Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Les Sénateurs doivent repousser l’ANI !

Les Sénateurs doivent repousser l’ANI !

L’Accord National Interprofessionnel (ANI) sur une prétendue « sécurisation de l’emploi » a été voté mardi 9 avril à l’Assemblée nationale.

La bataille parlementaire se poursuit désormais au Sénat, il est encore possible de défaire le néfaste texte du MEDEF.

Les Sénateurs doivent repousser l'ANI !

 

Lettre ouverte à Claude DOMEIZEL, Sénateur PS des Alpes de Haute-Provence.

L’Accord National Interprofessionnel (ANI) sur une prétendue « sécurisation de l’emploi » a été voté mardi 9 avril à l’Assemblée nationale par 250 voix favorables (parmi lesquelles celles de C.Castaner et G.Sauvan), 26 contre, et 278 abstentions.

Malgré le rabâchage médiatique sur le « grand acquis » pour les salariés que représenterait la généralisation d’une complémentaire santé dans toutes les entreprises, le texte adopté ouvre la voie à un dépeçage en règle du Code du Travail, pour le grand bénéfice du patronat.

Les députés viennent en effet de lui offrir notamment : l’accélération et la sécurisation pour l’employeur de ses plans sociaux ; la modulation imposée des salaires et du temps de travail en cas de difficultés de l’entreprise sous peine de licenciement ; la mobilité interne forcée ; l’affaiblissement des instances représentatives du personnel (CE, CHSCT…) et le raccourcissement des délais de la prescription prud’homale.

La bataille parlementaire se poursuit désormais au Sénat, il est encore possible de défaire le néfaste texte du MEDEF.

Tu ne peux tourner le dos au changement attendu depuis le 5 mai 2012 par les Alpins de Haute-Provence qui ont très largement voté pour chasser Sarkozy et la droite, et engager notre pays sur la voie du changement dont les salarié(e)s et la majorité de la population ont un besoin urgent.

Dans notre département, nous en avons assez des catastrophes sociales comme à ARKEMA contre lesquelles le gouvernement ne fait rien !

Je t’appelle solennellement à faire barrage à l’ANI qui n’a d’autre objectif que de casser le Code du travail et précariser davantage la population.

Ce n’est pas le MEDEF qui doit faire la Loi ni à l’Assemblée Nationale ni au Sénat !

Laurence PARISOT va jusqu’à menacer - sur France INFO le 15 janvier 2013 - de nuire à l'image de la France si les parlementaires venaient à amender l'accord du Medef.

Volxien, souviens toi d’André AILHAUD, chef des insurgés de 1851, refuse ce coup d’Etat !

Fais montre de courage politique !

Vas-tu te réfugier dans l’abstention comme lors du vote sur le « Mariage pour tous » le vendredi 12 avril ?

Plus de 200 personnes, venues assister à la Conférence de Gérard Filoche - ton camarade de Parti - ce mardi 16 avril à VOLX, ta localité, te donnent ce mandat.

Vote contre l’ANI !


Moyenne des avis sur cet article :  4.82/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • TESTANIERE TESTANIERE 17 avril 2013 11:29

    Pour compléter :

    1) L’interview de Laurence PARISOT sur FRANCE INFO le 15 Janvier 2013 au cours duquel elle menace la France ( à la 4ème minute) :
    http://www.franceinfo.fr/economie/les-invites-de-france-info/parisot-demande-au-parlement-de-respecter-l-accord-a-la-lettre-861469-2013-01-15

    2) L’interview de Laurence PARISOT aux QUATRE VERITES le 18 Janvier 2013 au cours duquel elle menace la France ( à la 1ère minute) :
    http://www.dailymotion.com/video/xxjbtx_laurence-parisot-ce-n-est-pas-aux-parlementaires-de-faire-la-loi_news?start=73#.UW5qqMohOSo

    3) Célébrer André AILHAUD c’est bien, si c’est pour s’en inspirer.
    André Ailhaud est né à Volx et devenu leader des insurgés bas-alpins avant d’être déporté à Cayenne.
    On voit le Sénateur DOMEIZEL aux côtés de Jean Louis BIANCO :

    http://www.laprovence.com/actu/region-en-direct/1804010/le-college-rend-hommage-a-andre-ailhaud.html


    • nounourse nounourse 17 avril 2013 16:03

      Merci pour ce billet ! Car bien qu’ayant un peu bagarré contre l’adoption de l’ANi, écrit notamment à mon député... j’avais tendance à penser que c’était perdu, plié, me contentant de ravaler ma colère et d’essuyer une larme. J’avais oublié mon sénateur ... Je vais de ce pas m’inspirer de votre courrier pour lui en adresser un, tout ce qu’il y a de plus personnalisé !
      Le vote de l’ANI (par la gauche..... oh boudiou,j’en étouffe de rage et de tristesse) est quelque chose de bien trop grave, aux conséquences trop profondes et étendues, pour qu’on ne se batte pas jusque la dernière miette d’énergie !

      PS : et j’irais d’ailleurs aussi partager votre suggestion par ici.... m’étonnerais pas que d’autres s’en inspirent !


      • YVAN BACHAUD www.ric-france.fr 17 avril 2013 16:26

        Un vote des sénateurs ne sert pas a grand chose puisque l’ AN a le dernier mot.


        Le Front de gauche a le référendum d’initiative citoyenne dans soN programme, qu’il le mettre à l’ordre du jour du Parlement pour que les citoyens puissent se défendre..

        Si nous disposions comme en Suisse du référendum d’initiative citoyenne les salariés pourraient maintenant en appeler à l’arbitrage de la population. Les Suisses en font bon usage notamment en matière sociale. (Note*1)

        M. Bocquet, élu de votre groupe, rapporteur des travaux du Sénat qui proposent 59 mesures contre 40 à 50 milliards !!! l’évasion fiscale . http://www.senat.fr/espace_presse/actualites/201207/evasion_fiscale_combien _cela_coute_il.html

        Il
        indique à  3mn30 que pour l’application des solutions : 

        « Il faut une volonté politique et une volonté citoyenne, j’y insiste, il faut que les citoyens s’emparent du sujet.. »

        http://www.senat.fr/espace_presse/actualites/201207/evasion_fiscale_combien _cela_coute_il.html

        Mais pour pouvoir utilement s’emparer su sujet les citoyens doivent d’abord disposer du référendum d’initiative citoyenne est inscrit dans le programme du Front de gauche (Note*2) et l’est aussi dans la plateforme du parti de gauche adopté le 24 mars 2013.(Note*3)

        Sachant que 82% à 88% des Français sont favorables au principe du référendum d’initiative citoyenne (Note*4) on peut se demander pourquoi le Front de gauche n’a toujours pas déposé une proposition de loi instaurant le RIC en toutes matières, dans l’article 3 de la Constitution.
        Par cette voie, démocratique et efficace, le Front de gauche pourrait soumettre directement au peuple ses propositions alternatives.

        Tenter de revenir sur les lois iniques dénoncées sur le site de votre groupe.

        Revenir sur le service minimum dans les transports terrestres et aériens ;
        mais étendre les bénéficiaires des tarifs sociaux de l’électricité, etc.

        Le Front de gauche a écrit sur son site qu’en démocratie : « Le peuple doit être le législateur en dernier ressort. »


         (Note*1) Exemples de RIC suisses en matière sociale

        En 1996,  67% de oui à la suppression d’une loi jugée inéquitable pour les salariés. Le Gouvernement a du revoir sa copie.

        En 2002, refus de la privatisation du marché de l’électricité. « Les Suisses ne font pas confiance à la libre concurrence dans le marché de l’électricité. » Vu dans « Le Matin. »

        En 2010, 73% de OUI à l’abrogation d’une loi qui aurait entrainé une baisse des retraites..

        En 2013 disons pour simplifier qu’ils ont supprimé les parachutes dorés et les salaires abusifs.

        (Note*2)

          Front de gauche, programme 2012 : « L’humain d’abord »

         

        L’IMPLICATION POPULAIRE PERMANENTE page 25

        Nous créerons de nouveaux domaines d’intervention populaire. Le référendum, ou toute autre forme de consultation populaire directe, pourra être initié par voie de pétition réunissant un pourcentage conséquent de la population.

         

        (Note*3)
        Plateforme du Parti de gauche votée le 24.03. 2013 ( ligne 832 à 839) Pour combattre les logiques de délégation à l’œuvre dans la démocratie représentative, nous proposons des institutions permettant la souveraineté du peuple et la participation des citoyens à travers la pratique des referendums révocatoires ou d’initiative populaire.


        • TESTANIERE TESTANIERE 17 avril 2013 18:05

          Il faut s’emparer de toutes les opportunités.

          Le vote de l’ANI au Sénat en est une.
          La marche citoyenne du 5 mai 2013 en est une autre.

          Lorsque les États Généraux s’ouvrirent le 5 mai 1789, aucune condition n’a été mise.
          Et après, par la marée citoyenne, par la radicalisation, ce fut le 14 juillet, puis l’abolition des privilèges la nuit du 4 août jusque, et y compris, la déclaration de la 1ère République en Septembre 1792 !

          Si en mai 1789, les « puristes » et les « inconditionnels » avaient soutenu qu’il fallait commencer par proclamer la République, il est fort à parier que le Peuple ne se serait jamais mis en marche.

          Ainsi va l’Histoire...


        • vesjem vesjem 17 avril 2013 19:52

          quelle démocratie ? (déjà posté plus bas)

          les gens ont voté par défaut ,contre l’ancien ; on est typiquement dans la fausse démocratie anglo-saxonne (un coup à droite ,un coup à droite) où les médias font la pluie ou la pluie (un ticket de chômage pour les rebelles) , et une représentativité dans les chambres digne des plus beaux régimes totalitaires. hélas il m’arrive de voter pour les gauches !


          • babeuf babeuf 21 avril 2013 10:22

            pas toute la gauche le front de gauche a voté contre , les solfériniens pour
            le fameux triumvirat cfdt, ps, medef


            • superyeti superyeti 21 avril 2013 10:24

              Je vois arriver la grosse claque pour 2014, les sociaux-traitres vont payer plein pot leurs reniements face a la finance et au MEDEF, pour beaucoup d’ouvriers, la différence de politique entre Sarko et Hollande, c’est la sodomie avec du sable ou de la vaseline, la finalité est que tu t’es fait mettre bien profond.

              J’habite un canton dans le sud de la France, les ouvriers, les militants de la vraie gauche et des syndicalistes commencent déjà a parler de la parution d’une lettre indiquant que le député PS du coin, Pierre Aylagas a voté pour l’ANI, un texte du MEDEF contre le code du travail, cette lettre serai publiée juste avant les élections.
              J’imagine que chaque député se disant de gauche ayant voté l’ANI se trouvait devant ce cas de figure, avec une belle petite lettre ouverte a la clé avant les élections qui expliquerai son allégeance au grand patronat, ferai triste figure au vu de la défaite annoncée.
                


              • eric 21 avril 2013 11:33

                Vous nous fatiguez avec vos postures.
                1) Pour le moment, il n’y a personne de chez vous dans la rue. Le 5 on aura peut être un peu plus que les traditionnels 50 000 du FdG à cause de l’ambiance, mais l’autisme du gouvernement face aux millions d’adversaires de la loi Taubira, est la garantie que ce feux de paille ne servira a rien. On en voit pas les retraités du FdG capable de prendre des postures vraiment insurrectionnelles.
                2) Dans de nombreuses collectivité locales, il est possible de provoquer une crise politique contraignant le gouvernement à une réponse politique en dénonçant les majorités « union de la gauche »,
                3) Au parlement, les sujets abondent, et en particulier au sénat, ou un vote protestataire du FdG suffirait à mettre le gouvernement en difficulté. Confère récemment la loi Taubira. Le genre, ah ben oui, mais là on est d’accord a un côté momerie. SI le truc vraiment important c’est lANI, il fallait saisir l’occasion, ou alors c’est que ce n’est pas « vraiment important ».
                4 ) A l’AN il suffit aurait suffit de trouer un bon thème auquel serait susceptible de se rallier quelques PS, pour, avec l’opposition, peut être même renverser le gouvernement ou au moins le mettre dans une situation politique telle que seul le retour aux urnes permettrait à Hollande une réponse politique.

                Bref, tous cela, c’est de l’ordre du « soyez gentils avec nous ou on va faire un malheur et on va serrer nos petits poings humides ».

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès