Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Les militants au coeur des assises de l’#écosocialisme

Les militants au coeur des assises de l’#écosocialisme

A gauche pour de vrai ! on en a fait des colloques, des congrès, des assises organisés par des partis sociaux responsables. Les hôtesses professionnelles faisaient chaque fois l’accueil dans un petit tailleur, plus souvent bleu que rouge. La boite de logistique avait monté la scène, construit des décors dignes d’une production de série télé. Le traiteur privé proposait le petit plateau casse croute surtout casse sou.

On y débattait de compromis, d’équilibre, de position juste. Alors on théorisait sur la sociale démocratie pour finir dans un social libéralisme totalement décomplexé. Et la manière d’organiser ces colloques, congrès, assises à travers la sous traitance des basses oeuvres à des sociétés privées, auraient dû, en réalité, nous mettre une sacrée puce à l’oreille, voire une abeille, mieux un criquet. Derrière les mots de compromis se cachaient en fait une mutation au marché libéral. Les participants étaient en vérité des clients à qui on offrait une prestation publicitaire.

Aux Assises écosocialistes du Parti de Gauche, même la manière de faire est écosocialiste. Nous ne parlerons pas ici du fond des propos et des débats. ils sont trop riches, trop denses. Ils demandent une digestion réelle pour être compris et restitués. Plus tard, dans quelques jours, nous dirons beaucoup sur le fond. Mais la forme parle aussi. La forme parle tellement.

Dès l’entrée, des militantes, des militants, en pull, chemise, jeans, vous accueillent avec le sourire mais aussi ces petites poches sous les yeux qui démontrent qu’ils et elles sont sur le pont depuis bien plus longtemps que nous même, A gauche pour de vrai ! A la buvette, le café, le thé est offert, ou presque. Les gâteaux sont gratuits, cookies au chocolat ou petites tartelettes au beurre. Alors on discute, on échange, avec ces bénévoles qui remplissent votre gobelet. Parce qu’ils ne sont pas des serveurs anonymes. Parce qu’ils sont des militants pour de vrai.

Lorsqu’on rentre dans la salle, on passe par le village. Des associatifs vous attendent, pressés de faire du lien, pressés de plaider pour la cause de l’écosocialisme. Plus tard, des techniciens sont au petit soin pour vous aider à brancher votre machine, récupérer le code WiFi. Puis, dans le fil de la discussion on découvre qu’ils ne sont pas techniciens mais juste des militants, une fois encore.

 

Alors, on voit ces militants passer de leurs tâches d’accueil, d’organisation, de chevilles ouvrières, à la tâche du militant auditeur, concentré, accaparé par les débats.

 

Et on comprend alors, sans aucun doute aucun, qu’ils sont militants pour de vrai, militant tout le temps, militant toujours. Ils démontrent soudainement que l’écosocialisme, concept pour certains, est une réalité de tous les jours quelque part, ce samedi 1er décembre du côté du 21 de la rue Hénard à Paris.

Sydne93


Moyenne des avis sur cet article :  3.91/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • Yvance77 3 décembre 2012 10:35

    Salut,

    Perso en vacances, je n’ai pas vu l’émission de Mélencon sur France 2, et le ferais en différé. Ceci dit, je crois très sincèrement qu’il faudra lui laisser un jour ou l’autre sa chabce. Mais pourquoi ?

    Tout simplement car sous la Veme république les deux meilleures années furent 1981 et 1982, tout le reste n’a été que de la politique libérale défendue par les deux partis siamois qui ne sont pas majoritaires.

    Aussi, il serait temps, vu les succès remportés par les Placid et Muso que sont l’UMPS, que l’on se tourne vers un autre horizons, juste pour voir si ceux-ci peuvent faire mieux... ne serait-ce qu’un peu, ce qui sera cela de gagner in fine !


    • Yvance77 3 décembre 2012 10:36

      *** Mélenchon .... oupssss


      • Ariane Walter Ariane Walter 3 décembre 2012 10:50

        Le PG est le seul parti inventif de France.. Après le contre-budget, l’écosocialisme. Le FDg lève chez de plus ne plus de gens une passion d’étude et d’engagement dans l’intérêt commun. Pas l’intérêt d’un parti , mais l’intérêt de la France et de la planète tout entière.
        Il est vrai que ces journées étaient très denses. L’allocution de Mélenchon, à elle seule, est une somme impressionnante.
        Tant de travail nous attend pour remettre en ordre cette planète.
        Un travail passionnant.
        Pour être fires d’être des « humains ».


        • Soi même Soi même 4 décembre 2012 01:13

          Ce n’est pas là où l’on rencontre le plus de mouton que cela va faire notre avenir !
          Vous qui êtes cultivée pourquoi, vous pipez mot sur les conséquences du traité de Lisbonne et les autres traités signés depuis ?
          C’est que vous n’avez pas le nez propre et que vous avez un double langage !


        • Cocasse Cocasse 4 décembre 2012 10:23

          Moi je me souviens surtout du dernier message que j’ai mis en réponse à un de tes sujets.

          Message fort courtois, sans vulgarité, mais dénonçant une vérité fort dérangeante.
          Directement censuré et effacé.
          Alors ton fascisme de gauche, j’en veux pas !

        • Le péripate Le péripate 3 décembre 2012 12:01

          Militant, militaire, milicien.






          • Le péripate Le péripate 3 décembre 2012 12:19

            Mettez les insultes par trois, sinon, c’est incomplet. 

            Idiot, ignare, indigent.

            Faut tout vous expliquer.

          • citoyenrené citoyenrené 3 décembre 2012 13:46

            @ l’auteur,

            "Nous ne parlerons pas ici du fond des propos et des débats. ils sont trop riches, trop denses. Ils demandent une digestion réelle pour être compris et restitués."

            en effet, article sur la forme qui a le mérite de présenter les coulisses, pourquoi pas ?

            le fond, les interventions, comme vous dites sont tellement denses qu’elles demandent un temps de réflexion, pour en devenir des miroirs intelligents


            • Ronald Thatcher Ronald Thatcher 3 décembre 2012 13:54

              « Le traiteur privé proposait le petit plateau casse croute surtout casse sou. »

              petits casse-croute halal ? pour nos amis cochonphobe !
              en tout cas, ça donne envie de s’investir dans pareil mouvement révolutionnairedesociétéplus égalitaireetrepectueusedel’environnement (mode foutage de gueule / off)


              • Eurasie 3 décembre 2012 14:15

                Mélenchon, la truelle libérale de Bouygues, sortie d’un magasin de francs maçons.
                 
                De la bonne main d’œuvre pas cher pour les colonisateurs capitalistes de la nation. Du Divide et Impera du prolétariat.
                 
                 « En raison de la présence en France de 4,5 millions de travailleurs immigrés et de leur familles, la poursuite de l’immigration pose aujourd’hui de graves problèmes..... La cote d’alerte est atteinte, c’est pourquoi nous disons, il faut arrêter l’immigration, sous peine de jeter de nouveaux travailleurs au chômage. Je précise bien : il faut stopper l’immigration officielle et clandestine....Se trouvent entassés dans ce qu’il faut bien appeler des ghettos, des travailleurs et des familles aux traditions, aux langues, aux façons de vivre différentes. Cela crée des tensions.....Les HLM font cruellement défaut et de nombreuses familles françaises ne peuvent y accéder....La charge d’aide sociale nécessaire pour les familles immigrées plongées dans la misère devient insupportable pour les communes. » Georges Marchais, Montigny-les-Corneilles, 20/02/1991 avant de se faire éjecter par les bobos

                Le Grand Remplacement organisé par les Colonisateurs Globaux Capitalistes, l’américanisation du peuple en France.

                2006 : 25% de naissances immigrées (hors UE)
                2040 : 50% AMERICANISATION REUSSIE !
                 
                vidéo du Grand Remplacement

                (30s de Michel Godet C dans l’air)
                 
                D’après l’OCDE, les deux tiers des immigrés arrivant en France ont un niveau d’éducation inférieur au premier cycle des collèges, contre 30% seulement pour la Grande-Bretagne et 22% pour les Etats-Unis. En 2005, il n’y a eu que 11.500 cartes de séjours délivrées au titre de l’emploi, soit 7% des flux.

                Surface bétonnée, +19% en 10 ans,

                En 40 ans +18 millions de « français » dus à l’immigration ...

                « Quand je suis né il y avait sur la terre un milliard et demi d’habitants. Après mes études, quand je suis entré dans la vie professionnelle, 2 milliards. Il y en a 6 aujourd’hui, 8 ou 9 demain. Ce n’est plus le monde que j’ai connu, aimé, ou que je peux concevoir. C’est pour moi un monde inconcevable. On nous dit qu’il y aura un palier, suivi d’une redescente, vers 2050. Je veux bien. Mais les désastres causés par l’intervalle ne seront jamais rattrapés. »
                Claude Lévi-Strauss


                • Hervé Hum Hervé Hum 3 décembre 2012 14:58

                  Malgré tout le respect que je puisse avoir pour Mélenchon et le FDG, il n’y a qu’un seul constat possible, la faillité du politicien et du système des partis politiques.

                  En d’autres termes, le combat citoyen est la suppression pur et simple des partis politiques y compris le FDG.

                  Je crois donc qu’il ne peut y avoir de vrai militant que celui qui renonce à son propre militantisme pour entrer dans une conscience citoyenne universelle. Car le constat est bel et bien l’échec du rôle du politique comme objecteur de conscience et détenteur de la force publique pour imposer le devoir de satisfaire aux nécessités du contrat social avant de donner le droit à la liberté économique.

                  N’en déplaises aux militants du FDG, ils ne font que cautionner et jouer le jeu du système des partis politique et de leur rôle de fusible pour la ploutocratie dominante.

                  Le politique à échoué, tout le système politique doit donc être mis à bas et remplacé par une nouvelle organisation citoyenne.

                  Ce qui doit donc aboutir à la mise en place d’un antiparti uniquement destiné à promouvoir une révolution par les urnes dont le seul objectif doit êre la mise en chantier d’une très large réflexion autour du contrat social et d’une nouvelle constitution.

                  Utopique ? Non, nécessaire...


                  • Fab81 3 décembre 2012 16:36

                    Et surtout particulièrement brumeux...
                    Je ne dois pas être le seul à ne pas avoir compris votre propos !


                  • Hervé Hum Hervé Hum 3 décembre 2012 17:29

                    Je ne vois pas ce qu’il y a de brumeux à dire qu’il faut supprimer les partis politiques.

                    Vous croyez que le FDG échappe à l’inertie des partis politiques ?

                    Ce que je dis c’est qu’il n’y a aujourd’hui qu’une seule alternative, la création d’un anti-parti, dont le seul objet est d’aboutir à l’interdiction de tous partis politiques (donc interdiction du parti unique !).

                    Notre société n’a pas ou plus besoin de partis politiques, elle a seulement besoin d’être responsable, et la responsabilité c’est l’équilibre entre droits et devoirs,

                    Le droit, c’est le contrat social
                    Le devoir, c’est le respect du contrat social

                    Au delà, c’est à dire une fois rempli le contrat social on peut parler de liberté économique et éventuellement de partis pris... Mais pas avant !

                    Cqfd ; la liberté économique commence là où s’arrêtent les nécessités du contrat social.

                    Car c’est le contrat social qui fonde une société sur lequel la majorité absolu des citoyens signent, et non un parti politique. Car de ce dernier aboutit toujours au copinage, collusion d’intérêts, corruption, rigidité et toujours se termine par une forme de dictature. Le FDG ne fait pas exception à la règle, le prétendre est affirmer sa mauvaise foi par la supériorité de son égo .Demandez donc à Mélenchon de contester cela !


                  • kitamissa kitamissa 3 décembre 2012 15:06

                    Quand je vois les pauvres gosses habillés en parfaits gauchistes avec le cache col rouge pour en faire de futurs petits militants bien formatés, ça me conforte dans mes convictions !!


                    que foutent là ces gamins à cette heure tardive ? ont t- ils le droit d’avoir leur libre arbitre quant à leurs futures convictions ?

                    les parents sont ils vraiment des gens responsables ? 

                    pourquoi afficher ostensiblement son appartenance à une idéologie, alors que l’on combat le port du voile pour les Musulmanes ( ce que je trouve tout à fait normal dans un pays laique ) 

                    pourquoi encore une fois imposer à ses rejetons ce que l’on doit penser et devenir comme un mouton bêlant sans cervelle comme tout bon militant !! 

                    • Fab81 3 décembre 2012 16:08

                      Cela suffit à vous choquer ? Ah, mon pauvre ami, si vous saviez tout ce qu’on fait avec les gosses au PG... Pire que l’endoctrinement des enfants de Gaza par le Hamas !

                      Plus sérieusement, Kitamissa, vos propos sont parfaitement ridicules.

                      « Quand je vois les pauvres gosses habillés en parfaits gauchistes avec le cache col rouge... ». Si tous ceux qui portent des accessoires de cette couleur étaient de petits mélenchoniens...

                      « que foutent là ces gamins à cette heure tardive ? »
                      Pour votre gouverne, les assises se sont terminées vers 20h30 et avaient lieu un samedi ! Qui plus est, vous avez peut-être les moyens de faire garder vos enfants, si vous en avez, comme vous le souhaitez. Mais tout le monde n’a pas cette chance...

                      « les parents sont ils vraiment des gens responsables ?  »
                      De quel droit prétendez-vous en juger sur la base d’une simple photo ?

                      "pourquoi encore une fois imposer à ses rejetons ce que l’on doit penser et devenir comme un mouton bêlant sans cervelle comme tout bon militant !! "
                      Vous avez une drôle de vision du militantisme... Je ne sais pas comment cela se passe ailleurs, mais je peux vous dire qu’au PG ce n’est pas du tout cela ! Pour ce qui est des enfants, l’endoctrinement n’existe que dans votre imagination. Les catholiques font baptiser leurs enfants, les emmènent à la messe, etc. Cela ne choque personne. Et pourtant ,n’est-ce pas bien plus coercitif que d’emmener de temps en temps les enfants dans des manifs ou des réunions ?
                      Qui plus est, pour avoir croisé là bas l’enfant qu’on voit sur la photo, je peux vous dire qu’il était sauf traumatisé ou même contraint, et je souhaite à bien des adultes d’avoir fut-ce la moitié de sa vivacité ! smiley


                    • la_gata la_gata 3 décembre 2012 20:47

                      dans votre parti on habille les gosses en blanc et bleu quand il sont encore petits ( j’ai constaté ça dans vos défiles du 1°mai, etc ) .. vers la fin de l’adolescence ils passent au noir ou simil treillis ... 
                      donc chacun ses gouts ... 


                    • TSS 4 décembre 2012 01:07

                      @kitamissa

                      Vous devez confondre avec les haies de gosses à tee shirts FN qui font une haie

                      d’honneur à Jeanmarine dans ses meetings... !!


                    • Cocasse Cocasse 4 décembre 2012 12:56

                      Les enfants grandiront, tout est possible.

                      Tu peux parfaitement avoir des parents du Front national dont l’enfant deviendra une sorte de gaucho-libertaire, dans la mesure où il vit dans un endroit tranquille, et s’imagine avoir des valeurs de progrès, par réaction.
                      Et tu peux parfaitement avoir des parents de « gauche » (écolo-bobo-ps-mélenchon), dont l’enfant devient frontiste, après avoir subit de plein fouet la merveilleuse « diversité », ou par réaction à une éducation laxiste en contradiction avec le monde réel.
                      Tout dépend de la cohérence entre les idées des parents et leur qualité d’éducation, et la confrontation avec la réalité.

                    • lsga lsga 3 décembre 2012 15:41

                      Je dois avouer que la notion d’écosocialisme me plait beaucoup, elle sonne ’matérialiste’, est très éloignée des utopismes niais, et ouvre la voie à une planification du XXIème siècle.


                      Bref, maintenant, demandez donc à JLM qu’il arrête de se réclamer du Jacobinisme. Tant qu’il le fait, je ne voie pas comment il espère se réconcilier avec l’Extrême Gauche.

                      • Fab81 3 décembre 2012 16:32

                        Non, Isga, vous ne pouvez pas demander pas à Jean-Luc Mélenchon de renoncer à ses convictions républicaines, elles sont constitutives de son identité et de celle du PG. Il s’ouvre à d’autres sensibilités, d’autres cultures, comme l’écologie politique ou les franges les moins sectaires de l’extrême gauche. Il les intègre dans sa réflexion idéologique et son travail programmatique. Mais ces idées viennent enrichir, compléter le substrat existant, certainement pas l’annuler.
                        Qui plus est, il s’adresse à l’ensemble des forces de progrès qui ne se reconnaissent pas dans la soumission de Hollande au capitalisme financier. Cela concerne aussi les socialistes de gauche, s’ils comprennent enfin qu’il est vain de prétendre changer le PS de l’intérieur, les écologistes qui ne sont pas prêts à tout sacrifier à leurs espoirs de maroquins ministériels, etc.


                      • lsga lsga 3 décembre 2012 17:31

                        républicain != jacobin


                        si au PG vous ne comprenez pas ça, révisez l’Histoire de la Révolution Française.
                        en tout cas, dire qu’il est jacobin ne lui fait gagner aucune voix, et lui fait perdre l’aile gauche.
                        pas très malin...

                      • Fab81 3 décembre 2012 21:26

                        Le jacobinisme, la République sociale, ce ne sont pas des idées qui vous plaisent ? Alors quelles sont donc vos valeurs ?


                      • Soi même Soi même 4 décembre 2012 01:22

                        Les valeur de Isga, révolution de 1789 revue et corigigé par Max, Lénine, Trotskiste patiné par le petit postier ! Sa brille comme un crachoir chinois !


                      • lsga lsga 4 décembre 2012 12:30

                        je ne suis pas trotskyste (je ne l’ai jamais lu), plutôt marxien en fait.


                        A gauche, on considère les Jacobins comme ceux qui ont tué la Révolution Française, ceux qui ont trahi les sans-culottes et d’une certaine manière préparé l’arrivé au pouvoir de Napoléon. 

                        Il y a un peu la même contradiction entre Sans Culotte / Jacobin qu’entre Soviet / Bolchévique. A ceci prêt que les bolchéviques sont les véritables artisans de la révolution russe, alors que ce sont les Sans Culottes qui sont ceux de la révolution française. Les Sans Culottes étaient composés du prolétariat urbain, alors que les Jacobins étaient composé des plus grands bourgeois. Les Sans Culotte, comme un Che Guevara plus tard, ne voulait surtout pas arrêter la Révolution, alors que les Jacobins ont tout fait pour arrêter le processus dès l’Aristocratie renversée. 

                        Cette opposition entre les sans culotte prolétaires et les jacobin bourgeois se retrouvera bien des décennies plus tard dans la différence entre PS et PC, entre réformiste et révolutionnaire. Le Jacobin est le bourgeois humaniste qui considère le peuple incapable de se prendre en main, mais qui est d’accord pour lui jeter une obole. Le Sans Culotte est celui qui dès le 18ème siècle a conscience que la bourgeoisie est le nouvel ennemi, et que le peuple doit se prendre en main. 

                        Bref, pratiquement plus personne ne connait ces histoires aujourd’hui. Même vous, les pompoms girls du PG, vous semblez ignorer ces histoires. Les seuls à les connaitre par coeur et à se les réciter régulièrement, ce sont les militants de gauche. J’ai débattu il n’y pas longtemps encore sur le sujet avec JaJa (Soviet VS Bolchévique) :

                        Comprenez qu’à gauche, il s’agit des notions de bases. 

                        Il est tout à fait normal pour un socialiste bourgeois réformiste et social libéral de se réclamer du Jacobinisme. Maintenant que Mélenchon dit avoir changé, il doit absolument arrêté. Encore une fois, en se réclamant Jacobin, il ne gagne aucune voix, mais il en perd énormément. 

                        N’oubliez jamais qu’à Gauche, nous considérons que Hollande est Social-libéral, et que Mélenchon est Social-Démocrate (comme Chavez, encore une fois, relisez la définition que donne Marx de bourgeois démocrate). La Social Démocratie est fille du Jacobinisme.

                        Jamais, absolument jamais, Mélenchon ne pourra obtenir d’accord avec le NPA ou LO en se déclarant haut et fort Jacobin. Imaginez que Hollande dise haut et fort qu’il est Libéral, arriveriez-vous à voter pour lui ? Or, si Mélenchon veut accéder au second tour, il aura besoin des voix de gauche. Donc, un peu de discrétion et de respect pour la gauche ne ferait pas de mal. 


                      • Cocasse Cocasse 4 décembre 2012 12:48

                        Là je dois dire que l’intervention est intéressante.

                        Mais dans ce cas, si JLM est jacobin, où se situe la gauche ? Vu que NPA est trotskiste ?!
                        Cela rejoint une réflexion que je me faisait : je ne vois personne à gauche !
                        Isga, tu te situe dans une gauche internationaliste, ou nationaliste (style jaurès) ?

                      • lsga lsga 4 décembre 2012 13:20

                        la gauche n’est pas un parti politique. C’est sûr que pour une pompom girl mariniste, ça doit être difficile à comprendre. la gauche est une force sociale, agissante, progressiste. On ne peut pas acheter un bout de papier certifiant qu’on est de gauche. Ce sont les actes qui permettent de le certifier. 


                        Pour t’éclaire,r la politique ne se divise pas en Gauche / Droite, mais en :

                        - Progressistes  : Avancer vers l’avenir
                        - Conservateurs : Faire attention à ne pas perdre ce qu’on a acquis 
                        - Réactionnaires : c’était mieux avant

                        Le FN est réactionnaire, et s’inscrit dans le cadre d’une Domination Mondiale du Capitalisme, du Christianisme, et de la race Blanche. Ce programme, plus connu sous le sobriquet de NOM, est la continuation des politiques colonialistes du 19ème siècle, du projet NAZI au 20ème, et du projet Néo-Cons au XXIe. Marine Lepen a été prêter allégeance à l’Extrême Droite américaine et Israélienne. Comme son père, elle s’inscrit dans ce mondialisme blanc capitaliste. J’ai donné les détails de l’implication historique du FN dans le NOM ici si ça t’intéresse :

                        Le FdG est progressiste (même si il faut encore un peu éduquer leur militants petit bourgeois comem Soi même). Comme le PSUV de Chavez, il s’inscrit dans un projet d’International Socialiste. Comme Chavez, il promeut un rassemblement continental des pays socialistes ( en amérique du Sud, c’est l’Alba de Chavez avec sa monnaie commune le SUCRE ). Seul l’internationl socialisme garantie l’indépendance économique de ces acteurs, à l’échelle des nations, des régions, des villes et des conseils. 

                        Bref, il n’existe pas de ’nationalisme’ aujourd’hui. Il existe :

                        - Un mondialisme Capitaliste Blanc (le NOM), qui se déguise en nationalisme.
                        - L’Internationale Socialisme, qui seule permet le respect des peuples et des cultures. 

                      • Cocasse Cocasse 4 décembre 2012 13:39

                        Je ne suis pas du tout d’accord avec la majorité de ce que tu avances là. Notamment les notions de progressiste/conservateur/réactionnaire, qui, s’ils sont exact par leur définition, ne s’appliquent pas aux bonnes personnes aujourd’hui. Ou alors le « progressisme » du PS s’apparente à une régression. Tourné vers l’avenir, certes, mais un avenir de pire en pire.

                        Mais je ne vais pas débattre de tout cela, ni de ta critique que je trouve infondée du FN.

                        J’ai la réponse à cette question : tu ne t’inscrit pas dans une gauche nationale, mais internationale. 
                        Je ne critiquerais pas Chavez car c’est une personne dont j’apprécie l’action. Il a commencé en rétablissant un nationalisme de gauche, et en chassant les voleurs de matières premières de son pays.
                        Mais au fond, Poutine a tout aussi bien réussi, sans avoir besoin d’être à gauche.

                      • lsga lsga 4 décembre 2012 14:11

                        Le PS comme l’UMP est un parti conservateur.


                        Je te le répète, il n’existe aucun parti nationaliste au sens où tu l’entend aujourd’hui. Pour une raison simple : aujourd’hui les enjeux sont nécessairement à échelle planétaire. Il faut, sous une forme ou une autre, permettre une organisation planétaire. Pour cela il y a deux projets concurents, le NOM (impérialisme) ou l’Internationale . 

                        Le Front National est issu du groupuscule Ordre Nouveau (nouvel ordre...) :

                        qui reprenait à son compte l’idéologie Nazi d’une domination mondiale du Capitalisme et de la race Blanche. Alors certes, Marine Le Pen a fait un peu de ménage et a viré une partie des plus extrémistes du parti, mais cela ne change rien au fait qu’elle a été s’agenouiller devant les Néo-Cons américain, devant l’extrême droite Israélienne et les Bankster russes (bref, les principaux porteurs du projet NOM). Comme Augusto Pinochet en son temps (grands copain de Jean Marie Lepen), elle se prétend nationaliste et va en même temps se coucher devant l’impérialisme américano-sionniste. 

                        Pour en revenir à ta question sur le nationalisme dit de ’gauche’, saches que tu choisis très mal tes termes. On peut parler d’un patriotisme de gauche, que ce soit en France avec le CNR, au pays basque avec la gauche abertzale, ou au Vénézuela avec Chavez. 

                        Considères-tu Chavez comme un patriote ? Chavez, pour protéger son pays de l’impérialisme US, a mis en place une internationale socialiste en amérique du sud. C’est grâce à l’ALBA et à sa monnaie commune que le Vénézuela a pu prendre son indépendance. 

                        Donc, je te la refais en 2 lignes :

                        - Ceux qui se prétendent nationalistes sont en fait des collabos aux services du NOM

                        - La seule manière d’être patriote, de défendre son indépendance nationale ou régionale, de défendre une prise de décision au plus proche du peuple (les conseils), c’est de s’inscrire dans les projets de l’International Socialiste. 

                        Tu remarquera bien que ’inter’national, ce n’est pas ’anti’national. C’est promouvoir la collaboration des peuples entre eux. En France, seul le Front de Gauche s’inscrit dans ce projet. 

                      • Cocasse Cocasse 4 décembre 2012 15:10

                        Je trouve ton analyse intéressante.

                        Et je n’irais pas m’engager dans une bataille de clocher.

                        D’une part parce que MLP ne s’est pas « mise à genoux », et elle entends aussi entrer dans cette logique « nationale » avec collaboration internationale (dans le respect des autres nations).
                        Alors peut être que son mouvement ne correspond plus à l’idée que tu t’en fais.
                        Pas plus que je me fasse à l’idée dont tu te fais du FDG, qui à mon avis entre dans la logique du NOM.
                        Bref, c’est insoluble.
                        D’ailleurs, je pense que lorsque Chavez a eu la visite de mélenchon, il n’était pas très bien informé de qui il était. Et mélenchon ne peut se réclamer de Chavez. 

                        Je te remercie pour cette échange courtois.
                        A+

                      • Aristoto Aristoto 4 décembre 2012 16:01

                        Isga, ou le retournement dans la tranche des éléments de langages des Fnistes !!! smiley

                        Attention il vont finir par ne plus pouvoir ni appeler à la supercherie franc maçone, ni au complot NOM, ni à la viscéralité israélite !!! On risque de les perdre !!! Ils nous amusent tant !!!


                      • Fab81 4 décembre 2012 22:20

                        Je précise d’emblée que mes propos n’engagent évidemment que moi, et ne prétendent pas refléter la position « officielle » du PG.

                        « A gauche, on considère les Jacobins comme ceux qui ont tué la Révolution Française, ceux qui ont trahi les sans-culottes (...) »

                        Je n’ai pas la science du Professeur Isga, mais son opposition entre jacobins (il faudrait plutôt parler de montagnards, le terme de jacobins est trop générique et trop ambigü compte-tenu de sa réutilisation politique ultérieure) et sans culottes me semble pour le moins exagérée, les premiers s’étant largement appuyés sur les seconds pour contrer leurs adversaires girondins. Ce qui n’implique évidemment pas une parfaite communauté de vue !
                        Par ailleurs, merci d’écrire « le Professeur Isga considère que... » et non pas « la gauche considère que... ». Il y a d’inombrables militants qui peuvent légitimement prétendre être de gauche, sans pourtant partager l’ensemble des vues du professeur Isga...

                        « Jamais, absolument jamais, Mélenchon ne pourra obtenir d’accord avec le NPA ou LO en se déclarant haut et fort Jacobin. »

                        Si le Professeur Isga veut venir nous donner un cours de stratégie électorale, il est le bienvenu. En attendant, qu’il me permette de considérer que la main tendue à ce qui reste du NPA et de LO n’est pas exclusive d’autres rapprochements, et que son hypothétique acceptation par les intéréssés ne saurait constituer une condition indépassable du succès... Je me permets par ailleurs d’inviter respectueusement le professeur Isga à comparer les poids respectifsde ses amis néo-trotskistes et du Front de Gauche avant d’intimer à Mélenchon l’ordre de s’aligner sur la vision du NPA et de LO.

                        « Le FdG est progressiste (même si il faut encore un peu éduquer leur militants petit bourgeois comem Soi même). »

                        Le Professeur Isga est trop bon. Je crains même qu’il ne soit guetté par le ramolissement humaniste petit bourgeois. Je constate en effet qu’il parle « d’éducation » et non de « rééducation » comme devrait le faire un authentique révolutionnaire parlant d’éléments déviants infiltrés dans un parti petit-bourgeois par ailleurs pas totalement irrécupérable.
                        Au demeurant, je me permettrai de faire observer au Professeur que le PG ne l’a pas attendu pour veiller à la formation de ses militants.

                        « C’est grâce à l’ALBA et à sa monnaie commune que le Vénézuela a pu prendre son indépendance. »
                        Le Professeur n’a pas tort quand il considère qu’un vrai combat progressiste doit savoir articuler intelligemment patriotisme authentique et internationalisme (tâche particulièrement difficile dans le contexte européen actuel). Mais n’est-ce pas autant la réussite de Chavez qui a permis l’émergence de l’ALBA que l’inverse ?

                        "Pour en revenir à ta question sur le nationalisme dit de ’gauche’, saches que tu choisis très mal tes termes. On peut parler d’un patriotisme de gauche, que ce soit en France avec le CNR, au pays basque avec la gauche abertzale, ou au Vénézuela avec Chavez. « 
                        Pour ma part, et c’est une de mes divergences majeures avec le Professeur, je ne placerais pas ces trois références sur le même plan. J’avoue continuer à ne guère goûter le régionalisme, ce qui fait en effet de moi un »jacobin" au sens où on l’entend parfois.


                      • Soi même Soi même 5 décembre 2012 16:42

                        « « Le FdG est progressiste (même si il faut encore un peu éduquer leur militants petit bourgeois comem Soi même). » Première rectification je n’es rien d’un petit où grand bourgeois, et quand à ton affirmation sur le FDG , c’est une arnaque politique.
                         Dit moi pourquoi Mélenchon est’’il député Européen ? Pourquoi toutes ses propositions sont des leurres quand on ne remet pas en cause fondamentalement UE, qu’il omet de citer les articles et les procédures contenue dans le traité de UE qui font que nous pouvons réglé notre probleme autrement que de chercher à réformer un bunker qu’est UE ?

                        Mélenchon est un clown opportuniste au service de Hollande !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès