Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > « Les Français libres » : Aymeric Chauprade lance son propre parti pour (...)

« Les Français libres » : Aymeric Chauprade lance son propre parti pour 2017

Alors que son procès s’est ouvert aujourd’hui pour « provocation à la haine envers les musulmans », Aymeric Chauprade, l'ancien conseiller de Marine Le Pen, annonce le lancement de son propre parti politique : "Les Français libres". Son but : « Faire gagner, en 2017, le candidat d’une droite française crédible et assumée ». Un candidat qui ne sera pas issu du Front national.

La double impasse du FN

Chauprade avait quitté le FN le 9 novembre dernier. Une première querelle l'avait opposé à Marine Le Pen en janvier 2015 : dans une vidéo publiée après les attentats de Paris, le géopolitologue dissertait sur l’imminence d’un « choc des civilisations » et comparait les musulmans aux Allemands d’avant 1933, sur le point de porter le nazisme au pouvoir. C'est cette vidéo qui a valu à Chauprade une plainte de la Licra qui l’amène, précisément ce mercredi, devant le tribunal correctionnel de Paris

L'ancien soutien de Philippe de Villiers avait également dénoncé l’influence d’un supposé « lobby gay » au sein du FN, organisé selon lui autour de Florian Philippot. La rupture définitive avec le FN est cependant intervenue l’automne dernier, à la suite de l’implication personnelle de l’eurodéputé dans la rocambolesque affaire Air Cocaïne. Chauprade a reconnu avoir, avec quelques amis, facilité l’évasion de deux pilotes français soupçonnés de trafic de drogue et retenus en République dominicaine par la justice locale. Aujourd'hui, comme il le confie à Valeurs actuelles :

"[M]es relations avec Florian Philippot étaient inexistantes et donc rien n’a changé. Celles avec Marine le Pen appartiennent aux souvenirs. Celles avec Marion Maréchal-Le Pen sont en suspens."

L'eurodéputé n'y va pas de main morte avec son ancien parti, qui constitue selon lui "une double impasse" :

"Premièrement pour arriver au pouvoir en 2017 comme l’ont montré les élections régionales, deuxièmement, et c’est plus grave, pour redresser la France, notamment (mais pas seulement) parce que son programme économique aggraverait notre appauvrissement."

Chauprade dénonce "les impasses stratégiques de ce parti, son incapacité à se mettre en situation de gouverner, la puérilité de sa vision du monde, son déni de mondialisation au lieu d’une nécessaire adaptation de la France aux réalités de cette mondialisation".

A la recherche d'un leader de droite issu de LR

Dans une vidéo et un texte publiés sur son site internet, le géopolitologue de 47 ans présente son nouveau parti comme un instrument de « combat pour la civilisation française, donc contre l’islamisation ».

L’objectif des "Français libres" est de contribuer à l’émergence d’un véritable leader de droite capable de faire gagner son projet en 2017 sur 3 axes fondamentaux :

  • La désislamisation de la France, c’est-à-dire le recul de la loi islamique sur notre territoire, le reflux des propagateurs de charia. Voilà un enjeu de civilisation qui doit unir tous les Français défendant les libertés, par-delà les différences philosophiques.
  • La dé-étatisation de la France, le recul de la dépense publique dans le PIB, de la charge fiscale pesant sur les Français et leurs entreprises, d’un droit du travail qui asphyxie l’initiative et l’embauche…
  • La reconstruction de la puissance géopolitique, militaire, maritime et énergétique de la France.

Contacté par Libération, Chauprade reconnaît qu’il n’y a pour l’heure « pas grand-chose » dans la structure des "Français libres"... et qu'il est bien seul. Mais il espère pouvoir participer à l'éclosion d'un authentique candidat de droite à la prochaine élection présidentielle, "qui viendra probablement des Républicains", confie-t-il. Chauprade revendique en effet quelques bons contacts personnels au sein du parti de Nicolas Sarkozy, et ne semble plus trop compter sur un retour de Philippe de Villiers.


Moyenne des avis sur cet article :  3.74/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • leypanou 13 janvier 15:49

    La dé-étatisation de la France, le recul de la dépense publique dans le PIB, de la charge fiscale pesant sur les Français et leurs entreprises, d’un droit du travail qui asphyxie l’initiative et l’embauche… : c’est vrai qu’auparavant, le FN était partisan de la suppression de l’impôt sur le revenu. A Chauprade est donc complètement dans cette lignée là.

    Évidemment, cela peut sembler contradictoire de prétendre défendre le petit peuple tout en voulant supprimer le seul impôt progressif qu’est l’impôt sur le revenu, et donc, le FN, en parfait parti opportuniste, est revenu sur ce choix et n’en parle plus.


    • Et hop ! Et hop ! 17 janvier 20:13

      @leypanou : Il veut réduire les dépenses excessives de l’État ? Il a raison. La totalité des recettes de l’impôt sur le revenu, 55 milliards, est donnée à des banques internationales pour payer les intérêts de la dette de l’État. En échange de cette dépense phénoménale, il n’y a aucun service public d’assuré. Pourquoi il ne parle pas de cette dépense inutile là ?



    • César Castique César Castique 13 janvier 17:09

      Je n’ai pas connaissance d’un politicien ayant quitté un grand parti, puis lancé une formation concurrente, qui ait atteint 5 % des suffrages exprimés, avant de sombrer définitivement.


      • lsga lsga 13 janvier 18:39

        Sarkozy l’a payé cash pour casser les jambes de Marine Lepen au premier tour. Pas sûr que ça marche...


        • simplesanstete 13 janvier 19:10

          @lsga
          en effet, il ne cassera pas 3 pattes à un canard


        • sylvie 13 janvier 19:25

          @simplesanstete
          moui mais il ne faut pas oublier non plus qu’il a été chercher les 2 pilotes


        • julius 1ER 14 janvier 14:09

          @lsga

          t’as raison Isga ... on va voir le défilé des opportunistes qui vont se mettre en scène pour essayer d’avoir
          un poste dans un gouvernement ultérieur !!!

        • troletbuse troletbuse 13 janvier 21:26

          C’est autre chose que du nabot ou de l’Hollandouille. Il faut maintenant qu’il définisse sa politique étrangère.


          • Et hop ! Et hop ! 17 janvier 20:19

            @troletbuse : Sa politique étrangère est celle des néo-conservateurs. 


            - Le Choc des civilisations à la place de la Lutte des classes, 
            - rester dans l’OTAN comme supplétifs de l’armée des USA et donc ne pas avoir de politique étrangère indépendante, 
            - garder l’Euro et ne pas maîtriser notre économie ni notre commerce extérieur, 
            - rester dans l’UE et ne pas maîtriser nos frontières ni nos lois.

          • JC_Lavau JC_Lavau 14 janvier 01:12

            Quand il faisait des analyses historico-géo-politiques, par exemple quand il prouvait que Fabius délirait quand il grenouillait tout ce qu’il pouvait pour envoyer nos soldats guerroyer contre la Syrie, Aymeric Chauprade était un auteur intéressant. Là je constate qu’il a crevé son plafond d’incompétence, et c’est dommage pour lui et pour tout le monde.


            • fred.foyn Le p’tit Charles 14 janvier 09:16

              Micro parti à la solde de l’UMP/S...
              Au suivant...


              • DanielD2 DanielD2 14 janvier 11:30

                Il est bizarre ce type, il a l’air incontrôlable. Marine a bien fait de s’en éloigner. 


                Sur le fond c’est quoi le programme ? On est ultra-libéraux, sauf pour l’immigration arabe ? 

                • julius 1ER 14 janvier 11:34
                  • La dé-étatisation de la France, le recul de la dépense publique dans le PIB, de la charge fiscale pesant sur les Français et leurs entreprises, d’un droit du travail qui asphyxie l’initiative et l’embauche…
                  • La reconstruction de la puissance géopolitique, militaire, maritime et énergétique de la France.

                  çà c’est la grande « guignolade »du FN pur sucre.... moins d’état et moins de dépense
                  et une ligne derrière.... 
                  plus d’état et plus de dépenses .... quelle bande de branleurs et je suis poli !!!

                  • troletbuse troletbuse 14 janvier 14:21


                    Problème : y’a déjà un doublon avec l’appelletion
                    http://francaislibres.org/

                    Et pourtant, jr l’apprécie
                    http://www.egaliteetreconciliation.fr/Aymeric-Chauprade-Le-terrorisme-c-est-d-abord-le-fait-de-services-de-renseignement-30113.html

                    Il a même été vire par le debile Morin Hervé


                    • jeanpiètre jeanpiètre 14 janvier 19:17

                      il aurait du appeler son parti barbouzes libres


                      • franc 15 janvier 03:20

                         Désislamisation --------------------d’accord

                        -

                        Dé-étatisation ----------------------cela dépend

                        -

                        il faut un Etat fort pour désislamiser

                        -

                        On peut avoir un Etat fort avec moins de fonctionnaires

                        car il ya beaucoup de services étatiques qui sont inutiles et beaucoup de fonctionnaires incompétents et donc à la fois inutiles et m^me nuisibles

                        -

                        il faut un Etat fort et resserré composé d’un nombre restreint de fonctionnaires mais ayant réellement la vocation et donc une grande compétence

                        -

                        100 policiers ayant la vocation ,et donc honnêtes ,difficilement corruptibles ,bien formés et bien armés sont bien plus efficaces et vaut mieux que 10000 policiers médiocres ,incompétents car n’ayant pas la vocation et donc facilement corruptibles.

                        -

                        m^me choses pour les juges et autres corps de fonctionnaires et aussi les corps comme le corps politique ,le corps religieux ,le corps militaire ,les corps scientifiques ,techniques et économiques et m^me les corps intellectuels et artistiques


                        • soi même 17 janvier 15:23

                          Pauvre France, être roulé par cette métastase politique, depuis que Mitte- au-rand est arrivé au pouvoir la France a la chaude pisse d’extrême droite.

                           

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès