Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Les femmes sont des hommes comme les autres...

Les femmes sont des hommes comme les autres...

Le spectacle du parti socialiste français illustre la méthode des femmes en politique. Car depuis le temps que l’on nous rebat les oreilles avec le slogan que les femmes font de la politique autrement que les hommes (sous-entendu mieux, plus humainement), bien des hommes finissaient par se sentir relégués au rang de brutes épaisses et en venaient à douter de l’utilité de leur existence même...

Je ne vais pas seriner un couplet sur la valeur comparée du féminin et du masculin. Les comparaisons qui généralisent ne correspondent pas aux valeurs individuelles réelles et confinent à une forme de sexisme, que celui-ci soit fait à l’encontre des hommes ou des femmes.

Mais dans la mesure où cette idée que les femmes font de la politique autrement est assez répandue et reprise régulièrement, il me vient l’envie de voir si c’est vrai.

Au PS en France, Martine Aubry et Ségolène Royal s’écharpent pour la direction du parti. On peut lire et entendre les petites phrases assassines, l’arrogance, la condescendance entre adversaires, la langue de bois, les coups bas, les frustrations rageuses. Quoi de neuf dans cet épisode ? Rien. Les deux candidates ont la même attitude et la même méthode que les hommes. N’est à voir que Ségolène Royal, s’accrochant bec et ongles à la conquête d’un parti supposé servir son ambition présidentielle pour 2012. Elle n’est plus vraiment dans le “Aimez-vous les uns les autres”, elle ne parle plus “d’allumer des étoiles”. Elle veut la place, point barre. Et elle fera tout pour l’avoir.

D’autres femmes politiques ont déjà accédé aux responsabilités gouvernementales ces trente dernières années. je n’ai pas vu de langage plus humaniste, d’intérêt plus social ou environnemental que chez leurs collègues masculins.

Je ne veux pas ici dévaloriser la manière d’être des femmes en politique. En effet, constater qu’elles sont comme les hommes alors que justement la manière des hommes est dévalorisée et jugée moins sensible et moins humaine, impliquerait de dévaloriser les femmes puisqu’elles font pareil.

Ce clivage homme durs-femmes sensibles est erroné et sa généralisation est sexiste. La généralisation, si prisée dans les études de genre féministes, induit une pensée idéologique et non une vision nuancée et circonstanciée de la réalité.

Que les femmes sachent se battre en politique, tant mieux ! Car il le faut : il faut savoir tenir une position avec fermeté, savoir déplaire, savoir trancher. La république n’attend pas des élu-e-s “thérapeutes”, dont la sensibilité et le soucis de l’humain serait garant d’une politique plus “douce”. Dans ce domaine, celui qui ne sait pas se battre a peu de chance de voir ses idées trouver une place.

Donc, tant mieux si les femmes savent être aussi dures que les hommes - d’ailleurs, qui a dit que les femmes ne savent pas être dures ? Elles savent l’être parfois plus que les hommes. Et au fond, leur attitude réhabilite la manière d’êtres des hommes politiciens. Si les femmes font pareil, c’est que les hommes ne sont pas si mal ! Ne faisons surtout pas de procès aux femmes politiques : sans adrénaline elles ne pourraient pas tenir ces places. Les hommes en savent bien quelque chose.

Au final, l’attitude des femmes en politique réhabilite les hommes : ils ne sont pas des brutes épaisses. Et les femmes sont des hommes comme les autres...


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • roOl roOl 25 novembre 2008 14:02

    C’est l’evidence.

    Comme vous le faites remarquez, c’est asser marrant de voir de la discrimination positive alors qu’on est censé etre une societe de parité.

    Merci pour le rappel smiley


    • ugn402 26 novembre 2008 11:22

      100% d’accord ! J’ajouterais qu’il a ete assez marrant que le leit-motiv recurrent de SR ("ceux qui votent pas pour moi ne sont que des machos") n’a pas pu etre utilisé cette fois . Et le resultat ? Elle se fait bouler ! Cause a effet... et demonstration que ce victimisme feminin n’est qu’un outil sexiste lui meme ! Oui, je pense vraiment que les femmes sont globalement plus sexiste que les hommes, et profitent a fond de la discrimination positive. Au nom de l’egalité, et parceque sur des centaines de sujets les hommes sont VICTIMES du victimisme feminin, je prendrai desormais le parti de ceux qui defendront l’interet masculin. Et je rigole bien de voir 2 femmes s’entre devorer ainsi comme les hommes les moins scrupuleux et surement les moins honnetes, les plus egos, les plus megalos, car leur comportement est une superbe demonstration qui se suffit a elle meme. Je suis pour l’egalité, la VRAIE egalite. Pas pour une egalite aux des pipes. Je suis pour la parite dans la garde des enfants dans les divorces (en moyenne statistique), pour que les hommes ne paient jamais plus que les femmes, pour qu’ils percoivent autant d’aides sociales, etc... Merci a Mme SR de nous avoir montre son vrai visage "ma gueule sinon rien" ou encore "terre brulee : si je dirige pas le PS je le detruit" , ce visage la n’a vraiment rien d’angélique !


    • foufouille foufouille 25 novembre 2008 14:22

      c’est surtout du au fait qu’il y en a tres peu. la plupart sont la pour de la figuration mediatique
      celle qui reussissent sont obliger de se plier au moule des ploutocrates


      • Lucie Vivien 25 novembre 2008 14:43

        Je ne dirais pas que les femmes sont "dures" mais plutôt qu’elles sont fortes et parfois plus que les hommes. On leur demande tellement : travailler, s’occuper des enfants, des courses, de la maison, penser à tout, soutenir leur conjoint...qu’elles ont appris à être fortes, même si un jour elles craquent (les femmes sont plus touchées que les hommes par la dépression).

         Et puis, souvent, les femmes -et les femmes en politique comme les autres-, vont jusqu’au bout de ce qu’elles font et ne supportent pas l’échec dans un ou l’autre des domaines de leur vie, d’autant plus qu’elles ne savent pas bien, comme les hommes, cloisonner les composantes (privées, professionnelles ou autres) de leur vie.

        Cela ne veut pas dire que les femmes ne font pas de la politique différemment mais on manque un peu d’exemples pour analyser cela. Cela dépend aussi si ces femmes assument leur féminité ou si elles s’efforcent de copier les hommes.

        Vous disiez que vous n’avez pas vu de "de langage plus humaniste, d’intérêt plus social ou environnemental que chez leurs collègues masculins." Moi, j’ai quand même remarqué que S.Royal s’intéresse à l’environnement depuis longtemps alors que Sarkozy ne cache pas que l’écologie, cela lui casse les pieds.

        Quant à la sensibilité, il ne faut pas la confondre avec la faiblesse : on peut être une femme forte et être sensible, ce n’est pas inconciliable. C’est l’opposition dur/sensible que vous utilisez qui n’est pas bien choisie.

        Enfin, je ne crois pas que les femmes fonctionnent à "l’adrénaline" comme vous dites, leur force est davantage psychologique !

        Je vois bien que le monde scolaire que les filles sont moins violentes que les garçons (peu de bagarres de filles) mais elles sont plus têtues, plus opiniâtres (cela peut être une qualité !) et mettent plus de temps à pardonner. Bien sûr, ce ne sont que des généralités, après il y a surtout des questions d’individu.


        • roOl roOl 25 novembre 2008 16:22

          On explique justement que les deux sont pareils, et toi t’arrive avec tes gros sabots et tu nous ballance sans smileys :
          "Je ne dirais pas que les femmes sont "dures" mais plutôt qu’elles sont fortes et parfois plus que les hommes. "

          et vice versa ma grande....


        • Lucie Vivien 25 novembre 2008 23:28

          "Les deux sont pareils ?!" Ca va pas la tête ?! Faudrait qu’on t’explique... mais j’ai pas trop le temps. (Je te connais pas mais puisque tu me tutoies...)


        • ugn402 26 novembre 2008 11:34

          Ha oui ? SR fait ses courses ? elle soutient son conjoint  ? (Pas fou FH : il s’est barré depuis longtemps !) Elle fait son ménage aussi sans doute ? et elle raconte des histoires a ses enfants le soir pour les endormir ? MDR : il faut arreter cette caricature de description de la "femme debordee par tout ce qu’elle a a faire" : Aujourd’hui n’importe quel homme en fait tout autant, et tout aussi bien. Et un homme celibataire vit très bien sans femme autour de lui ! Le fait d’etre une femme ne CHANGE ABSOLUMENT RIEN EN TERME DE COMPORTEMENT : PLACEE DANS LA MEME SITUATION, UNE FEMME SE COMPORTE EXACTEMENT DE LA MEME FACON : meme brutalite, meme mechancete. C’est purement social d’essayer de nous faire croire le contraire. Mais l’actualité bien decryptee ne laisse aucun doute !. C’est pour ca que la discrimination positive est une injustice flagrante, dont les hommes sont les VICTIMES (he oui, ca y est : ces messieurs vont commencer a se revolter... ils parlent, ils communiquent, ils se concertent, ils mesurent l’injustice dont ils doivent assumer le poids au quotidien et vont bientot organiser une contre offensive. Et dans les 20 prochaines annees, il va y avoir du changement ! ) Au fait, 85% de magistrat sont des femmes ? C’est de la parite, ca ? Marrant comme les femmes ne se revoltent pas d’occuper 85% des places des qu’un boulot est facile. Et le pourcentage de femmes en maconnerie, c’est quoi ? (ha oui, mais c’est vrai que c’est dur et mal paye... alors ne parlons pas de parite dans ce cas... excusez moi d’avoir mélangé...)


        • roOl roOl 26 novembre 2008 16:58

          Tu trouvera des femmes opportunistes et carrieristes, des hommes accro a la mode et au shopping... meme des hommes coiffeurs des fois... meme des femme chef d’atelier.

          Bref, le coup de la femme forte, on peut le refaire a l’envers.

          Tous egaux, hormis au niveau d’un chromosome.

          Ce qui fera la difference c’est l’experience et l’education qui en fais partie, pas le sexe.




        • anny paule 25 novembre 2008 17:10

          Je crois que nous devons nous garder de généraliser à partir de deux cas "très particuliers"...

          Ces deux femmes, tout les oppose :
          Leur passé, leur physique, leur prestance ou non prestance, leur langage... leur seul point commun est l’appartenance à un même parti politique et leur même volonté de gagner.
          Chacun sait que Royal s’est donné pour objectif de conquérir le Pouvoir. Elle a démontré sa capacité à bouleverser la donne (à l’intérieur du PS) lors des dernières présidentielles, malgré le dur barrage de tous les "éléphants". Je ne suis ni socialiste, ni ségoléniste, mais je me contente de noter des FAITS.
          Si les médias aux ordres n’avaient pas imposé leur interprétation,( pour l’avoir observé, je peux dire que le "face à face" Royal / Sarkozy pouvait être décodé différemment) elle serait peut-être actuellement la Président(e). Je n’avais aucun a priori, dans cette observation, et je doutais même des capacités de Royal. Cependant, pour moi, elle avait été, ce soir-là, bien meilleure que son adversaire plein de tics nerveux et d’arrogance. Sa "colère" était parfaitement justifiée, et parfaitement maîtrisée. Ce n’était pas le cas de l’autre.Les discours qui ont suivi ont induit autre chose...mais pour bien des dirigeants, il fallait que Sarko I° soit élu !!!
          Aubry, nous la connaissons moins, (malgré les 35 heures), et son image est moins médiatisée (mais celle de Royal ne l’a été qu’à partir du moment où elle est devenue la candidate officielle du PS). Par contre, tout ce qui s’est écrit ces dernières semaines concourt à montrer qu’elle a été propulsée par des Jospin, Fabius, Lang, Hollande & co. pour contre-carrer la candidature dérangeante de Royal. C’était le "tout sauf Royal" dont chacun a entendu parler...
          Les "programmes" politiques des deux incriminées se ressemblent étrangement, et s’il n’y avait pas cette lutte pour la présidence du PS, (qui semble sous-tendre la Présidence tout court), il n’y aurait aucun problème. L’une parle d’une alliance possible avec le MODEM pour le second tour des présidentielles, l’autre ne s’avance pas aussi loin, mais a fait alliance avec le même parti parce que ça l’arrangeait localement... différence illusoire !
          Ces deux cas ne me semblent donc pas forcément représentatifs des femmes vis à vis du Pouvoir ni des différences entre hommes et femmes... surtout parce qu’une sorte de "haine" de l’autre semble les habiter toutes les deux !
          Par contre, pour avoir vécu ma carrière professionnelle dans un milieu majoritairement féminin, je peux affirmer que les luttes entre femmes sont autrement plus dures et perverses que celles qui existent entre hommes, ou entre hommes et femmes. Les hommes sont plus "carrés". C’est-à-dire qu’une fois que vous avez fait une suggestion, exposé vos idées, argumenté, même s’il faut du temps pour parvenir à vos fins, il est possible d’y arriver. Avec les femmes "chefs", c’est tout autre chose. Si un homme propose un projet analogue au vôtre, il aura toutes les chances d’aboutir. Si c’est une femme qui induit le même projet, ça devient plus compliqué... Les femmes au Pouvoir ont un "manque" et cherchent à prouver qu’elles sont supérieures aux "autres femmes"... pas forcément aux hommes... c’est beaucoup plus complexe et cela procède de jeux de "séduction"... Même au pouvoir, elles sont encore dans cet état de "dépendance"... Elles n’ont pas forcément la "distance" nécessaire pour gérer le problème du moment...
          Ce qui fait que je ne pense pas, vraiment, que les femmes soient des "hommes comme les autres"... je pense qu’il faudra du temps pour que cette égalité ou cette identité soit vraiment possible... même si ce qui vient de nous être donné en spectacle peut vous laisser penser qu’il n’est que peu de différences. 


          • ugn402 26 novembre 2008 11:47

            Aubry a deja prouvé qu’elle est capable de diriger, de piloter, de conduire une reforme majeure jusqu’a son terme. Elle est la mere des 35 heures (c’est elle en tout cas qui a ete chargé de mettre au point les regles applicatives de ce principe dont la plupart des gens sont d’heureux beneficiaires et sur lesquelles ils ne souhaitent pas revenir, meme si quelques assouplissements locaux peuvent s’averer utiles). Elle est aussi a l’origine de la CMU qui me semble indeniablement etre une mesure sociale que personne ne songe a cntester et qui vient bien en aide aux plus demunis. Elle devra malheureusement batailler plus contre ses ’faux amis’ du PS (ils sont nombreux) que contre le front politique adverse. Il faut la soutenir dans sa demarche de reforme des institutions du PS (ca, c’est le boulot "interne") et la publication des propositions d’amelioratioons du systeme social et politique national. C’est un travail dantesque. On ne peut pas lui demander de reussir tout et tout de suite. Mais par pitie, oublions son sexe, et ne nous interessons qu’a ses propositions. (je regrette seulement son premier discours a caractere "bravo nous sommes des femmes de pouvoir, moi premier au PS, et toi, sego, premiere presidentiable" : ca, c’etait nul, sexiste, et ca contribue a dicrediter son election. Mais je lui pardonne 1FOIS SEULEMENT parceque je comprend qu’elle a besoin de se rallier les imb... qui soutiennent SR uniquement parcequ’elle est bien foutue, ou celle qui ne voyait en SR qu’une femme, s&ans jamais avoir e serait ce que mesurer la nullité absolue de ses discours. Maintenant, Mme Aubry, au boulot : Je compte sur vous pour ne pas avoir seulement de la tchatche, mais ausii etre capable de mettre en application vos idees, comme vous avez su le faire par le passé. Bonne chance, bon courage.


          • JONAS Virgule 25 novembre 2008 22:09

            @ TOUS :

            Une petite révélation… !

            Les femmes ne sont pas des hommes ! À cause du patriarcat !

            Nous leur faisons subir depuis des millénaires des traitements particuliers.

            Pour qu’elles courent moins vite que nous, nous leur avons fait croire qu’avoir des petits pieds était plus joli et esthétique.

            Les chinois leur bandent les pieds, nous, nous avons trouvé mieux la beauté des galbes des mollets avec des talons hauts.

            Les résultats sont les mêmes, atrophie des pieds, donc raccourcissement du développement du tendon d’Achille.

            Ce n’est pas demain, qu’elles pourront battre un homme à la course à pieds. smiley

            La reproduction n’est pas en péril… !  smiley

            @ +


            • Céline Ertalif Céline Ertalif 25 novembre 2008 22:53

              Virgule ! Un nom de circonstance ! Votre commentaire est aussi bête que d’habitude mais, au moins, la dernière ligne de celui-ci m’aura vraiment fait beaucoup rire. smiley  smiley  smiley


            • JONAS Virgule 25 novembre 2008 23:42

              @ Céline Ertalif :

              Amusant l’anagramme de votre pseudo, qui donne : Relatif ! smiley

              Mais ne croyez pas que je me moque des femmes, ce que je dis est médicalement confirmé.

              Je déplore l’attitude des hommes, qui depuis des siècles vous discriminent et vous ont entretenues depuis des siècles dans l’ignorance en vous privant de l’enseignement. smiley

              Mais, dites-vous bien, que c’est la peur de votre supériorité qui les a fait agir ainsi.

              Une " zigounette ", n’a jamais rendu un homme plus intelligent qu’une femme ! smiley

              Bien à vous.


            • ugn402 26 novembre 2008 11:58

              Votre commentaire fait dans sa globalite effectivement la preuve incontestable de sa derniere assertion : c’est navrant de betise.. Un conseil - facon de parler car je n’ai bien sur aucun jugement de valeur non plus : c’est une maniere de polemiquer - : ne regardez pas si souvent le 20h ! Ca intoxique. Evitez aussi les aneries d’envoyé special et autre ringarderies bien pensantes qui vous rabachent un discours toujours sur les memes themes raccoleurs et inconsistants, mais si faciles a comprendre... ca s’appelle un "lavage de cerveau". Choisissez plutot les ouvrages ecrits, ils sont documentes, plus dificiles d’acces et parfois un tantinet rebarbatifs (y a pas d’images !). Mais infinilent plus formateurs et pour l’esprit, et leur diversite de points de vus est en soit une forme d’objectivite pour qui veut bien se donner la peine de ne pas se contenter de la selection litteraire garantie "politiquement correcte : ne derangera pas le systeme de pensee unique pronée par notre sciete de consommation aux rouages intellectuels parfaitement calculés".


            • timiota 25 novembre 2008 23:52

              Disons qu’au niveau des étudiant(e)s en sciences que je fréquente, le coté
              "je ne sais pas trop ce que je vais faire, mais je suis la , voila", est l’apanage des garçons, et le message des jeunes femmes est plus net, "je voudrais ceci, plutot que cela" d’ou "que dois-je faire ?" quand le coup n’est pas déjà parti.

              Cette indétermination des garçons conduit un grand nombre d’entre eux à être très coulant vis à vis des conflits, ’no testosterone’ en apparance.

              POur un garçon, rien en compte parce qu’on m’en demande assez peu, et que je peux rester pas mal dans un monde intérieur, ou pas compromettant à l’extérieur.
              Pour une fille, l’exigence de résultat ou la dévalorisation sont des alternatives plus tranchées.

              C’est évidemment le social qui fait le gros de la différence, pas l’hormone. Vieux mot tard le dire que jamais


              • Antoine 28 décembre 2008 00:29

                Attention messieurs on ne dit pas n’importe quoi. Pour vivre en bon contemporain, il faut savoir que sur terre il n’y a ni salope, ni menteuse, ni profiteuse, ni interessée par le pouvoir ou le pognon, ni arnaqueuse, ni incompétente, etc, mais seulement des victimes de violence, de harcèlement et plus généralement de gros cochons dénommés hommes, etc... Bon, maintenant vous allez pouvoir vous exprimer correctement !!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès