Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Les premières conclusions du procès Areva/Stéphane Lhomme : faut-il en rire (...)

Les premières conclusions du procès Areva/Stéphane Lhomme : faut-il en rire ou s’en indigner ?

Quelle est la réaction la plus adaptée à la découverte de la conclusion formulée par le Procureur de la République lors de ce procès en diffamation tenu le vendredi 20 décembre à Paris, tellement a d'inconfortable et d'instable l'équilibre argumentaire qu'il s'est construit, avec comme résultat une "figure imposée" des plus curieuses ? En effet malgré l'amoncellement de preuves apportées par Stéphane Lhomme à l'appui de ses dires, faisant l'objet du litige, le magistrat du Parquet a curieusement souligné le "très peu de prudence" des propos du directeur de l'Observatoire du nucléaire, et a conclu à un "cas limite". En vertu de quoi il a demandé... la condamnation de Stéphane Lhomme ! Quand on aurait pu s'attendre à une relaxe comme le réclamait l'avocat de l'accusé, voire même à un abus de procédure.

Car les preuves qualifiées d'accablantes par de nombreux média semblent démentir une diffamation. On pouvait les découvrir sur le site de l'Observatoire du nucléaire. L'hebdomadaire Politis, sans hésitation, a en a fait sienne son opinion : Les 17 milliards de CFA d’Areva au Niger ont bien payé l’avion présidentiel ! . Et le magazine Les Inrocks également : Le Niger destinait bien le "don" d'Areva à l'achat d'un nouvel avion présidentiel (et lui aussi avec un "don" entre des guillemets fort accusateurs...).

Alors peut-on rire de la réclamation du Procureur de la République ou ne faut-il pas plutôt s'en indigner ?

Car en effet il faut savoir que :

-dans un tout premier temps, "alors qu'une polémique a éclaté[au Niger] sur ce dossier",(...) "Areva a démenti avoir versé une telle aide budgétaire. "Il n'y a pas eu de versement de la part du groupe", a assuré une porte-parole, contactée par l'AFP à Paris" AFP : Le Niger veut s'acheter un avion présidentiel grâce à Areva, qui dément.

- or la lettre du ministre des Finances au sujet du don d’Areva fournie par Stéphane Lhomme est authentique. "Nous l’avons montré à Areva. Le géant du nucléaire n’en conteste pas l’authenticité" affirme Les Inrocks.

- quant au second document accablant pour Areva, "ce document consiste en un enregistrement audio d'une intervention du ministre nigérien des Finances, Gilles Baillet, le 4 décembre 2012 devant l'Assemblée nationale du Niger.(...) Areva a promis un don - ce n'est pas un prêt et ce n'est lié à aucune dépense - un don de 35 millions d'euros sur trois ans, déclare un homme dont la voix a été identifiée par un journaliste de l'AFP comme étant celle de M. Baillet. L'occasion à laquelle il s'exprime n'a pu être confirmée".(AFP citée par Romandie)

Alors bien sûr une question s'impose aussitôt : pour quel(s) motif(s) le Procureur a-t-il pu prendre une telle décision malgré l'existence de ces preuves apparemment accablantes ?

Serait-ce parce que "selon l'avocate d'Areva, cette somme [de 35 millions d'euros] n'a pas été versée, car le protocole qui prévoyait effectivement ce versement n'a pas été formalisé"(AFP) ? Mais ne faudrait-il pas au préalable se demander la raison pour laquelle elle n'a pas été versée ? Ne serait-ce pas justement parce que des parlementaires nigériens, puis Stéphane Lhomme avaient dénoncé ce don, et qu'à la suite de cela Areva avait assigné ce dernier en justice ?

Questions auxquelles s'ajoute celle des Inrocks : "alors que le débat sur la restauration future de l’avion présidentiel s’emballe dans l’opinion publique nigérienne depuis le mois de décembre, pourquoi Areva avait-elle continué jusqu’ici à fournir à la presse française une toute autre explication ?"

Le jugement a été mis en délibéré au 7 février.

Mais si contre toute attente Stéphane Lhomme devait malgré tout être condamné, et avant même de connaitre le résultat du jugement, Areva ne devrait-il pas logiquement poursuivre Politis et Les Inrocks en diffamation ?

 


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • Gemini Gemini 23 décembre 2013 11:00

    Selon que vous serez faible ou puissant …


    • claude-michel claude-michel 23 décembre 2013 11:00

      Normal...on ne touche pas au lobby du nucléaire....chasse gardée.. !

      Nous sommes sous une forme de dictature faut pas l’oublier..c’est la pensée inique du PS..

      • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 23 décembre 2013 14:25

        Il s’agit (aussi) du lobby et de la dictature de... votre prise de courant. Mieux qu’une occasion d’exhiber ses partis-pris, c’est donc celle d’un minimum d’honnêteté intellectuelle.
        Après on peut aussi parler de l’article, mais c’est un autre sujet, l’arrosage des potiches coloniale, bien qu’en rapport direct, en effet, avec le PS.... euh... pardon, avec votre prise de courant.


      • claude-michel claude-michel 23 décembre 2013 14:31

        Par Emmanuel Aguéra....Le nucléaire (comme beaucoup d’autres choses) n’est que l’argent...Un tas d’autres produits sont aussi puissant dans le monde...l’armement par exemple etc..Pour l’instant rien ne le remplace et cela pour encore très longtemps.. !


      • gaijin gaijin 23 décembre 2013 11:04

        chaque jour un pas de plus est franchi dans l’abjection et l’ affichage décomplexé de la réalité du pouvoir ....
        les « élites » sont atteintes du syndrome du joueur compulsif : tant que je gagne je joue !
        la question qui reste est : on laisse faire jusqu’à quand ?


        • JMBerniolles 23 décembre 2013 12:32

          Le point malheureusement fondamental dans cette affaire est surtout, une nouvelle fois, le degré de corruption qui règne dans certains régimes africains.


          D’où leur instabilité chronique, la voie ouverte aux islamistes...

          Il serait souhaitable que l’on achète l’uranium au juste prix à un pays où le produit des richesses serait redistribué justement et servirait à son développement.

          Etant donné le poids du prix de l’uranium dans le coût du KWh nucléaire, il n’y a aucun problème pour payer ce minerai à son juste prix.

          Ceci dit, bien que défendant le nucléaire ou tout au moins son côté incontournable, je n’approuve pas du tout ce type de répression à l’égard de Stéphane Lhomme

          JMB


          • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 23 décembre 2013 13:57

            « ...le degré de corruption qui règne dans certains régimes africains... »

            Oui, et bel euphémisme, en vérité ! Les distributions des fonds d’aide internationaux, n’ont que cette corruption pour objectif.
            Les groupes armés, du M23 à Aqmi, comme le GIA à une époque, ne sont entretenus par les mêmes bailleurs « d’aide » (ah, ah, ah !) que pour justifier la présence de ces « protections » humanitaires, antiterroristes, diverses autres « coopérations » industrielles ou agricoles etc (le mot n’est plus à la mode), qui ne sont en réalité que les forces de protection des intérêts des distributeurs de nos matières premières. Hollande s’en foutrait que Kidal devienne la capitale de l’Azawad si Areva n’était à pas 200km plus loin côté Niger.
            Je vous conseille à titre d’exemple -fort à propos pour ce coup- la lecture du billet d’aujourd’hui de Mussulawi sur le téléguidage, cette fois par les US et le UK de la soit-disant rébellion en RDC.


          • Patrick Samba Patrick Samba 23 décembre 2013 16:42

            Bonjour,

            le message de Stéphane Lhomme adressé à ses soutiens :

            Bonjour,

            merci encore à toutes et tous qui, suivant leurs possibilités et disponibilités, ont soutenu, souscrit, participé au rassemblement, suivi le procès...
            Merci à la Cie Jolie môme qui a animé de façon merveilleuse (et gracieusement) le rassemblement.
            Merci à Me Emmanuel Riglaire, avocat compétent et brillant (et qui a plaidé gracieusement).



            Le verdict sera rendu le 7 février 2014. Comme vous pouvez le lire dans les articles et dépêches, l’affaire est serrée.
            C’est bien parce que l’attaque était « puissante » que l’affaire fait du bruit : une « dénonciation » terne et timorée (voire inexistante) comme certains savent si bien les produire, et personne n’aurait jamais entendu parler du fameux "don d’Areva"...

            Dans tous les cas, notre action est moralement justifiée. Si le verdict nous est défavorable, nous ferons appel, ne serait-ce que pour donner quelques mois supplémentaires de vie à l’Observatoire du nucléaire, mais aussi parce qu’un nouveau procès permettrait de mettre à nouveau la lumière sur les méthodes d’Areva.

            Pour mémoire, la multinationale radioactive s’est bien gardée de porter le fer sur le fond (pillage et contamination du Niger), pointant seulement les mots utilisés pour dénoncer ses méthodes et actes.

             
            Nous menons ce combat par solidarité avec les Nigériens, maintenus dans la plus grande pauvreté alors que la France exploite (c’est bien le mot) leur uranium depuis 50 ans pour alimenter à bon compte ses réacteurs nucléaires, et parce que nous serions complices de ce scandale si nous ne le combattions pas malgré la modestie de nos moyens.

            Merci encore à toutes et tous, bonnes fêtes et rendez-vous en 2014 pour le verdict... et la suite des évènements.

            Stéphane Lhomme

            Reportage de France TV
            dans le magazine INFO-AFRIQUE
            http://www.franceo.fr/jt/info-afrique/21-12-2013  
            Avancer le curseur à 3min40 

            • Patrick Samba Patrick Samba 23 décembre 2013 19:23

              Le procès était précédé d’une intervention de la Compagnie Jolie Môme, histoire de lutter le cœur chaud et dans la bonne humeur :

              ▶ Compagnie Jolie Môme - YouTube

              (enregistré par le Cercle des Volontaires : Areva attaque en justice l’Observatoire du Nucléaire, manifestation à Paris )


              • Mortargent 24 décembre 2013 04:51

                Il faut voir le bon côté des choses. sans ces « dons » d’Areva vous n’auriez sans doute pas pu écrire cet article sans avoir à pédaler 45 min sur une dynamo pour faire fonctionner votre PC...

                Plus sérieusement, comment faire aujourd’hui l’étonné de voir comment fonctionnent tous les pays africains ? Depuis des décénnies seules la corruption fonctionne sur place. Par conséquent pourquoi s’étonner ou s’insurger dès qu’on en voit un petit bout ? Vous croyez sincèrement que les centaines et milliers de milliards qui partent pour l’Afrique à travers les aides des ONG finissent par améliorer la vie des peuples ????

                Que ce soit ouvertement avec bonne conscience ou de manière cachée, les dons d’argent finissent toujours dans les mêmes poches en Afrique. Alors autant qu’en contrepartie nous puissions avoir de l’uranium, du pétrole, des diamants et que sais-je encore...


                • Rensk Rensk 25 décembre 2013 17:44

                  Pour qu’il y aie corruption il faut un corrupteur... ce n’est pas le corrompu qui va chez l’un où l’autre lui proposer la chose, cela vient toujours depuis le haut (pouvoir argent)...

                  Faites des lois comme dans d’autres pays où la corruption n’est plus déductible des impôts et où le fait de corrompre est bien plus puni que de se faire acheter (céder aux sirènes)...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès