Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Les Fronts et la politique internationale

Les Fronts et la politique internationale

L’une des grandes oubliées de cette élection : la politique internationale. Quelles sont donc les positions des candidats à ce propos ? J’ai en fait choisi de n’exposer les positions que des deux candidats qui donnent lieu aux polémiques les plus virulentes : Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon.

1. Dans les programmes

Ce qui suit tente de résumer les éléments essentiels des politiques étrangères des deux candidats, le mieux étant de lire l’intégralité des programmes.

Le programme du Front National

Dénonçant une guerre programmée par les élites, Marine Le Pen propose notamment la sortie du commandement intégré de l’OTAN, un rapprochement avec la Russie et un développement des relations avec un monde arabe ayant récemment connu une série de révolutions, une Afrique livrée économiquement aux grandes puissances telles que les Etats-Unis, la Chine et l’Inde, une Asie où la présence française est quasi-nulle et plus généralement, un rôle de médiateur pour une France promouvant la paix dans un monde soumis à des tensions de plus en plus vives, notamment à cause de la raréfaction des ressources naturelles. La candidate du Front National dénonce par ailleurs l’ingérence dans les affaires étrangères et se positionne en faveur d’un respect de la souveraineté des nations.

Le programme du Front de Gauche (voir chapitre 8)

Condamnant l’état de servitude vis-à-vis des Etats-Unis dans lequel a été plongé la France sous la présidence de Nicolas Sarkozy, Jean-Luc Mélenchon propose de s’affranchir de l’influence atlantiste afin de développer une politique de solidarité entre les peuples, en sortant de l’OTAN et en œuvrant pour la suppression de cette organisation, en rappelant les troupes françaises d’Afghanistan, et en respectant la souveraineté des peuples. Plus généralement, le candidat du Front de Gauche milite pour la défense des peuples aux niveaux politique (mise en place de relations privilégiées avec les états promouvant la démocratie), financier (annulation des dettes des pays pauvres) et environnemental (création d’un tribunal international environnemental). Il se prononce également en faveur d’un désarmement qui concernerait aussi bien les armes nucléaires que les armes conventionnelles.

Synthèse

Finalement, un socle commun semble supporter les programmes de ces deux candidats, la mesure phare commune, s’il devait en être nommée une, étant l’abandon de la participation militaire à l’OTAN. Les deux candidats défendent le respect de la souveraineté ; néanmoins, c’est une souveraineté de l’état que défend Marine Le Pen quand Jean-Luc Mélenchon défend une souveraineté des peuples. Les propositions de Marine Le Pen sont essentiellement axées sur la position de la France sur la scène internationale, une France souveraine qui défendrait ses intérêts propres tout en jouant un rôle de médiateur au sein des grands conflits bipartites. Jean-Luc Mélenchon quant à lui, propose de nombreuses mesures qui nécessitent la coopération à l’échelle internationale et des accords concrets dont on peut se demander parfois s’ils sont véritablement réalisables : la France pourrait-elle à elle seule décider de l’effacement de la dette des pays pauvres ?

2. Les interventions dans les médias à propos de l’actualité des pays arabes

1. L’Afghanistan

A propos de ce pays, peu de choses à dire : les deux candidats se positionnent tous les deux en faveur d’un retrait le plus rapidement possible, dénonçant l’absurdité de la présence des troupes françaises en Afghanistan. 

2. La Libye

Résumé de la situation

La Libye, avant de connaître un soulèvement populaire, était le pays le plus prospère d’Afrique, la population bénéficiant de nombreux droits dont les occidentaux seraient jaloux. Les conditions du soulèvement populaire et sa transformation en guerre civile sanglante restent floues. Ce qui est sûr, c’est que la guerre menée par l’OTAN et un Bernard-Henri Lévy dont on ne fait plus le portrait a renvoyé le pays à l’âge de pierre où les populations noires sont enfermées nues dans des cages et où les milices sèment la terreur, violent et torturent. Le pays est désormais dévasté, et en passe d’être morcelé en plusieurs états, l’est de la Libye ayant d’ores et déjà déclaré son indépendance.

Position de Marine Le Pen

Environ un mois après le début des révoltes armées, Marine Le Pen se pose la question du bien-fondé de l’intervention de la France dans une Libye soumise à une guerre civile tribale qui semble s’annoncer être de long terme, alors que l’armée française est déjà embourbée en Afghanistan. Quelques jours après cette première intervention, lors d’une émission avec Jean-Luc Mélenchon, elle critique une intervention menée sous couvert de défense des droits de l’homme, l’un des motifs déjà utilisés pour la guerre en Iraq, en plus des silos à grain pris pour des armes de destruction massive soit dit en passant. Elle reproche également une partialité dans le choix des pays dans lesquels les puissances occidentales interviennent, alors que des populations comme celles du Yémen – on pourrait également citer Bahreïn ou l’Arabie Saoudite – connaissent des répressions identiques à celle que connaît le peuple libyen.

Position de Jean-Luc Mélenchon

Jean-Luc Mélenchon s’est toujours montré favorable à une intervention militaire encadrée par l’ONU et de laquelle serait formellement exclue l’OTAN, pour protéger le peuple libyen et garantir le succès de sa révolution. Le journal communiste La Riposte critiquera à ce propos la naïveté du candidat du Front de Gauche à propos de la véritable nature de l’ONU et des mensonges médiatiques qu’il relaie, inconsciemment ou pas, à propos de ce qui semble de plus en plus être un soulèvement d’islamistes radicaux.

3. L’Iran

Résumé de la situation

L’Iran est accusé de souhaiter se doter de la bombe atomique sous couvert de programme nucléaire civil. Depuis plusieurs années désormais, ce pays subit une campagne de désinformation qui rendrait jaloux un Goebbels : lapidation, peine de mort, répression des journalistes, tout est bon pour discréditer un pays où un président élu par le peuple se doit de comparer devant le Parlement pour répondre de sa politique. Il est à savoir que l’Iran n’a jamais refusé à l’AIEA la visite d’un quelconque site, contrairement à ce que prétendent les médias occidentaux. D’anciens membres de l’AIEA reprochent de plus à Yukiya Amano son évident parti-pris pour les puissances occidentales. 

Position de Marine Le Pen

Rappelant qu’on a laissé certains pays se doter de la bombe nucléaire sans plus d'histoires (Inde, Pakistan, Israël), elle pense que la diplomatie est le seul moyen de résoudre la crise iranienne et plus généralement, tous les conflits internationaux. Son père, quant à lui (voir 47:20), estime que l’Iran dispose du droit au développement technologique en matière d’énergie et même à l’obtention de la bombe nucléaire dans la mesure où nombre de ses voisins la détiennent, préférant toutefois la solution du désarmement à l’échelle mondiale et ajoutant ne pas penser que l’Iran veuille se doter de l’arme nucléaire.

 Position de Jean-Luc Mélenchon

Jean-Luc Mélenchon, conscient ou inconscient de la manipulation, relaie la propagande à propos du radicalisme iranien et de son intention de bombarder Israël, mettant ainsi en garde contre un pays qui serait un danger pour l’humanité.

 4. La Syrie

Résumé de la situation

La Syrie fait face à un soulèvement armé qui dure depuis bientôt un an. Si une partie de la population souhaitait effectivement voir al Assad s’en aller, ce dernier conserve tout de même le soutien d’une majorité de la population. En 2005, déjà, il dénonçait l’ombre de la guerre qui se dessinait en mettant en cause l’évolution de la politique libanaise à l’égard de son pays et la volonté américaine de faire tomber le régime syrien ; il disposait alors du soutien de sa population. Il n’est plus besoin de démontrer que l’actuel soulèvement a été financé et armé par les puissances occidentales et certains pays arabes dont le Qatar est le chef de file, les preuves en ce sens abondant. Côté propagande, la Syrie n’est pas en reste : massacres de civils, tortures d’enfants (on n’a pas osé ressortir les couveuses, il fallait bien varier un peu…), etc. Il est désormais connu que les terroristes de l’Armée Syrienne Libre surpassaient de très loin l’armée étatique en barbarie.

Position de Marine Le Pen

Elle condamne l’hypocrisie des médias et la vision « gentils contre méchants » que l’on cesse de nous présenter, ainsi que le rôle plus que flou du Qatar dans ce conflit. Elle se prononce de plus (voir 9:00) contre une intervention armée, mais pour l’envoi éventuel de militaires musulmans sous l’égide de l’ONU. En ce qui concerne Jean-Marie Le Pen, il condamne également la propagande qui est réalisée à l’encontre de la Syrie (voir 36:00), du régime de Bachar al Assad et notamment à propos des enfants torturés par l’armée syrienne.

Position de Jean-Luc Mélenchon

Le candidat du Front de Gauche dénonce certes une éventuelle intervention militaire, critiquant ce en quoi s’est transformé le raid libyen, mais ne remet jamais en question la version officielle présentée dans les médias à propos du conflit syrien, reprenant notamment la version simpliste d’un Bachar al Assad oppresseur du peuple. Il préconise donc de frapper cette famille au portefeuille, seul moyen de faire partir le président syrien. Il dénonce de plus les vétos chinois et russe à propos des projets de résolution de l’ONU, de toute évidence partisans et non-équilibrés selon le président Medvedev

 3. Jean-Luc Mélenchon, le désarmement et Dassault

Au cours d’une récente entrevue avec Médiapart, Jean-Luc Mélenchon est interrogé à propos de l'entreprise d'armement Dassault. Quelques commentaires sont à faire à propos de cette entrevue où il lui est tout d'abord demandé pourquoi il n'a pas voté "oui" à la question de savoir si le Conseil Constitutionnel devrait être saisi à propos d'un éventuel conflit d'intérêt concernant Serge Dassault, élu au Sénat en 2004. Pour le lecteur n'ayant pas vu la vidéo, il est difficile de comprendre les reproches que j'adresse ici, exposer tout en détail pour quelqu'un n'ayant pas vu la vidéo serait trop long, je m'en excuse.

1. La première raison invoquée pour justifier son abstention quant à une éventuelle saisine du Conseil Constitutionnel : la courtoisie, qui passerait donc avant un éventuel conflit d’intérêt au sein d’une République...

2. La deuxième raison invoquée est que la question a déjà été posée et le Conseil Constitutionnel saisi. Cette saisine a été faite il y a plus de trente ans et ne serait donc pas sujette à remise en question. Il transforme de plus la conclusion du Conseil Constitutionnel en affirmant que celui-ci avait assuré qu’il n’y avait pas conflit d’intérêt alors qu’il avait simplement dit que la loi ne l’interdisait pas.

3. Jean-Luc Mélenchon affirme que son vote n’a pas empêché la saisine du Conseil Constitutionnel. Cette affirmation est tout simplement scandaleuse ! Mélenchon prétend qu’il s’est d’abord assuré auprès des autres votants du résultat pour pouvoir décider de son propre vote. Mais là on marche sur la tête : si chacun décide en fonction des autres, comment fait-on ? En plus d’être anti-démocratique, c’est tout simplement absurde sur le plan de la logique…

4. Il fait un amalgame volontaire entre d’une part le privé et le public, ce qui est quand même franchement différent et d’autre part entre ce qui est légitime et ce qui est légal. Pour le candidat du Front de Gauche, si ça n’est pas dans la loi, on ne s’en occupe pas.

5. Il prétend que la France n’arme pas l’Inde, mais que c’est l’entreprise Dassault : c’est être ou bien très naïf ou bien menteur. D’autant plus qu’il reparlera de la France dans la suite de l’entretien et pas de l’entreprise Dassault.

6. Jean-Luc Mélenchon affirme enfin qu’il est nécessaire qu’il y ait une force de dissuasion puisque nous ne vivons pas dans un « monde de bisounours ». De plus, comme rappelé plus haut, son programme fait état de la volonté d’un désarmement à l’échelle mondiale, et ce quels que soient les armements en question. Or, il se félicite ici de ce que la France participe au réarmement permettant la dissuasion, lui donnant une position privilégiée sur la scène internationale

On pourra conclure sur la caricature des propos de la journaliste qui pose pourtant des questions très claires et s’appuyant sur des faits.

Conclusion

La position de Marine Le Pen sur les questions internationales apparaît bien plus cohérente que celle de Jean-Luc Mélenchon. Dénonçant la propagande médiatique, elle plaide toujours pour une résolution diplomatique des conflits. Le candidat du Front de Gauche, quant à lui, oscille entre le désir d’une intervention pour la protection des droits de l’homme dont on sait pertinemment qu’elles ne sont qu’un prétexte à la mise à feu et à sang d’un pays entier, population civile comprise – avant la Libye, l’Iraq l’avait déjà démontré – et des sanctions économiques qui seraient néfastes pour le régime en place, certes, mais avant tout pour la population. Son programme fait de plus état de la volonté d’une suppression de la puissance atlantiste, alors qu’il cautionne la chute de régimes qui comptent justement parmi les derniers à résister à l’hégémonie de l’OTAN dans les régions africaine et moyen-orientale. Il ne dénonce en outre pas le bourrage de crâne à propos de ces régimes : mésinformation, diront certains ? Marine Le Pen n’a, elle, apparemment aucune difficulté à s’enquérir de la véritable situation dans ces pays… Jean-Luc Mélenchon, bien à l’écoute des propos de la candidate du Front National, devrait donc savoir qu’elle se fait le relai d’une information alternative : que ne vérifie-t-il ses propos ? Chacun se fera juge sur la véritable honnêteté de celui qui prétend placer, au centre de son programme électoral, l’Humain d’abord.


Moyenne des avis sur cet article :  2.57/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • Markus 30 mars 2012 12:21

    100% intox ce torchon.


    • Al West 30 mars 2012 12:25

      Détaillez, que lui reprochez-vous donc ?


    • Markus 30 mars 2012 12:33

      Je n’écoute jamais la blondasse, rien que de voir sa tronche me donne envie de vomir, mais concernant Mélenchon, tu déforme tous ses propos.


    • Al West 30 mars 2012 12:39

      Je ne demande qu’à vous croire, à condition que vous citiez ce qui dans mon article déforme les propos de Mélenchon.


    • Al West 30 mars 2012 12:24

      A la lumière des votes négatifs que cet article reçoit, je précise que j’attends avec sérénité le débat d’idées et les critiques constructives dans les commentaires plutôt que le simple lynchage moinseur. Merci.


      • 3615_anon 3615_anon 5 avril 2012 19:53

        un + ou un -, c’est comme un vote, une expression générale de l’audit.
        Les votes parlent d’eux même.


      • Al West 5 avril 2012 20:13

        Il est tellement plus facile de cliquer sur un bouton plutôt que d’argumenter qu’il n’est pas étonnant que les commentaires pertinents se fassent rares. Cela vous coûterait-il tant de me faire part de votre désaccord en m’expliquant pourquoi cet article ne vous plaît pas ?


      • 3615_anon 3615_anon 6 avril 2012 02:22

        contrairement a vous je ne suis pas payé pour faire de la propagande a travers des discours orientés, et n’ai donc aucun avantage a « débattre » avec vous


      • DSKprésident 30 mars 2012 12:37

        Très bon article, des faits, pas de parti pris, des faits qui malheureusement sont têtus pour certains.

        Si MLPen est contre les guerres en Libye, en Syrie et Iran, JLMélenchon est pour faire ces sales guerres, en validant toute la propagande médiatique mensongère, celle de ses amis de l’Empire oligarchique financier qui opprime les peuples, et la France.

        Difficile de ne pas voir les contradictions de JLMélenchon entre ses paroles et ses actes.

        Au concours politique actuel du plus grand menteur : Sarko et Mélenchon sont sur la plus haute marche du podium...

        Normal : ce sont tous les 2 des bons soldats du système droite/gauche qui coule la France depuis de Gaulle...

        la vraie différence c’est :

        - MLPen : Nationaliste : la France et les français d’abord (un peu comme dans tous les pays du monde...

        - JLMélenchon : Internationaliste : les intérêts de ses maîtres de l’oligarchie mondialiste d’abord.

        ...enfin en votant / appuyant les sales guerres, ce dernier a du sang sur les mains !

        Je ne vote pas pour un criminel !


        • Scual 30 mars 2012 12:44

          Voila un texte bien partisan...

          En ce qui concerne la politique internationale en général, Mélenchon est favorable à un désarmement certes, mais pas de manière unilatérale. Autant dire que son crédo reste « si tu veux la paix prépare la guerre. » C’est dommage de ne pas faire cette petite précision qui abouti à l’exact inverse de ce que vous voulez faire croire...

          Donc si les USA par exemple ne désarment pas, on peut même s’attendre à des dépenses afin de se remettre à niveau dans le domaine militaire. Celui ci a été délaissé depuis tant d’années (contrairement à ce que les budgets de l’armement suggèrent...) que nous sommes devenus dépendants de puissances étrangères dans beaucoup trop de domaines.

          En ce qui concerne la Libye, le problème est qu’on vote pour un texte bien précis et non pas pour des scénarios de complots et autres, même s’ils sont très probables. Le texte présenté à J.L Mélenchon était bon et en l’absence de préalable lui donnant une raison de refuser, il n’avait en réalité pas le choix car cela aurait signifié un désaveu de l’ONU... et l’ONU a une place très importante dans son projet. D’ailleurs ce préalable Libyen est la raison qui lui permet aujourd’hui de se dire défavorable à toute intervention en Syrie de quelque nature que ce soit.

          En ce qui concerne l’Iran là c’est vous qui vous plantez complètement. Ce n’est pas de la « propagande » le radicalisme Iranien. Les déclarations d’Ahmadinejad sont réelles et même s’il n’en pense pas un mot il les a prononcé pour de vrai et ne peut s’en prendre qu’à lui même. Il est chef d’Etat et sa parole a une valeur. On ne dit pas qu’on veut supprimer un état à la légère. Quand au fait que c’est une théocratie, cela n’arrange certainement pas les choses. De plus Mélenchon est le premier à pointer du doigt qu’on tolère beaucoup à certains, mais rien à l’Iran. Bref vous ne connaissez rien à ce sujet concernant Mélenchon... mais semblez largement mieux le maitriser en ce qui concerne Marine LePen. Au final la vérité c’est que Mélenchon n’est pas plus favorable à l’Iran qu’il ne l’est envers Israël.

          En ce qui concerne la Syrie vous vous trompez aussi. La situation là bas n’a rien de comparable à la situation en Libye. En effet il n’y a pas qu’une rébellion armée de manière discutable face au régime. Il y a plusieurs rébellions, de plusieurs natures et une partie est légitime et populaire pour de vrai... quand à la répression du régime, elle est réelle et ne se concentre pas uniquement sur les combattants armés, cela n’a donc rien à voir. De plus ce n’est pas parce que des rebelles ne sont pas dignes de confiance, qu’il faut accepter de laisser faire les dictateurs qu’ils combattent, et cela valait aussi pour la Libye.

          Ensuite vous voyez ce que vous voulez mais au cours de cette interview il a bel et bien répondu à la raison pourquoi il n’a pas voté la saisine du CC... et c’est pas joli joli même si ce n’est pas du tout les raisons que vous invoquez. Il venait de plier Dassault et avait ramené 3 sièges à la gauche et Dassault n’en avait qu’un et cela malgré le fait que la droite avait eu en tout plus de voies. Si l’élection de Dassault était invalidée par le CC, il fallait recommencer l’élection, aboutissant probablement à plus de sièges pour la droite... et peut-être même à sa non-réélection. Bref il voulait pas se faire piquer sa victoire.

          Pour le reste désolé mais son analyse est plus que pertinente. C’est bien Dassault et pas la France qui arme l’Inde, et c’est bien parce que cette entreprise est Française que cela nous assure une certaine indépendance, à nous comme à nos alliés qui achètent notre matériel, comme l’Inde justement.

          Au final vous analysez les déclarations de Jean-Luc Mélenchon à travers le prisme d’un procureur cherchant à démontrer que le prévenu est un menteur, un manipulateur, un malhonnête, etc. Vous passez donc à coté de ce que signifie ce qu’il dit, voire même vous occultez ce qui vous intéresse pour vous concentrer sur ce qui pourrait faire passer votre message anti-Mélenchon.


          • DSKprésident 30 mars 2012 15:31

            A Scual qui écrit « Les déclarations d’Ahmadinejad sont réelles et même s’il n’en pense pas un mot il les a prononcé pour de vrai et ne peut s’en prendre qu’à lui même. Il est chef d’Etat et sa parole a une valeur. On ne dit pas qu’on veut supprimer un état à la légère »

            Regarde cet extrait, et tu comprendras la manipuélation dont tu es la première victime :

            http://www.youtube.com/watch?v=3TKfCbYL7_M

            Comment tu te sens Scuad ? un peu moins crédule ou toujours fan des mensonges de ta télé qui te décervèle...

            Et concernant la Syrie, Scuad nous récite le discours de l’Empire relayé par les médias propagandistes et mensongers TF1, FR2, C+, BFM, ...

            Renseignes-toi sérieusement sur des sites non-alignés sur la propagande sioniste, et tu verras que des forces étrangères (mercenaires...) armées par CIA, MOssad, MI6, Quatar et même France font la guerilla. Des Barbouzes français ont même été capturés par Bachar il y a 2 semaines.

            Bachar combat cette guerrila pour protéger son peuple. Son récent bain de foule (qui curieusement n’a pas été relayé dans nos merdias) l’atteste.

            Scuad : aère ton cerveau de la propagande de TF1 & Co... Tu te sentiras moins manipulé, et écrira moins d’inepties !


          • Al West 30 mars 2012 15:42

            Cher Scual,

            Je vous remercie pour votre réponse élaborée et argumentée, ce qui se fait rare...

            En ce qui concerne le désarmement, je trouve toujours que sa proximité avec Serge Dassault, qu’il décrit comme un « martien », terme mélioratif dans sa bouche, affirmant qu’il est « gourmand d’humain », ne devrait pas être la position de quelqu’un qui prône le désarmement par conviction. Personnellement, je suis pour le désarmement et je méprise au plus haut point tous les gens qui se font du fric là-dessus, et rien ne viendra les excuser à mes yeux, et sûrement pas l’histoire à propos de la voiture de Serge Dassault. Pourquoi est-ce qu’au lieu de vendre de Rafale à l’Inde, on essaie pas d’aider au règlement du conflit indo-pakistanais ? On n’a jamais fait aucun effort dans ce sens...

            En ce qui concerne la Libye, j’entends bien que le texte avait l’air d’être mesuré et ne visant qu’à la protection civile. Mais Mélenchon devrait savoir que l’ONU a été détournée de ses buts prétendus. Ce que je lui reproche, c’est de s’attaquer à l’OTAN mais de ne pas dénoncer l’hypocrisie de l’intervention au nom des droits de l’homme, qui est l’imposture la plus méprisable qui soit. Alors je comprends qu’on soit en faveur d’un organisme de maintien de la paix, mais ce n’est pas ce qu’est l’ONU, et ça il ne le dénonce jamais. Les projets de résolution qu’on a tenté d’y faire passer à propos de la Syrie étaient entièrement partisans, et là il n’y avait aucune ambiguïté.

            Pour l’Iran, je suis désolé de vous contredire mais la manipulation est réelle. Voir ici : http://www.youtube.com/watch?v=tC54-297uUM. Ahmadinejad n’a jamais menacé l’intégrité territoriale d’Israël mais a dit que le régime actuellement à la tête d’Israël devait « s’effacer des pages du temps », parce que c’est un régime belliqueux et qu’il est contre la démocratie dans le monde. Regardez la véritable traduction des propos. Si vous connaissez un peu la manière dont s’expriment les langues perses ou arabes, cela n’a rien d’agressif, ils formulent les choses de façon plus métaphorique que nos langues occidentales. Donc je le dis et je le répète, Ahmadinejad n’a jamais menacé Israël et nous n’avons aucune leçon à donner à l’Iran qui est un régime pacifique et équilibré, bien que théocratique.

            En ce qui concerne la Syrie, j’aimerais bien savoir où vous avez vu que le régime réprimait violemment sa population, à part dans les communiqués de l’Observatoire syrien des droits de l’Homme basé à Londres et qui compterait selon les Russes deux personnes seulement... C’est pourtant cette source plus que douteuse que relaient uniquement tous les médias occidentaux.

            Pour l’entrevue avec Médiapart, je persiste à penser qu’il était plus que confus et qu’il a donné plusieurs raisons différentes dont aucune ne s’est avérée convaincante, le pire étant celle selon laquelle il connaissait déjà le résultat d’une telle saisine. Pour moi, c’est en contradiction totale avec les principes populaires qu’il défend.


          • Scual 30 mars 2012 22:06

            @DSKPrésident... je vois que vous avez sorti une vidéo pour prouver que... ben quoi ? Ben rien. Ce que je dis correspond.

            Attendez ne me dites pas que vous avez lu quelque chose que je n’aurais pas écrit quand même ?

            Quand à la Syrie sachez que je me renseigne uniquement sur des sites non-alignés... ni aux uns, ni aux autres. Et ce que vous dites correspond parfaitement avec ce que j’ai écris sauf que je ne regarde pas uniquement les cas qui m’intéressent.

            En tout cas je ne veux pas t’alarmer, mais je n’ai pas regardé la télé depuis 5 ans et le seul journal que je lis est le monde diplomatique. Pour le reste c’est des sites indépendants, non-alignés, alter ou appelle ça comme tu veux et plutôt de gauche.

            Ton aveuglement me parait vraiment inquiétant, je crois que tu devrais prendre un peu de recul pour voir que ce n’est pas une guerre du bien contre le mal.


          • Scual 30 mars 2012 22:59

            @AlWest :

            A ça c’est une opinion. Bon je ne le crois pas proche de Dassault pour commencer. Ils se connaissent, on bossé au même endroit, se sont combattu et voila tout. Tout le monde a du connaitre ce genre de situation au boulot avec un collègue qui est notre opposé en tout points et qu’on fini par apprendre à un peu apprécier sans pour autant devenir copain comme cochon.

            Sinon je suis plutôt d’accord avec lui en ce qui concerne sa vision du monde. Je pense que la seule chose qui nous protège, c’est notre indépendance militaire. LA SEULE. Pour moi l’équilibre de la terreur est toujours là, c’est juste qu’on n’en parle plus. La seule chose qui protège certains pays contre les appétits des autres, c’est leur armement. « Si tu veux la paix prépare la guerre. » On peut avoir des avis différents, bien sur.

            Pour le conflit dans ce coin du monde, il faudrait des jours pour en parler.

            L’ONU est bien un organisme de maintient de la paix ! Ce qui est scandaleux c’est que l’ONU sous-traite une mission de maintient de la paix à cette horreur qu’est l’OTAN. En vérité ce qui m’ a aussi incité à dédouaner Mélenchon, parce que je lui en ai voulu au départ, c’est que les Chinois et les Russes à priori mieux informés qu’un simple député Européen, se soient aussi fait berné par cette résolution. En tout cas comme le montre le cas Syrien, on ne les y reprendra plus... et Mélenchon non plus.

            Sinon sérieusement effacer un régime et supprimer un État sont deux choses pratiquement semblables. J’ai jamais dit raser ou quoi hein. Moi aussi j’ai lu et entendu cette phrase plus que de raison, mais ce n’est pas moi qui le dit. Mais même, comment on fait pour effacer ce régime du temps ? Ça équivaut à quoi, à une simple alternance du pouvoir ? Et en plus qu’est ce que ça signifie comme déclaration de la part d’une puissance étrangère ? Franchement y a bien qu’Israël ou les US pour se permettre des déclarations aussi hostiles envers un autre État. Après pour le régime iranien, je suis totalement opposé à toute théocratie quelle qu’elle soit qui ne peut être rien d’autre qu’une dictature de droit divin. Donc là dessus on est clairement en désaccord.

            J’ai lu ça dans le monde diplomatique, journal auquel je fais confiance ainsi que dans des articles du site LeGrandSoir qui bien que clairement plus du coté de la Syrie que de l’empire ne niaient quand même pas la répression...

            Pour le dernier point effectivement il aurait du dire clairement dès le départ pourquoi il n’a pas voté pour cette saisine. Selon moi c’est l’explication que j’ai donné. Effectivement ça ne l’aurait pas grandi, mais c’est toujours mieux de le dire que de tourner autour du pot pour finir par le dire quand même. Là dessus on est d’accord, il a été mauvais et une partie de ses explications ne servaient qu’à détourner l’attention en plus de faire croire l’exact inverse de ce dont il voulait se défendre.


          • Al West 31 mars 2012 15:22

            à Scual :

            Abandonnons la question de Dassault, je continuerais de penser qu’on ne parle pas en ces termes de quelqu’un qui s’engrosse sur le dos de vies humaines. Vous savez ce que j’attendrai de Mélenchon au vu de son programme ? C’est qu’il propose de nationaliser toutes les entreprises d’armement françaises. Concernant votre justification « si tu veux la paix, prépare la guerre », il me semble que c’est justement la position du Front National, pas celle du Front de Gauche, ou alors il doit changer son programme car dans L’Humain d’abord, il est bien précisé qu’il souhaite un désarmement à l’échelle mondiale. Je précise que je suis pour un désarmement et contre un réarmement en vue d’un poids accru sur la scène internationale (c’est-à-dire contre la vision du Front National) et je pense qu’il suffirait d’obliger un seul état pour que tous les autres fassent des efforts : les Etats-Unis. Mais ce que je reproche à Mélenchon, c’est son manque de cohérence sur la question, le Front National a au moins le mérite d’être cohérent et d’avoir la vision d’une France « rayonnante » si je puis le formuler ainsi.

            Pour l’Iran, encore une fois, toutes les agressions sont venues d’abord des Etats-Unis et d’Israël. Au nom de quoi Ahmadinejad n’aurait pas le droit de répondre à ces agressions (aussi bien verbales que terroristes, cf les ingénieurs iraniens assassinés par le Mossad dont ce dernier ne se cache même pas !) en disant que le régime israélien devait changer, parce que ce n’est que ça que cela veut dire encore une fois, traduit en Français terre à terre... D’ailleurs, si vous en avez le temps, je vous invite à lire les discours d’Ahmadinejad (sur des sources sûres toutefois) qui sont toujours empreints d’un pacifisme étonnant.

            Pour la Syrie, je vous serais reconnaissant si vous pouviez me donner des liens. (ça n’est pas ironique) Je ne dis pas que le régime syrien est tout blanc. La torture au sein des prisons est indéniablement présente. Il me semble toutefois que Bachar a fait de gros efforts comparés à son père Hafez en matière de répressions et de torture, et qu’il était plutôt enclin à respecter tout ce qui concerne les droits de l’homme. Mais en ce qui concerne les manifestations pacifiques des Syriens, je ne me souviens pas avoir lu qu’elles étaient réprimées. Cela dit je suis tout à fait prêt à changer d’avis si vous avez un lien qui va dans ce sens.

            J’en profite pour mentionner qu’il est agréable d’avoir une discussion argumentée et mesurée, je vous remercie donc smiley


          • Mefrange Christian Tallon 31 mars 2012 19:22

            Il y a une manipulation médiatique au plus haut niveau et en boucle à propos de ce « rayer Israël de la carte ». Ce qui a été dit est la REPRISE d’un propos concernant le REGIME (pas Israël !) (qui) doit disparaître de la page du temps. Les propos perses sont imagés. Cela veut dire simplement que le régime actuel israélien n’est pas souhaitable pour l’Iran.

            Le régime d’apartheid d’Afrique du Sud devait lui aussi « disparaître de la page du temps »
            Le régime de Franco devait « disparaître de la page du temps »
            Le régime des colonels en Grèce devait « disparaître de la page du temps »
            Le régime Bush-Cheney devait « disparaître de la page du temps »
            Le régime Sarko-Guéant devrait lui aussi rapidement « disparaître de la page du temps »

            Etc etc etc

            C’est important parce que ce mensonge en boucle risque de provoquer une guerre mondiale. 

            La diplomatie Iranienne est beaucoup trop fine pour vouloir « rayer Israël de la carte » à coup de bombe nucléaire qu’il n’a pas. Pour la théocratie iranienne, comme pour le Vatican, l’arme atomique est l’arme de Satan par excellence. Ils prennent le TPE au sérieux et demandent qu’il soit appliqué c’est à dire que les puissances atomiques détruisent leur arsenal. 

            Les iraniens ne sont pas contre les juifs : les juifs vivent très bien en Iran et ne sont pas persécutés du tout

            Il est évident que ce qui est un régime d’apartheid, de spoliation et d’épuration ethnique lente (décennie après décennie) heurte le sens de la justice et met Israël lui-même dans une impasse à long terme (juifs d’Israël et de la diaspora : réveillez-vous) ..La seule chance à long terme pour Israël de perdurer est la paix avec ses voisins sur la base des frontières de 1967.

            Comme il ne veut pas le faire, il est donc très probable qu’un jour (quand on ne sait pas), le régime occupant Israël doive un jour disparaître de la page du temps. Comme en Afrique-du-Sud ou en URSS, Il y aura un jour un de Klerk ou un Gorbachev israélien. Comme le dit si bien Védrine que les israéliens adorent, « Israël est dans la nasse » et n’est pas prêt d’en sortir. Il l’est depuis 1967 et le sera tant qu’il ne reconnaîtra pas ses frontières de 1967. 

            Que des chefs d’état fassent des citations fausses en boucle donne une idée de la déliquescence médiatique et morale de ceux-ci. Si la paix n’était pas en jeu, on hausserait les épaules et s’occuperait de ses affaires. Mais si le but est la guerre atomique, c’est non. .


          • Al West 1er avril 2012 01:10

            à Christian Tallon : je vous rejoins sur tout ce que vous venez de dire sauf Gorbatchev. Cet homme est très mal vu des Russes, c’est à peine s’il peut décemment sortir dans la rue. S’il est effectivement considéré comme l’un des hommes ayant permis le dégel des relations de par chez nous, les Russes le considèrent comme un traître à la solde des Etats-Unis, certains allant même jusqu’à dire qu’il a délibérément plongé le pays dans la récession. Il a d’ailleurs joué un rôle non négligeable récemment dans la campagne de désinformation à propos de Poutine. Bref, l’homme n’est pas clair et certains le considèrent comme le fer de lance russe du mondialisme.


          • Walid Haïdar 30 mars 2012 16:46

            Je me suis arrêté à « la mesure phare commune, s’il devait en être nommée une, étant l’abandon de la participation militaire à l’OTAN »


            Celui qui a écrit cela est forcément malhonnête.

            Le Front de Gauche a le projet de sortir de l’OTAN.
            Le Front national a le projet de quitter le commandement intégré de l’OTAN, mais en restant à l’intérieur de l’OTAN.

            Ces deux positions n’ont rien à voir l’une avec l’autre. Quand on prétend vouloir se rapprocher de la Russie en restant dans l’OTAN qui prévoit de mettre en place un bouclier anti-missile en Europe (sûrement pour se préparer à une guerre contre le Zimbabwe...), on se fou du monde.

            J’ai considéré que compte tenu de cette grossière manipulation des faits, il n’était pas nécessaire de lire plus avant ces inepties.

            • Al West 30 mars 2012 16:59

              Vous auriez pu lire la suite Walid, d’autant plus qu’avant de dire ça, je me suis attaché à faire la différence entre la sortie du commandement intégré et la suppression pure et simple demandée par Mélenchon. J’ai également eu l’honnêteté de faire la différence entre la souveraineté des nations et la souveraineté des peuples (regardez, c’est même souligné).

              Et bien que cela vous déplaise, sortir du commandement intégré et sortir de l’OTAN ont en commun de mettre fin à la participation militaire de la France au sein de l’OTAN.

              Qui est de mauvaise foi ?


            • cliquet 30 mars 2012 17:21

              J’aime bien votre analyse. Elle est issue de la transmission des propos tenus par les intervenants.
              Il est vrai que le « gaulliste historique » que je suis resté ne peut rester insensible à ce qui touche notre indépendance nationale et notre position diplomatique. Le retour sous le commandement militaire intégré de l’OTAN, déja amorcé sous Chirac (stupide intervention en Serbie pour arriver à « l’indépendance » du Kosovo, que rien ne justifiait vraiment de notre point de vue, la Serbie étant un allié historique de la France) a été achevé par Sarkosy pour des raisons inexplicitées à ce jour.
              Je rejoins également les craintes des 2 intervenants concernant la politique étrangère américaine et vous avez raison de noter le rôle quasi inexistant de l’ONU face à l’OTAN.
              A ce sujet, j’aimerais bien savoir comment on peut, depuis la fin de la « guerre froide », justifier encore l’existence de l’OTAN ?
              Je sais que je vais faire « hurler dans les chaumières » mais les positions de Mme Le Pen me paraissent plus conformes à celles qu’avait de Gaulle que celles exprimées par JL Melenchon, contre lequel je n’ai , par ailleurs, aucune aversion de principe.


              • Al West 30 mars 2012 17:25

                Vous avez tout à fait raison. L’OTAN, créée pour faire opposition au bloc soviétique, a d’ailleurs ceci de paradoxal qu’elle n’a tiré aucune balle avant l’effondrement de l’URSS, et qu’elle multiplie au contraire les interventions depuis les années 90.


              • PiXels PiXels 30 mars 2012 17:40

                Je vais voter sans aucun état d’âme FG donc JL Mélenchon au 1er et je l’espère également au 2d tour (et je pense que c’est beaucoup plus envisageable que ne le laisse entendre la meute médiacratique).


                Mais je ne supporte pas la mauvaise foi, pas plus dans mon camp que chez mes adversaires.
                De plus je suis intimement convaincu que ce type de comportement est contre-productif.

                Seuls des imbéciles sont suffisemment « manipulables » pour finir par considérer que TOUT ce que propose LE parti pour lequel ils s’apprêtent à voter est parfait et pour s’acharner à défendre l’idée que le candidat auquel ils vont accorder leur suffrage serait tout aussi parfait et aurait en tous domaines des points de vues identiques à leur propres aspirations.

                Je n’ai ni le temps ni l’espace pour développer cette idée, mais en résumé je dirai qu’il est totalement stupide de croire à « l’homme providentiel ».

                Je reconnais donc volontiers que l’auteur de cet article est un tantinet plus malin et surtout moins lourdaud que la clique habituelle des adorateurs haineux de la Pen qui ne savent, comme de bons (la 1ère lettre est permutable) toutous à sa mémère qu’ils sont, que troller les forums en relayant en boucle les « éléments de langage débiles inventés par la châtelaine fifille à son papounet et sa clique malfaisante ( »voiture balai bla bla bla« , » 30 ans sénateurs a re a re« , ou autre »franc-maçon gna gna gna« ) !

                Il met le doigt de façon relativement habile sur l’un des très rares VRAIS sujets dignes d’interpeller en conscience les futurs électeurs, et il me semble malhonnête de nier que les positions affichées par Mélenchon peuvent être sujettes à caution.

                Mais j’insiste sur le terme »affichées«  : difficile en effet de savoir si ces  »positions« ne sont que le reflet d’une intime conviction ou s’il s’agit d’une »posture« imposée par la caste médiacratique.

                N’ayant disposé que d’un temps de parole hyper restreint par rapport à ses concurrents, il n’était pas sans savoir que les »chiens de garde« , en prime, pourrissaient ses interviews (c’est toujours vrai) entre autre en orientant les questions sur des sujets sans rapport avec les propositions politiques du FG ( et Strauss Kahn ? et le Tibet ? et Cuba ?.....) 
                La moindre »question« relative au Proche Orient implique une réponse longue et nuancée.
                Il est probable donc que JLM ait choisi volontairement de rester »binaire« dans ses réponses pour ne pas offrir aux journaleux une opportunité supplémentaire de lui saccager le maigre temps de parole accordé.

                Mais encore une fois, je conviens volontiers que certaines de ses réponses sont très loin de me satisfaire.

                Ceci dit, pour écouter attentivement chaque fois que j’en ai l’occasion MLP, si je veux bien admettre qu’elle est un peu moins frileuse que Mélenchon pour évoquer les doutes qui l’habitent concernant une probable désinformation généralisée, je dirais, pour faire simple : »pourrait largement mieux faire« , compte-tenu de son positionnement sur l’échiquier politique

                On est en effet encore à des lieues des propos francs et massifs qui mériteraient d’être tenus sur le sujet (mais quand on voit que même Cheminade, dont c’est »le fond de commerce« et qui n’a strictement rien à perdre n’ose pas se lâcher complètement on se dit qu’ ILS sont quand-même trop forts et qu’ ILS ont quand-même vachement bien vérouillé le système !)

                Par contre la »démonstration« n’en reste pas moins simpliste et »orientée« et nul besoin d’être devin pour comprendre très rapidement où Al West souhaite nous conduire : 
                à une conclusion partiale qui ne manque pas de surgir, truffée de contre-vérités, de mensonges par omissions, manifestant une bienveillante indulgence pour l’une alors qu’il ne réserve à l’autre qu’une sévérité souvent inopportune.

                Bien-sûr la question n’est pas à balayer d’un revers de manche.
                OK, je veux bien accorder à MLP un léger avantage sur ce sujet particulier.

                Mais même en réfléchissant intensément, c’est à peu près le seul (avec peut-être l’abattage Hallal) ou j’aurais une préférence pour la position FN.

                Pour tout le reste, c’est un doux euphémisme de dire que je me sens BEAUCOUP plus proche du Front de Gauche.

                Que dire de ce que m’inspire en terme de »démocratie« un parti dont le chef est la fille du précédant chef, resté chef pendant 40 ans et que le compagnon »à la ville« de celle-ci est » n’est autre que ....le N°2 du parti ?

                Que dire de ce que m’inspire en terme de crédibilité un parti qui prônait le libéralisme le plus débridé (à tel point que JMLP a été presque aussi fier de s’exhiber en Cie de Reagan que ne l’a été le nabot avec Bush) et qui essaie presque de nous faire croire aujourd’hui qu’il s’est reconverti dans le socialisme. (et dire que certains adorateurs de Marion reprochent à Mélenchon d’avoir trop tardé à quitter le PS !)

                Et de toutes façons, l’idéologie basée sur le rejet de l’autre (et surtout le plus faible) me fait gerber et fait que je ne me pose même pas la question de savoir SI.... ?

                En attendant UNE VRAIE DÉMOCRATIE (à la façon E. Chouard ?) je vote pour la 6ème République qui en sera peut-être la 1ère étape...Je vote donc pour le Front de Gauche !



                • Al West 30 mars 2012 17:58

                  Je suis loin d’être un adorateur inconditionnel de Marine Le Pen, je suis en désaccord avec sa politique économique (bien que non ultra-libéraliste, elle reste quand même assez fortement libéraliste) ou encore des mesures telles que le non remboursement de l’IVG qui sous couvert de sanctionner les avortements de confort prônent une politique nataliste alors que nous sommes déjà largement surpeuplés. Sur la question de l’immigration, je reconnais être d’accord avec elle, même si ses motivations sont peut-être xénophobes et pas économiques. C’est une question néanmoins délicate car le fameux choc des cultures prônés par certains semblent quand même avoir été largement voulu. Faire venir des immigrés que l’on parque dans des banlieues, ce n’est pas mieux que de refuser aux étrangers de venir. Merci l’UMPS. J’ajouterai de plus que je préfère une candidate qui assume sa volonté de limiter l’immigration mais qui défend les peuples du Moyen-Orient que l’inverse.

                  Bref, je pense qu’elle est la seule à ne pas rouler pour le système oligarchique et à penser véritablement ce qu’elle dit, quel qu’en soit le contenu. Je respecte votre position mais la question internationale est pour moi révélatrice de l’hypocrisie de Jean-Luc Mélenchon. Pourtant, encore une fois, je suis d’accord avec l’immense majorité de son programme (tout sauf la politique internationale justement), mais je le soupçonne d’être malhonnête, oui, je l’avoue.

                  Ce qui a déterminé mon choix, c’est finalement uniquement l’honnêteté, peu importe que certaines mesures me déplaisent.


                • leypanou 30 mars 2012 18:57

                  @PiXels

                  D’accord à 100% avec votre analyse. Moi aussi, je ne partage pas du tout les positions publiques de JL Mélenchon concernant la Libye et l’Iran ou la Syrie. Même à supposer qu’il a été presque forcé de répondre comme souhaité, je pense qu’un homme politique de son expérience devrait avoir la formule pour clouer le bec à tous ces journaleux atlantistes patentés.

                  Cette affaire de propos du dirigeant iranien Ahmadinedjad est vraiment une contre-vérité, répétée sur toutes les chaînes par pratiquemment tous les hommes politiques et jamais contredite. Presque 100% des Français sont intoxiqués par ce mensonge. Et même si on n’a pas beaucoup d’estime pour ce que le dirigeant iranien est, il est scandaleux que tout le monde répète à vomir une contre-vérité.

                  Cela étant, pour résumer, on ne peut pas être d’accord à 100% avec un candidat : tout est question de priorités et pour moi, JL Mélenchon est loin devant tous les autres, espérant la 6ème république car une élection présidentielle au suffrage universel est vraiment une aberration de la démocratie.


                • captain beefheart 8 avril 2012 20:53

                  @Al West.

                  Merci pour cet article qui merite plus de commentaires . Quant au votre sous celui de PiXels ,il resume parfaitement mes sentiments et mes doutes concernant Le Pen et Melenchon.
                   Je pense d’ailleurs qu’en cas d’elections non truquees ces deux-la vont s’affronter au deuxieme tour . Le matraquage systematique et journalier pour les candidats UMPS reflete sans aucun doute la peur des journalistes et politiques qu’il perdront sur tous les tableaux ,et leur systeme mafieux-clienteliste n’existera plus !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès