Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Les misérables !

Les misérables !

Ils vivent dans l’opulence pour beaucoup et ignorent la pauvreté et la misère.
Hargneux et réactionnaires, ils sont bien décidés à s’en prendre aux pauvres : gel des minima sociaux, remise en cause des acquis sociaux...
Ils ont le pouvoir jusqu’au jour où on les mettra à la porte, ces députés qui osent se prétendre républicains...
Honte à eux, ils s’en prennent aux victimes de leur politique rétrograde ....

Les allocations familiales peuvent être supprimées pour absentéisme scolaire !

Eric Ciotti, député UMP et président du Conseil Général des Alpes Maritimes a voulu laisser son nom à la postérité...Il est le dirigeant politique, indigne parmi les indignes à avoir osé l'inimaginable : proposer qu'une mesure instituée en 1959, puis abandonnée soit transformée en loi... Car même si cette disposition réactionnaire a été rétablie en 2006, elle a été très rarement appliquée. La loi et le décret paru le 23 janvier au Journal officiel permettent la suspension ou même la suppression des allocations familiales pour absentéisme scolaire.

C'est une double peine qui est infligée ainsi aux familles les plus vulnérables, à celles qui, non contentes de vivre dans la précarité et d'avoir du mal à élever leurs enfants vont se retrouver dépouillées d'un droit par la simple décision d'un inspecteur d'Académie zélé. Il commencera par convoquer les parents pour les sermonner avant de prendre une décision radicale.

Personne ne nie la réalité rappelée par les statistiques du Ministère. 7% des élèves des collèges et lycées ont été touchés par l'absentéisme scolaire en 2007-2008 : 15% des élèves de lycées professionnels, 6% dans les lycées d'enseignement général, 3% des collégiens. Si effectivement il faut enrayer l'absentéisme et permettre que chaque enfant accède à l'instruction et à l'éducation, cette décision prise par des édiles qui pour la plupart d'entre eux cumulent plusieurs fonctions très bien indemnisées, touche des familles qui subissent pauvreté et exclusion sociale. Les parents en difficulté ont besoin avant tout d'un soutien et d'un accompagnement et non d'être montrés du doigt et paupérisés par une décision irresponsable.

Des solutions existent comme celle qui consiste à recruter des médiateurs. J'ai participé il y a plus de dix ans à la formation de médiateurs dans les collèges du Val de Marne. Il s'agissait pour ces personnels d'être l'interface entre l'équipe enseignante-les élèves et les parents. Quand l'Inspecteur d'Académie a confié aux Francas, aux CEMEA et à la Fédération des Oeuvres laïques la formation des premiers « contingents » de médiateurs, nous avons demandé et obtenu : - qu'aucun candidat n'ait été en rupture scolaire - qu'aucun candidat ne soit issu du quartier afin d'éviter le phénomène grand frére et qu'un accompagnement par tutorat soit effectif...

L'expérimentation a duré trois ans et s'est éteinte, faute de moyens.... Aujourd'hui, c'est une politique misérable et honteuse qui va pénaliser les familles les plus vulnérables. Les enseignants, les parents d'élèves et les associations familiales demandent le retrait immédiat de ce décret et l'abrogation de cette loi scélérate... En attendant il nous faut résister et soutenir les appels à la désobéissance de tous ceux qui refuseront de remonter jusqu'à l'inspection académique les noms des enfants qui seront absents.

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  4.38/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • Gemini Gemini 11 février 2011 17:38

    Si le gouvernement actuel était au service de la France et de son peuple, cela se saurait  ; cela n’est hélas pas le cas et ce genre de mesures n’en est qu’une des nombreuses démonstrations.

    Quoi qu’il en soit, cela reste intéressant et instructif d’être au courant des différentes attaques du gouvernement contre son peuple. Ces nuisibles doivent être mis à la porte au plus tôt et remplacés par des individus réellement au service de l’intérêt général, ce qui est hélas plus que rare dans «  l’offre politique  » actuelle.


    • ali8 11 février 2011 22:14

      vivement la Charria smiley


    • pissefroid pissefroid 11 février 2011 17:56

      Si on appliquait ce principe révoltant aux députés qui sèchent les assemblées
       il faudrait leur couper les indemnités, cela les rendraient peut-être responsables.
      De plus l’argent économisé pourrait être utilisés pour des médiateurs dans l’enseignement.
      Comme c’est eux qui font la loi ils ne veulent pas le prévoir.
      Misérable est un qualificatif trop doux pour eux, car ce terme peut appeler l’empathie.
      Les mots qui me viennent à l’esprit sont orduriers.


      • boris boris 12 février 2011 12:55

        Pissefroid à écrit :


         « il faudrait leur couper les indemnités »

        Pourquoi que les indemnités ?



      • patdu49 patdu49 11 février 2011 18:16


        Perso j’ai séché 3 mois de cours en LEP, quand j’avais 15 ans environ
        car j’y perdais carrement mon temps.

        Je m’y etais retrouvé en voie de garage, ...en plomberie, locaux vétuste, matériel dépassé, style on nous faisait bosser sur des tuyaux en plomb, faute de budget, alors que le plomb etait interdit d’utilisation et pu utilisé dans la vraie vie.

        Bref, profs désabusés, .. certains élèves ne savaient quasi même pas écrire leur nom, etc ..

        Je ne vois pas donc, ce que ça aurait arrangé à la situation, de sucrer (rapporté à la valeur d’aujourd’hui des allocs) les 125€ d’allocs pour 2 enfants, à ma mère...
        Ou encore moins de me forcer à retourner en cours pour terminer la saison !!! à part que ça m’aurait donner envie de dégueuler tout les jours de devoir me retrouver dans cet établissement à nouveau !

        Bref même débilité profonde, que de faire de la répression, sur des 18 - 25 ans, qui n’ont pas un rond, aucun espoir quasimment de trouver du boulot, issus de milieux pauvres, ou en ruptures familiales.

        Ils n’ont pas d’autres choix, pour survivre, avoir l’impression d’exister, que de voler, dealer, faire du black etc ...
        sinon comment on fait avec ZERO€ en 2011 ?? à des ages ou on a envie de construire sa vie, de séduire, dans une société de + qui nous montre du luxe et du matos plein la gueule, sous le nez, ça regorge de partout dans les magasins.

        comment il fait le jeune pour se payer, des baskets, un jeans à la mode, un téléphone portable, un ordi pour aller sur le net, des shortys qui dépassent du jean’s, un scooter ou un VTT, ou un permis de conduire, ou pour se projeter d’avoir son indépendance, un appart, des meubles, une literie, etc etc ... ??
        pour se payer un paquet de clopes, un peu de shit, du papier à rouler, un café au bistro, une sortie en discothèque, un cinoche, une boite de préservatif, et il a ses relations sexuels ou ça ? dans la cave ou le benne à ordure ?

        et ces mêmes jeunes, ensuite on les retrouve au tribunal ?
        ou dans des prisons indignes déjà surpeuplées ? pour quel résultat ?

        la solution UMP c’est d’acheter des belles tenues de robocops aux flics ? et de les munirs de gros calibres flash balls qui crèvent des yeux etc ... ?? d’aller leur dire de defoncer des portes au levé du jour, voir s’ils trouvent pas des barrettes de shits ?

        bref ils est temsp que cette racailles UMP, corrompus, ces mafieux en cols blancs, dégagent ... et qu’ils se fassent tout petits aussi ensuite ...


        • ARMINIUS ARMINIUS 12 février 2011 03:43

          Encore un domaine ou la France aurait pu regarder du coté de l’Allemagne : outre-Rhin l’apprentissage s’est donné de longtemps les moyens : équipements up-to-date stage en entreprise rémunéré et pouvant déboucher sur emploi, considération du travail manuel et reconnaissance générale comme élément moteur de la société industrielle : de quoi donner au label « Made in Allemagne » la reconnaissance mondiale que l’on sait...
          Quant aux « misérables », merci pour l’article et le titre et Fillon dans le rôle de Javert serait excellent...


        • brieli67 12 février 2011 08:44

          Depuis quelques années, ici en Alsace-Moselle,
          l’outre-rhin ne cherche plus de « transfrontaliers »
          1) la langue vernaculaire l’alsacien n’est plus le marche-pied d’une communication efficace en allemand
          2) longtemps survivait chez nous ce modèle allemand avec Chambre de métiers, des Meister à chef d’oeuvre, la formation de l’apprenti

          Bravo la normalisation.

          Les seuls qui s’en sortent, ce sont les ROM ( yenisch tsiganes,..) et les Turcs qui vivent au-dessus des frontières.

          L’ABI- Bacc pour la haute-friture ... et les fonctionnaires de Bruxelles.


        • pavillon noir 12 février 2011 23:20

          «  Dans la cave ou dans la benne à ordures ? »

           « 
          Les femmes ont besoin d’une raison pour faire l’amour,les hommes ont juste besoin d’un endroit » Billy Crystal.

           Bon ,juste parce-que je tombais au hasard sur cette citation !!
           J ’espère avoir pleins de votes négatifs , système que je trouve ma foi ,débilissime...

          Je me fous qu’on m’apprécie ou pas.


        • boris boris 12 février 2011 13:05

          Calmos, cumule toutes les tares, non seulement ce beauf, travaille, paye des impots, des taxes, se fait cocufier par le grand capital et plus il en redemande et vote sarko , vraiment nazebrock comme gars.


          Voyant que ça marche pas fort, il s’en va courtiser le boudin de service, il doit certainement avoir pire à la maison, la dénomée Marine pour se retrouver « Grosjean comme devant » au deuxiéme tour avec le nain qui va lui mettre bien profond avec une poignée de graviers.

           







        • rocla (haddock) rocla (haddock) 11 février 2011 20:31

          Mais zenfin Calmos t’ as pas de coeur .


          Ce pauvre chéri s’ occupe des journées entières à bûcher les lois qui lui permettraient de gagner sa vie à rien foutre et toi tu dis des choses pareilles .... smiley

          • boris boris 12 février 2011 13:06

            Rocla, 


            Va pétrir tes miches ! Feignant.

          • ali8 11 février 2011 22:06

            ils sont élus et devraient améliorer la vie des populations qu’ils représentent, si ils en sont incapables, qu’ils maintiennent au moins le niveau !

            mais ces lascars ne se gênent pas pour ruiner les travailleurs, leur proposer des retraites hors d’âge et se gaver aux frais des Français, de destructurer les entreprises nationales à leurs profits EDF, SNCF, La Poste, la Banque Postale

            mais, on a les dirigeants que l’on mérite


            • Robert GIL ROBERT GIL 11 février 2011 22:12

              Ils pensent que tout leur est dû, et ils nous prennent pour des c...Voir ce petit article pour comprendre le probleme...

              http://2ccr.unblog.fr/2011/02/11/tout-est-a-eux/


              • CHALOT CHALOT 12 février 2011 12:25

                Non ! obliger les enfants à aller à l’école, ce n’est pas réactionnaire
                par contre leur couper les vivres ça c’est réactionnaire !

                En parlant d’école, il n’y a pas que des enfants qui ont du mal à comprendre : même des adultes rencontrent des difficultés, à moins qu’ils ne lisent s’en diagonale !?


                • SYLVIE 12 février 2011 12:32

                  il y a école et « école ». École ou l’on enseigne les sciences, la réflexion, le libre arbitre ou les élèves grandissent et école qui impose le dogme. Il y a école et madrasa, par exemple. 
                  Est ce le fruit du hasard si les religieux veulent « formater » nos chères petites têtes blondes ?


                  • boris boris 12 février 2011 13:10

                    L’école formatent des zombis consommateurs.


                    Il est donc d’une grande utilité de ne pas y aller .

                    • CHALOT CHALOT 12 février 2011 13:11

                      Alchimie !
                      La suspension c’est un arrêt durant un moment et une privation pendant x temps de moyens qui sont indispensables pour des familles en difficultés !


                      • boris boris 12 février 2011 13:39

                        Tu es dur à la comprenette alchimie, le mieux c’est de ne pas aller à l’école, tu piges ?



                      • boris boris 12 février 2011 15:14

                        Ah bin ça alors !

                        Incroyable de nombre de gogos qui lisent ce torchon, sans aucun doute l’egosum doit avoir une belle pile de ces torches-culs dans son water-closed.

                        Le figaro-magazine pas trop pratique pour se torcher avec, ça doit lui laisser de belles traces de frein dans son futal. 


                      • scrat133 scrat133 12 février 2011 15:19

                        tout à fait d’accord avec vous Chalot... mais ce que certains n’ont pas compris (dans les commentaires). C’est que le fossé qui se creuse (ceux qui perçoivent le RSA ou ceux qui sont au smic) c’est que les premiers ont « la chance » de ne payer aucun impôt ni taxe alors que les smicards triment très dur et, en plus, sont « soumis » au paiement de ce qui entre dans les bourses de l’état... je ne dénigre personne, mais je constate que les premiers ont « le temps » de trouver un petit boulot, que les smicards ne peuvent pas étirer leurs journées. Ce fossé est d’autant plus inégal (jugez vos points de vue...) tout ceci est fait pour nous mettre à dos les uns les autres, au lieu de penser à des solutions équitables en faisant abstraction, du choix de vie de chacun... pensez aussi aux petites retraites de nos ainés (une peau de chagrin...) et qui, jusqu’à 75 ans, ont les mêmes « chances » de payer ces notes de fin d’année (taxe d’habitation, redevance, ordures ménagères) s’ils hébergent un ou plusieurs de leur enfant... pas très logique... il y a tout un tas d’injustices dans ce pays qui s’accumulent, pas légitimes du tout... Idem pour les sommes colossales des frais de pensions en maison de retraite (nota : si la famille n’a pas les moyens, ce sera une avance qu’il faudra rembourser, vous ou vos enfants !!!)
                        au vu du train de vie de l’état, il ferait mieux de se serrer la ceinture le premier et montrer l’exemple... plutôt que de serrer celle des plus démunis et des plus fragiles... j’ai pu noter par ailleurs que pour le calcul des bourses accordées aux étudiants, le seuil a encore été abaissé depuis 4 ans... (basé bien sûr sur le revenu des parents, comme pour l’octroi de subvention pour des stages de formations proposés aux - de 26 ans...) comment voulez-vous que les jeunes reprennent confiance en l’avenir ? Je vais m’arrêter là sinon je vais « m’indigner » et me mettre dans la rue à protester contre cette république qui n’est plus en phase avec son peuple...


                        • Clojea Clojea 12 février 2011 16:59

                          Bonsoir. Le problème dans cette société sont les extrêmes. D’un laxisme qui est plus ou moins existant (et encore) on passe à une répression impitoyable. Exemples :
                          - Avant pas de radars sur les routes et quelquefois des gendarmes compréhensifs et humains, et maintenant radars à tout les coins de rue, et amende pour 3 Km/h de plus.
                          - Avant, des « hôtels » (qui n’en était pas d’ailleurs, mais ou la Préfecture fermait les yeux) à Paris avec pas de contrôles, et aujourd’hui, du fait d’un incendie meurtrier du dit « hôtel », un excès de législation pour les hôteliers invraisemblables et surtout très coûteuses.
                          - Avant le droit de fumer partout et aujourd’hui nulle part, y compris dans des espaces dégagés, là ou ça ne nuit à personne.
                          - Absentéisme à l’école et aujourd’hui pas d’allocs pour les familles responsables
                          Etc...
                          On passe d’un extrême à l’autre. Loin des discours stupides du style, les jeunes qui n’ont pas de ronds et donc n’ont pas d’autres choix que de voler, il y a des solutions.
                          Une d’entre elle consiste à élever le niveau de responsabilité de chacun. C’est bien beau les phraséologies style, « c’est la faute à pas de chance, je suis mal né ou j’ai pas le choix » mais elles n’amènent nulle part.
                          Ou sont les travailleurs sociaux sensés élever le niveau de responsabilité des gens qui sont dans la m.... ?
                          Excès de répression mène dans le mur.
                          Merci pour l’article

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès