Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Les plans du pédalo torpilleur (exclusif)

Les plans du pédalo torpilleur (exclusif)

Il est sans doute bon de rappeler que le salaire ne se limite pas à ce qui est viré chaque mois sur notre compte en banque (le salaire net), mais inclut aussi les cotisations sociales (part salariale et patronale). Les cotisations dites « patronales » sont de l’argent que l’entreprise nous doit au titre de notre travail, comme notre salaire.

100 euros de cotisations sociales, ce sont notamment 41 euros pour l’assurance maladie, 24 euros pour les retraites, 19 euros pour la famille, etc. La CSG ("provisoire", merci M. Rocard) s’est en partie substituée aux cotisations sociales (assurance maladie et famille) ! Les entreprises ne payent pas la CSG...

Les exonérations de cotisations sociales (dont la réduction Fillon pour les salaires inferieurs à 1,6 fois le smic) qui représentent 27 milliards par an (sans compter les 20 milliards du « Crédit Compétitivité Emploi ») sont des cadeaux faits aux entreprises, cadeaux qui fragilisent la protection sociale. Un salarié payé au SMIC a, du fait des exonérations, une baisse de son salaire socialisé de 406 euros !

Les cotisations sociales (part salariale et part patronale) représentent la majeure partie du financement de la protection sociale : les attaquer c’est fragiliser tout le système de protection sociale !

Faire croire (comme M. Valls mardi) que l'on peut augmenter le salaire net en diminuant les cotisations sociales est une illusion. C’est avoir pour dessein de faire supporter au salarié un risque qu’il devra assumer individuellement, selon ses moyens.

M.Valls et ses ministres de l’économie, du budget et du travail, un quatuor de choc dans la stratégie du chaos, ont trouvé la solution pour combattre la précarité en augmentant les bas salaires sans compromettre les marges des patrons : il supprime au 1er janvier 2015 « les charges patronales » c’est-à-dire les cotisations sociales employeurs pour les salaires compris entre 1 fois et 1.3 fois le SMIC.

Une fois de plus la rémunération de capital, qui se traduit par les dividendes versés aux actionnaires et par les plus hauts salaires s'en trouve gratifiée : il y a trente ans, les dividendes versés aux actionnaires correspondaient à dix jours de salaire d’un salarié, c’est 45 jours aujourd’hui !

Cela ne fait que confirmer que la politique dictée par le MEDEF et mise en œuvre par le gouvernement ne donne de bons résultats que pour les patrons, leurs subordonnés de haut niveau de rémunération, et les actionnaires. Les 30 milliards de nouveaux cadeaux promis au patronat et les 50 milliards de réduction de la dépense publique ne feront qu’aggraver la situation de millions de salariés, de privés d’emplois...

C'est nous faire glisser vers un système à l’anglo-saxonne. Il faut savoir que l’espérance de vie est inferieure de trois ans aux Etats-Unis par rapport à la France, la mortalité infantile pratiquement le double et quant à l’espérance de vie en bonne santé après 60 ans si vous n’avez plus les moyens d’avoir une mutuelle...c’est encore autre chose ! Le Traité transatlantique de libre-échange qui se trame dans le plus grand silence harmonisera les Nations sur ce plan là aussi.

Ça passe ou ça casse, cette gauche faussement sociale mais vraiment libérale, n’a plus rien à perdre, donc la barre est mise à droite-toute avec un socialiste de tribord… comme Schroeder en Allemagne, Blair en Grande-Bretagne et Gonzalez en Espagne… Tous les trois ont été éliminés mais ont été récompensés pour « services au capital » et ont le privilège d’animer des conférences à 150 000 euros l’heure ! Et encore, ils peuvent jalouser N. Sarkozy qui a fait du 150 000 euros la demi-heure à Cannes (*).

Ou, ailleurs M. Gorbatchev.

L’autre grand « progrès », c’est la réforme des Institutions territoriales (du"mille-feuilles administratif"), la réduction du nombre de régions, la suppression des départements, et la création de mégapoles.

« Länder », le mot a été utilisé, et l'on nous explique le rôle de ces länder en Allemagne et leurs compétences en termes de police, de justice, mais aussi de droit du travail, de social ; histoire de faire la balance entre répression et exploitation, et tolérance et solidarité…

C’est le démantèlement à grande échelle des institutions républicaines, dont le but est le supranationalisme européen par la création fédérale des Etats-Unis d’Europe dans lequel les nations souveraines auront perdu leur souveraineté au profit des Länder.

Avec pour perspective le travail gratuit ou sous payé, un sous-SMIC pour les jeunes, autrement dit un : « STO » comme le suggère Pascal Lamy.

Pour toutes ces raisons, plus quelques autres, je voterai pour le candidat du Front de gauche aux élections européennes

(*) http://tempsreel.nouvelobs.com/le-dossier-de-l-obs/20131031.OBS3508/conferences-des-ex-politiques-jusqu-a-150-000-euros-la-demi-heure.html

Merci à Robert Gil, et au Cercle Ouvrier du Bassin Minier Ouest du Pas-de-Calais


Moyenne des avis sur cet article :  4.57/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • Croa Croa 11 avril 2014 11:59

    Tout ça est vrai. « Diminuer les charges » comme ils disent c’est diminuer les salaires ! smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley

    Le salaire (total) c’est le salaire net (versé immédiatement ) plus les cotisations (assurant la maladie et l’avenir mais de manière collective, cette part du salaire est donc versé à un pot commun.)

    Le salaire brut n’est qu’une référence comptable qui ne correspond à rien d’objectif. Cette référence est inférieure en montant au vrai salaire, le but étant de créer une confusion sur laquelle il convient de ne pas se laisser abuser !


    • Aiane Aiane 11 avril 2014 12:36

      Vous avez raison.
      Pour faire « passer la pilule », le patronat a d’ailleurs changé le terme « cotisation sociales », par « charges ».

      C’est bien pratique.

      En effet, en période de crise, la plupart des gens estiment qu’il est raisonnable de diminuer les « charges »... diminuer les salaires, ça passerait moins bien.

      Il est donc temps de réveiller tout le monde en répétant qu’il s’agit bien de cotisations et non de charges et qu’elles sont partie intégrante du salaire.


    • Xenozoid Xenozoid 11 avril 2014 15:45

      il est donc temps de réveiler les esprists et leur dire qu’ils se fonts niquer, car la regle du jeu n’est pas neutre...


    • Hervé Hum Hervé Hum 12 avril 2014 10:10

      Non, D"emosthène, ils ont perdu mais vous ne le voyez pas encore, ni eux d’ailleurs et c’est bien pour cela qu’ils continuent ainsi !


    • Xenozoid Xenozoid 11 avril 2014 13:04

      qu’ils soit pédalo,flamby ,remonteur d’épaules et cie, le problème n’est pas les acteurs sélectionnés, et les votant cocus,c’est que La démocratie parlementaire est par définition pourrie, parce qu’elle ne représente pas la voix du peuple, qui est celle du chef sublime.


      • foufouille foufouille 11 avril 2014 13:13

        « Pour toutes ces raisons, plus quelques autres, je voterai pour le candidat du Front de gauche aux élections européennes »

        si tu y croit. dommage les chefs fassent la chouille ensemble


        • zygzornifle zygzornifle 11 avril 2014 13:30

          « augmenter le salaire en baissant les cotisation sociale » .... et dans peu de temps Valls va couiner parce que la sécu et autres sont en faillite et de toute façon l’argent sera récupéré sur les impôts en changeant de tranche donc prélevé d’une autre manière ....


          • fredleborgne fredleborgne 11 avril 2014 17:16

            Merci pour l’article, mais nous sommes tous convaincus ici non ?


            • Dwaabala Dwaabala 11 avril 2014 17:30

              Sans doute, encore que... mais il y a aussi des lycéens, ici, et qui cherchent autre chose que le pot de chambre qu’ils reçoivent en permanence sur la tête.


            • jerome 11 avril 2014 18:34

              Donnons l ’ intégralité du salaire au travailleur .
              Il aura obligation de s ’ affilier à un régime prévoyance+retraite de son choix , point
              final.
              Ca marche pour les voitures , et très bien . Chacun choisit ses garanties.
              Un pourcentage minimum est prélevé par l ’ état , pour les détresses sociales, il y en
              aura toujours.
              Mais qu ’ on laisse les gens LIBRES ! Et non pas escroqués par des caisses qui ne roulent
              que pour elles même dans la plus grande opacité et gaspillages montrueux.


              • foufouille foufouille 11 avril 2014 18:55

                « Ca marche pour les voitures , et très bien . »
                en passant par le tribunal avec un avocat
                et des années après


              • Croa Croa 12 avril 2014 08:16

                « Ca marche pour les voitures , et très bien . »

                FAUX : Il y a de plus en plus de gens qui roulent sans assurance !

                Taxer plus fort le gazole et rendre l’assurance de base gratuite serait un sacré progrès ! (Les gens seraient libre d’acheter des options payantes bien sûr.)


              • JL JL 12 avril 2014 08:44

                @ croa,

                ’’Il y a de plus en plus de gens qui roulent sans assurance’’

                Combien ? 700 000 ? Sans compter ceux qui roulent sans permis, et qui de ce fait ne sont pas assurés. L’amende encourue est 3750 euros, à quoi s’ajoute le remboursement des éventuels dégâts qui, dans certains cas peuvent se chiffrer à plusieurs millions.

                On tremble quand on pense à ce que sont prêts à faire certains pour ne pas assumer leurs responsabilités, surtout quand ça risque de foutre leur vie en l’air.

                Prenons par exemple le crime de Chevalline : le cycliste qui passait là a été le témoin malheureux d’une scène que le meurtrier voulait cacher. Le meurtrier l’a assassiné froidement. Allons un peu plus loin : imaginons que le seul tort des victimes du meurtrier était d’avoir été victimes d’un accident causé par un automobiliste sans permis ou sans assurance et sans foi ni loi mais muni d’une arme à feu.

                C’est une hypothèse sur laquelle les pouvoirs publics devraient méditer et généraliser et je trouve que la police est bien trop laxiste avec ces délits, je parle du défaut d’assurance (*).

                Il devrait être possible de faire la chasse systématique aux fraudeurs, c’est même une question fondamentale. Comment les tribunaux peuvent-ils encore fonctionner dans une société qui pratique à si grande échelle le principe pas vu pas pris ?

                (*) Quand on retire son permis à quelqu’un il faut savoir qu’on en fait un danger potentiel, surtout quand la voiture est pour lui un instrument de travail.


              • JL JL 12 avril 2014 08:54

                @ jerome,

                il ne faut pas confondre assurance au tiers et assurance tous risques.

                L’assurance au tiers est obligatoire, et c’est normal. L’assurance tous risque n’est pas obligatoire, et c’est normal aussi. D’ailleurs, il faut savoir que trop nombreux sont ceux qui trichent vis-à-vis de leur assurance. Ce sont ceux-là qui râlent le plus contre les services publics. Et pour cause !

                Dans les ports de plaisance, les plaisanciers sont tenus de fournir une attestation annuelle d’assurance faute de quoi un emplacement loué à l’année leur est refusé. Et c’est normal : il y va de l’intérêt de tous.


              • JL JL 12 avril 2014 13:21

                Bigre ! A en juger aux moinssages, ça fait beaucoup de gens qui roulent sans assurance, si ce n’est sans permis, parmi les Agoravoxiens !


              • bourne 11 avril 2014 20:16

                « 

                Les plans du pédalo torpilleur (exclusif) »

                J’ai cru à un article de morice sur les dépenses aberrantes de l’armée américaine....


                • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 11 avril 2014 20:51

                  Monsieur, l’auteur, je lis dans votre article :

                  « Les entreprises ne payent pas la CSG... »

                  Je vais être malpoli (mais c’est normal, car je suis sûr que vous l’avez fait exprès à 99 %), savez-vous que vous avez écrit une belle connerie ?

                  Je vous invite à lire :
                  http://www.impots.gouv.fr/portal/dgi/public/popup ;jsessionid=LCT2K5DJHYKG5QFIEIPSFFQ?typePage=cpr02&sfid=501&espId=1&communaute=1&impot=CS&temNvlPopUp=true
                  http://fr.wikipedia.org/wiki/Entreprise

                  Pour les paresseux, je résume, ce sont les sociétés (et les associations ainsi que les coopératives) qui ne sont pas assujetties à la CSG/CRDS, et comme les sociétés ne forment qu’une très faible partie des entreprises françaises,

                  LA PLUPART DES ENTREPRISES PAIENT LA CSG.

                  (comme d’ailleurs les entreprises qui continuent de payer la taxe professionnelle qui existe encore et toujours, mais qui a changé de nom et qui s’appelle maintenant la CET, la contribution économique territoriale, et qui ne cesse d’augmenter)


                  • Dwaabala Dwaabala 11 avril 2014 23:49

                    Oui, l’entreprise n’a pas vraiment de définition juridique. Juridiquement on parle de société.
                    Une société, comme son nom l’indique est montée entre plusieurs associés.

                    Les EURL, entreprises personnelles, TPE, ou PME, ne sont pas visées dans cet article. D’ailleurs, en tant que sous-traitantes des grandes sociétés, les dernières sont largement exploitées par celles-ci.

                    De plus, les sociétés détiennent le grand capital en mouvement. Ce ne sont pas leurs effectifs qui comptent (il n’y a que 40 « entreprises » du CAC 40 ! et ce sont des sociétés, et 99% des « entreprises » sont des PME) mais les masses de capitaux en action.

                    De même que du fait que les milliardaires sont beaucoup moins nombreux que les bas salaires, on ne peut rien déduire d’autres que ceci : il faut beaucoup des seconds pour avoir les quelques premiers.

                    Bref, pour en revenir à l’article,en abandonnant tout parti-pris, il ne dit rien qui soit une « connerie » : ce sont les dividendes qui sont soumis à la CSG.


                  • Dwaabala Dwaabala 12 avril 2014 00:23

                    ... et pour compléter par de l’actualité, qui aggrave encore ce que je disais ci-dessus :

                    La « C3S », Contribution Sociale de Solidarité des Sociétés sera purement et simplement supprimée. C’est un cadeau de 6 milliards d’euros ! Sans aucune contrepartie. Et comme c’était une contribution basée sur le chiffre d’affaires, les plus grosses entreprises gagneront le plus ! D’autant que les 500 000 plus petites entreprises du pays ne gagneront rien du tout puisque la C3S n’est payée que par les entreprises dont le chiffre d’affaire dépasse 760 000 euros par an. La suppression de cette taxe était la revendication numéro un du MEDEF dans les Assises de la fiscalité des entreprises.

                    Entre autres cadeaux sans contrepartie.


                  • zygzornifle zygzornifle 12 avril 2014 14:58

                    Torpilleur ?? Hollande est un pilleur tout court .....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès