Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Les insubmersibles : de la sphère financière aux cabinets ministériels - (...)

Les insubmersibles : de la sphère financière aux cabinets ministériels - Prémonition de Frédéric Lordon en 2012

Extrait prémonitoire de la conférence de Frédéric Lordon « De quoi ce que nous vivons est-il la crise ? Trousses de secours en période de crise » donnée en décembre 2012. Déjà Emmanuel Macron est dans le viseur…

« […]Ce sont les mêmes qui circulent, de la sphère financière, aux cabinets ministériels, ou passage par les médias éventuellement, grande industrie, etc, etc… Il faudrait donner des noms ; regardez : sachez que le secrétaire générale adjoint de l’Elysée, donc l’un des collaborateurs les plus importants de François Hollande, s’appelle Emmanuel Macron, il vient de la banque Rothschild. Est-ce que vous imaginez que ce monsieur peut arriver à l’Elysée avec le projet politique de faire du mal à la finance ? Poser la question c’est y répondre. Mais on avait le même avant. François Pérol, lui aussi secrétaire générale adjoint de l’Elysée mais sous Nicolas Sarkozy venait de la banque, ah, Rothschild aussi. Et puis après avoir été directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy quand il avait été au Ministère des Finances, donc suivez bien ; Inspecteur des Finances, directeur de cabinet au Ministère des Finances, associé gérant chez Rothschild, secrétaire général adjoint à l’Elysée, d’où il sort pour prendre : la tête de la banque populaire Caisse d’Epargne, c’est-à-dire à peu près la plus grosse banque du pays. Vous comprenez là que la confusion des genres est totale ! Donc l’appareil d’Etat est vérolé à cœur. Et c’est de là que vient l’impossibilité entre autre. Il ne faut pas espérer la moindre réaction des élites politiques, car ces élites politiques sont, je l’excuse du mot, elles sont macquées à la finance et définitivement. Et ce qui est absolument terrible c’est que la soi-disant alternance de 2012 reconduit exactement les mêmes mécanismes structuraux, je veux dire à l’identique ! Les identités personnelles des gens ne sont rien du tout, ce qui compte c’est leurs identités sociales. A l’identique ! Donc vous voyez on est très très mal partis […] »

Les insubmersibles : experts ou pantouflards qui naviguent de cabinet en commission ou en mission d’étude gouvernementale quels que soient les gouvernements.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • citoyenrené citoyenrené 29 août 2014 17:59

    merci beaucoup à l’auteur de (me) faire connaitre cette conférence de l’excellent Lardon


    • alinea alinea 30 août 2014 12:58

      « Lardon » ne peut pas être une faute de frappe ! Que voulez-vous dire Citoyenrené ??


    • jef88 jef88 29 août 2014 20:54

      réflexions parfaites !
      la finance pourrit tout ce qu’elle touche !!!!


      • Gemini Gemini 29 août 2014 21:15

        Lire et écouter Lordon est salutaire pour aider à bien comprendre ce qu’il se passe. En outre, il a le mérite de proposer des solutions intéressantes.

        Son seul défaut est de peu prendre en compte la crise écologique, mais c’est hélas le tord de quasiment tous les économistes. Que cela n’empêche en rien de s’abreuver de ses écrits et conférences.


        • Xtf17 Xtf17 29 août 2014 21:37

          Merci aux commentateurs. Si vous souhaitez un autre de Lordon, vous pouvez éventuellement aller modérer positivement l’un de mes articles en file d’attente depuis le 25 août. Je vous en remercierais bien.


          • Gnostic GNOSTIC 31 août 2014 14:30

            Bonjour Xtf17

            Pour ma part j’ai donné mon OK depuis le 25 aout

             smiley

          • Xtf17 Xtf17 31 août 2014 14:47

            Merci GNOSTIC.
            Avis aux amateurs, ce nouvel article est pourtant toujours bloqué en modération.


          • alberto alberto 30 août 2014 12:55

            Déjà en 1969, un certain Georges Pompidou...

            En somme, Rothschild reprend les affaires !

            Y a-t-il eu interruption depuis cette date ?


            • Onecinikiou 30 août 2014 14:10

              Lordon n’est généralement pas mauvais, le problème étant qu’il donne des leçons à la terre entière alors qu’il s’est rallié laborieusement à l’évidence - la sorite de l’euro - il y a seulement quelques mois. Sa réputation est donc surfaite. 


              • Werner Laferier Werner Laferier 30 août 2014 15:57

                Vivre sans l’UE, c’est vivre tout seul au fond d’un bois, isolé, sans échange ... !
                Si l’on veut passez d’une crise (cyclique) à un isolement diplomatique, économique et monétaire il faut effectivement faire sortir l’Euro-France de l’UE et de l’euro et aboutir à une vraie catastrophe...., c’est le retour d’un état fasciste, puisque plus de contrôle dans les décisions nationale, laissez un état diriger seul sans alliées, ce serait le retour de la guerre et la fin de la paix (Napoléon, Robespierre, les Rois de France, De Gaulle n’ont apporté que des guerres et des crimes de masses). Voir également l’exemple flagrant à notre époque de Poutine. Pas de conflit dans les pays de l’UE, mais conflit en Russie qui est ce que les complotistes appellent « souveraine ».
                Prenons un autre mensonge des complotistes à la sauce UPR ou FN :« L’UE et l’euro-libéralisme distribuent et multiplient la misère », allez donc en Allemagne, en Autriche, au Luxembourg, aux Pays Bas ... voir si ces pays sont dans la misère.
                "Seule l’UE est ouverte au quatre vents", ce qui est faux. Les barrières douanières ne sont supprimées qu’au sein de l’Union Européenne. Avec les US, c’est l’objet du traité transatlantique, avec la Chine, la Suisse est le seul pays européen à avoir un traité de libre échange total. En somme toute, vous voulez établir des barrières douanières avec les belges, les allemands, les espagnols ?
                Schengen régit la liberté de circuler et de travailler des européens.
                Merci de me donner l’exemple d’un pays dans le monde, qui aujourd’hui s’autofinance sans payer de taux d’intérêts.
                Soyons sérieux , les programmes propagandiste de partis extrémistes ne sont que du vent, que seul des abrutis peuvent avaler sans broncher une seconde, rassurons nous, les peuples vivant en Europe en majorité ne sont pas prêt à se faire avoir par ces sornettes.
                le fn comme tous les parties extrémiste (UPR FDG, DLR) à un programme économique socialiste qui ne propose aucune réforme libérale qui ailleurs donnent une croissance de 3,5 a 4,5_%.
                Dans tous les pays démocratiques( les vrais, pas les imitations), les extrêmes (extrême gauche, extréme droite, patriotes...), quel que soit le pays,ne sont jamais restés au pouvoir( quand ils y sont parvenus).
                Vous croyez vraiment qu’en jouant le village gaulois d’Astérix sur la scène internationale, c’est comme cela que vous allez vous en sortir ?
                Melenchon et les communistes bolchévique et MLP et les nazis sont sur la même ligne économique (rappelons nous de l’alliance Hitler-Staline, le fameux pacte germano-soviétique afin de dépecer la Pologne) qui ne peut que vous isoler, vous marginaliser pour au final vous paupériser et devenir une réserve d’indiens tout au plus protégée par l’UNESCO au nom de votre glorieux passé.
                La seule solution pour l’Euro-France est de renforcer le système liberalo-capitaliste, sans quoi l’Euro-France va tout droit vers la ruine, suivre justement les conseils de l’économiste euro-francais Jacques Attali que certains exècrent ici et qui à pourtant de bonnes solutions.


                • Onecinikiou 30 août 2014 18:25

                  M. Laferier vous êtes très fort. 


                  Il est humainement impossible que vous croyez une seconde à votre litanie. 

                  J’en conclu donc que votre discours est un faux nez, tellement répulsif vis à vis d’une large oponion publique qu’il accrédite en fait les thèses auquel il prétend s’opposer, pour mieux le disqualifier.

                  En réalité vous êtes un souverainiste qui avance masqué.

                  BIen joué.

                • Xtf17 Xtf17 30 août 2014 18:58

                  Bah c’est dingue M. Werner Laferier, c’est à se demander comment on a pu réussir à vivre en France avant 1993...
                  Je ne me rappelle pas qu’en 1992 la France était un Etat, comment vous dites déjà ? ah oui : « fasciste », en "isolement
                  diplomatique, économique et monétaire« , »sans alliés« et »en guerre".

                  Bref, du grand n’importe quoi comme commentaire.


                • Gauche Normale Gauche Normale 30 août 2014 19:19

                  Vivre sans l’UE, c’est vivre tout seul au fond d’un bois, isolé, sans échange ... !

                  @Françoise Niel Aubin

                  Pauvre dingue, voici ce qui attend la « France isolée » :

                  -250 millions de francophones, répartis sur les 5 continents : coopérons avec eux
                  -la deuxième flotte diplomatique au monde (quasiment une ambassade dans tous les pays et plein de consulats)
                  -la deuxième puissance maritime mondiale
                  -des Outre-Mer dans les cinq océans du globe
                  -sa langue, le français, est la seule avec l’anglais à être enseignée sur les 5 continents
                  -la francophilie, par exemple en Syrie et en Iran, précisément les pays que Washington nous demande officiellement de détester (ça va vachement nous aider de vomir sur des États francophiles)
                  -un siège permanent au Conseil de Sécurité
                  -le droit de véto à l’ONU
                  -la première destination touristique au monde, une grande diversité des paysages, un riche patrimoine hérité de son histoire (au contraire des USA qui n’ont pas d’histoire et qui détruisent ceux qui en ont, les psys doivent comprendre)

                  Sans l’UE, on aura la possibilité :
                  -de contrôler le flux des capitaux, ça empêchera vos amis industriels d’agir selon la devise « prends l’oseille et tire toi » comme le prédateur Mittal par exemple.
                  -de se débarrasser de la dette illégitime créé par vos potes oligarques afin de faire main basse sur le public qui a par définition le tort de n’apporter ni profits ni dividendes
                  -de retrouver une agriculture et une industrie florissantes plutôt que des agriculteurs qui se suicident et des usines qui ferment
                  -...

                  Bref, on sera libre et on pourra faire le max pour stopper votre impérialisme chéri (fausses bannières, mensonges, bombardements et massacres de civils, napalm, agent orange, tortures, coups d’États, ingérences, révolutions colorées...) qui pourrit la vie de pas mal de pays du monde.

                • Xtf17 Xtf17 30 août 2014 19:22

                  Waouh Gauche Normale !
                  Résumé comme ça c’est impressionnant en fait !
                  On signe où ? Quand est-ce qu’on commence ?

                  Vite, une Constituante et une VIe République !


                • Gauche Normale Gauche Normale 31 août 2014 15:54
                  @Xtf17
                  « Résumé comme ça c’est impressionnant en fait ! »
                  Vous l’avez sans doute remarqué, c’est pour répondre à cette tarée de Françoise qui se fait passer pour « Werner ». 

                  « On signe où ? »
                  Où l’on signe ? Moi personnellement, je voterai UPR si elle peut se présenter à la présidentielle de 2017. Si elle ne peut pas, je voterai peut-être pour un parti d’extrême-gauche.

                  Par contre, je ne pense pas qu’il y ait besoin d’une Constituante ni d’une Sixième République. Je ne suis pas d’avis que donner plus de pouvoir au Parlement comme le propose Mélenchon soit synonyme de renforcement de la démocratie tout simplement parce que les députés/sénateurs ne sont pas plus honnêtes et vertueux que le Président de la République. Il doit y en avoir un paquet à être influencés par des lobbys aux intérêts bien définis qui, bien que non élus, écrivent ou font écrire des lois contraires à l’intérêt général. Une belle atteinte à la démocratie. Et il faudrait leur donner plus de pouvoirs ? Bref, un parlementaire, c’est la même nuisance que le PDG, mais multipliée par 925 (577 députés + 348 sénateurs) !

                  Pour moi, le problème ne viennent pas des institutions de la Vème République mais de ceux qui les occupent !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès