Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Les Français sont-ils des fainéants ?

Les Français sont-ils des fainéants ?

Le bras d’honneur d’un patron aux ouvriers –donc, au gouvernement- et les menaces d’un ministre : c’est un face-à-face inhabituel auquel on assiste entre Maurice Taylor et Arnaud Montebourg autour du sort de l’usine Goodyear d’Amiens-Nord. Derrière les courriers fielleux et les réponses en forme de « vitriol », demeure une question : nos ouvriers sont-ils des fainéants ?

Grandiloquence, panache : on a un peu l’impression d’être sur un ring depuis que le patron de Titan a refusé de reprendre l’usine Goodyear d’Amiens-Nord par écrits, et par insultes. Les salariés sont traités de « soi-disant ouvriers « qui « ne travaillent que trois heures » par jour. Des salariés qui se sentent insultés, comme l’un d’entre eux : « A sept heures et demie du matin, quand je mets la radio et je me fais insulter dans mon lit, je n’apprécie pas vraiment la chose » ou celui-ci : « Forcément on n’a plus la production qu’on avait à faire, mais ce n’est pas tous les jours trois heures de travail. Il y a des journées où j’ai huit heures de travail. Ce sont des mensonges. Titan n’avait juste pas envie de nous reprendre ». Et Maurice Taylor de renchérir dans une troisième lettre : « Votre gouvernement a laissé les barjots du syndicat communiste détruire les emplois les mieux rémunérés du secteur manufacturier en France ».

L’histoire est ancienne. Elle date des années 30, déjà. C’était plutôt la droite, cette fois, qui critiquait le Front populaire et la fainéantise. Plus pertinent encore serait de citer les années 70 avec l’extrême-gauche qui crachait sur « Dupont Lajoie ». Aujourd’hui, retour, non pas à la droite, mais aux grands patrons. Depuis vingt ans, avec la nouvelle organisation et ses inégalités créées par la mondialisation, il est une espèce d’autisme de classe : les élites, en tout cas de l’argent, ont fait sécession. A ce titre, en 1999, l’auteur américain Christopher Lasch, dans son livre La Révolte des élites et la trahison de la démocratie mettait en lumière la révolte des élites, justement, contre le peuple, pour s’accaparer toutes les richesses. Pas seulement le peuple français, donc, mais aussi, entre autres, le peuple américain. Parenthèse refermée.

En revanche, ne jetons pas le bébé avec l’eau du bain, selon un poncif journalistique, parce qu’au fond, ne vaut-il pas mieux que les gens se disent les choses vraiment, quitte à en devenir brutaux ? N’est-ce pas mieux que le fameux « non-dit » ? Deuxièmement, d’autres patrons le pensent. Soyons honnêtes : la production n’est pas au niveau d’antan. Il est, sans doute, des jours où les salariés « ne travaillent que trois heures par jour », pour reprendre la formule du patron de Titan. Et peu importe si ces mêmes salariés ne demandent qu’à travailler. Et surtout, relisons tous les échanges de lettre. Que dit, en vérité, l’américain Maurice Taylor ? Non sans raison, il affirme que les charges sociales en France sont beaucoup trop lourdes et que, de fait, la France est trop chère dans la mondialisation. La solution serait-elle alors la dévaluation et le protectionnisme ? Problème : l’euro ne peut pas être dévalué et l’Europe ne veut pas de protectionnisme. Donc, la France est condamnée à baisser son coût du travail, lequel est plus élevé que celui des Allemands. Plus élevé, aussi, que celui Espagnols, de 20%. Plus élevé, enfin, que celui des Italiens, lesquels ne travaillent pourtant pas moins bien que nous. La France a donc un vrai problème. Un de plus.

Et deuxièmement, Maurice Taylor pose, là encore non sans raison, loin de là, un deuxième problème : il dit que la France va finir par inonder le marché avec, par exemple, des pneus fabriqués en Chine, etc. Au fond, l’Américain demande aux Français de ne pas être naïfs à ce sujet. Alors, si on peut, certes, l’attaquer sur son mépris de classe, ne serait-ce pas passer à côté d’un problème bien plus intéressant, celui de s’interroger sur le développement des services publics, lesquels sont, parmi d’autres, garants de l’attractivité française ? Que deviennent, en effet, les services publics aujourd’hui ? Avec une éducation qui s’effondre et une police qui ne va pas partout, reste, essentiellement, en définitive, les trains, les transports et les routes, lesquels fonctionnent très bien. Il s’agit là d’une vieille tradition française. Sous Louis XV, déjà, tous les Européens admiraient l’état des routes françaises, appelées nationales plus tard. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle la France a mis tant de temps à faire des autoroutes. Pour le reste, la France est en déclin lent. Les chiffres de son commerce extérieur sont parlants, sa compétitivité baisse discrètement. La France décline. Doucement.


Moyenne des avis sur cet article :  2.87/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 25 février 2013 10:45

    les français sont des faineants, ils coutent trop chers, ils ont trop de vancances, ...on connait bien cette petite musique. Mais le disque commence a etre rayée, c’est les memes argument que reprennait deja le patroant a la fin du 19eme siécle...

    a lire pour se rafraichir la memoire : LA VIEILLE RENGAINE DU PATRONAT


    • kemilein 26 février 2013 00:27

      les francais non (ils travaillent et produisent de nombreuse « choses » -richesses-), l’auteur oui (il n’a aucunement fait fonctionner son cerveau avachi dans ses certitudes prédigéré par d’autres)


    • Yvance77 25 février 2013 11:15

      Salut,

      Ce que les gens n’ont pas conscience quand les Pernault, Pujadas et autres suppots du pouvoir, leurs présentent des chiffres sur la valeur, paresse et divers mots des travailleurs français, c’est à quel point c’est téléguidé.

      Exemple le plus stupide, les ricains travailleraient plus que les jambons-beurre ! C’est vrai ! Si si ne me moinsser pas de suite attendez !

      Ce qu’il n’est jamais dit c’est que même le temps passer devant la machine à café allemande, ou ricaine est pris en compte. Alors c’est certain on peut en faire des heures ainsi dans la souplesse, mais le seul chiffre qui compte c’est vraiment la productivité effectivement et pas le temps passer sur son lieu de travail ; car lui ne veut rien dire.

      Cele me remet en mémoire une annecdote (je digresse) et concerne nos valeureux légionnaires, surtout ceux du 3eme REI ou ceux qui font des stages commandos en Guyanne.
      Fut un temps, les ricains tentèrent de s’entraîner avec eux, mais ils y renoncèrent car trop dur. Rambo n’est pas qui veut, et hormis à Hollywood, on en trouve pas trace ailleurs (ou si peu). C’est sûr ils ont le matos, la propagande « Yes Sir » et tout ce qui fait le charme libéral cher à « Stars & Stripes », mais cela reste mince.

      Mais pour le reste, ils feraient mieux parfois d’être moins coq ! Alors je veux bien tout ce que l’on veut, mais que l’on ne vienne pas me dire, qu’ils sont meilleurs que nous, c’est loin d’être une vérité universelle.

      Et c’est eux les tâches les plus pénibles sont dévouées à qui ?

      Encore une fois, le Français n’est pas doué de paresse, il veut juste que la peine qu’ils dépense rencontre une juste rétribution des efforts consentis, et non pas être esclavagisé ou être payer à grands coups de pompes dans le cul !


      • Yvance77 25 février 2013 11:38

        *** je corrige pour une meilleure compréhension et pour ne pas avoir mal aux yeux. Si la modération peut supprimer le texte plus haut et le remplacer par celui-ci ce serait bien. Désolé et merci


        Salut,

        Ce dont les gens n’ont pas conscience ; quand les Pernault, Pujadas et autres suppôts du pouvoir présentent des chiffres sur la valeur, paresse et divers maux au sujet des travailleurs français, c’est à quel point c’est téléguidé.

        Exemple le plus stupide, les ricains travailleraient plus que les jambons beurre ! C’est vrai ! Si si ne me moinssez pas de suite attendez !

        Ce qui n’est jamais dit, c’est que même le temps passé devant la machine à café allemande ou ricaine est pris en compte. Alors, c’est certain on peut en faire des heures ainsi et dans la souplesse, mais le seul chiffre qui compte c’est vraiment la productivité effective et non pas le temps global passé sur son lieu de travail ; car lui ne veut rien dire.

        Cela me remet en mémoire une anecdote (je digresse) et concerne nos valeureux légionnaires, surtout ceux du 3e REI ou ceux qui font des stages commandos en Guyane.

        Fut un temps, les ricains tentèrent de s’entraîner avec eux, mais ils y renoncèrent, car trop dur. Rambo n’est pas qui veut, et hormis à Hollywood, on en trouve pas trace ailleurs (ou si peu). C’est sûr ils ont le matos, la propagande « Yes Sir » et tout ce qui fait le charme libéral cher à « Stars & Stripes », mais cela reste mince.

        Mais pour le reste, ils feraient mieux parfois d’être moins coqs ! Alors je veux bien tout ce que l’on veut, mais que l’on ne vient pas me dire, qu’ils sont meilleurs que nous, c’est loin d’être une vérité universelle.

        Et chez eux les tâches les plus pénibles sont dévouées à qui ?

        Encore une fois, le Français n’est pas doué de paresse, il veut juste que la peine qu’il dépense rencontre une juste rétribution des efforts consentis, et non pas être esclavagisé ou être payé à grands coups de pompes dans le cul !


      • Rensk Rensk 25 février 2013 21:07

        Je rigole... par la différentiation que tu y fait...

        Les aviateurs, les meilleurs du monde, sont présent en Suisse... aucun pays n’a réussi a faire atterrir un de leurs zinc dans les grottes pourtant prévu et utilisé par l’armée Suisse... (90° a droite puis une foi entré se remettre très vite en place pour atterrir sur les roues prévu a cet effet)

        Le problème étant que nous avons des montagnes et non des océans devant-nous... doit y jouer un rôle... Quand les FA-18 étaient livrés ils ont été démontés pour les turbines des moteurs pas assez performant, entre autres)... Les chars Léopard des germains... c’est carrément la tourelle qui a été changée avant même la première mise en service par notre armée... Les germains ayant plus de « plat pays » que nous...

        Nous ne faisons pas partie de l’OTAN mais... nous fournissons les munitions pour cette dernière (Manigley par exemple)...

        Concernant le travail des français... pour une machine en Chine j’ai dû former 39 personnes, en Allemagne et en France qu’une personne pour 3 à 4 machines... Aux USA, Chypre, Israël une personne par machine... En Suisse une personne pour 7 machines...

        Ce ne sont pas les gens qui ne sont pas capable, c’est la manière de travailler, de rendre plus rentable les machines selon le salaire octroyé par le patronat... qui fait la différence.


      • Rensk Rensk 25 février 2013 23:21

        Lol, faudra que tu signale un « abus » pour ce que tu as marqué en gras...

        Faut pas croire, la censure n’est pas aux « ordres »... ils tentent simplement de suivre les articles de lois... et encore ; juste les procès ayant l’« option » d’être une jurisprudence leur donnent déjà mal au crâne (ce n’est pas pour rien que nous formons autant de juristes, ce malgré la loi qui dit (qui ose encore prétendre que) que nul n’est censé « ignorer la loi » (vous en faites combien par jour en France ?)


      • Rensk Rensk 25 février 2013 21:38

        Et c’est pour cette raison que vous allez faire la guerre a votre voisin proche ???

        Je vous signale que votre gouvernement vous ment... il prétend que les 2’000 français en Suisse coûtent à la France entre 30 et 80 milliards... alors que la Suisse n’empoche que 668 millions pour TOUS (5’445 personnes dont 2’000 français, le patron d’Ikéa étant le plus riche...)

        Il faut faire quelque chose... mais pas la guerre car ; sinon vous y perdriez des sommes que vous ne pouvez vous imaginer, les USA étant en faillite vous délègue déjà cela... a vous de rester aveugle et esclave si vous le voulez tellement que ça... mais ne venez pas pleurer demain.

        (Voyez quels pays ont acheté des € a part la Chine... Nous avons assez d’€ pour faire faire banqueroute à la France... si ont s’y met (et ce malgré le fait qu’elle est « soutenue » par 16 pays... et 3 autres pays obligé d’y adhérer Lituanie, Lettonie et Danemark !)


      • eric 25 février 2013 12:01

        1 taylor n’a pas attaqué les ouvriers français, mais ceux d’Amiens et en particulier leur syndicat. Il a une autre usine en France et il ne la ferme pas. Les syndicats du reste ont confirmé comme vous le dites, qu’en l’absence de commandes, le travail est très ralentit dans cette usine.
        Il n’est pas venu perdre du temps a négocier une éventuelle reprise pour le plaisir de dire du bien ou du mal des « prolétaires français ». C’est un entrepreneur. Pas un Ministre socialiste. En revanche, la réponse de celui ci, le ministre socialiste, est typique. Il noie le poisson. Il détourne l’attention en prêtant a l’américain des propos qui ne sont pas les siens pour ne pas répondre sur la mise en cause de la politique du gouvernement.
        2 Que cette politique soit mauvaise est une évidence pour tous le monde, il suffit de regarder les résultats par rapport aux pays comparables. Après, on a le droit de choisir de se comparer a l’Allemagne ou a la Grèce.
        3 Au cas précis, le résultat des interventions de Montebourg est qu’il y avait un repreneur qui bon an mal an aurait respecté la législation du travail française comme il le fait dans son autre usine. Maintenant, il n’y en a plus.
        4 Sur la sécession des élites. On peut en discuter longuement. En France par exemple,les inégalités stagnent depuis 1981, avant elles diminuaient. Aux états unis c’est plus flagrant.Vous citez Christopher Lasch.
        Emmanuel Todd a longuement parlé de tous cela. Ce qu’il dit, ce qu’il constate, c’est que la sécession idéologique a précédé la sécession économique...Il y a d’abord eu une pensée, par la suite médiatisée, qui a finit par déboucher sur une réalité.
        Ce qu’il ne voit pas, c’est que les milieux qui ont pensé, diffusé, tous cela, ce sont comme en France des milieux « progressistes ». Ce sont les ministères de la parole. Universitaires, profs, journalistes.
        Ce sont eux qui ont transformé « l’avant garde du prolétariat » qui ne votait pas, en « bac moins trois populistes » quant ils ont commencé a voter et a voter Le Pen (un tiers de son électorat provient de l’abstention populaire), ce sont eux qui diffusent l’idéologie de « l’excellence républicaine » et de la légitimité a payer en fonction des diplômes et non des résultats.
        Un exemple rapide mais significatif. Montée en puissance des enfants de profs a polytechnique 50% aujourd’hui, sans compter les enfants d’autres fonctionnaires, en majorités socialistes. Baisse du nombre d’enfants d’ouvriers. Notre école est conçue pour les premiers, pas pour les seconds, et de plus en plus. Les « X » sont plus qu’a leur tour patrons et banquiers. Résultat ? Explosion de leurs de leurs rémunérations. Les stocks options ont été libéralisées sous Mitterrand, pas sous Giscard. Les millions de petits artisans qui croulent sous les charges, ne parviennent pas a rencontrer un sous ministre qui les écoute. Les pigeons des start up, dirigées par les oligarques de Terra Nova, n’ont qu’a décrocher leur téléphone pour être reçus.
        Le combat pour l’égalité des femmes, des homos, a remplace celui pour l’égalité des pauvres. Ce ne sont ni des discours de droites, ni des discours libéraux, ni des discours de patrons.


        • Rensk Rensk 25 février 2013 21:43

          Sacré rêveur, ce cher (très cher) eric


        • Ruut Ruut 25 février 2013 14:07

          Fermeture des frontières Européennes à tout sans exception.
          Taxation supérieure aux coûts de fabrication intra-européens de tout produit voulant entrer.

          ça viendra quand, cela fait 40 ans qu’on le demande ?
          Indirectement il faudrait pour que cela fonctionne que l’euro ai la même valeur dans toute l’Europe.
          Pour l’instant 2000 euros en Pologne valent plus que 2000 euros en France.


          • Rensk Rensk 25 février 2013 21:47

            Vous allez mettre plus de 200’000 personnes au chômage uniquement en ce qui concerne la Suisse (Belgique, Luxembourg combien ?)... En effet, il y a plus de 200’000 frontaliers qui travaillent en Suisse... donc des gens qui font tous les jours... des jours heureux de ceux de Total


          • geedorah geedorah 25 février 2013 15:58

            je fais parti de ces fainéants...

            j’ai décidé que ma vie privée était plus importante que mon boulot qui -au passage- n’a aucune reconnaissance pour ses salariés de la base (merci la poste ;) ) 35h c’est 35 c tout :)
            mais je suis un fainéant productif comme bcp de mes concitoyens



            • Rensk Rensk 25 février 2013 22:00

              Faut voir, l’Allemagne travaille déjà a 30 heures (33 pour la moyenne du pays) la France aime se plaindre des 35 heures... alors qu’elle travaille officiellement a 38 heures selon Paris...

              Nous ont opte pour un partage intermédiaire de 21 heures soit 7 heures par jours (3 jours)... cela tranquillise le patron qui peu ainsi employer des gens 6 jours par semaine...

              PS : ceux qui aident à la mort... disent qu’ils entendent toujours des mourants se plaindre de n’avoir pas été plus proche de leurs proches... Pour faire cela il faut ne pas être dépendant du travail (raison d’être ; subordination, soumission, dépendance, asservissement)


            • Nums Nums 25 février 2013 16:34

              Un comparatif intéressant :



              On remarque que la la productivité horaire est très bonne et que ce n’est pas non plus l’enfer en ce qui concerne le coût du travail.

              • Rensk Rensk 25 février 2013 22:06

                La France est forte ; elle réussi a nous voler le Gruyère et empêche un vieux village de garder son nom (Champagne)... mais pour combien de temps va-t-elle encore chanter « Cocoroco » ???


              • escoe 25 février 2013 16:37

                > Donc, la France est condamnée à baisser son coût du travail, 

                > lequel est plus élevé que celui des Allemands....

                Il vous a sans doute échappé que nous sommes aussi sensiblement plus chers que les éthiopiens. Français encore en effort !

                • Rensk Rensk 25 février 2013 22:12

                  Autre chose qui a dû vous échapper (vu le manque d’info sur votre « modèle »)... l’Allemagne risque de perdre un A plus vite que la France..., comme pour l’Angleterre...

                  Combien de villes et de « Länder » en quasi faillite ??? Combien en France ???

                  Les vainqueurs sont... les « têtes carrées » ! Haut la main, ne vous en déplaise. smiley


                • Denzo75018 25 février 2013 16:52

                  Les Français ne sont certes pas fainéants, mais c’est l’impression qu’ils donnent car au lieu de donner en exemple pour la société et la jeunesse les Entrepreneurs, les Inventeurs, bref tous ceux qui travaillent dur pour innover et créer des nouveaux emplois ils préfèrent mettre en avant les réussistes de l’argent facile : Gagnants des jeux de hasard, Artiste, Footballeur....bref des métiers assez individualistes et peu pourvoyeurs de richesses trébuchantes pour la collectivité .....Car la France et les Français ne peuvent se suffire à se nourrir que de Culture !


                  • Rensk Rensk 25 février 2013 22:23

                    Bof, nous on a eu droit a Novartis, son chef qui part avec 72 millions pour 6 ans, 1 millions par mois... qu’il dit vouloir offrir aux œuvres de charité après le scandale qu’il a soulevé...

                    Le scandale étant si fort qu’il renonce aux 72 millions, avec une exigence bien sûr... Il doit être libéré du secret de fonction... qu’il veut pouvoir vendre a d’autres fabricants chimiques...

                    Dégrader la majorité d’un peuple qui fait une nation ne semble pas vous gêner... tout comme ne l’est pas Daniel Vasella... celui des 72 millions, pour ne rien faire pendant 6 ans...


                  • 1871-paris 1871-paris 25 février 2013 16:53

                    haaa quelle est belle la mystification du coup du travail en france ! reellement indolor pour les grznd groupe international qui usent et abusent de deduction fiscal et autre avantage patronal. et douloureuse pour les pme qui subissent tout nos travers politicien....


                    • Rensk Rensk 25 février 2013 22:29

                      Le coût de travail de France n’est pas élevé comme vous le pensez... chez-vous, les dents sont couvert par ce coût... alors qu’en Suisse les soins dentaire son payé de votre poche... juste un exemple de la déformation du coût (du travail) où de la gratuité (des soins)...


                    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 25 février 2013 17:06

                      la nullité du MONARQUE CHIRAC AUTANT QUE CELLE du « ptit voyou » SARKO

                      fait passer les FRANCAIS POUR DES FAINEANTS

                      que les us controlent les armes caches dans chaque maison...souvent uitlisés a leur insu PAR LEURS ENFANTS POUR COMMETTRE DES CRIMES SANGLANTS DANS LYCEES OU FAC

                      QUELLE BANDE DE COWWBOYS !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


                      • Rensk Rensk 25 février 2013 22:33

                        Euhhh, Euhhhhhhh, cela a voir en quoi concernant l’article ??? Ahhh, la droite de hier a dit ce que la gauche nous dit aujourd’hui...

                        Tu crie si fort... que de mon Jura je ne peu que t’entendre mais pas te comprendre... un peu comme dans un vieux couple smiley


                      • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 25 février 2013 17:10

                        CETTE ATTAQUE CONTRE L INDUSTRIE FRANCAIS EST ENCORE L OEUVRE DU NOUVEL

                         ORDRE MONDIAL DE WALL STREET  :.........

                        les us veulent seulement casser l EUROPE AIDES PAR LA FINANCE INTERNATIONALE ET BIG BROTHER FESSBOOK QUI SURVEILLENT TOUS NOS FAITS ET GESTES...SURTOUT INDUSTRIELLEMENT


                        • escoe 25 février 2013 17:42

                          Si tu abuses des majuscules, comment veux tu, comment veux tu que je t’enc....


                        • Rensk Rensk 25 février 2013 22:36

                          N’empêche, moi de mon Jura... j’ai réagit comme lui... il y a un sacré manque de politesse « basique »...


                        • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 25 février 2013 18:03

                          @ ESCOE pas très futé.....................minuscule.........


                          • Rensk Rensk 25 février 2013 22:40

                            Tu vois,,, tu t’est fait avoir ma pauvre... cloche !


                          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 25 février 2013 18:17

                            Le français devient effectivement un parésseux qui s’accroche désespérément aux branches ,la tete en bas , tandis qu’européistes et banquiers agitent de plus en plus fort le tronc pour qu’il se casse la gueule .


                            • Rensk Rensk 25 février 2013 22:44

                              Peu t’ont compris... faudra faire un effort de « vulgarisation »... (Pour le bien de la majorité qui écrivent)


                            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 25 février 2013 23:26

                              Ai !  smiley
                              Pour la minorité qui fait des mots croisés ..... smiley


                            • Rensk Rensk 25 février 2013 20:47

                              Désolé de devoir te contredire d’entrée...

                              Ton : Le bras d’honneur d’un patron aux ouvriers –donc, au gouvernement-

                              N’est pas vu de la même manière selon l’État dans lequel on y vit... smiley

                              Prenons un pays neutre... la Suisse ; les syndicats, le patronat et l’État (pour faire la part des choses comme déclaré par lui) ont crée un truc a trois... pour surveiller les salaires des étrangers qui viennent travailler pour un salaire de misère (plus bas que le social)...

                              Les gens y on cru (vote) car pas informé que l’État EST le plus grand employeur... il y a donc dans les faits 2 instances qui contrôle pour que la 3ème ne trouve pas les abus de « sous-enchère salarial »... C’est pourquoi les fenêtres du palais fédéral ont été acheté en Tchécoslovaquie...

                              Lol, bien a toi, qui soulève indirectement un vrai problème « polonais »...


                              • njama njama 25 février 2013 22:10

                                Les Français sont-ils des fainéants ? et il y a trop de charges sociales sont deux sujets très différents !!!!

                                Que dit, en vérité, l’américain Maurice Taylor ?

                                Ce qu’en vérité il ne dit pas, c’est que sur le continent nord américain du Canada au Mexique, on bosse 48 h minimum par semaine mini, et qu’en fait de congés payés, ça tourne à 6 jours / an (Canada d’après mes sources), à 8 jours / an (au Mexique). OK, avec des bonus de quelques jours avec l’ancienneté... , mais qui sont perdus quand on perd ou on change de boulot ...

                                Et une semaine de congés payés supplémentaire / an ça coûte quasiment que dalle, 2 % de la masse salariale annuelle environ ! ... pas perdue pour tout le monde (ni pour l’État), puisque cela génère de l’activité économique (loisirs et consommations diverses, tourisme ...)


                                • Rensk Rensk 25 février 2013 23:03

                                  J’ai flingué plusieurs passeport pour du service après-vente... vous comparez quelque chose qui est totalement différent l’un de l’autre et vous voulez nous le présenter comme étant de la même base européenne... alors que c’est totalement faux !

                                  Je prétends la même chose que vous entre la Suisse et la France... Vous ne travaillez que 38 heures alors que nous c’est 40 heures, vous avez plus de congés que nous (voir les vacances scolaires ; vous ne faites pas bande a part), vous avez des patrons qui investissent moins que les nôtres... c’est fort probable...

                                  Vous n’avez pas les universités qui rendent l’entré plus difficile aux membres de l’UE alors que nous ont le fait...
                                  école basique : A la rentrée 2012, le Canton de Vaud a déjà augmenté le nombre de classes d’accueil pour les immigrés de 15 à 20 ans. 102 jeunes sont encore sur liste d’attente.
                                  Uni : Pour contrer la hausse de ses effectifs, l’EPFL s’apprête à rendre son accès plus difficile aux jeunes européens

                                  ... Pouvez toujours venir, les trains sont bondés, les logement manques... les Européen nous ont envahi sans déclarer la guerre !!!


                                • njama njama 26 février 2013 10:43

                                  @ Rensk

                                  et vous voulez nous le présenter comme étant de la même base européenne...

                                  Ma comparaison se limitait à France / continent nord américain. Je ne connais pas suffisamment les autres particularismes des pays européens.

                                  Dans les années d’après guerre WW2, le si fameux et mythique Progrès allait libérer l’homme, et permettre une civilisation de loisirs ... les lois sociales s’étaient orientées dans ce sens, moins d’heures de travail, plus de congés payés, nouvelle économie des loisirs ... cette doxa a fonctionné jusqu’à la fin de années 70, débute des années 80 ...

                                  Ce temps de travail français que certains considèrent comme modeste par rapport à d’autres pas n’a pas émergé de la prétendue fainéantise des français ... il est à la fois le produit de luttes sociales qui revendiquaient une réalité de ce deal Progrès / Loisirs, et de décisions politiques votées démocratiquement.

                                  vous avez des patrons qui investissent moins que les nôtres... 

                                  Je ne crois pas. L’argent ne dort jamais ! depuis quelques décennies, ils investissent beaucoup à l’étranger. Si je prends le cas de l’industrie textile, un cas parmi d’autres, elle s’est déplacée sur l’Afrique du nord, puis la Turquie, avant de partir en Asie.
                                  L’investissement s’est déplacé, nos industries avec ... de plus l’Europe a créé (élargi) un nouveau marché ... Tout se tient en fait, causes et conséquences.

                                  Un peu trop facile de casser du sucre sur le travailleur français, dire qu’il a un gros poil dans la main.
                                  Pour ce qui est des charges sociales, on ne peut que regretter que les machines - les progrès technologiques en général qui ont permis d’énormes gains de productivité - n’en payent pas comme les salariés qu’elles ont remplacés !
                                   
                                  Peut-être que nos investisseurs français ont moins le fibre patriotique que les patrons suisses, pas impossible !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès