Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Les gouvernements socialistes, boosters du Front national

Les gouvernements socialistes, boosters du Front national

Nouvelle "déculottée" électorale pour le PS à la dernière élection législative partielle, parallèlement à une montée en flèche du FN.

yartiPartielle2013473T101

Les résultats du premier tour de l’élection législative partielle de la troisième circonscription du Lot-et-Garonne du 16 juin 2013 ont été catastrophiques pour le parti socialiste et le gouvernement, comme ce fut déjà le cas pour la deuxième circonscription de l’Oise il y a trois mois.

Une circonscription symbolique puisqu’elle fut celle de l’ancien Ministre du Budget Jérôme Cahuzac qui avait renoncé à briguer une nouvelle fois sa circonscription le 18 mai 2013, convaincu par les premiers sondages qui indiquaient qu’avec sa candidature, le candidat officiel du PS, Bernard Barral, ne serait pas qualifié pour le second tour.

Finalement, même sans candidature Cahuzac, le PS n’a pas été capable de franchir le premier tour. Il le doit en particulier à une abstention massive qui provient de son incapacité, depuis treize mois, à donner une vision nationale et un espoir d’avenir au peuple français. Le PS n’a pas gagné une seule élection législative partielle depuis son retour aux affaires, et pour plusieurs d’entre elles, il n’a même pas été capable de se retrouver au second tour. Au total, huit échecs désastreux et il ne reste au PS que trois sièges d'avance pour garder la majorité absolue au Palais-Bourbon.

Pourtant, cette circonscription autour de Villeneuve-sur-Lot était traditionnellement à gauche et malgré deux intermèdes centristes, son siège fut occupé par des socialistes depuis un quart de siècle.


Résultats du premier tour du 16 juin 2013

Les résultats du premier tour sont sans ambiguïté. Dix-sept candidats s’étaient présentés au premier tour. Sur les 75 163 électeurs inscrits, seulement 45,9% se sont déplacés, soit près de 17% de moins qu’il y a un an, le 10 juin 2012.

Le candidat de l’UMP, Jean-Louis Costes (49 ans), conseiller général et maire de Fumel, est arrivé en tête avec 28,7% (27,0% en 2012). Le candidat du FN, Étienne Bousquet-Cassagne (23 ans), étudiant, est arrivé en deuxième avec 26,0% (Catherine Martin, FN, avait eu 15,7% en 2012), et le candidat du PS, Bernard Barral (66 ans), chef d’entreprise à la retraite, n’a obtenu que 23,7% (Jérôme Cahuzac avait eu 46,9% en 2012), soit moins que 12,5% des inscrits, le seuil pour se maintenir au second tour.



Quant aux "petits" candidats, entre autres, Marie-Hélène Loiseau (FG) a fait 5,1% (4,5% en 2012), Lionel Feuillas (EELV) a rassemblé 2,8% (2,0% en 2012) et Yamina Kichi (MoDem) 2,3%. Les trois partis qu’ils représentent ont fait du surplace alors que chacun a eu son heure de gloire nationale, mais de façon très éphémère (le futur MoDem en avril 2007, les futurs EELV en juin 2009 et le FG en avril 2012).

Pour l’anecdote, parmi quelques candidats farfelus, on peut citer Anne Carpentier, du "Pari d’en rire" (sic), avec 3,3% (mieux que les écologistes ou le MoDem) ainsi que trois prétendants permanents et velléitaires à une candidature à l’élection présidentielle, qui n’avaient jamais mis les pieds dans cette circonscription, François Asselineau (0,6%), Nicolas Miguet (0,4%) et Rachid Nekkaz (0 voix !).


Analyse du scrutin

Les explications sur ce total désaveu total par les hiérarques du PS (un perte de près de 15 000 électeurs !) sont assez pitoyables. La première explication, reprises en boucle, et énoncée notamment par le Président François Hollande sur M6 le soir même (« Lorsqu’il y a des scandales, en l’occurrence, c’en était un, il y a toujours la tentation de l’extrême droite. ») ou par sa ministre Marisol Touraine, c’est que c’est la réponse à l’affaire Cahuzac, une réaction contre une affaire de fraude fiscale.

Pourtant, c’est aller un peu vite en besogne et c’est laisser penser que les électeurs sont incapables de faire la différence entre une responsabilité individuelle (celle de l’homme Cahuzac qui ne se présentait pas) et une responsabilité collective (celle du candidat du PS pour cette élection et celle du gouvernement socialiste plus généralement puisque son parti est au pouvoir). Une explication qui irait contre le propre principe de l’élection de François Hollande : avec un tel raisonnement, les électeurs auraient alors refusé leur confiance en 2012 à François Hollande en raison du scandale invraisemblable de son ami socialiste Dominique Strauss-Kahn (or, il n’en a rien été)…

Le candidat du PS, sans doute pas le plus adapté aux circonstances, a même eu le toupet d’accuser le beau temps comme cause de son infortune électorale. Le terrain était lourd !

Mais ce qu’il ressort aussi souvent des responsables socialistes, c’est la division de la gauche, en particulier la présence des candidats écologistes et du Front de gauche. Pour le Front de gauche, c’est assez étonnant puisque ce dernier n’est pas au gouvernement. En revanche, le PS a raison de signaler qu’une candidature EELV n’a pas beaucoup de raison lorsqu’il y a un accord au plus haut niveau entre PS et EELV.

Pourtant, comme lors de la débâcle de Lionel Jospin le 21 avril 2002, cela semble assez évident que si le PS n’est pas au second tour dans cette partielle, c’est simplement par défaut d’électeurs …du PS : la forte abstention montre une absence de mobilisation essentiellement de l’électorat du PS (mais pas seulement), et un PS incapable de convaincre son électorat traditionnel à venir se déplacer pour le soutenir.

Mais comme on peut voir aussi que, si c’est une catastrophe pour le PS, ce n’est pas un triomphe pour l’UMP qui n’a même pas obtenu 30%. Certes, il a gardé son niveau du 10 juin 2012, mais il a quand même perdu en route plus de 3 500 électeurs. En ce sens, il faut saluer l’humilité de Jean-Louis Costes qui a été, lui aussi, estomaqué par le niveau actuel du FN : « Jamais le Front national n’a fait un score aussi élevé dans ce territoire, dans cette circonscription, dans cette Aquitaine qui est un territoire de migration, d’immigration depuis plusieurs siècles ; d’avoir aujourd’hui un Front national, c’est dramatique. ».

Le grand vainqueur du premier tour est évidemment le Front national qui, avec son très jeune candidat, a gagné près de 1 000 électeurs par rapport à 2012 avec un gain de plus de 10%. Le FN avait d’ailleurs présenté le candidat qui avait obtenu le meilleur score dans la région Aquitaine (17,9%), à savoir Étienne Bousquet-Cassagne, "parachuté" puisque candidat le 10 juin 2012 dans la deuxième circonscription du Lot-et-Garonne (celle de Marmande).

Petite satisfaction personnelle pour l’étudiant du FN : il est même en tête à Villeneuve-sur-Lot, avec 27,64%, dépassant nettement ses autres concurrents, Bernard Barral (25,04%) et Jean-Louis Costes (24,99%).


Le gouvernement socialiste dans le collimateur

La vraie explication du désastre de la gauche n’a donc rien à voir avec Jérôme Cahuzac puisque dans les sept autres circonscriptions que le PS a perdues (comme les 17 mars, 2 et 9 juin 2013), l’ancien ministre n’était pas en cause. La seule explication, évidente, c’est l’absence de vision et l’absence d’espoir d’avenir du gouvernement actuel.

Le PS aurait mieux fait d’encourager discrètement Jérôme Cahuzac à ne pas abandonner son siège, quitte à s’y opposer en public, cela lui aurait évité de laisser une possibilité au FN d’obtenir un député supplémentaire.

Car c’est bien là l’un des deux enseignements de ce premier round de partielle. Depuis septembre 2012, le pouvoir socialiste s’est effondré dans l’opinion publique et sa politique n’apporte aucune vision : voulant à la fois redresser les comptes publics mais refusant de le dire clairement pour garder une aile gauche qui, de toute façon, lui fait désormais défaut, elle n’est pas capable de faire face à la crise car le PS ne s’y était jamais préparé (faisant en 2012 la danse de la croissance selon la méthode Coué) et n’offre qu’une dérisoire « boîte à outils » qui fait très "Bob le bricoleur" mais certainement pas capitaine d’industrie.

François Hollande n’a pourtant pas manqué de lucidité quand, sur M6 ce dimanche, il a remarqué : « C’est quand il n’y a plus d’espérance qu’il y a des votes extrêmes. ». On pourrait presque croire qu’il était le chef de l’opposition ; Jean-François Copé, François Fillon et Jean-Louis Borloo n’ont pas dit autre chose. Le premier a parlé de « nouveau désaveu cinglant pour François Hollande et sa politique », le deuxième : « C’est la sanction d’une majorité sans cap ni autorité (…) élue sur des promesses intenables. » et le troisième a vu les électeurs « sanctionner à nouveau l’absence de cap de François Hollande ».


Le FN à son niveau le plus fort

Ce qui est inquiétant, c’est que c’est toujours sous un gouvernement de gauche que le FN réussit ses meilleures percées électorales. C’est le second enseignement.

La première percée eut lieu au cours du dernier gouvernement de Pierre Mauroy, à Dreux en septembre 1983 puis aux européennes de juin 1984 où, venant de nulle part, le FN réussit à conquérir plus d’un électeur sur dix, allant jusqu’à gagner en mars 1986, après près de deux ans de gouvernement dirigé par Laurent Fabius, un groupe à l’Assemblée Nationale, grâce à la proportionnelle mise en place sournoisement par François Mitterrand.

Après avoir lentement progressé jusqu’aux alentours de 14-15%, Jean-Marie Le Pen a réussi une nouvelle percée à l’issue du (long) gouvernement de Lionel Jospin en se qualifiant au second tour de l’élection présidentielle en 2002 et en gagnant la confiance d’environ 18% des électeurs.

C’est justement ce socle électoral qu’a retrouvé Marine Le Pen à l’élection présidentielle de 2012, malgré un baisse en 2007 provenant de la stratégie électorale de Nicolas Sarkozy qui a fonctionné une fois mais pas deux.

Les sondages actuellement sont très élogieux pour le FN puisque pour les élections européennes de 2014, avec un mode de scrutin proportionnel, le FN se hisse aux premières places et dépassent dans tous les cas les intentions de vote en faveur du PS.

Depuis 2013, les scores qu’atteignent les candidats du FN aux législatives partielles sont nettement plus hauts qu’en 2012, gagnant parfois 10% au premier tour et surtout, c’est là le sujet essentiel, capable de rassembler sur leur nom au second tour, comme dans la deuxième circonscription de l’Oise, près d’un électeur sur deux.


Incertitude pour le second tour

Cela signifie, évidemment, que rien n’est joué pour le 23 juin 2013 à Villeneuve-sur-Lot et les cent seize autres communes de la circonscription. Le candidat de l’UMP n’est absolument pas assuré de remporter la seconde manche malgré le rassemblement des républicains dont il bénéficie actuellement, celui du PS notamment.

Ce "front républicain" est aujourd’hui une arme à double tranchant puisque Étienne Bousquet-Cassagne l’utilise aussi pour fustiger "l’UMPS", décelant une collusion entre l’UMP et le PS. Pourtant, c’est loin d’être une collusion, vu tous les sujets de divergences économiques entre les deux grands partis de gouvernement (sans parler du mariage pour les couples homosexuels). Il s’agit juste d’un choix électoral par défaut et s’il y avait eu vraiment collusion, pourquoi y aurait-il eu deux candidats, un UMP et un PS au premier tour ?


Le FN devrait remercier les responsables du PS…

Il reste que le PS a toujours été maladroit dans sa tentative d’utiliser le FN comme boulet ingérable pour le centre droit. Que ce soit François Mitterrand, Lionel Jospin ou François Hollande, avec des sujets "chiffon rouge" classiques tels que le droit de vote pour les étrangers, lorsqu’il est au pouvoir, le PS favorise tellement le FN qu’il en perd le droit d’être présent lui-même au second tour.

La nouveauté depuis les cantonales de mars 2011 et le processus de dédiabolisation mis en œuvre par Marine Le Pen, c’est qu’il n’existe plus de cordon sanitaire au sein de l’électorat de base, quel qu’il soit, de droite comme de gauche, et que de plus en plus de personnes considèrent que le FN propose une véritable politique d’alternance.

Il ne s’agit plus de dire, avec impuissance, la main sur le cœur, comme Bernard Barral : « Ce soir, j’ai mal à mon cœur, et surtout à la France ! », mais plutôt de s’occuper des vrais problèmes des Français, à savoir, du chômage, de la compétitivité des entreprises, de l’encouragement à toutes les initiatives économiques (avec le projet de Sylvia Pinel qui dénature complètement le statut d’auto-entrepreneur, on est vraiment mal parti), d’amplifier l’aide aux jeunes en difficultés (c’est aussi mal parti en décidant de supprimer les internats d’excellence) etc.

Mais le PS est toujours resté en vase clos, François Hollande se croit toujours premier secrétaire du PS, confond gouvernement de la République et comité directeur du PS, et pense qu’en favorisant le vote FN, par sa politique gouvernementale, par ses tentatives de récupération (comme lors de cette tragédie) ou par ses combines (comme ce fut le cas dans la circonscription de la jeune Marion Maréchal-Le Pen en juin 2012), il pourrait toujours l’emporter sur l’UMP.

C’est une erreur stratégique de trop jouer avec le feu : on s’y brûle toujours les bulletins de vote, sinon les doigts. Et 2017 n’est plus si loin…


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (17 juin 2013)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
L’affaire Cahuzac.
Un an de pouvoir socialiste.
Les électeurs du PS aussi votent FN.
La 2e circonscription de l’Oise.
Un front républicain face au FN ?
Analyse du programme du FN.
Scrutin des futures élections locales.
Et le Front de gauche dans tout cela ?

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.5/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 17 juin 2013 15:39

    les socialistes ont menti aux français pour avoir le pouvoir , ils en paient maintenant le prix !

    et après s’être fait élire sur l’anti sarkozisme , ils appelent à voter UMP !!!!!!!

    j’espère que les electeurs enverront à l’assemblée un 3eme député FN , ça tombe bien , un tout jeune , il faut du sang neuf dans ce panier de vieux crabes !


    • Akerios 17 juin 2013 16:24

      Tu as raison sur ce point LE CHAT  !

       mais je n’accepte pas tes idées pour autant . 


    • Fergus Fergus 17 juin 2013 20:49

      Bonsoir, Le Chat

      Rassure-toi, le candidat du FN devrait l’emporter si, comme à Cambrai sud, 86 % des électeurs socialistes du 1er tour, se reportent sur le Front National.

      Comme tu le sais, je trouve cela catastrophique, mais la carence du Front de Gauche, incapable de reprendre plus de 1/2 point alors que le FN en gagne 10, montre que la stratégie et la com’ de Mélenchon ne fonctionnent pas. J’en suis navré.


    • filipe 17 juin 2013 20:55

      LIBERTE J’ECRIS TON NOM



    • LE CHAT LE CHAT 18 juin 2013 09:05

      salut Fergus ,
      un député UMP de plus , ça change rien du tout , ça serait plus juste qu’un jeune député FN rejoigne les 2 autres , ne serait ce que pour un peu de représentativité dans cette assemblée qui en manque tant !


    • appoline appoline 18 juin 2013 12:42

      A gauche comme à droite, le passif est lourd, très lourd. A partir du moment où l’on demande des efforts aux français, il va de soi qu’il faut être irréprochable à tout point de vue, ce que ne semblent pas comprendre les membres du gouvernement, les députés et autres. L’honnêteté n’est pas une histoire de richesse ou de pauvreté, mais d’honneur, de fierté et là, nous sommes tombés bien bas.


      Nous avons essayé les deux grandes tendances, maintenant il faut passer à autre chose, je ne dis pas qu’il n’y aura pas de loupés, mais là, vraiment il faut faire comprendre à la classe politique que ça suffit. Ca suffit de vivre sur le dos de l’état, ça suffit de bafouer la France pour laquelle nos anciens ont donné leur vie. Ca suffit de prendre notre pays pour une poubelle sous prétexte d’une pseudo humanité. Ca suffit de déresponsabiliser le peuple, il faut lui parler lui expliquer quelle est réellement la situation économique du pays

    • Aldous Aldous 18 juin 2013 12:43

      @fergus

       
      le FdG s’est suicidé politiquement en entonnant avec le choeur des pleureuses du PS le laïus de l’homophobie des anti-mariage homo.

      Ils n’ont pas compris que ce mouvement etait profondément populaire, au sens premier du mot, issu du peuple profond.

      ils ont cru que leur vision boboïste de la pseudo-famille etait devenu la norme et ils ont insulté le peuple en croyant insulter l’extreme droite.

      On n’insulte pas le peuple impunément. 

      le Mélanchonisme s’est offert un enterrement de 1ere classe, tout seul.

      Il pourra aller faire le clown sur D8 et chanter « quand il pète il troue son slip » autant qu’il veux, il ne remontera plus la pente. Il est deconnecté.

      D’ailleurs je doute qu’on gagne de la popularité en flattant la vulgarité.

      Il ne lui reste plus qu’a faire comme Delassale, le député Modem qui marche depuis 3 mois pour tenter de comprendre les gens après avoir réalisé qu’il etait aussi totalement deconnecté.

      Allez ! Melanchon, marche !



    • Yohan Yohan 18 juin 2013 13:07

      Les socialos voulaient surtout le pouvoir. Ils en bavaient tellement ils en rêvaient, d’où l’idée de discréditer Sarko à tout prix, qui les a d’ailleurs bien aidé par ses gaffes et ses reniements. 

      Ils ont menti, pas seulement par calcul, mais parce qu’ils se sont vus trop beaux, convaincus de la supériorité de leurs idées. Ils ont fort mal remercié le électeurs du FN qui ont contribué à l’élection du Mou de Tulle. Cette fois-ci je ne serai pas étonné si le Front ripoublicain soit évité par les électeurs socialistes, trop heureux de faire plonger l’UMP avec eux.

    • wesson wesson 18 juin 2013 16:43

      bonjour Fergus,


      « je trouve cela catastrophique, mais la carence du Front de Gauche, incapable de reprendre plus de 1/2 point alors que le FN en gagne 10, montre que la stratégie et la com’ de Mélenchon ne fonctionnent pas.  »

      je ne serai jamais d’accord avec vous sur ce point là. Les gens qui vont au FN pensent que foutre dehors les arabes ou assimilés permettra au pays de s’en sortir mieux. C’est ça leur ligne politique, celle qui assure leur succès. C’est parfaitement clair pour les sympathisants du FN, sans toutefois oser l’assumer réellement. D’où d’ailleurs ce discours constant : « si au moins mélenchon voulait foutre les arabes dehors, je voterai bien pour lui ... », je l’ai vraiment entendu souvent ça ... 

      A contrario, le FdG qui ne veut pas foutre les arabes dehors, et présente un changement d’ordre révolutionnaire fait réellement peur, et vu que les médias passent leur temps à dire que ça ne fonctionnera pas, évidemment ça peine à convaincre. 

      sans que ce soit tout à fait comparable, c’est à mon sens le même mécanisme qui a donné une extraordinaire popularité à Pétain lorsqu’il prit le pouvoir. A ce moment là, l’explication « c’est la faute au juifs » était parfaitement acceptée et la popularité de Pétain était énorme. Puis, en 2 ans les gens se sont rendu compte de qui était au pouvoir et quelle était cette politique, et plus que tous les discours de De Gaulle, c’est le STO qui a fait désaouler et a grossi les rangs de la résistance. 

      Pour en revenir à la situation actuelle, c’est un constat assez pessimiste que je fait : il faudra que le FN gouverne pour que ses électeurs s’aperçoivent bien quelle est la politique qu’ils représentent. Faute de quoi, il vogueront de record en record en surfant sur leurs solutions simples à des problèmes complexe.


      Pour résumer, c’est un problème de programme qui maintient le FdG bas et le FN haut. L’humanisme n’est plus une valeur populaire, La communication n’étant là qu’un outil pour faire parler de soi, que ce soit en bien ou en mal. Ne pas de temps en temps ruer dans les brancard, c’est avoir la certitude que les médias ne s’intéresseront pas à vous. C’est aussi simple que cela.

    • Mr Dupont 17 juin 2013 15:46

      Heureusement que Mr Désir est venu soutenir le candidat PS avant le premier tour

      http://www.parti-socialiste.fr/evenement/2013-06-01-deplacement-dharlem-desir-a-villeneuve-sur-lot

      S’il ne l’avait pas fait le PS se serait retrouvé derrière le FDG : 5 %

      Merci Mr Désir


      • appoline appoline 18 juin 2013 12:43

        Désir, avec toutes les casseroles qu’il a au cul, il faut vraiment ne pas avoir deux sous de bon sens pour nommer CA à la tête d’un parti


      • mario mario 17 juin 2013 15:49

        bonjour

        on peux lire sur d’autres sites : Le candidat de l’UMP, Jean-Louis Costes et Le candidat du FN, Étienne Bousquet-Cassagne on passés des accords en vue du 2 tour....en cas de duel avec le PS !

        et avec ça, les crétins de service ( PS) annoncent un front républicain ...contre le FN !

        pendant ce temps, rue solférino ils écoutent en boucle Brassens :

        quand on est con...on est con....

         


        • Mr Dupont 17 juin 2013 16:16

          Quand à la prestation de Mr Hollande d’hier soir sur M6 : le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle fut un fiasco :

          http://www.lepoint.fr/medias/zahia-plus-forte-que-francois-hollande-17-06-2013-1681765_260.php

          Zahia devant François à l’audimat  !!!

          Non mais allo quoi  ?


        • appoline appoline 18 juin 2013 12:46

          Au moins avec Zahia, on sait qu’elle n’a rien dans la tête mais au moins elle est agréable à regarder, François, même chose mais à poil j’imagine le pire.


          L’UMPS n’ont aucun honneur, quelle honte. Ils n’ont apparemment pas compris qu’ils sont sanctionnés pour leur incompétence

        • Akerios 17 juin 2013 16:19

          Bonjour a tous.

          Oui je suis d’accord avec l’auteur pour constater que le gouvernement et le PS sont désavoués par leurs électeurs.

           

          Ils vont sombrer mais sans changer leur politique anti-sociale..........est ce un naufrage ou un sabordage a un moment crucial pour la survie économique de l’Europe  ?


          • Fergus Fergus 17 juin 2013 20:51

            Bonsoir, Akerios.

            Le plus pathétique est le déni de Hollande et Ayrault qui persistent à ne voir dans cet échec que la conséquence de l’affaire Cahuzac alors que toutes les partielles à la déroute, ce qui montre à l’évidence que c’est la ligne politique gouvernementale qui est sanctionnée.


          • appoline appoline 18 juin 2013 12:50

            J’ai vu l’intervention de Fleur machin-chose à Mots Croisé hier soir : lamentable, sa seule argumentation se fait en référence à l’ancien gouvernement, vous parlez d’une avancée. Il n’est pas étonnant que ce cheptel d’ânes n’aboutissent à rien avec des imbéciles pareils


          • Akerios 17 juin 2013 16:51

            Oui  Démosthène  ! ......je te cite : «  Mais non, sylvain, pas un ’ booster ’, mais un épouvantail... »


            • ykpaiha ykpaiha 17 juin 2013 23:33

              Sylvain finalement vous etes un odieux réac non ?

              Les droito-mondialo-gauchos qui refiseraient ensemble que la diversité soit aussi politique et se montre aux élections !!

              Perso bien que opposé a certaines diversités imposées celle ci me va a ravir.

              Les cinq stades de l’effondrement
              • Stade 1 : L’effondrement financier , c« a c »est fait
              • Stade 2 : L’effondrement commercial, c’est bien avancé
              • Stade 3 : L’effondrement politique pas de probleme l’UMPS s’en charge
              • Stade 4 : L’effondrement social, il reste encore quelque bijoux de famille mais on racle le fond
              • Stade 5 : L’effondrement culturel, c’a c"est des que l’empire aura finalisé le traité transatlantique...neuneu est la pour c’a.

              Et vous sylvain vous en etes ou ??


              • Metais 18 juin 2013 01:15

                Il faut réécouter souvent M. GUILLEMIN ( paix à son âme ! ) et revenir aux origines de la République actuelle , c’est à dire en fait à la création de la 3° République suite au désastre de 1870. La grande peur des « gens de bien » , des Possédants donc , des Notables , de « l’oligarchie » de l’époque était de voir la « populace » , autrement dit le peuple ( nous : vous , moi...) s’emparer du pouvoir à l’occasion de la défaite et imposer le « socialisme » , à l’époque toujours une redistribution plus juste des richesses , des conditions de vie et de travail décentes , des droits égaux , moins d’injustice , plus de liberté , d’égalité , de fraternité ( Amen !)....etc. Ces Notables ont donc accepté sans discuter toutes les exigences prussiennes , livré l’Alsace et la Lorraine ( avec pour conséquences la guerre de 14 , ses millions de morts...puis celle de 40 et tout ce qui en a découlé ) afin d’avoir les mains libres et de pouvoir tourner leurs Armées contre leur véritable ennemi : le peuple de France révolté ( liquidation de la Commune...etc). Cet exploit ou ce nouveau crime achevé , la question s’est alors posée de trouver un régime qui pérennise cette situation , c’est à dire la domination ( et son enrichissement... ) éternelle d’une petite caste sur le plus grand nombre. La Royauté n’offrant pas les garanties suffisantes ( le Roi n’a comme maîtres que Dieu et sa conscience , il est en théorie insensible au pouvoir de l’argent...) ils se sont donc tournés vers la prostituée de service : la République ! Ceci dit , on a eu beau affubler cette catin d’une toge blanche , la démocratie , le prétendu pouvoir du peuple , elle est demeurée fondamentalement ce qu’elle est : vice , corruption , mensonge , tromperie , vol et trahison.... 


                Un nouvel exemple en Lot et Garonne avec l’élection en cours : les partis dits « républicains » vont y fabriquer de la légitimité « démocratique » , du "représentant du peuple avec moins de 25% des électeurs inscrits. Belle démocratie en vérité....
                Si l’on se base sur des chiffres simples : 100 000 personnes vivent dans la circonscription , 75 000 environ sont inscrites sur les listes électorales et 35 000 environ ont voté dimanche ( 45% de participation) , cela signifie qu’avec 28 ou 29% des votants l’UMP par exemple n’a récolté que 10 000 électeurs effectifs lors du 1° tour ! Comme on peut s’attendre à des chiffres du même ordre de grandeur lors du second tour , on va se faire fourguer , comme je le disais , un élu de la République au rabais représentant en fait 20 000 votants pour une circonscription de 100 000 habitants....

                Concrètement : Cahuzac avait été élu en 2012 avec 30% de l’électorat total ( et non pas exprimé ) de la circonscription ( la participation avoisinait alors les 64 %) . Lors du 1° tour de dimanche , le candidat PS a totalisé 11% de cet électorat total ! En 2012 , le FN avoisinait les 10% , il est à 12%. L’UMP représentait 17% de l’électorat total toujours , il est à 13% aujourd’hui...Bien sûr il faut attendre le second tour mais je suis certain , quelque soit le brillant vainqueur de cette mascarade , que c’est nous , c’est à dire le peuple , qui serons comme d’habitude les perdants ! Nous vivons dans une tyrannie douce , une tyrannie démocratique , c’est comme cela que la mécanique a été conçue au départ et donc , tant que nous ne prendrons pas véritablement le pouvoir ( par la seule voie possible , la révolte . Les autres sont démocratiquement verrouillées...) les choses ne changeront pas , c’est évident.... 


                • Onecinikiou 18 juin 2013 08:24

                  « Pourtant, c’est loin d’être une collusion, vu tous les sujets de divergences économiques entre les deux grands partis de gouvernement »


                  Hilarant !!

                  • JFR77 18 juin 2013 13:54

                    Exact !


                    J’ai tiqué sur la même phrase, j’ai l’impression que l’auteur a manqué ÉNORMÉMENT d’information.

                    Tous les sujets économiques se décident à Bruxelles et non au niveau national.
                    L’UMP comme le PS les vote main dans la main puis vont boire un coup ensemble à la buvette.

                  • Cocasse Cocasse 18 juin 2013 10:26

                    Je n’ai pas exactement la même impression. J’aimerais bien que le PS soit une équipe de zigues débiles et incompétents qui « fassent monter Marine ».

                    Mais la réalité est cruelle : le PS est un parti de collabos et de pantins qui s’en mettent plein les fouilles, animé par une idéologie mortifère. Il a détruit la France dans le passé et continue de plus belle dans le présent.

                    Cette dévastation est un prix bien trop élevé pour juste faire « monter Marine ». Car même si cela ne transparait pas directement, ce sont un pays, une économie, des familles détruites, des morts, et la braderie de la souveraineté populaire. Dommages peut être irréparables.


                    • 65beve 18 juin 2013 12:40

                      Maintenant, il faut souhaiter aux députés socialistes d’avoir une santé de fer.
                      Parce qu’ il suffirait d’une poignée de décès suivie d’élections perdues pour qu’on se retrouve avec une alternance sans avoir voté pour.....


                      • BA 18 juin 2013 14:02
                        Mardi 18 juin 2013 :

                        Affaire Cahuzac : Hollande a été informé le 15 décembre de l’enregistrement.

                        Alain Zabulon, directeur de cabinet adjoint du président de la République, a affirmé mardi qu’il avait prévenu le 15 décembre François Hollande de l’existence d’une bande enregistrée provenant de Michel Gonelle sur laquelle une voix attribuée à Jérôme Cahuzac avouait détenir un compte en Suisse. 

                        Alain Zabulon, auditionné mardi matin par la commission d’enquête parlementaire sur l’affaire Cahuzac à l’Assemblée, a relaté son entretien avec François Hollande : 

                        «  Le président de la République est très attentif, demande ce que j’en pense. A la fin il me dit : ’si vous avez un nouveau contact avec Michel Gonelle, dites-lui que ces informations doivent être sans délai apportées à la connaissance de la justice’ et ne me donne aucune autre instruction  ».

                        Alain Zabulon a parallèlement confirmé avoir reçu le samedi 15 décembre, depuis son domicile, un appel téléphonique de Michel Gonelle, ancien élu RPR ayant perdu la mairie de Villeneuve-sur-Lot au profit de Jérôme Cahuzac, qui lui dit détenir une bande enregistrée sur laquelle l’ex-ministre avoue détenir en compte en Suisse. 

                        «  Il me dit, ’j’ai conservé cet enregistrement’  ». A la fin de la conversation, «  il me demande mes conseils, mes instructions (...) Je lui dis ’je vais d’abord en référer en interne dans ma maison’  », a raconté Alain Zabulon, en précisant qu’ils avaient convenu de se rappeler.

                        «  Je vais voir le secrétaire général de la présidence à qui je commence à raconter (...). Pierre René-Lemas me propose d’aller dans le bureau du président de la République. Je rends compte en détail de l’entretien que je viens d’avoir, au président de la République et secrétaire général  », a-t-il expliqué.


                        Question :

                        Si François Hollande a été informé le 15 décembre de l’enregistrement, pourquoi a-t-il attendu le 19 mars 2013 pour virer Jérôme Cahuzac ?


                        • Pyrathome Pyrathome 18 juin 2013 15:14
                          Si François Hollande a été informé le 15 décembre de l’enregistrement, pourquoi a-t-il attendu le 19 mars 2013 pour virer Jérôme Cahuzac ?

                          Il le savait bien avant même qu’il soit élu comme il sait aussi qui, dans son gvt et dans l’opposition a un compte offshore.....
                          À croire même qu’il a fait exprès pour se donner un vrai motif d’attaquer les paradis fiscaux....comme une sorte de « psy ops » pour la bonne cause....

                        • Denzo75018 18 juin 2013 14:37

                          En fait on nous aurait menti, ce n’est pas le front de Gauche l’allier politique du PS, mais bel et bien le FN !


                          • Pyrathome Pyrathome 18 juin 2013 15:19
                            Les gouvernements socialistes, boosters du Front national...

                            Décidément, Sarkotoarisson, vous avez vraiment une mémoire de poisson rouge...

                            La politique « Buisson » de votre ancien idole est déjà oubliée.....

                            Ce n’est pas la bonne foi qui vous étouffe, c’est le moins que l’on puisse dire, pire, vous accusez les autres, vous n’avez aucune crédibilité.....

                            Depuis quand n’avez-vous pas eu un article voté positivement ? les faits parlent d’eux-mêmes...


                            • Andreï 18 juin 2013 15:50

                              L’abstention est l’une des principales forces du FN avec le mécontentement des élécteurs, il ne s’agit pas d’un choix, mais d’un raisonnement qui résulte à la catastrophe dont se dirige.

                              On est au fond du gouffre, mais pour remonter, on creuse !


                              • Cocasse Cocasse 18 juin 2013 16:38

                                L’abstention ne favorise pas le FN. C’est un réservoir de voix pour l’UMPS, le jour où il hurlera à tout va « l’urgence de faire front républicain contre la bêeeete immmmonde », comme il l’a fait en 2002, où le taux de participation avait augmenté. Une part des abstentionnistes sont des abrutis qui ne demanderont qu’à s’exprimer ce jour là, pour entérer le pays dans le système mortifère UMPS, et briser toute chance d’émancipation.


                              • Metais 18 juin 2013 22:27

                                Pascal disait en gros : agenouillez-vous , priez , faites les gestes du croyant et vous finirez par croire , c’est la même chose avec la politique politicienne actuelle . Vous êtes face à un ramassis pitoyable d’abrutis , de crapules , de demeurés , d’incapables , de vendus qui après avoir individuellement ou collectivement ruiné par leurs conneries un pays riche vont provoquer une guerre civile ou le vendre à l’encan , réussissant le prodige incroyable de détruire la France en temps de paix . Si donc vous vous passionnez pour ces cons , vous allez vous mettre à croire à leurs salades et notre pays y perdra sa jeunesse , ses rêves et la chance de pouvoir un jour renaître de ses cendres...

                                Il faut exploser ce système ! Comment : dans un premier en utilisant le système lui même ! On s’est débarrassé de Sarko en votant ( sans illusions ) Hollande , il faut maintenant se débarrasser de Hollande et de sa clique en votant Mélenchon ou Le Pen. Peu importe qu’ils soient ou ne soient pas ceci ou cela , quand on balance un pavé dans une vitrine , qu’importe la gueule du pavé , ce qui compte c’est que la vitrine descende ! Après tout c’est le principe de la chimiothérapie , on fait table rase du passé et on prie pour que les nouvelles cellules elles soient saines ! 
                                Concernant le Lot et Garonne , voilà les chiffres officiels du 1° tour . Ils confirment ce que je disais plus haut . On aura donc bientôt un nouveau représentant du peuple élu avec 20 000 voix environ sur 75 000 inscrits , dans une circonscription de plus 100 000 personnes.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès