Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Les lubies de Verhofstadt bloquent les nominations

Les lubies de Verhofstadt bloquent les nominations

Toujours pas de gouvernement wallon : la faute à Verhofstadt ? L’ex « Premier » tente d’imposer son protégé en dépit du bon sens et entrave la formation des exécutifs régionaux. Résultat : alors que du côté flamand, la composition de l’exécutif a suivi de quelques heures l’annonce de l’accord de gouvernement, du côté des 3 gouvernements francophones, encore aucune fumée blanche officielle.

C’est une vraie histoire belge comme on les aime (?). Le départ, le 15 juillet, de Karel De Gucht (VLD) à la Commission européenne libère sa place aux Affaires étrangères. Son remplacement par un autre VLD serait la solution du bon sens. Mais un accord prévoit, en cas de désistement d’un ministre du gouvernement fédéral, que son remplaçant soit un CD&V. Une aubaine pour les démocrates-chrétiens flamands, qui voient là une belle occasion de recaser leur champion déchu, Yves Leterme. Celui-ci aurait, dit-on, préféré les Finances, mais Didier Reynders (MR) joue « j’y suis j’y reste », une partition qu’il connaît sur le bout des doigts pour la pratiquer aussi à la tête de son parti. Leterme aux Affaires étrangères ? C’est incongru mais il faudra bien s’y faire.

 

Scénario kafkaïen signé Guy

Or, cela ne fait pas l’affaire des libéraux flamands, dopés par le retour de Guy Verhofstadt. Car De Gucht, en plus de son portefeuille des Affaires étrangères, était aussi Vice-Premier ministre. Et là, pas question de laisser échapper ce poste honorifique. Malheureusement, aucun des trois ministres VLD restants ne semble trouver grâce aux yeux de « Baby Thatcher[1] ». D’où son idée de parachuter au fédéral son ancien porte-parole, Guy Vanhengel, actuel ministre des Finances du gouvernement bruxellois (au centre sur la photo, et bien dans les starting blocks !). Fort bien, mais à la place de qui ? C’est là que les choses se compliquent. Fort de son aura, Verhofstadt a proposé que Vanhengel prenne le secrétariat d’Etat du Budget, transformé pour la cause en ministère à part entière. Colère au CDH, le parti du titulaire du poste Melchior Wathelet lequel, dans un contexte particulièrement délicat, fait de l’excellent travail. En effet, pourquoi le parti centriste francophone serait-il victime d’une querelle entre le VLD et le CD&V ? C’est la question que se posent les observateurs, soulignant au passage que Verhofstadt se comporte comme s’il était toujours au « Seize » - malgré deux cuisantes défaites consécutives. D’après les témoins, la passe d’armes entre Verhofstadt et Joëlle Milquet à ce sujet n’aurait pas manqué de piment. Les choses sont allé loin : « Baby Thatcher » allant jusqu’à proposer à Wathelet le portefeuille « pourri » de l’Asile et de l’Immigration, détenu par la « plus mauvaise ministre du gouvernement », Annemie Turtelboom (VLD). Nouveau refus, logique, du CDH.

 

La fin de la récré ?

Refusant d’abdiquer, Verhofstadt propose alors ce montage incroyable : Vanhengel n’aurait que le titre de « ministre du Budget » (et de Vice-Premier), le vrai ministre du Budget restant Melchior Wathelet ! Le VLD signerait les protocoles voulus par le CDH et Wathelet garderait la tutelle sur l’administration. A ce stade, on pourrait croire que le Premier ministre, Herman Van Rompuy, siffle la fin de la récré. Mais non, rien de tel… La seule porte de sortie honorable serait finalement de dégager un poste intéressant au gouvernement wallon pour Wathelet (l’Enseignement ou les Finances, auxquelles Daerden, PS, s’accroche…) pour faire monter Vanhengel au Budget fédéral.

Voilà pourquoi il n’y a toujours pas de gouvernement pour la Wallonie, pour Bruxelles et pour la Communauté française. Et l’on s’étonne que ce pays soit en déficit ?



[1] Sobriquet hérité par Verhofstadt au temps où il se faisait le chantre du libéralisme à l’anglaise.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • L'enfoiré L’enfoiré 15 juillet 2009 18:52

    @L’auteur,
    Je suppose que l’article était en stock depuis longtemps.
    A la Saint Olivier, l’olivier est là, non ? Pour la Wallonie et pour Bruxelles.
    Faudra remettre les pendules à l’heure et seulement sortir quelques ministres du chapeau.
    Les compétences sont partagées. Les ministrables sont là depuis toujours, donc...


    • Shaytan666 Shaytan666 15 juillet 2009 19:51

      Bonsoir l’enfoiré,
      Je me réjouis de voir le poids d’ECOLO dans la nomination des ministres, l’infâme Dardenne sera t’il encoe de la partie ?


    • Gil Genappe 17 juillet 2009 15:04

      Cher Enfoiré (rendez-nous Coluche !),

      L’article n’était pas écrit depuis belle lurette puisque l’interventionnisme de Super Guy date de ce week-end. J’ai écrit et posté le papier lundi matin, ensuite cela ne dépend plus de moi mais des censeurs d’Agoravox. On constatera que s’il a perdu les élections, Verhof’ a remporté haut-la-main la troisième mi-temps, réussissant à déloger Wathelet du Budget et à lui refiler les sans-papiers, pour placer son « chéri » Vanhengel. Quant à la politique d’asile, elle a été si bien géré par Mme Turtelboom qu’elle se voit récompensée d’une promotion à un ministère « régalien » (l’Intérieur), à charge pour Wathelet de recoller les morceaux en 4 jours, puisqu’une solution nous est promise pour la fête nationale. Reste sur le carreau, victime de la loi du nombre, Guido De Padt, sans doute pas assez proche de Guy, qui restera dans les annales comme l’un des plus éphémères ministres de l’Intérieur de l’histoire belge. Faut-il en rire ou en pleurer ?


    • Shaytan666 Shaytan666 16 juillet 2009 12:59

      Aujourd’hui on connait la composition des gouvernements régionaux et communautaires.
      Le PS a du lâcher du lest, Di Rupo en est vert de rage, suffisait de l’écouter aujourd’hui matin.
      Deux bastions socialistes en Wallonie sont passés au CDh, ex PSC (Parti Social Chrétien), le budget et l’enseignement obligatoire, il (Di Rupo) a du recaser Daerdenne aux pensions et de ce fait renvoyer sa protégée et ex belle-soeur, sur les bancs du parlement.
      Le perchoir, revient à une ECOLO n’ayant absolument aucune expérience politique, c’est la première fois qu’elle est élue.
      Maintenant il ne nous reste plus qu’à attendre.


      • L'enfoiré L’enfoiré 20 juillet 2009 17:00

        Bonjour à tous les Belges,
         On m’aurait dit que des élections régionales chambouleraient le fédéral, je ne l’aurais pas cru.
         Et pourtant, tout est possible dan le jeu de chaises musicales.
         Daerden, je me suis amusé d’en faire un article à une certaine époque.
         J’étais gentil et je le suis encore.
         En fait, c’est clair, il les mérite ses voix, pas parce que vous croyez, mais parce qu’il s’intéresse et tourne autour des gens. Populiste, très certainement.
         Mais il aussi les chiffres dans la tête. Je connais quelqu’un qui a été à l’école avec lui. Et là, c’est incontestable, un bilan, il en donne des conclusions au premier coup d’oeil.
         Demaret, dans le temps, bourgmestre de Bruxelles, était de la même veine.
         Les chiffres ce n’était pas son fort, mais les gens savaient chez qui aller en cas de problèmes personnels.
         Verhofstadt reste le plus populaire des premiers ministres. Pourquoi ? Sa jeunesse, sa manière de pratiquer à la limite du raisonnement de ses ministres vers les 6 heures du matin.
         Concernant, le PS, étant dans le gouvernement, je ne peux pas dire qu’il perdu la partie ;
         Bien au contraire. Cela n’a pas été le raz de marée escompté par la droite.
         Par contre le MR. C’est pas la joie. Reynders a dû faire son mea culpa.
         On ne renvoit pas les collègues dans les « infréquentables » en généralisant.
         Ecolo a repris de la vigueur partout. Esprit du temps et c’est normal.

         Rendre Coluche ? Je suis Bruxellois, jusqu’au bout des ongles, je ne sais pourquoi, je le ferais.
         J’aime bien le gars, mais il a fait pas mal de mal à la Belgique, même s’il s’en défendait.
         L’humour grincant dont il faisait preuve a fait que les Belges étaient dans une sous-zone.
         Tout le monde ne comprend pas l’humour au deuxième degré. Désolant mais c’est ainsi.
         Je ne suis pas sûr qu’un Coluche belge serait aussi bien accepté du côté français.


        • L'enfoiré L’enfoiré 20 juillet 2009 17:02

          J’oubliais demain fête nationale. J’aurai mon article anniversaire.
          Vous y verrais-je ?
          Bonne fête sous le soleil ai-je entendu...


          • L'enfoiré L’enfoiré 21 juillet 2009 19:50

            Alors Gil Genappe,
             Si taiseux. Quand on est free-lance, on n’est pas nécessairement free de tous commentaires.


            • Gil Genappe 22 juillet 2009 11:39

              Cher L’enfoiré,

              Quand on est free lance, on doit bosser dur pour gagner honnêtement sa croûte, ce qui laisse peu de temps pour répondre à des commentaires qui ne sont pas nécessairement des questions en relation avec le contenu de l’article. Nous ne sommes pas géniaux sur commande, on informe et sur Agoravox, on se laisse aller à faire transparaître des appréciations personnelles. Je vous ai d’ailleurs déjà souvent répondu quand je trouvais vos questions pertinentes ou, au contraire, nécessitant une précision.

              Oui, j’ai lu votre article sur Daerden, qui ne m’a pas appris grand chose. Non, je n’ai rien contre lui, sinon qu’il surfe aux confins du conflit d’intérêt avec avec une désinvolture hors de propos. En général je n’aime pas les populistes, qui tendent à faire croire aux gens que les choses sont simples (« il suffit de ») alors que la gestion des affaires publiques est d’une complexité incroyable. Quant à moi, je m’abstiendrai de tout commentaire sur le fort peu recommandable ex bourgmestre de Bruxelles et sorteur de boîte de nuit Demaret - paix à ses cendres et que les honorables sorteurs de boîtes de nuit me pardonnent - et surtout d’en faire un martyr de la cause populaire !

              Toujours au plaisir de vous lire,

              Gil.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès