Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Les jeunes et la politique, je t’aime moi non plus ?

Les jeunes et la politique, je t’aime moi non plus ?

2007 approche à grands pas, et le réveil des jeunes face à leur responsabilité politique n’a pas encore sonné. Les élections présidentielles, rendez-vous majeur de la vie politique de l’année à venir, sont l’occasion pour la France de choisir son orientation politique pour les cinq années à venir. Pourquoi les jeunes ne se sentent-ils pas assez concernés par cet événement incontournable de la vie d’un pays démocratique ?

Aujourd’hui, cinq millions d’électeurs potentiels ne sont toujours pas inscrits sur les listes électorales. Ce chiffre effrayant témoigne d’un désintérêt chronique pour la vie politique française. Les jeunes de dix-huit à vingt-deux ans se retrouvent particulièrement dans cette forme d’abstention. Les raisons ? Manque d’intérêt, manque d’information, ces facteurs qui dissuadent les jeunes d’assumer leurs devoirs politiques en tant que citoyens.

Le problème vient aussi sûrement d’une prise de conscience trop tardive. Or, il n’y a pas vraiment d’âge pour connaître le pays dans lequel on vit. Dès l’école primaire, les enfants apprennent qu’à leurs dix-huit ans, ils auront le droit de voter. La prise de conscience difficile est surtout celle de l’importance de leur avis. Trop de jeunes pensent que c’est la masse qui compte et non l’unité. Mais au contraire ! Sans l’unité la masse n’existerait pas, et c’est pour cela qu’un citoyen peut tout changer.

On peut aussi évoquer la difficulté que rencontrent les jeunes collégiens et lycéens à se montrer curieux. Curieux d’aller au-delà des normes de leur âge qui veulent que la politique soit « pour les grands » ou tout simplement trop ennuyeuse pour qu’on s’y intéresse. Ce ne sont pas les plaintes des hommes politiques, déplorant le taux d’absentéisme aux élections, comme pour trouver des excuses à leur défaite, qui vont faire réagir les jeunes. Le moyen le plus efficace pour eux de comprendre le pays dans lequel ils vivent est l’humour, les caricatures, qu’ils prendront peut-être à la légère certes, mais au moins le message sera passé. On pense alors aux Guignols de l’info, aux séries TV, etc. Des programmes pas forcément destinés aux enfants, mais qui les intéressent de plus en plus.

On déplore enfin le comportement de certains qui, se positionnant en victimes, optent pour une solution souvent trop radicale. Je pense au cas de plus en plus fréquent du jeune collégien qui, après s’être fait racketter par des individus de type étranger, va se précipiter vers l’extrémisme. Comme pour dire  : « Voilà ! C’est de leur faute, qu’ils payent ! ». Mais non ! Assez, des comportements irrationnels qui ont conduit le Front national au second tour des élections présidentielles de 2002 ! Assez, des jeunes ralliant le parti d’extrême droite ! Cette solution ne fera pas revenir leur téléphone portable...

"Nous considérons que si différence de traitement il doit y avoir, celle-ci doit se faire entre ceux qui sont français et ceux qui ne le sont pas, seule différence de traitement qui soit en même temps légitime, légale et morale." Voici un extrait du programme de Jean-Marie le Pen pour l’élection présidentielle à venir, et si les futurs votants ne se rendent pas compte d’eux-mêmes que ces mots sont d’une intolérance et d’une violence inacceptables, alors l’avenir de la France sera entre de bien mauvaises mains...

De nombreuses personnalités populaires aux yeux des jeunes votants ont agi pour intéresser ces juniors à la vie politique. Espérons qu’une nouvelle catastrophe électorale ne sera pas nécessaire pour que les Français se remettent en question...


Moyenne des avis sur cet article :  3.04/5   (51 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • Wells 14 décembre 2006 11:35

    Hum j’aurais tendance à dire que beaucoup de jeune se souviennent des manifs anti CPE, des bandes de loubards venant racketter,voler, tabasser les manifestants sans défenses.

    Je pense que tout ces jeunes se souviennent et que le FN a dors et déja leur voix d’acquis.

    Qq part c’est humain mais bon :)


    • Bill Bill 14 décembre 2006 13:00

      Vous prenez vraiment les jeunes pour des cons ! Mais vraiment ! Ils sont bien plus futés que vous !

      Les jeunes qui votent le font dans tous les partis, y compris, et ce serait la majorité d’entre eux, au FN. Et alors ? Allez vous nous faire croire que les jeunes les plus « basanés » sont tous étranger ? Ils sont Français ne vous déplaise, dans bien des cas...

      Les jeunes vont passer leur avenir êt ils ont le droit de l’envisager comme ils le veulent. Ne pas s’intéresser à la politique avec les Chirac ou les Mitterrand de votre jeunesse est parfaitement compréhensible.

      PS : puisque la tolérance règne ici, je précise que je ne suis pas frontiste !

      Bill


      • louise (---.---.220.5) 14 décembre 2006 23:32

        je tiens à signaler pour cette personne qui a surement de tres bonne raison de le croire que l’auteur de cet article n’a que 18 ans et donc est jeune...


      • Jules Latournerie (---.---.15.100) 15 décembre 2006 00:08

        Je suis l’auteur de cet article, et ne vous déplaise, j’ai 18 ans. Je ne sais pas par quel moyen vous en êtes arrivé à penser que j’avais un avis âgé sur la question. Mon avis est totalement actuel et n’engage que moi. J’ai écrit cet article en me basant sur les personnes de mon entourage, et puisque vous parlez si bien de tolérance, monsieur, je vous ferai remarquer que j’ai beau lire et relire votre commentaire, je ne vois pas dans quelle partie vous exprimez la moindre tolérance. Je vous donne ainsi la définition du mot tolérance : Disposition à admettre chez les autres, des manières de penser, d’agir, des sentiments différents des nôtres. J’espère que cette indication vous aidera à vous rendre compte que votre remarque était tout à fait déplacée. En espérant ne plus avoir à déplorer des commentaires comme celui-ci ; je vous souhaite, monsieur, de vivre comme bon vous le semblera, avec cette jeunesse qui vous semble si chère mais que vous semblez connaître si mal. PS : vous avez pu constater que l’on peut très aisément exprimer son désaccord et son mécontentement envers quelquechose, tout en restant poli et courtois.


      • peter macaloai peter macaloai 14 décembre 2006 13:22

        Et si tout simplement les jeunes sentaient que les politiques sont dans un mondes bien autre que celui dans lequels is sont ? aujourd’hui combien de francais ne se retrouvent pas dans les politiques actuelle, alors comment voulez-vous que les jeunes s’y interessent ?

        Ainsi quand on voit un debat type celui de DADVSI, que j’ai passé certaines heures de mes nuits pré-noël de l’an passé a regardée, on voit a quel point ceux qui sont censé nous représenté sont dépassé par les technologies actuelles. D’autre part j’ai l’impressions que plus on s’interesse aux politiques plus cela en devient repoussant, entre « magouille », pour etre vulgaire, et autre petits liens entre chaqu’uns d’eux,comment voulez vous avoir confiance en notre systeme politique. Attention je ne dis pas tous pourris, car beaucoup, en particulier les petits maires, oeuvres pour le bien commun, mais le haut du panier est truffé de ccrabe en tout genre.

        D’autre part quand on prend les média de bases en France qui roulent tous dans le meme sens il y a de quoi en etre degouté. Partout c’est Sego-Sarko Sarko-Sego, ecouté RTl ou Europe1 et a chaque heure d’information ce sera ceux cité plus haut. Moins de representativité ne fera jamais plus de démocratie.

        peter macaloai


        • bj33 (---.---.201.187) 14 décembre 2006 14:03

          Il n’y a pas que les « jeunes » à souffrir d’un « d’un désintérêt chronique pour la vie politique française ».

          J’ai 54 ans et je suis aussi atteint par ce mal, hormis peut être aux élections communales (et encore....).

          Au passage ce n’est pas pour cela que je vais voter pour une extrême ou l’autre.


          • c florian (---.---.162.39) 14 décembre 2006 15:18

            les jeunes se sentent concernés par la politique et ont conscience de l’importance de voter. le probléme vient surtout de donner leurs votes à quelqu’un. plus on analyse la vie politique et plus on se rend compte de la bétise des candidats. ajouter à cela une république obsoléte, et voilà de quoi donner envie aux jeunes d’aller se bourrer la gueule et fumer plutot que d’aller voter. le vote le pen démontre une forte envie de révolution dans le pays car son élection ne pourrait amener qu’à une implosion du systéme et beaucoup n’attendent que ça.


            • domdi (---.---.127.77) 14 décembre 2006 19:32

              la violence inacceptable réside siimplement dans le fait de vouloir séparer les « traitements » en fonction du français ou de l’étranger. Qu’est-ce que c’est qu’une différence de traitement hein ? Réfléchissez-y bien parceque il y a cinquante ans la différence de traitement c’était des chemises brunes qui s’en chargeaient. Dans la bouche du borgne l’amalgame avec les jeunes français d’origine maghrébine... croyez-vous que les CRS, envoûtés par ce genre de slogans calamiteux feraient la différence entre français de souche « rose » et français de souche étrangère ? Allez... smiley


            • domdi (---.---.127.77) 14 décembre 2006 19:51

              Pour ce qui est des jeunes et leur désintéressement de la politique quand on voit ce théâtre continuer comme si de rien n’était, quand les jeunes ont vu comment les politiques respectent leur voeu de plus de démocratie (grand jeu de pistes Où l’on cherche de multiples appellations à quelque chose qu’on ne veut PAS prononcer... et quand ils ont parfaitement compris qu’il existe un outil législatif dont ils sauraient très bien quoi faire et entrer dans un mode politique vraiment intéressant et où ils auraient vraiment leur mot à dire et qu’ils sont confrontés au monde du mensonge adulte (qui se croit très malin...) qui leur refuse obstinément ce droit et cette évolution et qu’en plus on les prend pour des demeurés en déclarant qu’ils ne s’intéressent pas à la politique... comment voulez-vous que le danger de révolution disparaisse ? Quand ils voient que la seule possibilité réelle de « s’élever » est la star-ac... comme on dit bêtement, en-dehors de la misère, quel intérêt voulez-vous trouver à la politique, vous pouvez leur dire vous ? Vous trouvez celà passionant ces présidentielles ? Je ne veux pas vous déprimer, mais enfin... au-delà de vos frontières il y en a sûrement beaucoup comme moi qui espèrent surtout que ce cirque français se termine bientôt. Je comprends tellement aisément le désarroi dans lequel sont plongé les jeunes... quel traitement notre monde dit adulte administre à ceux qui s’engagent dans une optique vraiment évolutive ? Vous les croyez aveugles ? Ce n’est pas parceque la plupart des adultes sont habitués à n’y rien comprendre et vont soutenir des gens qui tournent leur veste sans arrêt en fonction de leurs calculs de boutiquiers et qui enlisent en vraie stratégie de désillusion (rien de plus dangereux) tout débat politique pour l’engluer dans des grandes phrases creuses qu’ils s’empressent d’oublier une fois élus... à quoi voulez-vous donc amener les jeunes à croire en la politique ? On t’encule, tu le vois, tu le sens et ceux qui le font te disent qu’ils veulent continuer comme ça, que tout est très bien ainsi, qu’ils voudraient même empirer les choses en te traitant de terroriste et en s’arrangeant constamment, du haut de leurs égos indomptés, à vouloir décider pour d’autres nations ce qu’elles auraient ou non le droit de fer ... comment ça se termine ce genre d’avancée dans l’illusion et l’aveuglement consenti ? La guillotine fut inventée dans un temps similaire, ça du moins on le sait. smiley

              ô mon Dieu, puisses-tu amener la paix dans le coeur des hommes.


            • (---.---.65.30) 14 décembre 2006 16:08

              En tant que « jeune » je vais vous donner mon avis personnel et la tendance générale qui se dégage dans mon entourage plus ou moins proche.

              La politique ? rien à secouer. Aucune confiance en cette élite qui à l’air de vivre sur une autre planète. Depuis qu’on est gosses on les entends par ci par là, à la télé ou à la radio, le même discours, les mêmes phrases formatées, les mêmes mimiques, les mêmes projets...Ils puent le défaitisme, l’immobilisme et la nouvelle tendance démago/people nous gavent... Le pouvoir ? Les décisions ? une lignée d’Enarque, ils se passent et lèguent les rênes du pays de générations en générations et recommencent inalassement les mêmes conneries dues a leur parcours qui font d’eux des experts de la branlette intellectuelle.

              Nous n’avons aucune confiance en eux, leurs mots ne nous atteignent pas et leurs promesses non plus. Nos parents ont fait l’erreur de courber l’échine pendant 30 ans et de se rendre compte qu’ils n’ont quasiment rien à léguer à leur enfants. Est ce que l’on se reconnait en eux ? Bien sur que non... Vous savez comment on considère l’Etat ? Le plus grand proxénète de ce pays, un racketteur...Voilà pourquoi notre mépris est si grand. Nos parents ont travaillé comme des chiens pendant des décennies, se sont tués la santé et s’aperçoivent aujourd’hui une fois le mental et la santé bousillée qu’ils n’ont rien, rien fait de leur vie, et sutout ne peuvent même pas partir en se disant qu’ils ont assuré l’avenir de leurs enfants. Vous n’imaginez même pas à quel point nous méprisons ce sytème et ceux qui le représentent. Ceux de nous qui ont déjà des enfants les éduquent non pas à vivre mais à survivre. Vous n’avez pas perdu que notre génération, vous avez déjà perdu la prochaine.

              Mais on est sur d’une chose, tous ! Ce système est en train de s’effondrer, il n’y en a plus pour longtemps.


              • decurion (---.---.240.52) 14 décembre 2006 16:33

                Des non inscrits, j’en connais personnellement. Sauf erreur, une dizaine.Une jeune fille qui aura l’âge requis au moment opportun.Le reste à la cinquantaine bien sonnée.

                Il m’est arrivé d’aborder le sujet, et un de mes cousins, un jour m’a demandé, si ça faisait moins mal de se faire « en q lé » avec une carte d’électeur ?

                Je suis bien certain, que de nombreux commentateurs d’agoravox, auraient eut de la répartie, moi, je n’ai su que dire, parce qu’en fait, je crois, que ça fait plus mal, encore, quand celui qui vous trahi, est celui auquel on a cru.

                Je constate les faits,et il faut bien admettre que derrière les chiffres, la réalité est souvent plus complexe que ce que l’on affirme.


                • bouli (---.---.85.5) 14 décembre 2006 17:49

                  Il y a quelque chose qui me chiffonne : la catégorie « jeune ». C’est quoi ? Pour certains ce sont les 15-25 ans, vaste programme ! Une lycéenne de 15 ans n’a rien à voir avec un jeune diplômé de 24. Cette segmentation par l’âge est donc infondée. Ensuite regardons ce qu’on trouve chez les jeunes ... surprise ! on trouve de tout. Eh oui, les « jeunes » ne sont pas une catégorie homogène. J’ai 23 ans, je suis donc « jeune » et quand je vois dans les médias ce que je suis censée être, ça me fait bien rire. Je ne m’y reconnais pas, mes amis ne s’y reconnaissent pas non plus. Et au passage, on se sent tous très concernés par la politique et ce, depuis qu’on est en âge de comprendre ses subtilités : merci certains médias, merci les parents, merci les études (pour ma part) Donc, avant tout, se demander si la catégorie « jeune » est un outil bien pertinent... Et moi je dis non.


                  • moebius (---.---.5.5) 16 décembre 2006 03:57

                    Les jeunes s’interessent à la politique mais de là à aller voter...Ils sont encore trop généreux pour aller mettre un papier dans une boite.


                    • Bill Bill 18 décembre 2006 16:24

                      A l’équipe d’agora vox

                      Je considère tout simplement qu’il est scandaleux de ne pas me laisser mon droit de réponse ici, en effet mon commentaire en réponse à l’auteur a disparu !

                      Agora vox me déçoit beaucoup ! Je tiens simplement à vous le dire, et je ne suis pas loin de faire comme René Job, déserter le site !

                      Cordialement

                      Bill


                      • Maxime Verner Maxime Verner 18 décembre 2006 22:04

                        J’ai lu avec attention cet article et vos réactions. Je suis d’accord avec votre constat : beaucoup de jeunes qui se désintéressent totalement de la politique et qui ne s’y sont jamais intéressés, beaucoup d’autres qui votent Le Pen (il avait eu un quart des votes des jeunes en 2002)... Je crois que la politique est, à l’instar de la religion, quelque chose qui s’inculque par éducation et par curiosité. Celui qui ne berce pas dans un univers prompt à suivre le débat politique, et celui qui n’a pas la curiosité de s’intéresser à ce qui l’entoure, ne s’intéressera jamais à la politique ! Mais, pour tous les autres, il reste des choses à faire ... notamment en discuter avec eux sur le terrain, les inciter à s’inscrire sur les listes électorales et à voter avec réfléxion !

                        Reportage sur notre action au Club des Elus « Allez France » : http://www.youtube.com/watch?v=fSDI0IMzVc0

                        www.allez-france.org

                        A bientôt tout le monde !


                        • Par cricri (---.---.144.23) 20 décembre 2006 21:59

                          « Nous considérons que si différence de traitement il doit y avoir, celle-ci doit se faire entre ceux qui sont français et ceux qui ne le sont pas, seule différence de traitement qui soit en même temps légitime, légale et morale. »

                          ...Si les futurs votants ne se rendent pas compte d’eux-mêmes que ces mots sont d’une intolérance et d’une violence inacceptables » Bla, Bla, Bla ...

                          Quelle intolérance ? Quelle violence ? Il s’agit au contraire d’un point de vu légal et légitime. Il y a les français de souche (le bon franchouillard) et les français émigrés de tous pays et pour des raisons qui leur sont propres et tout à fait respectables. Ces derniers doivent s’assimiler a notre culture tout en gardant la leur : Cela devrait s’appeler « l’exception culturelle »... Tout émigrant appartient a 2 mondes, il n’est plus jamais totalement l’un ni totalement l’autre.

                          Je suis française, naturalisée américaine. J’adore « mes » 2 pays mais en fait je ne suis plus ni francaise ni americaine, je me prends pour un ou plutôt une mutante car je ne peux plus appartenir totalement à l’un ou à l’autre...et les emigrés sont des individus avec une sorte de mission par ce qu’ils apportent au pays d’adoption et au pays d’origine.

                          La France est, je crois, plus petite que le Texas. Et elle veut constamment se comparer à l’Amérique..... mais si elle continue, elle va ressembler à la fable de La Fontaine : « La grenouille qui s’est faite aussi grosse que le bœuf »..Meuh......

                          Apparemment en France, les émigrés qui posent problèmes sont ceux du Maghreb parce qu’ils s’implantent mal et sont trop nombreux. IL FAUT L’ADMETTRE »...Car c’est une question de survie pour la France ainsi que pour sa culture. Donc, il faut absolument maintenant trouver un système social et politique pour les assimiler pour qu’ils apprécient notre pays en y étant heureux. Mais maintenant...je suis d’accord, Basta ! Il faudra stopper cette émigration probablement à la Sarkosy

                          Quant aux Noirs français...puisque les français aiment l’Afrique qu’ils aident ce pays à se construire et se developper, et ces gens n’auront plus aucun problème à vivre chez eux car il y en a trop aussi en France !

                          Chirac n’a pas une bonne politique en ce qui concerne l’Afrique. Sa politique est une colonisation au deuxième niveau. Il n’est plus dans le coup, c’est un homme du passé. Donc il y a des solutions et je paris que Le Pen adopterait un plan de ce type s’il était au pouvoir.(dont kill me !)

                          Et pour vous, Jules Latournerie,il serait moins dangereux que Sarkosy, qui, lui est Atlantiste et là vous ne rigolerz pas !...il faudra devenir adulte et responsable !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès