Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Les propositions clownesques de Mélenchon sur l’Europe

Les propositions clownesques de Mélenchon sur l’Europe

S'il est bien un sujet qui met mal à l'aise le Parti de Gauche, c'est la question Européenne. Là où le vrai Chavez décidait souverainement et dans l'interêt de son peuple, de sortir du FMI et de la banque mondiale en 2007 [1], Mélenchon exclut quant à lui cette option pour ce qui est de l'UE, en lui substituant plutôt un ensemble de voeux pieux de "renégociations" ou " viols" des traités. Passage en revue des différentes ambiguités du Parti de Gauche sur ces thèmes.

1- "On va 's’affranchir du traité de Lisbonne'"

Toute organisation sérieuse, à commencer par une Nation, respecte les traités signés, ou les dénonce clairement...

Le droit international, ou notre Constitution, stipulent en effet que "le Président est garant du respect des traités"[2]. Cette proposition du FDG est donc anti-constitutionnelle, en plus d'être risible sur le plan de la diplomatie et de la crédibilité internationale ; qui voudrait s'entendre avec un pays qui décide sciemment de signer ou "s'affranchir" de traités selon ses humeurs ?

 

2- "On va utiliser le 'Compromis du Luxembourg'"

Rappel : à partir de 1965, de Gaulle suspend la participation de la France à des négociations Européennes proposant de soumettre les décisions importantes à la majorité plutôt que l'unanimité.

Le compromis de Luxembourg, qui est trouvé en réponse à cette politique de la chaise vide, est signé le 30 janvier 1966, et prévoit que : « Lorsque, dans les cas de décisions susceptibles d'être prises à la majorité sur proposition de la Commission, des intérêts très importants d'un ou plusieurs partenaires sont en jeu, les membres du Conseil s'efforceront, dans un délai raisonnable, d'arriver à des solutions qui pourront être adoptées par tous les membres du Conseil, dans le respect de leurs intérêts mutuels et de ceux de la Communauté ».

On le voit, ce principe permet de bloquer des négociations EN COURS. Il est parfaitement nul et non avenu pour décider de revenir sur un demi-siècle de traités signés avec 27 Etats, qui sont signés pour de bon et qui font donc loi. Par contre, d'autres pays membres pourraient en effet s'en servir (cf. le Royaume-Uni) pour bloquer les visées de "l'Europe sociale" que Mélenchon voudrait mais que certains pays pourraient estimer "contraire à leurs intérêts nationaux", cf. section 3 ci-dessous.

Invoquer le "compromis de Luxembourg" pour prétendre "changer l'Europe" est donc vain et ne pourrait être pertinent que dans le cas de discussions à venir.

 

3- "on va tout renégocier et faire une 'Autre Europe' sociale"

Jean-Luc Mélenchon estime pouvoir faire appliquer ses vues aux 26 autres états Européens, afin de revenir sur plus de 50 ans de Traités pris par plusieurs générations de chefs d'Etats et de Parlements.... Il s'agirait sans doute, diplomatiquement et historiquement, de la plus fabuleuse entreprise politique humaine jamais accomplie, ralliant sans guerre et en si peu de temps, 26 pays à une conception politique, sociale, historique commune !

Chacun a bien vu à quel point la machine Européenne, par sa construction même, rend quasi-impossible toute discussion, tout accord ou toute décision, ne serait-ce que sur des sujets plutôt consensuels (paradis fiscaux, taxe Tobin, interventions militaires...).

Prétendre un instant que la vision Mélenchonienne pourrait se répandre partout en Europe au point de renverser les institutions et traités en vigueur depuis 30 ans, est en contradiction avec la réalité sérieuse des discussions et négociations Européennes qui sont constamment en blocage, et qui le sont par construction Babelienne. Qui plus est, l'Angleterre, ou l'Allemagne, ou le Luxembourg, pourraient souverainement invoquer le « compromis du Luxembourg » pour expliquer à Monsieur Mélenchon que ses vues sur les régulations bancaires, sur a discipline budgétaire, ou sur les paradis fiscaux, violent leurs « intérêts nationaux ». Mélenchon propose-t-il alors d'envoyer les chars pour obtenir le consensus et les signatures ?

Derrière cette vision de l'Europe se cache en fait une vue impérialiste, c'est à dire la négation des spécificités culturelles ou nationales, les mêmes qui ont conduit à placer la Grèce sous la même monnaie que l'Allemagne...


 

Conclusion

Monsieur Mélenchon est certainement plein de bonnes intentions pour les travailleurs ou les employés. Simplement, il faut croire que l'appartenance à l'Union Européenne a une priorité plus forte dans son esprit puisque son programme social peut, ou s'appliquer hors de l'UE, ou n'exister qu'en espoirs impossibles dans l'UE, et qu'entre ces deux options, ce n'est pas la première qui l'emporte, contrairement au choix des travailleurs du rail Anglais [3] !

 

[1] Chavez : Venezuela to exit IMF, World Bank

http://www.nbcnews.com/id/18406119/ns/world_news-venezuela/t/chavez-venezuela-exit-imf-world-bank/#.Uad_dLG8Zv4

Chavez, who says he wants to steer Venezuela toward socialism, made the announcement a day after telling a meeting of allied leaders that Latin America would be better off without the U.S.-backed World Bank or IMF. He has often blamed their lending policies for perpetuating poverty.


[2]Il est le garant de l'indépendance nationale, de l'intégrité du territoire et du respect des traitéshttp://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000571356&dateTexte=vig

 

[3]http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/que-dites-vous-de-cela-m-melenchon-135858Que dîtes-vous de cela, M. Mélenchon ? Le principal syndicat britannique des transports demande le retrait du Royaume-Uni de l’UE

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.22/5   (130 votes)




Réagissez à l'article

105 réactions à cet article    


  • Daniel D. Daniel D. 6 juin 2013 18:01

    Monsieur Melanchon souhaite la république universelle comme tout ses coreligionnaires francs maçons. Il n’est pas une solution pour les Français, il est une solution pour canaliser la contestation mais sans risque de bousculer le système. Il souhaite les Etats Unis d’Europe, avec la meme impuissance que les états américains qui n’ont aucun pouvoir sur ce que décide le Maitre du Pentagramme, pardon du pentagone ... la fin des Etats souverains, la fin des particularismes et de la diversité.

    Il nous rejoue la fable hollandaise de la renégociation, mais insiste surtout pour utiliser la BCE pour sa politique économique, ce qui est une vaste fumisterie. La BCE est l’équivalent de la FED américaine, mais en Europe, elle n’est qu’un problème et non la partie d’une solution.

    Le FDG perd sa crédibilité depuis quelques temps. Entre leur « chasse au conspirationniste », leur envie d’une « autre Europe », ses propositions d’appel a la BCE pour l’economie, leur acceptation de celui qui prone la dilution des caracteristiques nationnales dans le melting pot global et qui n’aime pas les blonds, on ne comptes plus leurs positions clairement anti nationales.

    Ce que propose Mr Melanchon est exactement ce que revendique et souhaite une certaine communauté pour le reste du monde : la république universelle avec un peuple impuissant et soumis a une oligarchie qui fait du théâtre et opprime les masses.

    Beaucoup ont cru en cette fable, mais le temps révèle ce qu’il en est, et petit a petit le loup montre qui il est...


    • Daniel D. Daniel D. 6 juin 2013 18:30

      Heureusement pour lui, les français sont fainéant et n’aiment pas réfléchir par eux mêmes, ils préfèrent sauter de gourou en gourou et de désillusions en désillusions en hurlant des slogans simplistes dont ils n’arrivent même plus à comprendre le sens.

      Un vrai suicide sociétal accepté mollement par une masse qui se pense incapable de comprendre le monde seule et qui implore d’être dominée, d’avoir un chef... Pauvre France qui vend son âme au veau d’or et d’argent.

      Quand viendras l’heure des comptes, n’oubliez pas qu’un peuple est responsable de ce que ses chefs font en son nom, et que chacun est responsable de ses actes. Il n’y auras aucun pardon pour la soumission.


    • Onecinikiou 6 juin 2013 22:40

      « Monsieur Melanchon souhaite la république universelle comme tout ses coreligionnaires francs maçons. »


      Absolument. 

      Pour preuve sa profession de foi - historique et sans ambiguïté à ce sujet - au perchoir du Sénat :


      « Le vote des étrangers aux élections locales, qui a occupé tant de place dans la presse, a pris parfois un tour dur, injuste, blessant, lorsque, le prétexte se révélant trop inconsistant, il a fallu ajouter derrière le Belge ou l’Italien, qui ne faisaient peur à personne, l’ombre de l’Africain et du Maghrébin, qui paraît-il, sont ce qu’il y a de pire. Or, pour la majorité d’entre nous, Africains et Maghrébins sont des amis et nous espérons bien voir un jour le suffrage universel étendu à tous.(...) »

      « En tant qu’homme de gauche, je souhaiterais me tourner un instant vers certains de nos amis (l’orateur se tourne vers les travées communistes) pour leur faire entendre que Maastricht est un compromis de gauche : pour la première fois, dans un traité de cette nature, des mesures d’encadrement du marché sont prévues ; pour la première fois, citoyenneté et nationalité sont dissociées ; pour la première fois, les syndicats vont être associés aux processus décisionnels. (protestations sur les travées communistes. – Applaudissements sur les travées socialistes.) »

      NDLR : un « compromis de gauche » alors que le Traité de Maastricht fut le premier traité à portée constitutionnelle entérinant l’interdiction faites aux Etats de limiter la circulation des capitaux (Art. 73B). Tout à fait consternant de duperie... 

      « Si j’adhère aux avancées du Traité de Maastricht en matière de citoyenneté européenne, bien qu’elles soient insuffisantes à nos yeux, vous devez le savoir, c’est parce que le plus grand nombre d’entre nous y voient un pas vers ce qui compte, vers ce que nous voulons et portons sans nous cacher : la volonté de voir naître la nation européenne et, avec elle, le patriotisme nouveau qu’elle appelle. (applaudissements sur les travées socialistes). »

    • bakerstreet bakerstreet 6 juin 2013 18:29

      L’europe étant un cirque, avec toutes ces étoiles en cercle, le clown Mélenchon a parfaitement sa place. 

      Au moins il est moins ennuyeux que ceux qui se prennent pour des dompteurs, en criant « couché » à de pauvres fauves sans griffes et sans dents, et laissent monsieur Loyal, leur copain, filer avec la caisse.
      Quand aux acrobates, ils cherchent à nous en foutre plein la vue, à nous impressionner, mais quand ils tombent, c’est bien nous qui sommes sans filet ! 

      • Relladyant Relladyant 6 juin 2013 20:09

        Merci de cette réponse. Bien qu’elle soit longue je n’ai hélàs pas vu une seule explication concréte quant à comment sortir des traités dont vous étes d’accord pour dire qu’ils sont nuisibles.

        1 - Le sempiternel « si vous aviez lu mais je ne vais surtout pas vous le citer ».... je l’ai lu, et il y a trois angles : violer les traités, tout renegocier, et tout renegocier encore en utilisant le « compromis du Luxembourg ». J’ai démonté ces 3 mirages ; si j’ai oublié un élément je vous pris de l’indiquer ici.

        2 - Je ne suis pas libéral du tout, je suis Chaviste mais un Chaviste conséquent, pas l’anti-Chavez type qu’est Mélenchon (antireligieux quand Chavez est Catholique fervent ; mondialiste quand Chavez est nationaliste ; aligné sur les US quand Chavez est non-aligné ; pas de sortie de l’UE quand Chavez sort lui des institutions s’il estime qu’elles nuisent a ses interets... il n’a pas pretendu tout renegocier avec les 200 pays du FMI hein !). En attendant, quand vous votiez Hollande je m’abstenais, moi, ainsi que tout ceux qui avaient compris le film...

        3 - Vous parlez des « merdias » mais oubliez pourtant que si tous les Francais etaient journalistes ou a Science Po, Jean-Luc serait élu car il est candidat numéro chez ces catégories.... le vote des étudiants de Science Po le placait meme au second tour ! Pour un « rebelle anti-systeme » c’est génant de l’apprendre, mais c’est bien la coqueluche de ces milieux !


      • Relladyant Relladyant 6 juin 2013 22:25

        Bien, merci de votre confirmation, question qui met bien le FDG dans l’embarras, on ne sait toujours pas comment Jean-Luc nous extirpe de l’application légale du traité de Lisbonne...


      • franck milo franck milo 6 juin 2013 22:55

        pour en sortir très simple :
        faire l’inverse de ce qu’a fait sarko et/ou hollande
        on dit qu’on s’en va pas, mais on se barre quand même.
        question suivante.


      • Relladyant Relladyant 6 juin 2013 23:51

        Juste eu le temps de faire 5 posts dont 2 trés longs mais il n’a pas le temps de répondre a une question trés simple et trés pratique !


        J’espére que les autres FDG rappliqueront, mais d’un autre coté, le silence comme réponse est trés satisfaisant pour démontrer l’arnnaque Mélenchon : le FDG ne sait pas dire comment sortir de l’application de traités signés et légalement appliqués...

      • PROPOS DOUTEUX DE VIEUX FACHO ARGENTEcontre melenchon a @l’auteur


      • @relliaden vous prenez trop de relaxant

         attention gros rouge e a 14° et myo-relaxants ne font pas bon ménage


      • @ a reeliadan.....myo-relaxant


      • 1871-paris 1871-paris 7 juin 2013 13:03

        reylladant serieusement arretez de monter votre these sur melenchon comme verite universel.


        anti religieux, dit vous. c est certain la confusion arrange votre pensee... il se dit anti clericale, nuance que vous feinger d ignorer !

        europeeiste et donc atlantiste invetere ce melenchon... ha oui il a voter pour masstrische en 1912 he pardon en 1995..( l erreur est inadmissible chez les nationnalistes)

         et sa continu comme cela pendant des lignes et de paragraphes. et vous parlez de desinformation de la part des medias actuels mais honnetement que faites vous c est un peu l hopitale qui se moque de la charite non ?!?

        maintenant quant au fait que le fdg tente de changer de l interieur les institutions europeens (tenter nous disont bien) un peu comme vos autre maudits ennemies les troskystes ...
        bien en dehors de l argumentS « ridicules » « pas serieux » quant au fait d un non respect des traites que nous ferions si ceci ne peuvent pas etre modifies politiquement et bien permettez nous cette « betise » et de paraitre peut etre idiot a vos yeux, mais de garder comme essentiel le bien commun comme interet premier !

        vos techniques les nationnalistes sont toujours les memes :
        20% de fond de verite pour poser des fondement de postulats qui eux non aucunes legitimites argumentaire si ce n est des affirmations ideologiques ou des travestissements de faits historiques.
        je doit dire belle technique car elle est souvent bien rode, mais pour qui prend le temps de chercher vos sources ont decouvre vite la mascarade !

      • Relladyant Relladyant 7 juin 2013 14:09

        Je peux démontrer si tu le souhaites, que Mélenchon est anti-religieux (et spécialement anti-Catholique), et qu’il est aligné (je pourrai le citer sur l’Iran, la Syrie ou la Lybie).

        En revanche, on ne m’a toujours pas expliqué comment le FDG compte s’extraire de l’application légale de traités Européens signés, ou des directives de Bruxelles...


      • tesla_droid84 7 juin 2013 14:44

        Ca y est, on a pas touché le point Goldwin mais quand les crétins commence à crier fachos sans autres arguments c’est qu’ils n’en ont plus.


        Ah si, il leur reste le : « on dit qu’on ne sort pas mais on le fait quand meme ... » faut avouer que c’est démocratique comme méthode... En gros les adhérant du FrdG sont trop bornés/antifa qu’il est préférable de leur mentir pour ne pas les braquer des le départ... 

        Alors on leur fait croire que le « peuple européen » se lèvera d’un seul bloc pour CHANGER D’EUROPE. 

        Démosthène : Vous connaissez comme nous tous la situation en grèce, ils ont perdu l’intégralité des mesures sociales qui existaient dans le pays (travail 6 jours par semaine, quasiment plus de santé publique, plus aucun service publique en fait, baisse de moitié des pension de retraite, non remplacement de 9 fonctionnaire sur 10 etc etc ).

        Ou est la coordination européenne qui s’indigne devant le sort des Grecs ?? une manif PASOK/FrdG ???
        Ou est la belle indignation quand Papandreou rongé par le remort a voulu faire un référendum pour sortir la grece de l’UE, et que Sarkozy/Merkel l’ont limogé sous l’égide de Washinton qui a tapé du point sur la table ??? Hop remplacé direct par Papademos, un copain de Draghi et Monti de Goldman Sachs !! (Il existe une belle photo de Monti avec un tablier Franc mac pour info ce qui ne m’inspire rien de bon sur votre poulain) 

        Ensuite vous parlez d’isolement, mais ou est l’isolement des suisses, des singapouriens, des Islandais, des coréens du sud... n’échangent’il pas avec tout le monde ??

        Vous etes de beaux chiens de gardes, campés sur la position du mainstream et des « experts » économique sur le veau d’or qu’est « L’EURO » 






      • Relladyant Relladyant 7 juin 2013 14:52

        Oui, c’est ce que je suspectais... j’avais remarqué que dans les commentaires ils ne répondaient jamais à cette questino conréte de nous dire concretement comment ils faisaient pour rallier 26 pays à leurs vues sans y envoyer l’armée les convaincre... jamais de réponse. Mais en meme temps les commentaires sont parfois bordeliques a suivre.

        J’ai donc voulu tirer ça au clair en faisant un article juste sur cette question, beaucoup de FDG ont lu mais hélàs, pas de réponse concréte, au mieux un « si si, si vous lisez c’est expliqué mais je ne vous le dirai pas » honnete comme quelqu’un qui recule !


      • Hireche 7 juin 2013 15:00

        Les professions de foi des partis politiques il y a 30 ans pour les élections européennes, étaient « changer l’Europe ! » Aujourd’hui on nous dit la même chose, qu’on va changer cette europe libérale et antidémocratique en une Europe sociale, écologique et démocratique. Quelle est la probabilité que les 27 pays basculent au même moment à gauche par exemple , zero. C’est impossible, la preuve depuis qu’on a l’Europe ça n’est jamais arrivé. On a toujours été dans un cas de figure de cohabitation et on le sera toujours. Donc il ne pourra jamais y avoir de politique cohérente de gauche. J’y peux rien j’aurais voulu que ce soit autrement mais l’Europe est telle qu’elle est et ne changera pas. Donc pendant que chacun continue à rêver à son Europe idéale , d’autres font la politique à notre place , c’est le champ libre à tous les lobby type BASF, Monsanto, Goldman Sachs et j’en passe. D’ailleurs les traités déjà ratifiés et qui tuent notre économie (en particulier les articles 63 et 123 du TFUE) s’appliquent et ne seront jamais modifiés car il faut l’unanimité des 27 (bientôt 28). L’article 63 qui incite aux délocalisations d’usines tue l’économie française mais arrange par exemple la Roumanie ou la Pologne puisqu’on délocalise chez eux ! Donc on ne pourra jamais changer les traités déjà ratifiés (Même si on les a refusé par reférendum). C’est pour cela que la seule solution si on veut éviter que la catastrophe ne s’accélère c’est la sortie de l’UE. La france ne sera pas isolée bien au contraire elle retrouvera sa place dans le monde et arrêtera sa soumission totale aux USA. En Asie, en Amérique du sud, en Afrique, au moyen Orient on nous applaudira ! C’est la France insoumise à l’Empire , la France de De Gaulle qu’il faut retrouver.


      • franck milo franck milo 7 juin 2013 20:42

        Rayeladent n’a pas inventé le bluetooth...
        ok je sors.


      • alinea Alinea 7 juin 2013 23:03

        si pas changement possible moi désobéir


      • alinea Alinea 6 juin 2013 19:04

        Vous devriez peut-être vous proposer comme conseiller ; car d’après vous l’Europe et ses peuples sont avachis et inertes, tandis que la France, fière de son passé révolutionnaire, toute seule se dégagera de cette nasse.
        Mélenchon a beaucoup de contacts avec la gauche du sud ; je vous conseille de lire son dernier blog.
        Pour ma part je ne saurais, comme vous, avoir une idée claire d’une attitude ou tactique qui « marche » à coup sûr !


        • kimbabig 6 juin 2013 20:19

          Les peuples des pays de membres l’union européenne sont surtout différents, tant dans leurs habitudes, leurs intérêts ou leurs modes de fonctionnement.

          Ce qui peut paraître normal dans un pays peut être perçu comme inacceptable dans un autre. Les Allemands ont accepté qu’on fasse bosser les chômeurs pour 1€ de l’heure, alors qu’on accepterait jamais ça en France (heureusement !).

          Certains pays font plus de Révolutions que d’autres.

          Certains pays font plus d’enfants que d’autres, et la politique qui convient à pays dont la population croît naturellement, comme le nôtre, n’est pas la même que celle qui convient à un pays en grave déclin démographique comme l’Allemagne.

          Quant aux gauches des autres pays coincés dans le merdier de l’ue, le terrain d’entente avec elles qui profiterait à tous est évidemment la sortie de l’union européenne, que demande par exemple le Parti Communiste des Peuples d’Espagne
          http://www.initiative-communiste.fr/articles/international/conference-sur-les-questions-internationales-4-et-5-mai-2013-intervention-de-fernando-ferraz-du-parti-communiste-des-peuples-despagne-pcpe/

          Qu’attend le Front de Gauche pour les imiter ?

          Parce qu’en attendant, l’europe, c’est ça :

          http://www.sudouest.fr/2013/06/02/europe-des-filieres-vendent-des-ouvriers-low-cost-sur-le-modele-de-la-fraude-a-la-viande-de-cheval-1071923-4688.php


        • 1871-paris 1871-paris 7 juin 2013 13:06

          hooola Alinea reyddelant n est surtout pas fiere de la france revolutionnaire lui c est plutot tendance « terreur blanche » son parti...


        • kimbabig 6 juin 2013 20:03

          Bon article.

          Malheureusement, la direction du Front de Gauche n’a pas encore compris qu’il est impossible de mener une politique sociale en restant dans l’union européenne, une organisation conçue justement pour imposer la régression sociale aux pays qui ont commis l’erreur d’y adhérer.

          Il serait plus inspirés de suivre l’exemple du PRCF et du M’PEP, qui demandent clairement la sortie de l’ue, de l’euro et de l’otan, préalables indispensables à la sortie du capitalisme.

          Pour se défaire du capitalisme, il faut commencer par se défaire de ses moyens de contrôle. En ce sens, tant qu’elles n’incluent pas la sortie de l’ue et de l’euro, les propositions du Front de Gauche, intéressantes et progressistes sur le plan social, ne sont que du vent.


          • Relladyant Relladyant 6 juin 2013 23:46

            Ouhla, Demosthene vient de nous informer qu’hors de l’UE c’est la mort clinique, il faut vite en informer l’Islande, la Norvége ou la Suisse qui curieusement se portent trés bien !


            Trés performants sur les questions Européennes, les gens du FDG...

          • taktak 6 juin 2013 23:46

            Demosthène, ca fait de la peine de vous voir reprendre les arguments du TINA
            Nikonoff, Lordon, Sapir etc... on déjà démonté des dizaines de fois vos arguments.
            La vérité c’est que c’est en réstant dans l’UE que l’on se condamne à être livré en pature aux capitalistes pieds et poings liés.
            La BCE organise la spéculation sur la dette, la comission en profite pour tout libéraliser et détruire les conquis sociaux.
            Il faut sortir de l’UE et de l’Euro par la gauche, rendre la souveraineté au peuple.
            C’est la seul façon crédible donc mobilisatrice d’impulser une politique de progrès.


          • kimbabig 7 juin 2013 01:28

            Mais bien sûr, Démosthène,

            Si on sort de l’euro on aura les 7 plaies d’Égypte, les invasions de sauterelles et les pluies de grenouilles... C’est ce que nous rabâchent tous ceux qui nous avaient, au moment du référendum de Maastricht, promis monts et merveilles sur l’europe et sa monnaie unique, garante de « plein emploi », de « croissance ».

            Ben on a vu le résultat. Vous ne l’avez pas remarqué ?

            Donc les prédictions de catastrophes en cas de sortie de l’euro de la part de ces gens-là, mieux vaut ne pas y faire attention. Alors qu’au contraire, de plus en plus d’économistes sérieux recommandent la fin de l’euro. Suivez les conseils de taktak et relisez les publications de Sapir, Lordon, Nikonoff. http://russeurope.hypotheses.org/1306

            Tant qu’on reste dans l’union européenne on continuera de subir ses plans d’austérité, ses privatisations imposées, les « recommandations » de sa commission quant à notre modèle social, directement inspirées par les cadres de Goldman Sachs ou autres vautours du même acabit...

            Eh oui, la construction européenne fut un moyen pour ces gens là d’asseoir leur contrôle sur les pays membres, dont malheureusement le nôtre.
            http://ellynn.fr/dessousdebruxelles/spip.php?article28

            Pour échapper à leur contrôle, il fait sortir de l’union européenne, et une sortie française risquerait justement de faire des émules, incitant d’autres pays à se libérer du merdier ue.

            Peut-être que parmi ces pays certains voudront nouer des coopérations avec le nôtre, mais aussi d’autres pays, et pas forcément des pays européens. Et d’ailleurs, pourquoi devrait-on s’allier en priorité avec des pays européens ?

            Ce serait donc rendre un grand service au peuples des pays voisins aussi coïncés dans cette galère, l’impulsion d’un grand mouvement de libération.

            Il faut pour ce faire un mouvement de libération des esprits de toute cette propagande qui consiste à instiller dans les esprits la fatalité à rester dans l’union européenne et l’assimilation de la la volonté d’en sortir à l’extrême-droite (à tort car le FN ne veut pas la sortie de l’union européenne, comme taktak vous l’explique), c’est à dire aux raclures qui ont assassiné Clément Méric.

            C’est par cette propagande européiste façon « TINA » que le peuple Français est incité à tolérer sa soumission, sa ruine et la fin du progrès social qu’il a durement acquis de haute lutte, comme ce fut le cas pour les autres pays Latins avant nous.

            Alors qu’un pays de 65 millions d’habitants (1% de la population mondiale, c’est pas rien), présent sur les 3 océans, avec une langue parlée par plus de 200 millions de personnes,de bonnes écoles, de bons savoirs-faire, une démographie encore vive, un droit de véto à l’ONU, l’invulnérabilité de son territoire grâce à son armement nucléaire, la 5 ou 6ème économie de la planète, a largement les moyens d’exister au 21ème siècle !

            Mais la confrontation latino-germanique que vous prônez pour leur « faire la leçon » en restant dans l’ue capitaliste et vérolée, ça ne présage pas grand chose de bon, ça risque encore de mal finir (normal, l’ue oppose ses pays membres sur leurs intérêts vitaux).


          • Mr Dupont 7 juin 2013 13:52

            Mr Démosthène

            Que je pensais de gauche , de la vraie gauche , celle de Mr Mélenchon ( enfin ; c’est ce qu’on entend puisque certains le disent encore )

            Nous dit qu’il faut rester dans l’Europe : les bras m’en tombent

            Mr Démosthène est socialiste tendance Hollande !!!

            Un des derniers : il poste sur Agoravox , quelle chance nous avons


          • Akerios 7 juin 2013 15:09

            Démosthène

            Bonne analyse !


          • Akerios 7 juin 2013 15:26

             Il faut reconstruire l’ Europe c’est plus simple.


          • tesla_droid84 7 juin 2013 15:34

            Surtout quand Démosthène parle d’autonomie alimentaire, la on se marre quand meme 2 min :


            Nous avons perdu l’autonomie alimentaire en 2012, celle ci n’a cessée de se dégrader sous l’emprise de l’Europe avec sa politique agricole ridicule qui est une compétence exclusive de la commission. Vous en avez de plus en plus l’exemple avec ce qu’il se passe pour les semences anciennes, les OGM les farines animales etc... 
            Alors que sans l’europe, meme un gouvernement de corrompus comme le notre aurait cédé sous la pression populaire, la IL N’EN A PAS LES MOYENS !! vous dite quoi, on change l’europe.

            Avec la 2eme, 3eme, 4eme puissance qui se réunirait pour faire pression sur l’Allemagne :
            Ca nous fait donc en 2ème un capitaine de pédalo en 3ème Un non élu de Goldman Sachs en 4ème un Rajoy conservateur libéral et en 5eme un portuguais qui applique bêtement les recommandations de la BCE sur l’austérité.
            Voici donc la fine équipe qui va allez se pointer devant l’Allemagne et les gus de la commission européenne tendance OTANienne pour leur dire on va changer d’Europe ???

            Un film avec des elfes et des gnomes me parait bien plus crédible que votre histoire. En chantonnant toujours la meme chanson sur l’UE vous vous infligez une suspension volontaire et permanente de l’incrédulité sur l’Europe telle qu’elle a été conçue, telle qu’elle est, telle qu’elle sera.

            Mais je vais arrêtez de perdre mon temps à convaincre des convaincu, le temps ainsi que le grand marché transatlantique finiront par achever votre « autre Europe »








          • tesla_droid84 7 juin 2013 15:51

            @Akerios, Il faut quand meme etre d’un mauvaise fois à toute épreuve pour dire il est plus simple de reconstruire l’europe plutot que de sortir légalement par un article qui existe (art 50 du TFUE).


            On attend toujours que le FrdG nous donne la procédure REALISTE qui permette de changer d’europe, Vous n’arrivez déja pas à vous faire élire en France alors transposer votre puissance au niveau européen, j’ai hate.


          • Akerios 7 juin 2013 16:51

            tesla_droid84 

             

            Comme toi je trouve que le plus simple c’est de quitter l’ Europe.

            Maintenant la France est prisonnière de sa dette qui se monte à 1860 milliard d’euros ce qui donnerait en franc :12.117 milliards de francs et du paiement des intérêt annuels de la dette soit 602 milliards de francs .

             Le CAC 40 ce sont désormais des entreprises internationales indépendantes du gouvernement

            Une monnaie faible et isolée n’est aujourd’hui valable que pour les paradis fiscaux .

            La Russie , l’Amérique , la Chine , le Japon,..........etc.. et même la fameuse et sulfureuse banque Golden Sachos (pour éviter de la nommer) pourraient jouer avec notre monnaie et nos banques au grés de leurs caprices financier. Il pourraient nous dicter leurs lois.

             


          • Akerios 7 juin 2013 16:59

            Si quelqu’un peu présenter un modèle économique crédible dans l’hypothèse ou la France quitte l’euro :

            ..........................il est le bien venu !

            personnellement je ne suis pas pour un suicide.

            Je suis à l’écoute et si cela est possible je suis pour. 


          • Fifi Brind_acier Pilou Camomille 7 juin 2013 18:59

            Démosthène,
            Ce que je vois, c’est que vous utilisez tous les arguments des européistes qui nous ont mis dans ce foutoir, et qui répètent : « Ne sortez pas de l’ UE, ce sera un cataclysme ! »’

            La banque Natixis a fait des projections, le Franc perdrait 2% par rapport au dollar ; toutes vos prévisions catastrophiques tombent à l’eau....

            Cherchez un peu des renseignements sur l’ ALBA, l’ Alliance bolivarienne pour les Amériques... , ça vous changera des Traités thatchériens de l’UE que vous défendez, bec et ongles.

            L’ALBA, ce sont des accords de coopération entre Etats indépendants et souverains, avec chacun leur monnaie, leur banque centrale, leur budget et leurs lois.

            Il s’agit d’accord de coopération, pas d’accords de libre échange, comme les sont les Traités européens et les accords transatlantiques.

            Si vous ne savez pas faire la différence entre coopération et libre échange, c’est que vous êtes prêt à avaler toutes les couleuvres...


          • Fifi Brind_acier Pilou Camomille 7 juin 2013 19:06

            akerios,

            Pour sortir de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN, il faut utiliser l’article 50 du TUE. Tous les Traités internationaux ont une clause de sortie, pour l’UE, c’est l’article 50.

            Au passage, l’euro est « irréversible », pour pouvoir en sortir, il faut d’abord sortir de l’ UE.

            Sur les possibilités de remplacement de l’ UE, vous avez :
            * Le programme de l’ UPR de François Asselineau, un copié/coller du programme du CNR.
            * Vous pouvez chercher des infos sur l’ ALBA, dont je parle dans le post suivant.
            * Sur une autre économie internationale, il y a « la Charte de la Havane », un programme de coopération internationale, je vous laisse chercher.


          • dom y loulou dom y loulou 8 juin 2013 13:30

            prétextant qu’il fut amené par un idiot utile vous n’utilisez pas le droit d’initiative tronqué que la commission a élaboré en y mettant autant de bâtons dans les roues que possible


            lors que seul le travail obstiné des citoyens fait que cet embryon existe au sein de l’UE

            mais vous n’en profitez pas, vous ne le citez même pas et vous voulez prendre des décisions ?

             autoritaires somme toute ? on peut bien parler à l’infini



          • Akerios 8 juin 2013 14:37

            Pilou Camomille merci l’ami pour ton avis !

            Sortir de l’Euro et de l’Europe c’est facile mais y survivre au niveau économique c’est autre chose. Tu propose l’outil mais l’action est un suicide propose quelque chose pour la survie économique.

             

            Attention le chaos il faudra l’assumer et si l’espoir d’autre chose est prometteur ! Je suis prêt à l’assumer. Libre oui esclave non !


          • kimbabig 8 juin 2013 16:44

            Akérios,

            Le suicide économique, c’est de rester dans l’union européenne et de conserver l’euro.

            Je vous invite à lire les publications de J.Sapir sur le sujet :

            L’euro et la croissance
            http://russeurope.hypotheses.org/1211

            L’impact d’une sortie de l’euro pour la France :
            http://russeurope.hypotheses.org/987

            Après, pour la suite, une fois la souveraineté intégralement retrouvée, une véritable politique sociale et progressiste pourra être menée en France. Et peut-être faire des émules ailleurs !


          • foufouille foufouille 6 juin 2013 21:04

            il veut sa place et le pognon, c’est tout
            peut être, il est aussi bisounours


            • dom y loulou dom y loulou 8 juin 2013 13:45



              on ne construit rien dans le mépris


              arrêtez de chercher des hommes politiques qui feront le travail à votre place


              dictature garantie dans cet état d’esprit

              les rockefeller se contrefoutent si leur dictature est verte, rouge ou bleue



            • taktak 6 juin 2013 23:27

              D’accord avec Kimbabig.
              Il est urgent de construire un large front populaire progressiste et patriotique pour la sortie de l’UE, de l’Euro, de l’Otan et du capitalisme comme le propose depuis longtemps maintenant M’PEP, PRCF et CPLF. Camarades du FdG il est urgent que vous vous posiez cette question. C’est bien en combattant frontalement l’UE que l’on pourra réveiller une mobilisation progressiste chez les travailleurs, c’est bien en défendant la souveraineté de laNation progressiste (de 1793, 1870, 1936, du CNR...) au lieu d’abandonner ce mot aux discours xénophobe et fascisant du FN que l’on sen sortira.

              Une precision utile est indispensable qu’il faut rappeler, surtout en ces circonstances :
              Le FN n’est pas pour la sortie de l’UE et de l’Euro. Il est pour négocier (quoi et avec qui, il le dit pas).
              Citations de son programme à l’attention des contempteurs nombreux que l’on trouve ces temps ci sur agoravox
              il convient d’initier une renégociation des traités afin de rompre avec la construction européenne dogmatique en total échec. Il faut désormais jeter les bases d’une Europe respectueuse des souverainetés populaires, des identités nationales, des langues et des cultures, et qui soit réellement au service des peuples par des actions concrètes.Un ministère des Souverainetés coordonnera la renégociation des Traités
              Le FN n’est pas pour la sortie de l’UE et de l’Euro, il est ultra capitaliste et autoritaire, en un mot le FN c’est le garde chiourme du système

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès