Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Les nationalismes en Espagne

Les nationalismes en Espagne

Le Département d’Etat des Etats Unis vient de publier son rapport sur le respect des Droits de l’homme dans le monde. Mention est faite de la vulnération de ces droits en Espagne dans les Communautés Autonomes de Catalogne et Baléares où l’interdiction de l’usage de la langue espagnole est établie par les différentes lois autonomiques : des enfants ne peuvent pas recevoir un enseignement en espagnol malgré les demandes constantes de leurs parents auprès des autorités compétentes ; des commerçants se voient verbalisés et condamnés pour leurs enseignes en espagnol et cette situation se multiplie dans les autonomies basques et galiciennes.
 
La Catalogne, après avoir voté une loi autonomique obligeant les entreprises cinématographiques à doubler les films en catalan, (chose qui a entrainé le refus catégorique desdites compagnies) se verra obligée de les doubler elle même avec les frais que cela impose et qui seront répercutés dans la comptabilité générale et payés par les impôts de tous les citoyens
 
Un nouvel statut, mis en pratique malgré un procès d’inconstitutionnalité qui a duré plus de 4 ans, se voit déclaré inconstitutionnel et malgré cela le propre président du gouvernement déclare ouvertement qu’il essaiera d’arranger les articles inconstitutionnels de façon a ce qu’ils le soient par la voie des lois parlementaires.
 
Et ne parlons pas de ses bonnes relations avec les représentants des gouvernement clairement dictatoriaux, nous avons pu le constater dans les efforts déployés lors de sa malheureuse présidence européenne pour faire accepter que le régime cubain était en train de devenir très, très démocratique. Heureusement que personne n’a cru semblable idiotie.
 
Et ceci pourquoi ? Zapatero, en chute libre dans les sondages après 6 ans de gouvernement chaotique, avec des ministres incompétents et incultes, avec des réactions improvisées au fur et à mesure des événements, une politique de fraternisation avec les terroristes de l’ETA et plus de 5 millions de chômeurs a besoin des votes des nationalistes catalans, basques et galiciens pour continuer sa politique de mener son propre pays, non seulement à la ruine, mais aussi vers un fédéralisme que la majorité des espagnols ne veux pas.
 
Tout récemment les socialistes espagnols on voté le fait de pouvoir utiliser les 5 langues autonomiques dans les sessions parlementaires en utilisant l’interprétation simultanée alors que tous parlent l’espagnol. Caprice nationaliste qui coutera la bagatelle de plus d’un million d’euros lors de chaque séance... L’Espagne n’avait pas besoin de ces frais supplémentaires dans la situation actuelle de son économie...
 
Et franchement, ce pays à l’unité millénaire, n’a pas mérité un tel désastre dans sa politique. Le jour ou les espagnols réagiront il sera peut-être trop tard, espérons qu’ils pourront ouvrir leurs yeux bien avant un tel génocide historique.
 
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.53/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • raymond 12 août 2010 10:39

    Bonjour, voté oui à votre article , le désastre Espagnole (qui nous guette aussi) est dû aussi à l’incompétences des gens qui ont écouté les sirènes de l’ultr liberal.
    Pour le premier paragraphe, les States n’ont rien trouvé à redir chez eux ? smiley


    • mitologica 12 août 2010 11:25

      n Catalogne n’est pas interdit d’enseigner l’espagnol. Toutes les Catalans parlent catalan et l’espagnol parce que les deux langues sont enseignées à l’école. Parce que l’information est manipulée ? Le problème est que les nationalistes veulent la langue espagnole utilisés dans l’enseignement en Catalogne est l’espagnol. Le catalan est propre de la Catalogne. L’espagnol et en anglais a aussi étudié. Mais les Catalans ellngua catalan. Après 300 ans d’interdiction, de l’Espagne à nouveau tenter d’imposer leur langue comme les Catalans sud de la France impose française peuple catalan. Il est dommage qu’il y ait une telle ignorance dans ce monde.


      • vergobret 13 août 2010 01:50

        Faux.
        Une petite a été virée de son collège pour avoir répondu en castillan a sa prof, étant issue de l’immigration elle ne maitrise pas encore le catalan... Un mois. Il a fallu une intervention préfectorale, ou analogue, pour qu’elle réintègre peu avant le terme de cette exclusion.
        C’est aller chercher loin la sanction disciplinaire.
        Vous m’en voudrez peut-être d’y trouver un petit côté sadique...

        Information manipulée ? Vous n’y êtes pas cher ami, mais je ne saurai vous effrayer avec certaines de mes observations...
        Vous lisez la presse espagnole ?
        Moi, tous les jours. La presse papier, s’entend. Mais je vous le concède, il faut en avoir envie.
        bonne nuit


      • mitologica 12 août 2010 11:29

        Les nationalistes espagnols du mal à maintenir son ancien empire. Les nationalists catalans de recouvrer leur liberté et leur culture. Je vous assure que le nationalisme espagnol est très agressive et destructrice. Son objectif est de détruire la nation catalane.


        • vergobret 13 août 2010 02:17

          Nationalisme espagnol agressif ? Porte naouaque.
          Vous penser être encore à l’ère de Franco ? C’est l’inverse dont il s’agit.
          Si vous ne pratiquez ni le catalan ni le valencien, dans le nord, ne vous ne récolterez que du mépris, et personne vous répond.
          Et si vous avez le malheur de saluer un inconnu, vous vous ferez toiser très ostensiblement.

          Non, ce régionalisme est orchestré, les intérêts ne sont pas culturels mais juridiques. Des plate-formes de libre échange en avant garde de l’europe libérale. Des modif constitutionnelles qui en préparent d’autres, là sont les enjeux.

          Ceci dit, M’hamed 6 se plaint d’exactions répétées commises par l’armée espagnole qui lâche des marocains en diagnostique vital engagé en plein désert...C’est peut-être là qu’il faudrait trouver ce nationalisme agressif par vous évoqué ?

          L’unité de langue, en espagne, c’est plutôt raté.

          Bien à vous


        • anty 12 août 2010 13:41

          Désastre Espagnole inévitable ?

          C’est déja fait en ex Yougoslavie grâce à l’aide précieuse des E-U et de la cynique U-E

          C’est déjà fait en en Tchécoslovaquie pacifiquement cette fois et en ex urss

          C’est quasiment fait en Belgique

          Bon

          à qui le tour ?


          • Hieronymus Hieronymus 12 août 2010 13:52

            Tout a fait d’accord avec l’auteur
            cette volonte revancharde des autonomismes regionaux finit par couter tres cher
            sans compter qu’on aboutit a une discrimination a l’envers contre ceux qui « ne sont pas du coin »
            en ex-URSS on assiste a des phenomenes comparables de discrimination anti-russe ds les ex-republiques ou le russe se voit systematiquement prohibe comme moyen d’expression, il est meme parfois quasi interdit d’enseignement, cet etat de fait permet de mesurer la rancoeur qu’eprouvent les nationaux anti-sovietiques de ces petites republiques (etats Baltes, Caucase, Asie centrale)
            il faudrait revenir a un peu plus de bon sens et de moderation


            • Daniel Roux Daniel Roux 12 août 2010 15:29

              La reconquista s’achève en 1492, ce qui ramène à 518 ans le millénaire d’unité revendiqué par l’auteur, peut-être nostalgique d’un empire qui fut mais n’est plus.

              Un auteur qui n’est pas à une approximation près. Cuba n’est certes pas un pays très très démocratique, mais les USA, la France, l’Italie, le Royaume Unis, l’Allemagne, l’Union Européenne et tant d’autres non plus. Dans les faits, ils s’éloignent même de plus en plus de ce que devrait être un état démocratique.

              Par exemple, en France nous avons un individu qui s’octroie tous les pouvoirs sous prétexte qu’il a été élu Président alors qu’il n’a été élu que Président. Ce qui est cocasse, c’est qu’en même temps, il est, de par sa fonction, irresponsable juridique.

              Au moins Cuba à l’excuse d’être soumis à un embargo illégal et à une guerre sournoise et sans fin de la part de son grand voisin rancunier.

              En ce qui concerne les ex républiques soviétiques, il n’est pas anormale qu’elles revendiquent leur indépendance, leur langue et leur culture. Conquises par les armes, intégrées de force à l’empire, on voit mal ce qui justifierait une quelconque fidélité ou nostalgie de la part des ex victimes d’un conquérant brutal.

              Ceci étant dit, le nationalisme est une plaie et en particulier dans les régions intégrées à un pays. C’est une source de conflits sans fin, de guerres civiles, d’injustices, de désignations de boucs émissaires forcément « étrangers », et bien d’autres comportement excessifs et abusifs dont se servent les hommes au pouvoir pour tenter de s’y maintenir faute d’y parvenir par leurs qualités de gouvernants.

              En France de nouveau, on m’a rapporté le cas d’un boucher d’Ile de France qui s’est installé près de Perpignan. La mairie de cette petite ville balnéaire n’a pas renouvelé les commandes qu’elle faisait avec son prédécesseur catalan et de nombreux visiteurs ne parlant que Catalan ressortaient sans rien acheter parce qu’on ne leur répondait pas dans la même langue.


              • cathy30 cathy30 13 août 2010 09:34

                Dalamix vous avez mis le doigt sur le problème puisqu’on va vers l’europe des régions, idée géniale de l’europe. Les lobbies font bien leur travail, zapatero ne sera pas réélu la prochaine fois, et je suis certaine que le prochain président espagnol sera un peu plus dans le ton européen.
                J’entends de plus en plus un bruit de bottes.


                • delarnal 14 août 2010 10:59

                  Au secours Maman, tu deviens fanatique !!! smiley


                  • Pipoca 17 août 2010 15:55

                    A ceux qui pensent que j’exagère je leur conseille le livre « La race catalane » de M. Francisco CAJA , écrivain essayiste espagnol, professeur du Département Histoire de la Philosophie, Esthétique et Philosophie de la Culture à l’Université de Barcelone, président de l’association Convivence civique de Catalogne. Lecture qui éclaircira le regard de quelques uns sur les vrais sentiments des nationalistes.

                    Bonne lecture à ceux qui n’auront pas peur d’affronter leurs propres fantômes...


                    • vergobret 23 août 2010 17:10

                      http://www.youtube.com/watch?v=CypCL5Q8JT4&feature=related

                      Bravo,

                      Vous me le faites découvrir.
                      J’adore... La raclée qu’il leur mets dès les premières paroles qu’il prononce...
                      ça valait la peine que je vous en remercie, quoique doutant que vs repassiez par ici...


                      • Pipoca 24 août 2010 06:09

                        De rien vergobret. C’est un livre édifiant et surprenant. Je suis la politique espagnole depuis une treintaine d’années et voir les dérives nationalistes et la remontée des haines post-guerre civile dans la jeuneusse actuelle me font croire que les espagnols sont tombés sur leurs têtes, ça prouve que les politiques d’éducation appliquées depuis l’arrivée des socialistes au pouvoir (Gonzalez + Zapatero) ont contribuée largement à cet état des choses. Les espagnols ne se sentent plus espagnols que lors des rencontres sportives. Le morcelement de leur pays c’est fait non seulement du point de vue géographique mais intellectuellement aussi. Vraiment dommage !!!


                      • vergobret 24 août 2010 16:03

                        Ha, si, vous êtes repassé par là.

                        Oui, quant à la décérébration des espagnols (en général...), je la constate tous les jours. Au point de me faire changer de trottoir quand j’en croise...Leur mépris ostentatoire et injustifié pour tout ce qui ne leur ressemble pas est tout simplement intolérable.

                        Je vous dois reconnaissance de m’avoir fait découvrir cet homme, Caja, sa force de persuasion est proprement stupéfiante, et je me roule par terre de joie de l’entendre gifler en plein parlement -démocratiquement - ces dégénérés et décadents décideurs. Cela vaut son pesant de Nigel Farel, sur l’autre partie de l’échiquier, toujours à propos des diktats européens...

                        Je rêve que vs le fassier découvrir aux français de ce lieu, son intervention au parlement catalan de 2007 et son interviou de 2010 par cet excellent periodiste qu’est Cesar Vidal sont parsemés de temps extrêmement forts. Si vs voulez je traduit cela pour vous... La thématique est hyper-actuelle et concerne bien les programmes de l’europe des régions, le droit identitaire. Il dénonce aussi l’échec scolaire (bilinguisme constitutionnel non appliqué, 1/3 des collégiens ne savent pas rédiger en espagnol...), d’évidence intentionnel (il le démontre par les chiffres mêmes de la généralitad catalane...), orchestré par cette nouvelle bourgeoisie constituée par les nouveaux riches catalans qui on bénéficié pour leurs entreprises...des subsides de l’état espagnol... En France, le Medef n’agit pas autrement...
                        Et merci pour votre réponse faite en seguida...

                        PS, à propos de l’extrême droite religieuse, il ne faut pas oublier que Zapat’ s’est fait siffler janvier courant par les membres du Diner de l’Observatoire , sis à washington dc, et qu’il a obtempéré.
                        Pour quelle raisons ces grands financiers, mécènes des groupuscules fascito-religieux européens l’ont convoqué, pardon, invité ?
                        A propos de mon commentaire sur le sadisme des postures des académies catalanes, je suis heureux de constater que Caja en vérifie également l’évidence.

                        P’tit’ addenda, notant que vs évoquez le morcellement géographique de l’Espagne ; il ne faut pas oublier qu’en 70, encore, la distance moyenne entre les villes est de 200 km, quand en France elle tourne à 60...
                        D’où le rôle des gouverneurs-généraux (pouvoirs judiciaires et militaires à la fois) des régions (partiellement) autonomes de fait, jusqu’aux confins du XXème...
                        Bon, ce fut un peu long mais Caja le mérite plus qu’amplement, du moins le crois-je...

                        Très cordialement


                      • Pipoca 26 août 2010 06:33

                        Je ne crois pas que tous les espagnols soient comme vous dites, peut-être les jeunes qui ne se sentent plus mais à l’égal que pour tout, il ne faut pas généraliser. Pas tous les catalans sont des nationalistes, pas tous les basques sont des alliés de l’ETA et pas tous les espagnols sont impolis et altiers.

                        Pour le morcellement géographique je voulais dire la coupure entre les espagnols d’après leur lieu de résidence. Maintenant on ne vous dit pas « je suis espagnol » mais « je suis de La Rioja ou de Valencia » le sentiment d’appartenir a une unité nationale c’est perdu grâce â la politique d’éducation qui a morcellé l’étude de la géographie et de l’histoire par Autonomies au lieu laisser la général de tout le pays. A quoi sert d’apprendre seulement la géographie et l’histoire de l’Autonomie de Cantabria si on ne la connecte pas avec celle de toute l’Espagne ?

                        Que diraient les français si l’Alsace se déclarait autonome, si on instaurait l’alsacien comme langue principale et que l’enseignement du français occuperait seulement 2 heures par semaine, obligeant tous le monde à parler l’alsacien ? Et je vous dis l’Alsace comme je peux vous dire la Bretagne, la Picardie la Bourgogne ou n’importe quelle autre région française.

                        Ne nous surprenons pas si toutes les conséquences de cette politique d’éducation, néfaste, font des actuels espagnols des ignorants et incultes â l’image des ministres qui les répresentent (sauf des rares exceptions).

                        Pour César Vidal je connais bien ses émisions sur Esradio, je l’écoute tous les matins. C’est un excellent journaliste. Je n’ai pas encore lu l’un ou l’autre de ses livres mais j’ai vu certaines critiques sur la non veracité de ses citations litteraires. Je ne peux pas en juger de ce point de vue.

                        Cordialement


                      • vergobret 26 août 2010 20:11

                        Oui,

                        je fait des généralités, bien sûr. Et ne relève que les déviances, qui sont les entrailles de nos sociétés ; dis-moi ce que tu respectes et je te donnerai ton taux civilisationnel, en qlq sorte...

                        Bien entendu, mon commentaire est fait sans préjudice des esprits forts, ou libres.
                        Il faut le lire ainsi, mon observation est ciblée.

                        Cependant, si 30 millions de personnes sont soumises aux mêmes programmes télévisuels, il n’est pas risqué de dire qu’ils sont sujet à une certaine uniformité comportementale...
                        Et la telé espagnole est ce qui se fait de pire en matière d’acculturation. Je le sais depuis ma plus petite enfance, cette télé bruyante et vide de sens m’étonnait déjà par sa virulente, et centrale- présence. Le contraste entre mon Afrique natale, la France et ce pays-l’Espagne- était toujours saisissant, et garanti...

                        A nos époques, les gens ont l’éducation que leur pays leur donne... Faut guère voir plus loin. Sans préjudice de recherches personnelles, ou mieux, de société civile.

                        Il y a bien un intérêt à connaitre l’adresse de Caja aux parlementaires : on y trouve une dénonciation étayée d’une politique de l’échec scolaire planifié par une élite parvenue depuis peu.

                        Ne craignez pas que je déteste les Espagnols (je suis moi-même andalo-breton, celtibère, si j’ose ces abus de langage) au point de ne pas voir qu’ils sont la dupe d’un programme évident de confiscation de connaissance générales, d’éducation, quoi.
                        Caja ne dit d’ailleurs pas autre chose. Ainsi que vous-même.

                        A propos des Alsaciens, tous le Français savent qu’ils reviennent instantanément au français en leur présence, marque de courtoisie suprême.

                        Quant à l’autonomie des régions, elle participe du programme appliqué par l’Europe. Mais ce sera une autonomie fiscale et logistique, pas culturelle, elle est à terme inéluctable.

                        Très cordialement

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Pipoca


Voir ses articles







Palmarès