent s’ en vont dans d’ autres pays 
                      où c’ est la réalité qui l’ emporte , pas le rêve . 

                      Qui donc peut mettre au pouvoir un menteur affirmant ne pas aimer les 
                      riches , un Moi Je qui pérore ? 

                      Des rêveurs ...


                      • rocla+ rocla+ 27 mars 2014 14:25

                        Ben non hein , 


                        à part de proposer à chacun d’ entreprendre je propose rien . 

                        Sauf que si un sur dix d’ entre nous montaient une entreprise
                        at embaucheraient il n’ y aurait simplement plus de chômage . 

                        Je sais , c ’est rien . 

                        Et toi que proposes tu ?

                      • ARMELLE 27 mars 2014 16:00

                        @Parkway

                        Certes en ce qui concerne les imp$ots vous avez raison, SAUF QUE, les charges patronales en Allemagne représentent 1/2 du salaire alors qu’en France c’est 2/3. On évalue la différence à 15%. C’est loin d’^étre négligeable !!! et c’est moins con dailleurs, car le principe pèse moins sur l’emploi et impose plus les profits !!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès