Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Les outsiders

Les outsiders

Comme la p’tite bébette qui monte, qui monte, v’la-t-y pas que l’François, la Marine et l’Jean-Luc, eh ben y commencent à vraiment déranger.

Il faut dire que les deux favoris de l’establishment politique et médiatique sont à la rue, malgré des sondages particulièrement protecteurs mais de moins en moins crédibles :

-le sortant, embringué parfois via son épouse dans des affaires de plus en plus sordides et incapable d’avoir une idée autre que : „vous allez voir ce que vous allez voir” et „je sais faire plus facho que le FN”. Oui mais voila, cela fait au moins 5 ans que nous voyons ;

-le favori de la gauche caviar ne sachant pas comment faire plaisir à la droite du PS, laquelle est désormais plus à droite que le Modem, sans déplaire à la gauche du PS, celle qui ne profite pas des ors et des petits arrangements entre amis.

Donc nos trois lascars présentent un front de résistance aux duettistes de la République, et à ces gens qui se partagent pouvoir et gâteau depuis bien trop longtemps. Leur force et leur atout majeur, c’est Sarközi, celui qui a réussi, par ses frasques, à rendre visible ce que les autres cachaient tant bien que mal.

Oh bien sûr il y eut les diamants de Bokassa, Mazarine, les faux-emplois, mais l’un dans l’autre cela passait en profits et pertes, et l’alternance ayant permis que le système s’installe dans les 2 camps, l’équilibre n’était pas rompu, la presse tolérait et couvrait l’information par son silence complice. Même le Conseil Constitutionnel ne disait mot, validant des comptes de campagne que même le procureur Courroye n’aurait pu accepter.

Avec Sarközi tous les plafonds ont explosé dans tant de domaines. Inutile de ressortir la liste, des rédacteurs comme Imhotep, Olivier Cabanel et tant d’autres la connaissent et l’enrichissent mensuellement. Nous avons même actuellement une nouveauté, alors que jusqu’en 2007 voter FN était un vote „honteux”, et les instituts de sondage devaient tenir compte de la difficulté de ces électeurs à oser dire leur préférence, maintenant c’est voter Sarközi qui est devenu le vote honteux !

Intégré dans la communauté des expatriés français en Roumanie, où les UMP-istes sont légion, certains déjà ne parlent plus de lui pour éviter que leur section explose, et d’aucuns ajoutent : „en plus il s’incruste !”. Et il est vrai que les sorties quotidiennes de monsieur „AA+ avec perspectives négatives” sont de plus en plus exaspérantes, car il insiste, il veut être vu et parle, respectant ce vieil adage „c’est pas parce qu’on n’a rien à dire qu’il faut fermer sa gueule”, (Merci Monsieur Audiard).

 Maintenant, face a eux sarközi et Flanby trouvent désormais les oubliés de la République, ceux qui ont des fins de mois difficile, les retraités qui touchent moins que le SMIG, les futurs „temps partiel” qui vont être ballotés au gré des commandes patronales avec comme épée de Damoclès la menace de délocalisation s’ils ne se soumettent pas, les jeunes passant directement de l’école au chômage... Bref cette France des gens qui bouclent difficilement les fins de mois commence à bouger. Vous savez cette France d’en bas qui devait à la fin du quinquennat tragi-comico-sarkozien avoir pour chaque famille sa propre maison...

Celle aussi des petits cadres, et maintenant celle des cadres moyens ont ouvert les yeux et mesurent l’énorme distorsion entre leur avenir social et professionnel et ces super-riches amis et protégés du président. Jean-marie le Pen avait parlé de „bling-bling et flonflons”, oubliant de mentionner que souvent ces flonflons sont assortis de pétards en nombre plus ou moins important.

Et nos 3 „frères” pétards sont arrivés, tranquillement mais surement, chacun sur une ligne particulière, quoi que depuis l’utilisation du mot „résistance” par les trois, ces lignes se recoupent.

Déjà le Béarnais avait repris une antienne du FN, celle relative aux deux comparses qui se partagent le pouvoir depuis des années. Il ne parle pas d’UMPS mais le coeur y est, les masques sont tombés sur ce point, le langage s’est un peu libéré.

Pour Bayrou même le mot populisme est redevenu „noble”. Comme si l’effet sarközi avait fonctionné là aussi. A force de mesures dites populistes qui en réalité étaient du plus abject capitalisme, sarközi a rendu ses lettres de noblesse au vocabulaire populiste, mais cette fois contre lui : „sarközi : le petit, l’obscur, le futur sans grade !”

Ensuite la crise, cette fameuse crise annoncée dès 2003 (Atlas du Monde Diplomatique) trouvée par sarközi en 2009 pour masquer ses insuffisances et celles de ses ministres. À part sortir des âneries ou des insanités, cela vole très bas au gouvernement. Mais n’est-ce pas normal quand on puise dans les fonds de poubelles de l’extrême-droite ? Impressionnant mais terrible de constater que le FN a des gens plus fréquentables que certains de nos ministres actuels. Parce que, cinq ans à glandouiller et avantager les riches, cela ne représente pas la République, si ce n’est celle de type bananière.

Trop facile, la crise ! Les riches sont de plus en plus riches, et les autres de plus en plus nombreux et de plus en plus tondus.

Un score impressionnant de 1.000 chômeurs de plus chaque jour, cela devrait s’arroser. Jamais une équipe gouvernementale n’a réussi cela. Et comme les caisses de l’Etat sont aussi vides que le portefeuille des français, on a même discrètement vendu quelques tonnes d’or de notre réserve nationale, et nous continuons à dépenser de l’argent dans des expéditions coloniales d’un autre âge, et nos bons français chanteurs exilés fiscaux continuent à parader. Mais de quelle France parlons-nous ? Et rappelons-nous, quand la résistance a gagné, on a sorti les tondeuses. Donc il faut en priorité changer le coiffeur !

Mais sans aller dans ces extrêmes (de tonte), je pense plutôt à Lucky Luke et ces gens sortant des villes du Far West enduits de goudron et de plumes. Quelle image pour mai 2012 !

En politique extérieure, là aussi nos frères et soeur pétard chantent à l’unisson :

-contre le soutien à la mafia americaine pour garantir la culture du pavot et de l’opium en Afghanistan, avec en corollaire, après 10 ans de mission de pacification, on continue à s’y faire plomber comme au tir aux pigeons ;

-contre l’agression contre un pays de la mort-née Union pour la Méditerrannée, à savoir la Lybie,

-contre la toute puissance des banques et des marchés financiers,

....mais jusqu’où s’arrêteront-ils ?

 

Alors que Bayrou était bien implanté dans ses certitudes et dans des sondages aux relents de 2007, voila-t-y pas que la Marine sort le grand Je. Et que je défends les travailleurs, et que je condamne l’incompétence notoire du candidat sarközi, et que je grimpe dans les sondages, jusqu’au moment où, patatras, le père La Mélenche, issu du fin fonds de la Place du Colonel Fabien, vient la cartonner dans un débat en direct et démontrer que le peuple de France a encore quelque chose à dire et de plus il a le devoir de le dire !

Oh bien sûr nous sommes encore très très loin d’un accord entre ces 3 là, mais leur électorat pourrait bien se coaguler pour faire tomber et le Hutin, et Flanby. Car tous les 3 le disent sur cette collusion de 40 ans : trop, c’est trop ! 

Et si nous, français, comprenons aussi que „trop c’est trop”, alors faisons en sorte que parte l’UMPS.

Pour ma part, j’ai eu du mal à choisir.

Bayrou pour qui j’ai voté en 2007 n’arrive plus a relancer sa machine et n’attire plus les foules, Marine le Pen galvanise les foules vers la haine et pour cela nous avons déjà un président porteur de nettement plus de haine et de mépris, donc elle ne „fait pas la maille”.

Alors au final je vais voter Mélenchon malgré son idolâtrerie incompréhensible pour mitterrand. Au moins grâce à ce Front de Gauche on sent que le peuple de France renait, et qu’il ne s’endormira probablement pas de sitôt, et cela c’est immense !


Moyenne des avis sur cet article :  4.36/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • Melara 9 avril 2012 17:52

    C’est une réflexion que j’entends beaucoup autour de moi : « ras-le-bol de ces 2 là »

    Et je ne suis pas sûre que le matraquage des médias leur rende service.


    • nenecologue nenecologue 9 avril 2012 21:24

      Un rêve : Au soir du premier tour on découvre au deuxième tour un duel Le Pen - Mélenchon !

      Le monde s’arrêterait il de tourner ?
      Et quelle joie de voir la figure en décomposition des journalistes-toutous qui nous bassinent depuis des mois avec leurs maîtres ...

      • Pyrathome Pyrathome 9 avril 2012 22:16

        malgré des sondages particulièrement protecteurs mais de moins en moins crédibles :....

        Bonsoir,
        Ça c’est le moins que l’on puisse dire.....
        Je pense qu’ils sont bidonnés, mais je ne sais pas à quel point ( j’imagine gravement...)....mais ils seront plus ou moins obligés de donner la réalité quelques jours avant le scrutin pour ne pas trop révéler leur non crédibilité....
        En tout cas, la tendance FdG est en pleine ascension et sûrement très sous-évalué, ça, c’est au moins une certitude.....


        • non667 9 avril 2012 22:27

          mélanchon pour l’intervention de sarko en Libye  !ce n’est pas un lapsus ou plutôt c’en est un révélateur ! tout est dit : c’est un traitre rabatteur au service du N.O.M. !


          • Gérard Luçon Gerard Lucon 10 avril 2012 05:02

            c’est malheureusement une possibilite, si nous nous en tenons a cet exemple


          • lemouton lemouton 10 avril 2012 13:24

            à non667..
            je n’ai rien compris à ce que vous avez écrit...  smiley

            Suis je le seul ??


          • AshesToAshes 10 avril 2012 14:31

            N.O.M = nouvel ordre mondial

            pro intervention en Libye = défenseur de l’axe américano-sioniste (comme sarko)

            (Les USA avaient prévu de faire tomber la Libye depuis 2001 : http://www.youtube.com/watch?v=e8ya295inZc)

            rabatteur = il fait croire qu’il est anti-système alors qu’il le cautionne

          • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 10 avril 2012 15:56

            Attention, « Nouvel Ordre Mondial » peut signifier une chose ou son contraire, selon la bouche dans laquelle il est employé.

            http://www.voltairenet.org/La-Russie-et-l-evolution-du-monde

            Paragraphe 6.

            Je pense pour ma part qu’il n’y a aucun plan, ni d’un côté ni de l’autre, simplement une convergence d’intérêts particuliers à court terme qui font se diriger le monde vers une direction devenue de plus en plus lisible. Convergence d’intérêts qui n’a rien à voir avec un quelconque complot, mais expression en revanche d’un effet de bord de cette même convergence d’intérêts égoïstes à court terme. Ceci n’engage bien évidemment que moi.


          • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 10 avril 2012 18:01

            Bonjour Ekaterina Selena,

            Voilà une question singulièrement pertinente !

            « Les intérêts qui convergent vers un projection future forment un égrégore idéologique qui n’a pas manqué d’être remarqué par les intéressés, et cela depuis des années...auraient-ils résisté à la tentation d’allier leur force afin de mieux réussir ? »

            Je ne sais pas s’ils y ont résisté. Il se peut, je pense, que certains d’entre eux aient été tentés d’institutionnaliser tout cela, et c’est à l’aune de cette idée que je décode les gesticulations (qui ont été abondamment commentées) que les plus ambitieux d’entre eux ont pu faire à l’occasion de forums plus ou moins privés comme les conférences de Bilderberg. Mais entre la harangue de quelques-uns (assurément les plus ravagés d’entre eux) et l’action synchrone de tous, il y a tout de même plus qu’un pas : c’est même raisonnablement un gouffre, ne le pensez-vous pas ?

            Il serait statistiquement déraisonnable de penser que cet egregore (très joli choix du terme) soit parfait, et pour qu’un egregore produise une résonance vous savez qu’il ne faut pas la moindre fausse note. C’est statistiquement improbable ; le monde va simplement dans la direction où la pensée dominante l’emmène. Mais une nouvelle fois, cette analyse n’engage que moi.


          • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 10 avril 2012 18:32

            En ce qui concerne l’utilisation de symboles mystiques dans cette affaire, je rapprocherais ceci de ce que j’appelle « l’occultisme folklorique » utilisé par les plus illuminés des S.S. au sein du régime nazi. Or, on sait que si le nazisme a envahi l’Europe, ce n’est évidemment pas parce que quelques illuminés vêtus de noir (dont Himmler lui-même) traçaient des symboles nordiques sur le sable sous la représentation d’un soleil noir lors de réunions secrètes dans des châteaux au fin fond de la Bavière, mais bien parce que des gens ont voté pour un programme politique relativement explicite, dont tous les volets, y compris le pire, ont fini par se manifester concrètement.

            Voilà en tout cas comment je répondrais à votre dernière question.

            Au plaisir de poursuivre cette agréable conversation (plaisir bien rare par les temps qui courent) smiley


          • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 12 avril 2012 11:14

            Je ne citerais pas les résistants pour illustrer une coalition réussie. Les historiens s’accordent maintenant à dire que la résistance française au nazisme (et même le débarquement américain) ont eu un poids négligeable dans la défaite des nazis. L’essentiel du travail a été fait par les soviétiques, qui ont fourni là un effort herculéen, et si les américains sont intervenus, c’est pour empêcher l’Europe de l’Ouest de basculer sous drapeau communiste (mouvement auquel appartenait, d’ailleurs, l’immense majorité des résistants).

            Vous citez ensuite quelques événements que vous lisez comme des coïncidences. J’aimerais dire qu’il faut se méfier de ce genre de lecture, parce que tout événement peut être lu de plusieurs manières différentes, suivant le point de vue auquel on se place. Il est tentant, face à un nouvel événement, de ne plus se poser la question « quel(s) sens peut-il avoir ? » mais plutôt celle-ci : « corrobore-t-il le sens que je pense avoir décelé ailleurs ? ». Je suis sous l’impression qu’ayant adopté la théorie selon laquelle le monde allait dans le sens de la réalisation d’un complot, vous cherchez maintenant à voir si les différents événements de l’actualité peuvent cadrer avec votre théorie, auquel cas vous les ajoutez à votre panier, et s’ils ne cadrent pas, vous les ignorez comme s’ils n’avaient pas existé. Êtes-vous bien sûre de ne pas instruire un procès à charge ?

            Je pense pour ma part qu’il y a une forte tendance, de la part de certains membres éminents de l’OTAN, à vouloir orienter notre population dans le sens d’une confrontation avec certains pays eurasiatiques dont la Syrie, l’Iran, la Russie et la Chine, possiblement pour en découdre militairement avec chacun d’eux dans cet ordre. C’est selon moi un phénomène d’inertie : l’effondrement du bloc soviétique a privé les belliqueux de l’occasion rêvée d’essayer leurs merveilleux joujous atomiques, et il leur faut un certain temps avant qu’ils se résignent que la guerre est finie. Mais quoi qu’il en soit, il s’agit d’un bellicisme qui ne se transmet pas à la société civile par des moyens d’autorité : je ne pense pas qu’il y ait une sorte de « complot de la presse ». Il faut se rappeler que la presse, en Occident, a adopté un modèle commercial selon lequel l’information est censée être gratuite. Leur seule source de revenus est donc la publicité. Il faut donc, pour maximiser les gains, servir aux gens des informations racoleuses, manichéennes, sensationnelles et dramatiques qui vont les amener, non pas à s’informer sur le monde, mais à trouver comme reposantes et positives les publicités insérées parmi le flot.

            Ainsi les journalistes précèdent-ils les pires cauchemars de l’opinion : il leur faut nous servir nos pires cauchemars, c’est ainsi qu’ils offrent notre cerveau à leurs annonceurs et peuvent être rentables, se payer et gagner de l’argent. Pourquoi donc, dans ces conditions, s’embêter à vérifier les informations dramaturgiques qui leur sont servies par le Conseil National Syrien, pour ne citer qu’un exemple ?

            Ne vous êtes-vous jamais demandée pourquoi, a contrario du fonctionnement de la presse soviétique par exemple, notre presse fonctionnait sur les principes d’immédiateté, de sensationnalisme et de drama ? Pour moi, la réponse est tout simplement là. Et le fait que ce flot ininterrompu de nouvelles négatives conduise la société à manifester de plus en plus de peur de l’autre, d’égoïsme et de « violence préventive » qu’on appelle tout simplement la méchanceté ne fait pour moi aucun doute.

            La presse soviétique avait compris une chose : il n’existe pas d’information « brute », toute information est présentée dans un corpus qui porte les marques du système de croyances de l’émetteur, et parce que l’information ainsi présentée propage inconsciemment ce même système de croyances, elle est propagande. Sauf qu’à la différence des occidentaux, les soviétiques le reconnaissaient ouvertement.

            Prenez une heure trente pour visionner ce reportage de la Télévision Suisse Romande avant qu’il ne soit relégué dans les oubliettes de l’histoire.

            http://www.rts.ch/emissions/temps-present/1285730-la-television-sovietique.html

            Et comparez le fonctionnement de cette presse avec la nôtre, ainsi que leur impact sur la nature et le devenir de nos sociétés civiles.

            L’information forme.

            Bonne journée smiley


          • cire 10 avril 2012 07:43

            Outsider en force !!!!!!!!!!

            Le peuple parle et agit, 2005 et son référundum, les répliques sont de plus en plus rapprochées ,le 18 mars mémorable ,le 27 mars Lille,puis Toulouse incroyable ,et enfin Marseille historique .En effet ,le peuple prends le pouvoir.
            Le bouleversement des possibles voila ce qui motive les foules. 
            La passion du tribun Mélenchon est communicative ,on assiste à chaque rencontre avec les électeurs à un véritable transfert d’énergie, de savoirs ,ils muent en citoyens , une transformation qui les rend dignes,fiers d’appartenir à la France à l’Europe au Monde . 
            Cette force tranquille qui émane du peule permettra à chacun de devenir une sentinelle de la république.Une alternative pérenne humaine en sortant du traité de Lisbonne en restant dans l’union européenne . 
            VITE PRENONS LE POUVOIR !!!!!


            • cire 10 avril 2012 07:50

              Le peuple se révèle ................

              L’énergie du peuple s’exprime, les différentes répliques : Référundum de 2005, la bastille et ces milliers de citoyens ,la surprise de Lille, la confirmation de Toulouse ,l’avènement de Marseille, le passage du premier tour et l’historique 6mai
              En effet ,la dynamique de victoire est enclenchée ,elle passionne les citoyens ,et la passion est un puissant moteur qui génère de la motivation chez tous . 
              La mémoire peut diviser, l’histoire rassemble, nous nous rassemblons construisons l’Histoire ...................... 
              Vite PRENONS LE POUVOIR !!!!!


              • Le printemps arrive Le printemps arrive 10 avril 2012 11:50

                @Gérard Lucon,

                votre article me conforte dans l’idée que l’on va avoir 5 candidats entre 15 et 20 %.

                Et comme vous, je vais voter d’abord pour un projet (celui de FdG), incarné par JLM, plutôt que pour une personne (surtout avec l’objectif de la constituante pour une 6ième république abolissant le régime présidentielle).
                La lecture détaillée de son blog et les vidéos m’ont conforté face à la médiocrité médiatique.


                • Le printemps arrive Le printemps arrive 10 avril 2012 12:16

                  régime ...présidentiel bien sûr !!


                • Tall 10 avril 2012 13:35

                  Les sondages 2012 sont très supects.

                  Ils placent en favoris les 2 qui maintiennent le système, l’un en version hard, et l’autre avec bisou-bobo, alors que les meetings, la rue et le web ne montrent aucun engouement pour ces 2 visages du système.


                  • lemouton lemouton 10 avril 2012 20:49

                    Les sondages 2012 sont très supects...

                    c’est ce que je pense aussi quelque fois, en me disant :
                    « mais p**tain.. qui sont ces 28% pour Sarko, c’est pas possible ! ! » -((

                    mais je me rappelle toujours.. et encore .. Monsieur Frêche..
                    « je fais campagne auprés des cons et je ramasse un max de voix... » et cela doit être tristement vrai..

                    ou alors c’est le grand complot !!
                     smiley


                  • AshesToAshes 10 avril 2012 14:33

                    C’est quand même très curieux qu’il y ait 3 candidats au coude à coude pour la place de « 3eme homme ».


                    Je voudrais diluer les votes anti-système, je m’y prendrais pas autrement !

                    • lemouton lemouton 10 avril 2012 20:45

                      curieux qu’il y ait 3 candidats au coude à coude pour la place de « 3eme homme ».

                      —> euh.. il me semble qu’il n’y en a plus que deux, car Bayrou est dans les choux..

                      de toute façon pour Bayrou, au vu de la vaporisation de son Modem aprés 2007, cela n’a rien d’étonnant..


                    • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 10 avril 2012 18:39

                      Rassurez-vous, la majorité absolue, c’est plus de 50% des suffrages exprimés, toutes orientations confondues.

                      Il faudrait pour cela que plus de la moitié des militants politiques de France aient une carte UMP. Je juge ce scénario... peu probable. smiley


                    • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 11 avril 2012 11:12

                      Eh bien en fait, de deux choses l’une Ekaterina : soit c’est vous qui surestimez le pouvoir de séduction de M. Sarkozy, soit c’est moi qui surestime le pouvoir de jugement du peuple français. Mais nous serons bientôt fixés, et quel que soit ce qui sortira des urnes, ce sera le choix idéal. Comprenne que pourra ! smiley


                    • Gérard Luçon Gerard Lucon 11 avril 2012 05:22

                      @ Ekaterina et Pierre-Marie , a/s de la theorie du complot je me permets une petite digression : avez-vous lu le livre de Daniele Glanser « les armees secretes de l’OTAN » ? on peut le trouver en ligne sur www.voltairenet.org 


                      • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 11 avril 2012 11:08

                        Bonjour Gérard,

                        J’ai appris l’existence et l’étendue des réseaux du Gladio comme vous, j’imagine, en lisant ce livre.

                        Je crois voir où vous voulez en venir et je serai d’accord : si nous devons craindre quelque chose, c’est bien le bellicisme de certains généraux de l’OTAN qui n’ont jamais accepté que la guerre contre la Russie Soviétique, pour laquelle ils s’étaient tant préparés, prisse fin sans le carnage promis. On les en a privés au moment où, ivres de testostérone, ils étaient prêts à appuyer sur le bouton, et depuis ce jour, il semble que certains n’ont de cesse de provoquer leur ancien adversaire pour qu’enfin ils puissent en découdre, et dépenser ces merveilleux joujous qu’ils ont mis tant d’énergie à construire.

                        Je considère ce phénomène comme une force d’inertie. Un peu comme quand vous coupez le moteur d’une voiture lancée à vive allure : au bout d’un moment, elle finira par s’arrêter. La seule question est, s’arrêtera-t-elle devant le mur (pas d’affrontement), dans le mur (OTAN K.O), ou derrière lui (Russie K.O.)

                        Dans les deux derniers cas, l’ensemble mur + voiture ne sera pas beau à voir.


                      • Gérard Luçon Gerard Lucon 11 avril 2012 05:30

                        @ Ekaterina

                        « Le Président de la République est élu à la majorité absolue des suffrages exprimés. Si celle-ci n’est pas obtenue au premier tour de scrutin, il est procédé le quatorzième jour suivant, à un second tour. Seuls peuvent s’y présenter les deux candidats qui, le cas échéant après retrait de candidats plus favorisés, se trouvent avoir recueilli le plus grand nombre de suffrages au premier tour. »

                         

                        Voila pourquoi je considere que cette dinde de segolene a une responsabilite historique dans l’election de sarkozi !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès