Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Les fraudes bancaires au Capitole

Les fraudes bancaires au Capitole

Les autorités financières américaines ont assuré le service minimum, et c’est toute honte bue qu’elles annoncent avoir diligenté une enquête ayant mené a la découverte d’une fraude de la banque Goldman Sachs portant sur un milliard de $ dans un conflit d’intérêt aussi insignifiant que ridicule. Les agissements de cette banque auraient dû conduire à une enquête bien plus large, alors qu’a peine commencée le lampiste est déjà désigné(1).

Quel bien commun a échappé aux spéculations des banquiers depuis plusieurs décennies ? Pas une seule denrée alimentaire qui ne passe à travers leurs fourches caudines : sucre, café, cacao, céréales, bananes, toutes ont fait l’objet d’un scandale financier, et provoqué la ruine…….. Particulièrement celle de ceux qui produisent. Cette liste est loin d’être exhaustive.

Tous les secteurs de l’énergie, production comme distribution doivent passer par leur caisse, quand bien même les guerres seraient nécessaires à leurs fins. Du dépeçage de l’empire Ottoman après la première guerre mondiale, aux armes de destruction massive irakienne, en passant par l’Afghanistan, passage obligé des pétroles du Caucase, les remugles sentent le pétrodollar.

Tous les crédits, qu’ils soient privés ou public passent par leurs mains. Vous avez aimé la crise du subprime et la ruine des particuliers ? Vous aller apprécier le ruine des Etats, celle de la Grèce commence à peine, que déjà le nom de Goldman Sachs pointe au détour de nombreuses irrégularités (2). Comptez sur la stupéfaction de nos journalistes et autres clowns, quand après les élections anglaises, éclatera la dette souveraine britannique.

Le droit régalien est un hommage rendu par tous les chefs d’Etats occidentaux aux banquiers privés, John Fitzgerald Kennedy fût sans doute mal inspiré de vouloir l’abolir(3). Heureusement pour nos chers banquiers, quand bien même le peuple exercerait sa souveraineté, rejetterait le traité de Lisbonne et son article 123, nos zélés élus de droite ou de gauche se chargeraient de passer outre la volonté du peuple(4).

Les manipulations sur les cours de l’or n’échappent pas plus à ces mêmes banquiers. Elles sont rendues a un tel excès qu’elles pourraient, à elles seules, faire exploser la stabilité monétaire internationale(5) (6).

Et pendant ce temps les sénateurs américains repeignent la girafe !

A travers ses réseaux d’influence et ses liens incestueux au cœur de toutes les administrations américaines, qu’elles soient républicaines ou démocrates, d’hier ou d’aujourd’hui, la banque Goldman Sachs est l’image même du pouvoir réel, vampire niché au cœur des démocraties. Les élus ne sont que de pitoyables marionnettes n’arrivant à donner le change que grâce a la bêtification des masses. Les pantins du capitole savent que le ridicule ne tue pas et que le « crétinus démocraticus » ira de toute façon aux urnes afin de leur offrir prébendes et strapontins. L’agitation de cette noble assemblée cherchant la voix nécessaire à une réforme bancaire et bancale, ne changera rien au fond du problème, mais devrait distraire la galerie(7)..... 

Les témoins à charge :

Ecrire que les banquiers disposent de pouvoirs exorbitants, indécents, à la source des révolutions, des guerres, des crises financières, et qu’ils sont au dessus des lois, vaudra a son auteur l’anathème des anathèmes………..c’est un complotiste, un conspirationniste. Ce genre de psittacisme éculé, ne résiste pas au jugement de l’histoire et de ceux qui l’ont faite.

Soumettez votre appréciation à quelques apophtegmes bien plus dignes que le mien :

"Lorsqu’un gouvernement est dépendant des banquiers pour l’argent, ce sont ces derniers et non les dirigeants du gouvernement, qui contrôlent la situation, puisque la main qui donne est au dessus de la main qui reçoit. [...] L’argent n’a pas de patrie ; les financiers n’ont pas de patriotisme et n’ont pas de décence ; leur unique objectif est le gain." Napoléon Bonaparte (1769-1821), Empereur des Français

« Pour obtenir le contrôle total, deux ingrédients sont essentiels : Une banque centrale et un impôt progressif, pour que les gens ne s’en rendent pas compte » Karl Marx (1818-1883)

"La direction du Bureau du Président a été utilisée pour fomenter un complot pour anéantir la liberté des Américains, et avant que je ne quitte le Bureau, je dois informer les citoyens de ces conditions." Président John Fitzgerald Kennedy (1917-1963), dans un discours fait à l’Université Columbia le 12 novembre 1963, dix jours avant son assassinat

"Nous sommes à la veille d’une transformation globale. Tout ce dont nous avons besoin est la bonne crise majeure et les nations vont accepter le Nouvel Ordre Mondial." David Rockefeller

"Tous les êtres humains trébuchent un jour sur la vérité. La plupart se relèvent rapidement, secouent leurs vêtements et retournent à leurs préoccupations, comme si de rien n’était." Winston Churchill (1874-1965), Premier Ministre de la Grande-Bretagne de 1940 à 1945 et de 1951 à 1955

"Tout est privilège concédé par l’état : votre voiture, votre maison, votre profession, bref votre vie ; et ce que l’état donne, il peut le reprendre si vous n’êtes pas un contribuable docile." Pierre-André Paré, ex-sous-ministre au Ministère du Revenu du Québec, devant une commission de l’assemblée Nationale du Québec, rapporté par Le Devoir, le 6 avril 1996

"Un gouvernement mondial peut intervenir militairement dans les affaires internes de toute nation, lorsqu’il désapprouve ses activités." Kofi Annan, Secretaire Général de l’ONU.

"Le but des Rockefeller et de leurs alliés est de créer un gouvernement mondial unique, combinant le Supercapitalisme et le Communisme sous la même bannière et sous leur contrôle. [...] Est-ce que j’entends par là une conspiration ? Oui, en effet. Je suis convaincu qu’il y a un tel complot, d’envergure internationale, en planification depuis plusieurs générations et de nature incroyablement maléfique." Lawrence Patton McDonald (1935-1983), congressiste américain tué dans l’attaque d’un vol de la Korean Airlines, dans un message public diffusé en 1976

Si vous désirez être les esclaves des banques et payer pour financer votre propre esclavage, alors laissez les banques créer l’argent.Josiah Stamp (1880-1941), Gouverneur de la Banque d’Angleterre, 1920

"Il est une chance que les gens de la nation ne comprennent pas notre système bancaire et monétaire, parce que si tel était le cas, je crois qu’il y aurait une révolution avant demain matin." Henry Ford (1863-1947)

En politique, rien n’arrive par accident. Si quelque chose se produit, vous pouvez parier que cela a été planifié de cette façon. Franklin Delano Roosevelt (1882-1945), 32e président américain

"Nous aurons un gouvernement mondial, que nous le voulions ou non. La seule question est à savoir si le Gouvernement Mondial sera instauré par l’adhésion ou par la conquête." James Paul Warburg (1896-1969), officier de l’OSS et membre du CFR, le 7 février 1950, devant le Sénat des États-Unis.

"Le monde est gouverné par des personnages très différents de ce qui est imaginé par ceux qui ne sont pas derrière le rideau." Benjamin Disraeli (1804-1881), Premier Ministre Britannique de 1874 à 1880

"Nous sommes reconnaissants au Washington Post, au New York Times, Time Magazine et d’autres grandes publications dont les directeurs ont assisté à nos réunions et respecté leurs promesses de discrétion depuis presque 40 ans. Il nous aurait été impossible de développer nos plans pour le monde si nous avions été assujettis à l’exposition publique durant toutes ces années. Mais le monde est maintenant plus sophistiqué et préparé à entrer dans un gouvernement mondial. La souveraineté supranationale d’une élite intellectuelle et de banquiers mondiaux est assurément préférable à l’autodétermination nationale pratiquée dans les siècles passés." David Rockefeller, Baden-Baden, Allemagne, 1991

Il serait aisé de multiplier a foison les témoignages historiques, mais ce serait faire offense a ceux qui ont compris et une perte de temps pour les autres.

La plupart des gens savent qu’en politique la probité est une tare, qui frappe d’inéligibilité quiconque en est affligé. Heureusement la propagande à été conçue non pas pour tromper l’esprit critique, mais simplement pour donner aux lâches une excuse pour ne pas penser du tout."

Le droit de créer l’argent, le crédit, les produits dérivés, transformer les dettes privées en dettes publiques, spéculer sur les biens vitaux, tout a été concédé aux banquiers depuis trop longtemps, alors tout ce bruit autour d’un petit milliard….. N’offre pas plus d’intérêts que celui fait autour des frasques de nos sportifs, qui eux ont au moins l’excuse d’avoir un QI de gallinacé. 

Denissto

(1) http://www.lemonde.fr/economie/article/2010/04/22/le-francais-au-coeur-du-scandale-goldman-sachs-va-temoigner_1340922_3234.html

(2) http://www.liberation.fr/economie/0101620473-grece-goldman-prise-la-main-dans-le-sachs

(3) http://www.paperblog.fr/2335572/134-milliards-de-dollars-ordre-executif-11110/

(4) http://www.lemonde.fr/europe/chat/2007/12/10/le-traite-europeen-de-lisbonne-est-il-fondamentalement-different-de-celui-rejete-en-2005_987730_3214_1.html

(5) http://denissto.eu/forumv3/viewtopic.php?f=19&t=3812&start=0

(6) http://denissto.eu/node/237

(7) http://www.latribune.fr/journal/edition-du-2104/evenement/406476/goldman-sachs-assailli-par-les-regulateurs-et-les-politiques.html

 

Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • Leviathan Leviathan 26 avril 2010 11:12

    Pour en savoir plus, écoutez la revue de presse économique internationale de Pierre Jovanovic sur Radio Ici & Maintenant du 21/04/2010.

    http://revuedepressedejovanovicenmp3.blogspot.com/2010/04/emission-du-21-avril-2010.html


    • Leviathan Leviathan 26 avril 2010 13:31

      Pour en savoir plus, lisez :
      - « La véritable histoire des bilderbergers » de Daniel ESTULIN.

      Et visionnez la conférence de Pierre Hillard, ci-dessous :
      http://www.archive.org/details/LaMarcheVersLetatMondialParPierreHillard


      • asterix asterix 26 avril 2010 17:37

        Le jour où vous comprendrez que la Goldman-Sachs est plus puissante que n’importe quel Etat, vous aurez fait un grand pas en avant. Cette amende ridicule ne sert qu’à noyer le poisson, je vous remercie de contribuer à la vérité.


        • rastapopulo rastapopulo 27 avril 2010 00:50

          Goldman Sachs n’est qu’un des paravents à l’idéologie impérialiste anglo-saxonne.

          Sous prétexte de croquer (un peu) dans le pomme, c’est eux qui décide qui produit quoi comme depuis 350 dans les colonies britanniques.

          La révolte de 1776 (hé oui) a montrer que c’est par la technologie et le protectionisme qu’un empire est vaincu.

          Lisez List, Leibntitz, Hamilton,... les vrais rebelles !


        • rastapopulo rastapopulo 27 avril 2010 00:56

          Regardons qui prend la place de gov. Sachs pour bien comprendre :

          http://www.solidariteetprogres.org/article6571.html


        • rastapopulo rastapopulo 27 avril 2010 00:53

          En politique, rien n’arrive par accident. Si quelque chose se produit, vous pouvez parier que cela a été planifié de cette façon.” Franklin Delano Roosevelt (1882-1945), 32e président américain

          Merci j’ajouterais le contraste entre le discours d’Obama sous l’applaudissement des banquiers et celui de Roossevelt rappeller par la Huffignton Post :

          En 1936, Franklin Delano Roosevelt annonçait qu’il « guerroyait contre les vieux ennemis de la paix : les monopoles financiers et d’affaires, la spéculation, les pratiques bancaires sans foi ni loi, l’antagonisme de classe, les profiteurs de guerre (…) Ils commençaient à considérer le gouvernement comme la simple appendice de leur propre business. Nous savons qu’un gouvernement dirigé par l’argent est aussi dangereux qu’un gouvernement dirigé par le crime organisé. Jamais dans l’histoire ces forces n’ont été autant unies contre un candidat comme aujourd’hui. (…) Elles sont unanimes dans la haine à mon encontre – et je m’en réjouis ».

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès